Télécoms : l’Arcep redoute que la 5G brouille les services du satellite

Le régulateur des télécoms a lancé ce mardi une consultation publique pour vérifier que les réseaux 5G aujourd’hui déployés par les opérateurs ne brouillent pas les communications des stations terriennes du satellite, dont certaines apportent l’Internet fixe.
Pierre Manière

2 mn

Le gendarme des télécoms redoute que les nouvelles fréquences récemment attribuées aux opérateurs pour déployer la 5G ne troublent les communications des infrastructures satellitaires.
Le gendarme des télécoms redoute que les nouvelles fréquences récemment attribuées aux opérateurs pour déployer la 5G ne troublent les communications des infrastructures satellitaires. (Crédits : JOHN SIBLEY)

La 5G et les stations terrestres du satellite font-elles bon ménage ? C'est pour répondre à cette question que l'Arcep, le régulateur des télécoms, a lancé ce mardi une consultation. Plus précisément, celle-ci vise à définir les « modalités » de « coexistence » entre, d'un côté, « les réseaux 5G dans la bande des 3,4-3,8 GHz », et de l'autre, « les stations terrestres du service fixe du satellite dans la bande 3,8-4,2 GHz ».

Le gendarme des télécoms redoute, en clair, que les nouvelles fréquences récemment attribuées aux opérateurs pour déployer la 5G ne troublent les communications des infrastructures satellitaires déployées dans l'Hexagone, et dont certaines sont utilisées pour apporter l'Internet fixe.

Dans un communiqué, l'Arcep évoque la possibilité de « brouillages »« La présente consultation publique a ainsi pour objet de clarifier ces conditions de coexistence, tant du point de vue des conditions techniques à respecter que de leur localisation et durée », précise le régulateur.

Fin 2020, le déploiement de la 5G dans les aéroports avait suscité des inquiétudes. La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) redoutait que cette technologie perturbe certains systèmes des avions, et en particulier leurs altimètres. Après enquête, l'Agence nationale des fréquences (ANFR) a finalement donné son feu vert à l'installation d'antennes 5G près des aéroports.

Pierre Manière

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 02/08/2021 à 11:02
Signaler
"redoute que la 5G brouille les services du satellite" que la 5G ne brouille ? (l'usage du ne devient de plus en plus rare, tout évolue)

à écrit le 29/07/2021 à 7:51
Signaler
Pitoyables hypocrites, encore des emplois fictifs ceux-là vu que nous voyons bien que les pays sont d'abord et avant tout inquiets de cette technologie inventée par les chinois.

le 02/08/2021 à 11:05
Signaler
La 5G n'est pas inventée par les chinois, mais le matériel fabriqué et vendu par eux à pas cher. Les définitions des standards se font de façon internationale. Ces mêmes gens planchent sur la future 6G (imaginez que les chinois viennent avec un proj...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.