Immobilier : le dispositif Duflot a du mal à prendre

 |   |  377  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon le courtier Cafpi, la part des investisseurs dans les demandeurs de prêts immobiliers est tombée à 13 % en avril contre 16% en mars. Le nouveau dispositif d'investissement locatif de Cécile Duflot n'a pas encore été intégré par les investisseurs malgré son attractivité.

Le nouveau dispositif Duflot a du mal à être intégré par les investisseurs. Selon le courtier immobilier leader du marché français Cafpi, la part des prêts immobiliers qui ont concerné des acquisitions par des investisseurs en avril est tombée à 13 %, contre 16% en mars. Ces chiffres montrent les difficultés des investisseurs -et peut-être aussi des intermédiaires financiers- à intégrer le nouveau le nouveau dispositif d'investissement locatif de la ministre du logement Cécile Duflot. Celui-ci a récemment remplacé le dernier dispositif Scellier. Pourtant, selon des économistes, le nouveau "Duflot" est davantage attractif pour les investisseurs.

Le Duflot plus attractif que le Scellier

En effet, les maigres contraintes qui pèsent sur les loyers seront plus que compensées par la réduction d'impôt plus élevée que dans le dispositif Scellier de 2012. L'abattement sur l'impôt sur le revenu est désormais fixé à 18% du prix de l'achat et réparti sur 9 ans, contre 13% pour le Scellier dernière version.
En parallèle, les plafonds de ressources demandés aux locataires ciblent davantage les classes moyennes à la solvabilité résiliente. Les investisseurs seront donc moins exposés que pour une location plus "classique".

Une tendance à la baisse pour l?investissement locatif

Le moindre appétit pour l?investissement locatif est en fait tendanciel. Pour l?année 2012, le réseau d?agents immobiliers Century 21 avait indiqué que des acquisitions à titre de placements ne représentaient plus que 17,3% des acquisitions en France, soit une baisse de 5,2%. Ce recul s'est fait davantage sentir à Paris (-10%), une ville pourtant très prisée pour l'investissement dans la pierre. Lors du quatrième trimestre 2012, les acquisitions à titre de placement s'y étaient même effondrées de 25% par rapport à la moyenne trimestrielle en 2011.
Century 21 attribue cette tendance à "l'environnement politico-économique peu incitatif au dynamisme de marché". Un coup dur pour la ministre du Logement, Cécile Duflot, qui espère que 40.000 constructions de logement seront lancées en 2013. Alors que les spécialistes de l?immobilier en prédisent plutôt 20.000?


>> Pour aller plus loin:

Consultez nos annonces immobilières particulières

Consultez nos annonces immobilières professionnelles

Pour vos travaux, demandez le devis adapté à vos besoins

Consultez le prix de l'immobilier dans votre rue

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2013 à 10:51 :
as well. On the other side loom the crowd of coffee aficionados and aspiring aficionados for whom everything Starbucks is absolutely, uncategorically evil. ,
a écrit le 12/12/2013 à 9:51 :
A note on ratings. For us, a rating ofmarks the minimum starting point for good to exceptional coffee. Ratings oftodescribe coffees with solid , https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2451/ht7.html hcg activator gnc, 1322, https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2477/ht33.html hcg pills buy, 111, https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2456/ht12.html hcg diet drops diet plan, 578638, https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2473/ht29.html hcg injections diet, vihlat, https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2466/ht22.html hcg foods phase 3, pgkaj, https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2447/ht3.html buy hcg 123, drsuij, https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2449/ht5.html cheap hcg injections, 84278, https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2445/ht1.html hcg drops gnc, 19529, https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2491/ht47.html purchase hcg online, fmi, https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2455/ht11.html hcg diet risks side effects, =]], https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2476/ht32.html hcg online prescription, :[[, https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2489/ht45.html hcg weight loss drops diet, 469, https://adullact.net/tracker/download.php/555/1619/7128/2474/ht30.html hcg 500 calorie diet meal plan, :[[[,
a écrit le 18/05/2013 à 16:38 :
Compte tenu de la réalité moyenne du marché actuel, le rendement locatif immédiat espéré brut est de 3 à 4 % avec probabilité d?évolution incertaine. A ce sujet il est bon de rappeler pour ne pas oublier de l?actualiser que le rendement évolue en fonction de l?indexation des loyers et du marché immobilier car ce rendement est toujours calculé sur le « prix du marché » de l?immeuble et non sur la « valeur historique » (prix d?achat de l?immeuble)
Pour le rendement net, il y a deux cas à considérer : ou on place un héritage (paiement cash) ou on crée un patrimoine (achat à crédit supposons à 4%).
Dans le premier cas l?imposition des loyers est plein pot (IR, CSG?) ce qui annule l?avantage fiscal, donc l?attrait, dans le second, les intérêts du prêt sont déduits des loyers qui deviennent ainsi, en général, non imposables mettant en valeur l?avantage fiscal.

En première analyse générale donc, ce dispositif ne peut intéresser qu?un investisseur à crédit, par ailleurs prêt à affronter les ennuis de la location.
Pour rire, juste pour rire, demandez un crédit pour du Duflot à votre banque et vous aurez la réponse pour expliquer le succès du Duflot ( nec mergitur !)


a écrit le 17/05/2013 à 23:18 :
L'immobilier ne plonge pas et ne plongera pas ! Mon NOTAIRE m'a dit cette semaine qu'il vallait mieux ACTUELLEMENT avoir de l'immobilier, que de l'argent à la banque ! Il y a quelques semaines, la Chef d'agence d'une banque qui vient d'ouvrir près de chez moi, m'a dit aussi qu'à ce jour l'immobilier restait le placement le plus sûr !
Je suis propriétaire et je pourrais transmettre quelque chose à mes 2 enfants, mais vu TOUTE LA FISCALITE que ça va me coûter, je fais le dos rond en attendant des jours meilleurs.
Même chose : je pourrais faire bouger mon immobilier, mais avec les PV, taxes diverses et variées, etc, etc .....là aussi j'attends des jours meilleurs, donc je fais (COMME BEAUCOUP) le dos rond !
Réponse de le 18/05/2013 à 18:15 :
Même quand on regarde le présent...
a écrit le 14/05/2013 à 19:06 :
Tout ce qui peut contribuer à faire plonger les prix de l'immobilier est bon à prendre!
Réponse de le 14/05/2013 à 21:40 :
Si l'immobilier plonge, plus d'investisseur, moins de logements ?a location...et encore plus de frustr?envieux des autres.
Réponse de le 14/05/2013 à 22:48 :
Faux : Moins d'investisseur dans l'ancien, moins de demande, des prix en baisse, des primo-accédant qui reviennent. Accessoirement, après une baisse des prix, les rentabilités locatives redeviendront possible, donc retour des investisseurs et nous voila reparti pour un cycle. Quand à la frustration, il est certain qu'on la connait moins en vivant au crochet de ceux qui travaillent et partent les poches vides : Profitez, vous ne vous payerez pas nos têtes si longtemps que vous l'espérez.
Réponse de le 15/05/2013 à 9:36 :
A inconnu de 22:48 , Les investissement Scellier et Duflot s'appliquent sur les logements neufs uniquement. La défiscalisation ne concerne pas les logements anciens. La fiscalité sur les logements anciens n'est pas la même que sur les logement sous dispositif Duflot.Conséquence de la baisse des investisseurs-location, pression accru sur le locatif, ce qui n'arrangera pas la situation, il ne faut pas oublier que les prix des loyers dans les logements Duflot sont réglementés, donc si moins de Duflot moins de logements abordables avec tout le confort. C'est plutôt les locataires qui vont faire la tête et non la fête. šPar contre les propriétaires bailleur seront en moindre nombre donc les agences et propriétaires pourront être encore plus difficile au moment de sélectionner le locataire, ce qui se passe actuellement d'ailleurs. Ne vous réjouissez pas trop vite.
Réponse de le 15/05/2013 à 21:41 :
Nous ne faisons pas la fête de faire face à des prix à l'achat qui ne correspondent pas aux revenus des villes où nous travaillons. Nous ne faisons pas la fête quand nous voyons partir au fond des banlieues les couples en capacité d'acheter un trois pièce dans Paris les doigts dans le nez dix ans plus tôt. Quand seuls les détenteurs de bien immobilier et les 20% des meilleurs revenus des villes ont accès au marché, nous avons des raisons de nous attendre à une baisse si les investisseurs cessent d'acheter de l'ancien. Nous ne comptons pas être locataire pour l'éternité aux prix actuels. Nous attendons sagement, nous préparons nos apports : Si la baisse ne vient pas, nous partirons! Ceux qui fondent une famille s'exilent en terminus de RER. Ceux qui en ont l'occasion fuient les zones où l'immobilier est trop cher, parfois en refusant des augmentations. Alors, dites moi : Vous allez peut-être attendre des plus-values en payant vos impôts locaux et en regardant des biens vides se détériorer? Qui va acheter vos ruines si vous décidez de vendre en masse vos investissements locatifs dans l'ancien? Combien seront encore assez fou pour acheter aux prix actuels quand ils auront compris qu'ils peuvent perdre 8% (les frais d'achat) et jusqu'à 30% sur la valeur du bien sur 5/10 ans?
Réponse de le 15/05/2013 à 22:49 :
A inconnu de 21:45 Par votre mail, je vois votre désespoir de ne pas avoir pu acheter à Paris et personne ne s'en réjoui (dans mon post je parlais des offres de location qui risquait de diminuer). Mais moi, ce que je peux vous dire c'est que je vois tous les jours le train blindé pour Paris venant du département limitrophe de l'IDF et non pas du fin fond de la banlieue carrément le 45. Ces personnes ont renoncé à vivre à Paris et même IDF depuis bien longtemps. Les biens de qualité (rénové aux normes actuelles) sur Paris continueront à se vendre à des prix élevés, par contre les biens non conformes à la location car trop vétuste finissent toujours par être vendus à des investisseurs, qui ont les moyens de les renover de fond en comble pour en faire des biens valorisés (des particuliers ne le peuvent pas trop en raison des normes de location qui se sont renforcées et les coûts exorbitants des travaux, aménagement en appartement, conforter les appart/studio, installation gaz, électricité aux normes, isolation). Tout cela n'est pas à la portée d'un particulier pour y vivre. Voilà.
a écrit le 14/05/2013 à 18:48 :
Le duflos c'est certainement le dispositif le moins attractif depuis ces 20 dernières années ,en excluant la mort du scellier de la fin de l'ere sarko. Ce dernier a peut etre d'ailleurs laissé une bombe a retardement en sclérosant le marché par l'anéantissement du scellier et avec les plus values supprimées a trente an. cadeau pour le suivant qui ne peut ,pas faire marche arrière sur une mesure qui semble taxer les "proprios" qui pourtant finançaient grandement le neuf....
Réponse de le 15/05/2013 à 22:13 :
NS a eu cette idée de la suppression de l'exonération des PV en 2011 pour réduire le déficit, je doute qu'il l'ai fait pour favoriser une baisse des prix des logements ou taxer les propriétaires. En plus, cela a fini de dynamiter le dispositif Scellier qui déjà penait depuis fin 2010 et a fini par rendre l'âme. Je ne crois pas qu'il ait fait cette loi pour emmerder son successeur, puisqu'il avait toute confiance d'être réelu. Le désintérêt croissant pour le Scéllier était déjà marqué, et aujourd'hui on est en passe d'assister à son chant du cygne. Il risque de représenter une part confidentiel des ventes de logements neufs ce qui ne va pas améliorer l'offre de logements neufs en location. Donc la pression sur les loyers et le logement va se perpétuer.
a écrit le 14/05/2013 à 17:22 :
Dire qu'il suffirait de taxer à 99 % les revenus locatifs des résidences secondaires pour faire éclater la bulle spéculative immobilière. Quand certains peinent à acquérir une résidence principale d'autres se gavent de loyers sans travailler, c'est inacceptable!
Réponse de le 14/05/2013 à 17:49 :
à Michel. Super comme ça tous ceux qui ont achetés une maison ou un appart à crédit vont se retrouver ruinés, avec un crédit supérieur à la valeur du bien. Les méthodes interventionnistes étatiques sont les responsables de l'état du marché immobilier actuel, subventionnés à coup de défisc, d'aides au logement, et autres. Ce n'est surement pas une mesure étatique stupide de plus qui réglera la situation, c'est au contraire au marché de s'équilibrer tout seul, loin des méfaits des gouvernements idéologues anti libéraux, et des jaloux envieux comme on peut le lire ici meme.
Réponse de le 16/05/2013 à 12:38 :
ils ne seront pas ruinés et ils continueront de payer leurs mensualités, après on l'a assez dit de pas acheter un bien trop cher, que voir uniquement un taux d'intérêt et les aides à l'achat étaient particulièrement dangereuses
Réponse de le 16/05/2013 à 12:40 :
il ne doit pas y avoir d'autre religion que le prix d'achat d'un bien par rapport à sa qualité et son emplacement
a écrit le 14/05/2013 à 17:19 :
Ne prenez pas les investisseurs pour des imbéciles. Nous avons fait nos calculs par rapport au Duflot et ce dispositif est totalement inintéressant.
a écrit le 14/05/2013 à 17:13 :
Le marché de l'immo français à quand même sévèrement monté. Loué actuellement ça ne rémunère pas le capital investi. A moins de trouver le mouton à 5 patte : pas cher, pas de travaux, avec un bon locataire etc... Car encore faire du profit sur la revente ça tien du miracle. Berlin par rapport à Paris par exemple c'est 3 fois moins cher, même avec un loyer moindre on à une meilleure rémunération du capital, et on peut encore espérer une plus value à la revente. le Duflot je regarde même pas, la défiscalisation en France est limitée à 10000 euros de toute façon.
a écrit le 14/05/2013 à 17:11 :
Prix moyen du métre carré à Berlin 50 % inférieur au prix du metre carré à Paris !!
Les opportunités d'investissement immobilier sont clairement en Allemagne, en comparaison.
a écrit le 14/05/2013 à 17:10 :
Cout moyen du logement pour un ménage allemand = 10 % des revenus !!
Cout moyen du logement pour un ménage français = 35-40 % des revenus !!
Revenu locatif moyen pour un investisseur allemand = 7 % net d'impot !!
Revenu locatif moyen pour un investisseur français = 3 % net d'impot !!
Cherchez l'erreur.....
Réponse de le 14/05/2013 à 18:16 :
Y aurait un niveau de prix trop élevé en France ? Damned on m'aurait trompé ? monsieur Friggit aurait raison ? Incroyable !
Réponse de le 14/05/2013 à 18:41 :
L'important est de comprendre qu'il y a d'autres marchés, ailleurs, notamment celui de l?Allemagne, maintenant accessible aux français grace aux fonds fermés immobiliers qui achètent sur le marché bancaire, grace aux adjudications et aux ventes aux enchères.
a écrit le 14/05/2013 à 14:49 :
les retraités sont les seuls a avoir encore du pouvoir d'achat en france.qu'on nous aide,et peut etre serons nous séduits par l'investissement locatif,pour l'instant les "carottes" du duflot ne sont pas encore assez satisfaisantes.
Réponse de le 14/05/2013 à 22:31 :
Les retraités ne peuvent pas se laisser séduire pas un investissement locatif. Ils n'ont pas le retour sur investissement faute de vivre assez longtemps. Leurs héritiers paient trop de droits de succession pour en profiter.
L'immobilier se fait sur le long terme.
La rentabilité de 2 ou 3% brut est réduite à zéro après impôts et charges les bonnes années.
a écrit le 14/05/2013 à 14:33 :
Le journaliste est un vendu ou quoi ?
Je suis un petit investisseur immobilier et j'"intègre" parfaitement mon intérêt car je sais calculer quand il s'agit de mon argent.

Ce que sort ce gouvernement est tout sauf attractif et souvent dogmatique.
En plus la personnalité même de Duflot est repoussante pour moi.

"Le nouveau dispositif d'investissement locatif de Cécile Duflot n'a pas encore été intégré par les investisseurs malgré son attractivité."
a écrit le 14/05/2013 à 14:32 :
1 - qu'on commence à revoir dans le détail la définition des zones difficiles
2- qu'on vire tous ces parlementaires qui servent les intérêts de leurs collègues investisseurs en les engraissant !!!et les dispositifs à la noix qui coutent chers, Scellier, Robien et Duflot compris!!!!!!!!!!
a écrit le 14/05/2013 à 12:40 :
Ouais, enfin le décret précisant dans quelle mesure les préfets de région pourront baisser le plafond des loyers n'est toujours pas signé. Qui investirait en ne sachant pas quels revenus il pourra tirer de son investissement? Personne. Donc, c'est de sa faute, pleine et entière. Et elle porte donc la responsabilité de la panne de l'économie française et des 45000 licenciements en préparation dans le secteur cette année.
Réponse de le 14/05/2013 à 13:45 :
Rien que ça ! Dans les années 80 on a subventionné en pure perte des secteurs déficitaires comme les charbonnages. Dans le même ordre d'idée continuer à subventionner un secteur (et engraisser les intermédiaires) qui a contribué à la bulle insensée des prix, c'est bon pour l'économie ? Ah ben dis donc, En effet !!!
Réponse de le 14/05/2013 à 13:57 :
C'est sûr que les prix exorbitants et en dehors de toute rationalité n'ont rien à voir avec l'effondrement du secteur...Ah que c'est beau d'etre partisan, tout est tellement plus simple, plus besoin de réfléchir !
a écrit le 14/05/2013 à 12:20 :
Sans investisseurs, nous n' atteindrons jamais les objectifs en matière de construction de logements neufs !
Mais qui a envie d'investir, en prenant des risques financiers, quand le rendement est faible, les taxes sur les plus-values confiscatoires et les risques d' impayés et de dégradations conséquents ?
Réponse de le 14/05/2013 à 14:00 :
N'importe quoi : les investisseurs ont largement été privilégiés ces dernières années ! Est ce que cela a empêché la bulle sur les prix, la tension du marché ou autres ? Non ! Est ce que cela a permis d'atteindre les objectifs fixés par les gouvernements précédents ? Non ! C'est trop facile intellectuellement de minorer voire oublier la situation du marché sous le gouvernement précédent !
Réponse de le 14/05/2013 à 14:37 :
Arrêtez de prétendre que la taxation est confiscatoire. Elle est au contraire encore très largement favorable (exonération partielle voire totale au bout d'un certain temps), et c'est bien le problème puisque ça contribue à continuer à gonfler la bulle. Dites-moi donc au nom de quoi un investissement dans l'immobilier (résidence secondaire) serait moins imposé qu'un investissement dans l'économie (obligations, actions etc) ?
Réponse de le 14/05/2013 à 15:01 :
petit à petit, au fur et à mesure que le taquet fiscal approche de l'insupportable c'est a dire de taux confiscatoire sur le revenu, on s'est attaqué au contenu même de la propriété. Le fructus nous l'avons évoqué tout le monde le sait, depuis un an c'est à l'usus que l'on s'est attaqué. La boucle est pesque bouclée. Quand la propriété n'a plus beaucoup de sens, quand la taxe confisque la majorité du produit escompté, quand procédure et jurisprudence n'a pour unique but que de "protéger" le locataire et de faire fi des contraintes du "propriétaire", aucune couche de miel ou de confiture ne vous fera avaler du pain sec. Le dispositif duflot, aussi attirant que le prétend l'auteur de cet article (il faut bien sur se prémunir on ne sait jamais !),n'est aucunement favorable à l'investisseur, il l'est d'autant moins que l'investissement locatif est beaucoup plus attrayant dans d'autres villes européennes. N'en déplaise si lon veut faire exploser la construction de logements et attirer les investisseurs de toute nature pour 400.000 par an , c simple je ne connais que les solutions suivantes :
exemption de l'isf sur ces investissements
remonter la franchise fiscale pour frais à 20% des revenus
alignement de la csg pour les résidents francais sur son taux de base, pas de csg anti revenus patrimoniaux et immobiliers.
liberté des loyers,
refonte de la procédure de recouvrement des impayés, et de récupération des immeubles loués sans paiement desdits loyers,
Comme la France a choisi un systeme sociale et économique néo collectiviste de type néo soviétique, avec pour étendard l'égalitarisme à tout crin, Madame duflot n'aura certainement pas ses 20000 logements comme le dit au bas mot le syndicat sus nommé....

refonte de la pocédure de recouvrement
Réponse de le 14/05/2013 à 16:35 :
Mais c'est qu'ils nous donneraient des ordres les petits pépères rentiers ! Qu'ils gardent leurs "capitaux", dans pas longtemps le gouvernement et les banques iront se servir directement sur leurs comptes ! Ils sont ridicules avec leur pseudo chantages de placements offshore : déjà qu'ils trouvent qu'acheter une action c'est risqué, alors mettre son pognon à l'étranger mouaaaaarrrfff !!
Réponse de le 14/05/2013 à 16:36 :
@gulli
Si c'est si rentable allez y. Investissez. en tout cas, ce sera sans moi. Besoin de crédit a la banque. rendement de base très faible 3 voir 4 % Brut .. Ajouter CSG 15.5%, Ajouter TMI, ajouter taxe foncière en constante augmentation, limitation des loyers, protection a outrance des locataires...En conclusion : Vos charges ( remboursement a la banque sont fixe.. vos rentrées d'argent fluctue au bon vouloir de l'etat et de ses augmentations. Et vous vous étonnez que personne n'adhère.. Si j'ai les fonds, ils seront investit en assurance vie... ca rapporte autant et sans les risques.
Réponse de le 14/05/2013 à 18:49 :
Si vous espérez que votre petit marché libre et subventionné durerait éternellement : Vous vous mettez le doigt dans l'oeil. Vous réclamez la libre tarifications des loyers : Qu'est-ce que vous faites depuis que les APL sont en place pour louer à 700 euros à des personnes qui en gagnent 900? Vous vous êtes gavés de plus-values sur fond d'incitation fiscale manipulant l'équilibre du marché à l'insu des primo-accédant : Vous allez subir le retour de bâton, les dissuasions fiscales et un retour plus violent à la normale. Il va falloir mettre un bon coup de pied dans le nid de parasites! Longue à vie à ceux qui ont vendu et monté des entreprises, que les obstinés de la rente subventionné aillent au diable!
a écrit le 14/05/2013 à 12:06 :
GOUVERNEMENT : LE DISPOSITIF flanby A DU MAL A PRENDRE
a écrit le 14/05/2013 à 9:11 :
le dispositif duflot et débile ont ne peu pas demandé a des investisseur de faire des achats immobilier et bloqué la défiscalisation a 10 000? par ans les seul personne capable aujourd'hui d'investir dans l'immobilier sont la tranche des 50 ans et dans la majorité ont déjas investi de plus être obligé d'attendre 30 ans pour revendre il faut être suicidaire mieux vaut investir a 50 ans dans des ?uvres d'art (plus valus a 12 ans, hausse de plus en plus rapide pas ISF, aucun emmerde avec les locataire qui degrade tous et son de plus en plus mauvais payeur en deux mots "le paradis")
Réponse de le 14/05/2013 à 9:45 :
Vous avez bien dressé le tableau de la situation, c'est de l'art monsieur Guéant, nous vous remercions !!!
Réponse de le 14/05/2013 à 9:53 :
Vous avez tout dit et en plus duflot où est son niveau de compétence, il est du même tonneau que son chef. Je plains actuellement les fonctionnaires obligés de travailler avec ces incapables.
Réponse de le 14/05/2013 à 14:02 :
La compétence elle était présente sous le gouvernement précédent ? Non. Avoir le seul marché immo du monde occidental qui ne dévisse pas n'est pas gage de compétence, surtout quand on voit le niveau de la dette aujourd'hui et le manque de compétitivité induit pour les entreprises !
Réponse de le 14/05/2013 à 14:42 :
Avant de partir à mon travail je tenais à vous dire que ce n'était pas parfait avant mais avec hollande on verra le niveau de la dette dans quatre ans. Il sera abyssal et il nous restera qu'à payer. C'est pas avec cette gauche molle je l'on redressera le pays, il suffit de compter le nombre de chômeurs et on pourra toujours dire que c'est a faute de Sarko, c'est ce que vous sous entendez. De toute façon avec hollande c'est la formule des trois singes vous devez connaître.
Réponse de le 14/05/2013 à 18:18 :
En attendant, y en a encore un qui croit au système des partis et à la pseudo démocratie ...
a écrit le 14/05/2013 à 8:50 :
vu que les prix de l immobilier vont baisser, il faut etre fou pour acheter maintenant, meme avec une super carotte fiscale. Il en faut des reduction d impot pour compenser un -20 % sur le capital (et enecore je suis gentil en pariant sur une chute de 20 % et je compte pas les frais divres Notaire, interet bancaire ...)
Mais c est une bonne nouvelle pour la france. si les gens arretent d investir dans le parpaing, il y aura plus d argent a investir dans l industrie et les prix seront plsu bas pour ceux qui auront besoin de se loger. les seuls perdants sont le sbaby boomers qui voulaient renvendre a prix fort
Réponse de le 14/05/2013 à 9:14 :
Bah suffit d'être patient : ça coûte cher un appartement en entretien, taxes, assurances, frais de copro, tout ça pour louer à des gens qui statistiquement peuvent ne pas payer ou vous emm... finie la chaine de Ponzi aussi car finies les plus values, finies les niches fiscales etc. bref conseil d'un proprio aux jeunes : attendez quelques années que mes confrères proprios fassent leurs petits calculs de "rentabilité"
a écrit le 14/05/2013 à 8:45 :
quand on massacre les revenus du capital et qu'on déclare la " guerre ä l'argent" il ne faut pas s'etonner que les investisseurs restent à l'écart . Et de toutes façons, si comme le titre l'indique, le Duflot est aussi interessant que le Cellier, à quoi ça sert de changer ?
Réponse de le 14/05/2013 à 9:07 :
Arrêtez d'employer le mot "d'investisseur" pour qualifier les rentiers défiscalisés et assistés. Que leurs avantages prennent fin, c'est somme toute logique quand les entreprises et les salariés sont surtaxés !
Réponse de le 14/05/2013 à 9:31 :
@ '@vraiment candide' Si les 'rentiers' étaient vraiment défiscalisés et assistés, on verrait une augmentation de l'offre locative, pas le contraire. Le bâtiment génère une activité économique importante, cracher dessus d'apporte rien à personne et encore moins des logements à ceux qui en cherchent. Le fond du problème c'est l'instabilité fiscale, il n'est plus possible de se projeter sur le long terme, le climat actuel est une prime à l'investissement à court terme or la pierre a besoin de tout l'inverse.
Réponse de le 14/05/2013 à 10:04 :
Je sais bien que les rentiers immobiliers ont une mémoire de poisson rouge mais quand même : avant le durcissement fiscal à la fin de l'ère Sarkozy, ils étaient réellement privilégiés par rapport aux actifs et aux PME et ce pour une prise de risque nulle !
Réponse de le 14/05/2013 à 18:57 :
Les 'rentiers' ont eu la joie de se battre pour faire monter les prix de l'ancien à grand renfort d'incitation fiscale. Ce faisant, ils ont expulsés les primo-accédant du marché et ont nuit au bâtiment : Les jeunes couples refont l'isolation quand vos investisseurs refont la peinture. L'instabilité fiscale, c'est effectivement le problème : Quand la situation se retournaient au profit des primo-accédant, on a manipulé l'ISF et les droits de succession pour limiter l'offre contrainte quand on a dopé la demande à coup de PTZ et de Scellier. Du coup, j'aurais un peu tendance à vous dire d'arrêter de vous payer nos tronches.
a écrit le 14/05/2013 à 8:38 :
C'est curieux un article qui, plutôt qu'analyser pourquoi le dispositif fait un flop dit que le dispositif "a du mal à être intégré par les investisseurs".

Je pense qu'il est très bien intégré mais que les investisseurs en question :

- sont échaudés par l'instabilité fiscale en France, d'autant plus qu'un investissement immobilier est long

- savent que les avantages fiscaux sont plafonnés, que le plafond a baissé fortement et qu'il peut baisser encore en fonction des desiderata du gouvernement (cf point précédent)

- ont reçu 5 sur 5 le discours de Mme Duflot bloquant les loyers + appelant à la réquisition des logements + la taxe sur les logements vides + la taxe pour garantie de loyers + la hausse de l'imposition sur la plus-value que nous a laissée le précédent gouvernement, etc. L'investisseur immobilier est une sorte de salaud, de profiteur dont il faut restreindre les droits pour que tout aille mieux. Qui a envie de s'y reconnaître ?

- savent qu'en raison des taxations et des blocages de loyer, un investissement immobilier ne rapporte rien, qu'on ne peut espérer se refaire que par la plus-value, qui est désormais plombée par la hausse des impôts et par des prix immobiliers élevés

- savent que le droit est du côté des locataires, qu'il leur faudra plus de deux ans pour déloger un locataire de mauvaise foi (eux paieront toujours le remboursement du prêt) et loin de rééquilibrer les droits, le gouvernement veut institutionnaliser les abus en prévoyant une assurance sur les loyers impayés... obligatoire et payée par les propriétaires.

Alors effectivement, on se demande bien pourquoi les investisseurs ne se précipitent pas sur le dispositif Duflot.
Réponse de le 14/05/2013 à 8:57 :
@julienparis : +1 tres bonne analyse . J ajoute à votre commentaire une idée reçue qui est de faire croire que les investissements immobiliers plombent l investissement entreprise en prenant comme ex l allemagne : super idee reçue car l allemagne a aussi des dispositifs de défiscalisation d'ailleurs plus simples
Réponse de le 14/05/2013 à 9:08 :
+100
Réponse de le 14/05/2013 à 9:09 :
Un ménage en Allemagne ne consacre pas 30% et plus de son revenu à se loger... De toutes façons, les prix immos baissent et vont continuer à baisser car il n'y a plus de demandes solvables et les banques ne prêtent plus qu'aux riches...Alors va falloir trouver autre chose !
Réponse de le 14/05/2013 à 9:20 :
C'est plié les gars ! gros piège à pigeon l'immo !!!
Réponse de le 14/05/2013 à 9:34 :
@JulienParis Bonne analyse du raisonnement des investisseurs et de la politique incohérente de la Ministre. La majorité actuelle est confrontée à la réalité et à ses propres contradictions. Les investisseurs ne se font pas des noeuds dans la tête, ils ont un comportement rationnel en tant qu'agent économique. L'interventionnisme a atteint ses limites face au marché. La Ministre doit assumer ou renier son idéologie, elle ne pourra pas préserver la chèvre interventionniste et le marché du chou.
Réponse de le 14/05/2013 à 9:45 :
@@proprio : je confirme qu un menage habitant berlin est ne consacre pas plus de 30 % de son revenu a se loger .@@proprio et immo : oui l immo en france est plié ...et nous sommes en europe .
Réponse de le 14/05/2013 à 14:05 :
Quand vous dites que l'investissement immo ne plombe pas l'investissement dans les entreprises, je ne comprends pas...Vous avez la faculté de dédoubler les billets de banque, vous ? Cela m'intéresse au plus haut point...Trêve d'ironie : quand je donne un euro quelque part, je peux pas le donner ailleurs (leçon du jour).
Réponse de le 14/05/2013 à 16:44 :
@@proprio : celui que l on nomme investisseur n est ni un investisseur ni un rentier .Il ne placera que rarement dans l investissement entreprise car trop risqué ; il suffit pour s en convaincre de regarder la courbe du CAC et de l immobilier depuis 15 ans (cac a 6900 en 2000); celui qui achète dans la pierre veut quelque chose de 'palpable' comme l acheteur d or . Il prèferera au pire laisser son argent dans la banque dans des placements peu attractifs genre CEL PEL que d investir dans l entreprise .J ajoute que les outils pour investir par ex dans les start up n est pas aisé.
Réponse de le 14/05/2013 à 18:23 :
Magnifique démonstration que le proprio immo est un rentier allergique à la moindre prise de risques et surtout très très loin de l'idée d'imaginer monter sa boîte ou de donner une excellente éducation à ses enfants pour qu'ils puissent le faire un jour !
Réponse de le 15/05/2013 à 7:06 :
et bien qu'ils arrêtent d'investir dans l'immobilier et qu'ils revendent leurs biens,les investisseurs ont fait monter la demande et par conséquent les prix, par conséquent on a pas besoin d'eux
a écrit le 14/05/2013 à 8:33 :
Duflot a voulu reinventer l'eau tiede et elle s'est brulee les doigts, ne s'improvise pas "economiste" n'importe quelle politicienne venue de nulle part et qui fait de la politique sur Tweeter ou Facebook pour faire du sacro saint "buzz". Elle peut dire "Good bye" aux investisseurs, debrouille toi toute seule maintenant Duflot, faites moi rire !
Réponse de le 14/05/2013 à 9:56 :
Bien dit qu'ils se débrouillent seuls ces arnaqueurs.
a écrit le 14/05/2013 à 8:27 :
Au delà des rendements calculés par le vendeur de biens immobiliers, il ne faut pas oublier que ce bien immobilier doit etre régulièrement entretenu . Tous les 5 ans peintures , tous les 10 ans des élements tels que chauffe eau doivent être changés et je ne parle pas de la copropriété ... rajoutez à cela les vacances et problèmes liés au paiement des loyers rajoutez à cela la baisse ( sure ) de l'immobilier de 10 % ( plusieurs années de loyers en rendement net ) .... Autant prendre un poele et verser des billets dedans !
a écrit le 14/05/2013 à 7:27 :
Il n'y a que les idiots pour faire confiance à ce gouvernement dans 6 mois ils nous expliqueront que ceux qui ont investis sont des nantis ... de bon vrais socialistes résultat "évidement ça ne prend pas", donc il n'y a pas autant d'idiots que ça :-)
Réponse de le 14/05/2013 à 7:56 :
Et les arbres montent jusqu'au ciel par chez vous ? Chez moi, non ! Parce que faire X 2,5 en plus values sans rien foutre, pas payer un rond de taxes dessus et se faire subventionner par le contribuable pour recommencer l'opération, ça ne pouvait avoir qu'un temps ! (PS : pas la peine de me traiter de communiste, je suis proprio et petit patron)
Réponse de le 14/05/2013 à 9:21 :
non mr @perso les arbres ne monde plus au ciel il y a longtemps que la loi vous oblige a coupé les arbre a une certaine hauteur pour ne pas déranger vos voisins,vous ete propriétaire de votre maison très bien chef d'entreprise très bien alors investissez dans la location ci il et ci facile de gagner de l'argent !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 14/05/2013 à 7:21 :
Le rêve du petit franchouillard : bon petit boulot peinard dans un secteur protégé, RTT à gogo, retraite à 50 ans, défiscalisation bien sûr pour "investir" dans l'immobilier qu'il louera à prix d'or à des jeunes en encaissant les APL. Pendant ce temps le petit coréen vend des voitures et de la haute technologie ... Peuple français, peuple de petits rentiers assistés ...
Réponse de le 14/05/2013 à 8:38 :
En même temps, il n'y a pas de magie. Quand on favorise la rente immobilière, qu'on met en place un marché libre et subventionné (APL et loyer libre pour les bénéficiaires, donc augmentation des loyers pour tous), qu'on maintient les plus-values quand les prix menacent de plonger (sauvetage 2008/2009 à coup de Scellier, PTZ, etc.), etc. Comment voulez vous que le peuple français dirige les capitaux vers les entreprises? Nous sommes face à une situation délirante et je crains que seul un gros crack immobilier puissent les vacciner. Seulement, ça entraînera en priorité ceux qui ont concrétisé des plus-values délirantes en écoutant les anciens : "Achètes sans regarder l'étiquette petit, tu lances ton loyer par les fenêtres", pas les responsables du désastre qui ont été séduis par des politiques qui leur offraient l'enrichissement sans cause sur le dos des plus jeunes.
Réponse de le 14/05/2013 à 8:47 :
@le rêve : je partage l avis de tout le monde concernant la suppression des incitations fiscales qui font monter les prix dans les zones tendues .J ajoute injustes puisqu elles ne concernent pas toutes les zones . Par contre je ne peux laisser passer des contre vérités : les proprios n encaissent pas des loyers à prix d or puisq ils reversent entre 40 et 60% du loyer en taxes pour l état qui les reversent aux assistés .
Réponse de le 14/05/2013 à 8:51 :
merci :) +1000
Réponse de le 14/05/2013 à 9:04 :
Et alors ? quand vous êtes indépendant, vous reversez au moins 60% à l'Etat. La grosse différence avec les détenteurs immobiliers est double : primo ces derniers ont été longtemps bénéficiaires de niches et systèmes dérogatoires. Ils se sont fait des plus values nettes d'embrouilles (alors que les plus values de cessions d'entreprise ont toujours été taxées) secundo le rentier gagne de l'argent (et paye des taxes) en dormant et en ne prenant que des risques assez limités ou limitables (assurances) alors que l'entrepreneur gagne de l'argent (et paye des impôts et taxes) ...en travaillant et en prenant des risques, y compris celui de se retrouver sur la paille ! On ne vas franchement pas pleurer sur le sort des soit disant "investisseurs" immobiliers, les chéris des politiques pendant trop longtemps !
Réponse de le 14/05/2013 à 9:22 :
Je propose qu'on défiscalise les mouchoirs pour que les gogos qui ont cru au père noël tous les jours puissent éponger leurs larmes !
Réponse de le 14/05/2013 à 9:27 :
@@proprio: je suis d accord avec vous mais on peut pas dire les investisseurs encaissent des loyers à prix d or . Les prix de l immobilier ont été boostés par les incitations fiscales mais pas seulement : la france accuse un retard du fait d une immigration importante (+200 000) et d un taux de natalité supérieur a nos voisins .
Réponse de le 14/05/2013 à 9:44 :
Un accroissement de population ne justifie pas une hausse de 150% des prix en 15 ans pour la simple et bonne raison que ce ne sont par exemple pas les immigrés qui achètent les logements ... On peut concevoir une hausse soutenue due à la croissance démographique mais pas une hausse aussi brutale et aussi décalée par rapport à l'accroissement très modeste du PIB et aux augmentations limitées de revenus. Je vous rappelle que de 1945 à 1965, la population s'est très fortement accrue en France, sans qu'on connaisse une bulle des prix immobiliers. Enfin si on suivait votre raisonnement "démographique", les loyers auraient du suivre la hausse des prix d'achat, or ce n'est pas le cas. D'après The Economist (journal qui n'est pas franchement d'obédience communiste) le marché français est un des plus sur-évalués au monde dans la mesure où les loyers (et donc les rendements locatifs) ont décroché par rapport aux prix des logements. Bref comme dirait l'autre, c'est plié et ce n'est pas pour rien que les investisseurs institutionnels se détournent de l'immobilier !
Réponse de le 14/05/2013 à 10:44 :
@@proprio : vous m avez mal lu ! J ai ecrit "les prix ont été boostés par les incitations fiscales ..." . Oui je l ai dit aussi " l immobilier est plié" ; une fois qu on a dit ça que fait on ? Laissons nous le secteur du batiment s effondrer totalement comme en espagne ? Essayons plutot que dire et redire c est la faute aux incitations fiscales , aux rentiers , aux 68tards etc ..de trouver des solutions . La construction de 150 000 logements sociaux en est une mais ce sera très insuffisant si les investisseurs , pardon les rentiers , se retirent.


Réponse de le 14/05/2013 à 13:48 :
Ben si c'est plié : l'investissement immo n'est plus rentable à ce niveau de prix. C'est arithmétique, même avec les "aides" !
Réponse de le 14/05/2013 à 14:09 :
Oui, on laisse le marché s'effondrer et revenir à la raison...économique. Soutenir des marchés en voie de disparition ou surcôtés et inefficaces ne fait qu'envenimer la situation générale et contaminer les marchés adjacents qui, tous ensemble, composent notre économie. Faut savoir ce que l'on veut. Mais on est dans un pays où l'on va, par exemple, subventionner des marins pêcheurs pour compenser les quotas ou la hausse du carburant (alors qu'une coopérative réduirait les coûts par rapport à un tas d'indépendants...), que voulez vous, on préfère payer et ainsi acheter la paix sociale plutôt que de promouvoir la formation tout au long de la vie, le reclassement, etc...L'immo c'est la même chose.
Réponse de le 14/05/2013 à 23:02 :
"les proprios n encaissent pas des loyers à prix d or puisq ils reversent entre 40 et 60% du loyer en taxes pour l état qui les reversent aux assistés ." : Les assistés recoivent des APL, les redonnent à d'autres proprio, qui augmentent les loyers en fonction et la boucle est bouclée. Je me contrefiche des taxes qui frappent vos plus value : Je me suis retrouvé à payer plus de 700 euros pour moins de 30 m² pendant quelques temps, quand il n'y avait pas grand monde autour qui gagnait plus de 2100 euros. Les aides bénéficient à ceux qui les reçoivent au final : Vous êtes les principaux bénéficiaires des APL, qu'on récupère 60% est un moindre mal. Faites le calcul du désastre : 30% de moins comme en Allemagne à 700 euros par mois, c'est de quoi amorcer le capital d'une startup en 3 ans, tout en se mettant des billes de côté pour manger des patates pendant un an. Vous êtes les fossoyeurs des entreprises et de l'emploi!
a écrit le 14/05/2013 à 6:35 :
Je suis toujours surpris de lire les complaintes des pseudo-investisseurs se plaignant de l'absence d'incitation fiscales et de la mauvaise rentabilité du secteur. Le Duflot est un flop ? On vous a fait fuir avec la fiscalité des plus-values ? Qu'à cela ne tienne messieurs !
Discutant avec un entrepreneur industriel, un vrai, dont l'entreprise compte 250 emplois et gagne de l'argent et lui demandant si les bas taux d'intérêts était une bonne chose pour son entreprise, il me répondait que non car les banques ne prêtent pas.
Et bien voyons qui sont les vrais investisseurs ! Que ceux qui sont dégoutés de l'immo prennent le risque d'aller financer nos entreprises innovantes, nos jeunes PME, etc ! Nous n'en manquons pas et elles manquent de votre argent. On retrouvera là aisément les emplois que le secteur de la construction aura prétendument perdus avec la fin de ces incitations fiscales inflationnistes, interventionniste, couteuses pour le contribuables et inutiles puisque aujourd'hui l'immo n'a jamais été aussi cher et que le marché est bloqué.

Je doute que les petits propriétaires en Scellier, Dublot et autres Robiens méritent le qualificatif d'investisseurs. Et l'échec de ce mécanisme est une excellente nouvelle.
Réponse de le 14/05/2013 à 7:44 :
Comment voulez-vous que les français se détournent des valeurs refuges (or, immobilier...) alors que les PME ont des carnets de commandes vides et que les perspectives sont négatives? Les français sont parfois frileux mais ne sont pas sots...
Réponse de le 14/05/2013 à 8:07 :
Immobilier valeur refuge ? La rigolade ! Valeur refuge mais pour les agents immobiliers, les officines de défiscalisation et les notaires ! Valeur refuge à taxer pour l'état et les collectivités !!! Allez-y les petits fronzes : investissez dans l'immo pour vous faire tondre !
Réponse de le 14/05/2013 à 23:18 :
Vous n'avez jamais pris la peine de rechercher des PME et des entreprises viables où investir : Vous êtes bien trop habitués à vos rentes immobilières subventionnées pour vous y intéresser et le drame de la France est là! Pire, vous vous croyez à l'abris du ralentissement de l'économie en raison de la présence d'APL. Pour ce qui est de la valeur refuge, nous allons rire...
Réponse de le 16/05/2013 à 12:47 :
valeur refuge de la bêtise, et tout à une fin, même les bonnes choses
a écrit le 14/05/2013 à 0:10 :
intéressez vous à l'investissement immobilier en Allemagne et vous découvrirez qu'il n'a pas été détraqué par les différentes interventions de l'état, les aides au logement, les prets à taux zéro et les niches fiscales comme les Scellier ou Duflot. Le résultat c'est que les prix au metre carré sont en moyenne deux fois inférieurs à Berlin qu'à Paris, et le montant des loyers pour un ménage allemand ne représente qu'environ 10 % de son revenu, alors que c'est environ 35 % pour un ménage français. Il y a des opportunités d'investissement la bas, avec des rendements inespérés en France, et il y a différentes façons d'investir sans risque, et sans s'en occuper. Les allemands prouvent encore leur sérieux, et la qualité de leur gestion.
Réponse de le 14/05/2013 à 7:48 :
La situation en Allemagne est différente de celle de la France: c'est un peuple en régression démographique et dont l'économie se porte bien (contrairement à la France dont l'immobilier représente une valeur refuge). Chaque pays adapte son marché en fonction de nombreux paramètres qui ne peuvent être comparés.
Réponse de le 14/05/2013 à 8:11 :
Quand il n'y à que des chômeurs et des travailleurs pauvres ou pas de marché locatif, elle est belle la "valeur refuge" ! Dans certaines régions, ceux qui ont investis en Scellier, Borloo etc. s'en mordent les doigts : ils doivent baisser les loyers ou... ne pas louer et devoir rembourser l'avantage fiscal ! Super valeur refuge avec des prix qui vont baisser de 5% rien que cette année ! Wahoo une valeur de "winners" !
Réponse de le 14/05/2013 à 8:14 :
@Pitcho Oui sauf que la situation démographique de l'Allemagne est en cours de rééquilibrage. De nombreux jeunes des pays du sud de l'Europe vont s'installer et travailler en Allemagne, renforçant vertueusement le dynamisme et l'attractivité du pays.
Réponse de le 14/05/2013 à 8:45 :
Conclusion : dans deux générations, les allemands de souche sont ultra minoritaires dans leur pays. On y aura mis le temps mais on y sera arrivé avec les prussiens !
Réponse de le 14/05/2013 à 9:17 :
J'imagine la tronche des vieux allemands, si attachés au "droit du sang" !!! Ach Gross Malheur dous ces étranchers gez nous !
Réponse de le 14/05/2013 à 12:47 :
Le m0dérateur du site semble avoir pris le parti de cauti0nner les remarques ir0niques.
Réponse de le 14/05/2013 à 13:15 :
à Pitcho. Je compare les rendements pour les investisseurs, je ne dis pas que les situations des deux pays ne sont pas différentes. Les rendements immobiliers en Allemagne sont en moyenne de 7 % net d'impot, les taxes sont aussi moins élevées, et les loyers payés sans difficulté car ils ne représentent que 10 % du montant des revenus d'un ménage. Que la population soit en régression n'a pas d'influence puisque le nombre des constructions sont en rapport.
Réponse de le 14/05/2013 à 14:11 :
Une valeur refuge, c'est pas un truc surcôté que l'on ne pourra vendre à personne. A bon entendeur...
a écrit le 13/05/2013 à 23:09 :
moi je comprends qu' investir dans le logement rose-vert c'est juste bon à perdre sa chemise : rapport dérisoire après imposition , absence de plus value et risque maximum de problèmes locatifs vu la clientèle promise . Il faut être dingue ! Le livret A c' est bien plus simple .
Réponse de le 13/05/2013 à 23:54 :
Si vous avez une capacité d'investissement de 20 000 euros, on se demande bien pourquoi vous venez défendre nos pauvres investisseurs dans l'immobilier. La rentabilité locative est plombée par des prix trop haut. Les perspectives de moins values sont la en raison de prix trop haut. Le reste n'est que du vent : Un marché manipulé par des politiques qui ne veulent pas faire peur aux enrichis sans cause de la bulle immobilière.
a écrit le 13/05/2013 à 23:04 :
A force de tirer a boulets rouges sur le parc privatif locatif, l'?t va devoir assurer seul son r?social...seul hic, ce n'est visiblement pas du go?e la commision europ?ne.
Bref! A vouloir tout reglementer on ne fait que gripper une machine qui tant bien que mal m?geait tout le monde.
Continue Duflot! Tu as tout faux...
Réponse de le 14/05/2013 à 14:14 :
C'est vrai que les problèmes de logement datent de l'arrivée de Duflot...Tout allait si bien depuis 2008...Oui, c'est de l'ironie. Y en a qui ont de la mémoire et qui se rappellent très bien que si le marché ne s'est effondré sous le gouvernement précédent, c'est grâce à nos impôts !
a écrit le 13/05/2013 à 21:50 :
J'ai lu sur le site général http://www.duflot.org et pourtant cette loi à l'air d'être intéressant. Je ne comprends pas pourquoi elle ne prend pas.
Réponse de le 13/05/2013 à 22:31 :
Ca ne prend pas. Les raisons sont évidentes. le phénomène de désintérêt pour l'investissement Scellier avait démarré en 2010. De plus, le contexte économique et législation sur PV, le tassement des prix et la chute des transactions dans l'immobilier, peuvent aussi être des repoussoirs pour l'investisseur en locatif. L'investisseur n'a pas confiance et la confiance c'est la base de l'investissement. C'est un investissement conséquent (crédit), sur de nombreuses années, et bien que les incitations fiscales sont plus importantes que pour le feu-Scellier, d'autres données entrent en ligne de compte, revente à la fin du dispositif, rentabilité de la location aux conditions normales (hors dispositf Duflot), conditions économiques moins favorables des personnes actuellement en âge de se lancer dans ce type d'investissement, peur de l'avenir. La prudence est de mise. Il y a certainement moins de candidat à ce type d'investissement et moins de personnes ayant déjà leur résidence principale qui sont prêts à se lancer. Pourquoi quelqu'un qui a déjà sa résidence principale achetée ou en cours d'accession irait s'enquiquiner à se mettre des charges supplémentaires lorsqu'il arrivera à la retraite. Autant se recentrer sur les acquis et protéger ce que l'on a.
Réponse de le 13/05/2013 à 22:39 :
Merci pour la pub Elisa !
Avez vous payé cet espace publicitaire ou vous l'êtes vous accaparé gratuitement ?
Réponse de le 14/05/2013 à 1:05 :
ça prend pas car les niche fiscal sont plafonnné à 10k?. en bref, pour un type commme moi squi a déjà un scellier et un robien c'est plié

ou alors il faut que j'arret de donnner aux associations, que je retire mon fils de la creche et que je paye ma nounou et ma femme de menage au black

voila pourquoi ça marche pas ! c'est nul comme investissement. vaut mieux investir dans de l'ancien que l'on peu louer le prix que l'on veut
Réponse de le 14/05/2013 à 14:17 :
il ya une différence entre pouvoir et vouloir...
a écrit le 13/05/2013 à 21:42 :
DUFLOP
a écrit le 13/05/2013 à 21:30 :
C'est clair qu'une loi voulue par une femme... c'est pas génial.
La dernière en date risque même de se faire retoquée partiellement par Conseil Constitutionnel.
Et elles qui croient encore que les investisseurs sont assez cons pour mordre à l?appât. Des années 80, peut être, mais clairement, aucune ne me fait bander!
a écrit le 13/05/2013 à 21:19 :
? l'apprendra ?oucler les march?de l'immobilier, bloquer les loyers avec l'aide ?eine masqu?de l'Adil et de l'observatoire des loyers...
Et ce n'est qu'un d?t.
a écrit le 13/05/2013 à 21:11 :
Normal : ce gouvernement a tiré à boulets rouges sur les "rentiers" (sic). Maintenant, il faudrait que les "rentiers qui gagnent de l'argent en dormant" se réveillent ? et pour faire quoi ? Aucun intérêt à investir dans l'immobilier actuellement : trop fiscalisé pendant l'investissement et également à la sortie, trop réglementé. Il n'y aucune visibilité actuellement
a écrit le 13/05/2013 à 21:07 :
Scellier, Robien, Duflot et j'en passe, des mesurettes pour mieux passer la pommade aux vaches à lait! La pierre est devenue trop chère, vivement que la bulle éclate et tout le reste avec d'ailleurs! Ras le bol de travailler avec pour seul espoir de finir la fin de mois à la limite du découvert!
a écrit le 13/05/2013 à 21:06 :
Puisque les dispositif Duflot fiat un flop, qu'elle le réoriente vers le financement du premier achat du logement principal.
Ah, oui ! Ce n'est pas économiquement correct, mais qu'importe puisque l'économiquement correct ne marche plus.
a écrit le 13/05/2013 à 21:01 :
c'est etonnant que ca n'interesse personne!!!!!!!!!!! ca fait 8 mois qu'on sait que ca ne va interesser personne, alors il est plus que temps de creer une commission d'experts pour comprendre ce que tt le monde sait !!!
a écrit le 13/05/2013 à 20:56 :
30ans pour ne pas payer la taxe sur les plus-values, les promoteurs qui font tout pour récupérer les 18% de défiscalisation. En plus, les niches fiscales sont bloquées à 10 000?. Aucun intérêt pour le contribuable.
Réponse de le 13/05/2013 à 22:46 :
Ca évite de voir le marché investi par la spéculation à court terme, c'est pas plus mal.On a besoin non pas d'investisseurs mais de logements à prix décents
Réponse de le 14/05/2013 à 1:06 :
totalement d'accord avec red57. tout est dit
Réponse de le 16/05/2013 à 12:48 :
et non tout n'est pas dit: ça évite de voir le marché investi par la spéculation à court terme, c'est pas plus mal.On a besoin non pas d'investisseurs mais de logements à prix décents
a écrit le 13/05/2013 à 20:53 :
Ce qui me surprend est qu on s étonne du bide du duflot . Tout le monde a voulu le depart des investisseurs ..ils sont partis suite à une fiscalite punitive voulue .On essaie de reprendre ce qu on donné d une main (pv) . Mme duflot doit par conséquent construire 200 000 logements sociaux .
Réponse de le 16/05/2013 à 12:49 :
ce n'est pas en faisant monter les prix qu'on y serait parvenu de toute façon
a écrit le 13/05/2013 à 20:51 :
Ils m'ont fait devenir neo-liberal avec leurs incitations diverses et variees qui ne font que destabiliser les maches au profit de quelques uns
Réponse de le 14/05/2013 à 0:01 :
Sauf que quelques uns, ce sont tous les détenteurs de bien immobilier : Une grosse cible électorale qui est heureuse d'avoir éjecter les primo-accédant du marché ou de se sucrer en plus value soit pour assurer une retraite dorée, soit pour arroser leur progéniture. Après, quand on voit que nos libéraux ont applaudi un marché libre et subventionné, on peut se dire qu'ils feraient pire avec le préfixe "néo".
a écrit le 13/05/2013 à 20:49 :
Super, 5% de bonus par rapport au Scellier ... C'est sûr que ça va bien compenser la rentabilité locative non existante, la revente à perte assurée, le toujours plus de normes écolos qui ont fait exploser les prix, etc etc etc.
a écrit le 13/05/2013 à 20:40 :
Loi Duflot, investir dans les grandes villes, l'État finance le bien à 18 % du prix d'achat et cela n'intéresse plus les investisseurs ? Mamamia, je n'achète rien, mais avec mes impôts je finance la construction, l?automobile, etc., jamais un merci !! marre de ces ingrats !!
a écrit le 13/05/2013 à 20:35 :
La tendance, de désintérêt pour le Scellier qui avait démarré vers 2010-2011 se poursuit donc. Je n'ai plus l'année en tête, mais à un moment les investissements Scellier représentait plus de 50% des ventes de logements neufs, et la part n'a cessé de s'éroder en peau de chagrin. ça fera encore moins de logements disponibles pour le parc privé.
a écrit le 13/05/2013 à 20:10 :
et pourtant c'est pas faute d'aider le secteur de la construction : http://www.duflot.info/projet-loi-duflot-rend-la-construction-plus-facile/
a écrit le 13/05/2013 à 19:46 :
Damned... La Loi Duflote Coule ?
a écrit le 13/05/2013 à 19:36 :
30 ans c est trop
Réponse de le 16/05/2013 à 16:16 :
ça débarrasse le marché de l'achat spéculatif à court terme
a écrit le 13/05/2013 à 19:13 :
Ah bah ouiii
Entre le Sarko qui a mis des taxes et le hollande (rentiers via sci ds la vie) qui a continué. Le tout en disant j'aime pas les riches (à partir de 5 000?/mois).
Bah y'a plus personne qui veut acheter du duflot à la c*n!
Étonnant non? Mouhaha suis mdr. Bien fait! Et que ça continue!
Réponse de le 13/05/2013 à 19:38 :
Effectivement, que cela continue. Il est temps que l'on cesse ces incitations fiscales qui se retrouvent directement dans les prix et ne servent qu'à augmenter les prix de vente de tous les biens donc à pénaliser ceux qui cherchent à acheter pour se loger. L'idée serait plutôt de laisser faire le marché : alignement de la fiscalité de l'immo sur la fiscalité de n'importe quel investissement et suppression de toute incitation fiscale.
Réponse de le 13/05/2013 à 20:02 :
Houla mec!!!
C'est trop simple ce que tu proposes! Je te propose une commission pour analyser tes idées. Mais je te préviens je souhaite proposer des niches... Mouhaha :-))
Réponse de le 13/05/2013 à 20:47 :
@AL. Si on exclu, les incitations fiscales (Scellier, Duflot....) qui n'enrichissent que ceux qui les vendent, la fiscalité de l'immobilier est déjà la fiscalité de n importe quel investissement. Il s'agit de la TMI (exemple 30%) plus les prélèvement sociaux 15.5%. Soit dans l'exemple 45.5%. Mais, avant cela il faut aussi et entre autre, retirer des loyers encaissés les provisions pour travaux, les frais d'avocats pour contentieux... Finalement, au global, il ne reste pas grand chose. Les niches fiscales servent à cela; à ce que l'état qui n'arrive pas à fournir les logements nécessaire se repose sur les particuliers (pour faire le travail à sa place au travers d'incitations fiscales). Mais au global, est-ce vraiment une bonne affaire pour le petit particulier qui va investir son argent là dedans pour compléter un retraite aléatoire...Moi je n'y crois pas. L'immobilier a vécu non pas par sa rentabilité mais par sa plus-value. Aujourd'hui, la barre est a 30 ans. La question que je me pose est : Qui voudra encore y aller, niche fiscale ou pas...
Réponse de le 13/05/2013 à 20:59 :
@quentin : faux ! Il faut ajouter la taxe foncière qui explose chaque annee : la fiscalité immobilière est par conséquent plus lourde que n importe quel investissement .
Réponse de le 13/05/2013 à 21:13 :
Tout à fait d'accord. Il faut aussi payer le syndic, l'agence.
Réponse de le 13/05/2013 à 21:53 :
J'allais oublier l'assurance impayés. Au final, il reste quoi?
Réponse de le 13/05/2013 à 22:59 :
alors arrêtez de vous plaindre et d'investir dans le locatif si les rendements sont si mauvais
Réponse de le 13/05/2013 à 23:08 :
grosso modo 40% du loyer quand les travaux de copro ne s'en melent pas...
Bref! Autant profiter de son fric plut?ue de le bloquer 30ans pour en retirer le maximum, et encore d'ici l?ls nous auront pondu d'autres lois...
Réponse de le 14/05/2013 à 4:43 :
@tron. C exactement ce qui se passe les investissements baissent
Ce qui fait baisser les constructions , les emplois etc...
Réponse de le 14/05/2013 à 6:45 :
@Quentin.
"l'état qui n'arrive pas à fournir les logements nécessaire se repose sur les particuliers (pour faire le travail à sa place".

Tout est dit dans cette phrase. Lorsque l'on comprendra que l'Etat n'a pas plus à fournir de logement qu'il n'a à fournir de pain parce que le secteur privé peut très bien s'en charger tout seul, on aura tout compris et on cessera de détraquer le secteur de l'immobilier par ces incitations fiscales.

Je suis sidéré - partant du principe que les lecteurs de la Tribune sont plutôt libéraux - de lire une telle phrase sous votre plume. Elle montre à quel points les français sont intoxiqués à l'étatisme tout en étant surpris ensuite des déficits publics.

Par ailleurs, il ne faut précisément pas exclure les incitations fiscales lorsque l'on compare les fiscalités. Ce sont précisément les incitations fiscales qui privent les entreprises de financement en orientant l'épargne des français vers l'immobilier : l'épargne de ceux qui achètent les Duflot/Robien/Scellier mais aussi celles des acheteurs pour se loger qui doivent aussi payer les prix hauts que provoquent par contagion à tout le secteur, ces dispositifs.
Réponse de le 16/05/2013 à 12:43 :
justement pas des logements moins chers augmentent la mobilité des gens, la compétitivité et les facilités d'accès à l'emploi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :