Les agents immobiliers restent très remontés contre Cécile Duflot

 |   |  656  mots
Le président de la Fnaim a préféré annuler l'invitation de la ministre du Logement Cécile Duflot au congrès annuel de sa fédération
Le président de la Fnaim a préféré annuler l'invitation de la ministre du Logement Cécile Duflot au congrès annuel de sa fédération (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'ouverture du congrès annuel de la Fnaim s'est déroulée sur fond de réforme gouvernementale de la profession immobilière. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les agents immobiliers étaient très remontés.

Il ne faisait pas bon prononcer le nom de Cécile Duflot ce lundi matin au congrès annuel de la Fnaim (Fédération nationale de l'immobilier) organisé porte Maillot à Paris. « Persona non grata » cette année, la ministre du Logement a vu son invitation au congrès annulée par le président de la Fnaim Jean-François Buet. Il craignait que la ministre ne soit chahutée par ses adhérents très remontés contre le projet de loi Alur (accès au logement et un urbanisme rénové).

Bien lui en a pris, puisque les agents immobiliers présents n'ont pas hésité à huer et à siffler le préfet Alain Régnier, délégué interministériel à l'hébergement et à l'accès au logement et seul représentant de l'Etat présent, après que celui-ci regretta des propos "très vifs" tenus un peu plus tôt dans la matinée par les membres du conseil d'administration de la Fnaim envers la politique du logement du gouvernement.

La salle a tout de même consenti de timides applaudissements à la fin de l'intervention d'Alain Regnier après qu'il ait appelé à plusieurs reprises au dialogue constructif et démocratique.

Un climat de défiance vis à vis du gouvernement

Les participants au congrès avaient il faut dire été encouragés par un "coup de com'" de la Fnaim. La fédération a en effet distribué aux personnes présentes des cartons jaunes à l'entrée avec comme slogan inscrit dessus : "Changez l'Alur". Une allusion à la loi de la ministre du Logement et dont chacun jugera de la pertinence. A la fin du discours d'ouverture du président de la Fnaim, Jean-François Buet, la salle s'est même levée à son initiative et a brandi fièrement une multitude de ces petits cartons jaunes.

L'ambiance de défiance qui régnait ce matin au palais des congrès de la porte Maillot est révélatrice des rapports tendus qu'entretiennent le gouvernement et la profession immobilière. Après des premiers mois plutôt cordiaux entre mai 2012 et le début de l'année 2013, la situation a basculé en juin dernier lorsque Cécile Duflot a annoncé, à la surprise générale de la profession, qu'elle comptait plafonner les frais d'agence payés par le locataire et encadrer les tarifs des syndics.

La présentation de la loi Alur quelques jours plus tard, qui instaure un encadrement et une garantie universelle des loyers, a également révolté les professionnels de l'immobilier. Ces derniers communiquent depuis régulièrement dans les médias contre les mesures du gouvernement.

Bon nombre des propositions des professionnels ont été reprises dans la loi Alur

En juillet dernier Cécile Duflot indiquait en réponse à la Tribune que

" "l'agitation" des professionnels de l'immobilier ne devait "pas faire oublier que la concertation avec les professionnels de l'immobilier a été intense et fructueuse. Bon nombre de leurs propositions ont d'ailleurs été reprises dans le projet de loi, comme l'obligation de formation continue. Dans un premier temps, il n'est guère étonnant de susciter le mécontentement des professionnels d'un secteur quand on sort d'un système totalement dérégulé pour entrer dans un système mieux encadré. Mais je gage que c'est provisoire. Nous saurons travailler ensemble", assurait alors la ministre.

Ce lundi matin Etienne Ginot, le président de l'Unis (Union des syndicats de l'immobilier) a d'ailleurs confirmé que plusieurs des propositions de la profession avaient été reprises par le gouvernement dans la loi Alur, même si cela ne signifie absolument pas selon lui que le projet de loi étudié en ce moment au Parlement est satisfaisant.
De son côté, la Fnaim menace toujours de ne pas apporter son concours à l'Observatoire annuel des loyers qui doit permettre de déterminer des loyers médians quartier par quartier, données indispensables à la mesure concernant leur encadrement.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/12/2013 à 15:26 :
Après, "après que", pas de subjonctif !!! L'indicatif ! S'il vous plait !
Emma
a écrit le 20/12/2013 à 22:47 :
...
a écrit le 19/12/2013 à 8:45 :
Pour répondre à certains commentaires
Un agent immobilier ne peut pas vendre l'invendable ´ par contre quand il propose un bien il connaît la situation des vendeur , il connaît l'historique du bien offre déjà acceptée ou refusée
Concernant les photos , je connais pas de personne qui acheté que sur photo le bien de toute une vie
Quand on a mal à la gorge on envoit pas la photo à son médecin pour être traité !!
C'est pareil pour un bien immo on se déplace et on visite, on prend le temps et depuis les 35 heures les français ont le temps
Concernant le plafonnement des honoraires c'est envoyé des salariés au chômage
Une agence petite couronne n'a pas les même frais fixe qu'une agence dans la creuse donc la marge brut sera inférieur dans les agences proche grande ville
Tout le monde se braque contre les agents immobiliers mais c'est le seul métier ou vous êtes payé quand le bien se vend , entre la prise du mandat et la vente du bien l'agence ne gagne rien mais investi (estimations, salaires des négociateurs,prise de mandat ,publicité, visites,ect....) tous ça ça a un cout, vous travaillez pas pou rien que je sache
Le pourcentage de com est soumis à TVA je tiens a rappeler

Trouvez vous normal d'appliquer une TVA a 7% pour les logements sociaux et 20% pour les autres , le cout de la construction est le même pourtant!
Les normes handicapés font grimper le cout de 9% , pourquoi faire tout l'immeuble , un logement par étage suffit non?

Le problème aussi c'est que les gens n'ont plus de travail , au lieu de payer le chômage , mettons les chômeurs au travail avec exonération des charges patronales pour moitié soit 25% maximum au lieu des 46% applique !!!
L'exonération partielle des charges coûte moins chère qu'une allocation chômage
Le problème de la France sont les charges patronales et salariales qui selon les branches peuvent atteindre 120% du salaire brut c'est du délire !!!!
Une personne qui gagne 1500 par mois coûte t-elle moins chère à soigner qu'une personne qui en gagne 6000 je ne crois pas ,il faut arrêter le % sur les salaires et mettre un cout fixe
Y a plein de chose à faire, mais faut il encore avoir l'envie de le faire
Réponse de le 20/12/2013 à 11:46 :
"je connais pas de personne qui acheté que sur photo le bien de toute une vie
Quand on a mal à la gorge on envoit pas la photo à son médecin pour être traité !!" L'absence de photo ou la mauvaise quaité des photos refroidissent nombre d'acheteurs potentiels. Compte tenu du montant des honoraires, est-il tellement inimaginable qu'un réel effort soit fait sur ce point. Cela fait partie de votre métier. Ne le faites pas et vous serez de toute façon bouffé par la concurrence. Une personne qui gagne 1500 par mois coûte t-elle moins chère à soigner qu'une personne qui en gagne 6000 je ne crois pas ,il faut arrêter le % sur les salaires et mettre un cout fixe." Tout-à-fait ! Un logement familial à 200000 euros coûte-t-il plus cher à vendre qu'un studio à 50000 euros ? Je ne crois pas. Il faut arrêter le % sur le prix et mettre un coût fixe.
a écrit le 17/12/2013 à 7:13 :
Elle ne comprends rien ! Pourquoi pas des chefs d entreprises comme ministres?
Réponse de le 18/12/2013 à 16:09 :
Ok.
Réponse de le 18/12/2013 à 16:11 :
"En 1998, elle réussit le concours de directeur de la Protection judiciaire de la jeunesse et est admise sur titres à l'ESSEC dont elle sort diplômée, par la voie de l'apprentissage, en économie urbaine en 2000. Cette urbaniste de profession exerce alors dans un groupe immobilier spécialisé dans le logement social à Créteil, d'abord à temps plein, puis à temps partiel depuis son entrée à la direction des Verts en 2003."
Réponse de le 20/12/2013 à 9:41 :
Et donc? Pourquoi pas si nulle? Ceci prouve qu'elle est compétente ou qu'elle l'a été? Et ceci prouve qu'elle est compétente en tant que ministre?
Réponse de le 20/12/2013 à 10:09 :
Je ne peux partager votre analyse et votre enthousiasme concernant la compétence de cette personne .Déjà son comportement m'insupporte , peut -être est ce du à son idéologie qui transpire de partout mais aussi à cause de ses propositions toujours mal étudiées .
a écrit le 17/12/2013 à 5:14 :
des milliers de villas a vendre partout ,mais personne pour acheter .le vieux meurent mais les jeunes n ont pas de boulot ...bientot la degringolade car il faut payer les taxes !
a écrit le 16/12/2013 à 20:07 :
pas capable d'etre capable cette gauchiste verte
a écrit le 12/12/2013 à 10:20 :
Les gens ne bossent plus car il est plus facile de profiter de toutes les aides. Certes, une bonne partie de personnes au RSA, au chômage ou autre ne sont pas là par plaisir et aimeraient retourner dans la vie active. Mais il y a tous ceux qui ne se forcent pas voire qui profitent du système. Alors, plutôt que de les mettre au boulot, aidons-les à payer tout moins cher en détruisant le tissus économique français !
Réponse de le 13/12/2013 à 17:25 :
Oui, en effet, comme cela on se fait ré-élire car on augmente sa base de votant... CQFD
Réponse de le 14/12/2013 à 7:38 :
Pour moi les assistés sont plutôt à l'endroit des fonctionnaires, ratp, edf, cheminots, salariés de grande entreprises publiques, etc qui non seulement ne foutent rien, bénéficient de régimes spéciaux scandaleux mais se foutent en grève par dessus le marché.Et ne comptons pas sur le courage de FH pour remettre de la justice sociale sur le territoire français : il suffit que les gens descendent dans la rue pour stopper les réformes.
Réponse de le 22/12/2013 à 14:02 :
Il est curieux que des gens qui ne foutent rien vous gênent lorsqu'ils sont grévistes, non ?
Réponse de le 23/12/2013 à 11:56 :
C'est vrai, à la réflexion, s'ils foutent, ils dérangent alors arrêtons de les nourrir avec notre travail et résorbons enfin le déficit de la France.
a écrit le 11/12/2013 à 16:09 :
Cet article fait beaucoup chialer les spéculateurs et les agents immobiliers, qui sont par définition rien d'autre que des voleurs. La spéculation actuelle sur l'immobilier a bien ruiné l'économie, et ça le gouvernement est assez intelligent pour le savoir.

Quand aux pigeons qui ont acheté à des prix démesuré, ce n'est pas mon problème, quand on investi une somme importante, on étudie un minimum le marché. En bourse, quand vous achetez au plus haut, vous risquez de tombez très bas.

Le projet alur doit passé au plus vite. Vive duflot <3
Réponse de le 11/12/2013 à 17:33 :
Merci pour ton analyse économique des plus abouties! On sent toute la maitrise du dossier et du problème de fond dans ton propos. Quant à l'amalgame fais sur les agents immobiliers, connais tu vraiment la profession qu'ils exercent? De surcroit, je sens dans ton commentaire toute la frustration de l'assisté de base qui craint pour son avenir. Et oui mon vieux l'assistanat est une valeur qui n'aura plus lieu d'être demain, donc effectivement tu as toutes les raisons de t'inquiéter!
Réponse de le 11/12/2013 à 17:42 :
Quid des déductions des intérêts d'emprunt des impôts, du PTZ, du PTZ+, des prêts subventionnés, des défiscalisations Borloo, Robien, Scellier, Duflot ? N'est-ce ou n'était-ce pas de l'assistanat ?
Réponse de le 12/12/2013 à 11:03 :
Je pense également que les aides à l'achat ne sont pas une bonne solution. Plutôt que d'aider des gens à défiscaliser, ce qui coute des milliards par an, autant aider le foncier à se libérer. Pourquoi ne pas détaxer les terrains pendant 2 ans, par exemple ? Certes, on perdrait des impôts sur la plus-value de ces terrains, mais on arrêterait les aides à l'achat, cela ferait baisser les prix par une offre abondante, relancerait l emploi dans la construction et les ventes en neuf ce qui veut dire charges sociales percues et TVA percue. Mais pour Mme Duflot cela veut dire sortir de son idéologie, et accepter un petit mal pour un grand bien
Réponse de le 13/12/2013 à 10:06 :
+1 !
Réponse de le 13/12/2013 à 13:41 :
Il le saurait que c'est de l'assistanat aussi, s'il voyait plus loin que le bout de son nez. Mais quelle réflexion attendre de cette masse de types sortis de force de vente, destinés à vendre des lave-vaisselles, et que l'on a embauché pour vendre des biens à plusieurs dizaines de milliers d'euros et dont les estimations fixeraient le cap de la compétitivité française 10 ans plus tard ? Comment pouvaient ils comprendre que leurs estimations fantaisistes (objectif : toujours avoir le mandat coûte que coûte) allaient à ce point brider la consommation, l'investissement, et donc l'emploi ???
a écrit le 11/12/2013 à 12:40 :
Oui, Kamarades, TAXONS ! Les propriétaires, les agences immobilières, les investisseurs, et construisons des logements sociaux avec leurs sous ! Prenons des garanties GUL-hiver pour que les loyers n'aient plus besoin d'être payés ! Détruisons tout le tissus économique français de la construction et du bâtiment, de la vente et de la gestion des biens immobiliers : empêchons les propriétaires d'y accéder et remplaçons ces parasites par un service public bien inefficace et consommateur d'impôts mais tellement plus idéologique. Et trouvons d'autres impôts pour payer ces nouvelles usines à gaz et payer tous ces chômeurs ou fonctionnaires créés par idéologie ! Vite, taxons !
a écrit le 11/12/2013 à 8:33 :
C'est le tour des Agents immo, mais bientôt ça sera le tour des RESTAURATEURS, AVOCATS, TAXIS, ARTISANS, MEDECINS, PATRONS, la France est une machine à fabriquer des pauvres et des chômeurs, soutenez plutot le droit de travailler et de gagner de l' argent comme le font les AI au lieu de critiquer car bientôt votre tour viendra ...
Réponse de le 11/12/2013 à 10:02 :
Repentez-vous braves gens, la fin est proche ! C'est l'apocalypse ! Plus sérieusement, si les AI sont inquiets, c'est simplement parce que leur business model qui a très bien fonctionné depuis 10-15 ans (au point qu'il y a eu une véritable explosion du nombre d'agences immobilières, observez les anciennes rues commerçantes !), surfant sur la vague de la croissance sans fin du prix de l'immobilier, vacille . A eux de créer de nouveaux services à valeur ajoutée ou d'améliorer les services existants, l'activité et les revenus ne reviendront qu'au prix de cet effort. Seuls les plus performants résisteront.
Réponse de le 11/12/2013 à 12:39 :
Le business model des AI fonctionne et fait tourner d'autres secteurs d' activités comme la publicité immobilière ( papier et internet ) par exemple, mais le problème c'est que l' état veut réglementer les tarifs des AI et c'est là tout le problème, rien à voir avec les services existants ou un effort supplémentaire à fournir. chacun doit avoir le droit d'entreprendre et pratiquer les prix qu'il veut dans la mesure où son activité n'est pas subventionnée.
Réponse de le 11/12/2013 à 14:24 :
Il ne fonctionne plus. Ce n'est pas M. Buet justement qui annonçait 3000 fermetures d'agence depuis le début de l'année ? Et il fonctionnera encore moins lorsque les honoraires dûs par le locataire seront supprimés, ou a minima fixés indépendamment du montant du loyer. La concurrence d'internet et du low-cost est trop forte. Les AI doivent renforcer la quaité de leurs services pour se démarquer. Mais regardez simplement les photos (quand il y en a) ! Quand les photos sont de qualité, faites par quelqu'un ayant suivi une formation ou quelques conseils pratiques, on voit tout de suite la différence. Ca ne peut que déclencher plus de visites... L'époque où il suffisait de poster une annonce de deux lignes sans rien de plus pour vendre est terminée, au moins pour quelques années jusqu'à la fin du cycle baissier.
Réponse de le 13/12/2013 à 13:47 :
"Dans la mesure où son activité n'est pas subventionnée"...Ben arrêtez de poster alors : PTZ, Scellier, déduction intérêts emprunt...Tout ça ce sont des subventions, que l'on peut en plus considérer comme directes puisqu'elles ont systématiquement alimentées la hausse des prix et donc de vos commissions...
Réponse de le 14/12/2013 à 7:42 :
Et le gouvernement sarkozy savait pertinemment où il allait en mettant cela en place (augmentation massive des prix du mètre et enrichissement des branleurs). Sérieux , vous remettez cette équipe au pouvoir en 2017?
a écrit le 10/12/2013 à 17:11 :
Quelles faiblesses des commentaires...

1 : sur l'agent immobilier qui ne sert à rien = libre à vous de vous en passer. De mon coté (locataire) je ne passe plus que par des agents pour louer car ils sont à la fois moins chers et plus compétents. J'ai eu beaucoup de problèmes avec les privés pap...

2 : sur le montant de leurs honoraires : ils sont libres. Libre à vous de les négocier.

3 : sur la hausse du prix de l'immobilier. Il ne sont que des intermédiaires, ils ne fabriquent en aucun cas les prix de l'immobilier qui provient d'un équilibre entre la demande solvable et l'offre.

4 : Beaucoup de problèmes liés à la hausse du prix de l'immobilier. C'est vrai, mais c'est essentiellement liés à un manque de construction d'habitat. Toutes les communes réglementent sévèrement l'habitat mais par contre font des zone d'activité et commerciales immenses et vides. Par ailleurs maintenant les logements sont tellement remplis de normes et réglement que le coût de la construction est devenu très élevé. Et personne ne peut payer.
Réponse de le 10/12/2013 à 18:06 :
Deux faiblesses dans votre commentaire. Sur le point 3, certes, mais c'est le rôle de l'AI de modérer les ardeurs des vendeurs. Or il cède souvent afin de décrocher le mandat. Sur le point 4, le coût de la construction a suivi à peu près l'inflation et reste modéré malgré l'empilement de normes (1500 EUR du m² en haut de gamme), bien que supérieur à nos voisins à qualité équivalente. Ce coût n'explique pas l'augmentation stratosphérique du prix du neuf. Et encore moins celui de l'ancien par définition ! Quant à la pénurie, elle est savament entretenue dans les esprits, mais seulement dans les esprits (et dans les faits par les promoteurs pour maintenir les prix hauts). Des centaines de milliers de logements sont vides, certes pas tous là où il y en a le plus besoin, certes pas tous habitables en l'état. Mais, de plus, les logements construits sur les 10 dernières années font plus que couvrir le besoin généré par l'augmentation de la population sur la même période. Voir la récente publication du CGEDD sur le sujet.
Réponse de le 11/12/2013 à 7:18 :
d'accord
Réponse de le 11/12/2013 à 12:19 :
1500 € le haut de gamme ???? Peut être au fond du Larzac, mais ici, en Provence, c'est le minimum désormais pour avoir du RT 2012, la norme en vigueur. Si vous voulez du haut de gamme, cela commence à 2200 € jusqu'à 3500 €. On voit que vous n'y connaissez rien ! Les normes et inflation on renchéri la construction de 50 % en 15 ans.
La pénurie est réelle : cela fait 2 ans que je cherche un terrain.
Pour le prix : il est souvent plus élevé en PAP, expérience à l'appui. Les agences prennent peut etre des mandats trop cher, mais à vous négocier avec l'aide de l'AI qui connait son marché.
Réponse de le 11/12/2013 à 14:47 :
Le coût de la construction est à 800 ou 1000 EUR le m² dans le bas de gamme. 1500 EUR ou plus dans le haut de gamme aux dernières normes. Après effectivement il n'y a pas de limite, tout dépend des finitions. Mais rien ne justifie ces disparités régionales. Il faut différencier le coût de construction que le construction vous "vend", et le coût de construction réel, qui, lui, varie peu entre les régions. Au passage l'indice du coût de la construction est en baisse au T2 2013 (voir le site de l'INSEE), ça faisait longtemps.
a écrit le 10/12/2013 à 16:43 :
je consulte #le bon coin# pas besoin d agence immobilieres ,on peut negocier direct proprietaire ,et apres le notaire ..conclusion un gain de 10% !!
Réponse de le 11/12/2013 à 12:41 :
10 % !! 50 % non ?
Réponse de le 12/12/2013 à 14:43 :
si c'était aussi facile que vous le dites je pense que je changerais de métier monsieur Canari...
Si votre agence vous prends 10% d'honoraires, changer d'agence. La moyenne c'est entre 5% et 7% et encore une fois, cela se négocie.
Il est possible effectivement de faire un bon coup sur leboncoin, mais il faut être bien informé sur le marché, et ce n'est pas à la portée de tout le monde.

Et bien souvent les proprios qui vendent sur leboncoin ne sont pas vraiment vendeurs, il mettent leur bien en vente à prix très haut, et attendent de voir si un pigeon se présente.

Je vois ça au quotidien monsieur Canari, des proprios qui viennent me confier un mandat, désabusés parce que leur bien ne se vends pas depuis 6mois.

C'est sur que les particuliers pensent faire une étude de marché correcte en farfouillant sur le net pour comparer avec des bien similaires mais rien de remplace l'historique de vente de l'agent immobilier, ça c'est du concret. (ou alors l'historique du fichier national des notaires, mais encore une fois les notaires n'ont que les chiffres, ils ne connaissent pas les bien in situ.)
a écrit le 10/12/2013 à 14:04 :
Les Ai devront changer de modèle ou disparaître , il prennent une com de 8% sur un vente pour faire 3 photo , mettre une annonce dans le bon coin et faire quelques visite du bien : c'est du vol !!! Leur expertise technique et connaissance du marché est bien souvent trés faible ( l'agence a coté de chez moi : un ancien facteur , un ancien commercial porte a porte , et un ancien vendeur de voiture ...) . De plus en plus de gens se passent de leur service en ces temps de crise.
Réponse de le 10/12/2013 à 14:10 :
Très juste. De plus la qualité des photos et de l'annonce laissent trop souvent à désirer. Du pur amateurisme !
Réponse de le 11/12/2013 à 7:22 :
d'accord
Réponse de le 11/12/2013 à 12:21 :
Si votre agence ne fait que cela en effet, passez-vous en.
Mais contrairement à ce que vous dites les stats nationales indiquent une baisse du PAP en %age des ventes. Tournez vous vers une agence qui offre un vrai service et suivi, qui formes ses commerciaux, et vous verrez la différence.
Réponse de le 12/12/2013 à 14:48 :
@U189290 Vous faites une grossière généralité. C'est comme si je disais que tous les enseignants sont des cocos fainéants en vacances la moitié de l'année, c''est facile hein ? Effectivement il y'a aussi des mauvais dans la profession, comme votre garagiste ou votre coiffeur. Si vous êtes quelqu'un de sérieux vous allez au moins vous renseigner avant sur le professionnel que vous pensez choisir. Un agent immobilier offre avant tout un conseil et un service.
Réponse de le 22/12/2013 à 14:10 :
Effectivement, j'ai acheté ma maison via un professionnel qui a bien su cadrer notre besoin : sur 3 visites, deux nous ont intéressées, dont notre achat (et pas de regret depuis). Par contre nous avions avec d'autres "pros" fait de la visite à l'abattage : ça laisse penser au vendeur qu'on s'occupe de lui ....
a écrit le 10/12/2013 à 12:55 :
Si la loi DUFLOT est appliqué faites comme les ZINZINS quittez l investissement dans l immobilier
Réponse de le 10/12/2013 à 13:30 :
Bonne idée ! Laissez la place libre !
a écrit le 10/12/2013 à 12:44 :
quand est-ce qu'elle est virée ???
Réponse de le 10/12/2013 à 13:07 :
Et oui l'argent facile de l'immobilier est terminé, enfin, il va falloir te lever et aller bosser.
Réponse de le 12/12/2013 à 14:51 :
@tron : c'est petit de dire ça. J'aimerais bien vous emmener avec moi faire une semaine type. On peut "éventuellement" bien gagner sa vie dans l'immobilier mais en bossant d'arrache pied !
a écrit le 10/12/2013 à 12:27 :
duflot est une arriviste mais tout lui mettre sur le dos est un peu excessif. L immobilier a ete gonfle aux steroide grace aux diverses subventions de l etat (scellier, apl etc ...). Alors evidement il y a un moment ou la realite se manifeste de nouveau et ca fait mal. si on augmente les prix sans que les ressources des acheteurs/locataires suivent on va forcement dans le mur, avec ou sans duflot
Réponse de le 10/12/2013 à 16:37 :
Arriviste?Pas d'accord, elle a une volonté de remettre les pendules à l'heure, c'est tout.
Réponse de le 11/12/2013 à 12:24 :
C'est une communiste qui est passé au vert par opportunisme ! Elle ne comprend rien à l'économie, croit que son salaire est payée par les impôts des smicards, alors elle essaie d'en avoir de plus en plus pour qu'ils votent pour elle !
a écrit le 10/12/2013 à 12:07 :
Ils ont bien raison, la dernière fois qu'un gouvernement a bloqué les loyers, le marché a été déstabilisé, pénurie de logements , des files d'attente de locataires désespérés de ne pas pouvoir se loger. Le système Dufflot est inspiré du communisme et va provoquer une crise du logement. Pour la Gul, c'est une usine a gaz qui va déresponsabiliser les mauvais payeurs.
Réponse de le 10/12/2013 à 13:09 :
Les prévisions apocalyptiques quand le gouvernement dérange on connaît : les chiens aboient et la caravane passe.
Réponse de le 10/12/2013 à 15:29 :
Peut-être
... il n'empêche que les mises en chantier reculent et que les files d attente pour obtenir un logement s rallongent

... que voulez-vous les investisseurs restent perméables à la logique économique du gouvernement et de sa représentante Mme Duflot
Réponse de le 10/12/2013 à 17:30 :
Les mises en chantier reculent pour entretenir une pénurie de neuf et maintenir les prix élevés. N'allez pas chercher plus loin. Mais ça ne pourra tenir longtemps.
Réponse de le 11/12/2013 à 7:23 :
pas de file d'attente et les acheteurs se réveilleront quand les prix baisseront, ce n'est pas plus compliqué que cela.
Réponse de le 12/12/2013 à 15:20 :
Les investisseur feraient mieux d'aller travailler et d'exporter des marchandises comme le fait l'Allemagne. Mais effectivement c'est plus facile de se battre avec son voisin et pester contre le gouvernement en implorant des sous plutôt que d'aller affronter les entreprises Allemande. Effectivement les investisseur sont des feignants qui souhaitent devenir rentiers. Je reste également persuadé que ces investisseurs roulent en grosse berline Allemande. Effectivement avec ces gens là ça ne peut pas marcher. Quand les prix seront correctes les gens achèteront. Mais la chute ne va pas tarder
a écrit le 10/12/2013 à 11:56 :
Dans l'intérêt des citoyens français, et de l'Etat, il faut compléter le dispositif lié à l'immobilier spéculatif qui fait les choux très gras des agences immobilières contrôlées par les banques et la finance louche sous terraine.

D'importante recettes pour réduire la dette de l'Etat sont immédiatement disponibles,

en particulier il convient au plus vite de taxer tout l'immobilier spéculatif,
* taxer les résidences secondaires lits froids et volets fermés plus de 11 mois par an,
* taxer tout l'immobilier de bureau vacant
* taxer tout l'immobilier habitation vacant
* taxer tout l'immobilier de logistique qui ne sert qu'à stocker des importations en provenance des pays de l'esclavage humain
* taxer toutes les usines en friches, fermées, vides qui pour l'essentiel appartiennent à des voyous de la finance mondiale qui les ont vidées, ou à des héritiers qui s'enrichissent en dormant...

Allez il nous faut des gouvernants COURAGEUX et DECISIFS pour reconquérir l'indépendance nationale de la France
Réponse de le 10/12/2013 à 12:13 :
Il faut aller vivre en union soviétique, paradis pour des personnes comme vous
Réponse de le 10/12/2013 à 13:00 :
C'est sur que taxer les residence secondaire au fin fonds de la correze, ca va aider ceux qui cherchent un logement en IDF...
Réponse de le 10/12/2013 à 13:11 :
Les abus conduisent à ça aussi.A bon entendeur.
Réponse de le 10/12/2013 à 14:07 :
La conjugaison VERTUEUSE : Investissement et désendettement, plus baisse des prix du marché

Avec toutes les taxes potentielles sur l'immobilier spéculatif, l'Etat peut conjuguer désendettement et investissements dans l'immobilier pour tous...

De surcroît, ces taxes auront un effet POSITIF :
les propriétaires spéculatifs auront le choix entre payer les taxes ou louer ou vendre

par effets induits, les biens remis MASSIVEMENT en ventes ou en locations feront baisser les prix et les français pourront retrouver un niveau convenable des prix pour se loger .. l'Etat aura moins besoin d'investir
Réponse de le 10/12/2013 à 15:57 :
si on taxait vos idées saugrenues vous seriez vite ruiné
Réponse de le 10/12/2013 à 16:44 :
oui, camarade ,j obtempere !!
Réponse de le 10/12/2013 à 18:13 :
C'est une habitude ces derniers temps de lancer des mots en l'air, tels des imprécations, qui l'union soviétique, qui le communisme, sans en connaître véritablement le sens ou la portée. Messieurs, que pensez-vous des marchés subventionnés ?
Réponse de le 12/12/2013 à 15:27 :
Ils n'ont pas d'arguments à opposer à vos idées il les balayent d'une moquerie pour vous ringardiser car il ne connaissent rien aux mécanismes économiques et qu'il est trop difficile pour eux de réfléchir et de faire travailler leur cerveau. Ils n'ont pas de projet national pour la France et préfèrent être rentier tout pour moi rien pour les autres. Le problème c'est qu'ils finiront par être de moins en moins nombreux et qu'à ce moment là des têtes finiront par tomber.
a écrit le 10/12/2013 à 11:26 :
Qui n'est pas remonte contre Mme Duflot? Sa politique a courte vue, dogmatique et dans certains cas proche du risible deboussole toutes les bonnes volontes. Les agents immo sont des acteurs majeurs et on peut comprendre leur ressentiement comme celui des autres d'ailleurs.
a écrit le 10/12/2013 à 11:18 :
Le prix des loyers doit etre fixe par l'etat au prix les plus bas possible, pas plus de 300 euros ou alors taxe a 80%
Réponse de le 10/12/2013 à 11:37 :
A ce tarif là qui investira pour louer ?
Réponse de le 10/12/2013 à 11:51 :
Ce n'est pas le rôle de l'état de s'occupé du marché privé...! il l ponctionne suffisamment ce marché privé avec ,taxes , règlements couteux et impôts...
Réponse de le 10/12/2013 à 13:25 :
"A ce tarif là qui investira pour louer ?" Moins de gens et c'est heureux ainsi : on sera moins en concurrence avec cette chienlit quand on voudra acheter quelque chose.
Réponse de le 10/12/2013 à 13:43 :
+1 ! Libre n'implique pas dérégulé. Par ailleurs, si on supprime taxes et impôts, il faudra nécessairement retirer par la même occasion toutes les subventions à ce marché.
Réponse de le 11/12/2013 à 10:25 :
Plus personne n'investira à ce prix. Je ne pense pas que les banques s'alignent pour les prêts immobiliers.......
Réponse de le 11/12/2013 à 11:00 :
Et tant mieux ! Les prix continueront de baisser, pour le bien de tous, sauf des margeurs au pourcentage.
Réponse de le 11/12/2013 à 12:32 :
Bonne provoc : oui, mettons des loyers si bas que cela ne couvre pas les réparations, les investissement pour mettre aux normes, retrouvons des loyers 48 insalubres, ENFIN ! TOUS à 300 € !!
Réponse de le 11/12/2013 à 14:43 :
Vous accusez le niveau des loyers trop bas, les réparations et mises aux normes (ça représente combien de logements remis à louer, sérieusement ?), alors que c'est le prix d'achat qui est la raison première des rentabilités médiocres. Les rentabilités étaient bien meilleures il y a 10 ans, avec des loyers 30 à 40% inférieurs (sans retourner au niveau de 48, vous êtes trollesque), à votre avis pourquoi ? Le loyer ne pourra pas dépasser la solvabilité maximale des candidats potentiels. Donc si la rentabilité est trop faible, vendez ! Mais vous êtes en retard sur les vrais inevestisseurs qui eux ont déjà vendu.
a écrit le 10/12/2013 à 9:27 :
Vu les réactions à cet article on est en droit de se demander qui a intérêt à investir dans l'immobilier.
Personne n'oblige à avoir recours à une agence ni pour acheter ni pour louer. Il suffit de regarder les annonces immobilières des particuliers pour voir qu'ils ne sont pas moins cher que les agences.
Nombreux sont les agents immobiliers qui raisonnent les vendeurs et loueurs trop gourmandes.
Je ne suis pas agent immobilier, mais j'ai acheté il n'y a pas très longtemps
a écrit le 10/12/2013 à 7:14 :
Est ce normal que les agences immobilières se prennent en moyenne 5% sur la vente d'un logement de 200 000€ pour l'avoir fait visiter ? C'est n'importe quoi ! Il n'y a aucun rapport entre le travail réalisé et la facturation de ce travail. Je ne sais pas si le loi Duflot modifie ce qui est clairement un abus ?
Réponse de le 10/12/2013 à 12:15 :
Mais de quoi parlez vous !!! si vous ne voulez pas payer une agence achetez PAP et payez votre bien plus cher de plus de 5% !! car n'ayant pas de frais d'agence les vendeurs montent les prix !!! l'époque bolchevique est terminée, nous sommes dans un marché libre !!!!
Réponse de le 10/12/2013 à 13:12 :
Libre quand ça arrange.
Réponse de le 10/12/2013 à 13:41 :
Vous assimilez prix de présentation, par définition souhaité, et prix réel, inférieur ou égal. Il est évident que nombre de vendeurs ne se gênent pas pour réintégrer les frais d'agence dans leur prix de présentation PAP. Ca ne signifie pas que leur bien se vend à chaque fois à ce prix artificiellement gonflé. Les acheteurs sont de mieux en mieux informés et de fait de moins en moins dupes (certains diront "pigeons" !).
a écrit le 10/12/2013 à 2:49 :
Je suis désolé, mes propos vont choquer les agents immobiliers mais je ne vois vraiment pas l'intérêt de leur rôle et de leurs honoraires aujourd'hui avec internet. Désolé, je ne veux heurter personne mais c'est mon opinion.
Réponse de le 10/12/2013 à 9:38 :
Rien ne vous oblige à avoir recours à un agent immobilier.
Réponse de le 10/12/2013 à 13:36 :
Tout-à-fait, et si la profession ne se renouvelle pas et n'améliore pas ses pratiques, il ne restera pas beaucoup d'agences dans quelques années.
Réponse de le 11/12/2013 à 12:30 :
@Oscar et @@Roger : en effet, à nous d'apporter des services. L'avenir nous dira si nous avons réussi.
a écrit le 09/12/2013 à 23:31 :
si la profession avait pris les choses en main pour moraliser ce milieu..... l'état n'aurait pas eut à intervenir.....

quand à l'assurance pour loyer impayés...... elle facilite leur relation avec les propriétaires puisqu'elle apporte une garantie......alors qu'aujourd'hui nombre de ces agent immobilier travaillent avec des officines, qui controlent les déclarations de candidats locataires... ça leur prend du temps et leur coûte de l'argent......
a écrit le 09/12/2013 à 23:02 :
Une gauchiste au pouvoir qui va bientot se faire ejecter
Réponse de le 10/12/2013 à 10:35 :
C'est ce que nous verrons : il fallait une politique courageuse, il est bien évident qu'elle ne va pas contenter tout le monde , secouer le cocotier ne fait pas de mal, que du bien.
Réponse de le 10/12/2013 à 16:35 :
Son projet politique courageux est 500 000 logements neufs par an , promesse de FH 330 000 cette annee c est le seul jugement
Réponse de le 11/12/2013 à 7:17 :
Oui en effet, pour les gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur barbe, en effet.
a écrit le 09/12/2013 à 22:53 :
Ceux qui s'imaginent qu'en régulant le marché, comme l'a inventé Duflot, les prix vont baisser ne vont pas être déçus... Ca va juste être un massacre au niveau de l'emploi du secteur, car la seule chose avérée aujourd'hui c'est qu'elle a créé un climat à la fois d'attentisme et de défiance, ce qu'il y a de pire pour un secteur économique.
Réponse de le 10/12/2013 à 10:19 :
Tout est dit ...
Réponse de le 10/12/2013 à 13:33 :
Ca baisse déjà depuis un moment.
a écrit le 09/12/2013 à 21:44 :
va falloir vendre la porsche Cayenne !
a écrit le 09/12/2013 à 20:08 :
Les agents immobilliers sont des escrocs et des bandits qui devraient etres reeduques par le travaille a la campagne.
Réponse de le 12/12/2013 à 15:46 :
Avez vous des arguments pour étayer vos propos ? Si ce n'est pas le cas abstenez vous de commenter s'il vous plait.
a écrit le 09/12/2013 à 20:04 :
je ne vois pas pourquoi il serait souhaitable que la ministre du logement soit présente au congrès de la FNAIM; elle est sensée prendre ses décision en toute indépendance, non ? (je dois être naïf...); c'est même plutôt bon signe qu'elle soit "persona non grata" lors de ce rassemblement.
Réponse de le 10/12/2013 à 12:17 :
vous êtes en effet très "naïf" doublé d'une ignorance flagrante !!!
a écrit le 09/12/2013 à 19:29 :
Les professionnels de l'immobilier se sont gavés de façon totalement abusive pendant 30 ans sur le dos des citoyens tous pris à la gorge.

Il était temps que de l'ordre soit remis dans ce microcosme de l'immobilier spéculatif
Réponse de le 10/12/2013 à 11:32 :
@Spéculatif abusif : NON, pendant 30 ans, ce sont des citoyens qui ont choisi de passer par une agence immobilière et non en direct. Ils connaissaient les frais de gestion à l'avance.
dès l'instant ou on a le choix, ou est le problème?
Réponse de le 10/12/2013 à 11:42 :
@moonmartre : sauf que les ventes et locations par internet sont récentes. On avait pas beaucoup le choix avant : soit agence soit quelques rares ventes de particuliers.
Réponse de le 10/12/2013 à 12:22 :
vous êtes de sombres "id...." ce ne sont pas les agences qui ont fait les prix !!! vous avez entendu parler d'Adam Smith !!! c'est l'offre et la demande qui détermine le prix. Pour preuve les prix d'achat d'un bien en passant par PAP et par une agence sont quasiment identique en prenant les frais d'agence !!! Sauf que l'agent immobilier reverse des salaires, des charges sociales, des charges patronales, des impôts des taxes. Cela s'appelle de la Macro-économie !! Charlots !!!!
Réponse de le 10/12/2013 à 14:12 :
Mais que fait la modération ?
Réponse de le 14/12/2013 à 7:46 :
"c'est l'offre et la demande qui détermine le prix."Pas tout à fait :c'est la demande que l'on a rendue solvable à coups de crédits gratuits trop faciles sur des décennies et toutes les mesures gouvernementales de soutien à l'achat.Sans compter que les gens, voyant le marché grimper de 10/100 par an ont voulu monter dans le train par cupidité, demande qui n'aurait pas existé avant.
a écrit le 09/12/2013 à 19:21 :
Que va t il écrire MICHELET ?
a écrit le 09/12/2013 à 19:02 :
Quand on s'en mets plein les poches depuis des années grâce à un marché totalement libre qui a vu ses prix augmenter de 140% en 10 ans, il est difficile de laisser partir la poule aux oeufs d'or.
Le comportement de ces "professionnels", tout comme celui des milieux qui tournent autour de l'argent facile est scandaleux.
Réponse de le 12/12/2013 à 15:57 :
Vous confondez tout. Ce n'est pas parce que les prix augmentent de 140% en dix ans comme vous le dites (d'ou vient ce chiffre ?) que le volume des ventes et/ou les honoraires des agents augmentent dans les mêmes proportions. Ceux qui se sont gavés ce sont les proprios qui ont acheté au bon moment et revendent au bon moment. Avez vous suivi des cours d'économie dans votre vie ? (j'en doute)
Réponse de le 13/12/2013 à 10:21 :
Vous avez raison AI du 34, si l'on se fie à l'indice INSEE, la hausse entre le T3 2003 et le T3 2013 est "seulement" de 60% (68 --> 108,5) pour l'ensemble de la France, appartements et maisons confondues. Les disparités régionales peuvent être très fortes (+110% dans le 75, +85% dans le 92). Si les agents immos ne sont pas autant gavés comme vous le dites pendant cette période d'abondance, c'est que le dans le même temps, le nombre d'agences immobilières a augmenté par effet d'aubaine (passant de 15000 à près de 33000 en 15 ans, puis baissant depuis la crise de 2008). Un gâteau beaucoup plus gros à partager entre plus de monde en somme :)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :