Immobilier : les prix poursuivent leur baisse, inexorablement...

 |   |  361  mots
La baisse des prix est tirée par l'immobilier ancien.
La baisse des prix est tirée par l'immobilier ancien. (Crédits : Reuters)
Les prix des logements en France ont baissé de 2,2 % au deuxième trimestre 2015, selon l'Insee.

La correction des prix de l'immobilier résidentiel se poursuit. Selon l'Insee, « sur un an, les prix des logements continuent de baisser au deuxième trimestre 2015, de 2,2 % », après une correction 2 % au premier trimestre. Portée par l'immobilier ancien, cette tendance est révélatrice d'une correction progressive du marché du logement en France depuis 3 ans.

Dans l'ancien, les prix ont ainsi baissé de 2,2 % en 2014, après des reculs d'1,7 % en 2013 et en 2012, selon le baromètre Notaire-Insee. Un baisse logique, car la hausse des prix de l'immobilier fut totalement décorrélée de l'évolution des revenus des ménages entre 1998 et 2011, ce qui a fait grimper le budget qu'ils consacrent à leur logement. Depuis, le marché s'ajuste, et les prix baissent donc de quelques points de pourcentage chaque année.

Correction totale d'ici 2018

Plusieurs analystes estiment ainsi qu'à ce rythme de baisse et en supposant que les taux d'intérêt de crédits se maintiennent à leurs niveaux actuels, il faudra encore attendre quelques années, jusqu'à 2017 ou 2018, pour que la capacité d'achat immobilière des ménages revienne au même niveau qu'en 1998.

Il faut cependant noter que la correction des prix a récemment ralenti : cette année, au deuxième trimestre 2015, « les prix des logements sont quasi stables par rapport au trimestre précédent », dit l'Insee. Ceci est certainement la conséquence du niveau extrêmement bas des taux d'intérêt qui se pérennise, mais aussi d'un retour progressif de la confiance.

Les prix du neuf augmentent

Enfin, il faut noter que les prix des logements neufs, qui représentent une part minoritaire des transactions chaque année, sont en augmentation. Au deuxième trimestre 2015, ils ont crû de 0,8 % par rapport au trimestre précédent, et surtout de 2,4% sur un an, selon l'Insee. Le succès du nouveau dispositif d'aide fiscale à l'investissement locatif, le « Pinel », ainsi que l'élargissement du prêt à taux zéro n'y sont certainement pas pour rien. Mais il faut aussi dire que les promoteurs immobiliers éprouvent des difficultés à faire baisser le prix de vente des logements, au regard du niveau élevé de leur prix de revient.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/10/2015 à 12:55 :
On ne voit pas trop la baisse de l'immobilier
a écrit le 27/10/2015 à 10:53 :
Avec 0.1% d'augmentation (pension de retraite),ça me fait 1,5€/mois. Je vais envisager d'investir. (dans une autre vie).
a écrit le 18/10/2015 à 14:52 :
Vous doutez encore de l'éclatement de la bulle immobilière?

Chacun des éléments ci dessous suffit à faire baisser les prix, alors en cumulé, on peut s'attendre à une vente panique dans les mois à venir:

Chômage. Emplois précaires. PapyBoom. Baisse des loyers. Hausse des taxes proprio. Baisse de la rentabilité locative. Fuite des investisseurs de l'immobilier qui n'est plus un investissement viable pour de longues années à venir. Engorgement supplémentaire de l'offre. Indice de tension immobilière (dit "iti") en chute libre (0,4 en France). 2,5 vendeurs par acheteur. Encadrement des loyers. Hausse annoncée des taux d'emprunt (manque à gagner pour les vendeurs qui n'auront pas vendu avant la fin de l'été). Taux réel non intéressant pour les acheteurs (taux d'emprunt moins inflation). Fuite des retraités "aisés" à l'étranger (Portugal, Thaïlande), Fuite des jeunes actifs à l'étranger (USA, Canada, Australie). Engorgement supplémentaire de l'offre par rapport à la demande. Century21 annonce 15% de baisse "mécanique" par 1% de hausse des taux d'emprunt, tout effet de conjoncture mis à part. Courbe de dépendance de la population française en hausse. L'Etat vend en pagaille ses biens. Le comité de Bâle 3 va limiter les crédits (les solvables pourront emprunter moins qu’avant)...
Ceux qui n'auront pas vendu très bientôt verront la situation se dégrader pendant la durée du papy-boom (30ans).
Il ne fera pas bon être propriétaire...
Réponse de le 12/01/2016 à 23:06 :
Bonjour,

Merci pour votre commentaire. La situation de l'immobilier m'intéresse. J'aimerais à l'avenir être propriétaire d'un bien (un studio par exemple) mais pas question de l'être en m'endettant et en risquant de gros problèmes comme une bulle immobilière, ça serait pas de chance! J'aimerai connaître vos sources pour mieux comprendre.. Mes parents sont propriétaires depuis 27 ans, et je m'inquiète pour eux! Ils sont retraités, pas une retraite bien elevé et je voudrais pas qu'ils vivent l'explosion d'une bulle immobilière... Quand est ce que vous pensez que ça arriverai? J'aimerai qu'ils puissent vendre à temps sachant qu'ils divorceront peu être ! (mais ça c'est tout une autre histoire difficile). Merci !
Réponse de le 12/01/2016 à 23:13 :
Bonjour,

Merci pour votre commentaire. La situation de l'immobilier m'intéresse. J'aimerais à l'avenir être propriétaire d'un bien (un studio par exemple) mais pas question de l'être en m'endettant et en risquant de gros problèmes comme une bulle immobilière, ça serait pas de chance! J'aimerai connaître vos sources pour mieux comprendre.. Mes parents sont propriétaires depuis 27 ans, et je m'inquiète pour eux! Ils sont retraités, pas une retraite bien elevé et je voudrais pas qu'ils vivent l'explosion d'une bulle immobilière... Quand est ce que vous pensez que ça arriverai? J'aimerai qu'ils puissent vendre à temps sachant qu'ils divorceront peu être ! (mais ça c'est tout une autre histoire difficile). Merci !
a écrit le 16/10/2015 à 5:35 :
"si l ancien baisse comme je l avais prévu en 2008 de 20 %"

menteur
a écrit le 12/10/2015 à 23:09 :
Et si Les appartements neufs qui restent étaient des fins de programmes dont personne ne veut. Pas etonnant que les gens soient peu interessés. ce que les promoteurs ont vendu étaient initialement des stocks tres elevés. ils ont lancé tres peu de nouveaux programmes. S'ils construisaient maintenant, leurs couts et le foncier seraient moins chers..
a écrit le 11/10/2015 à 22:44 :
Pour prédire les évolutions de l'immobilier, il y a 3 cas de figure.

CAS1: Lorsqu'il y a 5 vendeurs et 100 acheteurs, le prix du marché, c'est celui des 5 acheteurs les plus riches.
CAS2: Lorsqu'il y a 100 vendeurs face à 100 acheteurs, les acheteurs les plus riches prennent les plus "belles" maisons, et les plus pauvres prennent les plus "moches".
CAS3: Lorsqu'il y a 100 vendeurs face à 5 acheteurs, alors il n'y a plus de concept de prix du marché. Seuls les vendeurs les plus désespérés vendent.

Actuellement l'indice iti donne le nombre d'acheteurs par vendeur (Cherchez "indice de tension immobilier - indice iti") en France est de 0,4. Il y a plus de vendeurs que d'acheteurs. On est de plus en plus dans le CAS#3.
De plus, le papyboom, le chomage, les emplois précaires, la fuite des investisseurs, la baisse des loyers, la montée des taxes proprio, la fuite des retraités à l'étranger (Portugal, Thailande, Belgique...), la baisse de la vente de crédits (cherchez "accord de Bâle III") la remontée de la courbe de dépendance des français, poussent à anticiper une situation dégradée pour les vendeurs.
Et je ne parle même pas des taux qui pourraient augmenter. Century21 annonce qu'une hausse des taux de 1% fera mécaniquement baisser les prix de 15%. Cela fera un grand manque à gagner pour les vendeurs. (Cela ne changera rien pour les acheteurs qui devront donner plus à a la banque et moins au vendeur).
a écrit le 10/10/2015 à 23:32 :
L'immobilier baisse car la taxe foncière augmente, partout, et ce n'est pas près de s'arrêter.
L'immobilier est une base taxable organisée, facile, solvable, alors pourquoi se priver de le taxer ? annuellement ou à la plus-value ?
L'immobilier est désormais plombé par les besoins budgétaires.
a écrit le 10/10/2015 à 23:32 :
L'immobilier baisse car la taxe foncière augmente, partout, et ce n'est pas près de s'arrêter.
L'immobilier est une base taxable organisée, facile, solvable, alors pourquoi se priver de le taxer ? annuellement ou à la plus-value ?
L'immobilier est désormais plombé par les besoins budgétaires.
Réponse de le 11/10/2015 à 9:23 :
@robinson crusoe : attention quand on parle d immobilier ..si l ancien baisse comme je l avais prévu en 2008 de 20 % depuis cette date le neuf continue d augmenter et c est l unique raison pour laquelle il n y aura pas explosion de la bulle immobilière ( moins 50%) . De plus et je suis peut être le seul à le penser mais les taxes surtaxes (PV surtaxe foncieres..etc ) sursurtaxes comme terrain à bâtir ne feront JAMAIS baisser les prix .Je répète : la particularité française est une fiscalité immobilière hors norme par rapport à nos voisins .
Réponse de le 11/10/2015 à 12:45 :
@Robinson: 1) les taxes locales augmentent du fait du report des responsabilités de l'État sur les collectivités. Il faut bien que l'État trouvent de l'argent pour les guéguerres au nom des États-Unis et pour accueillir les migrants (entre autres). 2)Je pense toutefois que le gros de la baisse de l'immobilier est dû à la démographie. D'une part les "vieux" vont être plus nombreux que les "jeunes", et d'autre part,lesdits jeunes n'onb pas les moyens de payer. Il va donc y avoir inéluctablement baisse de l'immobilier jusqu'à ce qu'un nouvel équilibre s'installe.
a écrit le 10/10/2015 à 20:12 :
La meilleure façon d'être bloqué dans ce pays dans les années à venir , c'est d'avoir un crédit aux fesses .. et comme les jeunes ingénieurs se barrent , je crois que je vais passer mon tour ...
a écrit le 10/10/2015 à 13:34 :
probablement le moment d'acheter:les taux ne remonteront plus,et la population augmente rapidement
Réponse de le 11/10/2015 à 7:51 :
C'est le pire moment pour acheter.

On peut toujours renégocier un taux, mais jamais renégocier le prix d'achat.

Et on décide toujours du moment où l'on achète, mais pas toujours du moment où l'on doit vendre...

Actuellement l'indice de tension immobilière donne 2,5 vendeurs par acheteur! Les prix vont donc baisser très très fort. La patience est la mère de toutes les vertues!
a écrit le 10/10/2015 à 11:55 :
Acheter, même avec un taux aussi faible que 2%, lorsque votre bien perd 3% par an, c'est désastreux pour les propriétaires. (Sans compter les rendements locatifs négatifs, voir même les vacances locatives!)

Oui, c'était super avantageux autrefois, lorsque votre bien gagnait 10% par an, même avec un taux d'emprunt de 5%, vous aviez 5% gratis dans la poche. L'immobilier travaillait pour vous. Aujourd'hui, c'est le contraire!!!

Tout le monde s'accorde aujourd'hui pour dire que l'immobilier n'est plus un investissement, c'est un boulet fiscal. Et cela va durer longtemps, avec la démographie(papy boom), le chômage(10%!) et l'exode des jeunes qualifiés à l'étranger qui s'accélère.
Rien ne peut plus empêcher la baisse. Tous les leviers ont été actionnés. Une remontée des taux achèvera la bulle immobilière.
a écrit le 10/10/2015 à 8:02 :
L'immobilier devient la pompe à fric comme la voiture pour ce gouvernement. Il faut fuir l'immobilier comme la peste. Il est bien plus avantageux de rester locataire.
a écrit le 09/10/2015 à 19:10 :
la france est en train de mettrre en place des mecanismes d'expropriation legale via les impots qui vise soit a plumer les gens qui gardent leur terrain avec une taxe a 10euros/m2 , soit a la plumer via une taxe jusqu'a 75% s'ils vendent leur terrain
c'est cense faire baisser les prix de revient... bizarrement je pense que ca ne va pas marcher! par contre ca va remplir les caisses!
trannsformez vos terrains constructibles en decharge, faut pratiquer la politique de la terre brulee...........
Réponse de le 09/10/2015 à 22:04 :
Vous avez essayé la tisane ?
Réponse de le 10/10/2015 à 12:56 :
@patriot9 : non Churchill à parfaitement raison et mr Valls a reconnu lui même qu il y a des "petites choses" à corriger .Mais le plus grave dans cette mesure est de constater encore une fois la décision "parigotechnocrate" de nos haut fonctionnaires ; prenons un ex : dans le 92 très peu de terrain à bâtir ( voir boncoin) 400 000e pour 200m2 . .les proprios concernés seront taxés de 2000e. Dans une petite commune comme le teich bassin arcachon ou vous trouverez autant de terrains à vendre que sur l ensemble du 92 ( la aussi décision des technocrates que de mettre ces communes en zone tendue) un terrain de 1000 m2 vaut 150 000e ..le proprio sera taxé de 15 000 e ..trouvez l erreur. A noter que les députés de droite n ont absolument pas réagi à cette mesure .
Réponse de le 10/10/2015 à 13:34 :
ereur ..lisez 10 000e
a écrit le 09/10/2015 à 19:01 :
Enfin un vrai article de journaliste. Je ne compte plus les journaux auquel je ne touche jamais parce qu'ils sont totalement manipulés.
Je continuerai de lire la tribune. Merci.
a écrit le 09/10/2015 à 15:30 :
Ben c'est normal. Il y a de plus en plus de chomeurs, et les salaires n'augmentent pas.
Réponse de le 09/10/2015 à 17:05 :
si, les salaires augmentent. plus que l'inflation.
il y a un lent dégonflement de la bulle immobilière. on a un des parcs les plus importants, avec toujours plus de logements vacants. on construit beaucoup par rapport à l'accroissement du nombre de ménages. le lobby immo/BTP a été efficace et a fait dépenser des dizaines de milliards à nos collectivités publiques. aujourd'hui, le secteur est un boulet pour la croissance et l'emploi.

comme quoi, on construit bien plus que le UK qui est censé être bien plus souple que nous en matière de réglementation. outre manche, ils ont déjà un problème de manque de logements. et le parc existant devient de plus en plus insalubre.
Réponse de le 09/10/2015 à 22:13 :
0.2% de hausse des salaires par rapport aux prix à la consommation, et vous osez appeler ça une hausse ? J'appelle ça une stagnation.
Quant à la bulle immobilière, jamais elle ne dégonflera, car construire et avoir une maison ou un appart est le rêve de tout français moyen, et en plus il veut vivre dans une grande ville mais pas loin de la campagne. Donc y aura toujours une bulle sur ces endroits, et le reste de la France sera vide , plus vide que le désert du sahara.
a écrit le 09/10/2015 à 15:27 :
C'est parfait!
En Allemagne c'est près de +4%/an et au Royaume-Uni près de +8%/an.
Progressions bien plus rapides que les salaires et l'inflation.
Avec une croissance mondiale qui freine, ça sent le plantage...... chez nos voisins!
Réponse de le 09/10/2015 à 19:14 :
ca sent le plantage a berlin avec requisition ( Zwangvermietung) des logements de luxe pour locations quasi gratuite aux refugies ( cf FaZ.net)
pour le reste, les prix y ont pris 25% dans les grandes villes en deux ans, certes, mais ca n'a pas flambe de 15% par an pdt 15 ans comme en france...... concernant le RU il est en haut de courbe, mais la correction a deja eu lieu et infine c'est pas tellement plus cher que la france
faut jamais claironner trop tot...
Réponse de le 10/10/2015 à 12:42 :
@churchill
"n'a pas flambe de 15% par an pdt 15 ans comme en France"
Mais vous êtes dans le passé, aucun intérêt !
a écrit le 09/10/2015 à 14:21 :
tiens pour une fois un artcile qui ne dit pas que c est le moment d acheter ... et en plus un artcile qui ecrit noir sur blanc que si les prix montentdans le neuf, c est grace aux subventien de l etat (PTZ et pinel). autrement dit, l etat depense l argent de mes impots afin que je doive payer plus pour me loger...
Réponse de le 09/10/2015 à 16:36 :
Le fameux effet d'aubaine....Merci au gouvernement socialiste.
Réponse de le 10/10/2015 à 14:24 :
@cd : pour la n ieme fois expliquez moi en quoi un pinel coûte de l argent au contribuable? Et 2 si vous etes locataire courez au plus vite chez votre maire ou votre député afin d obtenir un logement pinel . Perso je peux des aujourd hui investir dans un pinel , mon banquier me suivra , et bien je ne fais rien : avantage fiscal 0 ( tva = avantage fiscal) , 70% des revenus des loyers repris en impôts et donc rentabilite proche de 0 ..Voilà expliqué la raison pour laquelle la france va mal ..tout investiteur dans notre pays providence est puni par l impot sans parler de la "haine" à l égard des gens qui réussissent .
a écrit le 09/10/2015 à 13:53 :
y a des promos chez Vinci Immobilier : jusqu'à 70 000 euros de remise.
a écrit le 09/10/2015 à 13:43 :
Je me souviens du "ça baissera jamais" et forcément => :)))
surtout quand l'horizon c'est :
"il faudra encore [...] jusqu'à 2017 ou 2018, pour que la capacité d'achat immobilière des ménages revienne au même niveau qu'en 1998."
Réponse de le 14/10/2015 à 10:59 :
Haha en effet, 2% de baisse sur 5 ans, ca fait même pas 10% de baisse totale.
Hélas, il faudra un peu plus que 2% de baisse, sur une durée un peu plus longue, pour que les français retrouvent le pouvoir d'achat immo à la fin des années 90...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :