Century 21 annonce une envolée des prix de l'immobilier au premier semestre

 |   |  269  mots
Les hausses atteindraient jusqu'à 15% à Paris. De quoi ouvrir à nouveau le débat sur la fiabilité des études...

Pour le premier trimestre 2010, le réseau Century 21 avait suscité de vives réactions en annoncant une hausse de 9,27% sur un an sur les prix des appartements dans l'ancien. Quelques jours plus tard, la Fnaim dégainé à son tour et donnait une augmentation d'à peine 1%. A cette occasion, La Tribune avait fait le point sur ces études tant décriées. Dans un forum sur le rôle des medias concernant les prix de l'immobilier, les internautes s'étaient toutefois massivement prononcés pour une publication de l'ensemble des études, à condition de les sourcer dans le titre de l'article.

Nul doute que, cette fois encore, les chiffres de Century 21 sur le premier semestre 2010 vont à nouveau faire couler beaucoup d'encre : le réseau a évalué la hausse à 8,5% sur 12 mois au niveau national, et même 15% à Paris! Pour Century 21 "en termes de prix, la crise semble pratiquement effacée

Les volumes de ventes se reprennent également, avec une hausse de 24,6% des compromis signés dans les agences du réseau.

Le réseau note toutefois que la reprise des transactions immobilières provient surtout des ménages déjà propriétaires et des ménages aisés (CSP+). En un an, la part des cadres supérieurs et professions libérales a progressé de 11,9%, alors que celle des ouvriers/employés a diminué de 6,2%.

Un baromètre publié ce mardi par le Crédit Foncier et l'Université Paris Dauphine, mesurant la capacité d'achat immobilier, prouve, chiffres à l'appui le phénomène de raréfaction des nouveaux acheteurs (primo accédants) : à peine 16% des locataires franciliens peuvent acheter un bien leur convenant à Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :