La Tribune

Retraites : les syndicats se donnent l'été pour faire fléchir le gouvernement

latribune.fr  |   -  281  mots
Après l'examen ce matin, en Conseil des ministres, du texte de la réforme des retraites, les syndicats ont promis de se battre pour faire reculer le gouvernement, notamment en sensibilisant les parlementaires pendant l'été et en mobilisant les Français dès la rentrée.

Le ministre du Travail Eric Woerth a présenté la réforme des retraites ce mercredi en Conseil des ministres. "C'est un grand jour, vous vous souviendrez de ce Conseil des ministres", a commenté le chef de l'Etat Nicolas Sarkozy.

Pour les syndicats, qui jugent cette réforme "injuste", l'heure est en revanche plus que jamais au rassemblement. Ils ont à nouveau appelé à une journée nationale d'action le 7 septembre - jour où l'Assemblée nationale démarrera l'examen du texte -, pour tenter d'infléchir le gouvernement.

"Voir les députés pendant cet été"

Le président Nicolas Sarkozy s'est dit inflexible lundi sur France 2 sur le report de l'âge de la retraite de 60 à 62 ans. Il a également déclaré que les manifestations n'auraient pas "d'influence" sur la réforme. "C'est pas la première fois qu'on nous annonce que les choses ne changeront pas", a réagi le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, lors d'un rassemblement ce mardi devant le ministère du Travail. "On voit toujours qu'au bout du compte on arrive à faire changer les choses." "Nous allons voir tous les députés pendant cet été pour leur dire 'ne votez pas cette loi injuste', et nous serons mobilisés le 7 septembre pour transformer cette loi", a-t-il dit.

Le leader de la CGT, Bernard Thibault, également présent devant le ministère, a dénoncé "l'intransigeance de Nicolas Sarkozy". "Constater que le chef de l'Etat minore à ce point la mobilisation ne va qu'aiguiser la colère", a-t-il dit à des journalistes. "Nous allons tout faire pour que cette mobilisation soit de plus grande ampleur encore puisqu'on nous y contraint."
 

 

Réagir