Conclusions historiques du G20 face à la crise

 |   |  559  mots
Les dirigeants du G20 réunis à Londres ont trouvé un accord sur l'ensemble des grands sujets sur la table : aides financières internationales notamment du FMI, paradis fiscaux, titrisation, normes comptables, salaires et bonus dans la finance, agences de notation... L'OCDE a publié dès hier soir deux listes sur les paradis fiscaux.

Avant même la publication du communiqué final, Nicolas Sarkozy a lui-même présenté les décisions prises par le G20. Pour le chef de l'Etat, les grands dirigeants se sont mis d'accord pour "réformer en profondeur l'organisation internationale" et définir "une stratégie de sortie de crise". Et ce pour la première fois depuis 1945 et les accords de Bretton Woods.

De très importants moyens financiers supplémentaires ont été octroyés pour soutenir l'économie mondiale : 500 milliards de dollars de plus pour le FMI dont les moyens vont ainsi être triplés, 250 milliards de dollars pour les instances internationales afin de soutenir le commerce mondial, 250 milliards de dollars de DTS, droits de tirages spéciaux (panier de monnaie) supplémentaires et 100 milliards de plus pour les banques de développement. Soit un total de 1100 milliards de dollars.

Selon le communiqué final, les mesures prises vont permettre d'injecter 5000 milliards de dollars supplémentaires dans l'économie (soit quatre points de croissance en plus) et de permettre sa transition vers un système respectant davantage l'environnement.

Une organisation mondiale de la finance, le Conseil de stabilité financière, va se substituer à l'actuel Forum de stabilité financière afin d'intégrer les grands pays émergents tels la Chine et l'Inde ainsi que l'Espagne, les pays du Forum de stabilité financière, et la Commission européenne.

Sur les paradis fiscaux, l'accord stipule que "le temps du secret bancaire est révolu". Si une liste n'a pas été publiée à l'issue de la réunion, elle doit être publiée par l'OCDE et le G20 en prend note. Les pays non membres discuteront avec l'Organisation afin de voir comment ils vont se plier à ses règles. Nicolas Sarkozy a expliqué qu'il vaut mieux que ce soit l'OCDE, dotée dun secrétariat général et non le G20, qui gère ce dossier. Il n'a pas caché qu'il y avait eu un "débat franc". l'OCDE a d'ailleurs publié dès jeudi soir deux listes sur ces fameux paradis fiscaux.

Sur la titrisation bancaire, à l'origine d'une partie de la crise avec la titrisation des fameux prêts immobiliers à risque américains, les "subprime", décision a été prise d'imposer aux banques d'en garder une partie dans leur bilan. Aucun ratio n'a été fixé, la France indiquant que la décision a porté autour des 5% mais que Paris et Berlin veulent aller au delà.

Autres responsables partiels de la crise financière, les agences de notation feront l'objet d'un contrôle accru sous la forme d'un code de bonne conduite, tout comme les fonds spéculatifs ("hedge funds") qui auront une obligation de déclaration et d'immatriculation. Les normes comptables seront revues notamment pour ne pas prendre en compte la seule valeur du marché qui amplifie les effets des variations boursières et donc les crises financières quand les marchés dégringolent. Les pays du G20 se sont aussi mis d'accord pour mettre en oeuvre de "nouvelles règles" sur les salaires et les bonus au niveau mondial. Ils ont adopté un principe commun de politique salariale responsable.

Avec ces décisions, Nicolas sarkozy s'est dit "heureux du résultat". Il a précisé qu'un troisième sommet va se réunir à New-York en septembre. Il s'agira d'un sommet d'évaluation des décisions prises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est des compétences qui se révèlent dans les moments difficiles. Il serait juste de les reconnaître.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sarkosy et Obama...mêmes objectifs...dur dur pour les anti Sarkosy !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Obama et Sarkosy même combat ...Les arguments anti Sarko deviennent obsolètes !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bravo Angela et Nicolas , vous avez lutté, continuez !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Beaucoup de bruit pour révéler de plus grande inégalités....que la france et l'angleterre balaient devant leur portes !!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Postures politiques.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En l'état actuel des choses le colmatage des brèches n'apporte aucune solution,c'est le système lui même qui constitue le véritable problème.Le néolibéralisme c'est la misère par excellence .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis plutot antisarko mais je trouve bien qu'il défende cette position.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Qu?est-ce que la titrisation ? Reprenons la définition de la titrisation par Wikipédia, qui me paraît très claire : la titrisation est une technique financière qui consiste classiquement à transférer à des investisseurs des actifs financiers tels que des créances (par exemple des factures émises non soldées, ou des prêts en cours), en transformant ces créances, par le passage à travers une société ad hoc, en titres financiers émis sur le marché des capitaux.
Une telle titrisation s'opère en regroupant un portefeuille (c'est-à-dire un lot) de créances de nature similaire (prêts immobiliers, prêts à la consommation, factures mono-thématique, ...) que l'on cède alors à une structure ad hoc (société, fonds ou trust) qui en finance le prix d'achat en plaçant des titres auprès d'investisseurs. Les titres (obligations, billets de trésorerie, ...) représentent chacun une fraction du portefeuille de créances titrisées et donnent le droit aux investisseurs de recevoir les paiements des créances (par exemple quand les factures sont payées, ou quand les prêts immobiliers versent des mensualités) sous forme d'intérêts et de remboursement de principal.
Je ne comprends que cher Nicolas Sarkosy, qui soit disant veut nous mettre à l?abri de futures crises financières comme celle-ci, n?envisage même pas l?interdiction de ce procédé financier abjecte dont nous payons très cher actuellement les dégâts sur toute la planète !

Je croyais naïvement, comme beaucoup, que les banquiers étaient des gens prudents à qui l?on peut faire confiance, et en fait, il n?en rien !!! De plus, leur cupidité est sans borne. Comment justifier la retraite du camarade Daniel Bouton ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour,
excellente réaction, un blocus de la part des deux principaux créateurs de l'Europe peut faire basculer la tendance.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
MILLE BRAVOS au couple franco-allemand!et qu'il continue sur cette voie.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Très très bon article ! Je vais suivre les débats Merci
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a peit-être un espoir fragile, mais un espoir que le bon sens finira par l'emporter
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A Merkel et N Sarkosy ont raison. Qu'ils tiennent bon !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Angela Merkel et Nicolas Sarkozy veulent le faire, ils se doivent de reussir. C'est la seule facon de changer les pratiques des banquiers, et il y a des millards de gens qui esperent ce changement. Au fait, par ou est passee l'opposition, quelqu'un les a vus?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oh du liebe deutsche Heimat !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A tous ceux qui passent leur temps à critiquer notre président, voilà la preuve que c'est un grand homme d'état et qu'il n'est pas l'ultra libéral que l'on décris !
Mettons fin à ce systême financier devenu fou et producteur d'inégalités.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
OUI NOUS SOMMES d'ACCORD - il faut avancer dans ce sens, et tres tres FERMEMENT - SOUTENONS LES ET surveillons la transcription dans le REEL car ca sera une autre chose !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
OUI NOUS SOMMES d'ACCORD - il faut avancer dans ce sens, et tres tres FERMEMENT - SOUTENONS LES ET surveillons la transcription dans le REEL car ca sera une autre chose !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
en marge du G20,Mr le President : les régimes spéciaux des retraites sont supprimés à l'exception des Banquiers (société Générale/BNP ect..) n'oublions pas les députés.Ce que vous "chuchotez" au G20;permet d'endormir les Français
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
confisquons les retraites dorées , les stocks options et les bonus abusifs des banquiers soutenus par l'état et utilisons ces sommes pour sauver nos emplois industriels
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A en croire DSK il faut assainir le système financier des produits toxiques! Très bonnes idées ! Mais qui va acheter ces produits ? Les banques centrales (donc le contribuable)? Les investisseurs, les banques ?
Si c'est le contribuable (comme l'a déjà annoncé la FED le 18/03/09) que vont devenir ces produits toxiques???Vont ils servir pour garantir les prochains bon du trésor et autres obligations??
Autres choses qui m'interpelle mais apparemment je suis bien le seul!!! La FED va rachète des bons du trésor et autre obligations d'états pour 300 milliards de $, pourquoi les avoir émis si elle peut racheté sa propre dette ? Ou a t'elle trouver ces ressources, avec tout l'argents quelle vient d'injecter dans le système, et dans le contexte actuel je vois mal la FED avoir de l'excèdent pour pouvoir racheté sa dette!! Vive la planche a billet !! Mais paradoxalement les dollars ne baisse pas ! Tout un programme pour le futur!! Si ça se passe en douceur pourquoi ne faire que seulement 300 milliards, autant racheté l'intégralité de la dette ! Puisque le dollars n'est basé sur rien donc 1700 milliards de plus ou de moins quelle importance aux américains ça ne leurs coûtent que l'achats du papier et de l'encre !!!

BREF ON PRIVATISE LES GAINS ET ON NATIONALISE LES PERTES !!!
TOUT UN PROGRAMME !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
G20 c'est recoller les morceaux de la cruche brisée. Mais tous ces politiques qui se réunissent et qui poussent des cris d'offraie qui a laisser les financiers agir de la sorte? Se sont bien eux qui ont laisser agir et qui a élu ces politiques qui défendaient l'ultralibéralisme?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le grand théâtre se poursuit pour la foule des spectateurs. Verra t'on le bal des maudits décider de la fin des paradis fiscaux ? On frissonne d'avance. Pour rien, ou si peu.
Si tout se passe comme le prévoit le G20 unanime, tout recommencera comme avant dès cet automne ou au printemps, selon les pays.
Sinon ? on commencera à réfléchir sérieusement. Réjouissez-vous, ce n'est pas donné à toutes les générations de vivre ce genre de crise. J'espère être dans l'erreur, mais le pire n'est pas passé, très loin de là. Malgré les faillis et les pertes d'emploi.
Les menteurs et les voleurs croisent les vautours, même pas embarrassés des cadavres amoncelés, guettant le signal pour replonger avec délectation dans un plaisir orgiaque sans fin. Le bon sens ? mais quel bon sens ? il n'y en a qu'un : se servir le plus possible tant qu'on peut.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est vrai qu'en Corée du Nord les gens ont l'air plus heureux...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pas trop de bla bla des resultats ! ! ! ! ! !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Du vent! Si cela peut redonner confiance aux consommateurs et aux industriels, tant mieux; les paradis fiscaux renaitront, vraisemblablement parce que c'est une donnée indispensable au secret de certaines transaction.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les paradis fiscaux les plus importants étant aux USA et en Angleterre, je ne suis pas surpris
qu'il n'y ait pas d'accord en vue. Quelle farce ce G 20 !
On sait que les sommets du G8 accouchent de souris alors avec un G20 fallait pas croire aux miracles !! Vivement le G1 .......
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@Francois, je t'invite a faire un peut moins de copier/coller des définitions de wikipédia, et à utiliser les termes adéquates quand tu veux appeler un chat un chat, tu n'appels pas un trader un banquier.
Etant moi même employé de banque j'en ai plus que marre d'entendre : les banquiers et leurs parachutes dorés, les banquiers et leurs stocks options, les banquier et les actifs toxiques..... vous pensez serieusement que la personne qui vous acceuille quand vous voulez souscrire un prêt immo ou autre, est celle qui a décidé d'investir dans les actif toxique, celle qui se voit octroyer des parachute dorés, celle qui serait reponsable de la crise que nous traversons ???
Nous aussi le week end on met des AIR MAX et on va promenez notre chien dans notre vielle R5.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
SARKOSY - MERKEL trés bon travail....ne pas oublier de publier les activités des banques françaises dans les pays critiqués pour le sois-disant secret banquaire !!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A en croire DSK il faut assainir le système financier des produits toxiques! Très bonnes idées ! Mais qui va acheter ces produits ? Les banques centrales (donc le contribuable)? Les investisseurs, les banques ?
Si c'est le contribuable (comme l'a déjà annoncé la FED le 18/03/09) que vont devenir ces produits toxiques???Vont ils servir pour garantir les prochains bon du trésor et autres obligations??
Autres choses qui m'interpelle mais apparemment je suis bien le seul!!! La FED va rachète des bons du trésor et autre obligations d'états pour 300 milliards de $, pourquoi les avoir émis si elle peut racheté sa propre dette ? Ou a t'elle trouver ces ressources, avec tout l'argents quelle vient d'injecter dans le système, et dans le contexte actuel je vois mal la FED avoir de l'excèdent pour pouvoir racheté sa dette!! Vive la planche a billet !! Mais paradoxalement les dollars ne baisse pas ! Tout un programme pour le futur!! Si ça se passe en douceur pourquoi ne faire que seulement 300 milliards, autant racheté l'intégralité de la dette ! Puisque le dollars n'est basé sur rien donc 1700 milliards de plus ou de moins quelle importance aux américains ça ne leurs coûtent que l'achats du papier et de l'encre !!!
Le dollars peut il rester encore la monnaie de référence ?
Oui selon T Geithner ! Et pour cause, car la création d'une autre monnaie de référence, révélerait au monde entier la supercherie !
Bref si le G20 ne prends pas la décision de créer une autres monnaie de référence, ça recommencera comme avant !!
BREF ON PRIVATISE LES GAINS ET ON NATIONNALISE LES PERTES !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
que voit t'ont pour chacun d'entre nous pour tout ceux qui depuis des mois perdent inexorablement leur emploi ou ceux qui lors des prochains feront de meme RIEN pas de remise en cause d'un systeme hyper-capital hyper liberal socialement irresponsable, tout compte fait on assiste a quelques mesures n'ayant aucun effet sur la crise sociale, qui vient elle de la crise politique de notre pays ou les elus a force de rien faire, d'oublier d'agir dans l'interet collectifs des citoyens de bas vers le haut nous tirent vers une société de plus en plus pauvre ou il est sure qu'a un momnet donné cela ne pourra qu'exploser on ne peut pas devoir se serrer les coudes et regarder les autres s'en mettre plein les poches, ou enocre creuser le deficit de notre nation de notre protection sociale par un manque de volonté évident d'eviter la chose et de laisser au generation future a regler un jour l'addition ou peut etre a nous prochainement tout cela pour que le capital abondant amaser ci ou la puisse de fructifier a bon compte sur le dos du gain fait par le travail
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pas mal comme résultat!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Heureusement que nous avons Nicolas en ce momment ...!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
CE NE SONT PAS LES DERNIERS NÉS QUI ONT ÉCRIT AUX PREMIERS NES QU'ILS SONT NES LEURS EGAUX MAIS L INVERSE !
Le saviez-vous ? Les membres du G20 portent sur eux la clef, de 1 cm de diamètre, qui contient toute la création de l'humanité et qu'ils l'ignorent ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tant qu'on n'aura pas mis quelques centaines de banquiers en prison, personne ne pourra croire à la justice : on peut impunément ruiner des centaines de milliers de gens, Et il ne se passe rien . Bravo les politiciens ! Complices ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je me demandais ce qui ressortirais de ce sommet, et je dois bien avouer que je suis plutot impressionné. Dommage pour les commentaires à l'emporte-pièce.

Reste à savoir si ce sera appliqué, mais le fait de se reunir ensuite pour évaluer les résultats m'incite à penser
qu'ils veulent vraiment prendre le problème.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ces mesures font rever mais on se demande là sur l'effectivité réelle de ces mesures .
Pour plus de detail sur mon point de vue voir mon blog
http://rjb-tsinjo.blogspot.com/
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bravo !!! nous sommes sauvé, le bon vieille adage du "YAKA, FAUKON" est de retour, il était temps, on finissait par désespérer, apparemment tout les journalistes ont la banane, ça fait plaisir, mais je ne voudrais pas jouer les rabat-joie, mais comment comptent ils financer les 5000 milliards de dollars ???
Endettement ??? Planches a billets ?
Peu importe le flacon, pourvu qu'on ai l'ivresse, on va avoir les poches pleines de billets...ah non les 5000 c'est pas pour nous...c'est pour les banques et autres spéculateurs (d'ailleurs les bourses ne se sont pas tromper a croire qu'ils connaissaient déjà les mesures), voila comment donner un blanc seing aux (ir) responsable de se foutoir.
En tout cas bravo !!! Pour votre courage messieurs du G20 en espérant que sa marche parce que sinon....
Ah une petite chose qui me taraude.. Ce n?est pas la confiance qui est la clef de voûte du capitalisme ???
Parce que si c'était le but recherche...bah c'est loupé !!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que dire ! les réponses de ce G20 (j'ai faim) étaient prévisibles mais, le danger : ceux sont les mêmes qui recommenceront demain par d'autres stratégies . Un leurre pour le peuple , un apaisement peut-être pour d'autres .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La montagne a accouché d'une souris.C'est un peu comme Sarko qui avait promis de réformer les retraites en profondeur et qui n'a finalement touché que les régimes spéciaux.Il faudra quand même un jour s'attaquer aux vrais problèmes au lieu de ces effets d'annonce!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
nous sommes dans une économie libérale a la milton friedman, qui a mis a genoux tous les pays d'amérique du sud. voir allende, argentine , urugay. notre Nicolas en est là malgré ses beau discours, voir, réforme de l'enseignement, celle de la sante, celle des services publics, vous conselle de lire la "théorie du choc" de Naomi Klein, et vous serai surpris , cette crise est a mon avis un choc provoqué les spécialistes en économie apprécierons
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ils sont contents d'eux, tant mieux ! Mais bon sang, pour quoi n?a-t-on rien fait pour interdire la titrisation bancaire ? La crise a bel et bien commencé avec les subprimes ! Le mal n?est pas extirpé, nous aurons droit à d?autres crises, c?est écrit d?avance. On sait maintenant ce qu'il faut penser des banquiers. Merci Bouton !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
RIEN ABSOLUMENT RIEN DE CONCRET.
REUNION INUTILE.
NOUS ALLONS MALHEUREUSEMENT SOIT VERS DES TROUBLES SOCIAUX A TRES GRANDE ECHELLE SOIT UNE GUERRE MONDIALE.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@François : je travaille dans la titrisation et la spécialité de notre équipe est concentrée dans le domaine des créances commerciales. C'est un mécanisme qui existe depuis belle lurette et qui a permis (notamment en créances commerciales) de financer grands nombres d'entreprises sans aucune intention spéculative. Avec le recul est que ce n'est pas la tecnhique de titrisation qui est en cause, mais les analystes qui ne se sont pas donnés la peine de mesurer le risque propres à certains produits titrisés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La réponse positive des marchés est le signe que les dispositions prises par le G20 vont dans le bon sens. Nous connaissons la crise la plus profonde de notre mode de production et de répartition depuis celle de 1929. Une crise ne se résout pas par l?anarchisme, le bris des devantures des banques ou la critique stérile mettant en avant des slogans désuets.La réunion du G20 par sa composition (pays industrialisés et émergents) et par ses décisions sont historiques: Soutien massif au FMI et à la BIRD, injection de milliers de milliards dans l?économie et accord sur la régulation aussi précise que possible des marchés financiers. Le G20 a su éviter enfin d?être par les sirènes du dirigisme et du protectionnisme qui aurait aggravé la crise plus la solutionner.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Après de nombreux perte d'emploi et des jours de chomage et les dirigeants de grandes enseigne qui s'en mettent plein les poches, et la crise fiancière nous aurons quoi après! Moi je dis continuons à soutenir nos politicarts!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@MEGAFURAX: Il y a une expression qui dit <<Autant pèche celui qui tient le sac que celui qui met dedans>>. Lorsque vos collegues appellent les clients a 20:00 pour annoncer qu'ils sont sur leur liste de "clients privilegies" ils font quoi comme demarche d'apres vous? Si vous ne gagnez pas assez, et cela j'en suis conciente, faites autre chose! Vos collegues proposent des credits a la consommation tres chers a des gens qui ne peuvent faire autrement car ils sont pris a la gorge; ca s'appelle comment ce que vous faites?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
SARKOSY LE PRINCE D'ANDORR A OUBLIE DE BALAYER DEVANT SA PORTE ????
Mal barré avec son paradi fiscal et ses organisations de contrebandiers ????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
arretez les grandes phrases pour ne rien dire, délectez-vous des grands mots des chefs d'Etat, mais comprenez-vous au moins tout ce qui est dit..........
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui et le G20 va contrôler aussi le sur-facturation bidon d'une maison mère à ses filiales ainsi que les droits d'usage fictifs et gonflés aux stéroïdes pour des procédés appartenant à la filiale située au Malawi et dont le compte bancaire est à Jersey...

Et quid du premier paradis fiscal du monde qui est le Delaware, état des États-Unis qui prospère sur la fraude fiscale et la défiscalisation d'entreprise "non resident"...

Une recherche sur Google à offshore delaware vous éclairera.

Qu'a dit le G20 sur tout ceci ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Qui peut m'éclairer sur le fait suivant : le FMI va vendre de l'or, en quoi est ce une bonne chose pour l'économie ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Grande victoire anglo-saxonne, qui a réussi à mettre Jersey, Guernsey et Turcks & Caykos sur le liste grise ! Il est donc encore bien admis d'y rester. Au même titre que la Belgique...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Parait-il ! que les traders , vont s'habiller en zonards pour passer incognito . N'oubliez pas la cagoule .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le G 20 et les minoritaires
Au-delà des décisions prises par le « G20 » le 02 avril 2009, une petite réflexion s?impose :
Dans une démocratie les décisions sont prises à la majorité des voix du peuple, et ça fonctionne. Dans une entreprise les décisions sont prises à la majorité des voix de ceux qui détiennent le capital le plus important, et la crise est là.
Prendre des décisions qui concernent tous le monde par les majoritaires en capital « le G20 » sans avoir une procuration des majoritaires en nombres « les 165 autres pays qui ne participent pas au G20 » cala conduit à une autre crise. Du moment que les principes d?égalité ne sont pas respectés et les minoritaires « les 165 autres pays qui ne participent pas au G20 » ont été marginalisés
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@Ralph,vivant a la frontiere de la Coree du nord ils sont pas si malheureux que la presse dit,celle de la Propagante imperiale Occidental
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C?est l?histoire de quelques gandes nations qui n?ont plus un rond car
complices d?une crise financière universelle sans précédent.
C?est aussi l?histoire d?un petit pays, la Suisse, (parmi d?autres)
dont la politique financière rend les premiers nommés fort
jaloux. Ceux-là se consultent en disant : « prenons l?argent là
où il se trouve, comme ça nous pourrons couvrir nos défaillances
présidentielles quant aux promesses faites à nos concitoyens et
que nous avons été incapables de tenir ». L?un d?eux, Barak,
prétend que c?est son pays qui détient la planche à billets et qu?il
verrait d?un très mauvais ?il que certains de ses états, rois de la
spéculation, figurent ne serait-ce que sur une liste blanc-sale. OK
répondent les autres, pas de souci, nous t?aimons beaucoup, viens
avec nous sur la photo et c?est chose faite. Le petit nabot, lui,
considère inacceptable que l?idée d?une liste multicolore ne soit
pas de lui alors qu?il se démène comme un beau diable depuis des
mois pour faire passer ses projets euroblingbling avant même
ceux de son propre pays. (C?est vrai que lors du partage de
l?Europe à la fin de la dernière worldwar son pays n?avait pas été
invité au festin de Yalta, on peut donc bien lui laisser ça !) Et puis,
n?oublions pas non plus Mr B, l?organisateur de cette petite sauterie,
le petit chéri du nouveau monde, qui veut bien lécher encore un peu
pour autant que l?on inscrive ses îles aux pratiques financières (sans
taches, ça va de soi) sur une liste plus blanche que blanche. No
problem sir, it will be done ! Et puis, cerise sur le gateau, on annonce
une récolte de fonds de quelque 5000 milliards de USD pour remettre
de l?ordre dans ce sac de n?uds.

Morale de l?histoire : le gros crapaud se prenant pour plus important
qu?il ne l?est va finir par imploser et il ne pourra évidemment pas
compter sur le petit (la Suisse en l?occurrence, mais pas seulement)
pour mettre la main au porte monnaie, n?ayant, bien qu?en en faisant
partie, pas été conviée à la réunion du G20 sur des question de l?OCDE
Belle mentalité.
(T?étonne pas, nabot, si, lorsque tu iras skier sur des pistes suisses cet
hiver, tu liras les même mots que tu as prononcés voici quelques mois :
« Casse-toi, pauvre con ! »
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
UNE LUEUR D'ESPOIR;ce G20 ils sont sur la ligne de départ cote à cote et pour l'instant ils nous ont fait la promesse de courir dans la même direction,mais encore beaucoup d'obstacles à sauter,si nous voulons sortir de ce MONDIAL MERDIER il va falloir AGIR ET VITE ,assez de blablas mais des actions cibles,des lois MONDIAL d'EXCEPTIONS pour limiter les salaires des dirigeants d'entreprises à 12000 ? mois pour les gros salaires et la différence en participation de solidarité,comme cela ils pourrons être fier d'avoir participé au redressement de l'économie;faire la différence avec les vrais patrons qui ont construis leurs entreprises et qui en général sont très près de leurs personnels;on s'approche de plus en plus de mon analyse du début de la crise,mais quel perte de temps ;car les petits salaires, les pensionnés,les actionnaires et beaucoup d'indépendants n'arrivent même plus à lier les deux bouts
A quand reviendrons nous à la réalité; que nous sommes sur terre pour vivre et pouvoir profiter de ce passage sur cette terre , ne pas oublier que les fortunes se sont faites grâces à la sueur des ouvriers trop souvent honteusement exploités même de nos jours
victor le Breton
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
UNE LUEUR D'ESPOIR;ce G20 ils sont sur la ligne de départ cote à cote et pour l'instant ils nous ont fait la promesse de courir dans la même direction,mais encore beaucoup d'obstacles à sauter,si nous voulons sortir de ce MONDIAL MERDIER il va falloir AGIR ET VITE ,assez de blablas mais des actions cibles,des lois MONDIAL d'EXCEPTIONS pour limiter les salaires des dirigeants d'entreprises à 12000 ? mois pour les gros salaires et la différence en participation de solidarité,comme cela ils pourrons être fier d'avoir participé au redressement de l'économie;faire la différence avec les vrais patrons qui ont construis leurs entreprises et qui en général sont très près de leurs personnels;on s'approche de plus en plus de mon analyse du début de la crise,mais quel perte de temps ;car les petits salaires, les pensionnés,les actionnaires et beaucoup d'indépendants n'arrivent même plus à lier les deux bouts
A quand reviendrons nous à la réalité; que nous sommes sur terre pour vivre et pouvoir profiter de ce passage sur cette terre , ne pas oublier que les fortunes se sont faites grâces à la sueur des ouvriers trop souvent honteusement exploités même de nos jours
victor le Breton
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comment peut on parler de retour à la stabilité alors que le dollar reste la monnaie de référence ? Devise dans les main d'un seul pays responsable en grande partie du m...er dans lequel nous sommes actuellement.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On a pris la sale habitude de considérer comme historique des périodes récentes qui ne laisserons aucune trace dans l'avenir simplement pour en donner plus de poids qu'elle ne produisent d'effets, un effet marketing dont nos contemporains ne sont plus dupes et au contraire se méfies ce qui n'engendrent pas la confiance, les superlatifs ne les touchent plus mais au contraire ce qui est minorées (ex:9/11) les inquiètes. Le mot "conspiration" est à la mode, auraient ils tord?
Peut être pas! Quand tout le monde s'aperçoit que des intérêts privées prennent le pas sur l'intérêt général!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce n'est ni la titrisation ni les paradis fiscaux -vieux de soixante onnes années et plus- qui ont causé cette crise, mais la confiance aveugle en une élite qui ne savait pas ce qu'elle faisait. Tant que cette élite est en place, qu'elle infuse le monde politique de ses croyances et fait passer son intérêt avant celui du contribuable, aucun espoir.

DSK a raison, il faut nettoyer le système bancaire. Mais c'est d'une purge de cheval dont il a besoin, pas d'un cautère sur une jambe de bois.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Johnny reviens! Tu es cerné!

Non mais sans blague, la Suisse un paradis fiscal! Je devrais publier mes anciennes fiches de paye. En plus des quasiment dix pour cents d'IR net prélevés à la source sur ma bourse de thèse, j'avais droit à des cotisations retraite et 5% de maladie avec une franchise de 1000? par an -oui 1000? pas 1? par consultation!-

Ensuite, les comptes de non résidents sont imposés à 25% de leurs revenus (en France le PL est quasiment identique). Quand il y a des conventions, comme c'est le cas avec la France te l'Allemagne, ces 25% sont prélevés en cas de non-imposition dans le pays d'origine, qu'il faut bien sûr prouver avec production des documents fiscaux.

Donc il doivent certainement être reversés au pays d'origine... alors j'avoue que j'ai du mal à comprendre à qui sert l'évasion fiscale, quand on ne va pas habiter, comme Johnny à Gstaad.

C'est qu'a Gstaad, comme dans certains autres petits villages dans les nuages, la commune à décidé de fixer ses impôts au cas par cas... et non en pourcentage du taux confédéral. Elle en a le droit, c'est prévu depuis le début. La confédération fixe un taux standard (environ20% sur le brut), le canton l'ajuste, et la commune l'ajuste encore, et des fois fait ce qu'elle veut. Dans certains cas, cela donne 125%*125% du taux confédéral... dans d'autres cas, c'est Zug, Gstaad et consorts.

Mais les USA font pareil. En Californie, par exemple.... ou au Delaware.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comme disait Daladier en descendant de son avion au retour de Munich, accueilli par une foule en liesse: " les cons " !
hélas, hélas!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :