Islande dit adieu à l'Union européenne, sans même un référendum

 |   |  807  mots
L'Islande va sans doute se passer de référendum pour mettre fin aux négociations avec l'UE
L'Islande va sans doute se passer de référendum pour mettre fin aux négociations avec l'UE (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Reykjavik devrait retirer officiellement sa candidature à l'UE déposée en 2009 sans en passer par une consultation populaire, contrairement aux promesses du gouvernement.

Adieu l'UE. Comme la Suisse et la Norvège en 1994, l'Islande devrait refuser officiellement son adhésion à l'Union européenne. Vendredi, les deux partis de centre-droit de la coalition au pouvoir, le parti du Progrès et le parti de l'Indépendance se sont mis d'accord sur une proposition de loi qui sera soumise à l'Althing, la chambre unique du parlement islandais. Ce texte prévoit de retirer la candidature du pays à l'UE sans passer par la voie du référendum comme l'avait promis le gouvernement lors de son entrée en fonction en avril dernier.

 

Négociations au point mort

 

En réalité, les négociations avec l'UE entamée en juillet 2009 sont au point mort depuis un vote de l'Althing de janvier 2013, précédant donc les dernières élections parlementaires, qui demandait le gel des discussions. En avril, le centre-droit au pouvoir avait confirmé la suspension de toutes les négociations en attendant un référendum. C'est le gouvernement de centre-gauche issu de la crise violente qu'a connu le pays en 2009 qui avait décidé de lancer l'Islande dans une procédure d'adhésion. Cette adhésion devait être suivie d'une adoption rapide de l'euro afin de donner au pays une « stabilité » dont elle rêvait alors. Mais ces négociations qui ne devaient être qu'une formalité ont achoppé sur trois sujets principaux.

 

Le problème de la pêche

 

Le premier, le plus essentiel, est le problème de la pêche. Avec l'effondrement de son système financier, la pêche est redevenue un secteur essentiel de l'économie islandaise. Son poids dans le PIB est passé de 4,7 % en 2008 à 7,1 % en 2012 et 42 % des exportations islandaises sont des produits de la pêche. Or, l'entrée dans l'UE signifierait l'adoption de quotas de pêche plus restreints. Or, compte tenu du poids économique de ce secteur, Reykjavik veut continuer à disposer de cette liberté. L'embargo imposé par l'UE aux harengs et maquereaux des îles Féroé en août dernier a inquiété beaucoup en Islande. Et puis, il y a cette épineuse question de la chasse à la baleine, toujours pratiquée en Islande à la grande indignation de Bruxelles et qui est un sujet fort sensible dans l'île nordique.

 

L'euro peu attirant

 

Le deuxième écueil est celui de l'euro. Sans doute pouvait-on voir la zone euro en juillet 2009 comme un « havre de stabilité. » Ce n'est plus guère le cas après quatre ans de crise profonde de l'UEM. Sans compter que, parallèlement, l'Islande a beaucoup profité (au prix d'une très forte inflation) de la dépréciation de la couronne qui a atteint jusqu'à un quart de sa valeur. Beaucoup d'Islandais doutent donc qu'il soit utile de perdre la maîtrise de sa politique monétaire. L'Islande, avec un PIB d'une dizaine de milliards d'euros et 380.000 habitants, sera certaine de voir ses intérêts ignorés par la BCE. Or, les avantages de l'euro sont assez limités puisque les importations en provenance de la zone euro ne représentent que 27 % du total (32 % avec le Danemark dont la monnaie est ancrée sur l'euro). Le jeu pourrait ne pas en valoir la chandelle. Mais enfin, l'Islande pourrait entrer dans l'UE en conservant la couronne.

 

Un intérêt limité

 

Troisième raison de l'échec des négociations, c'est la gestion de l'UE. L'Islande est sortie de la crise en tentant de préserver les intérêts de ses nationaux, notamment en pratiquant un défaut sur les investisseurs étrangers et en renonçant de facto à l'indépendance de sa banque centrale. C'eût été évidemment impossible en cas d'adhésion à l'UE. Les partis opposés à l'UE soulignent aussi combien la technocratie bruxelloise serait négative pour la démocratie islandaise. D'autant que, ajoute-t-il, l'Islande, membre de l'accord de libre-échange avec l'UE et de l'espace Schengen, bénéficie déjà d'une bonne intégration dans l'espace européen. Une adhésion à l'UE n'apporterait rien de plus à un pays qui compterait bien peu à Bruxelles.

 

Des sondages peu favorables à l'adhésion

 

Les derniers sondages laissaient peu de chances à l'adhésion à Bruxelles. Celui paru dans le quotidien Frettabladid du 3 février indiquait que 49 % des Islandais refusaient l'adhésion, 26 % l'acceptaient.

 

#Iceland - Fréttablaðið 2 poll: 74.6% want to hold a referendum on membership talks with the EU. 49% oppose EU membership, 26% are in favour

- electionista (@electionista) 3 Février 2014
 

Néanmoins, ce chiffre semblait en recul par rapport à l'an dernier. Le gouvernement a donc préférer clore le débat plutôt que de faire campagne et prendre un risque. C'est sans doute un oubli des promesses. Et la question est de savoir si les électeurs en tiendront rigueur au gouvernement. Car selon le même sujet, trois quarts des Islandais voulaient un référendum sur la question.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2016 à 17:58 :
Juste pour info, il n'y a pas 380 000 habitants en Islande, mais environ 330 000 http://www.populationdata.net/?option=pays&pid=105&nom=islande
a écrit le 27/05/2016 à 16:21 :
"Le gouvernement a donc préférer clore le débat "

...préféré.
a écrit le 02/03/2016 à 9:38 :
Ils sont intelligents de vouloir finir de détruire les ressources en poisson ? Je dirais plutôt qu'ils sont vraiment court-termistes voire irresponsables.
Et l'annulation unilatérale de leur dette envers les investisseurs étrangers (dont nous sommes) n'est guère responsable non plus.
Réponse de le 02/03/2016 à 17:20 :
EXAT? ISLANDE EST COMME LES BRITANIQUES ?ILS VEULENT EN PROFITE DE L EUROPE ET NE PAS LA SUBIR ? ET COMME LES PAYSANS FRANCAIS? ET COMME TOUS LES EUROPEENS? DECIDEMENT L EUROPE N EXITE QUE POUR LES BANQUIER? ON DIT MERCI A M r SAKOSI ? QUI NOUS LA IMPOSE APRES LE NON DU VOTE MAJORITE DES FRANCAIS???
a écrit le 01/03/2016 à 22:30 :
Ils sont très intelligents, ont mis les banquiers en taule, se battent pour leurs intérête au lien d'une Europe où le Royaume-Uni (pour le compte des E-U) veut dicter sans loi aux autres membres, en ne prenant que les avantages sans aucun inconvénient. Pourquoi l'Angleterre pourrait ne pas être dans l'Union monétaire et les autres ne pas décider de maitriser leurs frontières face à la crise migratoire ? C'est une Europe à 20 vitesses pour ainsi pas d'Europe. Le R-U devrait sortir de l'Europe, ils ne servent à rien, rien qu'à diviser davantage alors que son apport est insignifiant. Tchao, les Brits, bon vent !
Réponse de le 03/03/2016 à 10:59 :
380 000 pinut!
a écrit le 01/03/2016 à 15:33 :
Il semble qu'en Islande le discours du "repli sur soi" ne soit pas d'actualité....heureux pays !!
a écrit le 01/03/2016 à 11:31 :
Les réussites des pays hors UE, c'est un peu comme la bonne idée écolo du poêle à bois, ou la vertue économique des villages en autarcie agricole.

Ce sont d'excellentes idées rendues possibles car elles sont marginales.

Si tout le monde se mettait au poêle à bois, on se retrouverait au Moyen Age avec des forêts dévastées (ou plus cyniquement, les forêts d'un pays pauvre qq part dans le monde, on ne toucherait pas à Fontainebleau). Si tous les villages abandonnaient l'agriculture intensive pour revenir à une culture vivrière, les villes industrielles et tertiaires mangeraient du béton.

Bref, si des pays réussissent hors UE, ou hors zone Euro comme la Norvège ou la Suisse, c'est parce que l'UE et la zone Euro existent. L'UE leur offre un marché ouvert et facile à pénétrer et qui ne se protège pas. L'Euro est une monnaie avec un dogme de la stabilité et de la non-inflation, ce qui permet aux autres monnaies des dévaluations pour favoriser les exportations et régler leur problème de dette. Leurs ressortissants peuvent s'y déplacer comme bon leur semble. Bref, en dehors de l'UE, on a tous les avantages et effectivement aucun inconvénient.

Mais si l'Euro et l'UE disparaissaient, tous ces pays vont douloureusement se souvenir de l'intérêt d'une telle construction. Ils n'auraient plus les avantages. Et les anciens pays de l'UE, plus les inconvénients. La concurrence serait beaucoup plus rude et beaucoup de pays vivant aux crochets de l'UE, de l'intérieur ou de l'extérieur, seraient perdants.
Réponse de le 01/03/2016 à 23:21 :
La Norvège est assise sur une rente pétrolière qui lui a permis de se constituer un fond souverain de 650 milliards d'Euros et d'assurer une qualité de vie inégalée.. Malgré la crise, l'industrie norvégienne reste très solide et a renoué avec la croissance depuis 2013.

La Suisse est et reste un paradis fiscal, tout en fabricant des produits à très forte valeur ajoutée.

Dans les deux cas, ils n'ont pas attendu l'Europe pour assoir leur prospérité, et elle ne dépend que partiellement de l'espace européen.

De plus, En ajoutant l'Islande, ces trois pays n'ont pas souhaité rejoindre la zone Euro et l'Europe parce que justement, cela aurait sapé les piliers de leur réussite et saboté leur modèle social. Notamment pour l'agriculture et la pêche nordique, suivre les règles européennes seraient un suicide.
Réponse de le 02/03/2016 à 18:07 :
Eh oui, quoi qu'en disent les eurosceptiques... beaucoup ont oubliés à quoi ressemblait l'europe avant. Et la donne mondiale a de plus sacrément changée depuis. Pas si sûr que cela que nos nations individuellement s'en tireraient mieux. Le temps des empires coloniaux est bien loin... De plus nos alliés américains qui sont loin d'être des billes en terme de buziness n'attendent que ça : que la construction européenne s'écroule.
Mais bon on y est pas encore.
Quand aux Islandais, c'est sûr que maintenant qu'ils ont épongés leur bordel "néolibéral" ils ont moins besoin du soutient de l'europe...
a écrit le 01/03/2016 à 4:26 :
Tsssss ! ENCORE votre pitoyable/lamentable censure déguisée ?
"en attente de " ? Chez vous, ça veut dire tu nous dérange mec,
on te zappe ...indirectement ça fait plus propre et comme ça,
on RESPECTE (sic) notre charte ? ÇA PORTE UNNOM ?
ÇA SE NOMME HYPOCRISIE ET CENSURE DÉGUISÉE !
A bons entendeur .....
a écrit le 29/02/2016 à 11:36 :
et la France a dit oui malgré le référendum ! merci sarko et sa clique
Réponse de le 29/05/2016 à 9:01 :
Et le Français continue de voter ... C'est qu'il aime ça !
a écrit le 29/02/2016 à 11:34 :
ils ont de meilleurs élus que nous ; dommage qu'ils n'aient pas un meilleur climat
Réponse de le 01/03/2016 à 0:35 :
Pas de meilleurs Elus, mais de meilleurs electeurs !!!!
a écrit le 28/02/2016 à 23:04 :
La mentalité Islandaise est incompatible avec l'Europe de la commission européenne.

Tout d'abord, c'est la plus vieille démocratie au monde et les islandais s’accommodent mal de décisions prises en dehors de leur consentement.

Ensuite on se souvient que l’ile s'était un peu laissée allée dans les années 2000 aux joies de l'argent facile grâces aux banques (Reykjavik était devenue une sorte de Megêve pour jet setters traders et friqués). En 2008, le retour de manivelle a été très violent.

A l'inverse de pratiquement tous les pays occidentaux, l'Islande a laissé ses banques faire faillite en ne protégeant que les capitaux des résidents. Elle a imposé un strict contrôle des capitaux. Le pays a toléré l'inflation et laissé la monnaie se dévaluer. Des dirigeants de l'une des banques principales ont été condamnés, non seulement à des amendes, mais aussi à plusieurs années de prison.

Les résultats sont assez bluffants. La dette est passée de 95% du PIB à 82% (54% attendus pour 2020), le chômage de 8% à 4%, le PIB est redevenu supérieur à celui qu'il avait avant 2008. Selon le FMI, l’Islande a réussi à se remettre totalement de la crise, sans avoir compromis son modèle social qui prévoit la gratuité des frais de santé et d’éducation.

Inutile de dire que toutes ces mesures n'auraient jamais pu être prises dans le cadre de l'Europe et de l'Euro. L'Islande aurait eu un destin à la grecque, soleil en moins.

Le Non à l'Europe de la BCE et de la commission est donc inévitable, ces gens là ne sont pas idiots.
Réponse de le 29/02/2016 à 16:30 :
MIEUX VAUT UN PETIT CHEZ SOI QU'UN GRAND CHEZ LES AUTRES ....
LES DICTONS ONT TOUJOURS RAISON .....COMBIEN Y A T IL DE COMMISSAIRES EUROPEENS ? QUE FONT ILS ? IL SUFFIT DE VOIR LES RESULTATS DE MOSCOVICI EN FRANCE POUR COMPRENDRE QUE LA RECOMPENSE EST ...BRUXELLES
Réponse de le 29/02/2016 à 16:58 :
Tout fait d'accord avec votre analyse. Le comportement de de la gouvernance Islandaise vis a vis des banques a été exemplaire. Je leur souhaite de persévérer et de rester hors du bourbier européen.
a écrit le 28/02/2016 à 20:05 :
On les comprend parfaitement, si l'europe semblait sexy il y a 20 ans on voit bien dorénavant qu'elle s'est complétement abandonnée à la stupidité du dogme néolibéral.

Un pays dans lequel il fera peut-être bon vivre quand l'europe ira jusqu'au bout de sa logique mortifère.
Réponse de le 02/03/2016 à 17:54 :
A vrai dire l'Islande ne s'est souvenue de l'UE que quand elle était en train de couler à pic et était prête à se raccrocher à n'importe quelle bouée de sauvetage... et à l'époque l'UE semblait moins mal en point que les USA plombés par les subprimes. Quand il s'est avéré que du fait notamment de la crise de la dette grecque, l'Europe a bien failli être emportée aussi et qu'il y existe des risques systémiques majeurs, à cause notamment de la colossale dette française, la bouée de sauvetage a paru moins attrayante...
Réponse de le 03/03/2016 à 9:19 :
"à cause notamment de la colossale dette française"

L'europe n'est pas que la france, vous vous trompez de sujet, comme je vous l'ai conseillé plusieurs fois mettez vos obsessions personnelles de côté ça vous permettra d'être plus clair et prècis, merci.
a écrit le 28/02/2016 à 19:37 :
Comme quoi il peut y avoir une vie sans l'UE contrairement à ce que l'on (la fiance!) nous assène à longueur de jour!
a écrit le 26/02/2016 à 21:18 :
.......BRAVO ! ! ! qu'ils tiennent bon et surtout qu'ils ne changent pas d'avis .... (y)
Réponse de le 27/02/2016 à 19:05 :
oui BRAVO!! mais comme ça ils seront plus libre pour tuer plus de baleines et ça, ça m'énerve vraiment
Réponse de le 02/03/2016 à 18:10 :
Ils changeront d'avis s'ils ont un nouveau revers de fortune comme en 2008.
a écrit le 30/10/2015 à 12:17 :
L'UE ne résistera pas longtemps au chambardement en cours . C'est une utopie ...on veut l'union chez soi et en passe son temps à semer la désunion chez les autres ...c'est cela le message de Jésus ?
Réponse de le 27/02/2016 à 16:47 :
On parle de gestion politique et économique, que vient faire le message de Jésus? Je ne connais personne à la direction de l'UE qui s'appelle ainsi.
Réponse de le 28/02/2016 à 4:07 :
Jésus, c'est qui, ça?
Réponse de le 29/02/2016 à 14:39 :
C'était le nom du PS il y a 2000 ans ...
a écrit le 25/08/2015 à 1:05 :
ils ont raison, c'est plus logique que de faire comme la france organiser un référendum pour connaître la volonté du peuple et ensuite faire voter le contraire!
a écrit le 02/08/2015 à 16:53 :
Rentrer dans l'UE est une chose, en sortir c'est une peu comme une nasse à poissons, impossible ! Je comprends l'interrogation des Islandais !
Réponse de le 01/03/2016 à 15:41 :
Bien sur que c'est possible...et en toute légalité...et avec des risques sous controle ! interessez-vous à François Asselineau et son parti l'UPR...
a écrit le 02/08/2015 à 12:51 :
Cap, clap, clap, clap ! Bravo. L'UMPS nous a entraîné vers un trou sans fond. HONTE à eux.
a écrit le 01/08/2015 à 17:41 :
N'oublions pas non plus que les français, comme tous les autres peuples consultés par référendum (Irlandais, Danois) ont dit non à "CETTE" Europe dont je ne reconnais pas l'existence et dont toutes les directives peuvent être annulées car abusives devant les règles démocratiques si un gouvernement digne de ce nom prend la pouvoir chez nous!
a écrit le 01/08/2015 à 17:36 :
Soyons logique, c'est plutôt une adhésion à l'UE qui aurait nécessité un référendum, pas le maintien de la situation actuelle!
a écrit le 01/08/2015 à 10:21 :
Ouais... en somme l'UE et l'€ intéressent les islandais quand ils sont au fond du trou, mais plus quand ça va mieux.
a écrit le 31/07/2015 à 20:22 :
Ils ne sont pas fous : ils ont bien perçu les failles de l'euro. Si l'Islande était dans l'Union, elle n'aurait pu faire ce qui nous plombe pour au moins une décennie : nous sommes cadenassés, surendettés et condamnés à assumer la liquidation de notre propre économie qui sort massivement du territoire pour aller dans les poches tantôt des retraités allemands, tantôt des industriels chinois, tantôt des banques et rentiers américains. Le bon sens commanderait de faire ce que les Islandais ont fait : de casser l'évasion fiscale, industrielle et financière, de laisser notre monnaie se déprécier pour "liquider" autant que possible le fardeau de la dette. Non, nous préférons le faire porter sur les générations actuelles et futures, c'est un choix. Un choix suicidaire, mais un choix.
Donc, oui, les Islandais ont renoncé au suicide.
Pas nous.
Réponse de le 29/02/2016 à 15:52 :
Bonjour .
On a beau critiquer le FRONT NATIONAL , Marine Le Pen a parfaitement compris qu il faut sortir de L EUROPE , qui est en train de nous tuer , et les
explications de MLP sont très claires : il faut arrêter l Euro , relancer le monde du travail en produisant Français , ce qui créeras des emplois , stopper ce déficit exponentiel , en diminuant le pouvoir des Banques , enlever le pouvoir des grands groupes du CAC 40 , et leurs faire payer les impôts qu ils doivent , avec tous ces actionnaires qui se gavent sur le dos des ouvriers . Marine Le Pen a MILLE fois raison et je ne comprends pas les Français engluer dans leurs habitudes destructrices et leurs conforts
habituels .
L Europe est la plus belle arnaque de tous les temps pour nous voler , pour nous spolier , pour nous affamer , pour nous ramener au moyen age .
a écrit le 29/07/2015 à 20:17 :
Au revoir, !
a écrit le 29/07/2015 à 20:17 :
Au revoir, !
a écrit le 29/07/2015 à 18:51 :
"membre de l'accord de libre-échange avec l'UE et de l'espace Schengen, bénéficie déjà d'une bonne intégration dans l'espace européen", ce qui en clair veut dire qu'ils bénéficient des avantages sans en avoir les inconvénients. C'est exactemet aussi ce que veulent les Anglais. Mais c'est ce que nous devrions refuser. Un peu facile de se taper la viande et de nous laisser l'os, n'est-ce pas :-)
Réponse de le 29/05/2016 à 13:22 :
@Patrickb. Quand dans la plupart des pays de l'EU on bave sur les accords de Schengen, vous allez pas reprocher à des pays comme l'Islande et la Norvège (et les autres membres de l'AELE) qui ne sont pas membres de l'UE de considérer comme un "avantage" d’être dans l'espace Schengen (d'ailleurs c'est pas si sûr qu'ils considèrent que c'est un avantage).
a écrit le 29/07/2015 à 12:41 :
Vive l'Islande, libre et souveraine.

Comme on lit souvent que la Grèce ne produit rien (des olives et de la feta selon les experts économistes du dimanche), ce qui est totalement faux, je vous l'apprends peut-être, je me demande comment un pays qui produit moins que rien (de la morue salée ou congelée, selon ma propre expertise en chambre), peut s'en sortir :)

C'est une question rhétorique qui n'attend pas de réponse.
a écrit le 28/07/2015 à 13:48 :
ils ont bien raison de ne pas vouloir entre dans l europe et en ce qui concerne le referudum islandais sur la question de l europe vous semblez en laissant entendre que ce n est pas democratique mais vous avez vite oublier celui de la grec qui a ete bafoue vous avez une notion bizard quand on parle de democratie en faite vous utiliser ces arguments comme cela vous arrangent
a écrit le 28/07/2015 à 4:01 :
Bravo l'Islande: vous faîtes ce que tout le monde devrait faire pour conserver son indépendance.
a écrit le 29/12/2014 à 10:01 :
Intérêt du peuple 1 - intérêt des financiers 0

BRAVO !!!
a écrit le 28/12/2014 à 10:40 :
quelle position tiennent-ils par rapport à l'immigration
Réponse de le 29/07/2015 à 21:53 :
Les patrons islandais ne font pas venir des immigrés pour les faire bosser au noir dans le batiment et la restauration ? Ah bon ils n'exploitent pas , ils ne sont pas capitalistes ? Ils sont communistes ou quoi ?
Réponse de le 31/07/2015 à 11:28 :
ils sont suffisamment loin au milieu de rien pour ne pas avoir de problèmes.
ils n'ont don aucun intérêt à être soumis à des ordres venant de Bruxelles.
a écrit le 28/12/2014 à 9:28 :
Assurance - vie : Sur la base de fonds obligataires je suis à 5,75% !!!
Réponse de le 31/07/2015 à 20:23 :
Finalement, je préférais quand les gens frimaient pour leur job, plutôt que pour leurs rentes.
Réponse de le 02/08/2015 à 18:10 :
... mais dans quelle monnaie ? et % d'inflation ?
a écrit le 26/12/2014 à 23:09 :
Oui parce que pour ce qui est d'y rentrer c'est toujours un exemple de démocratie n'est-ce pas? Un peut comme en 2007 en France, on avait dit non mais c'était juste une erreur, on avait mal voté, du coup on nous l'a signé quand même ce traité.

L'Islande n'a aucune leçon a recevoir de nous coté démocratie et d'ailleurs on devrait prendre exemple sur eux en matière de gestion de la crise et mettre les banquiers (ir)responsable à leur place: en prison.
Réponse de le 31/07/2015 à 18:37 :
L'Islande se comporte comme la Norvège : quand elles ont des difficultés, elles se tournent vers l'UE et demandent de l'aide, sinon, chacun chez soi !!!
Par ailleurs, en 2005, ce qui a été refuse par référendum, c'est la Constitution européenne, de facture tres fédérale. Le traité de Lisbonne est un simple réaménagement des traités existants, avec le même contenu et la meme portée intergouvernementale que ces traités. C'est donc très différent et ce traité respecte le référendum intervenu, contrairement aux sottises répandues ici et là par les politiques et les medias.
Réponse de le 01/08/2015 à 10:26 :
Relisez le programme de Sarkozy, il avait très clairement annoncé la couleur sur le traité européen et -pour une fois-il a tenu promesse. Son élection à 53% et avec une forte participation (en tout cas très supérieure à celle du référendum de 2005) valait annulation dudit référendum. Il est même d'ailleurs probable que cet engagement lui ait apporté des voix d'une partie de la gauche ouiste de 2005.
a écrit le 10/12/2014 à 13:35 :
Faut arrêter un peu Anne...
a écrit le 17/11/2014 à 14:35 :
Nous sommes pris en otages, accablés d'impôts et n'avons même pas le référendum nécessaire pour couper les ponts.
Réponse de le 10/12/2014 à 13:35 :
Faut arrêter de dire n'importe quoi ...
Réponse de le 31/07/2015 à 18:44 :
Vos impôts servent à quelque chose, non ? Pour votre gouverne, sachez au moins qu'une très grande partie des prélèvements obligatoires sert à couvrir votre carte vitale, votre retraite, l'éducation de vos enfants, votre assurance chômage....si cela ne vous plait pas, laissez votre carte vitale, et venez chez moi pour payer votre assurance santé, l'école et l'université, financer votre retraite ( à montant non garanti).... On vous entendra gémir bien davantage !!!!
Réponse de le 01/08/2015 à 10:30 :
Il y a des pays où le référendum n'existe pas et qui ne sont pas moins démocratiques que la France (Allemagne, Belgique). Il y a des parlementaires qui sont élus (et payés) pour prendre leurs responsabilités, laissons la pratique référendaire rejoindre les oubliettes de l'histoire.
a écrit le 26/08/2014 à 16:38 :
Rassurez-vous, notre gouvernement actuel ne nous demande pas plus notre avis quand il s'agit de dépenser gracieusement l'argent racketté aux contribuables, ces fameux impôts
Réponse de le 28/12/2014 à 12:07 :
vous oubliez qu'en France vos impôts servent : aux hôpitaux publics, aux écoles gratuites pour vos enfants, à la couverture maladie, a l entretient des villes, aux transports, aux constructions d’infrastructures pour le peuples et tout ce que j'oublie.
Réponse de le 29/12/2014 à 14:48 :
Vous oubliez également Celimene que la plus grande part de l'impot sert à rembourcer non pas la dette mais...ses intérêts contractés !
Aux Etats-Unis, 100% de l'ISF est injecté dans le remboursement de la dette.
Je pense que c'est de ce racket dont parle Girard.
Réponse de le 30/12/2014 à 17:53 :
Bien Celimene, mais alors pourquoi les hôpitaux manquent-ils de moyens, pourquoi y a-t-il des écoles manquant de places ?
Pour ce qui est des transports ou de la construction, la majorité des acteurs sont privés et non publics.
En France, on gaspille beaucoup d'argent en subventions aux associations, en monuments hideux...
Réponse de le 31/07/2015 à 18:45 :
Compte tenu du bilan de cet excellent article, c'est une excellente nouvelle pour l'Europe. PAS DE PLACE ICI POUR LES TUEURS DE BALEINES.
Réponse de le 02/08/2015 à 16:25 :
@Marquis : Bonjour, Merci de ne pas répandre des contre-vérités. Le budget alloué au remboursement des intérêts de la dette est d'environ 44 Milliard d'euro. Il s'agit du second budget de l’État après l'enseignement. Cela est à corréler au budget global qui est d'un montant de 373 milliard pour l'infrastructure et la politique nationale (Santé, éducation, sécurité etc.). Les impôts locaux viennent en sus pour le financement des infrastructures locales. Donc non la majorité du budget de l’État ne va pas dans le remboursement des intérêts de la dette. Cela représente entre 10% et 15% et certes c'est déjà énorme.
@Raphael : Bonjour, Pour répondre à vos questions, la santé st en déficit pour deux raisons la première tient au rapport de cette année de la cour des compte qui a dénoncé 20 milliard de fraude aux cotisations sociales de la CPAM de la part des entreprises. Sans cela le régime serait bénéficiaire de 7 milliard. Donc premier point la fraude massive des entreprises qui en jouent pas le jeux depuis la fin des années 90 ce qui alimentent le déficit.
La deuxième raison pour la santé c'est la non anticipation du papy boom qui obstrue littéralment les hopitaux. L'Etat n'a pas anticipé dans les années 80 et 90 l'explosion du papy boom et nous nous retrouvons aujourd'hui avec beaucoup de retraités du monde médical, peu de remplacé et une explosion des pathologies du 3ème age à gérer avec moins de personnel. 3 facette du même problème à savoir le papy-boom. Ce problème est clairement une erreur politique des 4 précédents gouvernements Mitterrand/Chirac x2/Sarkozy. Hollande semble s'y intéresser un peu mais ne fait rien de spécial pour y remédier car cela coute cher et représente un élément de grogne sociale.
Concernant les école le problème est multiple tout d'abord l'échc de la carte scolaire empiré par le manque de décentralisation des fonctionnaires de l'enseignement publique qui refusent les mutations dans les déserts scolaires. Cela nécessite une réforme du droit des fonctionnaires afin de rendre effective la décentralisation. ou bien une réforme des concours donc les concours parisien par exemple réserverait 30% des admis aux régions d'office sans moyen de contestation pour les admis. Le second problème reste le manque de modernité de nos école et de nos pratiques pédagogiques qui restent déconnecté de la réalité de ce qui marche réellement dans d'autres pays comme le Japon, la Corée du sud ou encore la Norvège et la Suède.
Enfin concernant les subventions aux associations elles ont drastiquement baissées et sont souvent maintenues pour l'aide sociale et le secours des population comme Emaus, la soupe populaire etc. ce qui vous en conviendrais n'est pas anormal et permet aux plus démunis de survivre. Pour ce qui est des monuments ils dépendent des budgets régionaux, départementaux ou du ministère de la culture. Pour éviter des projets que vous jugez inutile vous devez vous engager auprès de votre député, de votre maire et faire circuler des pétitions à remettre au parlement pour faire pression. Dans notre démocratie le simple citoyen doit constituer un groupe de pression (associatif ou politique) pour se faire entendre. Donc il n'y a plus qu'à sinon le parlement et les élus à défaut d'entendre les citoyens ferons toujours ce qu'ils estiment être le mieux. Donc investissez vous dans votre politique locale.
a écrit le 24/08/2014 à 20:26 :
Lol les scandinaves sont Malins , ils vivent très bien ils n'ont pas besoin d'ue
a écrit le 21/08/2014 à 14:33 :
Qu'attendons nous pour faire de même !
Réponse de le 27/12/2014 à 13:00 :
Adhérez à l'UPR
a écrit le 17/06/2014 à 7:53 :
Comme ça ils pourront continuer à massacrer des baleines tranquillement... Il peut pas leur péter à la gueule leur volcan ?
Réponse de le 28/07/2015 à 10:50 :
Vous avez de la compassion pour les baleines, mais vous souhaitez aussi voir crever les Islandais sous les cendres volcaniques ????
Un véritable humaniste à ce que je vois !
a écrit le 06/06/2014 à 6:17 :
Ils sont pas fou eux au moins !!!
L'UE n'apporte rien de bon!
Réponse de le 27/12/2014 à 13:01 :
c'est sûr Bruxelles gère l'UE avec un ramassis de fonctionnaires casés là sans vraiment de spécialités. Un rente pour les copains.
a écrit le 09/04/2014 à 23:11 :
Bien raison
a écrit le 05/04/2014 à 20:00 :
sans consultation populaire mdr le gouvernement islandais est le plus exemplaire qui soit ,il a sorti le pays du gouffre et n'agit que pour son interet ,quand au referendum sur le traité de Lisbonne , voyez ce que le gouvernement Français en a fait...donc fermez bien vos gueules et balayez devant vos portes journaputes de merde
a écrit le 10/03/2014 à 11:43 :
On se tape tous les pays d'Europe de l'Est à l'économie chancelante et sous-développée. Et les pays développés genre Suisse, Norvège, Islande refusent de rejoindre l'Europe. Cherchez l'erreur.
Réponse de le 06/04/2014 à 11:52 :
ben y a pas d'erreur ce sont des peuples intelligents lol la france allait bien avant d'entrer dans l'euro c'est pour ça qu'il faut vite en sortir et reprendre notre pays qui st actuellement aux mains de sionistes franc maçon qui pensent qu'à eux et non au peuples !!!
Réponse de le 07/04/2014 à 22:12 :
la france allait bien avant hhhh ... la france sans l'UE mnt et plus précisément sans l'allemagne ça sera comme la grèce
Réponse de le 27/05/2014 à 21:41 :
Avant l'euro, j'avais une profession respectée et un salaire décent ! aujourd'hui, je gagne MOINS qu'il y a 15 ans ( 700 euros exactement ! ) je vais aux restos du coeur avec un diplome et un boulot que ceux qui ignorent ce qui se passe envient ! alors, ton Europe, tu vois ce que j'en fais.....
Réponse de le 30/12/2014 à 19:21 :
Comme @marie6346, je vivais beaucoup mieux dans les années 90. Maintenant, je subis l'égalisation par le bas des cadres moyens.
a écrit le 06/03/2014 à 0:29 :
mais que faisait leur argent si loin de chez eux? ils devaient certainement avoir investi tout ça dans la pêche à la baleine ou les usines pour lampe à huile un marché porteur...
a écrit le 05/03/2014 à 15:41 :
Ce peuple on peut le dire est très mature.
a écrit le 01/03/2014 à 22:57 :
Les Islandais me semblent sages, car effectivement l'Union Européenne n'est plus synonyme de démocratie, à une heure où les cultures des anciennes nations qui ont fait l'Europe sont méprisées par les euro-technocrates, et où l'avis des peuples n'est même plus considéré. Comme en Union Soviétique il n'y a pas si longtemps, un nouvel espace totalitaire se met en place. Ca me rappelle les hésitations et les craintes de l'Estonie quand ce pays était en pré-adhésion à l'UE au début des années 2000: les Estoniens sortaient à peine du joug soviétique et n'avaient guère envie de renoncer si vite à leur liberté toute neuve... A mon avis ils auraient dû rester libres.
Réponse de le 07/03/2014 à 8:26 :
La comparaison avec l'URSS me paraît tout-à-fait déplacée. Celle-ci était une dictature politique. L'Europe est en train de devenir une dictature économique "libérale".
Réponse de le 07/04/2014 à 19:00 :
Pas du tout, c'est tout à fait comparable malheueusement. L'UE est une autre URSS.
Réponse de le 26/12/2014 à 1:56 :
L'UE est une colonie et un protectorat américain.
Réponse de le 31/07/2015 à 20:28 :
Hubert> C'est exactement ça. On découvre (et encore certains ne veulent pas ouvrir les yeux) ébahis que nous sommes sortis de la démocratie pour laquelle tant de Français (et d'Européens, et d'Africains) se sont battus. L'argent a pris le pouvoir et plus l'argent prend le pouvoir et moins il y en a, CQFD.
a écrit le 01/03/2014 à 11:17 :
L'Europe politique n'amène rien de bon pour le pays ! il faut transiger comme le veulent les Britanniques c'est à dire renégocier les traités et l'ouverture des Frontières .
a écrit le 28/02/2014 à 23:41 :
J'aime bien ce post plus bas d'Europe c'est l'avenir qui résume bien l'avenir surtout par les temps qui courent : "La plupart des pays au monde créent des zones de type européen en Afrique, Amérique latine, Asie et même Poutine d'une façon particulière avec ses provinces eurasiennes et ses pions. Donc le sens de l'histoire et bien de créer différents pôles ayant des intérêts et points communs, jusqu'à un système planétaire. La technologie comme la mobilité vont dans ce sens. Mais dans ce grand mouvement d'ensemble, certains appeurés veulent revenir au village et au clocher, ce n'est pas tenable, tout est mondialisé et la sophistication des technologies comme la diminution des ressources etc nécessitent de coopérer. C'est la conquête spatiale qu'il faut à présent viser çà donnera en plus un sens et des projets d'envergure à l'humanité ainsi que de multiples retombées plutôt que des conflits locaux d'arriérés qui ne savent que s'entretuer. En plus la terre n'a qu'une durée de vie limitée et n'est pas éternelle, il est temps d'y penser et d'aller explorer d'autres planètes, çà va donner des emplois et de quoi faire !"
Réponse de le 03/03/2014 à 9:25 :
aller explorer d'autres planètes, ça va donner de l'emploi dans vos rêves, mais il suffit déjà d'explorer et de prendre soin de la notre, ça c'est effectivement à notre portée
Réponse de le 27/12/2014 à 21:54 :
Tout est très mal pensé , toujours plus de naissances sans contrôle alors que l'on
devrait la diminuer , c'est pourquoi je demande à nouveau des contrôles à nos frontières et tant pis pour les pays qui ne savent pas mesurer leurs surface de territoire et leurs ressources , qu'ils se débrouilles.entre eux .
Réponse de le 28/12/2014 à 11:50 :
Je suis d'accord avec const.11 , si on veux éviter des guerres et la famine ,il faux limiter les naissance ,produire et vendre dans notre pays , limités les importation de tout (personnes ,objets ,nourritures etc...) c'est ça l'ECOLOGIE. Remettre les chomeurs au travail il n'y a pas de sot métier ,il faut gérer notre pays comme un bon père de famille et c'est tout.
Réponse de le 30/07/2015 à 17:22 :
c'est beau les rêves , n'est ce pas ,Alice .
Réponse de le 04/08/2015 à 19:08 :
... Explorer d'autres planètes ? Non, mais tu rêves ? Quelles planètes ? Celles du système solaire ou les abracadabrantes "exo-planètes" ?
Réveilles toi, mon ami... La conquête spatiale est terminée....
a écrit le 28/02/2014 à 23:40 :
J'aime bien ce post plus bas d'Europe c'est l'avenir qui résume bien l'avenir : "La plupart des pays au monde créent des zones de type européen en Afrique, Amérique latine, Asie et même Poutine d'une façon particulière avec ses provinces eurasiennes et ses pions. Donc le sens de l'histoire et bien de créer différents pôles ayant des intérêts et points communs, jusqu'à un système planétaire. La technologie comme la mobilité vont dans ce sens. Mais dans ce grand mouvement d'ensemble, certains appeurés veulent revenir au village et au clocher, ce n'est pas tenable, tout est mondialisé et la sophistication des technologies comme la diminution des ressources etc nécessitent de coopérer. C'est la conquête spatiale qu'il faut à présent viser çà donnera en plus un sens et des projets d'envergure à l'humanité ainsi que de multiples retombées plutôt que des conflits locaux d'arriérés qui ne savent que s'entretuer. En plus la terre n'a qu'une durée de vie limitée et n'est pas éternelle, il est temps d'y penser et d'aller explorer d'autres planètes, çà va donner des emplois et de quoi faire !"
Réponse de le 07/03/2014 à 8:30 :
A quoi bon aller coloniser d'autres planètes, si c'est pour y faire les mêmes bêtises?
Réponse de le 08/03/2014 à 0:22 :
je vois trois raisons :

1ère la colonisation est un argument permettant irréfutablement de mettre à mal la "théorie des communs" de Garrett Hardin,
et ainsi de donner un espoir de survie de l'humanité pour les plus pessimistes d'entre nous.

2ème il est fort probable que de par la colonisation (voir la terraformation) de planètes habitables l'homme apporte plus
de vie qu'il n'en retire (que l'on découvre une planète vivable c'est une chose, qu'elle soit habité par des êtres vivants
c'est autre chose, et que ces êtres ait dépassé les formes les plus primaires c'en est encore une autre)

3ème Pour les plus optimistes, on peut espérer que l'humanité soit dans une phase de "crise adolescente" et qu'elle
s'assagisse par le futur (l'humanité est encore fort jeune, et son réel essor à notre seul échelle planétaire ne date
réellement que de deux siècles)
a écrit le 26/02/2014 à 19:55 :
Il parait qu'il faut absolument etre dans l Europe ou dans un grand ensemble parce que seuls on est rien . Bourrage de crane insensé . Allez dire ça aux Coréens du Sud , exemple parmis tant d autres !
Réponse de le 28/02/2014 à 23:27 :
Faux, les coréens passent des accords avec qui ils peuvent face à la Chine, le Japon etc voyez les tensions régulières régionales. Tout le monde cherche des partenariats comme l'Europe dans le monde, regardez en Afrique, Amérique latine, Asie, y compris des monnaies communes. Vous êtes à contretemps (ou au FN !). L'avenir est au plus d'unité du monde sur les questions communes dans de plus en plus de domaines. La division c'est pour les dictateurs.
Réponse de le 05/03/2014 à 23:36 :
Le but des dictateurs de tout tant, n'est pas de conquérir le monde et tout contrôler ?
Réponse de le 07/03/2014 à 19:57 :
@ Petits mais grands : L'ASEAN +3 ça vous dit quelque chose ? l'accord de libre échange entre l'UE et la Corée de 2011 ? et j'en passe ...
@ Hirohito : Et quand vous faite équipe dans votre domaine professionnel ou sportif vous établissez une dictature ? Pour ma part c'est plus par soucis d'efficacité ...
changez d'échelle et vous retrouvez le même principe avec les accords internationaux (que ce soit au niveau des entreprises ou des états mêmes).
Après on peut chercher à méditer sur les bienfaits de l'ouverture et les méfaits du rejet d'autrui et du renfermement sur soi même ...
Réponse de le 07/04/2014 à 19:03 :
La division est c'est pour la dictature?... Ha je ris... la Suisse ne fait pourtant pas partie d'aucun groupe, ni ensemble de pays, elle a su rester indépendante et pourtant elle reste le pays le plus démocratique du monde... ;-)
a écrit le 26/02/2014 à 15:43 :
ben ils ont fait ni plus, ni moins que comme nos dirigeants rien a foutre du référendum
Réponse de le 26/02/2014 à 16:23 :
Faux. D'après le résultat supputé nos dirigeants proposent, ne proposent pas voire l'interdisent. Rappelons nous de la Grèce interdite de référendum.
Réponse de le 05/03/2014 à 23:44 :
oui quand ils ne peuvent pas se prononcer pour l'adhésion c'est un scandale pour contre si les peuples disent non à l'Europe (tel qu'elle est actuellement), c'est normal de ne pas les écouter cette populace populistes et probablement raciste... enfin chercher la logique s'il y en a encore une? je vous rassure il y en a une qui se dessine ;)
a écrit le 25/02/2014 à 16:47 :
Une décision aussi importante que celle-ci qui n'est pas soumise à la volonté du peuple islandais, cela en dit long sur le degré de corruption des élus locaux... comme nombre de territoires insulaires.
Réponse de le 25/02/2014 à 19:06 :
des politiques de façon générale !
Réponse de le 26/02/2014 à 0:25 :
Ben....nous n'avons aucune leçon à leur donner..... un référendum nous connaissons
Réponse de le 06/03/2014 à 19:55 :
C'est vrai, il me semble que la France avait dit non, non?..
Réponse de le 10/03/2014 à 16:21 :
Nous on a dit non.
Alors les politiques ont changé 2 vrigules du texte et on dit oui à notre place....
Depuis les technocrates nous gouvernent....
Réponse de le 31/07/2015 à 13:47 :
à Michel: L'Islande est un pays d'une probité remarquable et je peux vous affirmer que quand on découvre un problème de conflit d'intérêts (par exemple) les personnes concernées ne mettent pas longtemps avant de démissionner.
En matière de corruption je n'ai pas le souvenir d'un seul problème rencontré ces dernières années.
On ne peut pas en dire autant de la France.

J'ajoute que la pratique du lobbyisme qui est maintenant généralisée et tout à fait normale à Bruxelles est pour moi de la corruption légale.

Allez donc faire un tour en Islande pour vous faire une opinion. Les paysages sont magnifiques, la population d'une grande gentillesse et très travailleuse, et une jeune fille peut se promener le soir sans risquer de se faire agresser.
Là aussi on ne peut pas en dire autant de la France.

Quant à la décision du gouvernement Islandais de renoncer à adhérer à l'UE cela m'inspire 3 réflexions:
1- Au lieu de critiquer les Islandais je pense que les pro-UE devraient se poser des questions sur ce qui ne fonctionne pas dans cette construction qui apparaît de plus en plus comme déconnectée de la volonté des populations Européennes.
2- Jusqu'à preuve du contraire l'Islande est un pays souverain et a parfaitement le droit de garder son indépendance s'il le désire.
3- La décision de l'Islande à quelques mois du référendum Britannique pourrait avoir des répercussions sur les intentions de vote.
a écrit le 25/02/2014 à 16:38 :
On ne vous retient pas. Mais quand la surpêche, la pollution liées aux élevages intensifs en mer et a l'extraction pétrolière feront des pays nordiques des zones stériles et que les fonds institutionnels ne vaudront plus pépettes, merci de rester chez vous.
Réponse de le 25/02/2014 à 16:50 :
Bravo un "européiste" a l'oeuvre, qui ne fonctionne que par la menace cela devient de plus en plus courant, serait il inquiet?
Réponse de le 28/02/2014 à 23:30 :
@ Oulà : vous faîtes de la propagande FN pourtant le Danemark compte rejoindre l'euro et l'Islande a des limites qui la feront tôt ou tard intégrer l'Europe comme la Norvège, les sondages sont en moyenne plus souvent favorables à l'Europe si vous connaissiez un peu ce pays.
Réponse de le 06/03/2014 à 0:09 :
oui quand les empires utilise la menace et plus la persuasion . C'est mauvais signe en général... (pour tout le monde empire et ses sujets)
a écrit le 25/02/2014 à 15:09 :
la population islandaise est composée à ce jour de 320.000 habitants et non 380.000 comme indiqué dans l'article.
Réponse de le 25/02/2014 à 16:18 :
@erreur: quand on aime, on ne compte pas :-) de plus, c'est 320 000 selon la police ou selon les organisateurs de la manif ? :-)
a écrit le 25/02/2014 à 14:57 :
bon vent à eux,sincèrement, c'est un pays étonnant à bien des égards. Je sais qu'ils sont liés aux pays Scandinaves mais géographiquement et historiquement je trouve les Turques ou les Ukrainiens beaucoup plus Européens...
Réponse de le 07/04/2014 à 14:22 :
Les Islandais sont en fait LE peuple le plus européen actuellement en Europe, n'ayant subit aucune influence extérieure, et étant historiquement aux origine d'une partie des européens, .
Les turques, eux ne sont pas DU TOUT européen. Même pas de loin, en grattant, sauf à essayer de réécrire l'histoire a grand renfort d'idéologie biaisé.
On lis de ces inepties, des fois... -_-'
a écrit le 25/02/2014 à 14:16 :
Il faut en effet bien que quelqu'un finisse de vider les océans. Sinon, les Islandais ont maintenant l'aide des Chinois. Mais pour combien de temps...?
a écrit le 25/02/2014 à 13:57 :
Ce pays m'a toujours attiré, maintenant que l'Islande ferme la porte à l'UE je vais encore plus être attiré par ce pays :-) Bravo à l'Islande, votre bon sens a primé sur le consensus "panurgenal". Il faut que je visite ce pays.
Réponse de le 25/02/2014 à 16:19 :
@krok: prends un aller simple :-)
Réponse de le 28/07/2015 à 21:53 :
et toi patrickB
Prends tes pilules et vas jouer dans le bac a sable
Réponse de le 29/02/2016 à 16:37 :
J'ai l'impression que quelqu'un usurpe une fois de plus mon pseudo ! Si Krok veut aller en Islande ou ailleurs, ce n'est pas mon affaire et je n'ai donc pas de commentaire à ce sujet. Par conséquent, cette réponse à Krok n'est pas de moi :-)
a écrit le 25/02/2014 à 13:47 :
Vive l'Islande comment peux t on "renonçer de facto à l'indépendance de sa banque centrale" nationale ? puis réitérer avec la banque centrale Européenne?
Ca me dépasse totalement tout comme notre dette crée par ce fait !....
a écrit le 25/02/2014 à 12:47 :
Les islandais ont eu le courage de laisser couler les "casinos" qui ont fait sauter ... la banque.
a écrit le 25/02/2014 à 11:38 :
Bravo l'Islande, j'ai un souhait ardent que tous nos pays embobinés par l'UE décillent leurs petits yeux et fassent jouer l'article 50 du TUE pour une sortie rapide de cette union mortifère.
Réponse de le 28/02/2014 à 23:44 :
C'est sûr qu'avant l'Union européenne c'était brilllant, 1870, 1914, 1940... !
a écrit le 25/02/2014 à 11:18 :
Pays nordiques pollueurs et destructeurs de l'environnement. pèche, pétrole, extraction. Laissons les finir en paix... Ils n'ont pas d'avenir.
Réponse de le 25/02/2014 à 11:46 :
... et nous avec ????
Réponse de le 25/02/2014 à 13:26 :
A votre avis, il pèchent et extraient du pétrole pour quoi ? :D
Réponse de le 05/06/2014 à 14:54 :
Il me semble que les pays du Nord ont toujours été plus écolo que ceux du Sud.
Réponse de le 28/12/2014 à 22:30 :
toi t'es un bel abruti pas informé, de quoi tu te permet de juger ? tu les connait ? tu sais c qu'il si passent ? Les pays scandinaves sont de loin des modèles d'écologie.
J'y vit depuis 7 ans et je peux te jurer que c'est beaucoup plus écolo.
Ex: moins de centrale nucléaire, des systèmes géo-thermaux, de taxe contre la pollution (jusqu'à 400% pour l'essence en suède, apd de 2015). Des stations de tri à la pointe de la technologie. c'est totalement une autre approche que chez nous, alors oui il y a de la pêche, mais ce ne sont pas eux les plus gros pécheur consomateur, ce sont les asiatiques. Enfin je terminerais par dire qu'il serait peut être temps de t'informer avant de critiquer.
a écrit le 25/02/2014 à 11:03 :
Deux partis de centre droit pas des extrêmes révolutionnaires ou nationalistes. Enfin à Kiev l'Europe a des soutiens Ouf. Envoyons la monnaie pour acheter des votes. Vivement les élections
a écrit le 25/02/2014 à 10:44 :
de l'europe. Moi , je suis prêt.
J'attends qu'il vous pousse une paire.
Réponse de le 25/02/2014 à 11:51 :
L’Europe du Nord .... et celle du Sud ! (dont la France)
a écrit le 25/02/2014 à 10:27 :
Des raz de marées géants vont attaquer leurs cotes , les volcans vont vomir feux et acides , ils vont aussi atteindre une médiocrité uniformisée . Plus de riches pour les inciter à s épanouir dans le travail , pauvres d eux ils ne savent pas ce qu' ils perdent. Et de plus ils devront imprimer eux mêmes leur monnaie.
Réponse de le 25/02/2014 à 19:04 :
J'apprécie votre humour !
Réponse de le 28/12/2014 à 9:19 :
Moi aussi!
a écrit le 25/02/2014 à 9:51 :
L'Union européenne n'est qu'un groupe d'intérêts particuliers qui a exclu les peuples.
Réponse de le 25/02/2014 à 10:36 :
Exclue les peuples ? Vous savez que vous pouvez voter pour les parlementaires européens. Et que depuis 2009 le parlement européen est probablement l'organe le plus puissant de l'ue. Donc cessez de dire que l'ue vous exclue et allez voter !
Réponse de le 25/02/2014 à 11:15 :
moi voter pas question
on a voler ma voix lors du referendum sur le traite de Lisbonne
Réponse de le 25/02/2014 à 11:16 :
tiens... encore qui fait la sieste depuis 2005 et le vote "non" bafoué par la classe politique française... j'entends encore françois hollande qui après avoir les comptes des députés et sénateurs déclarer que le référendum était garanti ... vous dormez bien Guillaume depuis tout ce temps ?
et pour lequel de nos européistes allez-vous voter ? parce que tous sont atlantistes, otanistes, euroistes, rien ne les distingue. comme ces chats dans le cartoon mouseland.
Réponse de le 25/02/2014 à 11:41 :
golb88 excellent, véritablement excellent, aller voter, pourquoi pas l' l'UPR, pour sortir de ce cauchemar de l'Union..!!!!
Réponse de le 25/02/2014 à 13:44 :
@guillaume - allez sur google et tapez Godfrey Bloom parlementaire européen il vous dit sans langue de bois tout le bien qu'il pense de cette institution et de ses représentants.
Réponse de le 26/02/2014 à 0:33 :
s'il en reste qu'un çe sera .........@guillaume !!!!!
Réponse de le 08/04/2014 à 0:22 :
Disons que Guillaume crois encore au père Noël et se persuade encore que son vote à de l'importance. Hors depuis 2007 et ce traité de Lisbonne, la messe est dite ! Les peuples n'ont plus leurs mots à dire. Tout ceci n'est plus que du théâtre ...
a écrit le 25/02/2014 à 9:19 :
Tant mieux pour eux. Je les envie.
a écrit le 25/02/2014 à 8:55 :
Quels sont les avantages d'une Europe sans attrait, bureaucratique, au service de la finance, lobotomisée par les bruxellocrates et où l'opinion des gens est tenue pour négligeable ?
a écrit le 25/02/2014 à 8:25 :
Normal il vaut mieux aller vers les US que vers URSS
a écrit le 25/02/2014 à 8:11 :
L'air du temps n'est plus à l'agrandissement mais au petit, au chacun pour soi et au retour des frontières, cela vaut non seulement pour l'Islande mais aussi pour l'Ukraine qui n'a rien à faire en Europe, pays slave, avec des routes encore en terre battues un système moyen âgeux, ne discutons pas des autres pays.
a écrit le 25/02/2014 à 7:54 :
L europe est envié par les pays en faillites, corrompus et....paresseux...à l image de ...quel pays ???
a écrit le 25/02/2014 à 7:47 :
Il me semble qu'ils ne sont pas à blâmer, au lieu d'une politique restrictive et d'une perte d'autonomie, de leur spécificité et traditions, ils vont pouvoir conserver une souplesse que la technocratie bruselloise et une avalanche de textes tous plus contraignants et inutiles les uns les autres aurait submergé.
Le manque de démocratie de l'union se fait jour et transparait dans la défiance des islandais...
L'islande, conserve ses droits, ses décisions directes, ils seront ouverts.. au monde. Ils ont en plus la chance de disposer maintenant de ressources naturelles, et n'auront pas les écologistes débiles, ni les pays bien pensants qui leur donneront des leçons... alors qu'ils ont retroussé leurs manches pour reprendre vie... eux.. 400 000 habitants et 10 milliards de PIB, cela ne pésera pas lourd dans la balance en cas d'intégration, les contraintes en revanche risquent de les ruiner, plus surement, que de les aider.. à Bruxelles, il fait 18°C en moyenne par an, à Rekyavik 0°C, la perception du changement climatique n'est pas la même...
a écrit le 25/02/2014 à 5:27 :
Les islandais sont pleins de bon sens ...
Réponse de le 25/02/2014 à 8:26 :
+UN
Réponse de le 25/02/2014 à 13:06 :
+1
Réponse de le 03/03/2014 à 21:55 :
Les Islandais ont raison!
a écrit le 25/02/2014 à 2:50 :
Pouvoir dire adieu à l'Euro et l'Europe c'est le rêve de plus en plus de français. Et ils ont bien raison.
Réponse de le 04/03/2014 à 14:53 :
+moi
a écrit le 25/02/2014 à 2:28 :
comme quoi c'est possible de sortir de ce machin sans faire la guerre , donc Marine ne reve pas ! alors on fait peur aux peuples pour qu'ils restent embourbés dans le " machin "
Voir et écouter l'excellent Mr Asselineau François (google ) sur le sujet ..
Réponse de le 25/02/2014 à 8:27 :
+1000000 !
Réponse de le 25/02/2014 à 10:41 :
Vous commettez un amalgame assez édifiant... L'island ne sort pas de l'ue, elle retire sa candidature. C'est assez différents... Il est navrant de voir des gens comme vous critiquer l'UE sans connaître ses actions et son fonctionnement. Renseignez vous au lieu de dire de tel bêtises !
Réponse de le 25/02/2014 à 16:14 :
Guillaume, malheureusement les actions et le fonctionnement de l'UE nous le connaissons car nous le subissons tous les jours surtout certains pays dont la population maintenant à faim et froid.La TROÏKA n'est qu'une nouvelle mafia qui j'espère un jour sera passible des tribunaux.
a écrit le 25/02/2014 à 0:24 :
La plupart des pays au monde créent des zones de type européen en Afrique, Amérique latine, Asie et même Poutine d'une façon particulière avec ses provinces eurasiennes et ses pions. Donc le sens de l'histoire et bien de créer différents pôles ayant des intérêts et points communs, jusqu'à un système planétaire. La technologie comme la mobilité vont dans ce sens. Mais dans ce grand mouvement d'ensemble, certains appeurés veulent revenir au village et au clocher, ce n'est pas tenable, tout est mondialisé et la sophistication des technologies comme la diminution des ressources etc nécessitent de coopérer. C'est la conquête spatiale qu'il faut à présent viser çà donnera en plus un sens et des projets d'envergure à l'humanité ainsi que de multiples retombées plutôt que des conflits locaux d'arriérés qui ne savent que s'entretuer. En plus la terre n'a qu'une durée de vie limitée et n'est pas éternelle, il est temps d'y penser et d'aller explorer d'autres planètes, çà va donner des emplois et de quoi faire !
Réponse de le 25/02/2014 à 10:43 :
Enfin un commentaire censé parmis cette vague de haine sans réel fondement.
Réponse de le 25/02/2014 à 11:50 :
@l'Europe c'est l'avenir Bel avenir qui connait une croissance de 63 % du chômage sur 10 ans dans les pays de l'UNION ZE alors que stable dans les pays d'Europe hors ZE. Tout est dit, un échec, programmé pour que cette construction serve des intérêts qui se situent de l'autre côté de l'atlantique au lieu de créer l'Europe continent économique englobant la Russie... L'activisme américain en Ukraine pour la faire tomber côté UE vient d'ailleurs de donner de très beaux résultats.
Réponse de le 26/02/2014 à 18:37 :
@L'Europe c'est l'avenir :
Oui à partir du moment où l'on regroupe dans cette Europe des pays partageant à peu près la même culture, adoptant un système financier similaire, dont la politique ne se situe pas à l'opposé de celle de son voisin...

Ce qui se passe en ce moment c'est que nous avons voulu être trop généreux et monter une "Europe forte" avec des pays en voie de développement qui ont provoqué un nivellement par le bas au lieu d'une contribution à l'essor de l'U.E. (certains pays comme la Grèce en ont déjà fait les frais), des incompatibilités culturelles et au prix d'un effort très coûteux d'uniformisation des modèles économiques de chaque pays...

Un tel résultat était non seulement prévisible mais surtout logique, cependant les "grands penseurs Brusselois" n'ont toujours pas pris en compte ces paramètres primordiaux et continuent à vouloir "fédérer" de plus en plus de pays, sans vraiment accorder plus d'importance que cela à leur passé, leur culture, leur situation économique (à moyen et long terme). En résulte un énorme gloubiboulga infâme estampillé Europe, dans lequel la barque s'enfonce de plus en plus.

Cela n'engage que moi, mais je pense que l'Islande aurait bien raison de refuser son adhésion à l'U.E.
Réponse de le 06/03/2014 à 0:06 :
oui l'Europe c'est la paix, les droits de l'homme, ... blabla. Tout va bien. Tout va bien. Tout va bien. Si vous quitter l'Europe sa sera la guerre , le choas, ... WHy you re still speaking french it's over retarded chauvinist...
a écrit le 25/02/2014 à 0:15 :
Pour bien connaître l'Islande, le choix actuel est lié au gouvernement et à la période mais intrinsèquement les islandais ont plus souvent envie de rejoindre l'Europe comme la plupart des scandinaves dont elle est proche. Donc elle ne restera pas isolée éternellement d'autant qu'elle a peu d'atouts pour celà, ce n'est pas la Norvège et même la Norvège pense régulièrement à rejoindre l'Europe, ce n'est qu'une question de temps et de pétrole/gaz !
Réponse de le 25/02/2014 à 9:34 :
On préfère que cela soit l'Europe qui rejoigne l'Islande ou la Norvège, cela ferai plus consensus!
a écrit le 25/02/2014 à 0:01 :
Tout est dit dans l'article. L'ISLANDE a dit non à l'Europe, bien, pourquoi ? Il faut bien avouer qu'elle n'est pas très aguichante l'offre Européenne en ce moment...seule l'Ukraine se libérant (enfin) du joug communiste ( le front de gauche français devrait aller voir, mais on ne l'a pas entendu, effectivement il fait meilleur à Paris...), souhaite rejoindre cette belle promesse démocratique qu'est l'Europe, et le prix à payer est déjà cher...des vies humaines. Mais revenons à l'ISLANDE, capitale ? J'ai un doute...380 000 habitants...20% de mon département...le gouvernement et le peuple islandais ont peur de passer inaperçu dans la machine à laver Bruxelloise, et bien ils ont raison car c'est ce qu'il va se passer...Maintenant continuer à chasser la baleine comme au début du 20ième siècle, je n'en trouve pas les mots...l'Europe peut leur apporter de la modernité et de la technologie qui sera indispensable aux générations futures. Ne vous y trompez pas tout n'est pas bon en Europe du Nord.
Réponse de le 25/02/2014 à 9:38 :
Il y a des pays ou régions qui demande leur indépendance, d'abord vis a vis de l’État qui est sous la tutelle de Bruxelles puis de l'Europe!
a écrit le 24/02/2014 à 22:12 :
Si la France pouvait faire une référendum
Réponse de le 25/02/2014 à 2:31 :
ça n'existe plus depuis Sarkosy (entrée dans l'OTAN et traité de Lisbonne faits sans nos avis )
Réponse de le 25/02/2014 à 5:16 :
bravo les islandais vous m'avez vengé , car Sarkosy a volé ma voix lors du
referendum de 2005 ,j'avais voté NON ,
Réponse de le 28/02/2014 à 0:17 :
Le référendum de 2005, c'est un peu le 18 Brumaire de Sarkosy… La connerie fondatrice qui le plombe à jamais, quoi qu'il ait pu faire d'autre.
Réponse de le 01/03/2014 à 15:41 :
en même temps confié l'avenir du pays a 65 millions d’égoïste qui pense " moi d'abord" plutôt qu'a notre pays, je sais pas si je préfère pas nos politiciens corrompus pour le coup.
a écrit le 24/02/2014 à 21:39 :
Bravo !!! L'Europe que nous propose bruxelle n'est pas celle souhaitée par les peuples mais celle que veulent imposer les groupes financiers, les banques et tous ces fonctionnaires européens à la solde du capitalisme .
Réponse de le 25/02/2014 à 0:32 :
@ Européen : C'est très shématique votre vision de l'Europe. Il y a des défauts et améliorations à apporter, l'Europe n'est pas finalisée certes mais c'est une très belle réussite quand même dans de nombreux aspects. Elle a permis de nombreuses avancées, comparez les pays de l'Est par exemple avant et après, la stabilité depuis plus de 60 ans, les avantages de l'euro malgré des inconvénients, par rapport aux périodes précédentes de dévalutaions permanentes avec inflation etc ce n'était absolument pas tenable à long terme dans le monde actuel. D'ailleurs beaucoup de pays au monde cherchent à créer des monnaies communes, en Asie, Afrique, Amérique latine. On ne vas pas revenir aux sesterces pour faire plaisir à Marine le Pen quand même !
Réponse de le 25/02/2014 à 8:28 :
de votre avis !!
Réponse de le 25/02/2014 à 11:53 :
@Vive l'Europe Vous nous faites le coup comme depuis 20 ans qu'une autre Europe est possible, après 20 ans de mensonges et ce bel exemple de nos souhaits bafoués par le traité de Lisbonne, bein voyons, vous m'avez mis de bonne humeur pour la journée...!!!
a écrit le 24/02/2014 à 20:49 :
Franchement, pourquoi rejoindre l'Europe alors qu'ils peuvent jouir des avantages sans avoir les inconvénients (comme le font la Suisse et la Norvège d'ailleurs). Je pense qu'il faudrait quand même que l'Europe tape du poing sur la table en disant haut et fort que si vous n'appartenez pas à l'UE, vous ne pouvez vous prévaloir des avantages !!!
Réponse de le 24/02/2014 à 20:56 :
Oui
Réponse de le 24/02/2014 à 21:11 :
Heureusement que tout le monde n'a pas votre "sens" de la démocratie car le gouvernement islandais lui pense d'abord à son peuple, il a raison. Pour votre info les européens sont également ravis d'échanger avec l'Islande, cela va dans les deux sens et il n'y a pas besoin de faire partie de ce "machin" anti libérale et de plus en plus liberticide qu'est l'Europe de la mafia de Bruxelles. Ils ont raison de ne pas vouloir non plus de cet Euro moribond et destructeur des nations et responsable en partie de la paupérisation européenne actuelle. Les techno de Bruxelles peuvent taper du poing sur la table ils n'arriveront pas à l'imposer à tous.
Réponse de le 25/02/2014 à 0:11 :
@ Libre : vous shématisez à fond sur l'Europe avec un manque total d'objectivité comme si l'Europe n'avait que des défauts. L'Islande étant un pays de 300.000 habitants peut se permettre de faire un peu n'importe quoi et de ne pas rembourser ses dettes mais ce n'est pas un bon exemple. Ils connaîtront à nouveau des crises car leur système repose sur des choix fragiles (exemple la pêche) et ils n'ont pas beaucoup d'atouts. En profiter pour dénigrer l'Europe avec ce type d'exemple est vraiment malhonnête.
Réponse de le 25/02/2014 à 1:16 :
@Libre ou l'art de se contredire: tu admets que l'Islande puisse penser à son peuple et que nous, les Européens, devons penser aux autres :-) Charité bien ordonnée commence par soi-même et nourrir nos propres enfants avant de penser à ceux des autres ne me paraît nullement anormal :-) Ce "machin anti-libéral" comme tu l'appelles se doit de s'organiser pour devenir un contre-pouvoir vis-à-vis des Américains, des Chinois, voire des Russes. Nous devons rester indépendant et notre indépendance a un prix. Il faut se battre au lieu de ramper et d'être inféodés :-)
a écrit le 24/02/2014 à 20:40 :
Exemple à suivre
a écrit le 24/02/2014 à 20:17 :
L'europe est morte le jour où on est passé de la CEE à l'UE
Réponse de le 25/02/2014 à 0:36 :
Non elle n'est pas morte, seulement inachevée depuis fin Mitterand et Chirac. Faut reprendre le travail de finition. Des politiques populistes tappent trop souvent sans objectivité dessus pour leurs intérêts propres mais ce n'est certainement pas un avantage de revenir en arrière, mieux vaut aller de l'avant et améliorer les points à revoir.
Réponse de le 25/02/2014 à 5:29 :
Si l'europe n'est pas morte, il faut l'achever avant qu'elle nous achève !
Réponse de le 01/03/2014 à 15:47 :
L'europe aurait juste besoin de nouveau piliers: Un exécutif repensé et plus autonome, une langue de travail unique et non naturel ( esperanto ), une charte des minima social commun ( moins qu'en france quand même ). Il faudrait juste que les peuples puissent s'identifier à l'UE.
a écrit le 24/02/2014 à 20:11 :
Une fois de plus BRAVO les islandais !
Réponse de le 25/02/2014 à 0:38 :
Ils n'ont pas été consultés et le voulaient pour 75% d'entre eux. C'est le gouvernement de droite qui a pris la décision.
a écrit le 24/02/2014 à 20:03 :
Que le gouvernement islandais fasse ce choix, c'est son droit. Qu'il renie ses promesses de référendum, c'est le problème de la démocratie islandaise : aux islandais de juger ! ... par contre, que l'Europe permette un usage "à la carte", là il y a un problème: on prend les avantages et on laisse aux autres les difficultés, je trouve ca inadmissible ! C'est le même problème avec les britanniques !
a écrit le 24/02/2014 à 20:01 :
c'est du populisme,une réaction d'enfants gatés.a la prochaine crise dans leur pays,ils seront les premiers a venir implorer le soutien financier de Bruxelles!un peu comme les français avec la sécu:ils n'en peuvent plus de trop cotiser,mais au moindre petit bobo,ils exigent un médecin dans la minute,et gratuitement!
Réponse de le 25/02/2014 à 12:56 :
De plus en plus payant et de moins en moins "gratuit" ! Je remarque que c'est toujours "populiste" quand les français demandent ce qu'on fait de leur fric !
a écrit le 24/02/2014 à 19:22 :
Si on avait plante des banques en Espagne en Irlande on serait sans doute dans une meilleur situation Vivement la prochaine révolution ou on pendra énarques et banquiers sans oublier les pourris de la gauche caviar
Réponse de le 25/02/2014 à 0:44 :
Si vous laissiez tomber les banques vous perdriez tous vos comptes et ce serait un château de carte avec les entreprises qui perdraient tous leurs avoirs également et ainsi de suite. C'est comme une clé de voûte dans une cathédrale gothique malheureusement. Mieux vaut soutenir la plupart des banques la plupart du temps et payer une partie que de tout làcher et tout perdre durablement. La finance est internationale est imbriquée. Voyez l'exemple Lehmans Brothers, il aurait mieux valu les soutenir au début çà aurait évité la crise de 2008 et ses suites.
Réponse de le 01/03/2014 à 15:44 :
"on pendra" voila l'exemple type de l’assoiffé de sang qui oublis l'exemple de robespierre. Les révolutions sanglantes ont en a eu assez en France...
a écrit le 24/02/2014 à 19:17 :
Ils ont raison car ils auraient vite été envahis et cela n'aurait pas arranger leurs affaires quand on voit ce qui se passe dans certaines villes Française !
a écrit le 24/02/2014 à 19:14 :
On aurait été étonné d une adhésion l Europe est au bord du gouffre sans stratégie si ce n est continuer pareil. La fin de l euro est proche et ça sera un bien pour toute les nations
Réponse de le 24/02/2014 à 20:51 :
@Pierre: ce sont surtout les Américains qui vont être heureux de ne pas avoir de contre-pouvoir européen :-) Diviser pour mieux régner, n'est-ce pas :-)
Réponse de le 25/02/2014 à 0:47 :
@ Pierre : l'Europe en a vu d'autres que l'Islande et saura perdurer, malgré tous les dénigrements populistes à courte vue !
Réponse de le 06/03/2014 à 0:12 :
L'Europe contre-pouvoir aux USA ? quelle naïveté ...
a écrit le 24/02/2014 à 19:12 :
Un peuple intelligent, l'Europe c'est de la mer.. pour le peuple et une opportunité pour le MÉDEF et les gens bourrés aux as. Ne pas oublier les bobos de gauche.
Réponse de le 01/03/2014 à 15:54 :
vous êtes méprisable, une grande partie des avancées en termes de lutte contre la corruption de transparence , de démocratie locale, de reconnaissance des langues régionales sont issue de l’Europe
a écrit le 24/02/2014 à 18:52 :
bravo et merci les Islandais
a écrit le 24/02/2014 à 18:51 :
bravo et merci les Islandais
a écrit le 24/02/2014 à 18:43 :
Triste Europe; Europe de la corruption, de la violence, de l'injustice, de la négation de la démocratie.
Réponse de le 25/02/2014 à 0:46 :
Il y a eu beaucoup de corruption en Islande avec les banques et la politiques, il y a en a en Suisse et allez voir en Russie entre autres si c'est mieux. Nous ne sommes pas si mal en Europe même si c'est à améliorer évidemment.
Réponse de le 25/02/2014 à 10:49 :
Négation de la democratie ? Pardon ? Vous votez pour l' ue je vous signale. Si vous vous abstenez c' est votre probleme. La démocratie est la c' est juste vous qui feignez de ne pas la voir !
a écrit le 24/02/2014 à 18:28 :
Chapeau les Islandais !!! ils avaient déjà fait montre de grande sévérité en envoyant en prison certains banquiers peu scrupuleux" !! Très bien !! un bel exemple !
a écrit le 24/02/2014 à 18:09 :
Bravo vous évitez la dictature "moderne" et "bien pensante" ! C'est étonnant de voir ces pays survivrent ? Ils devraient tous sombrer en enfer ? comment vivre sans l'Euro cette monnaie qui nous a donné tant de réussite ? ... Bref bravo à tout ceux qui comprennent que l'Europe c'est avant tout Gsachs et Monsanto avec une corruption hallucinate mais chuutttt ne le dite à personne !
Réponse de le 24/02/2014 à 18:26 :
+ 1000
Réponse de le 24/02/2014 à 18:26 :
Quand l'Islande était a l'article du défaut de paiement, comme ses banques, c'est le fait de candidater a l'UE et son "infernal" euro qui a permis à ce petit pays de se sauver les miches en obtenant du temps de ses créanciers...faut pas inverser la situation. C'est incroyable pour certains mais si ce pays n'a pas fait défaut...c'est en grande partie GRÂCE À L'EURO...
Réponse de le 24/02/2014 à 20:15 :
....si vous voulez....
Réponse de le 24/02/2014 à 23:39 :
@Merci l'euro ... vous racontez n'importe quoi ... Le peuple est descendu dans la rue pour refuser de payer pour les banques qui avaient joué au casino, et du coup elles ont fait faillite (surtout celles dont l'orgine était l'Angleterre et les Pays-Bas). Le FMI leur a prété 10 milliards sans qu'il y ait eu la moindre contre-partie au regard d'une adhésion à l'UE ou encore à l'adoption de l'euro ...
Réponse de le 01/03/2014 à 16:04 :
c'est l'europe qui a fait reculé la corruption, notamment dans les marché publics... La dictature nan serait pas une si les Francais iraient voté au européennes ... AH j'oublis le francais moyen est au dessus de ça, il veut la démocratie ou finalement personne décide lol
a écrit le 24/02/2014 à 18:01 :
Ils ont eu raison de ne pas faire de référundum, car en france le vote du peuple n'a même pas été respecté. Les faits nous montre pourtant que le peuple avait parfaitement raison car l'Europe nous a conduit droit vers une crise irréversible. Bravo les islandais !
a écrit le 24/02/2014 à 17:46 :
L'Islande refuse de poursuivre son chemin vers l'adhésion, soit...l'EU devrait alors aussi "geler" toute nouvelle demande pendant au minimum 25 ou 50 ans...nous ne sommes pas crédibles. Autre point, pourquoi diantre cette île perdue dans le grand nord fait partie de Schengen? C'est totalement incompréhensible, tout comme la Suisse, la Norvège d'ailleurs. Si l'EU veut redevenir crédible, elle devrait commencer par là.
a écrit le 24/02/2014 à 17:39 :
"L'euro peu attirant". tout est dit. bravo les islandais !
Réponse de le 24/02/2014 à 17:53 :
C'est certain que [...petite recherche wikipedia...] la couronne islandaise posséde un avenir radieux. En tout cas celà m'aura permis de découvrir son existence ! :-D
Quant à sa volatilité, le graphique de change des 10 dernières années est édifiant. Ils vont en baver !
Réponse de le 24/02/2014 à 21:14 :
L’Islande fonctionnait très bien avant la création de l'Euro, plus personne ne veut de cette fausse monnaie papier sur imprimée et ruineuse pour tous. Bravo l'Islande !!!!
Réponse de le 24/02/2014 à 22:28 :
L'Islande fonctionnait très bien avant la création de l'Euro de la même manière que l'Angleterre : Très bien quand tout va bien, très mal en temps de crise. Je pense que les français ne mesurent pas l'ampleur que la crise a eu là bas. Ici on pleure lorsqu'on a 0,1% de récession...
Réponse de le 25/02/2014 à 13:16 :
c'est vrai avec l'euro la grèce a été épargne par la crise et va mieux que l'Islande comme l'Europe du Sud d'ailleurs
a écrit le 24/02/2014 à 17:37 :
Ils n'ont pas eu froid aux yeux, tout en étant glacés par la vision du foirail européen.
a écrit le 24/02/2014 à 17:28 :
L'Islande un exemple pour la france et pour d'autre ,bravo et mort a l'euro
Réponse de le 24/02/2014 à 17:48 :
Oui c'est certain que l'avenir des petits pays est dans le repli sur soi et la fermeture des frontières, c'est limpide.
D'ailleurs je pensais que nous devrions revenir au Franc Germinal, et à la monarchie. Suzerain-vassal, c'est un excellent modèle.
Au niveau de l'économie, un modèle agraire serait aussi probablement ce qu'il y a de mieux pour l'avenir de nos concitoyens.
Réponse de le 01/03/2014 à 16:07 :
lol ping. Vous voyez juste vive le repli sur soi la dévaluation monétaire la monté des extrême, Caton est peut être nostalgique des année 30 qui nous ont apporté tant de belles choses...
Réponse de le 06/03/2014 à 0:22 :
aller jusqu'au bout ... des belle chose comme le jeudi noir par exemple ...
a écrit le 24/02/2014 à 17:20 :
Il faudra juste s'en rappeler le jour où ce pays reviendra frapper à la porte à l'aune d'une future crise financière majeure. D'autant que le pays s'en est sorti aux dépens de pas mal d'épargnants européens...
Réponse de le 24/02/2014 à 17:44 :
Encore faudrait-il qu'il y ait encore une porte!

A la vitesse où cela va, l'UE aura disparu dans pas longtemps
Réponse de le 25/02/2014 à 5:32 :
La démocratie islandaise existait il y a des siècles et elle survivra probablement au reich qui n'existe que depuis 1870.
a écrit le 24/02/2014 à 17:18 :
Il y a encore des gouvernements intelligents par le monde !
Réponse de le 28/04/2014 à 19:56 :
bien vu l,aveugle
a écrit le 24/02/2014 à 16:36 :
Candidature a l'UE quand on est au fond du trou et qu'on a besoin de sauver ses banques championnes de la spéculation, dès qu'on semble s'en être sorti, "l'esprit insulaire" également cher à nos amis britanniques reprend le dessus. Mieux vaut qu'une nouvelle crise majeure ne pointe pas le bout du museau car nos amis islandais ont grillé leur joker...ils pourront toujours tenter une union avec les suisses !
a écrit le 24/02/2014 à 16:34 :
il y a encore des gens avec du bon sens en Suisse et en Islande.
Réponse de le 24/02/2014 à 18:29 :
Tout à fait!!!!
a écrit le 24/02/2014 à 16:27 :
et elle a bien raison de ne pas entré dans ce foutoir ou trous sans fond
Réponse de le 01/03/2014 à 16:08 :
C'est le déficit de la France qui sera bientôt sans fond
Réponse de le 31/07/2015 à 20:39 :
Tom> Avec 0,1 % de croissance en France, le chômage réel est à 5 millions de personnes, je n'ose imaginer la situation si nous avions connu la récession de l'Islande, on ne peut pas comparer des économies pauvres en création de richesse parce que trop dirigistes avec des économies fluctuantes comme l'est celle de l'Islande. Il n'y a qu'à voir le rebond que connaît le pays, pas sûr que la France soit capable d'en faire autant si nous sortons du trou un jour. Et l'Europe qui s'annonce n'est pas libérale, elle est capitaliste, nuance. Lire un excellent dossier d'Alternative économique paru il y a environ un an de mémoire et qui distinguait les deux systèmes : la France a toujours été un régime capitaliste, privilégiant la concentration du capital. Sauf qu'elle a toujours oscillé entre un capitalisme de gauche (la concentration du capital au sein de structures publiques) et le capitalisme de droite (idem au sein des multinationales). Un pays libéral est un pays qui libère les énergies, cela n'a rien à voir avec le capitalisme, on fait trop souvent la confusion en France ! A quand des lois anti-trust en France ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :