La Tribune

En confirmant sa cotation à New York, Carlyle lève le voile sur ses résultats

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Eric Chalmet  |   -  354  mots
Malgré la tempête financière, le géant américain du capital investissement entend toujours s'inscrire sur le NYSE. Sa rentabilité et ses revenus ont bondi au premier semestre.

Prêt à affronter les vents contraires, Carlyle n'abandonne pas son projet de cotation. Le géant américain du capital investissement a confirmé mardi son souhait d'entrer prochainement sur la Bourse de New York (Nyse). Dans sa notice remis au régulateur boursier américain (SEC), le groupe basé à Washington n'a pas indiqué le nombre de titres qu'il entendait céder, ni annoncé de fourchette pour le prix de vente de ses actions. Concernant cette opération, il s'est contenté d'indiquer qu'il entendait lever 100 millions de dollars, un montant indicatif et amené à évoluer, visant à calculer des frais liés à sa cotation.

Bond de 171% des revenus semestriels 

En revanche, Carlyle a levé le voile sur ses résultats financiers. Une première selon l'agence Bloomberg : au cours du premier semestre, le bénéfice net attribuable au Carlyle Group s'est élevé à 1,27 milliard de dollars contre 304,3 millions de dollars pour la période correspondante de 2010. Dans le même temps, les revenus du groupe se sont inscrits à 2,07 milliards de dollars contre 762,5 millions de dollars lors du premier semestre 2010, selon le document remis à la SEC.

24 "IPO" annulées en trois mois

Le dépôt d'une notice de cotation de Carlyle auprès de la SEC intervient alors qu'au cours des trois derniers mois, 24 introductions en Bourse ont été annulées ou reportées aux Etats-Unis. En lançant son « IPO », Carlyle suivra l'exemple d'autres géants du capital investissement. Mais depuis sa cotation en juin 2007, le titre Blackstone a lâché 58% tandis que Fortress Investment a perdu 83% de sa valeur de marché depuis son introduction effectuée en février de la même année. Le titre Apollo cote pour sa part 36% en dessous de son prix d'introduction...

153 milliards de dollars sous gestion

En septembre 2007, Carlyle avait été évalué à hauteur de 20 milliards de dollars lorsque le Mubadala Group, un fonds de l'émirat d'Abou Dhabi, avait pris une participation de 7,5%. En incluant les activités intégrées à l'occasion de la reprise du fonds de fonds AlpInvest, les actifs sous gestion de Carlyle s'élevaient à près de 153 milliards de dollars à la fin de juin 2011.
 

Réagir