La réforme des pôles de compétitivité doit aboutir en juin

 |   |  285  mots
 La refonte du système doit leur permettre de s'adapter notamment aux contraintes budgétaires et à la réforme territoriale qui fait des régions les chefs de file du développement économique , a déclaré le ministre de l'Economie..
" La refonte du système doit leur permettre de s'adapter notamment aux contraintes budgétaires et à la réforme territoriale qui fait des régions les chefs de file du développement économique ", a déclaré le ministre de l'Economie.. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Ce vendredi, Emmanuel macron, le ministre de l'Economie a indiqué que le rapprochement entre les 71 pôles de compétitivité et le programme de la Nouvelle France industrielle serait structuré au premier semestre.

Quatre mois. C'est le temps qu'il reste aux pôles de compétitivité et au programme de la Nouvelle France industrielle pour effectuer leur rapprochement. C'est le programme fixé ce vendredi par Emmanuel Macron, lors de la célébration du dixième anniversaire des pôles de compétitivité organisé à Bercy.

Cette réforme avait été annoncée en janvier par le ministre de l'Economie.

"Je souhaite que cette réforme puisse aboutir en juin prochain ", a-t-il déclaré. " La refonte du système doit leur permettre de s'adapter notamment aux contraintes budgétaires et à la réforme territoriale qui fait des régions les chefs de file du développement économique. Depuis 2005, les pôles accroissent les relations entre tous types d'entreprises, les PME, les ETI, les grands groupes, c'est suffisamment rare pour être souligné. (...) Le contenu de la réforme sera guidé par trois principes: la consolidation, la lisibilité et la proximité ", a-t-il poursuivi.

Eviter les "chorégraphies"

Selon lui, il convenait néanmoins de dresser un bilan de leur action pour " généraliser ce qui a été bien fait et tirer "les conséquences de ce qui a été raté, ce qui évite cette espèce de chorégraphie permanente de l'action publique dans laquelle nous sommes sinon plongés, qui consiste à ne jamais regarder ce qui a été fait et à toujours penser qu'on va réinventer des bonnes idées tout seuls", a-t-il souligné.

Le ministre a également précisé que l'évaluation à mi-parcours actuellement en cours des contrats de performance 2013-2018, qui vise à s'assurer que les pôles sont sur la bonne voie pour atteindre leurs objectifs ne se traduirait pas une délabellisation de certains pôles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2016 à 11:42 :
Évaluation à mi parcours mais pas de delabellisation : tout est dit !
On sait à peu près combien ça coûte mais personne ne sait dire si ça rapporte et même si certains on clairement foiré, on promet qu'ils pourront continuer...
Il est là le problème français.
a écrit le 05/03/2016 à 13:20 :
Vous faites pas d'illusions si vous n'avez pas de fonds propres pas de rédemption. les étrangers vont venir en France pour réindustrialiser ! mais vous rigolez. Attirer les étrangers c'est une vision de fonctionnaires en mal de tourisme culturel.Ce sont les français qui partent et surtout les star up innovantes et ils partent ? en Chine...
Aidez les sociétés innovantes françaises si vous en êtes capables et après on verra .
a écrit le 05/03/2016 à 12:32 :
et Manu porte fièrement le coq rouge sur le revers de sa veste. He ha ha. C'est trop drôle c'est le seul oiseau qui chante les pieds dans la mrd
a écrit le 05/03/2016 à 11:24 :
SUR LES NOUVEAUX TERRITOIRES REGIONNAUX. AVEC LEURS NOUVEAUX MOYEN FINANCIER ?IL FAUT QUE CHAQUE REGION EST UN SECTEUR DE RECHERCHE EST DE DEVELOPEMENT .POUR ATTIRE LES ENTREPRISSES ETRANGERES???
a écrit le 05/03/2016 à 10:46 :
/// LAISONS DU TEMPT AUX TEMPT M r MITTERAND///LAISSONS LES SYNDICAT REFORME LA SOCIETE IL SONT A L ORIGINES DES LOIES DU CODE DU TRAVAIL? SOIT ON ANNULES CES LOIS FAITE SANS CONSERTATIONS REEL ? SOIT ON LA REFORME? MAIS MAIS LE MONDE DU TRAVAIL MERITE MIEUX QU UN 49/3 ET POUR CELA JE CROIES QU IL FAUT PLUS QUE 15 JOURS VUES LES ARGUMENTS DEVELOPPES SUR CE FORUM DE LA TRIBUNE??? JE RAJOUTERAIS QU UNE CHOSE C EST QUE LES PROBLEMES DES PETIT EMTREPRENEURS NE SONT PAS LES MEMES QUE CELUI DES GROSSES ENTREPRISES ET QUE SOUVENT IL N Y A PAS SUFISSAMENT DE SYNDICAT DANS CES PETITES ENTREPRISSES ET QUE CES EUX QUI ON BESOIN DE LOIS NOUVELLES POUR ADAPTEZ LEURS PERSONNEL AUX CONTRECOUP DES MARCHES DANS LA PERIODE ACTUELLES? ET JE RAJOUTERAIS QUE CEST CES PETITES ENTREPRISSES QUI CRERONS LES EMPLOIES DE DEMAINS SI ON LES AIDES PLUS???
a écrit le 05/03/2016 à 10:38 :
L'évaluation doit être faite sérieusement, y compris sur l'emploi. Combien d'emplois créés avec ces pôles ? Quand on voit le président de l'association des pôles de compétitivité a supprimé 25% des postes dans sa société ces dernières années, on s'interroge !!!
a écrit le 04/03/2016 à 22:04 :
De besoin de commentaire: L'état décrète la croissance et la compétitivité et la fin du chômage.
a écrit le 04/03/2016 à 21:32 :
la bonne excuse: "il y a eu 6 rapport qui ont été fait" et nous, on les a vus passer ces 6 rapport ? non. car pendant ce temps, le gouvernement et les medias détournaient notre attention avec la syrie, les réfugiés et le terrorisme. le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres...
a écrit le 04/03/2016 à 21:22 :
c'est bien ce que dis partout (bravo au journaliste d'avoir insisté sur ce point):
qq soit le contenu de cette loi (et y'a bcp de points dangeureux à discuter) on ne fait pas une réforme d'une telle ampleur à un an des présidentielles seulement, surtout avec une menace de 49:3 dans le dos des francais.
c'est une faute politique. on ne joue pas à l'apprenti sorcier avec le code du travail. ca demande de la reflexion, de la concertation, l'accord des francais et pas mettre des syndicats hors jeu (comme la CFDT)
c'est trop tard: game over hollande, fallait le faire avant au lieu de faire du hors sujet pendant 4 ans.
Réponse de le 04/03/2016 à 23:29 :
Je pense le contraire: foutus pour foutus en 2017, les socialistes vont faire passer cette loi. Ils pourront ensuite s'en prévaloir pour 2022, ce sera un argument politique de poids.
a écrit le 04/03/2016 à 19:47 :
VAL A ESAIYEZ DE PASSER EN FORCE AVEC L ARTICLE 30 BIS RAJOUTE AUX DERNIER MOMENT ET SANS PASSER PARS LA CFDT? CE QUI PROUVE LE FAIT QUE CES GENS QUI SONT AUX GOUVERNEMENT NE PENSENT QU A LEURS AVENIR AVEC CE COUP DE POKER? SUR CE COUP LA ?ILS VONT METTRE LES JEUNES ET LES OUVRIERS DANS LA RUE EN FEVRIER 2016 ET VALS ? SERAS OBLIGE DE PARTIR? ET HOLLANDE NE SERAS PAS REELU CAR IL NE POURONT PAS MALEUREUSEMENT FAIRE BAISE LE CHOMAGE AVANT FIN 2017 ET MEME APRES CAR LES EXPERTS ONT ANNONCE LA CONTINUITE DE L AUGMENTATION DU CHOMAGE DANS LES ANNEES A VENIR???
a écrit le 04/03/2016 à 18:52 :
blablablablablablablablablablabla......etc voici le programme du macron, faire semblant mais surtout expressément notoirement assurément défib=nitivement socialement NE RIEN FAIRE blablablablablabla, le fayot de service ....socialisse qui s'y colle
Réponse de le 04/03/2016 à 22:43 :
+100
Excatement que du blabla pour meubler, c'est fini ils sont aux aboies.
La France à désindustrialiser pour passer sur une “industrie” de service.
J'ai déménager d'Aix en 2011 pour Toulouse pour trouver un emploi en biotechnologie grace au cancéropôle, qui devait étre le pôle de compétitivité français, le centre européen voir mondial, en recherche cancérologique. C'est devenue un hopital de plus sur Toulouse. La france a décidemment un réel probleme de gouvernance!
a écrit le 04/03/2016 à 18:48 :
compétitivité , il ni a plus de travail ou il i en a mais les patrons ne sont pas enclin a embaucher car ils ont besoin de la mains-d’œuvre corvéable et non rémunéré qu ils peuvent licencier facilement
Réponse de le 05/03/2016 à 12:34 :
comme en Angleterre en Allemagne en Chine en Turquie en Irlande en Inde ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :