Les pauvres sont... de plus en plus pauvres, alerte l'Observatoire des inégalités

 |   |  827  mots
Des bénévoles s'activent dans un établissement des Restaurants du coeur à Paris, en novembre 2016.
Des bénévoles s'activent dans un établissement des Restaurants du coeur à Paris, en novembre 2016. (Crédits : REUTERS/Jacky Naegelen)
L'Observatoire des inégalités a publié son second rapport. Il dresse un état des lieux complet sur les inégalités en France en matière de revenus, de patrimoine, d'éducation, etc. Il met en exergue un phénomène inquiétant: depuis quelques années, la pauvreté ne régresse plus. Au contraire, les pauvres ont tendance à s'appauvrir davantage.

Revenus, patrimoine, emploi, éducation, modes de vie, territoires, accès à la santé... Quel est l'état des lieu des inégalités en France ? C'est tout l'objet de ce second rapport (le premier a été publié en 2015) extrêmement complet publié par l'Observatoire des inégalités, un organisme totalement privé ne bénéficiant d'aucune subvention publique et soutenu par divers donateurs et contributeurs*. Ce rapport s'applique à expliquer où en sont les inégalités en France. Quels sont les domaines où elles augmentent et ceux où elles diminuent... Et, le moins que l'on puisse dire, est que la situation est très contrastée. Mais quelques chiffres clés donnent le ton : les 10% les plus fortunés détiennent 47% du patrimoine; un actif sur quatre est en situation de mal-emploi; 60% des élèves enfants d'ouvriers non-qualifiés sortent du système scolaire sans diplôme, contre 9% des enfants d'enseignants...

Pour autant,le rapport refuse de sombrer dans le catastrophisme, au contraire, il souligne dans son avant-propos que :

"Notre pays demeure l'un des pays où il fait le meilleur vivre sur la planète. Les autres pays sont loin de faire mieux que la France, y compris dans le domaine de l'emploi. Le chômage mine notre société mais les meilleurs "performances" de nos voisins ont le plus souvent été obtenues au prix d'une montée de la pauvreté laborieuse ou en sortant une partie des actifs du marché du travail."

En revanche, fait majeur, les auteurs soulignent une sorte de retournement historique qui s'est amorcé avec la crise de 2008: l'appauvrissement des plus pauvres:

"La lente diminution du niveau de vie des 10% les moins favorisés constitue un retournement historique, un marqueur de notre histoire sociale. Que les riches s'enrichissent, c'est monnaie courante; que les pauvres s'appauvrissent, cela change la donne. Ce choc nourrit une haine envers ceux qui continuent à profiter."

Le niveau de vie des pauvres diminue

Depuis 2003, le niveau de vie moyen des 10% les plus pauvres diminue, alors que, jusque dans les 2000, la tendance était plutôt à l'augmentation. Au total, le niveau de vie moyen mensuel a diminué d'une trentaine d'euros entre 2003 et 2014, compte tenu de la hausse des prix. A l'inverse, sur la même période, l'évolution du niveau de vie moyen mensuel des 10% les plus aisés a atteint 272 euros. Résultat, l'écart entre le niveau de vie mensuel moyen (après impôts et éventuelles prestations sociales) entre les 10% les plus riches et les 10% les plus pauvres s'est fortement accru, passant de 3.700 euros par mois en 2003 à 4.400 euros en 2011, pour redescendre à 4.000 euros en 2013. Une baisse due pour partie aux hausses d'impôts qui ont touché les plus aisés.

On peut aussi présenter les choses autrement. En 2013, les ménages vivant en France se sont partagés environ 1.000 milliards d'euros de revenus, après impôts et prestations sociales. Or, les 10% les plus riches ont capté 27,3% de cette masse, soit 270 milliards d'euros, alors que les 10% les plus pauvres se sont contentés de 2,9%, soit 29 milliards d'euros. Commentaire de l'Observatoire des inégalités:

"Le système français de redistribution, fait d'impôts et de prestations sociales, est loin d'égaliser les parts. Cette situation est le reflet des inégalités de salaires, de pension de retraite et de la très inégale distribution des revenus financiers".

Le taux de pauvreté progresse

Avec "l'appauvrissement des pauvres", le taux de pauvreté augmente. Ainsi, la France compte maintenant cinq millions de pauvres si l'on fixe le seuil de pauvreté à 50% du niveau de vie médian et 8,8 millions si l'on utilise le seuil à 60%. Dans le premier cas, le taux de pauvreté atteint 8,1% et dans le second 14,1%. En dix ans, le nombre de pauvres a augmenté de 950.000 pour le seuil à 50% et de 1,2 million pour le seuil à 60%. Quel que soit le seuil retenu, le taux de pauvreté s'est élevé de 1,2 point.

Encore une fois, l'Observatoire des inégalités insiste sur "ce tournant de notre histoire sociale". La pauvreté avait de fait fortement régressé des années 1970 au milieu des années 1990. Depuis, c'est l'inverse. On assiste pas, certes, à une explosion de la pauvreté mais c'est l'inversion de tendance qui est préoccupante.

Bien entendu, le rapport de l'Observatoire des inégalités contient d'autres données intéressantes, notamment sur le patrimoine - les 10% les plus fortunés détiennent près de la moitié du patrimoine total en France. Il faudrait à un smicard 1,8 million d'années pour gagner 31,2 milliards d'euros, soit la valeur du patrimoine professionnel de Liliane Bettencourt... Sans parler des très bonne descriptions des inégalités face à l'éducation ou entre les territoires. Un rapport que les responsables politiques qui s'étonnent "de la montée des extrêmes" seraient bien inspirés de lire.

*Le rapport a été soutenu par la Macif, le magazine Alternatives Economiques, le cabinet d'études Compas, la Fondation Un monde par tous et la Fondation Abbé Pierre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/06/2017 à 10:16 :
EXELENT RAPPORT / MOI SE QUI MA MARQUE C EST QUE CETTE ANNEE C EST QUEMARINE LE PEN A PRIS UN MILLION DE VOIE DE PLUS CE CHIFFRE REPRESENTE LES UN MILLION DE CHOMEUR DE PLUS DU REGNE DE HOLLANDE?SI MACRON QUI SI ON REGARDE BIEN SONT PROGRAME SOCIAL SI IL ARRIVE A LE CONCRETISE DEVRAIS DIMINUE LES ECARTS DE PAUVRETE?MAIS IL DEVRAS METTRE LA BARRE LA PLUS HAUTE POSSIBLE ET NE PAS ECOUTE LES SIRENES PATRONALE POUR VERITABLEMENT REDONNE DU POUVOIR D ACHAT AUX PAUVRES DE NOTRE PAYS???
a écrit le 02/06/2017 à 8:32 :
Pas sur qu'avec le programme à la mode Blair Schroder de Macron cela s'améliore. Mais le principal est qu'il y aura moins de chomeurs et plus de pauvres et cela fera plaisir à M Juncker mme Merkel et M Schauble!
a écrit le 02/06/2017 à 8:15 :
Si le seuil de pauvreté était fixé a 500 euros par mois il y aurait beaucoup moins de pauvres dans ce pays : tout est question de normes !
a écrit le 01/06/2017 à 9:19 :
Le développement de la pauvreté n'a rien de surprenant, en cela qu'il résulte structurellement de l'augmentation de la population dans le monde, à raison de 280 000 individus quotidiennement, soit près de 100 millions par an (sujet tabou que bien peu de philanthropes évoquent).
Au-delà du partage de la pauvreté des pays les plus défavorisés, dont les habitants tentent de trouver ailleurs et au péril de leur vie, de meilleures conditions d'existence, c'est ce surcroît incessant de population qui, par sa double fonction économique : consommation/production, contribue à l'enrichissement permanent et global de la société (en même temps qu'aux pires atteintes à l'environnement) et au développement incessant de la pyramide sociale. L'écart entre le sommet et la base de celle-ci augmente sans cesse, avec l'accroissement des inégalités sociales qui en découlent, que les meilleures intentions ne pourront jamais suffire à maîtriser .
Pour approfondir cette réaction, interrogez votre navigateur avec "Abominable pyramide sociale".
a écrit le 31/05/2017 à 18:30 :
Hello
d'un cote on Parle de petites sommes .... 30€ ...
d'autre part , ou nous parle de hausse des prix ....;
après tout part d'une règle de 50% du revenu médian ( ce qui ne veut absolument rien dire et sert juste d'éléments pour statistiques )
tout ca pour justifier des ( futures ) augmentations de charges...
le fait est un qu'un pauvre ( définition exacte manquante que j'essaie de compléter au mieux ) est une personne qui ne possède rien et dont les revenus lui permettent a peine de subvenir a ses besoins .
ce cas dépend de ses revenus , de l'endroit ou il vit et bien sur .. de ses besoins
en Prenant comme base cette définition ; je serais curieux de voir l'évolution des statistiques
Réponse de le 01/06/2017 à 8:56 :
Il existe plusieurs définition de la pauvreté sur le net Il suffit de questionner son navigateur pour les consulter et en faire une synthèse.
À défaut, vous pouvez voir celle que je propose sur mon blog "Abominable pyramide sociale", ou directement à l'adresse sécurisée suivante : https://draft.blogger.com/blogger.g?blogID=2448812331177228890#editor/target=post;postID=9198564334643752786;onPublishedMenu=allposts;onClosedMenu=allposts;postNum=3;src=link
a écrit le 31/05/2017 à 13:59 :
seule solution pour limiter la corruption:donner plus de moyens aux mutuelles pour qu'elles résistent aux conflits d'intéret.je préconise une hausse substancielle de la csg ainsi, qu'une hausse des cotisations mutuelles.les mutuelles sont les parents pauvres du secteur santé
a écrit le 31/05/2017 à 10:16 :
"Ce choc nourrit une haine envers ceux qui continuent à profiter".

D'autant qu'avec une loi travail approuver par son électorat de CSP+ et retraités aisés contre les salariés de ce pays cela ne va pas arranger les choses.
a écrit le 31/05/2017 à 10:07 :
Nous sommes le 31/05/2017 et les retraites de la fonction publique ne sont pas verser. C'est la première fois que je vois ça !!! Cela nous fait perdre une quinzaine sur les interêt du livret A. De plus je risque un découvert à ma banque qui prélève le débit carte bleu le 31/05/2017 à minuit. Est-ce le gouvernement Macron qui en a aprés les retraités !!!!
Réponse de le 31/05/2017 à 13:43 :
Remarquez, 15 jours d'intérêt à 0,75% annuel sur, disons, 1500€, ça vous fait un manque à gagner de 93 centimes....
Réponse de le 31/05/2017 à 16:37 :
Idem chez les belges :

1er mars 2017 :

De nombreux fonctionnaires nous ont contactés ce matin via notre bouton "Alertez-nous". Ce sont des pensionnés de la fonction publique qui sont inquiets. Et pour cause : ils n'ont pas encore reçu leur pension de ce mois.
Nous avons contacté le Service fédéral des Pensions qui nous a confirmé faire face à un "tsunami" d’appels de personnes inquiètes de ne pas pouvoir payer leur loyer à temps. L’administrateur général adjoint, Johan Janssens, nous confirme ce mercredi matin qu’un problème a été constaté avec le paiement des pensions de fin février des fonctionnaires.
Pour le SFP, il s’agit "d’une erreur de manipulation chez bpost qui est notre intermédiaire pour les paiements de ces retraites. Nous avons demandé à bpost de résoudre le problème encore aujourd’hui, ce qu’ils se sont engagés à faire".
Réponse de le 01/06/2017 à 9:08 :
On voit bien que nous sommes dans deux mondes distincts, d'un côté les fonctionnaires et les autres du privé .Elle est pas belle l'équité des retraités... !
Ne me parler surtout pas de justice et compagnie!
Quanq on voit déjà l'inéquité des dates de versements etc.....
a écrit le 31/05/2017 à 9:40 :
Bonjour
Je suis dépité par la majorité des réactions concernant cet article, à croire que peu de gens ici, tentent de survivre avec les minimas sociaux (qui même si je profite d'eux - ne devraient pas exister). Ce n'est pas un choix d'être ou de tomber dans la pauvreté, il suffit de quelques déboires économiques pour y accéder ( licenciement - divorce - maladie ou tout ceci cumulé).
Qu'il y est des riches tant mieux, qu'il y est des gens moins riches tant mieux, mais qu'il y est une telle disparité entre ces deux mondes, ne peu pas être la solution, juste surement une monté en puissance du dégoût, du rejet, et sans être très éloigné de ceci la haine. La haine qui tôt ou tard portera les fruits de la discorde, et à ne pas souhaiter les conflits s'y attachant.
Alors, avant de faire de grande morale, de prétendre avoir la solution, tentez un moment, même court de voir comment arriver en bas de l'échelle!
Réponse de le 31/05/2017 à 18:06 :
Votez FI aux législatives, si vous voulez espérer un rééquilibrage.
a écrit le 31/05/2017 à 9:24 :
.... et NOMBREUX !!!
Et ce n'est pas Macron qui risque d'inverser la situation !
a écrit le 31/05/2017 à 8:34 :
Nous sommes de plus en plus nombreux à tirer la sonnette d'alarme du fait de cette paupérisation croissante, inquiétante que les hommes politiques et hommes d'affaires refusent de regarder démontrant ainsi leur mépris mais bon "les 10% les plus fortunés détiennent près de la moitié du patrimoine total en France", c'est bien ça le plus important et la moitié c'est pas encore assez.

Mais comme nous disent les prêtres néolibéraux tout va bien voyons...

Merci pour cet article.
Réponse de le 31/05/2017 à 18:07 :
J'irai plus loin, ce sont eux, les hommes et femmes d'affaire et leurs marionnettes, type Macron, qui ont provoqué cette situation.
Réponse de le 01/06/2017 à 9:43 :
En effet on peut l'affirmer sans trop se tromper, n'évoluant pas dans la réalité mais dans un petit cercle fermé, ils ne se rendent pas compte que la situation sociale dégénère, les travailleurs sociaux ont de plus en plus de boulot et de moins en moins de moyen.

Jusqu'ici tout va bien...
a écrit le 31/05/2017 à 8:23 :
Rien d'étonnant ! C'est simplement la loi de la sélection naturelle de l'intégrisme libéral...
a écrit le 31/05/2017 à 8:07 :
Pas grave , il faut augmenter les dividendes les actions ;)
Réponse de le 31/05/2017 à 13:48 :
Pour ça il faut que tous les français deviennent actionnaires. Et on pourrait le faire en donnant toutes les actions que l'état détient encore sous forme de participations dans diverses entreprises (Renault, Orange, La Poste, la SNCF, EDF,...) aux moins favorisés à condition qu'ils les conservent disons au moins 10 ans.
a écrit le 31/05/2017 à 6:11 :
il faut augmenter la solidarité.seule la redistribution garantit la paix sociale.un riche n'a pas besoin de gagner 5 millions d'euros par an(quelqu'un sait-il comment on peut dépenser 5 millions en un an?)
Réponse de le 31/05/2017 à 12:20 :
Tu te rends pas compte du prix d'un politicien véreux pour soigner ton espace vital!!! Si tu rajoutes la Ferrari la maison aux Seychelles aux Marquises et sur la Costa Brava, le jet privé et les bonnes vacances de la grande famille alors non c'est même juste. Tu vois.
Réponse de le 31/05/2017 à 18:45 :
@patoche:on achète une Ferrari ou une maison aux Seychelles de temps en temps ,mais pas tous les jours!Idem avec les politiciens ou le jet privé.Je pense qu'il faut un salaire maximal:10000 euros ça serait bien,on est déja riche lorsqu'on gagne plus de 4000 euros par mois,au dela c'est de la provocation pour les pauvres
a écrit le 31/05/2017 à 1:26 :
@ BONJOUR ; Avec MACRON au pouvoir la misère va encore augmenter surtout pour les retraités avec la hausse de la C.S.G. ... Et pour cause élire à la tête de notre pays l'homme des banques .... l'homme du C.A.C. 40 .... l'homme du patronat Les possédants avec MACRON peuvent dormir sur leurs deux oreilles MACRON ne touchera pas à leur fortune .......
Réponse de le 31/05/2017 à 8:14 :
Beaucoup d'erreurs . La hausse de la CSG ne concerne pas les retraités pauvres, d'ailleurs 40% des retraités ne la subiront pas et par ailleurs ils seront largement plus bénéficiaires de la suppression de la taxe d'habitation.
Réponse de le 31/05/2017 à 13:25 :
encore un mensonge de macron et de sa bande. voilà, l'exonération de taxe d'habitation ou dégrèvement existent depuis bien longtemps, donc pour les modestes AUCUN changement mais que du vent, je mets en PJ le site qui vous confirmera mes dires et pas de mensonge à la macron 80% d'exo. mais il y a déjà quasiment ce chiffre AUJOURD'HUI http://droit-finances.commentcamarche.net/contents/966-taxe-d-habitation-2017-exonerations-et-reductions
a écrit le 30/05/2017 à 22:34 :
Il est constaté une corrélation entre montée de la pauvreté et les extrémismes ;

La pauvreté est la conséquence du terrorisme économique,

la pauvreté est le terreau du terrorisme fanatique ;

Nous allons connaître un cycle ou les propriétaires de châteaux, de demeures luxueuses, de biens mal acquis n'oseront et ne pourront plus dormir ni recevoir leurs amis
chez eux ...

Dans ce même cycle les Elus Parlementaires traitres de la nation aussi ne pourront plus entrer dans leurs permanences locales et devront voyager avec des masques pour ne pas être reconnus dans les transports ... sur route, en train, en avion de ligne

Les rois, les roitelets et les seigneurs qui ont piétiné leur Peuple ont tous connu des fins tragiques.

Les guerres ont toutes pour origine l'argent, surtout l'argent volé et l'argent sale.
Réponse de le 31/05/2017 à 6:51 :
La revolution viendra t-elle ?
Les tribunaux d'exception itou. Va t'on ressortir le rasoir national du formol lui aussi national.
Les tetes vont elles valser et manuel avec ?
Que de questions, mais le mouvement de 1789 n' a pas ete initie par le sous proletariat du temps du bon roy Louis le seizieme, plutot par le bourgeois fatigue de payer encore et toujours.
Rien n' a change depuis.
Bref, en un mot comme en cent, l'eau n'a pas fini de couler sous les ponts avant que ca ne remue.
La firme micron peut continuer a s'enrichir.
a écrit le 30/05/2017 à 22:28 :
Hé oui, les pauvres deviennent plus pauvres et les riches plus riches. Elle est pas belle la vie?
a écrit le 30/05/2017 à 21:32 :
qui fut ministre de l"économie?? qui a fait plonger les pauvres dans la pauvreté en si peu de temps? le macron. C'est incroyable que personne ne soulève jamais le travail de ce personnage durant 5 ans auprès du supermollande, et qui va à n'en pas douter ontinuer son travail de sape de la France.
Réponse de le 30/05/2017 à 23:12 :
Il faudrait peut-être apprendre à lire, ou à comprendre ce qui est écrit : le rapport fait état de l'évolution de la société de 2003 à 2013. Soit 10 ans de LR et un an de HOLLANDE.
Mais bon, chez LR, les valeurs compétences sont équivalentes aux valeurs travail (Voir FILLON)
Réponse de le 31/05/2017 à 11:38 :
j'apprends seulement à lir donc comprenez que ce soit un peu juste pour moi, mais bon 5 ans au gouvernement macron n'a RIEN fait pour soulager le poids du malheur pour les pauvres, non?? monti qu'en pensez-vous CINQ ANS et ne rien faire ça c'est le macron dans toute sa splendeur. Si vous voyez des fautes d'orthographe, de grammaire je vous sais gré macroniste de m'en avertir, pas de salutations.
a écrit le 30/05/2017 à 19:51 :
Appauvrir les riches n'enrichit pas les pauvres. La solution est sans doute d'enrichir d'avantage les riches pour qu'ils investissent d'avantage dans des opérations moins rentables pour permettre d'embaucher d'avantage; mais nous avons découragé les riches et accru le nombre des élus-bavards et donc alourdi les charges de notre compte d'exploitation.
Réponse de le 30/05/2017 à 21:08 :
AhAhAh Jean-Luc on a un vainqueur.
Réponse de le 31/05/2017 à 9:23 :
la theorie du ruissellemnt dont vous faites l avocat ne marche pas. L exemple US ou anglais le montre parfaitement.
Si vous etes riches, vous allez marginalement consommer plus, mais vous allez surtout investir cet argent. Comme la demande est atone vu que le reste de la population n a plus d argent, vous allez plus d investir dans des oeuvres d art, de l immobilier de luxe ... bien qui eux sont demande par d autres riches comme vous

et je parle pas des pb sociaux que ca entraine quand vous avez une societe coupee en 2, avec d un cote des heritiers et de l autre la majorite qui voit son niveau de vie baisser et son avneir s envoler
Réponse de le 31/05/2017 à 10:02 :
Les riches qui hurlent quotidiennement au matraquage et à la spoliation soviétique augmentent leur patrimoine de 25% par an, y compris en période de crise, alors que les revenus et patrimoines des classes moyennes et de ceux au dessous stagnent ou se réduisent. Il faudrait qu'ils s'enrichissent de combien par an pour que votre "ruissellement" (théorie largement débunkée par ailleurs) se déclenche? 100%? 300%?
a écrit le 30/05/2017 à 19:51 :
Tout le monde est conscient de l'impasse économique et environnementale, mais nous sommes dans une sorte de course poursuite après la performance, la consommation et la croissance. Cela fait partie des règles à respecter dans une économie de marché, qui présente tout de même beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients. Car les alternatives sont loin d'avoir fait leurs preuves et beaucoup ont terminé avec des dictatures ou des polit-bureaux aux commandes.
En attendant d'avoir un Etat exemplaire ou un dirigeant providentiel, on se satisfera d'un peu plus de régulation et d'un peu moins de gaspillages.

Le "système" est largement perfectible et les idées lancées par Hamon sur le revenu universel sont certainement à étudier et à expérimenter.
Puisque exclusion il y a et il y aura de plus en plus, autant l'admettre et prendre en charge officiellement ces "circuit parallèles" ou alternatives au consumérisme. Au lieu de se défausser entièrement sur le milieu associatif. De simples systèmes d'octroi d'un minimum de survie, sans rentrer dans des procédures kafkaïennes, seraient les bienvenues.

Chacun peut aussi réduire son train de vie, afin de moins impacter la planète et de s'impliquer dans des associations, au lieu de courir après une carrière illusoire.
Ce n'est pas facile, cela demande des sacrifices et cela expose aussi à des prédateurs en tous genres. Puisque moins on a d'argent, moins on a de pouvoir et plus on est vulnérable...

A défaut de bonne volonté individuelle et d'humanisme, on pourrait conférer un pouvoir à des élus intègres dont le rôle serait de plafonner les revenus des plus riches en les ponctionnant au delà d'un certain montant et en redistribuant aux plus pauvres. On pourrait appeler cela "impôt". Il y aurait un équilibre à trouver, il faudrait que ce soit contributif sans être confiscatoire. Bien sur il faudrait veiller à ce que les plus puissants ne puissent pas s'en exempter, sinon cela deviendrait injuste.

Bravo à tous les gens qui s'impliquent dans les restaus du cœur et autres organismes d'entraide. Il faut certainement avoir plus de motivation et de courage que ... pour écrire ce commentaire.
a écrit le 30/05/2017 à 19:34 :
Je suis surpris par l'article. Car en France il vaut mieux rester en bas de l'échelle que d'étudier et avoir des responsabilités, payer des impôts etc......
Comme cela on profite de cela: 24 prestations sociales dont 15 nationales et 9 locales :
Minima sociaux : le Revenu de solidarité active (RSA), l’Allocation spécifique de solidarité (ASS), l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), l’Allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), l’Allocation aux adultes handicapés (AAH).
Prime d’activité.
Prestations maladie : la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), l’Aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS).
Prestations familiales : les Allocations familiales, l’Allocation soutien familial, le Complément familial, l’Allocation de base de la prestation d’accueil du jeune enfant.
Aides au logement : l’Allocation de logement sociale, l’Allocation de logement familiale, l’Aide personnalisée au logement.
Et d’autres : les Bourses de l’Education nationale (collège et lycée), etc.

D’autres dispositifs seront intégrés progressivement comme les prestations versées par des collectivités locales, les aides de régimes spécifiques (RSI, MSA,…), et les tarifs sociaux de l’énergie.
a écrit le 30/05/2017 à 19:25 :
Ce sont les emplois précaires , l'ubérisation des salaires, la mondialisation sauvage etc
Il va falloir suivre la réforme Macron sur le droit du travail afin de savoir ce que risque vraiment les salariés.
a écrit le 30/05/2017 à 18:50 :
Les pauvres vivent de prestations sociales .Celle ci sont systematiquement revalorisées de la valeur de l'inflation ,donc un pauvre devrait en théorie ne pas etre plus pauvre d'une année sur l'autre .Comparer avec les riches et leurs patrimoines est faussé !Betencourt à peut etre un patrimoine de 35 milliards d'€ mais elle ne gagne surement pas cette somme chaque année ;Que faire !Lui prendre des actions et les donner aux pauvres !Qu'en ferront ils si ce n'est de les revendre immediatement aprés et les revendre à qui si ce n'est de nouveau à des riches !Les riches exploitent ils les pauvres ou bien es ce un état de fait independant d'eux !Comment les riches traitent ils leurs salariés !Les salariés de l'Oréal sont ils correctement payés ou pas !
Réponse de le 30/05/2017 à 19:34 :
@Sez
Vous ne voulez ni voir, ni comprendre. C'est dommage parce qu'un jour viendra où tout le monde en subira les conséquences. Ceux qui n'ont rien n'ont rien à perdre à la différence de ceux qui "ont" et qui en veulent toujours plus. (Cf, l'attitude du Medef.). Les pauvres s'appauvrissent de manière inversement proportionnelle à l'enrichissement des riches. La Loi El Khomri et les futures lois Macron vont encore accentuer ce déséquilibre. N'imaginez pas un instant qu'il n'y aura pas de réaction et je la prédit à l'image de la violence faite aux "gens ordinaires".
a écrit le 30/05/2017 à 18:41 :
Si au lieu de se complaire dans le sordide et linsignifiance les médias abordaient politiquement les problèmes soulignés par ce rapport, les gens pourraient sinterroger sur la nature des solutions proposées par nos hommes politiques .
Réponse de le 30/05/2017 à 19:48 :
@Vallat
"solutions proposées par nos hommes politiques . " Nos "hommes" politiques n'ont pas de solutions, parce qu'ils n'ont pas d'idées. Ils sont engoncés dans le même costume taillé au néolibéralisme, apprêté par la finance, nettoyé par les multinationales, usé par la croissance. Un costume 3 pièces, taillé sur mesure...à 10 000 €uro pièce.
Les "pauvres", ils n'ont rien à leur proposer, trop compliqué, seulement des miettes... de celles que les maîtres jettent aux chiens.
a écrit le 30/05/2017 à 18:25 :
nous aurions moins d'assités arrivant de partout, cett situation n'aurait sûrement pas lieu, cela au détriment des français de souche
Réponse de le 30/05/2017 à 19:40 :
@inconnue
Belle paraphrase du discours FN. Il faut un bouc émissaire. Facile: l'étranger.
C'est quoi un Français de souche? Un Pétainiste, un LePeniste affublé de toute la panoplie qui va avec. 7 millions de Français. Les mêmes qui en leur temps ouvraient les bras aux Allemands.
a écrit le 30/05/2017 à 18:18 :
"Notre pays demeure l'un des pays où il fait le meilleur vivre sur la planète.

Avec notre Jupitérien ça va pas durer longtemps.
Réponse de le 31/05/2017 à 11:06 :
Votre propos est a mettre a l'imparfait. Aujourd'hui la France est en ruine. De nombreuses zones de non droits ou y agissent les mafias, de Russie, de Roumanie, d'Italie et du Maghreb. Les traffics d'armes, de stupefiants, de medicaments et j'en oublie. Les pouvoirs publics impuissants comptent les points, les politiques ont la tete dans le sable.
La France est devenue sale, inegalitaire, avec son corollaire, une insecurite croissante. Quittez votre hexagone, et allez voir ailleurs. Bcp de pays valent bien mieux. La perle qu'evoquait E.Hemingway en parlant de la France des annees 50 est moribonde.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :