Présidentielle 2017 : Juppé et Macron font la course en tête

 |   |  148  mots
(Crédits : reuters.com)
Alain Juppé est le meilleur candidat de la droite avec un score double de Nicolas Sarkozy. Et Emmanuel Macron fait trois fois mieux que François Hollande selon un sondage Viavoice pour Libération.

Alain Juppé fait la course en tête pour 2017, 45% des Français estimant que l'ancien Premier ministre ferait "un bon président", le ministre de l'Economie Emmanuel Macron arrivant en deuxième position avec 34%, selon un sondage Viavoice réalisé pour Libération et diffusé dimanche.

Selon cette enquête, seuls 21% des Français jugent que Nicolas Sarkozy serait "un bon président de la République", tandis que François Hollande arrive en dernière position avec seulement 11%.

Nicolas Sarkozy arrive en 6e position parmi les personnalités de la droite, du centre et du FN derrière Alain Juppé, François Fillon (29%), François Bayrou (25%), Marine Le Pen (25%), et Bruno Le Maire (23%).

Parmi les personnalités classées à gauche, le Premier ministre Manuel Valls arrive en 2e position derrière M. Macron avec 22%, mais chute de 6 points. Il est talonné par Martine Aubry (21%) et Nicolas Hulot (19%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2016 à 18:31 :
Tout est possible en politique sauf que MACRON manque d'expérience mais son passé de banquier n'est pas un handicap POMPIDOU l'était et a été élu .Dans tous les cas de figure je le préfère a JUPPÉ SARKO et autres filous de droite.A gauche il n'y a pas grand monde au perchoir voir personne hors mi VALLS HOLLANDE est mal en point et il y a la pêche mais ce n'est pas mon cas.
a écrit le 24/05/2016 à 15:26 :
la vrai reforme
1 pas de candidat avec condamnation
2 un seul et unique mandat pour les présidents
comme cela il serais oblige de reussir
interdire plus de 2 mandats successif pour depute et senateur
pour les ministres pas plus de 7ans total.
et pas de retraite specifique pour les elus
seul et prise en compte la cariere autre
interdire au cors de magistrat toute cariere politique
le ministre de la justice elus comme le president
et que les nomination des pdg des grandes entreprises
se fasse sans l'action d'un membre du gouvernement
promotion interne
a écrit le 24/05/2016 à 10:35 :
Parallele :
"Alain Juppé fait la course en tête pour 2017, 45% des Français estimant que l'ancien Premier ministre ferait "un bon président"

Janvier :Une grande majorité d’électeurs ( 74%) appellent à un renouvellement de la classe politique, selon un sondage publié ce samedi…
a écrit le 24/05/2016 à 8:41 :
Place aux jeunes !
a écrit le 24/05/2016 à 8:35 :
On a besoin d'un Président qui prenne les bonnes décisions et au bon moment ....et pour cela , JUPPE est de loin le meilleur ....
a écrit le 23/05/2016 à 22:28 :
Avec vos c*******, elle va faire un carton Marine...
a écrit le 23/05/2016 à 16:00 :
On en reparle dans quelques mois...
Ah, la sondagite !
a écrit le 23/05/2016 à 15:00 :
Mai 2017 Présidentielle? A moins que ce ne soit un remake de "Démocratie moribonde", où bien "Victoire médiocre", où encore "Urnes vides et rues pleines",? Une chose est certaine entre Juppé pré-grabataire et représentant d'une classe politique discréditée et Macron sous-marin de la finance et du néo-libéralisme qui se présente plus blanc que blanc, attendons! Un AVC est vite arrivé et une chute à vélo également !!
a écrit le 23/05/2016 à 14:22 :
D'autant que la question est ambigue : on demande aux gens si un tel serait un bon Président, pas leur intention de vote. Et puis les résultats dans l'absolu ne sont pas si extraordinaires : 45% pour Juppé (moyen), 34% pour Macron
Alors que toute la presse fait campagne pour eux.....
a écrit le 23/05/2016 à 14:19 :
A la place de Macron et de Juppé je m'inquiéterais. A chaque fois que les élites parisiennes s'entichent d'un candidat, il est battu.
a écrit le 23/05/2016 à 10:58 :

Sont payants et poursuivent un but électoral.

Philippe de Villier a bien expliqué le principe dans son dernier livre , la caste politique génère sa survie avec ce système en associant un challenger alternatif au héros désigné . Sa courroie de transmission, la bonne presse, commentent , les électeurs suivent en principe..

Sauf que dans un an, il y aura au moins 12 challengers à se présenter . Sur une base du panel de 1000 personnes et sur 100 départements , cela fait un peu léger pour tirer un plan sur un sondage ( 10 sondés par département). En pratique les sondages ne valent rien, c'est juste un courant d'air dans la plaine.

Peut être que Me Macron pourrait commencer par être conseiller municipal, en général cela marche bien.

Ce qui va arriver , c'est le rejet pan-européen et l'effondrement de la classe politique PS, écolo , centre et les machins de droite .

Ce qui se passe maintenant en Autriche , arrivera en Allemagne et en France . Le dernier interview de Frau Merkel le confirme ( die Welt d'hier), elle ne se fait plus d'illusion , mais continue clairement la même politique.

C'est elle qui représente l'Europe en vélo à Ankara en ce moment. étonnant non?
Réponse de le 24/05/2016 à 10:38 :
En parlant de sondage :

Elle est la patronne des patrons, mais pas seulement. Laurence Parisot est aussi vice-présidente et actionnaire à 75% de l'institut de sondages Ifop.
Selon Le Monde Magazine, qui lui consacre une longue enquête, la présidente du Medef travaille une demi-journée par semaine à l'Ifop. Elle est chargée de la veille stratégique.
Pour son travail, l'institut de sondage lui assure un revenu de... 22.000 euros par mois, selon Le Monde Magazine. Cependant, l'article ne dit rien des dividendes gagnés chaque année ou des parts variables. Difficile donc de savoir s'il sont inclus dans ces 22.000 euros ou si la somme n'est que la rémunération de ses quatre demi-journées mensuelles de présence.
a écrit le 23/05/2016 à 8:03 :
Un article mielleux pour ces deux-là et des commentaires aux antipodes! La propagande rame....
a écrit le 23/05/2016 à 4:20 :
"Juppé et Macron font la course en tête"...
Ce sont les deux que vous préférez, à La Tribune ? Je pense que cette élection risque d'être un peu moins simple et évidente que ce que vous annoncez faussement...
a écrit le 22/05/2016 à 21:20 :
On est donc tombé si bas en France? un septuagénaire réchauffé qui s'est trompé sur à peu près tout, sans vision, et avec un programme dont l'indigence imaginative laisse à penser qu'un stagiaire de 1ere année de l'ENA ferait mieux; sans conviction, digne fils de Chirac prêt à brader 2000 ans d'histoire au multiculturalisme... Et en face, un bateleur d'estrades qui se fait une santé sur le dos d'un gouvernement à bout de souffle, absent de son ministère, et donc traître de surcroît... C'est beau, c'est grand, ça donne envie...
Réponse de le 23/05/2016 à 10:16 :
Mr votre comlentaire est tellement Français, Mr Juppé est un homme d'expérience qui à réussit certaine réforme par le passé on disait de lui dans la droite que c'était le meilleur de tous. Quand à Mr Macron il représente peut ètre la futur élite politique réformartrice que le pays à besoin. vous êtes bien Francais jamais content. liser donc le deenire magazine capital du mois de mai et vous comprendrer que l'on est pas si mal loti en france à coté des autres grandes nation.. Toujours ce pessimisme et ce mécontentement qui fout notre sociéter en l'air merci.
a écrit le 22/05/2016 à 20:36 :
"Réussiront" ceux que les médias nous imposerons! Pour cela l'aspect financier est primordiale, ce que procure l'allégeance à Bruxelles!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :