Retraites : l'accord Agirc-Arrco va notablement améliorer le solde de l'ensemble des régimes

 |   |  295  mots
Le difficile accord Agirc-Arrco conclu en 2015 permettrait d'améliorer de 0,3% de PIB l'ensemble des régimes de retraite en France à l'horizon 2020.
Le difficile accord Agirc-Arrco conclu en 2015 permettrait d'améliorer de 0,3% de PIB l'ensemble des régimes de retraite en France à l'horizon 2020. (Crédits : Reuters)
Selon une note de la direction du Trésor (Bercy), l'accord Agirc-Arcco, conclu par les partenaires sociaux fin 2015, va permettre d'améliorer sensiblement le solde de l'ensemble des régimes de retraite.

L'accord sur les retraites complémentaires Agirc-Arrco conclu en octobre 2015 permettrait d'améliorer le solde de l'ensemble des régimes de retraite de 0,3% de PIB (un point de PIB représente environ 20 milliards d'euros) à partir de 2020, selon une note de la direction du Trésor diffusée ce lundi 29 août.

Cette amélioration du solde financier, qui se maintiendrait jusqu'en 2060,  proviendrait "principalement" des régimes Agirc (cadres)-Arrco (tous les autres salariés du privé), "pour deux tiers par une baisse des dépenses, et pour un tiers par une hausse des recettes", écrit la direction générale du Trésor.

"En particulier, à l'horizon 2060", cette situation s'expliquerait  "en grande partie par la baisse du rendement" des deux régimes, explique-t-elle.

Un accord à 6,1 milliards d'euros

Fin 2015, le patronat et trois syndicats (CFDT, CFTC et CFE-CGC) ont conclu un accord pour renflouer les caisses des retraites complémentaires et économiser 6,1 milliards à horizon 2020.

Parmi les mesures prises figurent un système de bonus-malus pour inciter les Français à travailler une année de plus (appelé coefficient de solidarité), une moindre revalorisation des pensions pendant trois ans ou encore une augmentation du prix d'achat du point afin de diminuer le rendement des régimes.

La direction générale du Trésor évalue les résultats de ces mesures de manière sensiblement identique à ceux des partenaires sociaux. Elle estime l'amélioration du solde de 6,5 milliards d'euros en 2020 et à 8 milliards en 2030 (contre 6,1 et 8,6 selon l'accord Agirc-Arrco).

En effet, le Trésor prévoit une "ampleur légèrement plus faible de la mesure d'augmentation de la valeur d'achat et de la mesure de désindexation des pensions", mais des effets "plus élevés du système de coefficients de solidarité et majorants" sur les comptes.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2016 à 17:14 :
Ce résultat montre à quel point les retraites complémentaires n'auraient jamais dû être versées à 60ans sans décote
Les soit disantes gestion paritaires desdits régimes n'ont jamais existé face au
Pouvoir politique
On allait droit dans le mur
a écrit le 30/08/2016 à 14:54 :
Les accords Agirc Arco ne concernaient que les salariés du privé. Donc, les effort du privé vont permettre d'améliorer la santé des autres régimes (sic). Évidemment, tous les autres piochent allègrement dans notre régime sans faire les efforts que l'on nous demande à nous, salariés ou retraites du privé !!! On doit toujours faire plus d'efforts t se serrer la ceinture, mais ce sont les autres caisses qui en profitent (régimes spéciaux, fonctionnaires, agricoles, élus, députés, etc)..
Je pense que les caisses du secteur privé ne devraient plus désormais être défendues que par des élus des boîtes privées, afin d'arrêter que des élus du public ne mettent la main sur notre avenir pour combler leurs propres déficits.
a écrit le 30/08/2016 à 10:49 :
l'accord AGIRC-ARRCO est un maquillage comptable qui serait illégal s'il n'était pas béni par ceux qui ont besoin d'un alibi pour taper dans ces caisses en faillite.
a écrit le 30/08/2016 à 4:45 :
C'est une étape. Maintenant il faut prendre les autres décisions courageuses qui s'imposent: supprimer les régimes spéciaux sans contreparties scandaleuses et sans faire payer les salariés du privé en tapant dans leurs caisses, reculer l'âge de départ pour tout le monde, aligner le régime des fonctionnaires sur le régime privé, et arrêter les régimes scandaleux de privilèges des élus.... Il y a encore du pain sur la planche!
a écrit le 29/08/2016 à 21:45 :
Les retraites Agirc Arrco passe par Reunica et elles ont versées par AG2R la Mondiale et, bien entendu aucun de ces organismes ne prélèvent sa dime au passage...
A quand une en quête indépendante sur la gestion des caisses de retraites et sur celle de la Sécu ?
Pour un euro encaissé quel est le coût de gestion de ces organismes ?
Temps que la responsabilité pénal des gestionnaires ne sera pas engagé, nous assisterons à cette gabegie. Et cela vaut pour les élus.
a écrit le 29/08/2016 à 20:50 :
Une amélioration des caisses du privé au prix d'efforts continuels des salariés (et des retraités) du seul secteur privé. Tous les autres régimes se servent allègrement dans nos caisses sans faire d'efforts équivalents. La logique également voudrait que seuls des élus du privé gèrent les caisses de privé, et que chacun protège ses cotisants, mais cela, ce n'est pas pour demain. Hélas. Le loup est installé dans la bergerie...
a écrit le 29/08/2016 à 20:24 :
et toujours pas d'effort sur le régime honteux des élus qui ont pourtant voté à la baisse la retraite des français !
a écrit le 29/08/2016 à 19:47 :
CA VAS DANS LE BON SENS DE PLUS LA BAISSE DEMOGRAPHIE DES BABIBOUMS VAS AMELIOREZ TOUS CELA NATURELLEMENT? DONC LAISSONS DU TEMPT AUX TEMPT??? ////ROCARD///
a écrit le 29/08/2016 à 18:07 :
3 ans sans augmentation des pensions. On nous dit qu'il n'y a pas d'inflation. Rigolade,
hausse de l'IR, des impôts locaux , EDF, les assurances etc.... Les retraités ont été trompés . Les jeunes devraient faire attention et cotiser dans des systèmes privés.
Réponse de le 31/08/2016 à 11:30 :
@BA: plus je vieillis et plus je me dis qu'en effet, on devrait vivre chacun pour soi. Mais attention, cela ne règlerait pas le problème de fond, car il y a tellement de gens malhonnêtes que les sommes cotisées dans des régimes privées seraient propbablement englouties. Ce qui me fait dire que malgré l'imperfection du système actuel, il pourrait être viable si géré correctement :-)
a écrit le 29/08/2016 à 17:45 :
ne pourrait on pas revoir les retraites de TOUS NOS POLITIQUES ainsi que de nos fonctionnaires pas assez qu'à la retraite la securité sociale vous verse 50% DE VOTRE SALAIRE nous remercions la CFDT (socialiste)merci Mr berger , MERCI pour tous les retraités
Réponse de le 29/08/2016 à 18:57 :
Et en français ça donne quoi ?
a écrit le 29/08/2016 à 17:29 :
Les pensions de retraite ont été gelées pendant tout le mandate de Hollande et le seront pendant au moins 3 ans encore selon cet article. On demande aux gens de travailler plus longtemps pour ne pas les payer non plus. Mais, nous dit-on, la situation sera plus fiable en 2060, ce qui veut dire que ceux qui ont 30-35 ans aujourd'hui ne verront pas non plus la couleur d'une retraite décente, en ayant pourtant cotisé toute leur vie !!! Si je résume: demain on rase gratis. De qui se moque-t-on quand les politiques émargent à des émoluments et autres avantages faramineux ? Devra-t-on attendre 2089 pour que les sans dents montent à nouveau au château :-)
a écrit le 29/08/2016 à 17:16 :
Si nous sommes en " république" un seul régime de retraite S.S et Complém pour tous, y compris les politiques. Juppé 71 ans passés, en retraite depuis 57 ans, et veut la porter à 65 ans, Sauf ! pour Fonctios et Spéciaux, qui le dominent leur Cher Juppé-Bèrou, depuis 1995. Lesquels ont créé la C.R.D.S et Triplé la C.S.G. Ce que Jospin-Aubry se sont empressés de tripler à leur tour dès juin 97. Droite-Centre-Gauche-Extremes = fiscalisme obsessionnel.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :