Assurance maladie : la sévère ordonnance du docteur Fillon

 |   |  757  mots
François Fillon propose que l'assurance maladie ne rembourse plus que les pathologies graves. Pour le reste, à l'assuré de souscrire à une mutuelle ou une assurance privée...
François Fillon propose que l'assurance maladie ne rembourse plus que les pathologies graves. Pour le reste, à l'assuré de souscrire à une mutuelle ou une assurance privée... (Crédits : © POOL New / Reuters)
En proposant de limiter les remboursements de l'assurance maladie aux maladies graves, François Fillon lance une véritable révolution. Le coûts des assurances complémentaires -mutuelles- augmenterait nécessairement. La mutualité française chiffre le surcoût à 1.200 euros par an pour une famille avec deux enfants

François Fillon et ses propositions sur l'assurance maladie. C'est LE sujet qui est monté ces derniers jours, celui aussi qui a fait le plus polémique lors du débat du 24 novembre entre les deux finalistes de la primaire. Il faut dire que François Fillon n'y va pas de main morte en affirmant vouloir « concentrer la sécurité sociale sur les risques principaux ». Très exactement, que dit le programme du député de Paris :

« Redéfinir les rôles respectifs de l'assurance publique et de l'assurance privée, en focalisant l'assurance maladie notamment sur les affections graves ou de longue durée ; le panier de soins « solidaire » ; et l'assurance complémentaire sur le reste : le panier de sons « individuel ». Le contenu de ces paniers de soins sera dynamique et pourra évoluer chaque année. Les moins favorisés ne pouvant accéder à l'assurance privé bénéficieront d'un régime spécial de couverture accrue ».

 Seules les pathologies graves seraient prises en charge

Concrètement donc, François Fillon propose de réserver la prise en charge par l'Assurance maladie aux seules pathologies lourdes et de longue durée, les autres soins relèveraient d'une assurance privée (mutuelle, assurance individuelle) à laquelle devraient souscrire les assurés.

A noter que le panier de soins « solidaire » serait revu chaque année, ce qui fera, par définition, bouger le panier de soins « individuel » et donc le montant des primes... Et il ne va pas être facile de définir ce qu'est une pathologie « grave ». Quid, par exemple, de la grippe pour les personnes âgés ? De l'angine pour les enfants ?

Le calcul contesté de Marisol Touraine

En revanche, la proposition Fillon est une excellente nouvelle pour les mutuelles et les sociétés d'assurance qui vont voir leur marché potentiel exploser. Avec le danger que les tarifs des complémentaires santé subissent une forte hausse, même si François Fillon propose d'instaurer une sorte d'encadrement. Pour la ministre de la Santé Marisol Touraine, la proposition Fillon va conduire à ce que « chaque foyer paiera en moyenne 3.200 euros de plus par an pour se soigner ». Comment est-elle parvenue à ce calcul ? En divisant le montant des dépenses d'assurance maladie, hors affections longue durée, soit 90 milliards d'euros, par le nombre de foyers fiscaux (28 millions), ce qui fait 3.214 euros. En fait, ce calcul est contesté et contestable, puisque certaines maladies graves continueraient d'être remboursées par l'assurance maladie. François Fillon parle donc de "déclaration mensongère et absurde".

La tendance indiquée par Marisol Touraine n'en reste pas moins réelle: mécaniquement, les prix des assurances complémentaires privées vont déraper, puisque les montants remboursés augmenteront. Cela accentuera la tendance à la non-assurance: déjà, beaucoup de personnes âgées renoncent à la complémentaire santé, dont le coût annuel frôle les 2.500 euros pour les seniors. Ceux-ci s'arrangent pour être couverts par le régime des Affections de Longue Durée (ALD), qui procure un remboursement à 100% des frais médicaux. Un régime théoriquement réservé à la pathologie lourde dont souffre le patient, mais il sert souvent, en réalité, au remboursement par la sécu de tous les soins.

Pour une famille avec deux enfants, le tarif moyen d'une mutuelle est de 1.100 euros par an. En moyenne, pour une complémentaire d'une qualité suffisante accordée à un salarié, le coût annuel dépasse les 700 euros annuels.

L'augmentation des prix dépendra bien sûr de la définition du "panier de soins solidaire" pris en charge par l'assurance maladie. Selon la Mutualité française, la sécurité sociale économiserait 20 milliards d'euros en se concentrant sur les affections graves et de longue durée.

20 milliards d'euros : c'est l'économie qui serait réalisée par la Sécurité sociale si, comme le propose François Fillon, l'assurance maladie se concentrait sur le remboursement des affections graves ou de longue durée (le reste étant remboursé par les patients ou leurs complémentaires) . Cela permettrait, avec le retour à l'équilibre de la Sécurité sociale, une baisse de 15,6 milliards d'euros soit de la dette sociale (qui passerait de 120,9 milliards d'euros à 105,3 milliards d'euros), soit des prélèvements obligatoires (dont le taux passerait de 44,5% à 43,8% du PIB). Mais 20 milliards d'euros, c'est aussi la somme supplémentaire que les ménages ou leurs complémentaires santé devraient alors prendre à leur charge. Ce coût supplémentaire représenterait 300 euros par personne et par an, soit 1 200 euros pour un couple avec deux enfants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/02/2017 à 15:01 :
Les personnes qui vivent de leurs rentes (héritiers) mais qui ne paient pas d'impôts
sur le revenus (puisque pas travailler) bénéficieront t ils des mesures "petites
retraites" dont parle F. Fillon ?
a écrit le 01/12/2016 à 7:54 :
... donner le titre de docteur a un collaborateur des pompes funèbres est plus qu'abusif !!!
a écrit le 30/11/2016 à 11:41 :
Personne ne pose le problème correctement. La santé c'est d'abord une allocation universelle ponctionnant environ 12% des revenus (par cotisations non contributives ou CSG) et donnant à chacun environ 240 euros par mois. A cela s'ajoutent les complémentaires qui ne font pas l'objet d'une allocation universelle (et sont donc en réalité très injustes) pour environ 60 euros. Le minimum sera de maintenir cette allocation universelle fléchée sur la santé. Après on peut mettre la CNAM en concurrence et je ne sais pas s'il ne faut pas justement mettre en concurrence sur l'ensemble des risques (cette séparation des risques pose des problèmes de régulation). Par contre la CNAM doit rester présente sur l'ensemble de son marché pour servir d'étalon à la régulation publique. L'idée serait de lui demander de garantir son panier de soin actuel en maintenant constant en euros courants son abonnement, ce qui correspond à l'effort demandé par Fillon soit 10% de productivité pour se ramener à un ratio proche de la moyenne de l'OCDE (où on trouve des pays dont les habitants sont aussi bien soignés que chez nous). Après, que le meilleur gagne (c'est comme dans les télécoms) !
Réponse de le 30/11/2016 à 20:57 :
Marre des gens comme vous qui ne voient le monde qu'au travers de la rentabilité, de l'argent, de la concurrence ! Mais bon sans, l'être humain vaut mieux que ça ! Pour moi, vous êtes des psychopathes égoîste dangereux pour la planète. Marre à la fin !
Réponse de le 01/12/2016 à 7:57 :
D'accord avec Zine : cette vision uniquement comptable de la vie d'une nation est consternante !
La politique consistait a l'origine a assurer le bonheur de la cité : quel dévoiement !
a écrit le 29/11/2016 à 14:24 :
En fait ,les propositions de FF pour la sécu ne sont pas nouvelles.C'est l'approfondissement de la privatisation rampante de la la sécurité sociale ,commencée depuis longtemps. Cette politique a été poursuivie par le gouvernement de FH,en rendant l'assurance complémentaire obligatoire en 2012 (mesure approuvée massivement par les députés socialistes). Pourquoi on n'a pas augmenté plutôt la cotisation sécu , au lieu d'imposer une cotisation privée aux assurés et aux entreprises?.On aurait ainsi augmenté la part des dépenses maladie remboursées par la sécu. Actuellement,quelqu'un en bonne santé,s'il tombe malade ,n'est remboursé qu'à hauteur de 53% en moyenne par la SS,le reste est pris en charge par les complémentaires et par le patient.Donc , avec la proposition de FF la part des soins remboursée par la sécu, va passer rapidement en dessous de 40%.
FF propose d'accentuer cette politique. In fine les classes moyennes seront moins remboursées pour les soins courants et payeront plus pour les complémentaires .
Avec l'excuse que la France serait en faillite et qu'il faut diminuer le déficit et donc la dette,on justifie la fin de la SS de 1945 et tout ceci au profit des assurances privées.Dans quelques années on aura un oligopole d'assurances privées et les mutuelles auront disparu,reprises par les axa et autres allianz.
a écrit le 29/11/2016 à 12:52 :
En Accord avec FRANCOIS FILLON qui va Déterminer avec les Pro " le panier de soins " à préserver. IL FAUT ABSOLUMENT SUPPRIMER LE TIERS PAYANT A LA PHARMACIE QUI DERESPONSABILISE ET " DECITOYENNISE ". Avec la télé-transmission Vitale et Mutuelle l'on est remboursé en 5 jours et non plus en 3 semaines, comme du temps de mon enfance. IL FAUT IMPERATIVEMENT SUPPRIMER DE SUITE, TOUTE TAXE SUR MUTUELLE ET PREVOYANCE, comme il y a peu : elles vont augmenter, et doivent d'abord baisser par Détaxation Intégrale.
Réponse de le 30/11/2016 à 20:59 :
Khon-khon, si on enlève toutes les taxes, qui va payer les routes, les écoles, etc ... Ah, bon, elles seront privées ! Ben, justement, on ne veut pas de votre monde et on se battra pour ne pas l'avoir !
a écrit le 29/11/2016 à 11:49 :
Ben déjà strictement limiter la sécurité sociale aux salariés, conjoints enfants retraités de , pas un centime pour indépendants paysans, étrangers inactifs et leur famille, personnes n'ayant jamais cotisé et surtout pas de système de compensation entre caisses on arrivera vite à l'équilibre.
Pour l'avortement qui est un droit décidé par la majorité des Français pas de pb, mais c'est néanmoins un soin de confort tout comme les soins esthétiques et n'a pas à être remboursé.
A l'inverse pour le dentaire c'est stupide, une personne qui a de mauvaises dents va traîner des complications bien plus coûteuses par la suite, 2000€ par jour à l'hôpital, il faut y penser.
a écrit le 29/11/2016 à 8:42 :
Les exemples choisis sont faux: la grippe chez les personnes âgées est, comme chez tout le monde, une affection virale donc sans traitement, mais ces personnes âgées de plus de 65 ans bénéficient déjà d'une vaccination. Seules les complications, comme chez n'importe qui peuvent être graves, et là nous sommes dans un autre cas de figure. L'angine chez l'enfant est, comme toute angine, une affection virale la plupart du temps, donc sans traitement, si elle est bactérienne des signes cliniques très spécifiques, ignorés de beaucoup de médecins, en permettent le diagnostic rapidement et un traitement peu onéreux de 10 jours avec la pénicilline V (oracilline).Il appartiendra aux médecins de se former en continu pour éviter de dispenser n'importe quel traitement à leurs patients, c'est là l'enjeu majeur de notre système de Santé dispendieux avec ses dérapages divers: abus des arrêts maladies, usage immodéré des transports sanitaires, hospitalisation trop longue pour justifier le maintien en France d'hopitaux obsoletes (une centaine auraient dû être fermé depuis longtemps, ou même n'auraient jamais dû être autorisé à la construction), enfin le plus important absence de véritable politique de prévention primaire dans les établissements scolaires, universitaires, par une simple information sur les conduites à tenir devant certaines affections simples.
Réponse de le 29/11/2016 à 11:04 :
à Navalais, apparemment vous avalez tous les boniments de Fillon, combien coûte une écho, un scanner, un IRM, les soins dentaires,combien dépensera une famille de 2 enfants en bas âge avec les angines les rhinos, les otites, je sors d'un cabinet médical, les premiers à tirer à boulet rouge sur sa proposition de réforme ce sont les toubibs, il reste 5 mois avant les élections je suis sure qu'il y aura une grosse surprise, j'étais ce week-end avec des amis de droite depuis toujours, cette mesure il ne l'accepte pas, ils ne voteront pas pour Fillon en 2017 leurs enfants non plus, moi également ce sera tout sauf Fillon, il est dangereux
Réponse de le 29/11/2016 à 12:17 :
Réponse à Pilou, je suis médecin depuis plus de 40 ans, je lis Prescrire avec assiduité depuis 1989, je suis spécialiste de Santé Publique accessoirement je crois connaître la question des pathologies bénignes (otites séreuse, rhino-pharyngites gastro-entérite angines virales) ne nécessitant aucun soin sauf l'avis d'un médecin compétent, or il semble que pour ce genre d'affections vous avez la main lourde en médicaments en sus du paracétamol simple, bon marché et donc à la portée de toutes les bourses, une boite étant 3 fois moins chère qu'un paquet de cigarette.
Donc je n'avale aucun "boniment" de qui que ce soit, encore moins votre réaction épidermique et déplacée.
Réponse de le 30/11/2016 à 21:02 :
C'est pas en faisant travailler les gens 48h par semaine qu'ils pourront garder leurs enfants malades ...
a écrit le 28/11/2016 à 14:41 :
C'est en ^partie les CSP+ et les retraités qui ont votés, la véritable élection se fera dans 6 mois. Que restera-t-il du projet FIllon ? Personne ne le sait, ce qui est en sa faveur c'est le FN qu'une bonne partie des Français rejette, et la débandade de la pseudo gauche.
a écrit le 28/11/2016 à 13:37 :
La politique économique d'austérité de François Fillon freinera la croissance"
Eric Heyer, économiste à l'OFCE : la politique de rigueur abaissera la croissance française de 0,7 point chaque année. Un choc détonnant…" Challenges
Alors à tous, bon courage... !
a écrit le 28/11/2016 à 13:27 :
Henri Guaino :
"Ce programme, je le combattrai avec toute mon énergie, jusqu'au bout. Avec un programme pareil, les classes populaires et les classes moyennes ne vont pas aller pour cette droite-là. Ce n'est pas ma droite. C'est une droite qui n'a aucune générosité, aucune humanité. Le programme de François Fillon, c'est une purge comme on n'en a jamais proposé depuis la Seconde Guerre mondiale".

Je n'aime pas particulièrement Guaino, loin s'en faut, mais là, Bravo !
Réponse de le 29/11/2016 à 19:29 :
Il a été très bon ce matin sur RMC.
a écrit le 28/11/2016 à 12:31 :
Les assurances et les mutuelles se frottent les mains depuis le temps qu'ils en rêvaient,la maladie,la retraite tout au privé....merci à Moi Président pour les décombres derrière lui favorisant encore plus la casse sociale comme remède!
a écrit le 28/11/2016 à 12:14 :
F. FILLON propose une prise en charge des seules pathologies lourdes, donc entre autres la sienne....
a écrit le 28/11/2016 à 10:00 :
On l'a connu ses ordonnances entre 2008 et 2012, ce sera la même chose, on a pas d'argent mais on supprime l'ISF pour les potes, non merci !
Réponse de le 29/11/2016 à 0:36 :
Encore faut avoir des gens qui paient cet impôt en quantité suffisante. Pour le moment, ils partent toujours plus nombreux, ne payant plus aucun impôt en France.
a écrit le 27/11/2016 à 23:11 :
La France est connue pour sa Sécurité Sociale. Beaucoup nous l'envient. La détruire c'est comme donner l'ordre à un de nos sous-marins de couler le porte-avions Charles de Gaulle. Quelle solidarité nous restera-t-il pour croire encore qu'on est un pays ? Fillon, c'est la France versaillaise. Et Fillon c'est pas la droite qui est allée à Londres, Mais l'autre ...
a écrit le 27/11/2016 à 20:24 :
Fillon va ouvrir un gigantesque boulevard pour Marine ! Qui peut croire un instant qu'une famille de smicards va accepter de payer sa mutuelle 400 euros par mois alors que déjà aujourd'hui ils n'arrivent pas à boucler les fins de mois : ils vont payer deux fois, la sécu et la mutuelle! C'est un gigantesque scandale cette primaire de la droite et du centre ! Je suis écœuré et je ne suis pas le seul.
a écrit le 27/11/2016 à 18:24 :
si vous votez Fillon,le CGT bloquera le pays pendant six mois:il n'y aura plus d'essence,d'électricité pour se chauffer,les supermarchés ne seront plus aprovisionnés,e meme Facebook et twitter pourraient etre impactés!
Réponse de le 27/11/2016 à 20:06 :
Les Casseurs de la Démocratie , quelle honte !
a écrit le 27/11/2016 à 18:09 :
Il ferait bien de se l'appliquer a lui meme (l'ordonnance).....
a écrit le 27/11/2016 à 17:04 :
s'est un gentil petit catholique au service des banquiers
monter les prix, monter l'interet, laisser la monnaie à la banque,
pourvoir aux banques donc et non pouvoir au peuple
donc democratie avec fillon à la poubelle
le peuple n'a pas le pouvoir les banques oui
pas un mot sur la finance ni sur l'ecologie
etrange il y'a bien des grands gagnant
il aura peut etre une retraite doré payé par les banques en catemini
a écrit le 27/11/2016 à 16:04 :
La France est en fait schizophrène. La majorité vote à droite tout en étant honteusement socialiste dans l'âme.Tout un chacun court après des allocations et souhaite du gratuit pour toutes les prestations. C'est la déresponsabilisation totale.On veut constamment le beurre et l'argent du beurre.
Réponse de le 27/11/2016 à 17:37 :
Oui, rien n'est gratuit ! Ce que l'on donne d'un côté, il faut bien le prendre de l'autre, mais certain n'ont pas compris .D'ailleurs le Dr hollande n'a t il pas dit que le changement, c'est maintenant ! Nous voyons les résultats catastrophiques du changement. Et puis la gauche a passé le concours Lépine, pour trouver de nouveaux prélèvements et impôts. Cela n'a pas arrêté depuis le quinquennat, un recors !!!!!!!
Continuons à casser le contrat social français avec toujours plus de prestations et toujours moins de rentrées. Ensuite la France dans la rue....
a écrit le 27/11/2016 à 15:46 :
Le système actuel du tiers payant ne fonctionne bien que pour les bénéficiaires de la CMU, les fonctionnaires et autres nantis d'assurances multiples. Ceux qui ont quelque-chose à payer pour les soins parce qu'il ont seulement l'assurance maladie ne savent pas d'avance combien cela leur coûtera et préfèrent ne pas se soigner. C'est une façon de répartir la pénurie médicale organisée et d'équilibrer les comptes. Une autre solution est de concentrer la gratuité des soins là où cela fait le plus mal aux patients.
a écrit le 27/11/2016 à 13:06 :
Dr Fillon et Mister Hyde
a écrit le 27/11/2016 à 12:21 :
Revenir au plein emploi c'est faire comme l'Allemagne, créer 2 millions de mi temps pour les femmes ! 2 fois plus de mi temps (peu ou pas de creches) en Allemagne qu'en France ! ce qui fer baisser le taux de chomage a 6 ù en France mais tant is pour les femmes qui veulent travailler plein temps :))
Réponse de le 27/11/2016 à 14:18 :
On peut aussi demander aux femmes de s'occuper de leurs enfants à la maison et de laisser les hommes travailler. Ce qui ferait 0% de chômage pour les hommes et des enfants surveillés et donc 0% de délinquance.
Réponse de le 27/11/2016 à 18:10 :
Très bonne réponse, mais faisons l'inverse. Les hommes restent à la maison pour s'occuper des enfants (comme pour le reste, ils le font beucoup mieux que les femmes). Ça donne 100 % d'emploi pour les femmes et beaucoup moins de conflits dans les entreprises, des hommes enfin heureux et responsables à la maison et 0% de délinquance chez les enfants.
Réponse de le 30/11/2016 à 17:03 :
"Les hommes restent à la maison pour s'occuper des enfants". Depuis la nuit des temps, les femmes éduquent leurs enfants, mais vous voulez nous faire croire que la nature a crée des sexes différents et des rôles différents, juste par décoration. Vous êtes comme ceux qui disent que "la nature ça sert à rien, on s'en fout, on a pas besoin de cet écosystème, on a pas besoin de tant de diversité et de différence".
a écrit le 27/11/2016 à 11:52 :
" Concrètement donc, François Fillon propose de réserver la prise en charge par l'Assurance maladie aux seules pathologies lourdes et de longue durée, les autres soins relèveraient d'une assurance privée..."

Il supprime l'assurance maladie pour arriver à la catastrophique situation des soins aux Etats Unis, en somme.... Et il favorise ses amis dirigeants de mutuelles privées...Bel avenir qui nous attend s'il est élu !!
a écrit le 27/11/2016 à 11:46 :
Ce qui me désole, mes compatriotes ont la mémoire courte ! :(
400 000 000 000 € de déficit à la fin de son quinquennat (1° ministre).
Et cela va être encore à nous de payer pour leur incompétence, le retour de la république des copains ! :(((((.
a écrit le 27/11/2016 à 11:24 :
Alors que je ne fume pas et que je prends soin de mon corps en le bougeant, mes deux visites annuelles chez mon généraliste ou chez mon dentiste ne seraient donc plus remboursées alors que le fumeur alcoolique sédentaire qui développerait une ALD serait pris en charge à 100%.
Cherchez l'erreur !!
a écrit le 27/11/2016 à 11:23 :
Alors que je ne fume pas et que je prends soin de mon corps en le bougeant, mes deux visites annuelles chez mon généraliste ou chez mon dentiste ne seraient donc plus remboursées alors que le fumeur alcoolique sédentaire qui développerait une ALD serait pris en charge à 100%.
Cherchez l'erreur !!
Réponse de le 29/11/2016 à 11:14 :
à Turlututu chapeau pointue, il ne vous manque plus que les grelots sur vos chaussures, vous n'avez surement pas eu une vie professionnel très physique, si vous aviez porté des sacs de ciment toute votre vie vous auriez besoin d'un peu plus d'attention des toubibs, donc des frais plus conséquents
a écrit le 27/11/2016 à 11:17 :
Les francais se plaignent encore, d'un possible programme d'austerite qu'ils ont eux meme contribue a creer depuis belle lurette. Quels sont les pays a avoir cette institution la SS tjrs en rouge ? Il n' y a que vous. Partout dans le monde, les gens paient pour se soignet, c'est cela la norme, votre systeme ne peut plus fonctionner.
Dans tous les cas, il vous faudra regler la note. Vos debits deviennent "a risque".
Vos creanciers attendent la remontee des taux americains. Ca va saigner dans les chaumieres.
Votez le pen, avec votre blonde peroxydee vous serez assures d'un resultat concret. Elle fera defaut et votre economie moribonde touchera le fond definitivement.
Vous n' avez plus aucuns choix.
Ouvrez vos yeux.
Réponse de le 28/11/2016 à 12:28 :
Bonjour

Le seul problème . Allez demander aux travailleurs pauvres d Angleterre ou des US de ce qu ils pensent de leurs systèmes de santé.... Et vous aurez la réponse d un Francais moyen .. Maintenant s il faut financiariser la Sante parceque le système ne fonctionne plus , je suis d accord de le changer mzis je souhaite que ce système ne précarise pas les plus pauvres ... Vous avez une idée?
a écrit le 27/11/2016 à 10:32 :
Mr Fillon incroyable, il suffit de lire son programme pour comprendre qu'il privilégie uniquement les classes supérieures gagnant au minimum 10000e par mois et ayant au moins trois enfants.. Pour tous les autres, retraités, actifs, étudiants,chômeurs, il aggravera
notre vie ..Par contre il ne touche pas aux avantages des élus et à leur nombre ...Comment
faire du neuf, risible, avec un homme qui a toujours vécu de la politique et été au pouvoir comme premier ministre durant cinq années...
Réponse de le 28/11/2016 à 10:51 :
@Pigeon: "Par contre il ne touche pas aux avantages des elus et a leur nombre": FAUX! Voyez par exemple la section Fillon sur: http://www.lemonde.fr/programmes/politique/le-nombre-de-deputes-et-senateurs
Mais bon, vous n'avez visiblement pas envie de lire son programme et preferez assener de grossieres contre-verites, ce qui bien entendu ote toute credibilite au reste de votre message...
a écrit le 27/11/2016 à 10:24 :
"le panier de sons « individuel »." soins ?
"Les moins favorisés ne pouvant accéder à l'assurance privé " privée ?
Si les sommes prélevées sur les salaires pour la Sécu/santé sont réduites d'autant, à voir (u salaire = couverture de la famille, les complémentaires font payer au nombre de personnes à assurer). Vu qu'il faudra(it) se payer sa santé soi-même (pour ce qui n'est pas grave ni longue durée), aucune raison de continuer à cotiser autant.
Les abus aux Urgences, taxées, comment un malade sait-il si c'est grave ou pas ? Les médecins ferment leur cabinet à des heures "raisonnables" donc ne sont plus disponibles. Peut-être donner des cours de médecine aux élèves au lycée, afin de s'auto-diagnostiquer, pour savoir si c'est grave ou pas, si ça peut attendre le lundi ou le matin pour consulter en cabinet libéral.
a écrit le 27/11/2016 à 10:05 :
A.M.E LA CMU MERE 6 ENFANTS DECLAREES SEULES...EVEC CONCUBIN AU R.S.A ETC ...IL FAUT SE PENCHER SUR CELA MESSIEURS LES FINALISTES ...
QUI EN A PARLE ??????
PERSONNE ..ANTI -SOCIAL DANS LES PROGRAMMES..R.S.I MESSIEURS OU E EST -ON ?????

JE SUIS DE DROITE NE EN 1960....CHEF D ENTREPRISE CONTRE VENT ET MAREE QUI SE SOUCIS DES CENTAINES DE MILLIER DE CAPITAINES FRANCAIS DANS LA TEMPETE ????

NOUS VOTERONS MARINES LE PEN ...ENSUITE NOUS ALLONS NOUS OCCUPER DU SYSTEME SOCIAL FRANCAIS ET NOUS OCCUPER DES GENS QUI SONT VRAIMENT EN DIFFICULTES....
LES PRIMAIRES DE GAUCHE OU DE DROITE SONT UNE ATTEINTE GRAVE A LA DEMOCRATIE..A SUIVRE...
P.REYNAUD GIRONDE...
a écrit le 27/11/2016 à 8:20 :
Surtout c'est façile de vouloir faire avaler la pilule quand on est ancien premier ministre et que l'on vit depuis de longues années au crochet de la République, toujours plus d'austérité surtout pour les mémes !!!! Il est un peu gonflé le sarthois..... bobo....
a écrit le 27/11/2016 à 1:17 :
Mon Médecin Femme, énergique lorsque nécessaire, m'a souvent dit qu'elle ne parvient pas à convaincre ses Patients, que coup de froid suite à courant d'air...etc..., ne pas etre abrégé. Elle peut accompagner la durée INCOMPRESSIBLE du rhume : sirop de pharmacie et ..........et rien de plus. Au patient de consommer boissons chaudes naturelles, potages chauds chez lui. Mais pas de " médicaments délivrés ! sirop, antibiotiques !!!!!! ANTIBIOTIQUES QUI SERONT SANS EFFET LORS DE PATHOLOGIES REELLES Alors Patient perdu faute de " panier garni GRATUIT " ( chouette !!! ) à la pharmacie (csg-crd.s à 8 et 15.5%) Il faut en finir avec çà, et dérembourser les sirops....ET AUSSI SUPPRIMER " LA GRATUITE " A la Pharmacie : Remboursement en 3 jours, des 25 eur chez le médecin avec Vitale. La S.S remborse t-elle les pleins de carburant, puisque personne ne veut plus marcher 700m et multiplie les déplacements inutiles, la S.S Rembourse t-elle les abonnements iphones changés trois fois par an, les décodeurs et abonn à 300 chaines T.V. LES MEDICAMENTS DE CONFORTS DOIVENT ETRE TOTALEMENT DEREMBOURSE, ET LES TIERS PAYANTS SUPPRIMES : chacun doit en connaitre le cout avant que Vitale et Mutuelle Réciproquement connectées remboursent sous huits jours.
a écrit le 26/11/2016 à 23:11 :
Bien trop catholique pour nous, on votera contre lui en 2017 !
Réponse de le 27/11/2016 à 1:37 :
Les Versaillais qui massacrèrent les Communards en 1871 étaient des soldats recrutés dans les populations très catholiques du Nord-Ouest de la France, ravies de faire payer aux Parisiens la Révolution Française. Fillon incarne la haine de cette vieille bourgeoisie du NO qui veut se venger des conquêtes politiques et sociales qu'elle a dû concéder pendant deux siècles, même celle de la Sécurité Sociale, faite sous le gouvernement De Gaulle en 1945. Avec Fillon, on est bien obligé d'y croire à la "lutte des classes" ! C'est lui qui la déclare...
a écrit le 26/11/2016 à 23:11 :
Bien trop catholique pour nous, on votera contre lui en 2017 !
a écrit le 26/11/2016 à 22:57 :
Tout cela, c'est du bidon ! .'Amérique a depuis longtemps expérimenté cette politique pour les résultats que l'on connait ... ET ON VEUT FAIRE PAREIL ?
a écrit le 26/11/2016 à 22:48 :
Non, mais il est malade ce type ! Tout le monde nous envie notre système de santé et lui, il veut le démolir ? Il s'imagine vraiment que le peuple va laisser faire une telle casse ? Ce sera des émeutes grandioses à venir. Les socialistes en ont eu une petite vision ...
Réponse de le 27/11/2016 à 11:56 :
Et oui, Zineb, des Sénateurs américains se déplacent en France pour s'inspirer de notre "sécu" et batir l" Obamacare" et ce monsieur veut la détruire !!! Je sais DEJA pour qui je ne voterai PAS !!!!
Réponse de le 27/11/2016 à 11:56 :
Et oui, Zineb, des Sénateurs américains se déplacent en France pour s'inspirer de notre "sécu" et batir l" Obamacare" et ce monsieur veut la détruire !!! Je sais DEJA pour qui je ne voterai PAS !!!!
a écrit le 26/11/2016 à 22:04 :
6 mois -au bas mot ! - de troubles sociaux - si cet individu parvennait au sommet de l'état !
Réponse de le 27/11/2016 à 12:02 :
ne le laissons MEME PAS accéder au pouvoir....
a écrit le 26/11/2016 à 20:38 :
Refusez le 1/3 payant aux patients atteints de maladies graves revient à condamner le malade à ne plus avoir le droit de pouvoir espérer l'hypothèse d'une guérison à moins d'être suffisamment fortuné ou en épargne, voire hyper-assuré... C'est indécent pour le patient, obligé de reporter son traitement au trimestre suivant parce qu'il serait obligé d'économiser ou de mettre de côté le pécule nécessaire pour amortir de sa poche ce 1/3 payant, risquant d'y laisser sa vie pour les moins riches (?)
Réponse de le 26/11/2016 à 23:24 :
Les patients atteints d'une maladie grave sont pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale depuis belle lurette donc le tiers payant, ils n'en ont pas, ils ne paient rien qui concerne leur maladie. C'est le principe de la solidarité, vous et moi, nous avons la chance d'être bien portants, nous cotisons pour essayer de les soigner eux. Cela ne changera rien pour eux donc.
Quant à demander aux médecins de faire le tiers payant ou pas comme les pharmacies, cela fait peu de temps que ça se fait et ça marchait avant donc c'est pas bien grave si on retourne comme avant. Personnellement, ça marche bien pour les pharmacies et puisque c'est déjà en place chez les médecins parait-il (je suis pas retournée chez un médecin depuis) je vois pas trop pourquoi il faudrait le supprimer. Ce ne sont pas les médecins qui font un travail supplémentaire mais leurs ordinateurs et un ordinateur par définition, qu'il travaille beaucoup ou pas, ils se fatiguent pas, il n'a pas besoin de sommeil.
Réponse de le 27/11/2016 à 16:16 :
Pour répondre sur le tiers payant, les médecins ( et autres professionnels de sante ) se voient rajouter énormément d'heures de paperasse pour vérifier s'ils ont bien été payés par la sécu. À cela s'ajoute un nombre incroyable de lettres envoyées à cette dernière pour demander le remboursement complet car il semble que certains employés de la sécu ne savent pas lire une feuille de soin. Et parfois ce petit manege peut durer,hélas ,plusieurs mois.
a écrit le 26/11/2016 à 20:00 :
Yvan Best et tous ces journalistes gauchos vont sauter en 2017.
J'en ai plus que marre de ces journalistes orientés à gauche, comme gaudin. Ou rfi qui n'invite que des journalistes d'Alternatives économiques...
a écrit le 26/11/2016 à 18:37 :
On peut donc supposer que l'IVG ne fait partie des "risques principaux".
Tout ça pour faire plaisir aux intégristes de la "manif pour tous" et soutenir les vieilles lunes de la médecine "libérale"! Quelques dizaines de milliers de voix...
Il voudrait ne pas se faire élire qu'il ne s'y prendrait pas autrement.
Il ne sera jamais Président, et si par hasard il y arrivait, ce sera un Enfer. Mais après tout, il pourra un jour espérer aller se reposer au Paradis, avec les Papes dont il partage déjà les chaussettes rouges. Perso, ce serait plutôt avec Schmoll et les chaussettes noires.
Réponse de le 26/11/2016 à 22:51 :
Je pense qu'il a signé son arrêt de mort ... Ce sont des gens complètement à côté de la plaque qui n'ont pas compris que les français tenaient à leur système. Ils ont viré Sarko pour cela, ils ont viré les socialos pour cela, ils vireront Fillon pour la même chose mais en cassant tout !
a écrit le 26/11/2016 à 18:31 :
Fillon est un gentil conservateur catholique.
Le 19 ème siècle a été l'apogée des rentiers bien pensants.
Il veut y retourner quoi de plus normal ?
Votez pour lui. Vous ne prenez pas de risque.
Vous savez où vous allez.
Simplement rappelez vous où vous êtes situé sur l'échelle sociale.
Réponse de le 27/11/2016 à 11:59 :
GE92 : en ce qui me concerne, c'est fait ! : il n'y a pas que le patronat qui lise la Tribune.fr, n'en doutez pas...
Réponse de le 27/11/2016 à 13:12 :
petit rappel culturel : lisez la Cousine Bette de Balzac et vous aurez une vision du personnage...
a écrit le 26/11/2016 à 18:01 :
Superbe (mais pitoyable) manipulation médiatique, je m’explique :
L’article de la Tribune cite mot à mot la déclaration de FILLON : « …EN FOCALISANT l'assurance maladie NOTAMMENT sur les affections GRAVES OU de longue durée » .
Traduction des auteurs quelques lignes plus loin, je cite à nouveau : « François Fillon propose de RESERVER la prise en charge par l'Assurance maladie aux seules pathologies LOURDES et de longue durée».
1/ « FOCALISER » (version Fillon) s’est transformé en « RESERVER » version journalistes !
2/ « NOTAMMENT » a disparu de la « traduction » !
3/ « affections GRAVES OU de longue durée » s’est transformé en « aux seules pathologies LOURDES ET de longue durée ». Le GRAVE » est devenu « LOURDE » et surtout le « OU » est devenu « ET »…ouvrant la porte à tous les phantasmes de la restriction de l’accès aux soins de ville, aux hôpitaux, aux maternités publiques, à l’indemnisation des accidents du travail ou des arrêts maladie et autres d’invalidité, etc…. qui seraient réservées aux malades bénéficiaires de l’ALD…Et encore à la condition qu’ils soient bien atteints d’une « pathologie lourde »….
Pauvre Presse Française...
Réponse de le 26/11/2016 à 22:52 :
On nous ne l'a fait pas ... On a bien compris que "focaliser" voulait bien dire "réserver" en langage Fillon ! Alors, faut arrêter de nous prendre pour des c.... !
a écrit le 26/11/2016 à 15:46 :
Une proposition stupide pour ceux qui veulent diminuer facialement la part publique dans les dépenses nationales.

Que 50 et des % passent par les poches de l'Etat n'est pas un problème si en retour le service fourni par l'Etat est conséquent (et c'est le cas).

Un système de santé libéralisé à l'américaine coûte beaucoup plus cher que le notre à service rendu égal, parce que contrairement au privé l'Etat peut faire de larges économies d'échelle en captant l'essentiel du marché, et parce que l'Etat n'a pas besoin de faire de bénéfices.
a écrit le 26/11/2016 à 14:34 :
C'est LA bombe du programme Fillon.
Tendre vers un modèle de santé ultralibéral à l'Américaine... sauf que la France n'a pas et n'aura pas le degré d'initiative privé des Américains. Cela va causer un gap terrible. A voir s'il instaure cela après de lourdes réformes structurelles fructueuses en toute fin de mandat. S'il le fait dès le début, cela reviendra à étouffer encore plus la reprise de la consommation et donc l'économie. La France n'a pas besoin d'étouffoir, public comme privé (peu importe), elle a besoin :
1. De stabilité dans les règles du jeu.
2. De facilités pour investir, créer.
Et alors seulement, il faudra faire quelques ajustements sociaux.
L'Etat doit financer les baisses d'impôts massives des entreprises par une baisse de ses dépenses de fonctionnement et par un relèvement de la TVA éventuellement. Pour le reste, nada. Ce n'est plus le moment de punir les gens, cela n'a que trop durer.
Pour moi, Fillon est beaucoup trop punitif. Il faut toujours se poser la question : "quel est son pêché originel ?" en terme d'autocritique. Quelle erreur en amont fais-je, laquelle va générer tout un tas de problèmes successifs à posteriori. Celle de Fillon consisterait à faire du punitif avant de faire de l'incitatif. De l'air ! Les Français ont juste besoin d'air !
Réponse de le 26/11/2016 à 17:24 :
Son programme est juste totalement hors de propos et donc toxique.

Revenons au plein emploi et les problème de dette publique, de financement des retraites et de la santé seront résolus. Ainsi que beaucoup de problèmes "sociétaux périphériques.

Sauf que plus je regarde le programme de cet individu, moins j'y vois de création d'emploi.
C'est au contraire une machine infernale qu'il va mettre en place et qui va amener une récession en spirale.

S'il prétend détruire 500 0000 emplois en augmentant le temps de travail de 5 millions de fonctionnaire de 4 heures par mois. Combien de millions d'emplois vont disparaitre si le temps de travail légal de 18 millions de salariés du privé passe de 35 à 48 heures?

Une règle de trois stricte dit: 11.7 millions... on triple le taux de chômage actuel.

Même en admettant qu'il l'ait vue plus grosse que la sardine qui a bouché le port de Marseille, sa politique va à l'encontre des intérêts les plus basiques de la population française.
Réponse de le 26/11/2016 à 18:54 :
Fillon est catholique, la punition est une composante du catholicisme.
En culottes courtes, il devait aller "à confesses" déballer des "péchés" véniels et largement imaginaires pour lesquels un curé lui donnait une absolution moyennant quelques "Je vous salue Marie" et autres "Notre Père". La Punition pour l'absolution! Pour Fillon être malade serait un péché. Être malade peut devenir mortel... Ah bon, comme le péché mortel?
Inévitablement ça laisse des traces qu'on retrouve dans "Aide toi, le Ciel t'aidera". Concrètement, si tu es malade et pauvre tourne-toi vers le Ciel, sauf si tu as les moyens financiers de faire appel à la médecine libérale.
La santé selon Fillon, un monarque même pas éclairé (ou alors à la bougie!)
Réponse de le 26/11/2016 à 22:55 :
Mais ... pourquoi ce serait aux sans dents de financer la politique des entreprises à savoir leurs courses aux profits et à la plus value ? N'y a t'il pas assez de banques, de riches, de milliardaires qui pourraient se charger de cette tâche ?
a écrit le 26/11/2016 à 13:41 :
Il faut faire la différence entre prélèvements sur les entreprises et prélèvements sur la consommation, et aussi ceux pour la santé et ceux pour le chomage et les retraites. Deux documents traitent de cette question; la note n°6 du CAE et l'étude de Coe-Rexecode sur la fiscalité. Qui serait capable de les comprendre?
a écrit le 26/11/2016 à 12:58 :
Ah j'oubliais en 2016 j'ai annulé ma carte bleu je commence à préparer mon programme pour 2017
a écrit le 26/11/2016 à 12:50 :
Depuis 40 et plus toujours les mêmes problèmes non résolus et de surplus nous avons la guerre ! Il veulent tout faire, se rejettent la faute les uns aux autres. Puisqu'ils n'y arrivent pas un seul problème a régler par quinquennat. Moi la hausse de la TVA des mutulles etc.. je vais régler cela d'une autre façon pour contrebalancer cette frénésie de l'augmentation et de la perte de nos acquis pour être les premiers avant l'Allemagne arrêt de la téléphonie illimité, arrêt de certaines assurances, plus de cinémas, boycotte de la mode, plus d'autoroutes et encore...... bon je garde l'électricité et le chauffage
a écrit le 26/11/2016 à 12:14 :
Perso, je suis pour la civilisation des loisirs, je vais me balader, à la plage, les robots bossent et cotisent pour nous. Nous recevons le revenu universel qui augmente fortement tous les ans: c'est ça le vrai progrès: social et technologique !
N'est il pas ?
Votez pour moi ;)
Réponse de le 26/11/2016 à 18:56 :
Une vraie vie de nantis et de milliardaire mon ami
Réponse de le 27/11/2016 à 16:53 :
Mon programme du bonheur, pas plus, pas moins ! :)))))
a écrit le 26/11/2016 à 12:03 :
Intéressant le système prévu par notre apôtre catho peut-être adepte de la secte que refuse de donner la commission des sectes à l’OPUS DEI. Ne pas confondre catho avec chrétien.
Les plus démunis comme dans les pays anglo-saxons seront les plus mal soignés
Les classes moyennes verront leur niveau de vie baisser car la prime mutuelle nom cocasse pour des assureurs privés qui versent des dividendes sur la maladie emputera fortement leur revenu.
Les plus aisés remarque purement sur le plan des revenus car un monde uniforme est un monde sans motivation, seront épargnés.
Autres conséquences j’entends aujourd’hui les syndicats de médecins crier aux loups concernant l’affaire du tiers payant certaines de leur remarques me semblent justifiées mais ils mettent en plus leur crainte d’être sous la coupe des mutuelles mais avec M Fillon ce n’est plus une crainte mais une certitude les médecins seront obligatoirement sous la coupe des mutuelles, fini la médecine libérale vive la médecine mutualiste au seul nom de la rentabilité.
Autre point à ne pas négliger l’espérance de vie baissera car aujourd’hui cette espérance est due à une santé de qualité donnée par l’ensemble du corps hospitalier et le régime sécu même s’il n’est pas parfait et mal contrôlé, demain fini cette espérance de vie chutera car la santé ne sera plus un bien commun mais une affaire de spéculation.
Je comprends aussi la trajectoire intellectuelle mais surtout budgétaire de ce Monsieur si l’espérance de vie vient à décliner pour la partie adulte alors le régime des retraites sera de facto en meilleure santé lui. Intelligent mais aussi assez mortifère.
Enfin fini pour nos anciens et je sais de quoi je parle qui vont souvent voir leur meilleur ami le docteur et qui par sympathie fait passer le petit rhume sous couvert d’une MLD type cardio, et oui fini ce petit jeu malsain pour les finances de la sécu.
Il faudrait également que nos anciens soient au même niveau que les salariés de retenue pour financer la sécu.
M. Fillon le corbeau de la santé sera t il élu ce que je ne souhaite pas en tant qu’électeur dit de droite. Demain je vais voter mais s’il est de la présidentielle alors NON.
Réponse de le 26/11/2016 à 14:00 :
"Les retraités sont au même niveau." : le total des cotisations sociales sur les retraite est de 8,5% pour 8,75% pour les salariés (à moins que vous vouliez leur faire payer une cotisation chômage et une cotisation vieillesse pour lesquelles ils n'auront droit à rien?)
a écrit le 26/11/2016 à 11:31 :
Si une grande partie du programme Fillon me convient cette mesure sur les remboursements des dépenses maladie me semble bizarre !!!une des première mesure à prendre serait déjà de contrôler tous ceux qui venant de l étranger pour se faire soigner ne payent jamais!! et les tricheries !!!!!demain vote j hésite ???
Réponse de le 26/11/2016 à 14:38 :
Oui, finalement il est à côté de la plaque.
a écrit le 26/11/2016 à 10:56 :
Il faudrait arrêter le misérabilisme en France. 90 % des Français peuvent payer pour leur petit risque (ils paient plus cher pour réparer leur plomberie).

Au Brésil quand vous êtes travailleur indépendant et que vous devez vous faire opérer vous passez d'abord à la banque pour contracter un prêt. Nous n'en sommes pas là en France.
Réponse de le 26/11/2016 à 14:55 :
Il y a longtemps que les médicaments de confort ne sont plus remboursés et pour certains très partiellement remboursés. François Fillon a éludé, mais dans son projet il va beaucoup plus loin et même très loin. Les maladies graves et longues sont dûment répertoriées. Elles sont au nombre d’une quarantaine. Mais, entre ces maladies et les médicaments de confort, il existe un panel très large de petites et moyennes infections. Elles sont supérieures en nombre et nécessitent des soins et des médicaments durant plusieurs jours et semaines, selon les cas. Ce sont ces prestations que François Fillon veut retirer du champ des remboursements de l’Assurance Maladie. Objectif: atteindre l’équilibre absolu et stopper le déficit annuel qui s’échelonne, selon les années de 6 à 20 milliards. Dans ces chiffres figurent les allocations vieillesses, ce qu’oublie de préciser le candidat.
Réponse de le 26/11/2016 à 15:38 :
"Au Brésil quand vous êtes travailleur indépendant et que vous devez vous faire opérer vous passez d'abord à la banque pour contracter un prêt. Nous n'en sommes pas là en France."

Pas vraiment non, sauf si vous n'avez pas contracté d'assurance médicale du tout. Il existe des 'plans de santé', pas exactement gratuits, mais disponibles à l'image de ce que nous prévoit le cher François. Voir: "http://planodesaude.net.br"
Merci de ne pas raconter n'importe quoi sur le Brésil.
a écrit le 26/11/2016 à 10:48 :
Moi je propose de dérembourser progressivement et totalement entre le revenu médian de 2100 et un plafond 21000 euros mensuel. Médicaments remboursés produits en France par le service de santé des armés. Fin du remboursement de l'accouchement, limitation des allocations familiales limitées à trois enfants et dégressives en fonction des revenus, idem pour l'école ! Parce que là, il veut juste nous racketter pour entretenir à l'oeil les familles cathos qui en plus sont actionnaires du CAC40 !

Attention, c'est un tout petit électorat qui pourrait révéler sa limite dès demain soir, Tellement Brutus Fillon suscite le rejet !

Tu fais des mômes tu les assumes, j'aime pas les assistés, encore moins les voleurs, même si ils n'ont jamais été condamné !
Réponse de le 26/11/2016 à 11:32 :
J'approuve !. Stop à Brutus
Les familles nombreuses, tu fais des mômes, stop aux allocs, c'est pas bon pour la planète et l'avenir de nos enfants (pollution) et cela résoudra naturellement les problèmes d'assimilation !.
Pour le déremboursement entre 2100 et 21000, tout a fait d'accord aussi, finalement, faut prendre l'argent là ou il est !.
a écrit le 26/11/2016 à 10:28 :
En France, (je ne connais pas l'étranger), dès que quelqu'un propose une idée nouvelle pour régler un problème, c'est le bouclier levé. Il est de bon ton, non pas d'y réfléchir et d'en garder le côté intéressant et de modifier les effets pervers, non ! Dieu garde ! Il faut tout rejeter : le bébé et l'eau du bain.
Nous savons tous que les grandes rivières sont faites de petits ruisseaux, que même si acheter des somnifères (leur remboursement a heureusement baissé) et des cachets pour le mal de tête ou de dents ne coûtent pas aussi cher que soigner un cancéreux ou une victime d'AVC ou un cardiaque... malgré tout cela fait beaucoup d'argent à force. Pourquoi ? Car heureusement, il y a plus de gens en France qui ont un jour mal à la tête que le cancer. En plus, parfois une bonne hygiène de vie permet de ne pas avoir besoin de ces médicaments de confort et d'avoir une vie meilleure.
Personnellement je me dis pourquoi pas ? Les mutuelles sont davantage capables que la sécurité sociale de faire de la prévention et d'expliquer aux gens que dormir assez, faire du sport... ça évite les maux de tête bénins. Donc ce qu'il faut retenir de cette proposition, c'est attention, il faut bien définir avec l'aide des médecins, qui sont tout de même ceux qui s'y connaissent le mieux en maladie et, en particulier, avec les généralistes qui connaissent bien les maladies bénignes et les hypocondriaques et autres manies dispendieuses de leurs clients, ce que c'est qu'une affection bénigne ( le contraire d'une maladie grave). Déjà, on sait qu'une appendicite, c'est grave parce que sans médecin vous pouvez en mourir, ce n'est que parce qu'on vous opère aujourd'hui sans gros risques que certains croient que ce n'est pas grave mais d'autres choses mal soignées peuvent courir à la catastrophe et ça ce sont les médecins qui peuvent le dire.
Or, il se trouve que Fillon dans son programme a précisé qu'il voulait avoir des experts autour de lui, alors pourquoi penser d'office qu'il se croit un expert en médecine et que pour réformer la sécu, il ne fera pas appel à ce type d'experts pour déterminer, ce qui est grave de ce qui ne l'est pas ?
Réponse de le 26/11/2016 à 13:45 :
Mr Fillon a dit vouloir ouvrir et s'entourer de gens qui ont réussi, monde de précieuses ridicules où le CV compte plus que les idées...

Quant aux soi-disant experts... Lesquels, ceux qui ont ruiné la France en cinquante ans ?

Arrêtons déjà de produire une société anxiogène, ou domine la malbouffe et où règne le diesel au milieu des tours de béton chauffées à l'électricité nucléaire, ça coutera moins cher à la sécu, et faisons des remboursement dégressifs en fonction des revenus avec assurances partiellement complémentaires ou 100% privées ...
Réponse de le 26/11/2016 à 14:43 :
La réforme du système de santé n'est pas la priorité. Il fonctionne globalement bien, mieux qu'auparavant. Les déficits se résorbent. C'est quoi ce réveil brutal stupide ? Cela me fait penser à l'idée d'arrêter le diesel alors que les industriels diésélistes français ont ceux qui ont le plus fait évoluer et que l'industrie auto française repose le plus sur ce carburant. Remettre en cause les systèmes où nous sommes bons n'est pas la priorité, c'est dangereux. Il faut focaliser sur l'initiative et la fiscalité, les multiples taxes, les redondances... Grave erreur que de tout jeter par terre comme un fou furieux ! La France n'a pas besoin de révolution dans ce domaine. Fillon s'avère un homme dangereux. Son programme sur la santé lui coûtera la victoire au second tour face à Marine Le Pen.
Réponse de le 26/11/2016 à 23:05 :
FAUX ! Les idées nouvelles qui sont bénéfiques au peuple, les français les acceptent totalement ! Ce sont les idées à la Fillon que nous ne voulons pas comme nous n'avons pas voulu de celles de Sarkozy ni de celles des socialos. Toutes avaient la même base : le libéralisme ... Les politiques n'ont dons encore rien compris !
a écrit le 26/11/2016 à 9:05 :
Transférer les dépenses aux assurés sociaux permet de faire baisser le taux de prélèvements global, donc c'est très bien en facial et c'est le but principal en plus d'engraisser les mutuelles. Ca fera plein de pognon pour celles-ci et rien de mieux pour les assurés qui paieront un max. Le nombre de sans-dents va augmenter considérablement à tel point que Hollande passera pour un amateur.
A cette allure-là, s'il se retrouve en face de MLP au second tour, c'est soit MLP soit la pêche à la ligne.
a écrit le 26/11/2016 à 8:59 :
Ok pour une partie du programme notamment l'immigration et l'école.
Pas touche à la retraite.
Pas touche à la Sécu, si certains Français abusent, c'est inadmissible de punir tout le monde.(ex: 3 jours carence pour certaines catégories ou mon dentiste qui travaille 3 jours par semaine, il paye trop d'impôts)
Faut arrêter aussi avec les subventions aux entreprises entreprises (CICE, 40 000 000 000 €) pour gaver les "Carlos" ou autres, ou pour voir des délocalisations ou travailleurs polonais.
Mr Fillon, cela fait 40 ans que c'est la crise, on paye toujours plus pour avoir toujours moins et je vous juge en partie responsable de cet état de fait, vous n'êtes qu'un démagogue.
Pour cela je voterai AJ dimanche par défaut et Dupont-Aignan en Mai 2017.
Réponse de le 26/11/2016 à 14:47 :
Faut absolument faire passer sur les réseaux son programme sur la santé, c'est une horreur. Juppé ne devrait pas l'attaquer sur son côté réac mais sur ça : les personnes âgées et les familles avec des enfants en bas âge vont ramasser, ils ne vont rien comprendre au film. Ce seront eux les nouveaux dindons. A côté d'eux, les migrants se feront soigner comme des princes...
a écrit le 26/11/2016 à 8:52 :
ou comment elir un homme qui refuse
d'assumer sa responsabilitè lors du quinquèna et de sarko dont il fut le seul et unique 1er ministre
voila ce qui est convenue de lachete
il doit au meme titre assumer le deficit le chomage
et surtout le mystere a eclaicir de la cession de gdf organis par un avocat
de paille nomme cope
a écrit le 26/11/2016 à 8:50 :
Ok pour une partie du programme notamment l'immigration et l'école.
Pas touche à la retraite.
Pas touche à la Sécu, si certains Français abusent, c'est inadmissible de punir tout le monde.(ex: 3 jours carence pour certaines catégories ou mon dentiste qui travaille 3 jours par semaine, il paye trop d'impôts)
Faut arrêter aussi avec les subventions aux entreprises entreprises (CICE, 40 000 000 000 €) pour gaver les "Carlos" ou autres, ou pour voir des délocalisations ou travailleurs polonais.
Mr Fillon, cela fait 40 ans que c'est la crise, on paye toujours plus pour avoir toujours moins et je vous juge en partie responsable de cet état de fait, vous n'êtes qu'un démagogue.
Pour cela je voterai AJ dimanche.
Réponse de le 26/11/2016 à 12:10 :
Le dentiste a, comme toute les autres professions libérales, 90 jours de carence.
Les écarts de traitement en fonctionnaire, privé, indépendant et libéraux sont trop grand.
a écrit le 26/11/2016 à 8:47 :
c'est le frère de son ex président qui va être content. Déjà qu'il avait raflé la mise avec le vaccin HN1 puis avec la mutuelle obligatoire des salariés d'état. Le pied finalement d'avoir un pied dans la politique
a écrit le 26/11/2016 à 7:45 :
Je trouve que le curseur du débat sur ce sujet est complètement à coté de la plaque. Quand vous allez chez le médecin pour un rhume, vous ressortez de la pharmacie avec un sac de course remplis de produit chimique et de drogue.

Les labo profitent aussi des remboursement pour gonfler leurs prix, la rentabilité des médicament est bien trop élevé. La plupart du temps, les maladie les moins grave ne nécessitent que du repos, le corps humain est capable de régler la majorité des maladies.

Un contrôle des prix sur ce qui est sujet aux aide ne devrait pas être considéré comme une hérésie.

On pourrait aussi pointer du doigt certains médecin qui on un comportement douteux et pas forcément raccord avec l'idéologie du serment d’Hippocrate en ce qui concerne leur rapport aux labos. La manne remplace parfois la raison, et en ce moment c'est même le seul projet qu'ont nos politiques.
Réponse de le 26/11/2016 à 10:10 :
Je suis tout à fait d'accord avec vous. Certains médicaments sont inutiles ou dits de confort et sont systématiquement prescrits par certains médecins et remboursés par la sécu, moins maintenant heureusement.
Nous sommes les plus gros consommateurs de médicaments parce qu'entre ceux qui achètent tout ce qui est sur l'ordonnance sans regarder ce qu'ils ont dans le placard, ceux qui demandent en plus des médicaments à leur médecin pour pouvoir les donner pour les envoyer ensuite dans les pays pauvres ou pour s'automédiquer (? or, pour les hypocondriaques, leur propre pharmacie est remplie comme la caverne d'Ali Baba), cela fait beaucoup de gaspillage.
J'ai eu un médecin qui mettait systématiquement 3 à 4 médicaments sur mes ordonnances (j'ai la chance de n'avoir que des maladies bénignes le plus souvent), je me suis fait incendiée par un pharmacien parce que j'enlevais systématiquement les produits inutiles (pour la douleur par exemple alors que je ne souffrais pas de façon extraordinaire).
Réponse de le 26/11/2016 à 23:09 :
Ce sont deux débats différents ... ne faites donc pas diversion ! L'un est prôné" pour libéraliser le champ médical et le confier au privé, l'autre, concerne la responsabilité des laboratoires, le libéralisme appliqué aux médicaments et à la responsabilité des citoyens consommateurs.
Réponse de le 28/11/2016 à 10:39 :
Sauf que personne ne vous oblige à acheter la totalité de ces produits, d'ailleurs non remboursés pour la plupart.
Quant aux antibiotiques, la sécu a fait campagne pour sensibiliser à leur bon usage.
Le programme de FFillon n'est ni plus ni moins qu'un transfert d'une partie des dépenses de santé de la sécu vers le privé. Seules mesures dont est et a été capable la droite depuis belle lurette pour le plus grand bonheur des assureurs privés. Mais sans grande efficacité pour l'équilibre des comptes de la sécu.
Là comme dans d'autres domaines, rien de bien nouveau.
Comment FFillon a t'il réussi à se faire passer pour un homme neuf avec des idées nouvelles?
Bienvenu au 19e siécle.
a écrit le 26/11/2016 à 7:00 :
Fillon veut le réaliser.

Citation d'un article de Denis Kessler dans la revue Challenges le 4 octobre 2007.

...... "Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s'y emploie.

Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme...

A y regarder de plus près, on constate qu'il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C'est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s'agit aujourd'hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !"

Les revanchards de 1936 et 1945 sont toujours à l’œuvre.
a écrit le 26/11/2016 à 5:32 :
Avec cette fausse bonne idée, soit il ne sera pas élu en 2017 si il gagne la primaire, ou alors ce sera la révolution dans les rues car, les foyers ne pourront jamais se payer de telles mutuelles ! En tous les cas ma famille qui s'était engagé derrière lui fera machine arrière en mai 2017 si son programme ne change pas sur ce point précis !
Réponse de le 26/11/2016 à 7:06 :
ne devait pas être élu, c'était impensable. Et les anglais ne devaient pas non plus quitter l'Europe sur un coup de tête.

Et pourtant c'est arrivé.
Le programme de Fillon n'est pas sensé être applicable, pourtant il peut passer par ordonnance ou 49.3.

Cela fait des années que les gouvernements, y compris de gauche, ne font plus marche arrière, même avec 5 millions de protestants dans les rues et des sondages très négatifs.

De plus, l'état d'urgence permet toutes sortes de fantaisies allant de l'interdiction des manifestations à l'emprisonnement à domicile des opposants identifiés.
Réponse de le 26/11/2016 à 10:57 :
@Paul C

Il y a deux choses à faire:

1- La première chose à faire est d'ouvrir à la concurrence les assurances santé. Une simple comparaison entre ce que certains français paient s'ils ont la chance de ne pas être obligé de cotiser à la SECU et à une mutuelle désormais choisie et imposée par d'autres, et vous verrez que vous gagneriez du pouvoir d'achat... Les sociétés d'assurances privées couvrent l'ensemble des frais dès le 1° euro.... dans les memes conditions... et pour des cotisations moins chères : pour mon cas personnel, en démarrant à 50 ans, cela me ferait gagner près de 5 000 € de pouvoir d'achat, imposition supplémentaire déduite.
2- la deuxième chose est de libérer les employeurs de la charge et des risques de la collecte des cotisations sociales de leurs salariées... Les citoyens sont assez grands pour savoir choisir l'assurance qui leur convient, de rester à la sécu s'ils aiment.. L'employeur verserait le salaire dit "complet" aux salariés qui s'en débrouilleraient très bien tout seuls.

Une chose est certaine, Fillon propose de ne pas ajouter de boulets aux pieds de l'économie francaise... et bien appliquons simplement le droit européen qui protège nos voisins...
et comme le dit si bien marisol Touraine, puisque les mutuelles sont des sociétés privées ( comme la secu d'ailleurs) et bien appliquons le droit européen.: la concurrence libre et non fausséee
Réponse de le 26/11/2016 à 14:48 :
Idem, mon vote vient de changer à cause de ce point précis.
Réponse de le 26/11/2016 à 23:14 :
@reponse à Trump : vous dites "" l'état d'urgence permet toutes sortes de fantaisies" mais cet état d'urgence est déjà le fruit des politiques irresponsables qu'ont mené nos gouvernements de gauche comme de droite au Moyen Orient et en Afrique ! Les sans dents en subissent maintenant les conséquences mais le pire, il n'y a pas un plouc parmi eux qui pose cette question" 'Mais que fait la France au Moyen Orient" ? Et aucun pour demander des comptes, les citoyens sont juste bons à subir ...
Réponse de le 26/11/2016 à 23:24 :
@reponse à CAP 2006 : c'est un scandale ce que vous dites, un scandale de petit égoïste sûrement cadre et en bonne santé ! Vous oubliez de dire que les mutuelle privées se basent sur le risque : si vous êtes vieux, avez un handicap, une malformation, et pourquoi pas un risque héréditaire, les primes seront bien plus fortes et totalement inabordables pour les sans dents ! Vous avez 50 ans mais le jour où vous aurez le moindre bobo, votre prime triplera car pour une mutuelle, un vieux malade est un risque. Ce n'est plus une question d'argent mais de philosophie : notre société va t-elle laisser sur le carreau les plus faibles ? A partir de votre seule expérience tirée a un moment donné, vous extrapolé pour toute la société. Vous êtes dangereux ....
Réponse de le 27/11/2016 à 10:59 :
@ Zine...

Renseignez vous , s'il vous plaît.

Nous sommes en Europe, et ce que vous dites est totalement interdit.

Ce qui compte, c'est l'âge auquel l'assuré entre dans le systeme.
C'est d'ailleurs pour cela que ma simulation ne vaut que pour moi, sortant de la secu a 50 ans... un jeune y gagnerait davantage encore ( revenu au dessus du plafond de la secu)

La mutualisation du risque santé existait avant la secu... existe ailleurs sans la secu...
Et je trouve abject que la communauté aide si peu le risque dépendance, les défaut de vue et soucis dentaires, alors qu'il rembourse la jambe cassée ennpratiquant le ski, y compris l'arrêt de travail...

Ma logique est bien plus généreuse que la fausse solidarité d'une securité sociale qui laisse à charge de plus en plus y compris pour les traitements contre le cancer.
Réponse de le 27/11/2016 à 13:25 :
les affaires sont les affaires : avec la population vieillissante, succès garanti
a écrit le 26/11/2016 à 5:18 :
Au moins il balance avant l'election. S'il continue dans des voies aussi dures il n'aura plus personne pour l'elire.
Réponse de le 27/11/2016 à 13:19 :
Il balance après le 1er tour et uniquement parce que son programme social qu'on nous présente depuis la rentrée "comme le plus abouti" a enfin été "outé"...au fait, quid des indemnités dégressives de chômage à partir du 6° mois?
a écrit le 26/11/2016 à 4:49 :
Eh bien voila comment on perd une élection présidentielle!expliquer aux gens qu'ils ont le record de prélèvements obligatoires dans le monde,et donc qu'ils vont avoir droit a moins de protection dans les années qui viennent,chapeau l'artiste.Avec des élus de droite pareils,Hollande sera facilement au second tour,et la ,dans tous les cas il l'emportera!
a écrit le 25/11/2016 à 23:49 :
Les assurés en ALD(affection longue durée)représentent 10% des ayants droit.
Leurs soins nécessaires représentent plus de la moitié des dépenses de l'assurance maladie...si ce n'est davantage.
L'objectif de Monsieur Fillon n'est pas de réduire les dépenses de santé, mais de transférer une partie celles ci sur le compte de chaque citoyen.
Au lieu de payer les impôts dédiés nous paierons des cotisations.
L'effet économique de la consommation se doit dans ce cas être neutralisé par une baisse importante des impôts et taxes divers et variés pour éviter la déflation sévère.
Cela se fera à travers la suppression partielle des cotisations salariales de préférence patronale , celles des salariés paieront en partie la prime des mutuelles.
Se sera aussi une justification pour diminuer le coût d'exploitation de l'assurance maladie en réduisant encore davantage les effectifs de notre institution.
Monsieur Fillon pourra s’enorgueillir d'avoir réduit les dépenses public.
Mais il l'aura fait en abandonnant ce qui était un formidable idée, incapable d'être récupéré par les libéraux...une politique sociale solidaire
En effet la cotisation des mutuelles se base pas sur votre revenu , mais sur le risque.
exemple: les cotisation les plus élevées seront pour les plus agés.
le coût la mutuelle d'un ouvriers du bâtiment sera plus élevé que celui d'un comptable.
D'autres critères peuvent entrer en compte .
Aujourd'hui nous payons nos cotisations en fonction de nos revenus.
Demain nous paieront en fonction du risque que les assureurs définiront.
Une grande famille, à revenu équivalent, aura un cout d'assurance maladie plus élevé qu'un célibataire.
Basta la politique solidaire...mais c'est ce que beaucoup de monde veut... semble-t-il...un repli sur soi...en somme
Réponse de le 26/11/2016 à 1:18 :
est ce que les gens savent qu'une entreprise paient 1000 euro de cotisation social pour un smic?
pour le resultat qu'on sait et les déficits qu'on connait
Réponse de le 26/11/2016 à 5:21 :
Oui, et les requins d'assureurs vont avoir la vie belle et prospere. C' est a pleurer.
Réponse de le 26/11/2016 à 8:51 :
il est faux de dire que l'entreprise paie 1000€ de SS par mois pour le smic, archi faux.
Réponse de le 26/11/2016 à 9:13 :
@SLIM

Dans la mesure ou l'entreprise travail à l'export...ce pourrait être un argument.
En dehors de cet aspect particulier, Il faut se poser aussi la question du risque systémique.
Risque de réduction du pouvoir d'achat de la population pour les entreprises .
Moins de sous ...moins de commandes.
Risque Sanitaire...retour de maladies infectieuses exposant l'ensemble de la population... dont les actifs.
Une entreprise ce n'est pas un résultat de calculette...c'est beaucoup plus complexe.
Réponse de le 26/11/2016 à 14:50 :
Slim> Dans le panneau. Tu cotises plus socialement que ton patron, faut pas exagérer dans l'autre sens non plus !
a écrit le 25/11/2016 à 23:03 :
Un système à l'américaine où les coûts des mutuelles atteignent jusqu'à 1000 $ par mois sans compter des franchises pouvant dépasser les 5000 $ par an . Les pauvres et même la classe moyenne ont intérêt à rester en excellente santé sinon ils vont casquer.
a écrit le 25/11/2016 à 22:09 :
Cela fait des années que les différents gouvernements diminuent les remboursements mais là c'est la droite dure revancharde qui montre que son but ultime est d'enrichir les classes supérieures (financièrement !) et l'oligarchie par le biais de l'appauvrissement de 80 % de la population (la classe moyenne qui représente encore l'écrasante majorité de la population). Car en effet, les assurance complémentaires (qui n'auront de complémentaires plus que le nom) vont ainsi tripler voire quadrupler leurs cotisations.
Cela fait des années que c'est leur objectif et ils n'osaien pas passer aux actes. Ils vont faire passer de Gaulle pour quelqu'un d'extrême-gauche !
C'est champagne pour les assurances et les mileux de la finance qui salueront par un + 5 % pour la CAC 40 si Fillon était élu.
a écrit le 25/11/2016 à 21:29 :
L'assurance santé à pour rôle de base de fournir une mains d'oeuvre en bonne santé.
Derembourser massivement serait la porte ouverte à de nombreux problème s sanitaires.

Une population en bonne santé est bien. Plus productive.

François Fillon n'a jamais eu d'autre travail que politique.il ne connait rien au travail. Aux charges etc...

Il fait parti de cette France pour qui les autres sont un problème. Son traitement de choc va tuer l'âne. Et une fois mort il dira que ce n'est pas sa faute que l'âne n'avait qu'à être en bonne santé.... CQFD
a écrit le 25/11/2016 à 21:01 :
Les services publique on montrer leur incapaciter a controler les depenses et les abus tout simplement parce qu ils ne sont pas fait pour sa
Il est donc tout a fait coherant de faire une delegation de service avec le prives plus competent et plus eficace dans l assurance
Réponse de le 26/11/2016 à 23:29 :
Les services publics ont, au contraire, mené la France au 5ème rang des puissances mondiales .... Alors, faut arrêter de raconter des conneries juste pour saper ces services publics. Les banques ont un milliard de fois plus fait de mal aux citoyens que les services publics ...
a écrit le 25/11/2016 à 20:58 :
ce sera la fin des docteurs fonctionnaires....les gens n'iront plus voir les médecins pour la bobologie sachant qu'ils ne seront plus remboursés, fin l'assistanat sans compter pour les ménages au revenu moyen capable de dépenser sans compter pour des sorites restos, voyages à 700 € la semaine par têtes mais incapable d'accepter de supporter le moindre euro quand il s'agit de la santé (médicament, visite médicale) ou de payer les livres scolaires....trop cher évidemment quand on habille ses gosses avec des baskets à plus de 100 € !!!!
Avec fillon ce sera l'assurance complémentaire avec, pour ceux qui le peuvent, une hausse des cotisations mutuelles (qui sont devenues des entités commerciales, des instituions financières à part entière) et pour ceux qui ne peuvent pas l'assurance d'une vie raccourcie, faute de soin, du coup l'espérance de vie va baisser, et les caisses de retraites vont se rééquilibrer et tout celà grâce à FIFI....
a écrit le 25/11/2016 à 20:48 :
Les services publique on montrer leur incapaciter a controler les depenses et les abus tout simplement parce qu ils ne sont pas fait pour sa
Il est donc tout a fait coherant de faire une delegation de service avec le prives plus competent et plus eficace dans l assurance
a écrit le 25/11/2016 à 20:24 :
Le docteur Fillon, en bon néolibéral, pratique la saignée : pour alléger " les charges "
(= cotisations sociales) tout en baissant les impôts et en supprimant l'ISF, il demande aux sans dents de se payer sécu et mutuelle. Quand on sait que beaucoup doivent déjà renoncer à cotiser à une mutuelle, de plus en plus chère, merci pour l'ordonnance !
a écrit le 25/11/2016 à 20:10 :
Et le régime local d'Alsace-Moselle . Que deviendra-t'il ?
a écrit le 25/11/2016 à 19:42 :
Il est frappant de voir chaque jour, des salles d'attente de Médecins remplies de personnes qui ne sont marquées ni de la moindre fatigue, ni de traits tirés ou cernées, ni pales, ni jaunes. Déresponsabilisation des citoyens, irrespectueux de ce bien commun qu'est la S.S.
Ne vous plaignez pas d'une C.SG-C.R.D.S à 8% et 15.5%
Il faudra tout de meme enlever aux assurances santé, les Taxes qui pèsent sur la cotisation de la complémentaire. Et l'économie dégagée imputée d'abord à l'absorption de la dette de la S.S 220 milliards d'euros, puis diminution de cette C.S.G-C.R.D.S
Réponse de le 25/11/2016 à 23:40 :
On ne fréquente pas les mêmes médecins on dirait...
Le médecin, c'est aussi de la prévention (dépistage, vaccin, sensibilisation).
Et quelqu'un qui a un cancer n'a pas forcément les cheveux qui tombent ou une maigreur maladive. J'en sais quelque chose !
Réponse de le 26/11/2016 à 12:19 :
Excusez moi mais un peu c.. votre raisonnement, tous les 3 mois je dois renouveler mon ordonnance et croyez moi ça me gonfle d'aller chez le médecin. Une ordonnance 6 mois me comblerait.
a écrit le 25/11/2016 à 19:27 :
ce mix entre deux politiques de soins totalement opposées avec un encadrement non détaillé est incohérent. Il vaut mieux augmenter les contrôles des fraudes et des abus, le médecin traitant tel qu'il est actuellement en étant le premier rempart.
Réponse de le 26/11/2016 à 5:26 :
BIEN SURE!!!!
a écrit le 25/11/2016 à 18:41 :
La déliquescence de la gauche ouvre une possibilité historique pour faire les réformes dont le pays a besoin, c'est à dire celles qui permettent de ne plus engager la vie de nos enfants en laissant dériver les finances publiques et nos dettes. Il faudrait être fou pour ne pas taper fort, et c'est ce que M.Fillon entend faire: nous verrons. Par ailleurs, nous avons rendu par le tout gratuit beaucoup trop de nos concitoyens irresponsables. je gage que la plupart ne savent même pas les coûts pour la collectivité de leurs pratiques médicales. Il n'est pas malsain de revenir sur ce sujet, tout en assurant que tous aient accès aux soins évidemment. Rien de très scandaleux, nous sommes dans le cadre d'une Assurance (maladie).
Réponse de le 25/11/2016 à 20:09 :
A vous lire, il faut croire que la droite est aussi déliquescente que la gauche, cette droite qui a si longuement régné de 2002 à 2012.sans rien faire. De nos jours, de toute façon droite traditionnelle et gauche traditionnelle, c'est bonnet blanc et blanc bonnet : même vision néolibérale du monde, celui des privilèges et de la course au fric.
Réponse de le 25/11/2016 à 20:56 :
La vie de nos enfants ne sera juste plus engagé de la même façon, t'as de l'argent tu paies, tu n'en as pas tu crèves... moi je trouve cela scandaleux
a écrit le 25/11/2016 à 18:29 :
un comble de la part d'un homme qui a toujours vécu grassement de l'argent du contribuable ; contribuable qui va subir les réformes sur sa retraite , son temps de travail et ses soins pour continuer à assurer le train de vie des élus
a écrit le 25/11/2016 à 18:06 :
A mon avis , on revit les vieux discours des candidats à chaque élections, enfin de compte tous pareils une fois en place vous verrez ce que vous verrez ! un chèque en blanc pour cinq ans . Ces discours sont un attrape tout, chacun y trouve son compte , mais rendez-vous dans cinq ans et le prochains sera aussi bon . Gardez le morale , il en faut . Moi je ne cour plus j'ai tout compris merci .
a écrit le 25/11/2016 à 17:40 :
Pour F.Fillon, c'est toute la "Médecine de Ville" qui doit être prise en charge par les mutuelles et les complémentaires santé....!! (Médecin général, Kiné, optique, dentaire,)
d'où une prévision d'augmentation des tarifs des mutuelles (par deux au moins...) car les assureurs ont des critères de rentabilité pour leurs actionnaires
a écrit le 25/11/2016 à 17:34 :
Le mieux sera de rester en bonne santé et de mourir en bonne santé afin de ne pas peser sur la collectivité....pour cela Jacques Attali s'était déjà penché sur la question au travers d'un ouvrage des années 80. Il écrivait en substance qu'à partir de 65 ans l'homme coûte plus qu'il ne rapporte et qu'il fallait alors envisager son élimination....avec humanité toutefois....à force nous y arrivons doucement....
a écrit le 25/11/2016 à 17:24 :
Il a raison, la sécu ne rembourse plus rien. Ne parlons pas des lunettes ni des soins dentaires. Les mutuelles à condition qu'elles soient réellement des organismes privés
peuvent prendre le relais. Sur des verres de lunettes à 600 euros, la SS rembourse 14 euros. Il faut en finir avec ce système.
Réponse de le 25/11/2016 à 21:05 :
Si la Sécu ne rembourse pratiquement rien sur les lunettes, les remboursements de mutuelles sont plafonnées en fonction de vos cotisations. Fillon souhaite pour la "médecine de ville" transférer son coût vers des mutuelles ou assurances privées, ces dernières ayant un critère
rentabilité vis à vis de ces actionnaires
Médecine de ville = consultation pour des "petites" maladies, l'optique, le dentaire, les audioprothèses, les kinés, les médicaments, certains actes de radiologie.... attendez vous à une très forte augmentation de vos cotisations personnelles (par deux ou trois) ....!!
Réponse de le 26/11/2016 à 5:30 :
Il serait bon de poser la question "pourquoi des verres coutent aussi cher?".
a écrit le 25/11/2016 à 17:12 :
Avec Fillon il vaut mieux être jeune beau et riche et vive le développement des inégalités que vont en penser les catho de la manif pour tous qu'est ce qui est plus important la GPA ou l'explosion de la pauvreté!
Réponse de le 25/11/2016 à 18:59 :
apparemment hollande et ses sbires ont déjà largement commencé l'oeuvre d'explosion de la pauvreté, voyez le nombre d'inscriptions au resto du coeur.
Réponse de le 26/11/2016 à 9:10 :
oui gaguzo..tout simplement parce que Hollande et ses sbires ont poursuivi une politique libérale....de droite quoi !
a écrit le 25/11/2016 à 17:08 :
modele anlo americain
soit t es riche et là pas de problème et si t as pas d argent tu crèves !merci qui ?
a écrit le 25/11/2016 à 16:58 :
La solution consiste à réduire les prélèvements sur les entreprises, donc inclus dans les prix de la production de ces entreprises, et de les reporter sur la consommation, et plus spécialement sur la consommation d'énergie. Cela concerne surtout les charges sociales de retraites et de chomage. Il faut atteindre progressivement un point d'équilibre. Cela correspond à la note n°6 du conseil d'analyse économique, page 12. Lisez la et essayez de la comprendre. Fillon n'a pas tout compris. Macron est plus prêt de la vérité. Il faut respecter l'équité avec une allocation universelle prévue par Valls et Woerth.
Réponse de le 25/11/2016 à 19:50 :
Je vous réponds sans vous avoir lu : on connait votre disque rayé.
Réponse de le 26/11/2016 à 8:24 :
@Gépété. Si Fillon pouvait lire mon commentaire, il agirait autrement et augmenterait ses chances d'être élu. Tant pis pour lui. Cela donne un avantage à Macron.
Réponse de le 26/11/2016 à 15:14 :
Gépé, t'es pointu dis donc.
Votez Gépé, cqfd !
a écrit le 25/11/2016 à 16:45 :
L'IVG fait elle partie des affections longues ? Il ne veut pas supprimer l'IVG, mais veut visiblement l'autoriser qu'aux riches.
Réponse de le 25/11/2016 à 19:01 :
un mensonge comme le vôtre n'en fait pas une vérité, savez vous que beaucoup ont un niveau supérieur au vôtre et c'est commun et très facile, et eux réfléchissent, pas comme vous.
Réponse de le 25/11/2016 à 23:42 :
J'ai rien compris à votre message. C'est qui "eux" ? Je critique Fillon, pas les femmes ayant recours à l'IVG...
a écrit le 25/11/2016 à 16:26 :
je ne voterai pas pour lui, mais je lui suis reconnaissant d'ouvrir ce dossier qui nous concerne tous. Du même coup je remercie l'auteur pour son développement, même si je sens bien qu il n'est pas très emballé par son ouverture.
Si Fillon laisse de côté c'est truc stérile comme la façon d'enseigner l'Histoire, on devrait avoir un débat de fond et et de qualité, ce qui est plaisant au citoyen que je suis. J'ajoute que plus le débat est de qualité plus les réponses démagogues de l'extreme droite sont hors de sujet.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :