Bandeau Présidentielle

Présidentielle 2017 : Fillon est-il en passe de décrocher ?

 |   |  298  mots
Dans le dernier sondage Elabe, François Fillon est crédité de 17,5% des intentions de vote... au plus bas. Il serait largement distancé par Emmanuel Macron et Marine Le Pen.
Dans le dernier sondage Elabe, François Fillon est crédité de 17,5% des intentions de vote... au plus bas. Il serait largement distancé par Emmanuel Macron et Marine Le Pen. (Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)
Un sondage Elabe publié ce 20 mars, place Emmanuel Macron en tête (25,5%) devant Marine Le Pen (25%). François Fillon serait largement distancé (17,5%).

François Fillon est-il en passe de décrocher?  Selon l'enquête Elabe réalisée pour L'Express et BFMTV, publiée ce 20 mars,  Emmanuel Macron et Marine Le Pen seraient en train de s'imposer comme les deux vainqueurs du premier tour. Le sondage place le fondateur d' En Marche! en  tête de classement avec 25,5% des intentions de vote. Il passerait donc devant Marine Le Pen (25%).... Mais attention à la marge d'erreur.

En revanche, rien ne va plus pour François Fillon, il perd 1,5 point en deux semaines et se retrouve à son plus bas niveau depuis fin janvier avec 17,5% d'intentions de vote.... Conséquence des "affaires". L'autre enseignement de ce sondage concerne les deux candidats de la gauche, Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon qui se neutralisent. Le premier est crédité de 13,5% d'intentions de vote, le second de 13%.

Macron élu au second tour avec 63% des voix

Chez les "petits" candidats, Nicolas Dupont-Aignan est stable à 3%, suivi du centriste Jean Lassalle (1%), François Asselineau, Philippe Poutou et Nathalie Arthaud, sont crédités de 0,5%. Jacques Cheminade n'atteint pas ce seuil.

Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait avec 63% d'intentions de vote face à Marine Le Pen, créditée de 37%.

*Sondage réalisé sur un échantillon de 3010 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Au sein de cet échantillon, a été extrait un sous-échantillon de 2847 personnes inscrites sur les listes électorales pour l'établissement des intentions de vote. La représentativité de l'échantillon national a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession du répondant après stratification par la région de résidence et la catégorie d'agglomération. Interrogation par questionnaire auto administré sur Internet les 17 et 19 mars 2017

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2017 à 11:30 :
Fillon est malheureusement le seul des onze candidats à dire la vérité sur l'état pitoyable du pays et à présenter des mesures difficiles pour y remédier si l'on ne veut pas laisser à nos enfants et petits enfants un avenir de plus en plus dur à vivre. Les autres semblent jouer une pièce de théatre dans le monde des bisounours uniquement dans le but d'étre élus car leurs belles promesses seront irréalisables.
Réponse de le 23/03/2017 à 15:07 :
Votre champion a deja reculé sur la secu (normal ca deplaisait aux vieux, son coeur de cible electoral) puis hier sur les economies pour les collectivites locales (il a juste divise par 2 leur montant, une paille). SI par miracle il est elu, il sera un Chirac bis ! IL ne fera rien pour le pays mais se consacrera eteindre ses incendies judiciares

PS: je lui souhaite bien du courage quand il faudra convaincre de travailler 4h de plus par semaine gratuitement quelqu un qui gagne meme pas 2000 €/mois en faisant un VRAI travail alors que sa femme emmargeait a 6000€ a ne rien faire ...
a écrit le 22/03/2017 à 17:51 :
Ce qui est fendard .... voir les (escrocs) députés de droite comme de gauche se rallier à Macron !
a écrit le 22/03/2017 à 16:11 :
Fillon a été premier ministre 5 ans, sa carrière est une carrière d’apparatchik, rien le vide, des idées dépassés, la bagnole, la FNSEA, le nucléaire toutes les erreurs et les magouilles de ces politiciens qui nous bassinent avec leurs discours faux et mensongés.
a écrit le 22/03/2017 à 15:54 :
fillon va dévisser car les juppéistes et centristes vont filer chez macron..fillon c'est monsieur "SALADE TOMATE OIGNON".
Il nous aura tout fait ce monsieur...
a écrit le 22/03/2017 à 8:43 :
Tous les électeurs de tous bords ont compris que le système mis en place ou le troisième pouvoir (judiciaire) a mis tout en oeuvre pour immerger ou "couler" le candidat FILLON, dès le départ de la "Présidentielle" ou le tuer dans l'oeuf avant qu'il n'éclose...vraiment. Mais, tout à chacun aura compris dans ses propres idées et non idéologies "Logos"= Science des idées, inculquées, formatées qu'il faut sauver le soldat François.Il ne s'agit pas de coeur, mais le constat d'un acharnement sans relâche. Je m'inquiète sur ces journaux qui ont pour " enquêteurs" des journalistes qui se substituent aux véritables enquêteurs Officiers de Police Judiciaire. Donc, si j'ai bien compris, également, le Droit à la délation et la chasse aux sorcières sont ouvertes en permanence. N'y a t'il pas des officines légales pour cela ?
Réponse de le 22/03/2017 à 15:46 :
"Je m'inquiète sur ces journaux qui ont pour " enquêteurs" des journalistes qui se substituent aux véritables enquêteurs Officiers de Police Judiciaire".

Mais avant d'enquêter ,les journalistes recoivent des infos sous plis souvent du même parti politique.
Réponse de le 23/03/2017 à 15:11 :
Diable, il est fort Hollande. Il a reussit a forcer Fillon a salarier sa femme & enfants, a aller chercher des costumes sans les payer .... Et la fuite vient surement pas du PS mais de gens qui le connaissent bien et du meme parti que lui (qui pouvait savoir qu il avait fait un emploi fictif ? il etait pas con au point de s en vanter !!). En tout cas, si c est Rachida, elle a fait un sacre boulot et maintenant personne va la contrarier quand elle voudra recuperer le siege a l assemblee de Fillon... bye bye NKM
a écrit le 21/03/2017 à 20:42 :
Ben dans toutes mes connaissances, aucune voix pour Fillon ni Hamon, des Le Pen probables, et des tas de non votants habituels pour en marche.
Mais de la à prendre le vélo pour rejoindre l'isoloir?
N'empèche quelle magnifique pub que ces grands bus paris, orly roissy à 10 balles pour mr Macron et autres idées magiques à 3 sous.
Réponse de le 21/03/2017 à 21:45 :
Au moins les cars Macron c'est un petit changement introduit pas un exécutif dont la marque de fabrique a été "l'immobilisme est en marche, rien ne l'arrêtera". Mais je ne comprends pas, à l'isoloir, il faut y rendre en marche, à vélo ou en car ?
a écrit le 21/03/2017 à 15:06 :
Parce que vous faites confiance à Elabe ? La sondagite est une vrai maladie qui devrait être éradiquée rapidement. Comme le disent certains commentateurs, autant supprimer les élections puisque les sondages sont la "Vérité", comme ceux qui viennent d'être réalisés pendant (?) ou juste après le débat; Les médias en diffusant ce genre de pratique deviennent de moins en moins crédibles, dommage !
a écrit le 21/03/2017 à 14:17 :
le trop est l'ennemi du bien dit on. C'est particulièrement le cas pour les sondages qui envahissent les médias et qui embarrassent plus qu'ils n'informent. J'ai le sentiment que leur finalité vise plus à influencer les électeurs et les inciter à s'inscrire dans une démarche moutonnière que je rejette catégoriquement . accordons un peu plus de crédit au libre arbitre de chacun et la démocratie s'en portera mieux.
a écrit le 21/03/2017 à 13:31 :
Cela me rappelle les sondages "autoréalisateurs" de la présidentielle 2012 où les sondeurs ont créé une dynamique Mélenchon et détruit une dynamique Bayrou. Le plus grave est que cela avait marché.
a écrit le 21/03/2017 à 12:59 :
La côte de Fillon remontera peut-être un peu maintenant qu'on sait que notre brave ministre de l'intérieur avait payé des jobs familiaux à ses deux filles lorsqu'elles étaient agées de 15 à 23 ans. Coût des 24 CDD : 55.000 Euros ! Bel argent de poche pour les lycéennes, sans aucun doute très compétente et travaillant jour et nuit !
a écrit le 21/03/2017 à 11:37 :
Si on les écoutent bientot les sondages seront faits avant d'avoir faits les débats !!!! Formidables ces sondeurs!!!!! n'oubliez surtout pas que comme disait Coluche, a force de nous sonder c'est nous qui l'avons dans (le fion)....
a écrit le 21/03/2017 à 11:06 :
Honnêtement, je suis lassé de voir autant de sondages de commentaires sur les sondages et de commentaires de commentaires sur les sondages. Comme si le sondages étaient l'Alpha et l'Omega? Ce ne sont pas les sondages qui me permettront de me forger une opinion, mais les programmes, les débats et la personnalité des candidats et d eleur équipe.
a écrit le 21/03/2017 à 10:54 :
17,5%-18%, c'est à peu près le score que les sondages attribuaient à Fillon à la primaire. Il a fait 44%... Même s'il n'est finalement pas élu, il appartiendra à la droite et au centre d'obtenir une majorité nette aux législatives, de manière à appliquer leur politique même si Macron est président.
Réponse de le 23/03/2017 à 15:16 :
vous voyez Fillon faire 44 % vous ? il est carbonisé a cause de ses mensonges. Qui peut croire une seule pormesse d un type qui ment sans arret ?

Quant a une victoire LR aux legislatives, c est quand meme mal barré. Outre le fait que l electeur qui a vote Macron va surement pas voter LR un mois apres histoire de paralyser le pouvoir par une cohabitation, il va y avoir un paquet de depute LR qui vont devenir macroniste juste pour sauver leurs sieges.
Et si les LR gagnent les legislatives, ils vont mettre qui comme premier ministre ? Fillon ? Sarkozy ? Cope ?
a écrit le 21/03/2017 à 10:37 :
Mais non, mon jean cricri, il est en train de se faire oublier au milieu du peloton, pour surprendre tout le monde !
a écrit le 21/03/2017 à 10:14 :
Avec le battage médiatique , les affaires , Fillon aurait dû passer la main dès sa mise en examen. La droite décidément la plus bête du monde avait pourtant une voie royale tant Hollande ,a été un mauvais président. Résultat, on ne voit pas comment Macron pourrait être battu. Marine a un programme extravagant à l'image des deux autres Mélenchon et Hamon. L'après Fillon ne s'annonce pas plus rose pour les RI. les quinquas bodybuildés
à l’ego sont sur le pied de guerre pour prendre la succession de la génération baby boom.
Dommage pour les français car, il est à craindre que Macron réplique le Hollandisme en le mâtinant d'économie digitale.
a écrit le 21/03/2017 à 10:12 :
"Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait avec 63% d'intentions de vote"

Logique puisque il y a un rassemblement republicain au second tour ,pour les autres candidats ce serait la même chose avec plus ou moins de % .J'imagine pas l'aile droite du PS voter pour MLP contre Hamon par exemple si celui-ci arrivait au second tour .C'est pour cela que celui qui arrivera au second tour est certain de gagner.
Réponse de le 21/03/2017 à 21:41 :
".J'imagine pas l'aile droite du PS voter pour MLP contre Hamon par exemple si celui-ci arrivait au second tour " Non, mais accompagner les électeurs LR à la pêche le jour du second tour, peut être. De toutes façons ce n'est pas une vue de l'esprit quand même, car en cas de duel Fillon Le Pen, le score de celle-ci semble devoir augmenter de près de 20 points entre les 2 tours (alors qu'il ne monte "que" de 12 points en cas de duel Macron le Pen). Ce qui montre à l'évidence que la frontière gauche/ Le Pen est encore bien plus poreuse que la frontière droite/ Le Pen.
Réponse de le 22/03/2017 à 16:26 :
"Ce qui montre à l'évidence que la frontière gauche/ Le Pen est encore bien plus poreuse que la frontière droite/ Le Pen".

Tout dépend du theme surtout depuis l'arrivée de Philippot qui a amené avec lui les idées de Chevenement comme la retraite à 60ans etc...Pour la droite c'est plutôt l'immigration , les migrants etc...En fin de compte le FN c'est comme Macron on pioche à droite et à gauche.
a écrit le 21/03/2017 à 10:06 :
C'est terminé pour Fillon, on ne remonte pas un tel écart à un mois de l'échéance. En réalité l'affaire des présumés emplois fictifs n'a été qu'un catalyseur, une sorte de prétexte du rejet des français face aux propositions économiques et sociales de la droite. En décembre Fillon était en tête des sondages mais les français étaient majoritairement contre le relèvement de l'age du départ à la retraite, la suppression de l'ISF, la suppression de 500 000 postes de fonctionnaires, le relèvement du taux de TVA, la réforme de l'assurance maladie... Cherchez l'erreur.
Réponse de le 21/03/2017 à 10:29 :
La majorite des francais se rendent bien compte qu ele systeme actuel ne fonctionne pas et qu il faut changer. Par contre, il est evicent que s il doit y avoir serrage de ceinture, ca doit etre pour tout le monde et pas open bar pour certains. Le projet Fillon privilegiait clairement les plus riches (et les retraités) et penalisait les actifs qui auraient du travailler plus pour gagner moins. Ca aurait peut etre ete accepte si Fillon etait integre mais sera a coup sur rejete avec un Chirac bis qui s est paye sur la bete pendant 40 ans (il est depute depuis 81)
Réponse de le 22/03/2017 à 23:45 :
Pour équilibrer le régime des retraites par répartition : Comme la durée de vie s'allonge, pour ne pas baisser le montant des retraites et ne pas augmenter les cotisations (= baisser le salaire net), il faut évidemment partir plus tard à la retraite.

Inciter fiscalement les assujettis à l'ISF à financer les entreprises et la création des emplois associés en échange de la suppression de l'ISF. L'impôt détruit de la valeur, l'investissement crée de l'activité. C'est du bon sens.

(En simplifiant un peu) En baissant les charges salariales de 4% et en augmentant le TVA de 2%, cela augmente notre pouvoir d'achat des produits français de 2% et augmente de 2% le coût des produits étrangers. Donc, cela favorise l'achat par les habitants français des produits fabriqués en France. De plus, le coût de nos produits pour les autres pays baisse de 4%, cela améliore notre compétitivité de 4% par rapport à tous les autres pays. C'est évidemment dans l'intérêt de tous les Français.

Les postes de fonctionnaires qui seront supprimés sont ceux qui n'apportent pas un service permettant d'améliorer l'économie (et la sécurité) de la France. Je cite ici quelques gros établissements publics :
- France Télévision : 10120 employés (sans compter les prestataires) = 3 milliards d'euros ! (France 2,3,4,5,Ô,info + 24 chaînes France 3 régionales + 9 chaînes outre-mer)
- Radio France : 4200 employés (645 millions d'euros) [France Info, France Inter, France Musique, France Culture, FIP, 44x France Bleu, Mouv' + L'Orchestre national de France, L'Orchestre philharmonique de Radio France, Le Chœur de Radio France, La Maîtrise de Radio France]
- France Média monde : 2050 employés (250 millions d'euros) (RFi, France 24, TV5 monde, Arté, Arté Belgique, Festival, ICI ARTV // Participations dans euronews, AfricaNews, Mezzo, Planète, Médiamétrie, Canal France International)
- BPI : 1970 employés
- Établissement français du sang : 1950 employés
- Ministère du développement durable : 56900 employés
- Ministère de l'agriculture et de l'alimentation : 32300 employés
- Réseau ferré de France : 1600 employés
- Les ports français (et leurs dockers)
- Les aéroports français
- INA : 960 employés
- et CNC, INSEE ...
a écrit le 21/03/2017 à 10:02 :
Des casseroles en pagaille, un bilan de premier ministre plus que minable, et un programme fait pour ses amis milliardaires, avec le doublement programmé des cotisations mutuelles tout en continuant à cotiser à la sécu tant qu'à faire ! Tva augmentée de 2 % rien moins, plus d'heures sups, des semaines de 45 heures possibles jusqu'à 65 ans si vous arrivez jusque là...
Oui Fillon a tenté un pari, celui de se retrouver en face de Marine et d'être élu comme Chirac en 2002. Alors il a chargé au maximum la barque.
Quand on pense que Juppé aurait gagné sans même faire campagne...bravo le système des primaires où la quasi totalité des votants avaient les cheveux blancs.
Réponse de le 22/03/2017 à 23:24 :
et alors heureusement qu'ils sont là les cheveux blancs ,ce sont eux qui font tourner l'économie française, paient des impots, cotisent plein pot aux mutuelles, et tout cela après 45 ans de cotisatons. et bien je leur dis respect à ces cheveux blancs. Ils ne verront pas si les jeunes de 2017 en font autant mais ces derniers ne semblent pas doter de COURAGE.......
Réponse de le 23/03/2017 à 15:22 :
IL n y a pas de quoi etre fier que ce soit les retraites qui fassent tourner l economie. Ca veut juste dire que les jeunes sont saignes a blanc pour vous payer soins medicaux et retraites (eh oui, vos pensions, c est nos impots).
C est nous qui faisons tourner la France et en plus vous nous crachez dessus ! Nous avons certainement bien plus de courage que les baby boomers qui ont profite d une croissance forte. Car qui travaille pour 400 €/mois (ca s appelle un stagiaire) ? Qui engloutit 50% de ses revenus dans son logement ? Qui doit faire des annees d etudes pour esperer trouver un travail (et paye a peine plus que le smic) ? Qui doit s entasser dans des grandes villes ?
a écrit le 21/03/2017 à 8:55 :
Et encore je pense qu'il est surévalué tout comme le pen et macron, les trois candidats désignés par les médias comme favoris, pardon je ne le pense pas, j'en suis sûr puisque les propriétaires des instituts de sondage étant plus ou moins liés directement aux propriétaires de ceux-ci.

Avec toute la couverture médiatique dont ils bénéficient si c'est pas un d'entre eux qui est élu c'est que ce sont véritablement de grosses billes hein, c'est un peu comme rater un éléphant dans un couloir.

L'oligarchie ne veut pas de mauvaise surprise, elle est nulle pour gouverner mais par contre comme elle possède tous les outils de production c'est elle qui fait les élections.

Au secours.
Réponse de le 21/03/2017 à 11:06 :
C'est en général la gauche que les sondages surévaluent. Sans rappeler le cas Jospin 2002, inutile de rappeler que contrairement aux augures qu'en 2012 Hollande n'a pas écrasé le premier tour, et qu'il n'a même pas atteint les 50% des votants au second, cas quasiment unique dans l'histoire de la Vè. En particulier, le score résiduel de Hamon paraît bien élevé, il devrait plutôt être vers les 4-5% vu l'inanité de ses propositions, son sectarisme, sa propre médiocrité et celle de sa campagne, plus le fait que l'échec politique du quinquennat de Hollande est pour beaucoup dû à l'attitude des "frondeurs", notamment les Baumel, Hamon, Montebourg, Guedj et al.
Réponse de le 21/03/2017 à 16:14 :
"C'est en général la gauche que les sondages surévaluent."

Et pour quelle raison des instituts de sondages privés payés par des partis de droite gonfleraient les partis de "gauche" svp ?

Alors j'attends j'attends voir votre démonstration forcément magistrale qui va nous le prouver sans hésiter.

Pour le reste ce n'est comme d'habitude que de la propagande et donc sans aucun intérêt.
Réponse de le 21/03/2017 à 22:00 :
@c_b : reprenez tous les scrutins récents :
-2002 : même si les sondages avaient bien vu le resserrement des scores entre Jospin et Le Pen, aucun n'avait vu le premier passer derrière le second
-2012 : tous les sondages donnaient en 2011 DSK puis Hollande gagnants par près de 20 points de Sarkozy (quand celui-ci n'était pas carrément donné éliminé au 1er tour). Résultat, la différence de voix entre les 2 a été inférieure au nombre de votes blancs, autrement dit un résultat des plus serrés. D'ailleurs en 2007 et 2012 l'institut de sondages qui a donné les résultats les plus proches de ceux du scrutin était le très décrié OpinionWay. Enfin en 2014, sur la foi des sondages, Menucci se voyait déjà maire de Marseille...
a écrit le 21/03/2017 à 8:48 :
Selon FILTERIS (qui a prédit Brexit et Trump), Fillon et Macron sont au coude à coude
a écrit le 21/03/2017 à 8:00 :
refaite votre sondage apres le debat et les éclaircissements sur le financement de la campagne de MR MACRON les les emplois des enfants leroux
a écrit le 21/03/2017 à 7:39 :
Bref, n'allons pas voter : les sondeurs et les médias savent ce qui est bon pour nous et l'avenir est déjà écrit. Supprimons les élections puisqu'elles ne servent à rien d'autre qu'à attiser les populismes : voilà au moins une économie que nos dirigeants impécunieux feront facilement... L'hystérie sondagière atteint des sommets médiatiques qu'il ne faudrait plus revoir. Tous les jours on sort un sondage sur la présidentielle, voire deux ...
Réponse de le 21/03/2017 à 11:13 :
La présidentielle sous sa forme actuelle est l'élection qui rend fou. Il vaudrait bien mieux, soit faire élire le président au suffrage indirect comme le prévoyait la forme initiale de la constitution de la Vè (par un collège électoral élargi de plus de 80 000 grands électeurs composé des parlementaires, des conseillers généraux et de représentants des conseils municipaux) avec un retour au septennat, soit laisser le dernier mot aux électeurs mais sur la base d'une sélection réduite de candidats en relevant fortement le nombre de parrainages requis (par exemple à 5000).
a écrit le 21/03/2017 à 4:27 :
BFM/L'EXPRESS roulent pour qui ? pour Macron. Pour comprendre le résultat d'un sondage, voir le donneur d'ordre.
a écrit le 21/03/2017 à 3:45 :
Ce comique decline, comment pourrait-il en etre autrement: un menteur, profiteur et demagogue ?. La droite sera laminee a cause de l'entetement de ce zigue, alors qu'elle avait un bld devant elle. En prime les francais vont heriter d'un petit opportuniste sans idees claires pour le devenir des francais et du pays dans son ensemble, ou bien d'une folle aux idees nauseabondes. C'en est affligeant.
Réponse de le 21/03/2017 à 8:59 :
Je suis pas sur que Fillon avait vraiment des idees claires. S il en avait ils les auraient mises en oeuvre comme rpemier ministre ou aurait demissionné.
Mais c est clair que Fillon est responsable du plantage des LR. Comment peut il pretendre etre elu avec toues les casseroles qu il a aux fesses. ET si par miracle il est elu, il sera un chirac bis: fera rien a part etouffer ses problemes judiciaires.
Quant a Macron, il faut juste esperer qu il soit meilleur que Hollande (pas tre sdifficle quand meme). Au moins ca promet un bon coup de balai sur la classe politique francaise
Réponse de le 21/03/2017 à 11:19 :
@cd : le "problème" de Macron est qu'étant assez nouveau venu en politique il a relativement peu de casseroles (même si de nombreuses questions commencent à se poser tant sur son patrimoine et ses déclarations que le financement de son action politique qui finiront bien par se muer en questions très gênantes). Par ailleurs il risque fort de ne pas pouvoir réunir de majorité, même relative, pour appliquer son programme. Dans le meilleur des cas il pourra s'en sortir au coup par coup par des négociations projet par projet avec la droite et le centre, dans le pire il devra cohabiter avec ceux-ci tout au long de son mandat.
a écrit le 21/03/2017 à 1:02 :
Ben au vu du débat de ce soir ou Macron a été complètement transparent, on peut parier que les resultats du prochain sondage seront legerement differents
a écrit le 20/03/2017 à 20:42 :
Bien mal acquis ne profite jamais, surtout quand on s'autoproclame chantre de l'intégrité.
a écrit le 20/03/2017 à 18:33 :
Le plus amusant, c'est que le régime avait mis en place des mécanismes visant à empêcher les autres d'accéder au pouvoir, et qu'aujourd'hui, ce système se retourne contre eux. La séparation de la justice et du gouvernement en place est donc devenue une urgence incontournable :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :