Quel scénario si François Fillon était "empêché" ?

 |   |  940  mots
François Fillon ne serait pas candidat s'il était mis en examen dans l'affaire qui concerne l'emploi de son épouse. Or, les règles des primaires de gauche comme de droite ne prévoient aucun plan B quand le candidat désigné ne peut finalement pas se présenter. En revanche, un tel cas de figure est évoqué par la Constitution française.
François Fillon ne serait pas candidat s'il était mis en examen dans l'affaire qui concerne l'emploi de son épouse. Or, les règles des primaires de gauche comme de droite ne prévoient aucun "plan B" quand le candidat désigné ne peut finalement pas se présenter. En revanche, un tel cas de figure est évoqué par la Constitution française. (Crédits : POOL)
L'"affaire" Pénélope Fillon met en lumière les règles qui doivent s'appliquer quand un candidat officiel à l'élection présidentielle se trouve finalement "empêché" de se présenter.

Et si François Fillon était « empêché » de se présenter à l'élection présidentielle ? Certes, ce n'est encore absolument pas à l'ordre du jour, François Fillon a le cuir dur et 35 ans de politique au compteur. Il connaît les règles du jeu et sait très bien que les périodes préélectorales sont propices à l'envoi des « boules puantes ». Le candidat officiel de la droite et du centre a d'ailleurs déclaré jeudi 26 janvier sur TF1 : « la seule chose qui m'empêcherait d'être candidat, c'est si mon honneur était atteint, si j'étais mis en examen ». Son honneur, on ne sait pas, tout va dépendre des développements de « l'affaire Pénélope ». Son « emploi » d'attachée parlementaire était-il fictif ou pas ? Quant à la mise en examen, il est peu probable, même si le parquet a décidé d'ouvrir une enquête, qu'elle puisse intervenir avant le premier tour du scrutin présidentiel le 23 avril.

Pas de "plan B" prévu par les primaire de droite et de gauche

Mais, au-delà de la polémique, cette affaire a servi de révélateur sur un point fondamental depuis que le principe des primaires s'est imposé. Quelle est la règle, le « plan B », si un candidat désigné à l'issue du processus est finalement « empêché » pour une raison ou une autre, accident de santé, accident de la route, etc. ? Renseignements pris, ni les règles de la primaire de la droite ni celles de la primaire de la gauche ne prévoient un tel scénario. «C'est le grand vide, rien n'est prévu », explique à La Tribune un dirigeant du parti « Les Républicains » (LR) qui ajoute « c'est en écoutant Fillon hier soir sur TF1 que l'on s'est rendu compte de cet oubli ».

Juppé n'ira pas en cas "d'empêchement" de Fillon

De fait, le sujet mérite question. Aux Etats-Unis, à l'issue des primaires, c'est un  « ticket » président/vice-président qui est désigné, aussi, le candidat à la vice-présidence peut remplacer au débotté le candidat président en cas "d'impeachment"  de ce dernier. Rien de ceci en France. Il faudra donc improviser. Plusieurs hypothèses sont sur la table ? Repêcher le candidat finaliste malheureux du second tour de la primaire ? Un élu « LR» juge le scénario « plausible », du moins dans le principe. Mais encore faut-il que l'intéressé accepte.

Or, en l'occurrence, depuis Bordeaux, Alain Juppé a "exclu définitivement" de revenir dans l'arène en cas de retrait contraint de François Fillon. Et le « troisième homme », Nicolas Sarkozy a fait exactement de même.

L'autre hypothèse réside dans l'organisation rapide d'un congrès du parti « Les Républicains » pour désigner un nouveau candidat, parmi des concurrents qui se seraient signalés. Reste à savoir si les partis associés accepteraient un tel scénario de substitution.

Le Conseil constitutionnel à tous les pouvoirs pour décaler l'élection

Mais il y a encore un autre obstacle : la date limite pour le dépôt des 500 parrainages auprès du Conseil constitutionnel. Un problème qui n'est d'ailleurs pas explicitement lié à la tenue de primaires. Cette année, la date est fixée au 17 mars. Ensuite, il est trop tard pour concourir. Ce qui pourrait signifier que, si pour une raison ou une autre, le candidat d'un parti est « empêché » au-delà du 17 mars... sa famille politique n'aurait plus de représentant à l'élection présidentielle faute de pouvoir désigner un nouveau champion, les délais étant dépassés.

En fait, un tel scénario est impossible car le Conseil constitutionnel pourrait alors intervenir, aux termes de l'article 7 de la Constitution, modifié en 1976. De fait, Le Conseil constitutionnel peut, sans y être obligé, choisir de reporter le scrutin si un évènement intervient dans les sept jours avant le dépôt des signatures (soit, cette année, à compter du 10 mars). Un tel scénario avait failli se produire en 2012 quand Eva Joly, candidate officielle d'Europe Ecologie-Les Verts avait été hospitalisée à la suite d'une chute.

En revanche, quand des faits conduisant à un empêchement se déroulent entre l'officialisation des noms des concurrents et le premier tour - soit, cette année entre le 20 mars et le 23 avril-  les Sages doivent alors décaler l'élection. Enfin, si c'est l'un des deux candidats en lice pour le second tour qui est concerné par un « empêchement, alors le Conseil constitutionnel se doit d'ordonner que le processus électoral soit entièrement recommencé depuis le début....

Texte de l'article 7 de la Constitution

« Si, dans les sept jours précédant la date limite du dépôt des présentations de candidatures, une des personnes ayant, moins de trente jours avant cette date, annoncé publiquement sa décision d'être candidate décède ou se trouve empêchée, le Conseil constitutionnel peut décider de reporter l'élection.

Si, avant le premier tour, un des candidats décède ou se trouve empêché, le Conseil constitutionnel prononce le report de l'élection.

En cas de décès ou d'empêchement de l'un des deux candidats les plus favorisés au premier tour avant les retraits éventuels, le Conseil constitutionnel déclare qu'il doit être procédé de nouveau à l'ensemble des opérations électorales ; il en est de même en cas de décès ou d'empêchement de l'un des deux candidats restés en présence en vue du second tour ».

Jusqu'ici, un tel cas de figure ne s'est jamais produit sous la Vème République....

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2017 à 7:52 :
Inadmissible comportement de f Fillon qui ne sait plus quel stratagème utiliser pour éviter sa noyade! Peut être qu'une jour il tendra la main à Mélenchon qui sait ? Mais je ne pense pas que ce dernier accepte de déjeuner avec quelqu'un d'aussi peu intègre que Fillon! Le même Fillon qui prônait l'intégrité l.honnêteté!!esperons vraiment que les français ne seront pas dupes!
a écrit le 13/02/2017 à 15:15 :
Et si Fillon était mis en examen , ne pouvant ainsi représenter les Républicains qui l'ont désigné pour l 'élection Présidentielle ..Et si Fillon était ensuite relaxé aprés l 'election.. . Belle manoeuvre de discrédit pour la justice , dont il faudrait tirer les enseignements , tant est que la France soit encore une démocratie
a écrit le 13/02/2017 à 9:27 :
La procèdure "d' empeachment"aux USA est une procédure de destitution d' un président en exercice non d'un candidat, il n' y a aucune analogie possible, d' un point de vue juridique, avec ce qui se passe en France pour un candidat a une élection présidentielle!
a écrit le 02/02/2017 à 0:14 :
"Empêché" de quoi ? "Impeached", ça veut dire "destitué". S'agirait-il une fois de plus d'une traduction farfelue ?
a écrit le 01/02/2017 à 15:56 :
Avec ce genre d'élite, c'est sûr que les touristes vont avoir une drôle de représentation de l'honnêteté des français. Il n'y a qu'à lire la presse étrangère du moment.
a écrit le 01/02/2017 à 14:20 :
bizare les fait remonte a 5 a 10 ans et il appaisse 3 mois avant les presidentielle chercher la raison?
a écrit le 01/02/2017 à 12:51 :
On s'en moque qu'un candidat soit de droite ou de gauche, l'essentiel c'est qu'il défende les intérêts des français et que ce ne soit pas un candidat des banques comme Macron.
Fillon out, j'espère que la droite présentera NKM, bon elle est déconnectée de la réalité de la vie des français (toutefois moins que Juppet) mais elle est franche et honnête.
a écrit le 01/02/2017 à 9:42 :
Sio Mr François FILLON est exclu de la présidentielle, je souhaiterai que Mr SARKOZI
se presente à la place de LMr JUPE- c'est le seul de droite pouvant réussir à vaincre- c'est mon point-de vu- merçi.
Réponse de le 01/02/2017 à 11:35 :
D 'accord avec vous mais les dirigeants républicains et la droite n ont pas encore compris que Mr Sarkozy était le meilleur pour gagner et surtout pour relever le pays !!!dommage !!tant pis pour nous
a écrit le 31/01/2017 à 22:03 :
C'est comme en matière fiscale: c'est un ABUS DE DROITS
a écrit le 31/01/2017 à 20:49 :
Deux personnalités LR de bien meilleur qualité que M.Fillon et certainement largement aussi compétentes : Michelle Alliot-Marie ou Valérie Pécresse. En plus, elles présenteraient l'avantage d'être des femmes.
Réponse de le 01/02/2017 à 9:38 :
Pécresse va nous porter la mouise:elle avait choisi Juppé,puis Fillon
a écrit le 31/01/2017 à 19:37 :
IL Y EN A UN QUI DOIT RIGOLEZ LA HAUT C EST NOTRE POTE COLUCHE/// LUI QUI A DIT LA MOITIE DES HOMMES POLITIQUE SONT DES BON A RIEN LES AUTRE SONT PRES A TOUS///EN CE MOMENT IL SE JETTENT TOUS SUR MACRON COMME SUR UNE BOUE EN MER GROSSE? IL N Y AURAS PLUS DE CANDIDATS QUE D ELUES A CE JEUX DE SAUF QUI PEUT LE BATEAUX COULE???
a écrit le 31/01/2017 à 17:23 :
Fillon en embauchant sa femme,n'a rien couté de plus au contribuable français puisque ces sommes sont automatiquement disponibles pour les députés!Alors ou est le problème?
Réponse de le 01/02/2017 à 9:37 :
Le problème n'est pas d'embaucher sa femme, le problème c'est l'emploi fictif...
Réponse de le 01/02/2017 à 15:51 :
Quel mépris!Quel cynisme! Les sommes en cause déboursées par les impôts des français (car eux, ils en paient, ce qui n'est pas toujours le cas des élus...) supposent un travail réel et non pas un simple passage de l'aspirateur familial une fois par semaine! ...Les veufs et les veuves qui perdirent leur demie part à cause des efforts budgétaires réclamé par cet oncle Picsou sont effarés. Qu'attendre d'un politicien uniquement professionnel préoccupé par sa seule réussite matérielle personnelle?En Grande Bretagne, ce genre de sangsue est vite repéré et prié de faire ses valises.
a écrit le 31/01/2017 à 7:41 :
La boule de neige roule et s'étoffe au passage : pourquoi la création de la société 2F Conseil n'a pas été publiée au BODACC? Pourquoi M.Fillon est allé en 2013 chez M.Poutine donner une conférence, alors qu'il n'était plus ministre, avec l'avion de son ami ? Qui sont les clients de 2F Conseil quand on sait que M.Fillon est un farouche opposant de l'embargo avec la Russie?
a écrit le 31/01/2017 à 4:24 :
Apparement, les strateges oublient une chose importante. La credibilite d'une partie des gens de droite epris de valeurs republicaines, incompatibles avec l'esprit de magouille usee a la corde par nombre de politocards. Cette population de droite votera, certes mais blanc, ou absente le jour du srcutin. Le micron a des lors une avenue devant lui.
C'est la fin des partis, sans doute un bien pour le pays, mais de grosses turbulences a prevoir. Bon courage aux francais qui croient encore a l'esprit des lumieres, helas bien faibles ces dernieres annees. Sarko a vraiment casse le pays, hollande l'a acheve.
a écrit le 30/01/2017 à 20:18 :
Z'ont qu'à demander à Macron de prendre la place, il en sera surement ravi, lol!
a écrit le 30/01/2017 à 18:22 :
le vocabulaire des politiques de droite inquiette!......... les défenseurs de mr fillon seront des victimes collatérales au regard des Francais
a écrit le 30/01/2017 à 16:41 :
Le problème de l'empêchement, j'en avais parlé hier dans un autre forum car cette situation où le candidat ne peut plus se présenter est toujours envisageable. (accident, maladie, etc...) Il est quand même ahurissant que nos partis politiques ne connaissent rien des choses de la vie. cela montre leur vision à très court terme et sans aléas possibles du déroulement de l'année en cours. Quels peuvent être leur vision et le cap à montrer pour les années à venir quand rien n'est pensé pour répondre à un événement impromptu? cela nous laisse encore plus interrogatif et dubitatif sur leur efficience à diriger un pays. Affligeant
a écrit le 30/01/2017 à 16:00 :
Malgré tout le blabla dans la presse des soutiens de Fillon, la question est simple : existe-t-il un délit de travail fictif de Mme Fillon, oui ou non ?
Si, oui, il se démet car il n'est plus crédible, si, non, l'affaire est classée.
Je constate, que François Fillon n'a pas une seule fois menacé le Canard enchainé et les autres médias de poursuites en diffamation. Pourquoi, s'il est blanc comme neige ?
Réponse de le 30/01/2017 à 20:18 :
Bien sûr que Fillon ne menace pas. Il fait.

Pour porter plainte pour diffamation il faut une diffamation. Si l'accusation manque de précision, le procès sera perdu pour vice de forme, alors inutile de se précipiter. Cette diffamation, c'est selon François Fillon d'avoir accusé Penelope Fillon d'emploi fictif, et la justice est en train d'examiner les faits. Soit l'emploi est fictif et les Fillon vont avoir des problèmes, soit il est réel et c'est le canard enchaîné et tous ses suiveurs qui vont avoir des problèmes. Et si vous ne l'avez pas entendu, avant de penser que Fillon ne poursuit pas en justice ceux qui le méritent, souvenez-vous qu'il a annoncé lui-même au journal télévisé ce qu'il allait faire, et ça manque nettement de discrétion.

Cela dit vous avez raison de parler du blabla des soutiens de Fillon dans la presse, en théorie il est parfaitement ridicule. Je précise tout de même qu'en pratique il est nécessaire, afin de rééquilibrer le blabla en sens inverse qui se déverse sur les réseaux sociaux, et qui est tout aussi condamnable et ridicule.
a écrit le 30/01/2017 à 15:31 :
La seule qui ne dit rien, est première dans les sondages.
Réponse de le 30/01/2017 à 17:33 :
Les autres, on tellement peur qu'elle leur grille la place qu'ils gardent depuis 45 ans. Qu'ils font une fixation et commentent sans cesse ce qu'elle dit ou fait. Ils aimaient mieux son père qui n'avait aucune ambition plus facile a diaboliser . Pas de pôt pour eux c'est une femme et de plus avocate et une vraie de formation ce qui n'est pas le cas pour beaucoup d'entre eux .
a écrit le 30/01/2017 à 13:12 :
Fillon est foutu, ll doit appelé a voter Macron !
a écrit le 30/01/2017 à 10:45 :
J'ai vraiment honte pour F.Fillon, comment peut il mentir si ouvertement devant les Français. Il y a de multiples témoignages qui montrent que ces affaires sont bien réelles. Comment ces personnes qui témoignent qu'ils n'ont jamais vu Madame Fillon travailler pourraient elles mentir ? Ce serait un énorme risque pour elles d'être accusées de diffamation. D'ailleurs on peut remarquer que ces mêmes personnes ne font pas l'objet de plaintes de la part de la famille Fillon. Il est bien évident que s'il s'agissait d'un complot contre F.Fillon il aurait été très facile pour lui d'éteindre le feu immédiatement en portant plainte tout simplement, ce qu'il ne fera pas. CQFD.
Réponse de le 30/01/2017 à 12:46 :
Cahusac a fait pareil . ils ont honte de rien nos politiques , leurs carrière d'abord les sans dents apres .
Réponse de le 30/01/2017 à 14:00 :
La question de sa crédibilité est clairement posée. Il a gavé toute sa petite famille à l'argent public et il prétend demain serrer la ceinture des classes populaires pour soit disant permettre aux comptes nationaux de se redresser ! Lui paye sa femme 40 ans de SMIC pour huit années de dilettante et veut réduire voir supprimer les indemnités des chômeurs en fin de droits, supprimer la sécurité sociale de De Gaule, faire bosser les salariés 48 heures par semaine ! Un paradis pour les ayants droits, un enfer pour les gens d'en bas !
Réponse de le 30/01/2017 à 14:07 :
Il est assez facile d'apporter la preuve que quelqu'un travaille.

Il y a des agenda, des plannings (congés annuels, congés maladie (à l'époque il y avait encore des jeunes enfants au foyer), RTT, etc), des témoignages directs de collègues et de contacts, des notes de frais, des courriers, des mails, etc etc...

Or curieusement personne ne se souvient d'avoir vu Mme Fillon agir en tant qu'assistante officielle de son mari... à commencer par elle même.

Ca ne sent pas bon pour le couple.
D'autant plus que personne ne comprend cette supposée embauche à 100 000 € dans une revue dont le CA était de 470 K€ en 2015, qui est chroniquement déficitaire, et dont le directeur ne sait rien (alors qu'il y avait 3 employés).
Le prétexte de conseil informel ne tient pas la route. Quand une boite est en difficulté on n'appelle pas une ménagère de 60 ans qui n'a jamais tenu un livre de compte à la rescousse !
a écrit le 29/01/2017 à 22:08 :
chers amis politiques, le pen, fillon, macron, et compagnie nettoyez votre marigot.
votez une loi : toute personne ayant des responsabilités qui a profité, détourné, volé, escroqué de quelque manière que ce soit le bien public soit soumis à une peine de 10 ans de prison minimum et incompressible, au remboursement des sommes, puis condamné automatiquement au retrait de ces droits civiques pendant 30 ANS!! après nous reparlerons de vos grands airs et de vos grandes phrases..... de vos mains sur le coeur et de voS honneurS bafouéS par un complot, ainsi que de tous vos blablas désuets .
a écrit le 29/01/2017 à 21:52 :
Quand un candidat vos le coup il peut se présenter la veille de l'élection et être élu... Si DSK se présente vous croyez que le prochain président sera Fillon, Hamon ou Macron? Soyez un peu sérieux...
a écrit le 29/01/2017 à 21:08 :
Pecresse
a écrit le 29/01/2017 à 20:44 :
Déjà, un article politique sur La Tribune, je trouve ça déplacé : même si les politiques sont sous les ordres des plus riches, ils sont censés ne pas viser l'argent. (en principe. Sauf pour certains partis, ok.). Mais c'est surtout un article inutile car Mr Fillon sait qu'il ne peut être mis en examen avant l'élection. Donc, à moins de mourir, je ne vois absolument pas pourquoi il ne se présenterait pas. Vu la guerre de religions actuelle, il a toutes les chances...
Réponse de le 30/01/2017 à 15:54 :
Le cas est assez simple comparé à ce que se coltine habituellement le parquet financier. La plupart des auditions ont été réalisée, les pièces ont été saisies.
D'ici une semaine les juges peuvent s'être fait une intime conviction sur la base des éléments recueillis par la police.

Mr Fillon et/ou Mr Lacharière et/ou Mr Joullaud pourraient bien être mis en examen dès la semaine prochaine sur l'une ou l'autre des affaires.

Mr Joullaud, celui dont on ne parle pas, mais qui a des choses à expliquer. Pourquoi il a surpayé Mme Fillon? Pourquoi en même temps il a dû utiliser les services de l'assistante d'une autre député filloniste de la région. Et pourquoi cette Assistante dit n'avoir jamais travaillé avec Mme Fillon?
a écrit le 29/01/2017 à 19:20 :
Le député a la qualité d’employeur : il recrute, licencie, fixe les conditions de travail et le salaire de son personnel. Il dispose d'une ligne de crédit fixée par le budget de fonctionnement de l'Assemblée Nationale pour cela.Tous les crédits dont il dispose n'ont d'autre but que d'assurer son indépendance professionnelle de législateur. L'administration d'Etat a toujours suspecté le conjoint aidant un travailleur indépendant : ce n'est qu'en 2005 que la loi lui a donné un statut obligatoire, et encore réduit quand le conjoint est en communauté de biens. l'URSSAF considère que ces dispositions s’appliquent sans qu’il soit besoin d’établir la subordination du conjoint aidant. Ce ridicule procès contre le député Fillon vient contrer les usages qui assurent l'indépendance d'exercice du législateur. Cela ne peut que nuire à la démocratie. "Le Père Duchesne" qui a fait la gloire du terrorisme républicain de 1789 et qui sommeille en tout journaliste a le devoir de se taire.
Réponse de le 29/01/2017 à 20:45 :
Sauf qu'elle n'a jamais bossé. Mais merci quand-même de vouloir profiter de NOS impôts.
Réponse de le 29/01/2017 à 21:58 :
Il est facile de payer sa femme ou ses enfants avec l'argent publique sans qu'elle ne travail. Là la question reste toujours la même a t'elle travaillé ou non? Si il s'avère qu'elle a travailler il n'y aura pas de soucis (sauf que 500 000 € de salaire vu celui de son mari est plus que honteux et inadmissible pour un président 'du peuple". Combien somme nous a vivre avec 5000 euros par mois en bossant à deux en temps plein? Pas beaucoup...) Ces personnes on un salaire et il cumulent, alors pourquoi ne payent ils pas sur leur salaire vu que c'est pour payer un travail qu'ils ne font pas parce qu'il cumulent?
Réponse de le 30/01/2017 à 8:25 :
@boule. Il y a les usages qui permettent indépendance du législateur, certes. Et puis il y a Fillon qui detourne le système de son but a des fins d' enrichissement personnel, c'est pourtant simple.
Réponse de le 01/02/2017 à 9:42 :
Le problème n'est pas l'embauche des proches mais les emplois fictifs. Payer ses proches avec l'argent public à ne rien faire, et se faire passer pour un homme à la morale exemplaire... Je continue ?
a écrit le 29/01/2017 à 19:08 :
Il a parfaitement raison : comme il l'a dit cet après-midi dans son discours, son épouse est auprès de lui depuis le début et nul ne doit en douter. La véritable question est de savoir si cette présence et cette assistance méritaient un salaire sur fonds publics, financé par les impôts des Français. On attend des éléments d'appréciation.
Réponse de le 29/01/2017 à 19:27 :
Sa femme était certainement auprès de lui, il faudra maintenant savoir si elle était auprès de son suppléant dans la Sarthe (et qu'elle ait fait quelque chose qui méritait 7000€/mois), et si elle était à la revue des Deux mondes.
a écrit le 29/01/2017 à 18:32 :
L'affaire FILLON ne fait que réfléter les valeurs en cours à LR :

- Travail -
- Compétences
- Familles

Il est curieux que tout ceux qui ont passé leur temps depuis 5 ans à demander la démission de HOLLANDE à tout bout de champs, ne trouve tout ceci pas très grave.
A propos des 21 semaines de travail par an de M?. FILLON à l'assemblée nationale, ceux qui crient haut et fort pour les valeurs travail devraient commencer à travailler. 35 h par semaine. Et ne pas embaucher leur famille 7000 euros par mois, alors qu'on n'a qu'un diplôme de lettres.
Réponse de le 30/01/2017 à 11:34 :
On veut pas faire la même erreur d'il y a 5 ans , mais c'est le début de la campagne et une page importante va se tourner en faveur des nouvelles générations , pour l'instant 25% de la population travail pour 75% d'inactifs et pas tout le temps à temps plein , alors il y a la marge pour faire mieux car c'est bien là le problème du pays et pas ailleurs .
a écrit le 29/01/2017 à 18:17 :
Votre forum ne reflète absolument pas les réactions des gens qui sont tout simplement révoltés par cette affaire. "Madame Fillon, rendez-nous les 500 000 euros" : la pétition qui fait le buzz" http://www.sudouest.fr/2017/01/28/madame-fillon-rendez-nous-ces-500-000-euros-la-petition-qui-fait-le-buzz-3148301-710.php

Ça va être le principale problème de ses primaires de droite, vu son électorat il va choisir forcément l'un des pires.

Au moins comme ça vous me direz on sait à quoi s'attendre...
a écrit le 29/01/2017 à 18:05 :
Qui a réduit les retraites souvent par deux à ceux qui ont cotisé avec des pénalités injustes et maintenant il promet de faire le contraire pour ceux rendus pauvres . C'est la démagogie poussée à l'extrême .
a écrit le 29/01/2017 à 17:42 :
- emploi fictif pour tous payé 0€ sauf exceptions
- sécu pour personne sauf exceptions
- revalorisation des impôts et des taxes pour tous
a écrit le 29/01/2017 à 17:26 :
J écoute en direct sur bfmf , monsieur Fillon , c est du marine lepen son discours. C est fou .....
a écrit le 29/01/2017 à 14:11 :
Dans cette affaire Fillon, il y une question centrale qu'il conviendra de clarifier :

Comment la Revue des Deux Mondes aurait-elle pu verser 100 000 euro de salaires à Mme Pénélope Fillon alors que la Revue des Deux Mondes ne fait que maigre chiffre d'affaire de moins de 500 000 euro annuel !!!

Mais diable, ou, dans quelle caisse obscure la Revue des Deux Monde aurait-elle pu trouver l'argent avec de si maigres recettes ?

François FILLON aurait-il accorder des subventions ou autres versements d'argent public à cette si petite revue que personne ne connaissait avant l'affaire Pénélope FILLON ...

in finé pour payer les salaires de Pénélope ;

*** Y aurait-il cumul d'abus de fonds publics et d'abus de biens sociaux ? ***

**** Quel aurait été ce "cercle" qui aurait fait tourner l'argent ? ****

Voir les comptes sociaux de La Revue des Deux Mondes
http://www.societe.com/bilan/soc-la-revue-des-deux-mondes-552131591201512311.html
Réponse de le 30/01/2017 à 10:01 :
En effet, et de plus cette affaire des deux mondes peut être vite élucidée. D'ailleurs perquisitions a déjà eu lieu. Le directeur de l'époque ne l'a jamais vu, il parle de 2 notes de lecture. M. Fillon a donné la Légion d'honneur au propriétaire de cette société et puis d'autres éléments qu'on ignore à ce jour. Ça ne concerne que Mme, mais bon en bon couple catho ils sont solidaires !
a écrit le 29/01/2017 à 13:58 :
Bas les masques!!!M.Fillon s'applique à lui-même et à sa famille son slogan "une personne, un emploi". Poursuivant sa devise selon laquelle "ambition intime, ambition ultime", pensez vous que M.Fillon soit vraiment le meilleur candidat pour les Français?
a écrit le 29/01/2017 à 13:21 :
Charité bien ordonnée commence par moi-même...Malgré son apparence rassurante de chantre de la famille et des valeurs chrétiennes, le candidat de la droite et du centre pratique de longue date cette maxime ! En témoigne son arrimage à son poste de 1er ministre de Sarko tout en ne cessant de le critiquer par derrière...
a écrit le 29/01/2017 à 12:36 :
La justice est saisie et selon les éléments actuels il ne s'agit que de calomnie et d'instrumentalisation de la presse et de l'opinion publique (ce qui a admirablement fonctionné, à en croire l'essentiel des commentaires déversés ici).

Personne ne trouve ça incroyable qu'une histoire débutée en 1997 apparaisse dans le débat en 2017, à trois mois d'une échéance politique majeure et à propos d'un des favoris pour la victoire ? En vingt ans personne n'aurait rien vu, et ça sortirait par hasard en pleine campagne, quand les dégâts causés sont à leur maximum ? Je ne crois pas au hasard en politique (et pas trop hors politique non plus, d'ailleurs).

La démocratie ne peut pas exister sans la raison. Ceux qui pensent ne pas avoir besoin de la raison, surtout en politique, tordent la démocratie pour qu'elle devienne un totalitarisme.
Réponse de le 29/01/2017 à 19:31 :
Mais évidemment que cette révélation est un coup politique, et on s'en fout éperdument :

L'affaire est extrêmement choquante à tous points de vue, et ceux qui dénoncent les "boules puantes" ne cherchent qu'à présenter Fillon en victime pour faire oublier ce dont il est coupable !
a écrit le 29/01/2017 à 12:17 :
c'est qu'il va en falloir de l'eau benite pour laver son honneur....
a écrit le 29/01/2017 à 11:59 :
Après réflexion :
Ce ne peut être que qelqu un qui à peur de lui , qui a balancé la boule puante et en voulant se protéger , à rendu un fier service à la France et aux Français .
a écrit le 29/01/2017 à 11:54 :
Ce que François FILLON n'a pas vraiment compris, c'est que s'il y avait eu un 3ème tour des primaires de la droite c'est lui qui aurait été éliminé à son tour après Sarko et Juppé : les Français ne veulent plus qu'on leur impose toujours les mêmes revenants qui ont déjà suffisamment échoué et ne font jamais ce pourquoi ils sont élus. Alors s'il est empêché, ce sera le vide, c'est tout, mais ce ne sera pas pire que maintenant. Et la nature a horreur du vide... Le passé est dépassé.
a écrit le 29/01/2017 à 10:59 :
Dans cette histoire de favoritisme, il y a un point bien précis qui sert d'étalon à la compréhension des mécanismes de situation fictive ou non. Un travail d'attaché parlementaire, outre qu'il est rétribué au ras des pâquerettes, laisse un nombre incalculable de traces écrites, de présences pointées et de témoignages privés ou médiatiques. Et il n'y a pas à chercher bien loin.
Quant à son emploi dans une société d'édition, celà me rappelle le cas des rapports de Xavière Tiberi. C'est tout dire.

Dans ma vie active j'ai pu vérifier un si grand nombre de fois que des courriers d'attachés parlementaires s'adressaient tous azimuts, à cadence élevée, avec leurs initiales en entête que je ne doute pas un seul instant qu'un vrai travail payé au maximum 2000 euros pour le plus grand nombre d'attachés ne peut pas faire autrement que de se prouver à satiété sans aucune difficulté. Que dire alors d'un travail rétribué de 4 à 5000 euros.

Et je dis tout simplement que si une bonne part du travail annoncé n'était pas fictif, les accusations et les rumeurs auraient pu être éteintes en très peu de temps.

Je suis donc convaincu que le clan Fillon a profité de façon pour le moins très amorale des opportunités offertes par une position dominante.
Ce n'est pas parce qu'il a cité un exemple de probité du passé qu'il n'a pas rempli le bas de laine de son foyer durant des années. C'était tellement tentant vu les sommes laissées à sa disposition exclusive que l'on peut s'appeler Fillon et se rétribuer royalement sans avoir les vertus d'un De Gaulle.
Réponse de le 29/01/2017 à 12:09 :
Comment trac fin est-il devenu aveugle depuis années , une bonne question a lui demandé car pour les affaires d'élus il est resté particulièrement fébrile .
a écrit le 29/01/2017 à 10:15 :
Partout où il y a trop de fric il y a magouille;
l'indemnite est trop forte donc avec le complement on magouille

PUIS il y a la reserve parlementaire qui permet le trafic d'influence

PUIS il y a le cumul des mandats avec un plafonnement des indemnités MAIS LE surplus
est au bon vouloir de l'elu qui le distribue à qui il veut !!!!!!
Conclusion ;supprimons le senat ,la moitie des deputes ET les privilèges cites plus haut
a écrit le 29/01/2017 à 9:20 :
Encore une ce matin sur l'Obs...!
Vraiment pas nets ces politicards qui aiment trop l'argent !
a écrit le 29/01/2017 à 8:32 :
La revue des deux mondes est une entreprise privée que je sache où est le problème sauf à remettre en cause toutes les pseudo association soutenue par les mairies ou des pseudos salariés passe leurs temps à refaire le monde. Une entreprise privée à encore le droit de payer à rien faire un salarié si cela l'amuse.
Réponse de le 29/01/2017 à 19:35 :
Non, une entreprise privée, quelle qu'elle soit, n'a absolument pas le droit d'attribuer à quelqu'un des avantages indus en raison d'amitiés politiques ou personnelles. Ça s'appelle de l'abus de biens sociaux.
Réponse de le 30/01/2017 à 10:25 :
Vous vous trompez complètement: une entreprise privée n'a bien entendu pas le droit de créer des salariés fictifs, vous n'avez décidément rien compris.
a écrit le 28/01/2017 à 23:42 :
Puisque les médias font campagne contre ceux qui emploient un membre de leur famille dans leur activité ils pourraient faire le ménage chez eux d'abord . Voir tous ces noms qu'on retrouve sur plusieurs génériques, ... Drucker, Lemoine Laborde. Tiens ils sont tous ceux là sur le service public..... !
Réponse de le 29/01/2017 à 8:39 :
les français aiment bien jouer de leur relation pour faire travailler un membre de leur famille. Le problème de FILLON n'est pas à ce niveau, puisque rien interdit un parlementaire de faire travailler un membre de sa famille mais sous certaines conditions. le problème est le suivant :
- y a-t-il eu un emploi fictif ?
- y a-t-il eu détournement de fonds publics au regard des prestations versées a ses enfants ?
C'est donc à M. FILLON de présenter les preuves de la régularité de ses emplois de fonds publics à la justice
l'autre point qui peut choquer dans cet affaire est le décalage entre le discours et son attitude. En effet il défend la maitrise des dépenses publiques (et j'en suis d'accord) mais explique également que les salariés français coutent trop cher et qu'ils doivent faire des efforts (et là je suis en désaccord). On pourra donc considérer que cette dernière remarque pouvait être faite par rapport à ce qu'il a pu verser comme rémunération a son épouse ou enfants tant il est vrai que la médiane des rémunérations en France doit avoisiner 1882 pour les hommes et 1662 € pour les femmes très en deçà de qui est annoncé dans cette affaire (près de 5 000 €/mois !)
la réalité des politiques n'est pas celle des français moyens....preuve en est
Réponse de le 29/01/2017 à 11:50 :
Et les députés qui ne mettent jamais les pieds à l’assemblée ou au sénat ce n'est pas des emplois fictifs aussi ? Et ils coûtent bien plus cher
a écrit le 28/01/2017 à 20:42 :
Info de dernière minute : Médiapart et BFM lancent le détournement sénatorial pour François Fillon.
a écrit le 28/01/2017 à 20:42 :
Info de dernière minute : Médiapart et BFM lance le détournement sénatorial pour François Fillon.
a écrit le 28/01/2017 à 20:00 :
FF vient d'exploser en vol, il ne peut pas s'en remettre. Ses actes sont en totale contradiction avec ses paroles, il a perdu tout crédit. Ces politiques sont décidément totalement déconnectés de la réalité. Pour moi qui avait voté pour lui aux primaires, ces faits font que je ne voterai plus pour lui.
a écrit le 28/01/2017 à 19:55 :
A Bercy,on doit savoir si les déclarations d'impôts de Pénélope correspondent aux salaires perçus.
Je pense que le bas peuple veut la réponse.
Alors?
Réponse de le 29/01/2017 à 8:45 :
BERCY connait les rémunérations des salariés et donc de MME FILLON, pour autant BERCY enregistre les bases fiscales mais ne vérifie pas si les salariés ont un emploi fictif à la seule déclaration de revenu.
Pour un vérificateur il est difficile de démontrer un emploi fictif au cours d'une vérification, il n'a pas de pouvoir d'audition !!!!
il serait intéressant de demander a BERCY le nombre de contrôle fiscaux qui ont débouché sur des remises en cause de rémunération excessive de dirigeant ou d'emploi fictif, a mon avis on doit être pas loin des 0 !!!
Par ailleurs les journalistes, avocats et résident du département du contribuables peuvent consulter l'imposition des contribuables, cela s'appelle la publicité de l'imposition
Réponse de le 29/01/2017 à 14:02 :
Les enquêteurs le vérifieront. Si les salaires correspondent aux déclarations d'impôt, ils auront plus de mal à prouver que les salaires perçus correspondent à la rémunération d'un travail effectif. A suivre...
a écrit le 28/01/2017 à 19:06 :
La Tribune. Soyons sérieux : quel délai faut-il pour être mis en examen dans ce genre d'affaires..?? Il va donc être en lice.
a écrit le 28/01/2017 à 19:04 :
leur honneur a pris un sérieux coup !! mais de fait a amplifié le dégout des Francais envers les politiciens....
a écrit le 28/01/2017 à 18:57 :
Suggestion : Commencer à sérieusement réprimer les délits "politiques". Avec des amendes qui fassent vraiment mal, avec des peines de plus de 3 ans de prison ferme, avec des peines d'inégilibilité de plus de 15 ans. Autrement, on n'en verra jamais le bout.
a écrit le 28/01/2017 à 18:38 :
Liberté, égalité, fraternité....pas pour tout le monde bien sûr !
Nos politicards sont responsables de cet état de fait. Tout ça aurait du être verrouillé dès le départ et éviter ces dérives ...Pourquoi cela n'a pas été fait!
Quant à la moralité de cette histoire, c'est choquant et quelque part honteux !
Pour conclure, la Vérité finit bien par surgir de toutes ces magouilles méprisables!
a écrit le 28/01/2017 à 18:37 :
Gilles B. a oublier de poser cette phrase célèbre " les yeux dans les yeux " il n'y a pas pensé sans doute ou alors il n'a pas osé car tous les téléspectateurs attendaient ce suspens !
a écrit le 28/01/2017 à 18:15 :
A mon avis il doit aller jusqu'au bout de la Présidentielle, une instruction peu durer plusieurs années , il pourrait éventuellement gouverner sans être empêché . Les gens ne rendent pas compte les frais que génère une représentation politique . D'accord TRUMP a fait cadeau de son salaire au pays , le Général de Gaulle aussi et il payait même les factures qui lui incombaient dans la vie courante , mais on a changé de planète , maintenant c'est le tout argent .
Réponse de le 29/01/2017 à 19:40 :
Si les Fillon avaient vécu dans des conditions modestes, utilisant la majeure partie de leurs revenus confortables pour financer leur vie politique, ça aurait sans doute aidé les français à comprendre.

Ça n'est pas l'impression qu'ils semblent avoir donnée, le château dans la Sarthe n'aidant pas
a écrit le 28/01/2017 à 17:22 :
Madame la procureur du parquet financier devrait assumer l élection de Marine' le Pen
Réponse de le 29/01/2017 à 19:41 :
Le problème c'est Fillon, pas le parquet financier.
a écrit le 28/01/2017 à 17:22 :
Madame la procureur du parquet financier devrait assumer l élection de Marine' le Pen
a écrit le 28/01/2017 à 17:05 :
Quelqu'un sait-il si les revenus d'un emploi fictif sont imposables?
Réponse de le 28/01/2017 à 19:16 :
Simple : il vous faut cocher la case "Emploi Pénélope" en dessous des frais irréels, ensuite le fisc vous autorise à payer ce surplus d'impôts en billets de Monopoly je crois.
a écrit le 28/01/2017 à 16:55 :
Pour ceux qui ont lancé cette bombe, c'est gagné de toutes manières, que Fillon soit coupable ou innocent. S'il est coupable, ils auront bien fait de soulever le problème. S'il est innocent, il n'y a jamais de fumée sans feu pour l'opinion et les medias qui auront fait leurs choux gras de ce "scoop". Objectif de démolition atteint, à tous les coups on gagne.
Réponse de le 28/01/2017 à 18:59 :
Même s'il est légalement innocent d'emploi fictif, il est déjà moralement coupable de népotisme. Sans même juger le caractère "confortable" du salaire qu'il a attribué à sa femme sur les deniers publics.
a écrit le 28/01/2017 à 16:07 :
Lorsque Fillon était 1er ministre collaborateur de Sarkozy,

les services de Fillon ont créé le RSA Revenu de Solidarité Active fixé à 400 euro par mois,

In finé, de ces faits relatifs aux revenus sans travail réel RSA pénélope,

au nom de l'égalité des citoyens Français, Liberté Egalité Fraternité,

il en ressort que le RSA Fillon doit maintenant être rééquilibré au montant de 7 000 euro pour chaque allocataire Français du RSA,

il peut devenir incontournable d'appliquer ce nouveau barème avec effet rétroactif à la date des largesses de Fillon François

C'est la jurisprudence PENELOPE
a écrit le 28/01/2017 à 15:49 :
Il faut supprimer cette somme de 9 500 Euros que recoivent les Dépités et Sénateurs Par mois . Moins de liquide , moins de magouilles !!!
Réponse de le 28/01/2017 à 19:03 :
Pas forcément : Il est impératif que les parlementaires aient des assistants pour faire tourner notre démocratie. Il suffirait juste de leur interdire d'embaucher leurs proches (famille, amis), que ce soit par la Loi ou juste par de nouvelles moeurs politiques imposées par les partis.
Réponse de le 29/01/2017 à 16:01 :
Dépités et Sénateurs touchent 13 000 euros par mois . Assez pour payer une aide a 2 500 euros !!! Il ne seront pas plus malheureux avec 10 500 euros par mois 10 fois le SMIC net !!!
a écrit le 28/01/2017 à 14:56 :
Au fait Penelope a r'elle déclaré ses revenus ? Personne n'a encore posé cette question. Bizarre .
a écrit le 28/01/2017 à 14:14 :
Monsieur Fillon est un grand Ami de Monsieur Ladreit de Lacharrière, est un homme d'affaires gérant au mieux, comme il se doit, ses "affaires", en bénéficiant de solides appuis à Gauche comme à Droite.

Monsieur Ladreit de Lacharrière a versé 100 000 euros de rémunérations à Madame Fillon. Agissait-il ainsi à titre amical ?

Il a en tous cas été décoré en 2010 de la Grand-Croix de la Légion d'Honneur, décoration exceptionnelle qui n'a été attribué qu'à environ 1200 Français depuis 1805.
S'agissait-il là encore d'un geste amical de Monsieur Fillon ?
Réponse de le 28/01/2017 à 16:46 :
Dans cette histoire peu ragoûtante ce sont ces 100000$ qui sentent le plus mauvais. Ca ressemble à de la bonne vieille corruption à l'ancienne. Ca laisse présager d'encore plus moche avec sa société de conseil. Fillon va devenir le plus grand Tartuffe de l'histoire à la place de Cahuzac, pas un mince exploit.
a écrit le 28/01/2017 à 14:05 :
ce n'est qu'une hypothèse, bien sûr, mais on ne peut l'exclure.
M. Sarkozy a été plusieurs années ministre de l'intérieur, période qu'il a mise à profit pour se constituer des "dossiers" sur tous ses rivaux, afin de les tenir.
Puis lorsqu'il était président, les services secrets ont été mis à contribution pour "surveiller" encore tous ses potentiels rivaux.
Pour l'instant, on ne l'entend pas (la ficelle serait trop grosse). Mais s'il sort du bois, en qualité de "sauveur", la boule puante sera signée.
A suivre donc pour voir si cette hypothèse est fausse, ou si elle se confirme.
a écrit le 28/01/2017 à 12:44 :
remplacer le par Macron !
Réponse de le 28/01/2017 à 14:09 :
Macron ? celui qui a gagné 3 million d'€ en 2 ans à la banque Rothschild et qui ne paye pas l'ISF? Macron lui c'est la prison qu'il risque car ce qu'il a fait n'est pas légal !
a écrit le 28/01/2017 à 12:15 :
Avec cette nouvelle affaire Fillon et le "RSA super privilège" à 7 000 euro/mois de Pénélope 500 000 euro sans travail réel, après l'affaire Tapie Lagarde à 400 000 000 euro dispensée de peine, et encore l'affaire Bigmalion de l'UMP des célèbres Copé Sarkozy Fillon Wauquiez,

il convient de bien observer quels sont les tricheurs profiteurs malhonnêtes de la République qui vont assister aux meeting Fillon dès ce dimanche, et les suivants,

la voyoucratie politique des LR Les Ripouxblicains va pouvoir être clairement identifIée,

que les caméras balayent bien tout le public des premiers rangs aux derniers rangs,

chaque Français pourra identifier ses voisins qui font bloc pour continuer à abuser des fonds publics
Réponse de le 28/01/2017 à 13:08 :
les ^premiers à abuser des fonds publics sont les fonctionnaires qui en vivent !!!!!!
Réponse de le 28/01/2017 à 13:53 :
Les fonctionnaires travaillent évidemment et tout le monde le sait.

Votre commentaire qui est clairement diffamatoire et une infraction au droit pénal et à la charte de la tribune est finalement discréditant pour vous et votre camp.

Je vous félicite cependant d'avoir eu le courage d'aller sur un site d'information afin de quitter les ténèbres de vos représentations sociales pathologiques.
Réponse de le 28/01/2017 à 20:02 :
@bertrand
Fillon vous a bien formaté: le mythe du fonctionnaire payé à ne rien faire , c'est son fond de commerce.
La vérité , c'est que Fillon a clairement profité de l'argent public, contrairement aux fonctionnaires qu'il n'arrête pas de montrer du doigt.
Honte à lui et à tous ceux qui continuent à le défendre.
a écrit le 28/01/2017 à 12:03 :
si les élus étaient mieux rémunérés,il y aurait moins de scandales type Fillon.l'indemnité parlementaire(5000 euros) n'est pas très éloignée du salaire médian,alors que les responsabilités sont bien plus importantes!
Réponse de le 28/01/2017 à 13:09 :
quelles responsabilités ???? l'élu est beaucoup trop payé au regard de son action elle-même totalement nulle !!!!!
Réponse de le 28/01/2017 à 14:01 :
Elu ps, depuis de nombreuses années vous "salissez" le PS en exposant des idées personnelles au nom du PS.

Je vous avez demandé d'arrêter car sur les forums les commentaires ne peuvent se faire au nom du PS et vous n'avez aucune légitimité pour le faire.

Aujourd'hui vous constatez que le PS ne partage pas vos idées, vous en aurez confirmation demain. Avec vos commentaires totalement déplacés vous avez contribué à votre petit niveau au succès des frondeurs.

Pour le "cout" écrire que 5000€ c'est proche du salaire médian est discréditant car c'est presque 3 fois le salaire médian (1700€).

Bien évidemment et de surcroit l'indemnité parlementaire est bien supérieure à 5000€ et génère toute une série d'avantages qui ne rendent pas la fonction inatractive.
Réponse de le 28/01/2017 à 15:33 :
Encore une fois, on mesure le gouffre qui sépare les français de leurs élus :

1) Comme l'a dit Gringo, une telle indemnité est très, très, très supérieure au salaire médian. Excuser les comportements népotistes et rapaces de certains élus de cette manière est une insulte, je dis bien une insulte, à la face de tous les français qui vivent avec un SMIC ou guère plus. Comment pouvez-vous ne pas mourrir de honte en tenant de tels propos ???? Et en plus ça prétend être un "élu" de gauche !?! Vos propos sont aussi un insulte à la face des pères fondateurs de votre parti !

2) Un élu est... élu. C'est un honneur qui vous est fait par vos concitoyens et la République, pas l'occasion pour vous de vous en mettre plein les poches sur le dos du contribuable, surtout à une époque où on lui demande de se saigner.

Bref, taisez-vous, par pitié taisez-vous (et si possible, à la prochaine élection, oubliez de vous présenter). C'est à cause d'élus comme vous qu'il devient de plus en plus difficile de dire à un abstentionniste ou à frontiste qu'il se trompe.
Réponse de le 28/01/2017 à 20:27 :
Petit rappel :

Le français moyen n'est pas payé en fonction de son mérite, mais en fonction de l'équilibre entre ce qu'il offre et la demande pour ses compétences.

Autrement dit, les candidats se battant pour les postes parlementaires ou gouvernementaux, on pourrait très bien économiser des millions en divisant par deux leur salaire sans que ça n'influe sur la qualité du résultat démocratique.

Non, si on veut qu'il n'y ait plus de scandales type Fillon, il faudrait juste soumettre nos représantants élus aux mêmes règles que le français moyen (justification des dépenses, traçabilité, vrais contre-pouvoirs, par exemple), et les punir d'une manière pas seulement symbolique lorsqu'ils sont attrapés :

Avec de grosses amendes (qui fasse vraiment mal à cette population généralement bourgeoise), de longues peines d'inégilibilité (et non pas juste pantoufler confortablement dans le privé pendant une poignée d'année avant de revenir en politique tout feu tout flamme), et de vraies peines de prison ferme.
a écrit le 28/01/2017 à 11:39 :
Mais pourquoi Juppé ne veut il plus représenter la droite et le centre ? Fillon est cuit alors il doit faire ce qu'il a à faire. Il n'a pas le droit de refuser !
Réponse de le 28/01/2017 à 13:10 :
si Fillon n'y va pas c'est Marine qui gagne !!!!!
a écrit le 28/01/2017 à 11:35 :
Mais pour notre droite, il faut qu'il y ai eu des affaires public pour se faire respecter. C'est la tradition! M. Fillion, jusqu'alors, ne pouvait être le représentant de Les Républicains sans ce baptême.

Je pense, qu'il est maintenant prêt a être notre dirigeant de droite dans la plus pure tradition Française. S'il était clean, ce serait une révolution!
Réponse de le 28/01/2017 à 16:36 :
Il était trop propre, ça faisait tâche....

Au demeurant, quelqu'un qui est resté 5 ans premier ministre et qui a couvert les affaires Tapie, les émoluments de Guéant, les conflits d’intérêts de Woerth, les financements tordus de l'UMP, la vaccination à 1 milliards de Bachelot, les sondages de Buisson, (jen oublie surement !)... ne peut être totalement intègre.
a écrit le 28/01/2017 à 11:34 :
ce personnage qui veut impose plus de rigeur aux Français
doit abandonne toute ses fonctions puisque non seulement il ment
mais en plus il triche et fraude
le mieux et comme bon nombre de politique la case pole emploi
et interdire toute poste d'elu et les entreprises prive
donc chomage a vie
ont est fatiguede tous ces parasite de la societe
a écrit le 28/01/2017 à 10:49 :
De toute façon , le mal est fait. On a décidément la droite la plus bête du monde. Nos politiciens de gauche ou de droite vivent sur une autre planète. Ils votent les impôts mais s'arrangent pou ne pas en payer. Il s'attribuent des salaires exorbitants alors que 8 millions de français vivent avec moins de 1100 euros par mois. Ils votent des taxes, des impôts sur les plus-values mais s’engouffrent dans des SCI , la liste n'est hélas pas exhaustive.
Réponse de le 28/01/2017 à 14:40 :
pas faux, mais pas nouveau. La patience des français est infinie...
a écrit le 28/01/2017 à 10:38 :
Liberté égalité impunité, la devise de toutes les assemblées de l'ex. République française.
a écrit le 28/01/2017 à 10:20 :
Les médias sont devenus incorrigibles et risibles. Avec des "si" on mettrait la politique en télé-réalité. Si Fillon était empêché, Si Hamon avait un infarctus, Si Valls quittait la politique pour créer avec sa femme un duo baroque, Si Mélenchon signé un pacs avec Castro, Si Macron repartait chez Rothschild, Si Le Pen décidait d’accueillir tous le migrants qu'Angéla regrette d'avoir accueilli........On rigole avec vous, surtout ne changer rien !!
a écrit le 28/01/2017 à 9:23 :
Il ya 76 sénateurs et 112 parlementaires sur 900 qui emploient et surtout rémunèrent leurs proches avec des fonds publics ,ils sont en fait une minorité! Je suis donc favorable à ce que cette pratique soit formellement proscrite comme en Allemagne car elle est source de dérives et de conflits d’intérêts sauf si ces emplois familiaux travaillent comme bénévoles .
a écrit le 28/01/2017 à 9:18 :
Les déclarations de Pénélope Fillon et les témoignages font lourdement penser que Pénélope Fillon recevait un très bon salaire sur les fonds publics et ponctuellement ses enfants, ce qui cache chez François Fillon un tempérament de profiteur. Il a été soumis à Nicolas Sarkozy pendant 5 ans et aujourd'hui veut paupériser le petit peuple français, détruire la Sécurité sociale au profit des assurances privées, promet du sang et des larmes.
Je souhaite que la justice soit aussi rigide que lui pour qu'elle agisse rapidement , car si Fillon est élu, cette affaire très grave sera close définitivement.
a écrit le 28/01/2017 à 8:54 :
Normal dans une entreprise PRIVEE car ce sont des affaires privées. Et quand bien même vous embaucher un/plusieurs membre de votre famille, ces derniers travaillent, ne restent pas à se tourner les pouces. Dans le cas en l'espèce, la situation est différente car il s'agit d'argent public et son utilisation est très règlementé (enfin façon de parler, quand on voit la réserve parlementaire....)
a écrit le 28/01/2017 à 8:20 :
Je trouve qu'on en fait beaucoup, en ferait-on autant s'il n'était pas candidat à la présidentielle. Engager un membre de sa famille c'est courant dans beaucoup d'entreprises. Quand à prouver que c'est un emploi fictif, il va falloir controler tous les fonctionnaires, tous les députés, sénateurs, élus régionaux, membres de toutes les commissions théodules.
Réponse de le 28/01/2017 à 14:07 :
Pourquoi chercher les emplois fictifs uniquement dans le public?

Ils faut tous les traquer et tous les sanctionner durement!
Réponse de le 28/01/2017 à 15:48 :
Mais oui il faut contrôler que tout le monde ne se vautre pas dans le népotisme le plus crasse ! À quelque niveau que ce soit dans les entreprises et les administrations ! L'éthique, ça n'est pas fait pour les chiens, c'est pour tout le monde quelles que soient les envies et les tentations.

Et oui, il est normal qu'on en fasse "beaucoup" pour celui qui va diriger notre pays pendant 5 ans, qui va le représenter face au reste de la terre et qui va éventuellement nous couvrir de ridicule avec ce genre d'affaires minables.

Sur le plan personnel, je ne sais pas ce que a poussé Fillon à ça. Ça ne me regarde pas et de toute façon la justice règlera son affaire. Mais sur le plan public, cette histoire le rend impropre à un mandat électif (comme tant d'autres à droite, à gauche, à l'extrème droite et à l'extrème gauche).
Réponse de le 28/01/2017 à 17:43 :
Candidat à toute autre fonction d'état et de surcroit à la fonction présidentielle implique honnêteté, probité, intégrité....quand de plus on se permet de dénigrer la fonction publique à laquelle on permet la purge tout en y appartenant d'ailleurs,on se regarde d'abord dans le miroir; sans compter la faiblesse du temps de présence de ce monsieur au parlement (bien inférieur à la moyenne)....non on en fait pas trop; monsieur Fillon est cuit, point barre !
a écrit le 28/01/2017 à 7:37 :
vous appelé ça une boule puante et vous journaliste de la tribune VENDU OU ACHETER
a écrit le 28/01/2017 à 7:22 :
Le con seil constitutionnel....Aux ordres.
On l'avait constate depuis un bon moment.
Le filou est deja out. Il ne sera pas president, nombre de francais de "droite" sont ecoeures des postures du zig.
Malhonnete comme nombre de politiques de ce pays, ecarteles par ces pseudos partis, qui n'ont que le but de se servir. Pitoyable mentalites.
a écrit le 28/01/2017 à 3:13 :
Retour à la droite la plus bête du monde!
a écrit le 28/01/2017 à 1:38 :
C'est un cas classique, à force d'être en politique depuis longtemps Fillon a perdu comme certains autres le sens des valeurs et au lieu de se justifier clairement pièces et preuves à l'appui, il crie au complot, ce n'est pas une justification, c'est pourquoi il est nécessaire de cadrer ce type de rémunération.
Réponse de le 28/01/2017 à 2:56 :
Perdre le sens des valeurs aurait été ne pas se justifier. Fillon l'a fait, mais auprès de la justice, comme il se doit. Penser que les médias sont dans leur rôle en se comportant comme des tribunaux est une erreur et c'est choquant que tant de monde la fasse.

Il faut arrêter de croire que la rue et les médias ont plus de pouvoir qu'ils n'en ont, malgré tout ce que prétendent ceux qui les instrumentalisent. Ne pas avoir les valeurs de la médiacratie ne signifie pas ne pas avoir de valeurs, au contraire. Mais dans le cas présent ça signifie juste juste ne pas reconnaître le droit à l'injure.
a écrit le 27/01/2017 à 23:43 :
Moi qui avais toujours pris Fillon pour le vieux politicien typique ayant grenouillé et pantouflé sur à peu près tous les postes imaginables du système et n'ayant jamais rien fait d'autre de sa vie, je dois reconnaitre mon erreur.
Il est en fait un entrepreneur qui a réussi à créer une PME familliale extrêmement profitable!
On n'a pas fini de mesurer l'étendue de son succès, à suivre la semaine prochaine dans le Canard, je mets une pièce sur sa formidable entreprise de conseil.

Surtout surtout il faut le garder!
a écrit le 27/01/2017 à 23:41 :
Cela éviterait toutes ces dérives.
Si on fixait une limite à minimum 5 smic et au maximum 10 smic le salaire du conjoint et des ascendants, il n'y aurait pas toutes polémiques stériles.
La France a besoin de réforme et d'une cure d'austérité. Il y a trop de gens assistes dans ce pays qui ne méritent pas leur RSA et leur une 9m2 ou sous sol d'immeuble.
La France ne peut plus soigner tout le monde. Il faut soigner ceux qui sont rentables et les autres, leur souscrire une assurance privé d'au maximum 750€ par mois pour les plus modestes.
La France a besoin de François Fillon. Il va remettre de l'ordre dans cette société du tout confort.
a écrit le 27/01/2017 à 22:29 :
Je m'étais résigné à m'abstenir au second tour car voter Fillon c'est un peu comme voter Le Pen impensable. Je retrouve le moral car Macron a de plus en plus de chance de recueillir les votes de citoyens qui comme moi trouve Fillon trop radical, peu européen et le PS en route vers l'implosion. Alors si Fillon peut permette à Macron de gagner des voix et devenir un choix raisonné face à l' Armageddon / apocalypse qu'une victoire de MLP ferait peser sur la France, oui. Il n'y a pas de fumée sans feu et si il est prouvé que Madame à gagné plus de 7000 euros par mois pour faire de la figuration alors que Fillon clame haut et fort que les salariés doivent se serrer la ceinture mais que lui continue à mener grand train, oui, qu'il parte. Juppé pourrait alors très bien prendre sa place mais je trouve Macron bien plus , comment dire....."appealing" comme le disent les Anglais.
Réponse de le 28/01/2017 à 9:47 :
Oui, vous avez raison de voter pour quelqu'un d'inconsistant qui se mettra au service de la commission de Bruxelles, cela en fera un préfet zélé!
a écrit le 27/01/2017 à 22:23 :
Cela va se dégonfler tout seul. Depuis l'invention de l'affaire des diamants, le canard enchainé me donne la vomissure. J'ai voté pour Fillon comme des millions de français et Fillon ira jusqu'au bout. Ce n'est pas la presse de gauche subventionnée avec l'argent du contribuable qui va venir donner des leçons.
Réponse de le 28/01/2017 à 0:15 :
Non les électeurs s'en chargeront !
Réponse de le 28/01/2017 à 11:44 :
40 années de SMIC pour huit années à se promener vous trouvez ça normal vous? Et combien pour ses enfants ? Et bien permettez moi de ne pas être du même avis, et heureusement qu'il y a encore une presse qui ne soit pas aux ordres, sinon on ne l'aurait même pas su ! Et après ça compte demander aux français les plus pauvres de renoncer à la sécu et aux droits chômage?
a écrit le 27/01/2017 à 21:21 :
Quel scénario si François Fillon était "empêché" ?

Fillon n'est pas empêché, par personne ?

Fillon a révélé sa vrai nature de profiteur des deniers de la République,

Fillon n'est victime que de lui même

Fillon démissionnaire ne manquera à personne à part à son obscure "cercle" personnel pas toujours très sain,

Pour le reste,

Fillon n'a jamais rien fait pour la Nation, la désindustrialisation massive a été amorcée et s'est bien amplifiée durant ses passages dans les gouvernements Chirac et Sarkozy
a écrit le 27/01/2017 à 21:18 :
7 900 euros mensuels , l'assistante parlementaire ? Je connais nombre de cadres sup voire de cadres femmes dirigeantes ( bien moins payées que les hommes ) qui bossent 70 heures par semaine et sont très loin d'une telle rémunération ..
a écrit le 27/01/2017 à 21:13 :
Je suis de droite , ai voté Fillon aux 2 tours de la primaire mais là : il est disqualifié et je voterai MACRON aux 2 tours de la présidentielle .
a écrit le 27/01/2017 à 21:01 :
Pourquoi François Fillon n'a-t-il pas dit cela dans son intervention télévisé :

"A l’époque des faits, la non-consommation de l’enveloppe collaborateurs revenait de droit au députe employeur. Dès lors si l’idée était d’augmenter son revenu, nul besoin de passer par sa femme : il suffisait de n’employer personne !"
Extrait d'un article de Mr Julien Aubert.: http://www.julienaubert.fr/edito-petites-precisions-assistants-parlementaires-ne-jetiez-premiere-pierre/

Il n'y aurait donc pas d'affaire Pénélope Fillon !
Réponse de le 29/01/2017 à 14:14 :
Julien Aubert est député LR, donc voire...
a écrit le 27/01/2017 à 20:23 :
Si M.Juppé n'y va pas, pourquoi pas Madame Alliot-Marie, nettement plus gaulliste que le candidat de la droite et du centre (sic)?
a écrit le 27/01/2017 à 19:55 :
Je ne comprend pas comment il est possible de s'enflammer autant sans avoir le plus petit élément probant. A part quand on est un idéologue de base et qu'on n'a pas besoin d'élément probant, bien sûr.

Si le salaire des assistants parlementaires choque certains, qu'il fassent pression sur leurs députés pour que ça change. Mais il y a des salaires bien plus choquants au nivau de l'administration, et personne ne s'en est jamais ému. Et par ailleurs, des assistants parlementaires, Hamon, Mélenchon (qui en a même sept !), Le Pen (qui ne les paie pas, certes !) et tous les autres (à part Macron qui a débuté sa carrière politique il y a quatre ans seulement, sans avoir été élu où que ce soit), ils en ont aussi, et ça se passe exactement pareil. Même Bayrou en a eu, quand il était député, et Manuel Valls étant redevenu député depuis une semaine il en a éventuellement également, même si je ne suis pas sûr qu'il en ait déjà réembauché.

Mais parce que c'est Fillon, avoir un assistant parlementaire, qui jusqu'à il y a quatre ans était sa femme, et qui aujourd'hui est quelqu'un d'autre, ce serait mal ? Qui connait les actuels assistants parlementaires de François Fillon ? Ils vont être accusés d'emplois fictifs, eux aussi ? C'est compréhensible que ses idées choquent les plus éloignés de lui politiquement, mais un minimum de cohérence et d'équité ne nuit pas. Quand il y aura des fait il y aura une possibilité de commentaire, mais tant qu'il n'y en a pas, à quoi riment les commentaires ?

Cet emploi soit-disant fictif, c'est comme le châtelain, les sourcils pas nets, la soit-disant privatisation de la secu ou encore Farid Fillon : c'est l'irrationnel en ordre de bataille, et une explosion d'agressivité sans rien de concret pour la justifier. Un éventuel empêchement est très exactement du même ordre.
Réponse de le 27/01/2017 à 20:40 :
S'il n'y avait que ça...Hélas, le cas s'alourdit : outre la collaboration de l'épouse attentive rémunérée de deniers publics, voici que se profilent les rémunérations de l'intéressée en tant que pigiste à la Revue des 2 Mondes ; la petite entreprise 2F Conseil ouverte par Monsieur à la sauvette ; la conférence chez le Grand Frère Poutine en mars 2013, alors que Monsieur n'était plus premier ministre ; le fils cadet employé comme banquier privé à UBS France...what else mon cher Watson ?
Réponse de le 27/01/2017 à 23:35 :
j'ai arrête de lire votre post au bout de 2 lignes. Un pavé aussi long pour justifier l injustifiable soit vous bossez à l UMP soit vous êtes désespérés, dans les deux cas je compatis.
Réponse de le 28/01/2017 à 3:42 :
@ Marie-Louise

L'employeur de Penelope Fillon à la revue des deux mondes s'est exprimé cet apres midi, et rien ne se profile donc de ce côté vu que tout est clair. Il est également utile de préciser que la revue des deux mondes n'étant en rien une entreprise publique, une éventuelle irrégularité n'aurait de toute façon pas justifié une critique émanant de la population française. Seul le directeur de la revue aurait pu critiquer, vu que c'est lui qui a payé, mais il n'est pour rien dans cette histoire, qui n'est rien d'autre que du vent..

Et la société de conseil de François Fillon fonctionne exactement comme toutes les sociétés de conseil d'autres hommes politiques, partout dans le monde. Rien n'interdit à personne de créer une société, et un ancien premier ministre a même une expérience et une renommée bien plus importantes que la plupart des conférenciers qui passent pourtant par le même système. Encore une fois, c'est donc du vent. Quand au fils banquier, il en a parfaitement le droit. Il ne me semble pas que les banques soient interdites, à part peut-être en Corée du Nord (et je n'en suis même pas sûr).

Il n'y a pas de cas à alourdir, il n'y a qu'un emballement médiatique favorisé par la proximité avec l'élection présidentielle et l'empressement des adversaires de Fillon, qui pensaient avoir enfin quelque chose de concret à lui reprocher (les sourcils pas nets et la campagne "Farid Fillon" c'était à la fois puéril et réchauffé). Ils s'en sont donné à coeur joie, et ont instrumentalisé à la fois la presse et l'opinion publique. Sauf que leur seule raison de se comporter ainsi, c'est qu'ils n'aiment pas Fillon : il n'y a rien d'autre ici que des suppositions que certains espéraient justes et qui ne le sont pas. Ce n'est pas d'hier qu'on sait pourtant qu'il ne faut pas prendre ses rêves pour des réalités.
Réponse de le 29/01/2017 à 13:03 :
curieusement, contrairement à toute société, la création de la société 2FConseil n'apparaît pas au BODACC et M.Fillon dû rectifier sa déclaration d'intérêt à la HHTVP à son sujet, en expliquant qu'elle n'avait pas eu d'activité...Quant aux liens privilégiés avec M.Poutine, motus! Quant à la banque UBS France, elle a fait elle aussi l'objet d'une attention particulière du Parquet National Financier (PNF)...Aujourd'hui, on nous parle de l'appropriation de fonds du Sénat!Où va t'on avec un pareil représentant de la droite ?Voilà à quoi on aboutit quand on adoube un politicien exclusivement professionnel !...SOS Sarko, un vrai courage démontré lors de la prise d'otage de l'école de Neuilly.
a écrit le 27/01/2017 à 19:54 :
SI FILLON DEMISIONNE IL FAUT LAISSE LE TEMPT A LA DROITE D E REFAIRE UNE ELECTION PRIMAIRE D UN AUTRE CANDIDAT/ MAIS II VAS FALLOIR EN TROUVE DES HONNETES ET SANS CASSEROLLES /PARS LES TEMPT QUI COURENT CELA NE SERAS PAS FACILE/ MAIS C EST AUSI CELA LA DEMOCRATIE/ IL NE FAUT PAS COMPTE SUR CEUX QUI GREELES PROBLEMES POUR LES RESOUDRE ///ALBERT EINSTEIN////// LISEZ LE CANARD JE LE LI DEPUIS 40ANS ET JE N AI JAMAIS ETE DECUE/// BEAUCOUP DE VERITES DANS CE JOURNAL/ DAILLEUR LES PREMIERS A LE LIRE C EST SOUVENT LES HOMMES POLITIQUE TANT ILS ONT PEUR DE VOIR LEURS NON DANS CE GRAND JOURNAL DINVESTICATION///
a écrit le 27/01/2017 à 19:51 :
Fillon sera remplacer par Macron !
Réponse de le 28/01/2017 à 8:28 :
non, Macron n'est qu'une construction des media. Aucune expérience, aucun programme clair, encore des dépenses, ... Du vent
a écrit le 27/01/2017 à 19:49 :
Valls recase ses copains en le nommant préfet hors cadre, donc pas mieux, balle au centre. Mais pourquoi diable les français délaissent-ils la politique ? bah à cause de tout ça....ce spectacle désolant rempli de conflits d'intérêt et détournements divers...
a écrit le 27/01/2017 à 19:29 :
Chez LR, il n'y a plus qu'une personnalité qui possède à la fois la présidentialité et la popularité, c'est Chirac. Mais il a déjà eu 2 mandats à l'Elysée, alors ce n'est plus possible. Ils sont vraiment mal..
a écrit le 27/01/2017 à 19:16 :
Il va falloir trouver un politicien honnête pour le remplacer, ça va être difficile .
a écrit le 27/01/2017 à 19:04 :
Il faut peut-être demander à Trump s'il n'a pas une ou deux semaines pour lancer des réformes en France. Je pense que deux semaines devraient suffir à la vitesse qu'il va.
Réponse de le 28/01/2017 à 10:37 :
Quel dommage que Thierry Breton ne se présente pas. Lui au moins, c'est ce que "faire" veut dire. Il a créé certainement plus d'emplois que M.Fillon. Contrairement à M. Fillon, il ne s'agit pas d'emplois limités à son cercle familial et alimentés de deniers publics.
a écrit le 27/01/2017 à 19:03 :
on parle souvent de l Allemagne ,mais eux ne bouffe pas le budget du peuple car sinon la sentence est grave , un livre vient de sortir sur les dérives de nos candidats même la suède nous montre du doigts je ne dit pas qu il est coupable , mais la c est fort de café
et s il ce retire et bien c est toute la confrérie qui saute car lui seul a été élue, sinon ou est la démocratie déjà que la démocratie en france ont peu en douter c est ce que j ai apris ce midi avec le sénat et le vote européen
a écrit le 27/01/2017 à 18:36 :
L’affaire des activités de la femme de François FILLON était sans doute connue depuis longtemps et je souhaiterais que les journalistes fassent un effort (sans doute important pour eux). Je voudrais qu’ils se demandent pourquoi cette affaire sort maintenant (et non pas par exemple au moment de la primaire de la droite) et à qui elle peut profiter. Car, au-delà des faits reprochés, qui peuvent être réels et dont on peut s’indigner, on peut aussi se demander si l’on a le droit de sortir une affaire alors que le candidat pour l'élection présidentielle est déjà choisi (alors qu'on aurait pu la sortir avant et que peut-être son parti aurait choisi quelqu’un d’autre) et ce dans le but d’affaiblir son adversaire à un moment où il ne peut être changé. En résumé : OK pour sortir les affaires, quel que soit le parti concerné mais le faire si tard est une scélératesse, un manque total d’éthique politique et le vrai responsable de cette farce devrait être nommé et conspué avec la même force que le candidat sur qui retombe l'affaire, s'il s'avère être coupable.
Réponse de le 27/01/2017 à 20:29 :
tout à fait d'accord, le timing était très mal choisi ou peut-être trop bien choisi si le but était d'évincer un candidat...de plus on a l'impression qu'il y a deux poids deux mesure dans le traitement réservé par les journalistes aux candidats..selon que leurs assistants parlementaires "travaillent" en France ou pour l'Union Européenne. M. Fillon n'est pas le seul à avoir des soucis avec ses assistants parlementaires.
Réponse de le 27/01/2017 à 20:50 :
Heureusement grâce aux fonds récoltés par la primaire, les Républicains vont pouvoir payer des conseils en communication efficaces et avocats de toutes causes...Le candidat de la droite et du centre n'a t'il pas fait appel aux services de Mme Anne Méaux ?
Réponse de le 27/01/2017 à 21:01 :
Remontez 7 ans en arrière :
-réforme des retraites en 2010 : pour achever de torpiller le porteur de la réforme, Woerth, déjà empêtré dans l'affaire Bettencourt (relaxe), le Canard monte la soi-disant affaire de l'hippodrome de Compiègne, dont même le rapport sur le sujet de la sénatrice socialiste Nicole Bricq a reconnu que le prix de cession correspondait peu ou prou à la valeur (non-lieu).
et 5 ans en arrière (2012) :
-affaire du financement libyen de la campagne de 2007 lancée par Mediapart : alors que Sarkozy revenait fort dans la course pour sa réélection (donné en 2011 éliminé dès les 1er tour, les sondages le donnaient à nouveau en 2012 talonnant ou carrément devant Hollande). Ce que tout le monde peut voir, c'est que malgré des écoutes au long cours discutables, et cinq ans d'instruction, rien de probant, malgré les déclarations du variant et peu crédible Takieddine, n'a été trouvé.
-affaire des diamants de Bokassa : alors que Giscard était donné favori pour sa réélection, le Canard donne une importance démesurée à ce qui était certes un cadeau de Bokassa et lance des accusations sur la base de documents falsifiés comme l'a révélé en 2008 Pierre Péan.
Réponse de le 28/01/2017 à 0:26 :
Elle sort maintenant dans le Canard car ils ont fait une enquête après avoir été "aiguillé". D'ailleurs ce n'est pas fini.
Perso je préfère le savoir maintenant qu'après l'avoir élu.
Inutile de s'en prendre au Canard (ou mediapart) il sort des affaires sur la droite ou la gauche et c'est tant mieux, gloire et longue vie à eux et maudits soient les Cahuzac, Tiberi, Balkany et compagnie.

Maintenant il ne faut pas jouer les bisounours, si ça sort maintenant c'est que ceux qui ont "aiguilloné" voulaient faire mal, très mal.
Force est de constater que ce sont des maitres en leur domaine, ils démolissent l image de Mr Propre supposé de Fillon, ruine son discours sur le sang et les larmes, le condamne auprès des classes laborieuses, etc bref ils l'ont tué!
On en parlera pendant des années et ils méritent d'être connus (ça peut venir de partout, j'ai pas vraiment de favori) pour être tout à la fois maudits parce que c'est crade et admirés pour la beauté du geste technique. Des artistes dans leur genre quoi, Machiavel is not dead.
a écrit le 27/01/2017 à 18:34 :
la parole est l ombre de l action !....un inventaire dans les cuisines de droite comme de gauche devient indispensable....
a écrit le 27/01/2017 à 18:18 :
S'il n'est plus temps de refaire une primaire à droite, le parti pourrait annuler la primaire qui a eu lieu et laisser libre les candidatures à droite, cela permettrait à E.Macron de bénéficier plus facilement de voix de droite!
a écrit le 27/01/2017 à 18:01 :
Une solution pour Valls:rejoindre l'UMP et etre candidat de droite!
a écrit le 27/01/2017 à 17:58 :
Eh bien Pénelope pourrait le remplacer puisqu'elle connaît parfaitement les dossiers et en plus elle est totalement bilingue..... ses fils qui au sortir de l'adolescence étaient de parfaits avocats pourraient l'aider dans sa tâche....pendant ce temps ce bon François ferait des tartes, s'occuperait de l'intendance du château et accessoirement piloterait quelques bolides....
a écrit le 27/01/2017 à 17:14 :
Quelle gabegie en France. On va se retrouver avec un rigolo de type Hollande, élu par défaut !!! Il y a forcément conflit d'intérêts quand un élu embauche des gens de sa famille, et cela devrait être interdit ! C'est le clown du Béarn qui doit rigoler :-)
a écrit le 27/01/2017 à 16:59 :
Un tandem Macron/Bayrou devrait faire un tabac !
a écrit le 27/01/2017 à 16:44 :
on parle souvent de l Allemagne ,mais eux ne bouffe pas le budget du peuple car sinon la sentence est grave , un livre vient de sortir sur les dérives de nos candidats même la suède nous montre du doigts je ne dit pas qu il est coupable , mais la c est fort de café
et s il ce retire et bien c est toute la confrérie qui saute car lui seul a été élue, sinon ou est la démocratie déjà que la démocratie en france ont peu en douter c est ce que j ai apris ce midi avec le sénat et le vote européen
Réponse de le 27/01/2017 à 17:45 :
Ou elle :
Suède :
Fin 1995, Mona Sahlin, numéro 2 du gouvernement social-démocrate, est forcée de démissionner pour avoir réglé quelques courses, dont une barre chocolatée, avec sa carte de crédit de fonction. Peu importe qu’elle ait immédiatement remboursé.
a écrit le 27/01/2017 à 16:37 :
Madame Fillon peut être réservée et tout de même très douée. On peut s'étonner qu'une femme qui sait combien elle a travaillé, ne peut pas venir expliquer cela dans un direct télévisé qui prouverait de surcroit qu'elle est une avocate douée. Est-ce que son mari ne lui ferait pas confiance ?
a écrit le 27/01/2017 à 16:34 :
On ne manque pas de candidats à droite.

Rama Yade, Michèle Alliot-Marie, Henri Guaino, Nicolas dupont gnangnan, sans compter Bayrou, Morin et tous ceux qui vont se découvrir une âme de présidentiable au cas où la primaire de droite ne déboucherait que sur du vent.

Connaissant Sarkozy on devine aussi qu'après la jubilation de voir ses ex-concurrents défaits, il va de nouveau se croire indispensable à la survie du pays.

Il y a une douzaine de plan B possibles.
a écrit le 27/01/2017 à 16:20 :
Non mais oh les gars on est à l'UMP là hein ? Alors certes ils ont changé de nom... Mais bon ils ne vont pas empêcher Fillon de se présenter pour des broutilles pareilles, sinon il n'y aurait plus personne qui pourrait être candidat de quoi que ce soit chez les LR.

Comme si les élections étaient une histoire de démocratie, merci quand même j'ai franchement ri, non pas de votre théorie hein qui tien en effet parfaitement la route mais de la mettre en perspective avec ce parti là au sein de notre oligarchie m'a beaucoup plu et bien fait rigoler. Merci beaucoup.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :