Pétrole : l'Opep revoit à la hausse sa prévision de production en 2020

 |   |  320  mots
Le quota de 30 millions de barils par jour a été reconduit lors de la réunion de l'Opep début décembre.
Le quota de 30 millions de barils par jour a été reconduit lors de la réunion de l'Opep début décembre. (Crédits : © Hamad I Mohammed / Reuters)
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole estime qu'elle aura besoin de pomper 30,7 millions de barils par jour en 2020. Une production qui serait toutefois inférieure à celle enregistrée ces dernières semaines. L'Opep attend un rebond du baril à 70 dollars dans cinq ans.

L'Opep a indiqué mercredi 23 décembre réévaluer à la hausse sa prévision de production à l'horizon 2020, qui resterait toutefois inférieure à la production actuelle de ses membres engagés dans une politique de prix bas qui divise au sein même du cartel.

Dans son étude annuelle présentant les perspectives du secteur du pétrole et de l'énergie à l'horizon 2040, l'Opep estime qu'elle aura besoin de pomper 30,7 millions de barils par jour (mbj) en 2020, une prévision revue à la hausse de 1,7 mbj comparée à celle d'il y a un an.

Mais ce niveau de production reste toutefois inférieur à la quantité de brut actuellement produite par ses membres qui se situe, d'après plusieurs études, autour de 32 millions de barils par jour. Le plafond de production fixé par la cartel, dépassé dans les faits, est actuellement de 30 mbj.

Le quota de 30 mbj a été reconduit lors de la réunion de l'Opep début décembre à Vienne malgré la surabondance de l'offre et la chute des cours du brut, qui ont perdu plus de 60% de leur valeur depuis la mi-2014, à moins de 40 dollars le baril.

L'Opep estime que le pétrole pourrait atteindre les 95 dollars en 2040

Cette évolution s'inscrira dans un contexte de hausse globale de la demande de pétrole atteignant 97,4 mbj en 2020, contre 91,3 mbj en 2014, soit une hausse plus importante que ce qu'avait prévu le cartel dans son étude de l'an dernier (96,9 mbj en 2020).

Alors que la demande baissera dans les pays de l'OCDE, elle augmentera dans les pays en voie de développement. Côté prix, l'étude de l'Opep table sur un rebond du baril à 70 dollars en 2020 (en prix constant 2014) et 95 dollars en 2040, soit en prix courants, 80 dollars en 2020 et 160 dollars 2040. L'Opep précise, s'agissant des prix, qu'il ne s'agit pas de "prévisions" mais "d'hypothèses de travail".

(Avec Reuters)

___

> Lire aussi : Pourquoi le prix du pétrole devrait encore baisser

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/12/2015 à 11:13 :
Je trouve ces prévisions totalement irréalistes. Qui avait prévu au début de cette année que le prix du baril de pétrole serait en dessous des 40$ fin 2015 ? Alors prévoir quelque chose en 2040, c'est de l'incantation et non de la prévision. Mais, ce sont certainement des experts qui ont fait ces exercices de voyances. A propos, comment fait-on pour avoir un diplôme d'expert ? Auto proclamation ou ...?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :