Opposition éliminée en Russie : Poutine président à vie ?

 |   |  121  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, Poutine président à vie ?

Pas de surprise aux élections législatives russes ce weekend : le parti du président Vladimir Poutine réalise plus de 54% des suffrages. Avec un système électoral pour moitié à la proportionnelle et pour moitié majoritaire, l'homme au pouvoir depuis 16 ans (directement ou indirectement) accentue sa mainmise sur la Douma de manière jamais vue. Pourtant moins de 50% des Russes se sont rendus aux urnes, un chiffre en baisse de 20%. La Russie vit-elle une apathie politique ? L'opposition est-elle encore possible face à Vladimir Poutine ?

Pour en débattre, Cyrille Bret, maître de conférence à Sciences Po, Bruno Tertrais, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique et Anna Colin Lebedev, sociologue spécialiste de la Russie post-soviétique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/09/2016 à 6:03 :
Même lorsqu'il a dû quitter le pouvoir quelques années pour mieux le reprendre ensuite, il dirigeait le pays par l'intermédiaire de son pion, son clone, cette lavette qu'il avait mis à la Présidence.
Depuis, la reprise en main du pays s'est faite avec l'assassinat de journalistes dont l'une des plus populaire. Avoir été un servile serviteur du KGB ... Donnez leur un peu de pouvoir.... et vous aurez une dictature avec ce Poutine qui compte une fortune personnelle évaluée à des Milliards d'Euros de détournements financiers.
a écrit le 21/09/2016 à 11:20 :
Il y a eu des bourrages d'urnes en direct en Russie, des gens payés pour voter Poutine, pas d'opposition possible, des médias acquis à Poutine, des candidats fantoches liés à Poutine, le vote des jeunesse Poutine qui bénéficient de plein de droits etc Donc beaucoup moins de fiabilité de ces résultats que dans la plupart des pays d'Europe, aux Etats-Unis, Japon etc.
a écrit le 21/09/2016 à 10:45 :
1. «… accentue sa mainmise sur la Douma de manière jamais vue. » Déjà du point de vue de législation, le poids du parlement (Douma) en Russie est ridiculement petit. En plus les réalités russes l'ont transformé en quelque chose vraiment clownesque depuis un bon moment. Les lois? A majorité absolue entre elles se préparent dans l'Administration de président ou dans les ministères. La discussion des problèmes du pays? Ici on peut rire. De plus, comme le chef du Parti du pouvoir "Edinaia Rossia (Russie Unie)" a dit à l'époque (le début des années 2000), "le Parlement n'est pas un endroit pour discussions". Donc, la mainmise sur la Douma? C'est le cas depuis un bon moment, juste maintenant le taux de contrôle a passé de 99.5 à 99.99 %. Ainsi, parler sérieusement du "jamais vu" est ridicule.
2. "Pourtant moins de 50% des Russes se sont rendus aux urnes" En réalité bien moins. a. Il existe très souvent une pression de la part de hiérarchie (surtout dans le secteur publique et les entreprises d'Etat, mais pas uniquement) qui incite les gens d'aller voter et aussi de "voter bien"; b. Il semble fort que les falsifications massives ont eu lieu, surtout dans les régions. Les chiffres de la participation plus ou moins réelle sont visibles dans les résultats de Moscou et Saint-Pétersbourg, où la pression de ces facteurs a été plus faible.
3. « La Russie vit-elle une apathie politique ? » Une grande part de la population, oui. L’autre grande part vit dans le monde inventé par la propagande du pouvoir. Une petite part vit dans le monde inventé par les média de soi-disant l’opposition.
4. « L'opposition est-elle encore possible face à Vladimir Poutine ? » Uniquement dans le cadre de la lutte des grands clans dans le cadre du pouvoir. Le reste, c’est l’opposition de poche du pouvoir. D’autre côté ce n’est pas nouveau, même si la tendance s’accentue.
a écrit le 21/09/2016 à 9:19 :
Mettre en avant le taux de participation comme étant tendancieux c'est oublier que les deux autres partis ,le parti communiste et le parti nationnaliste sont les alliés de Russie Unie au parlement sur la quasi totalités des sujets .De plus d'aprés un dernier sondage ,Poutine a 85 % de la population russe deriere lui et là ,il n'y a pas de taux de participation .Puisque on parle de ce sujet ,il faudra suivre le taux de participations aux élections US ,ça fait des decenies qu'il est inferieur à 50 % mais là ,les medias français n'en parlent jamais car c'est une defaite de la démocratie ,et si la democratie se défait progressivement aux USA alors ailleurs .......
Réponse de le 21/09/2016 à 11:00 :
@sez: Ainsi vous avez confirmé vous-même le caractère caricatural des élections (trois partis principaux – alliés proches (en réalité tous sont à 100 % dans la botte du pouvoir)), mais vous considérez sérieusement la réalité des sondages. Disons, c'est un peu paradoxal. Le taux de la participation dans les capitales, c’est la seule information utile qu’on peut extraire des résultats des élections.
a écrit le 21/09/2016 à 8:56 :
Quand on a des projets de long terme, on prend des dispositions pour parvenir au but. En 5 ans on ne peut penser qu'a court terme et donc qu'a son égo!
Réponse de le 21/09/2016 à 14:57 :
@Bah: Ce n’est pas tout à fait faux, mais franchement pas dans ce cas. Les mauvaises langues (y compris mes anciennes connaissances bien placées à l’époque) ironisaient que le premier projet de Kremlin avec une vision au-delà d’une année a été l’Olympiade 2014 à Sotchi :) Les premières 7-8 années au pouvoir, c’était une absence totale de la vision même de moyen terme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :