Foxconn suspend son acquisition de Sharp

 |   |  440  mots
Il s'agit de la plus importante acquisition par une société étrangère dans le secteur technologique japonais.
Il s'agit de la plus importante acquisition par une société étrangère dans le secteur technologique japonais. (Crédits : © Reuters Staff / Reuters)
Le géant taïwanais Hon Hai/Foxconn prévoyait d'investir 5,8 milliards de dollars pour le rachat du groupe d'électronique japonais en difficulté, mais a décidé de repousser la signature de l'accord, le temps d'éclaircir de nouveaux éléments découverts dans le passif de sa cible, ce jeudi.

Article publié le 25/02/2016 à 7h48, mis à jour à 16h21.

Rachètera, rachètera pas ? Le groupe taïwanais Foxconn a suspendu ce jeudi 25 février l'acquisition du groupe d'électronique japonais Sharp annnoncée plus tôt dans la matinée. En cause: la découverte de nouveaux éléments dans le passif de sa cible, selon Reuters. Sharp, en difficulté financière, avait dans un premier temps annoncé qu'il laisserait Foxconn prendre deux tiers de ses parts à l'issue d'une augmentation de capital qui lui serait réservée.

 Avec cet accord, le groupe taïwanais réaliserait ainsi la plus grosse acquisition d'une technologique japonaise par un intervenant étranger et renforcerait sa position en tant que fournisseur d'Apple.

Des passifs de l'ordre de "centaines de milliards de yen" découverts?

Foxconn a cependant fait savoir par la suite qu'il repoussait la signature de l'accord dans l'attente d'éclaircissements au sujet d'un "nouveau document essentiel" transmis par Sharp, dont il ne précise pas le contenu. Deux sources informées du dossier ont rapporté que Sharp, spécialisé dans les écrans à cristaux liquides, présentait des passifs éventuels s'élevant à "des centaines de milliards de yens". La transaction ne sera pas conclue tant que cette question ne sera pas réglée, ont dit ces sources. Foxconn et Sharp ont refusé de s'exprimer sur le sujet, ajoute Reuters.

Pourtant, ce jeudi matin,  le conseil d'administration du groupe japonais Sharp mettait fin à plusieurs semaines de suspens en annonçant avoir accepté l'offre de rachat déposée par le groupe taïwanais Hon Hai/Foxconn, afin d'en devenir une filiale.

Plongeon de l'action en Bourse

L'action Sharp, qui avait été momentanément suspendue à la Bourse de Tokyo, plongeait de plus de 17% à la reprise de la cotation en raison du mode de rachat choisi qui dilue la part des actionnaires actuels.

Si l'acquisition se conclut, Hon Hai et plusieurs de ses filiales, dont Foxconn, vont détenir 65,91% de Sharp en acquérant les nouvelles actions que Sharp va émettre à leur attention pour un montant total de 484,3 milliards de yens (3,8 milliards d'euros). Cette somme devrait être complétée par une reprise de dettes, selon la presse.

Nouveaux secteurs ciblés

Resteront ensuite au tour de table, mais avec des parts amoindries, les actuels actionnaires de Sharp que sont deux sociétés d'assurances, les banques Mizuho et Mitsubishi UFJ Financial Group, et la firme américaine de conception de puces Qualcomm.

L'argent ainsi levé sera utilisé pour divers investissements dans les technologies d'écrans, les techniques de connectivité d'objets à Internet, l'intelligence artificielle, la bureautique et d'autres activités du groupe.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :