Fillon table sur une progression du chômage jusqu'à mi-2010

 |   |  372  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le Premier ministre, François Fillon, estime que le chômage va continuer d'augmenter "jusqu'à mi-2010". De son coté, le Secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez, a annoncé que, d'ici fin mars, plusieurs centaines de millions d'euros" seront débloqués pour aider les chômeurs en fin de droit.

Les chiffres du chômage ne sont pas près de s'améliorer en France comme dans les autres pays de l'Union européenne. C'est en tout cas le pronostic du Premier ministre. "On voit qu'autour de nous le chômage augmente encore très fortement, aux Etats-Unis aujourd'hui même. Les chiffres sont très mauvais dans dans la plupart des autres pays européens, donc on va sortir de la récession de manière progressive, ça veut dire qu'au moins jusqu'à la mi-2010 on va voir le chômage augmenter" a expliqué ce jeudi François Fillon.

Fort de ce constat, le gouvernement entend apporter un soutien financier aux chômeurs en fin de droit. Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat à l'Emploi, a annoncé que "plusieurs centaines de millions d'euros" allaient leur être alloués. L'Etat et l'assurance chômage (Unedic) vont débloquer cette somme avant fin mars".

"Les partenaires sociaux se disent prêts à co-financer le plan, nous sommes dans les mêmes dispositions, on est prêts à travailler ensemble et à mettre de l'argent sur la table" a expliqué Laurent Wauquiez.

Patronat et syndicats se sont pourtant séparés cette semaine sans parvenir à une solution négociée pour ces demandeurs d'emploi sur le point de sortir du système d'indemnisation, dont le nombre devrait atteindre un million fin 2010. De plus, entre 350.000 et 400.000 personnes seraient en dehors des aides.

Le patronat a proposé que l'assurance-chômage contribue au financement d'un revenu de remplacement pour ces personnes.

Les syndicats, qui refusent que l'Unedic finance des contrats aidés ou des mesures qui ne viseraient pas les jeunes et les précaires, réclament pour leur part un assouplissement de l'accès à certains minima sociaux, comme l'Allocation de solidarité spécifique, pour les aider.

Le chômage est reparti à la hausse en janvier. Au total, le nombre de chômeurs en catégorie A a augmenté de 19.500 en France métropolitaine, soit une hausse de 0,7%, pour atteindre 2.664.600.

Le taux de chômeurs de longue durée a notamment progressé trois fois plus vite, faisant un bond de 2,8% en France métropolitaine pour atteindre 1.307.100, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère de l'Emploi et Pôle Emploi.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2010 à 9:47 :
Le chomage n'est pas près de baisser, et maintenant on assiste à des délocalisations de plus en plus et ceci pour dégraisser le personnel et faire des économies soit disant. ex : Carrefour
a écrit le 26/02/2010 à 12:57 :
Correction. C'est la baisse de l'augmentation qu'il avait lu dans sa boule, le petit marchand de salades.
C'est pas pareil.
a écrit le 26/02/2010 à 12:52 :
apres l echec de N S .. M AUBRY . avec comme ministre du travail B THIBAULT nous sortira du chomage et de toute ces greves
a écrit le 26/02/2010 à 12:48 :
Qu'est ce qui se passe ? Sarko, nous avait dit l'inverse il y a quelques semaines à la télé. Heureusement qu'on tous pris l'habitude de le croire quand il nous ment.
a écrit le 26/02/2010 à 9:39 :
Nos dirigeants devraient prioritairement se soucier où et comment dans ce pays créer de nouvelles richesses pour parvenir à salarier les 4 à 5 millions de citoyens sans un réel emploi qui donne à chacun une dignité et envie de se dépasser.
Gouverner aujourd'hui ne peut se limiter à mettre des cataplasmes sur des jambes de bois pour maintenir la paix sociale et mentir sur l'évolution du chômage à la télévision, c'est pas ainsi que seront mobilisées les forces vives de ce pays. Du courage, de l'audace, de la créativité, des exemples nous manquent cruellement il est urgent de donner à ce pays plein de ressources un nouvel élan !
a écrit le 26/02/2010 à 9:28 :
Les contradictions du pouvoir sont flagrantes et montrent les limites de l'executif pour la compréhension globale de l'évolution du capital et de ses conséquences en ces temps de crise;l 'argent va s'adapter pour faire de l'argent au détriment des économies nationales,familiales, et humaines. Les states implosent,l' europe explose, l'euro descend vers le dollar, les entreprises végètent... ce n'est pas à la mi-2010 que nous apercevrons la baisse du chômage, loin de là.
a écrit le 26/02/2010 à 7:39 :
Je vois mal pourquoi le chômage baisserais ? Il va augmenter et ce pour encore longtemps, l'annonce de Sarkozy n'est pas très utile et la méthode qui consiste à dire que tout "ne va pas si mal" pour remotiver un pays qui de toutes manières est sur le déclin atteint sa limite. Il y a des pages qui se tournent devant nous tous et c'est évidement très difficile d'admettre que nous sommes arrivés à un tournant de notre histoire.
a écrit le 26/02/2010 à 6:31 :
Comment cela le chômage va augmenter ?

Pourtant Super-Sarko nous avait assuré fin janvier sur TF1 qu'il allait baisser !!!!
(encore du vent ?)
a écrit le 26/02/2010 à 5:36 :
C'est pas un mec qui se nomme sarkozy qui a dit il n y a pas trés longtemps sur tf1 : "vous allez voir le chômage va baisser"....!!! champion

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :