Grève dans les transports, c'est parti

 |   |  749  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters.)
Alors que l'examen de la réforme des retraites a repris lundi au Sénat, la SNCF et la RATP prévoient d'importantes perturbations ce mardi. Depuis hier soir, la plupart des trains de nuit sont restés à quai. Des perturbations sont également à prévoir dans le transport aérien. Une majorité des Français estime que les grèves dureront en fait plusieurs jours.

C'est le début d'une semaine décisive dans le bras de fer entre le gouvernement et les syndicats. En France, la première journée de grève de la semaine contre la réforme des retraites commence dès ce soir 20h30 pour certains transports. Une deuxième journée de mobilisation aura lieu samedi prochain. L'examen de la réforme des retraites reprend ce lundi au Sénat.

La SNCF et la RATP ont donné leurs prévisions de trafic. Selon les prévisions de trafic de la SNCF en moyenne un TGV et un Corail sur trois, quatre TER et Transilien sur dix et huit Thalys sur dix circuleront mardi. Mais dès ce soir, la SNCF a été contrainte d'annuler la plupart des trains de nuit tant en France qu'à l'international.
Le préavis débute en effet à minuit pour permettre aux agents travaillant la nuit de faire grève s'ils le souhaitent.

De son côté, la RATP prévoit un trafic perturbé pour le métro parisien et le RER A et un trafic très perturbé pour le RER B. Pour ce dernier,  en Zone sud, 1 train sur 5 circuleront et rous les trains sont départ et terminus de la gare de Denfert-Rochereau. Même si le syndicat Unsa, presque aussi puissant que la CGT à la régie des transports parisiens, a annoncé à la veille du week-end renoncer à se joindre au mouvement du fait de la volonté de ses adhérents et non de ses dirigeants. Un signe de début de démobilisation selon certains.

Côté aérien, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a prévenu ce lundi qu'environ 30% des vols seront annulés mardi pour 24 heures depuis les aéroports de Roissy et Beauvais et 50% depuis Orly. L'Unsa-Icna (ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne) a précisé avoir également déposé un préavis. La DGAC invite les passagers à s'informer auprès de leur compagnie aérienne. Air France a pour sa part indiqué vendredi dernier maintenir la totalité de ses vols long-courriers mardi, mais annuler quelques vols sur le réseau domestique et européen (court et moyen-courriers).

Dans un communiqué commun publié ce lundi, les cinq syndicats représentatifs à la Poste (CFDT, CFTC, CGT, FO, SUD ) "appellent leurs organisations à accélérer le rythme et l'intensité des mobilisations unitaires, à organiser des assemblées générales dès le 13 octobre dans tous les services pour décider de la poursuite de l'action". Sud-PTT et FO, respectivement deuxième et quatrième syndicats, ont annoncé jeudi des préavis de grève reconductible dans ces deux entreprises, les autres syndicats ayant déposé des préavis de grève d'une journée.

La grève sur les terminaux pétroliers proches de Marseille contre la réforme portuaire en est pour sa part à son 15ème jour. Ce mouvement pourrait en outre provoquer une pénurie de carburant d'ici une à deux semaines.

Selon un sondage Ipsos pour Europe 1, une large majorité des Français estime que les grèves dureront en fait plusieurs jours. Ils sont ainsi 36% à estimer que les préavis de grève reconductible se traduiront par quelques jours de grève après mardi, et 44% que ces grèves dureront plus longtemps.

L'accélération de la mobilisation a suscité quelques réserves au sein du camp syndical. La CFE-CGC, syndicat de cadres, a ainsi décidé d'être présente dans les manifestations de mardi. Cependant, elle réserve sa réponse sur la suite du mouvement.

Dans les transports parisiens, l'Unsa-RATP a ouvert une brèche dans le front syndical en renonçant à appeler à la grève mardi. Selon ses adhérents la réforme jouée d'avance."(Ils ont) l'impression qu'on utilise les gens des transports comme de la chair à canon", a expliqué à Reuters Frédéric Sarrassat, un responsable de l'Unsa-Transports.

Selon un sondage Sud-Ouest Dimanche, 71% des Français estiment "justifiée" la mobilisation contre la réforme. L'exécutif espère que cette dernière sera votée d'ici le 23 octobre.

Pour se renseigner sur les prévisions de circulation :
- www.sncf.com et www.infolignes.com pour tous les trafics
- www.abcdtrains.com pour les prévisions Transilien par gare.
- Numéros verts 0 805 90 36 35 pour Grandes Lignes, TER, Téoz et Intercités 0 805 70 08 05 pour Transilien

- http://ratp.fr/ le site de la RATP  et un numéro vert : 0 800 15 11 11

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :