Les fonctionnaires auront droit à une hausse de 2% de leur pouvoir d'achat

 |   |  348  mots
Le secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique, Georges Tron, a annoncé que la hausse du pouvoir d'achat des fonctionnaires serait d'au moins 2% au moins en 2011, malgré le gel du point d'indice décidé par le gouvernement pour cette année-là.

Selon le secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique, Georges Tron, qui s'exprimait devant la commission élargie de l'Assemblée nationale sur le projet de loi de Finances 2011, la hausse du pouvoir d'achat des fonctionnaires sera de 2% au moins en 2011 et 2012, sauf "événement majeur" imprévu.

"Sur 2011 et 2012, y compris en intégrant l'augmentation du taux de cotisation pour 0,27% , il y aurait une augmentation du pouvoir d'achat [...] qui serait supérieure, en toute hypothèse, à 2-2,5%, a expliqué Georges Tron. L'augmentation du taux de cotisation en question correspond à la hausse, programmée sur dix ans, du taux de cotisation retraite, de 7,85% actuellement à 10,55%, le taux appliqué dans le secteur privé.

Depuis 2000, "l'augmentation du pouvoir d'achat des fonctionnaires est constante", a aussi affirmé Georges Tron. "Il n'y a pas eu une année où l'augmentation du pouvoir d'achat des fonctionnaires [...] ait été inférieure à 0,5%", y compris en 2003, année blanche où il n'y a pas eu d'augmentation du point d'indice, a-t-il souligné. En 2009 et 2010, la hausse du pouvoir d'achat a même été supérieure à 3%, a-t-il encore précisé.

Pomme de discorde avec les syndicats

Ces propos ne devraient malgré tout pas rencontrer l'approbation des organisations syndicales, car leur conception du "pouvoir d'achat" diffère. Pour les syndicats, le pouvoir d'achat s'appuie exclusivement sur le point d'indice. Or ce dernier, qui doit augmenter de 0,5% en 2010, a été gelé par le gouvernement pour 2011.

Le gouvernement estime de son côté que le point d'indice n'est qu'un élément de la rémunération, qui  compte également les primes (avancements, primes de fonction et de résultats), les avantages sociaux, les mesures catégorielles, etc.

Georges Tron a par ailleurs annoncé que le nombre de corps administratifs de la Fonction publique d'Etat (l'une des trois fonctions publiques, avec la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière) diminera encore d'ici à 2015. L'objectif affiché est de supprimer 150 corps à cette date, pour atteindre  un total de 230 corps, contre  700 en 2005 et 380 en 2010. Cette réduction des corps est, selon lui, "la meilleure façon de développer la mobilité dans la Fonction publique".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :