Découvrez la carte des régions de France où l'emploi repart

 |   |  397  mots
Infographie La Tribune
Infographie La Tribune
Selon France Industrie & Emploi, le solde net des créations d'emplois était positif de 25.000 en 2010. Le rôle des collectivités locales est central sur le sujet.

Avec 1.913 projets créateurs d'emploi recensés en 2010, contre 954 projets de destructions d'emplois en 2009, la situation dans l'industrie et les services s'est globalement améliorée : le solde net de la création d'emplois est positif de 25.000 emplois, alors qu'il était négatif en 2009 (100.000 emplois nets perdus). C'est l'enseignement majeur de l'étude réalisée pour la seconde année consécutive par France Industrie & Emploi (F/I/E), cabinet de conseil en ressources humaines et en marketing des territoires que dévoile La Tribune. Les signes de reprise sont palpables dans l'industrie manufacturière, qui a vu le rythme des suppressions d'emploi ralentir. Mais si la filière automobile a recommencé à créer de l'emploi, en particulier vers la fin 2010, la métallurgie, la chimie ou le textile ont eux continué à subir des destructions d'emplois. Autre signal positif, la diminution des annonces de grandes restructurations dans les grands groupes et dans l'Armée par rapport à 2009.

Parmi les régions qui ont le vent en poupe en termes de créations d'emploi, figurent dans le top 6 (elles accueillent plus de 50 % des créations d'emplois), le Nord-Pas-de-Calais, Midi-Pyrénées, l'Ile-de-France, les Pays-de-la Loire, l'Aquitaine et Rhône-Alpes. L'étude montre également que la grande majorité des projets créateurs d'emplois en 2010 sont le fait d'entreprises françaises.. et que sur les 11 projets les plus destructeurs d'emploi identifiés en 2010, cinq émanent d'entreprises étrangères, soit près d'un emploi supprimé sur trois.

« La reprise est fragile », analyse Michel Ghetti, PD-G de F/I/E. Et celui-ci d'ajouter : « La France est un pays attractif en raison de la qualité de sa main d'oeuvre, de ses infrastructures ou de sa capacité à générer de la valeur ajoutée, mais elle est aussi frileuse, archaïque et trop administrée. Les plans de soutien à la créations d'emploi se traduisent par le versement de subventions publiques qui sont des effets d'aubaine. Il faut démarcher les entreprises pour les inciter à créer des projets sur les territoires ». En 2011, FIE indique que les filières tertiaires devraient être les «plus dynamiques », notamment les assurances et les services aux entreprises, ces dernières ayant choisi d'externaliser une partie de leur activité pour se recentrer sur leurs métiers. Dans l'industrie, les perspectives de croissance sont également fortes pour les activités à forte valeur ajoutée, comme la construction ferroviaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2011 à 10:36 :
cela cest du mensonge car dans la region midi pyrenees il n ya pas d embauche
a écrit le 09/04/2011 à 13:21 :
ou est le sud ? drole de carte!!!
Réponse de le 10/04/2011 à 9:09 :
Il faut cliquer sur la carte...
a écrit le 09/04/2011 à 11:10 :
on comprend pas bien la carte qui est de plus amputée !
a écrit le 09/04/2011 à 6:59 :
Information classique un an avant les élections: le chômage diminue, l'emploi repart,... Cela fait 40 ans que l'on nous sert la même antienne.
Réponse de le 10/04/2011 à 17:37 :
J'ose espérer qu'un jour nous aurons droit a un journal télé développant des infos positives comme il ce fait constamment en infos négatives. Car en France il y a des entreprises qui fonctionnent parfaitement mais on en parle jamais. N'avez vous pas remarqués que c'est en France que la crise à le moins sévit. L'Auvergne carton ,vous souvenez vous de ce chef d'entreprise Ambertois réclamant à corps et à cris du personnel lors de l'émission " vivre en Auvergne". Pour les plus grincheux ,il n'y a rien d'électorale.
a écrit le 09/04/2011 à 6:33 :
On a un peu de mal à comprendre comment la carte illustre les propos du texte, mais je pense que le journaliste, pardon le rédacteur du texte, n'en sait pas plus que nous. C'est un peu bâclé comme travail et ça devient de plus en plus la référence je trouve.
a écrit le 08/04/2011 à 19:02 :
En Picardie il y a un solde net de création d'emplois. vous êtes trop fort sur le papier. stopper les pourcentages les études, les analyses...trop c'est trop
a écrit le 08/04/2011 à 9:38 :
Cà cartonne en Auvergne mais pas en IDF. Cela mérite quelques précisions...
Réponse de le 08/04/2011 à 10:08 :
Ce sont surtout des régions industrielles, notamment où l'automobile ou la pneumatique sont très présentes, non ? Là où la casse avait été la plus importante. Ce ressemble typiquement à un phénomène de rééquilibrage, de recompensation.
Réponse de le 08/04/2011 à 11:20 :
pour le Nord/Picardie pas seulement depuis un certain nombre d annee ils ont favorise la venue d industrie innovante dans la recherche, l ecologie, le recyclage..... A un moment la prise de risque paye... Ce que bcp de Francais patron ou pas ont oublie....
a écrit le 08/04/2011 à 9:37 :
On continue à raisonner comme si rien ne s'était passé : retrouver le plein emploi à n'importe quel prix ! La france est frileuse et alors! Si on laissait faire les margoulins de tous bords en quelques années elle serait défigurée comme le sera et l'est déjà en partie la planète ! Croyez-vous que les touristes recherchent le béton ,les villes tentaculaires et moches.... quand ils viennent chez nous?
a écrit le 08/04/2011 à 7:43 :
Bonjour,

Question à la Tribune?

Pourriez-vous nous informer qui a payé cette sociéte privée? Et quel montant?

Cdt
Frédéric

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :