Jérôme Cahuzac blanchi par le fisc suisse, d'après le JDD

 |   |  488  mots
Copyright Reuters
D'après le JDD, la note transmise par les autorités fiscales suisses à la France confirme que Jérôme Cahuzac n'a pas détenu de compte en Suisse depuis 2006. Le procureur de Paris avait ouvert une enquête préliminaire après des révélations du site Médiapart.

Suite et fin de l?affaire Cahuzac ? D?après le Journal du Dimanche, les autorités fiscales suisses auraient indiqué que le ministre français du Budget n?a pas eu, depuis 2006, de compte bancaire chez UBS que ce soit à son nom propre ou à travers une société. "Cette réponse transmise par l?UBS via les autorités fiscales suisses et les services fiscaux français dément formellement la possibilité d?un compte", a déclaré au JDD, une source proche du ministre de l?économie et des finances, Pierre Moscovici.

Le procureur de Paris s?est vu remettre le document qui avait été demandé par la France aux autorités suisses dans le cadre d?une convention OCDE d?entraide fiscale. Cette requête avait été formulée après l'ouverture d'une enquêtre préliminaire par le procureur de Paris suite aux révélations de Médiapart indiquant que Jérôme Cahuzac détiendrait un compte en banque en Suisse. 

Pas de complaisance

D?après la source citée par le JDD, l?idée que "les autorités suisses aient pu faire une réponse de complaisance est tout simplement absurde".

Jérôme Cahuzac a, depuis le début de l?affaire, démenti les allégations de Médiapart. Mercredi, il avait ainsi déclaré : "Je ne me suis jamais senti coupable même si j'ai pu paraître accablé par le soupçon terrible qui pesait sur moi". "Ce n'est pas à moi de dire que je suis hors de cause, mais, en conscience, je l'ai toujours été", avait-il ajouté.

Un parfum de scandale politico-financier

Médiapart a réagi en maintenant l'accusation. Dimanche, François Bonnet, directeur éditorial du site d'information écrit : "Oui, M. Cahuzac a eu un compte caché à l'UBS Genève, comme il en atteste lui-même dans un enregistrement que nous avons mis en ligne". "Ce compte a été fermé lors d'un déplacement de M. Cahuzac à Genève début 2010 et tout ou partie des avoir transférés à Singapour", ajoute-t-il.

Le site d?investigations avait effectivement fourni enregistrement audio et courriels d?experts-comptables, pour appuyer sa thèse. Cette information avait fait scandale à l?heure où le gouvernement dénonce les pratiques d?évasion fiscales en Suisse, ou en Belgique.

Conflit d'intérêt?

Vendredi, Médiapart a annoncé que le ministre du Budget était, en outre, l'objet d'une enquête fiscale sur son patrimoine. Les autorités fiscales soupçonneraient des déclarations fiscales incomplètes et procèderaient à des vérifications.

De nombreuses voix de l'opposition avaient demandé, dès le début de l'affaire du compte en Suisse, la démission de Jérôme Cahuzac. Elles estiment qu'il existe un conflit d'intérêts entre le ministre du budget qui est la cible d'une enquête par des services administratifs qui sont placés sous sa tutelle. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2013 à 17:59 :
Le fisc peut toujours cherché mon compte en Suisse, il ne le trouvera pas vu qu'il n'est pas à mon nom : c'est un compte numéroté !
PS : J' aimerai bien avoir un compte en Suisse, un travail à Londres et une résidence en Belgique ...
a écrit le 11/02/2013 à 16:17 :
A quelque chose prés, le fisc sait ce que peut gagner le patron d'une clinique spécialisée dans l'implant capillaire.Il suffit de faire des recoupements avec les déclarations de revenus de l'époque ou Jérome Cahuzac exerçait cette profession. Point barre. Il est inutile d'ameuter et d'émouvoir une opinion déjà bien fragilisée par cette crise et cette quasi" faillite de l'Etat" (cf Mr Sapin)
a écrit le 11/02/2013 à 11:51 :
Blanchi? Ouais enfin pas trop quand même, rien n'indique qu'il n'avait pas de compte avant et c'est bien sur ce point que se portent les accusations.
a écrit le 11/02/2013 à 11:38 :
N'allons pas trop vite; cette affaire n'est pas terminée; Mediapart semble avoir des preuves nouvelles à verser au dossier... JCM
a écrit le 11/02/2013 à 11:25 :
Ouf ,il a eu chaud ,c'etait trop gros pour le PS ,la negociation a ete dure avec les suisses ,mais finalement on s'est entendu . Tout est dans ''la date''.
a écrit le 11/02/2013 à 10:14 :
La vérité serait de savoir si Mr. Cahuzac avait un compte avant 2006 en Suisse et s'il l'a déclaré à l'ISF ? Au fisc de faire son boulot.
a écrit le 11/02/2013 à 10:13 :
Cahuzac a Médiapart aux fesses et cela va durer aussi longtemps que l' affaire Bettencourt, donc plusieurs années.....vive la gauche qui lave plus blanc, que blanc....!!!!!
a écrit le 11/02/2013 à 10:07 :
Lire l'article très révélateur sur Mediapart...j'ai toujours dit que les français avaient élus un clown !!
http://blogs.mediapart.fr/blog/francois-bonnet/100213/cahuzac-et-le-jdd-le-vent-et-l-intox
a écrit le 11/02/2013 à 9:29 :
Que l'on sache, on reproche à Mr Cahuzac d'avoir eu un compte en Suisse AVANT 2006, car dans les alégations de Mediapart, on signale qu'il a fait transférer son compte à Singapour au début des années 2000 car il n'avait plus confiance à la Suisse. Soit la questino à la Suisse a été mal posée, soit c'est sciemment qu'on l'a posé ainsi car la réponse ne permet pas d'éclairer la situation de Mr Cahuzac ????
Réponse de le 11/02/2013 à 11:03 :
Absolument pas, les allégations de Médiapart comme vous dites parlaient d'un compte en Suisse jusqu'en 2010. C'est dans l'article, votre phrase habituelle s'applique, "renseignez-vous".
a écrit le 11/02/2013 à 0:06 :
La crainte est que ce ministre soit maintenant à la botte de a SUisse... SI il veut lever ce doute, il va falloir qu'il tape fort sur les paradis fiscaux et la SUisse et Singapour en particulier. Sinon, il sera soupçonné de connivence et de trahison !!!
a écrit le 10/02/2013 à 22:00 :
Alors si ce Monsieur est blanchi, pourquoi aucun média ne publie la fameuse lettre de la Suisse ??? Moi je pense que la Suisse a utilisé une formulation équivoque et que le gouvernement a communiqué sur une interprétation possible, mais pas forcèment sur celle que nous (les électeurs de base) ferions.
a écrit le 10/02/2013 à 21:48 :
J'adore: pas de compte en Suisse depuis 2006...
A propos, il payait combien sa femme de ménage philippine, sans papiers, au noir? 6.25 euros de l'heure... Je ne sais pas, mais si je donnais de leçons de morale aux autres à longueur de journée, ce petit détail serait très gênant. 6.25 euro de l'heure, c'est bien moins que le SMIC, non? Où ils sont nos amis du genre humain? Ahhh, c'est un des leurs... ;-)
a écrit le 10/02/2013 à 20:40 :
Ah ! Cette gauche exemplaire qui ne pratique jamais les emplois fictifs , l'emploi de personnel
sans papier , l 'attribution des marchés publics aux amis et qui n'a rien à voir avec le scandale du sang contaminé et de l'amiante !! Quelle chance nous avons dans ce pays d'avoir des hommes politiques aussi intègres , aussi francs , aussi humbles !!!
a écrit le 10/02/2013 à 20:10 :
l aveu est dans la reponse suisse. la tricherie date d avant 2006, et a du continué.

bref, M; holland a tj des copains
a écrit le 10/02/2013 à 20:03 :
C'est bizarre.... C'est louche.... suspect même
a écrit le 10/02/2013 à 19:47 :
C'est le plus grand des voleurs
Oui mais c'est un gentleman
Il s'empare de vos valeurs
Sans vous menacer d'une arme
Quand il détrousse une femme
Il lui fait porter des fleurs
Gentleman cambrioleur
Est un grand seigneur

Lire la suite: http://www.greatsong.net/PAROLES-JACQUES-DUTRONC,GENTLEMAN-CAMBRIOLEUR,105477233.html
a écrit le 10/02/2013 à 18:41 :
Qu'attend le ministre pour poursuivre Mediapart en diffamation ?
a écrit le 10/02/2013 à 17:38 :
Comment ça, suite et fin? Et l'enquête sur les pratiques de Mediapart, habitué à la destruction d'images publiques et à la calomnie, c'est pour quand?
Réponse de le 10/02/2013 à 18:11 :
Question politiquement incorrecte : Est ce que Mr Cahuzac a eu un compte en Suisse avant 2006 ? Pourquoi la Suisse n'est pas remontee avant 2006 ? Bizarre ces "enquetes" sur des periodes bien determinees pour eviter de froisser les voisins ...
a écrit le 10/02/2013 à 17:31 :
D'aucune façon le ministre du budget est blanchi, d'abord la procédure ne peut remonter qu'en 2006 on ne dit pas quel mois, rien ne dit qu'il n'ait pas détenu un compte avant cette période, c'est un peu comme un non lieu pour défaut de preuve et un acquittement vous n'êtes pas blanchi par un non lieu, il n'y a seulement pas assez de preuve pour vous inculper.
Ensuite, rien ne dit qu'il ne détienne de compte par l'intermédiaire de tiers voire d'un avocat, dans le cadre du trust discrétionnaire irrévocable le titulaire est l'avocat, donc en aucun cas M Cahuzac est blanchi.
Réponse de le 10/02/2013 à 18:36 :
Avec un peu d'argent il est toujours possible d'ouvrir un compte en Suisse sous un pseudonyme. Voici ce qui est écrit dans sa bio : "Jérôme Cahuzac reconnaît avoir gagné beaucoup d'argent en officiant comme « conseiller purement technique » de la plupart des laboratoires pharmaceutiques". La plupart des grands laboratoires ont des centres de recherche et stratégie en Suisse. Il n'y a pas de mal à avoir un compte professionnel en Suisse, là où sont les clients.
a écrit le 10/02/2013 à 15:40 :
Pourquoi le JDD plutôt de droite soutient-il avec tant de bonne volonté un ministre socialiste, ont-ils un lien caché ?
Réponse de le 10/02/2013 à 19:32 :
JDD de droite ????? ah bon avec le Jeddi qui nous joue la farce médiatique en plissant ses yeux avant de répondre sans se mouiller.
Réponse de le 10/02/2013 à 20:07 :
Le JDD qui arrête les commentaires libres après l'élection de Hollande.... Bien sûr c'est une stratégie de positionnement économique sur le long terme !!
a écrit le 10/02/2013 à 14:50 :
Notez que les suisses disent "depuis 2006" ce qui laisse ouverte la possibilité qu'il ait eu un compte chez eux avant 2006? Rien n'est plus simple que de (faire) changer le nom du titulaire ou de l'ayant droit. Notez aussi que la DNVSF dont le boss est Cahuzac instruit une enquête sur l'UBS France, enquête dont les enjeux financiers sont très importants pour l'UBS. Tout cela ressemble à une opération de chantage mutuel. Maintenant, je ne serai pas surpris d'apprendre que la DNVSF abandonne ses poursuites contre UBS.
Réponse de le 10/02/2013 à 15:46 :
Seulement depuis 2006 parce qu'il y a prescription pour les années antérieures. C'est quand même pas compliqué à comprendre. Le fisc suisse ne peut pas enquêter pour les années précédentes et encore moins transmettre des renseignements à des autorités fiscales étrangères. Ca s'appelle l'état de droit. Mais peu importe puisqu'il était censé avoir fermé son compte en 2010 !!!!! Quant à l'enquête de la DNVSF, Cahuzac ne peut pas abandonner les poursuites à l'égard d'UBS. Il n'en a pas le pouvoir. Il peut à la rigueur pousser pour règlement amiable sous conditions restrictives concernant la procédure fiscale. Ce qui n'empêchera pas l'enquête pénale de continuer. Ne fantasmez pas les pouvoirs d'un ministre !
Réponse de le 10/02/2013 à 16:22 :
A Pistol le bien nommé!!!

Vous voulez peut êtres nous faire croire qu'un ministre n'a pas de pouvoir?
C'est votre droit le plus stricte, mais je n'en crois rien!
Réponse de le 10/02/2013 à 17:12 :
Je n'ai pas dit que le ministre du budget n'avait pas de pouvoirs. Par contre, j'affirme qu'il n'a pas le pouvoir de classer une enquête pénale. Concernant la procédure fiscale, il peut ?uvrer pour parvenir à une solution amiable après avoir sollicité différents avis (généralement consultatifs). En théorie, il peut même aller à l'encontre des recommandations de son administration mais compte tenu du contexte, je suis à peu près sûr que Cahuzac ne se risquera pas à mettre un doigt dans l'affaire UBS contre le fisc français.
Réponse de le 10/02/2013 à 19:28 :
@Pistol: Je maintiens que le Ministre du budget a plus de poids (sinon de pouvoirs) que vous voudriez nous le faire croire pour, sinon clore, du moins faire dérailler une enquête et que le passé de Mr. Cahuzac, ses activités de chirurgien esthetico-capillaire (generatrices de suppléments en tous genres et de donations en Pascals), ses casseroles judiciaires et sa longue pratique du billard à trois bandes en font un suspect sérieux malgré ses cris d'orfraie.
a écrit le 10/02/2013 à 14:45 :
Il et bien connu que la Suisse lave plus blanc
Réponse de le 10/02/2013 à 15:31 :


IL A LE SOUTIEN DE TOUS SES COLS BLANC (declaration de quelques dans la presse ....°)
a écrit le 10/02/2013 à 14:11 :
personnage arrogant et pourfendeur du pouvoir d'achat des humbles lui le richissime repiqueur de cheveux. Mais peut être que un simple pseudonyme et un numéro de code suffise largement pour ouvrir un compte. Faut pas prendre les Français que pour des idiots.
a écrit le 10/02/2013 à 13:31 :
Depuis 2006 c'est probable mais avant 2006 ?
a écrit le 10/02/2013 à 12:30 :
La gauche n'est pas exemplaire mais la droite c'est du pareil au même. Qu'on en juge avec l'affaire Tapie :
Il faut connaître les détails de cette affaire avant de s'exprimer comme le font certains lecteurs. En gros la Cour de Cassation en Chambres Réunies avait jugé que les indemnités dues à Bernard Tapie par le CDR appartenant à cent pour cent aux contribuables par le biais d'un établissement public (EPFR) ne pourraient excéder 145 millions (L'argent des contribuables, nos impôts). La Cour d'appel de renvoi était tenue par cette évaluation. Une semaine avant l'audience qui se présentait donc plutôt bien pour l'argent public (notre argent, nos impôts) les parties ont subitement, inexplicablement préféré des arbitres privés lesquels se sont empressé d'accorder intérêts et préjudice moral compris... 400 millions ! Or l'art 2060 du code civil interdit à un établissement public comme l'EPFR d'avoir recours à l'arbitrage... En résumé les représentants de l'Etat (les gens que nous payons pour gérer le fruit de nos impôts) ont fait un choix inexplicable, interdit par la loi, catastrophique en s'adressant à des arbitres qui ont reçu un honoraire hors du commun (300 000 euros chacun !) et ont attribué aux époux Tapie des indemnités hors du commun (45 millions d'euros au titre du préjudice moral quand un détenu innocenté après de nombreuses années de prison peut espérer un million, quand un enfant mort est évalué à 30 000 euros !) et ces indemnités colossales ont été attribuées en violation de la loi et d'un arrêt rendu en chambres réunies de la Cour de Cassation ! Pour faire bon poids la sentence était sans appel. Cela fait beaucoup d'argent et surtout beaucoup d'anomalies et les gens qui ont délibérément commis ces énormités sont toujours en service et donc ils peuvent très bien recommencer. Ceci est d'une extrême gravité, la commission d'enquête parlementaire a été de cet avis, une relecture de ses travaux et auditions s'impose absolument. Très facile.
Réponse de le 10/02/2013 à 13:06 :
Ah, la France quel beau pays.... pas autant qu'il réussisse aussi bien ! Ca remonte à quand le dernier grand homme politique au pouvoir ?
Réponse de le 10/02/2013 à 17:29 :
@Dindingdong .Pour infos Bernard Tapie a été élu député en 1989 sous l'étiquette majorité présidentielle(Mitterand). Nommé ministre de la ville par Mitterand, il est ensuite battu en 1993 suite au raz de marée de la droite aux législatives, il rejoint le MRG(mouvement des radicaux de gauche) fin 93. Critiquer la droite en prenant Tapie comme exemple n'est pas très malin
Réponse de le 10/02/2013 à 20:18 :
@jjmiller. Je sais tout ça. Mais le Sieur Tapie avait ses entrées à l'Elysée du temps de Sarko. Il a même été prouvé qu'il a été reçu plusieurs fois à l'Elysée juste avant la décision arbitrale (comme par hasard). Par ailleurs, il a appelé à voté Sarko en 2012. Bizarre, non ?
a écrit le 10/02/2013 à 12:00 :
L'éthique, c'est pas maintenant ! ce qui rend encore plu insupportable les gens de gauche (je ne me fais aucune illusion sur le personnel politique de droite) , c'est qu'en plus il vous donne des leçons ! Imaginez la curée que cela aurait été sous Sarkozy ! Je tiens à préciser que notre ministre honnête et au grand coeur a été condamné par le TGI de Paris (31ème chambre) le 09/11/2007 pour avoir employé une salariée d'origine philippine sans papiers tant à son service domestique que dans sa clinique, le tout sans respecter le salaire minimum. L'honnêteté, solidarité et la fraternité (le slogan marketing du PS), c'est pour les autres.
Réponse de le 10/02/2013 à 12:26 :
En Allemagne un ministre démissionne pour un plagiat ! Mais nous ne sommes pas en Allemagne. En France un bonimenteur vous affirme ne pas aimer les riches qui gagnent plus de 4000 euros par mois ce qui laisse sous-entendre que lui gagne moins de 4000 euros par mois. Presqu'un smicard quoi !!
Réponse de le 10/02/2013 à 12:28 :

VOILA
OU NOUS MENE CETTE POLITIQUE (qui se dit de gauche) la droite ferait beaucoup mieux et reviendra bientot
a écrit le 10/02/2013 à 11:55 :
Vraies et fausses rumeurs, suppositions et démentis ... en attendant ceux qui méritent un carton rouge ce sont les journalistes de MEDIAPRT : le linchage médiatique c'est un vrai business ... et c'est trés rigolo pour les "biens pensants" surtout quand on ne fait pas partie de ceux qui sont. En France le droit de la presse c'est un peu comme le droit de porter des armes aux USA : on peut faire à peu près n'importe quoi. Et on nous parle encore d'éthique !!
Réponse de le 10/02/2013 à 12:18 :
Si les journalistes commencent à sortir des affaires (qui plus est avec des preuves à l'appui), où va-t-on ? Ne pas avoir demander la permission de Bercy, quel manque d' éthique ! ce qui me frappe, c'est que ce soit un journal classé "à gauche" qui accuse : ça ne vous interpelle pas ? Cela aurait été le figaro, on aurait hurlé au manque d'impartialité et au Lynchage, mais là...
a écrit le 10/02/2013 à 11:55 :
Ah... la Suisse, pays de la propreté!
Ils ne supportent pas les petites mauvaises odeurs les suisses! Alors, dès que... Ils blanchissent!
a écrit le 10/02/2013 à 11:51 :
C 'est quoi la nego ?
a écrit le 10/02/2013 à 11:50 :
Mr Cahuzac devrait démissionner. Dans les pays du nord de l' Europe, il y aurait été obligé. La France socialiste grande donneuse de leçons de morale est vérolée jusqu'à l' os.
a écrit le 10/02/2013 à 11:49 :
En même temps je ne suis pas étonné de lire ça, c'est tellement facile à ce niveau de l'état de faire dire ce que l'on veut aux choses....
Quand je penses comment ils ont traités l'ancienne équipe en son temps et qu'aujourd'hui eux sont peut être pire, il y a une drôle d?étique dans ce gouvernement !!!!
Enfin cela non plus ne m'étonne pas.
a écrit le 10/02/2013 à 11:48 :
2006 ! La bonne blague , l'enregistrement diffusé par Médiapart date de 2000 !......On se fout de qui dans cette histoire ?
a écrit le 10/02/2013 à 11:44 :
ne chantont pas trop tot victoire, j'ai un client tout à fait honnete, qui lui figure sur la liste de l'ubs................... il n'a jamais eu de compte en suisse mais la banque vient de lui écrire qu'il dsiposait depuis 1980 d'un compte à l'ubs.....................et elle ne veut pas en démordre... bon donc la valeur des courriers suisses...... poliment la banque lui précise qu'il a clos ce compte en 2010 on ne peut meme pas réclamer le solde.... délicat de justifier aux fisc francais qui lui pose des quesitons sur ce compte.............
a écrit le 10/02/2013 à 11:42 :
Cahuzac blanchi par la Suisse......A rapprocher de l'information ci-dessous:


La Suisse refuse de poursuivre Zardari
Les autorités suisses refusent de rouvrir des poursuites pour une affaire de détournements de fonds présumés datant des années 90 contre l'actuel président pakistanais Asif Ali Zardari, a indiqué aujourd'hui un haut responsable du ministère pakistanais de la Justice. La Cour suprême du Pakistan avait contraint à l'automne le gouvernement d'Islamabad à écrire une lettre aux autorités suisses pour leur demander d'évaluer à nouveau le dossier de M. Zardari.

Les Suisses "ont répondu à la lettre et indiqué que le président jouissait de l'immunité", a dit à l'AFP Yasmin Abbasey, plus haut fonctionnaire au ministère pakistanais de la Justice. Les autorités suisses confirment ainsi la position du gouvernement pakistanais qui insiste de longue date sur l'immunité du président Zardari dans cette longue saga politico-judiciaire.

Le plus haut tribunal au Pakistan, engagé dans un bras de fer avec le gouvernement, presse en effet depuis décembre 2009 le pouvoir civil de demander à la Suisse de rouvrir d'anciennes procédures contre M. Zardari poursuivi dans ce pays pour des détournements présumés de fonds publics de l'ordre de 12 millions de dollars en compagnie de son épouse Benazir Bhutto dans les années 1990.
a écrit le 10/02/2013 à 11:39 :
Encore un cas de politicien bien en vue, blanchi!
Pasqua en son temps (et encore d'ailleurs), Chirac qui n'a pas son pareil pour passer à travers les gouttes, Sarkozy, encore à l'état de gestation, Tapie lui on le paye!
Pourquoi dépenser vainement l'argent du contribuable en pseudos jugements?
Il en va de même, pour MAM, pour Léotard et pur combien d'autres?
Oubliez, vous simple mortel de régler un arriéré d'impôt, une simple contredanse et vous verrez la démesure des moyens mis à "faire valoir le droit dans le bien de la République"!
Réponse de le 10/02/2013 à 12:01 :
Qu'est ce qu'on attend ?
a écrit le 10/02/2013 à 11:28 :

UNE POLITIQUE EXEMPLAIRE ?
a écrit le 10/02/2013 à 11:23 :
Si cela avait été sous Sarkozy... Ayrauklt aurait aboyé tous les jours à l'Assemblée. C'est cela l'UMPS !
a écrit le 10/02/2013 à 11:14 :
vous dites " le ministre français du Budget n?a pas eu, depuis 2006, de compte bancaire chez UBS que ce soit à son nom propre ou à travers une société " une société qui pourrait être la siènne ? certes ! et par une banque ? car comme en toxicologie , on trouve uniquement ce que l'on cherche hé hé ! il y aura du nouveau je pense .
a écrit le 10/02/2013 à 11:14 :
des déclaration du genre philippetti en décembre son ministére avait démenti des vacances au soleil il a fallu que le magazine voici publie des photos pour qu'elle le reconnaisse avec la couverture de l'élysée disant nous l'avions autorisee
a écrit le 10/02/2013 à 11:08 :
La source du JDD est .... Au ministère des finances, donc sous les ordres de Cahuzac! La Suisse ne ment sans doute pas, mais le ministère dit ce qu'il veut aux journalistes !
a écrit le 10/02/2013 à 11:07 :
P' te que oui, p'te que non.......il peut très bien en avoir, ailleurs de comptes....
a écrit le 10/02/2013 à 11:05 :
Et on ne demande rien a l'UBS de Singapour ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :