Rythmes scolaires : pour Peillon, l'idéal serait de "travailler le mercredi matin et le samedi matin"

 |   |  232  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Interrogé dimanche sur France 5, le ministre de l'Education a déclaré que "l'idéal" serait de faire travailler les enfants "le mercredi matin et le samedi matin".

Vers la semaine de six jours? Invité dimanche de l'émission C politique sur France 5, le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon a déclaré que dans l'idéal, il faudrait faire travailler les enfants le mercredi et le samedi matin.

C'est en fin d'émission que le ministre a été interrogé sur les préconisations de l'académie de médecine, à savoir, faire travailler les enfants de l'école primaire le samedi matin. Et pour cause, d'après leurs recherches, il s'avère qu'une coupure trop longue ne serait pas vertueuse pour les enfants. "L'idéal serait le mercredi et le samedi matin", a donc déclaré Vincent Peillon. "Mais là on va se dire, c'est de la provocation", a toutefois reconnu le ministre avec un brin de malice.

La réforme a été publiée au J.O.

La réforme des rythmes scolaires est parue au Journal officiel le 26 janvier. Celle-ci vise notamment à allonger la pause déjeuner de 45 minutes et à faire travailler les enfants du primaire le mercredi matin. La majorité des professeurs des écoles sont vent debout contre cette réforme qui a été décidée sans concertation. De leur côté, les fonctionnaires territoriaux, les animateurs qui assurent l'encadrement des élèves pendant le temps péri-scolaire ont appelés à manifester à Paris mercredi prochain par le syndicat majoritaire des personnels de l'animation de la capitale

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2013 à 21:30 :
moi je propose de bosser aussi le dimanche matin afin de ne pas casser le rythme!!!!!
a écrit le 20/02/2013 à 19:20 :
Ce ministre est bien plus pédant que tous ses prédécesseurs réunis! Monsieur, je sais, tout mais je n'ai jamais enseigné en école élémentaire et je ne me suis que très peu occupé de mes propres enfants, bien trop occupé à réussir en politique, ne pense qu'à une chose, laisser une réforme à son nom! Ah les politiques, vous ne changerez donc jamais!
a écrit le 20/02/2013 à 17:53 :
pourquoi faut-il que chaque projet de réforme du système éducatif soit cisaillé par les professeurs? , on mélange tout encore une fois: rythmes scolaires, faire progresser les enfants, les instruire et passionné si possible mais à chaque fois on coince sur les rythmes pour les professeurs , trop de copies, trop de temps mort, pas assez d'enseignants, pas assez payé, ensuite on va parler du tourisme (qui n'a rigoureusement rien à faire là-dedans)
mais à chaque fois on occulte le contenu des programmes. Si on travaille un peu moins il faut apprendre un peu moins donc soulager les contenus .
le système anglais et allemand n'ont pas bougé depuis 50 ans sinon plus. personne n'envisage de les changer. les jeunes semblent s'en contenter et réussissent plutôt pas mal... Nous on change tous les ans les jeunes sont mal dans leur peau, leurs études ne mènent à rien, les professeurs sont moquent totalement . Ils ne trouvent pas de débouchers car les contenus et les objectifs sont hors des réalités économiques ...
et si on prenait le problème par le bon bout pour toutes ... chiche ?
a écrit le 19/02/2013 à 0:32 :
L'école le samedi matin aurait un avantage, faire revenir à l'école les parents qui ne peuvent venir en semaine à cause de leur travail !
a écrit le 18/02/2013 à 23:37 :
Mais pourquoi pas. Dans ce cas, on ferait 8h30-12h30 du lundi au samedi... Moi ça me va mais il faudra penser à s'organiser pour occuper les enfants tous ces après-midi !!! Et là, ça va être une autre histoire !!
Réponse de le 19/02/2013 à 14:32 :
Mais non, c'est tout simple : prendre un décret et laisser aux collectivités territoriales le soin de se démm... Et comme une grande partie des municipalités est à gauche, ils vont le faire, et en plus ils vont "rosir de plaisir"...
Restera juste à s'interroger sur la notion d'"Education nationale"...
a écrit le 18/02/2013 à 23:19 :
c'est drole comment les profs sont obligés de se justifier sur les horaires et les vacances !!!
un point sensible apparemment ... mais c'est 24 ou 27, j'ai meme lu 40 ... franchement hilarant
Réponse de le 19/02/2013 à 8:42 :
C'est 24 devant les enfants, 27 en comptant l'aide personnalisée ( qui ne concerne pas tous les élÚves) et 40 en comptant les réunions d'équipe pédagogique, les formations, les rencontres avec les parents, les préparations de la classe, les corrections... J'espÚre que j'ai été claire... Il n'y a rien d'hilarant!!
Réponse de le 19/02/2013 à 11:19 :
franchement hilarant? qu'est ce qu'il y a d'hilarant? vous connaissez ce metier? Vous savez de quoi vous parlez? j'ai comme un doute... je n'arrive pas à comprendre pourquoi autant de gens s'en prennent aux enseignants, sans rien savoir!
Enseigner est un métier noble, un métier où on donne de soi pour la société, pour l'avenir de la société en amenant les enfants vers la connaissance. Et en effet le travail de l'enseignant ne s'arrête pas aux horaires 8h30-16h30, mais continue à la maison.
Perso, je suis dans le privé et je bosse pas autant qu'eux et je n'ai rien à faire à la maison!
Quand aux vacances, ah ça, la jalousie fera toujours grincer des dents, mais en effet les enseignants sont payés sur 10 mois lissés sur 12= les 2 mois d'été sont sans solde, et oui, ce qui nous fait actuellement 8 sem sans école, mais pas sans travail (préparations)! Et je connais plusieurs corporations qui cumulent un max de congés: les 5 sem légales + 2RTT/mois= 5 sem en plus, + jours d'hiver + jours conventionnels (ancienneté etc...), nous sommes facilement à 11 semaines par an! Plus que les enseignants! Alors?
Réponse de le 19/02/2013 à 14:52 :
Sur les 12/10ème... c'est une histoire non vérifiée. Qui est fausse :
Ce que je sais, c'est que le MEN fait partie de la fonction publique.
Prenons un prof des écoles, classe normale, 3ème échelon (il paraît que c'est à cet échelon qu'on commence en fait)
Indice : 432 -- Salaire brut 2000.28 ? - net 1649.60. ? -- source : site du Snuipp47
Comparons avec un attaché territorial, lauréat du concours (catégorie A lui-aussi).
Salaire de début au 3ème échelon aussi : 1801.18 ? brut, Indice 389.
Pour arriver au même salaire qu'un PE débutant (ci-dessus), il faudra attendre entre 6.5 et 9.5 années d'ancienneté :
Indice IM 431 - 1995.66 ? net, en étant donc au 5ème échelon.
Je compare des choses comparables, deux fonctionnaires avec des indices très proches. Je vous signale qu'il y a des attachées territoriaux avec des bacs + 5, avec un concours également !
Je crois qu'il faudrait arrêter avec cette légende du salaire à 10/12ème... et regarder les choses en face. Et de plus la règle du service fait pour les fonctionnaires (loi Aubry) c'est 1607 heure de travail par an, et ce pour les 3 fonctions publiques.
J'ai beau retourner mes chiffres dans tous les sens, mon raisonnement semble sans faille...
Réponse de le 20/02/2013 à 10:13 :
Un attaché territorial quand il rentre chez lui n'a plus de travail!!! un enseignant consciensieux oui! et dans la fonction publique beaucoup on des primes treizième mois ou autre un enseigant n'en a pas meme s'il travaille en zone violence!!! et ce n'est pas une légende un enseignant est payé sur 10 mois ramené à 12 et il existe des différences très nettes entre un professeur des ecoles et un enseignant du secondaire meme concours mais des salaires très différents...(un PE travaille 26 Heures devant elèves et 48 Heures de reunions et autres n' a pas de primes quelconques, ni d'heures supplémentaires un enseignant du secondaire travaille en moyenne 18 heures et a prime de professeur pincipal, et les heures supplémentaires et suivi des elèves sont payées ... DONC VOYEZ meme au sein du meme coprs de métier il y a des différences donc dans la fonction publique!!! ma mère est fonctionnaire et a des primes et un treizième mois...TOUS LES PROFESSEURS NE SONT PAS A METTRE DANS LE MEME PANIER!
Réponse de le 20/02/2013 à 22:47 :
Ils travaillent 48 heures par semaines sont payés 10 mois lissés sur 12 et en plus ils partent en vacances que pendant les périodes rouges plus coûteuses. Qu'elle abnégation et sens du sacrifice ....
a écrit le 18/02/2013 à 22:34 :
Je pense que cette histoire de rythme existe depuis Charlemagne. La solution est sûrement un graal que tout le monde recherche ;)
a écrit le 18/02/2013 à 21:32 :
Que d'inepties! Mais enfin faut il être à ce point inconscient pour dire que les profs des écoles travaillent 14h!!! et bien j'arrive en vacance sur les genoux! 31 élèves en maternelle!!! Alors la plaisanterie sur le samedi matin! Enfin de toute façon quand je vois que les mairies vont voir leur dotation diminuer de 3 Milliards d'euros sur deux ans je pense que la réforme s'annonce mal. Pourquoi faire dépenser de l'argent à des communes déjà endettées pour que les enfants restent un nombre d'heures incalculable dans la collectivité école!!! Les écoles ne sont pas des lieux paisibles. Trop d'enfants par classe, trop de bruit, la fatigabilité et le stress de l'enfant dans ces conditions n'a jamais fait l'objet de considération? Aucune proposition pour diminuer les effectifs des classes. Les enfants de l'école publique doivent bénéficier de conditions respectueuses de leur santé.
Réponse de le 20/02/2013 à 10:04 :
J'ai 62 ans et a mon epoque nous etions dans des classes de 40 eleves en moyenne. La difference, c'est que nous avions des instituteurs et des professeurs qui savaient se faire respecter et nous transmettre leur savoir. Quand j'entends qu'on manque de prof , qu'il faut en recruter 60000 de plus et que je vois ma fille agregee nommee sur un poste de remplacant et qui n'a pas fait un jour de remplacement depuis septembre dernier, donc payee a glander je me dis qu'il y a un tres gros pb dans l'EN.
Réponse de le 20/02/2013 à 13:33 :
et combien d'entre vous allaient au collège ? combien allaient jusqu'au baccalauréat ? Je vous rappelle qu'actuellement TOUS les élèves vont au collège et qu'on voudrait 80% de réussite au baccalauréat ! Vous demandait-on d'avoir des connaissances très précises en histoire, géographie, sciences, de savoir faire des expériences, analyser un résultat, lire et expliquer des cartes, comprendre comment le climat peut être influencé par le relief ? On ne demande pas du tout la même chose aux élèves de primaire d'aujourd'hui, ils ont accès à une culture bien plus importante qu'à l'époque. (vu que j'ai vingt ans de moins que vous et que je n'ai jamais travaillé comme on me demande de faire travailler mes élèves, je me doute de la réponse !) Arrêtez de comparer votre école avec celle d'aujourd'hui, c totalement aberrant !
Réponse de le 21/02/2013 à 5:56 :
votre reponse appellerait un trop long commentaire. Tout ce que je peux vous dire, bien qu'ayant toujours ete un eleve moyen et qui a poursuivi ses etudes sans faire d'etincelles jusqu'a... Bac+ 7 , c'est que je remercie profondemment mes instituteurs et mes professeurs de l'epoque. J'espere qu'un jour vos eleves vous rendront un tel hommage. Mais quand je vois les CV que je recois pour un stage ou un emploi dans mon entreprise, et l'etat d'esprit de bcp malheureusement de nos jeunes, j'en doute.
a écrit le 18/02/2013 à 20:22 :
Débilité profonde ! Faudrait peut-être penser aux enfants dont les parents travaillent et se lèvent très tôt les matins. Les enfants subissent également ce rythme. Ils ont que les week-end pour se reposer.
Egalement nous profitons de nos enfants que les week-end travailler le samedi nous enlèverait le peu de temps que l'on puisse leur consacrer ! Encore des travailleurs et enfants de travailleurs qui trinquent !
a écrit le 18/02/2013 à 19:29 :
bonjour
je suis éducateur
que sont les diplomes de ce monsieur svp
merci
Réponse de le 18/02/2013 à 21:24 :
Peillon a été prof certifié de philo (CAPES) pendant 2 ans dans un lycée du Pas de calais quand il avait 25 ans....à 27 ans, fort de cette "grosse" expérience de l'enseignement, il est devenu "formateur" d'instituteurs à l'école normale de la Nièvre, pendant 5 ans...puis, il s'est retrouvé parachuté au CNRS, a passé son doctorat et l'agrégation...Pour finir, il a été prof agrégé de philo pendant 4 ans à Nanterre et Neuilly. La suite de sa carrière est celle d'un politicien professionnel depuis presque 20 ans (député européen, notamment).
a écrit le 18/02/2013 à 19:28 :
Je crois que Peillon commence à réfléchir à sa réforme
a écrit le 18/02/2013 à 19:26 :
Pourquoi pas pour le travail de nos chères têtes blonde, de travailler après l'école dans des usines comme ça la France va être comme au début du siècle il va falloir éduquer et travailler plus pour toucher moins, ce n'est pas sous le temps de Sarkozy qu'il avait dis-cela, quand est-ce qu'il vont s'arrêtez on deviens ridicule avec ce genre de loi, il faut que les ministres de Hollande et lui cesse car on est entrain de devenir un pays sous développé.
a écrit le 18/02/2013 à 19:17 :
on peut aussi les accueillir à l'école le dimanche !!

Réponse de le 19/02/2013 à 14:55 :
ah non, le dimanche, c'est déjà l'école mais pour l'école du seigneur... ;)
a écrit le 18/02/2013 à 19:07 :
Et on part quand en week end?
a écrit le 18/02/2013 à 18:54 :
Quid du soutien scolaire!!! qui rappelons le, est dispensé le mercredi matin ??? donc si j'ai bien compris plus de soutien, ou bien le soutien le mercredi apres midi ???
et les activités extra scolaire ont les pratiquent le ...DIMANCHE ????
Non sérieux je ne suis pas du coté des profs, mais la c'est vraiment du n'importe quoi, et dire que la doctrine de ce même gouvernement c?était (car en fait cela ne l'a jamais été) la concertation !!! que de l' esbroufe
Après faut pas s?étonner de la cote de popularité extrêmement et historiquement basse de notre BELLE CLASSE DIRIGEANTE !!!
a écrit le 18/02/2013 à 18:20 :
Depuis Charlemagne, on serait en droit d'attendre une certaine stabilité, et un accord sur la meilleure façon de distiller les connaissances à notre jeunesse. Entendre le seul mot "reforme" dans l'éducation est une provocation. Qu'il y ait des ajustements à la marge, soit, mais il faut remplacer le Ministre de l'Education par un Ministre de la Stabilité!
a écrit le 18/02/2013 à 18:03 :
N'importe quoi! les gosses et encore plus les ados ont besoin aussi de dormir et de se reposer; sinon ils se lèvent le dimanche à 12h30 et n'ont l'impression que d'aller et venir du bahut au bahut . Peillon d'où sors-tu cet "idéal" ? un grand prof de médecine parisien? un pédo-psy célèbre? lève toi à 6h du matin tous les jours pour prendre un bus à 7h, l'hiver dans le froid le vent et la pluie, et tu changeras d'avis très vite !
a écrit le 18/02/2013 à 17:59 :
Effectivement école gratuite et obligatoire un mot pas très mode. Je suis allé à l'école du lundi au samedi : horaires 8h30-11h30 / 13h30-16h30, oui vous avez bien lu : 16h30 même le samedi. C'était les années 50/60. Étude (assurée par l'enseignant contre rémunération) le soir pour ceux les parents qui le souhaitaient jusqu'à 17h45. Jeudi congé (c'est "le" jour précieux). Et nous avions moins de vacances "hachantes". Il faut remettre l'école au centre de la vie de l'enfant. C'est le meilleur moyen d'assurer l'égalité. Moins il y est, moins elle lui paraît essentielle, plus il en est distrait, plus il est dépendant de son environnement et de tous les marchés qui le sollicitent. Plus de samedi matin dans les supermarchés ou devant la télé. Qu'on ne me parle pas de la fatigue des enfants. Nous avons été des millions à vivre ça. Nous ne sommes pas morts. Ce n'est pas l'école, c'est le reste qui est fatigant aujourd'hui.
Réponse de le 18/02/2013 à 21:12 :
Complètement d'accord!
Réponse de le 18/02/2013 à 22:57 :
Sauf que dans les années 50, la plupart des femmes ne travaillaient pas. Par conséquent les enfants ne se levaient pas à l aube pour aller à la garderie tandis que maman courait attraper son train.
Réponse de le 19/02/2013 à 3:10 :
@Zorro, vos arguments genre "c'était mieux avant" vous pouvez vous les garder. Dans les années 50 coller des beignes à ses enfants était aussi quelque chose de normal et que je sache personne n'en est mort; faut il aussi revenir à ces pratiques?

Quand à Peillon, il se sent investit d'une mission divine ou quoi? il faut qu'il se calme. Quand les deux parents travaillent tard toute la semaine c'est appréciable d'avoir le week end pour passer du temps avec ses enfants.
Les salariés bataillent pour garder leur 35 heures mais les écoliers devraient passer à 45???? En fait cela doit être une stratégie pour justifier l'embauche de nouveaux profs...
Réponse de le 20/02/2013 à 13:42 :
Je connais une enseignante de 90 ans qui me dit qu'elle préfère en avoir 50 d'avant que 25 de maintenant (en parlant des élèves bien sûr !)
Il ne faut pas oublier que sur une classe de 25/30 enfants, il y en a 1 ou 2 avec des troubles du comportement important (qui foutent littéralement la classe en l'air!), 1 ou 2 avec un handicap (trop souvent sans AVS), 4 ou 5 très en difficulté (pour qui il faut faire un travail particulier, PPRE et autres...) et sans oublié les petits pénibles de + en + nombreux (enfants rois, délaissés, sans éducation...).
C'est du sport d'être instit' de nos jours!Les enfants sont difficiles, les parents peu réceptifs et parfois aussi ingérables que leurs enfants, le métier dénigré. Je n'en peu tellement plus d'être considérée comme une nantie alors que j'en bave réellement chaque jour que je vais sans doute me réorienter. Je rêve d'un bureau au calme, de faire mes heures et de partir la tête libre!
a écrit le 18/02/2013 à 17:58 :
On aura tout essayé: j'ai connu le jeudi congé, le samedi matin travaillé, puis le mecredi congé, puis le samedi congé, puis la semaine de quatre jours... Après 50 ans de tâtonnements, de ratures, de réformes et de contre-réformes, on ne sait toujours pas quelle est la bonne formule ? Que disent les "experts psychologues-sociologues", qui ne manquent pas dans l'Education nationale, de tous ces allers-retours?
Ces ministres successifs ne sont que des bricoleurs qui veulent marquer leur passage de "leur" réforme. Une question d'ego.
a écrit le 18/02/2013 à 17:30 :
Notre millions de pauvres petits profs : 14 H / semaines de travail , le taux d absenteisme le plus élevé d Europe , 4 mois de vacances par an ... Pauvres petits opprimés : les forcer à " travalller " ( à salaires et horaires constants .. ) le mercredi matin ...vous n y pensez pas : ils vont nous faire une de ces déprimes dont ils ont le secret , ils sont si fragiles ...Le contribuable n a qu à les payer encore plus
Réponse de le 18/02/2013 à 20:04 :
Ben oui, quoi, ces enseignants, de quoi se plaignent-ils ? Ils sont toujours en vacances, ou en grève, ils veulent être payés à ne rien faire ... c'est drôle ça, plus personne ne veut devenir enseignant, les concours ne font pas le plein, il y aura, encore cette année, des postes non pourvus !!! Pourtant c'est un super boulot !!! Vous qui pensez ça, passez donc le concours, et venez ! oui, venez grossir les rangs ... on vous ouvre les bras, venez !!! Vous serez mal payé, mal considéré, traité de tous les noms, envié, vous travaillerez le samedi, le dimanche, une partie de vos vacances(vous savez ? celles que tout le monde envie ...), vous réfléchirez tout le temps à des solutions pour tel ou tel enfant, à des manières nouvelles et différentes pour aborder tel ou tel point du programme, vous rendrez des comptes à tout le monde: parents, hiérarchie, ministère... vous vous en prendrez plein la tête pour pas un sou de plus dès qu'un chérubin à sa maman n'aura pas réussi comme elle l'attendait , ou que chéri de maman aura été regardé de travers pas un autre enfant et j'en passe, et j'en passe ... Alors ? toujours envieux ???? allez, venez !!!
PS: 14h de travail ? Sans blague ? mais je re-signe tout de suite !!!
Réponse de le 18/02/2013 à 20:14 :
les professeurs des écoles enseignent aux élèves 26h par semaine pour votre gouverne! à cela s'ajoute les heures de préparation des cours , eh oui on se se présente pas devant nos élèves sans avoir travaillé en amont ainsi que les corrections, les heures de réunions,les animations pédagogiques, les rencontres avec les parents, le travail administratif pour les directeurs! Vous êtes bien loin de la réalité mon cher monsieur
Réponse de le 18/02/2013 à 20:15 :
Merci de m'apprendre que j'effectue 14 heures par semaine ! Pourtant, mes élèves de CM2 (31 d'ailleurs) passent 24 heures dans la classe et quelques-uns viennent pendant l'aide personnalisée : deux heures par semaine. De plus, nous devons une heure de plus chaque semaine en moyenne (rendez-vous avec les parents, conseils des maîtres et d'école, animations pédagogiques). Bref : 27 heures et non pas 14 heures. renseignez-vous donc avant de nous "démolir" une fois de plus ! Les professeurs des écoles ne travaillent pas 18 heures mais 27 ! ... Et j'ai bien une trentaine d'heures au moins de travail pendant mes vacances pour ne pas avoir trop à préparer le soir ou pendant le week-end pendant la prochaine période. Corrections le soir = parfois jus'qu'à minuit ! 31 élèves X 2 minutes par cahier + 2 ou 3 travaux = environ 3 heures de correction par jour (minimum...).
Réponse de le 18/02/2013 à 20:16 :
Avant de publier n'importe quoi, renseignez vous!!!!! Un instituteur ça travaille 24h par semaine devant les élèves..... et pas 14!!!!!
Ca en fait au moins autant à la maison en corrections et préparations ...... et ça doit 108h sur l'année en réunion, aides aux enfants en difficultés et j'en passe!!!!!
D'autre part, sachez que nos salaires sont calculés sur 10 mois de l'année et répartis sur 12!!!! Ensuite contrairement aux idées reçues, un instit ça touche 1800 ? au bout de 10 ans...... loin du pont doré que l'on imagine!!!!
Enfin facile de critiquer mais tenir une classe de 25 élèves jour après jour.... ce n'est pas donné à tout le monde !!!! Certains ne s'en sortent pas avec leurs seuls enfants!!!!
Alors OUI les enseignants sont en colère..... mais qui accepterait sans broncher qu'on lui rajoute une demi journée de travail , avec des frais de garderies et de trajets supplémentaires!!!!
Réponse de le 18/02/2013 à 20:17 :
Pauvres petits profs payes 10 mois dans l'année...les moins payés d'Europe, si c'est si génial, venez, on embauche!!!
Réponse de le 18/02/2013 à 20:27 :
Rappel : les professeurs des écoles ont 24h devant la classe entière, 2h d'aide personnalisée, 1h de concertation et au minimun 12h de préparation par semaine soit 39h... d'autre part vous ne pouvez pas compter les 2 mois d'été, en effet ce sont des congés sans solde, notre salaire des 10 mois est rapporté sur 12 mois... renseignez vous !
Réponse de le 18/02/2013 à 20:30 :
Je suis une vilaine enseignante. La réforme concerne les enseignants du 1er degré, et non du 2ème. Ce n'est donc pas 14h par semaine, mais 24H, et ce, devant les enfants. Ensuite, il y a les préparations, les corrections, les réunions, les rendez-vous avec les parents, les formations... Ce qui donne une moyenne (non établie par moi, mais officielle) de 41h hebdomadaire. Pour parler chiffres, il faudrait sortir une véritable étude, pas juste une phrase en l'air. Si on fait grève, ce n'est pas pour le salaire, c'est pour le bien être de votre,enfant,pour que vous n'ayez pas non plus à payer de votre poche les 45 minutes de garderie en plus, ni le transport du mercredi. Les 4 mois de vacances? Venez dans une classe actuelle (qui a déjà bien changé en 12 ans d'ancienneté pour moi)ne serait-ce qu'une journée... Vous verrez que ces 4 mois ne sont pas du luxe : si des parents tels que vous avait déjà un peu plus de reconnaissance envers notre métier, si des parents tels que vous éduquait un peu mieux leur enfant, on ne serait pas là où on en est... Déprimée? oui, je le suis quand je vois un élève faire une tentative de suicide et qu'aucun suivi psy ne sera fait. Déprimée? oui, je le suis, quand je vois une élève de 8 ans, maquillée, mêchée, "stringuée", avec un téléphone portable en classe. Déprimée? oui, quand ma hiérarchie me demande de tenir le coup même si je me fais insultée ou menacée physiquement... Déprimée? Oui, je le suis devenue quand je me suis rendue compte que je ne pouvais démissionner de l'éducation Nationale sans avis positif de mon supérieur qui ne le voudrait pas... Si notre métier est si génial, ne vous gênez pas, prenez ma place! on en reparle dans un an...
Réponse de le 18/02/2013 à 20:31 :
Un brin d'ignorance peut-être ? ou de jalousie ou bien des 2 sûrement!
C'est fou ce qu'il peut y avoir de gens aigris. Quel gâchis...
Réponse de le 18/02/2013 à 20:37 :
Ca agace de lire ça...
J'ai horreur qu'on m'attaque sur mon nombre d'heures de travail.
Nous sommes lundi. J'étais à 8h15 à l'école. J'en suis partie à 18h. J'ai osé faire une pause aujourd'hui pour manger. 30 minutes ce midi. Habituellement, je mange au lance-pierre en travaillant. Petite pause ce soir, le temps de m'occuper un peu de ma maison (youpi! du ménage!) et je m'y remets. Pour une journée lambda, je vais travailler 10 à 12h.
Le mardi et le vendredi, je faire relâche, je ne travaille qu'une petite dizaine d'heures. Le jeudi, c'est plutôt 12h (comme le lundi).
Sans oublier les 3-4 heures du mercredi et les 5-6h du dimanche.

Alors? On compte?
Réponse de le 18/02/2013 à 20:41 :
Dans quel monde vivez-vous?
Les professeurs des écoles ne travaillent pas 14h par semaine!
Réponse de le 18/02/2013 à 20:45 :
Pour info 14 h par semaine pour les enseignants de secondaire, en primaire c'est 26h pour un salaire moindre qu'en secondaire.
Pour les vacances, Sachez que les enseignant sont payé pour 10 mois de travail et 4 semaines de congé payé annualisés sur 12 mois.
La préparation se fait à la maison après les heure des travail et pendant ces vacances.
Cordialement
Réponse de le 18/02/2013 à 20:51 :
j'ose espérer avoir mal compris l'ironie de votre message, mais mettons toutefois les choses au point. Alors ce n'est pas 14h de travail par semaine mais 24h devant élèves, ma conjointe et ses collègues passent environ 36H par semaine dans les locaux avec 30minutes de pause-repas, et elle travaille également le mercredi et samedi matin à la maison. 4mois de vacances par an ? Les jours fériés, non travaillés et weekend sont inclus dedans, avec les RTT actuels, je pense que d'autres branches se rapprochent de ce taux vaqué, avec peut-être en prime une meilleure paye, et un CE, et des prix hors vacances scolaires pour pouvoir partir. Taux d'absentéisme le plus élevé d'Europe ? ma conjointe n'a été absente qu'une fois depuis que je la connais (3ans) , pour un enterrement... et elle ne se plaint jamais de l'absence de ses collegues. ont-ils précisé dans vos statistiques qu'en Italie il y a 20 élèves par classe, qu'en Finlande ils sont 2 enseignants par classe pr 20 elèves, qu'en Allemagne ils ne travaillent que le matin et j'en passe ? alors en effet, ils ont peut-être plus d'energie pour revenir en classe. Chaque métier possède ses avantages et inconvénients.Vous jugez sans connaître réellement, mais si cela vous parait si facile d'enseigner, vous n'avez plus qu'à passer le concours et je vous souhaite bien du courage.
Réponse de le 18/02/2013 à 20:53 :
24h devant la classe de 27 élèves + 2h de soutien par semaine, on rajoute les réunions quasi hebdomadaires, la préparation des cours et la correction des cahiers, les rencontres avec les parents (j'ai des CP-CE1, c'est quasiment tous les soirs...)... D'où sortent vos 14h?
Non je ne veux pas qu'on me plaigne mais je commence en avoir vraiment marre de ces commentaires blessants assortis de chiffres fantaisistes.
On a a métier si génial? Je vous en prie, passez le concours, on est en manque de nouveaux collègues!
Réponse de le 18/02/2013 à 21:03 :
Mais passez donc le concours cher Democrite! Je suis sûre que vous apprécierez à leur juste valeur vos journées de 8h30 à 18h avec 20 minutes de pause déjeuner, 1h de transport quotidien minimum et 1h30/2h de corrections/préparation à la maison chaque soir. Quant aux microbes qu'apportent ces 28 chers bambins tous les matins, je suppose qu'ils n'auront aucune emprise sur vous. Et tant que nous y sommes, si je vous proposais un poste à 800 kilomètres de votre conjoint et vous demandais d'y passer au moins quatre ans de votre vie, prenant à votre charge tous les trajets ainsi qu'un loyer parisien hors de prix, je suis certaine que vous iriez travailler chaque année d'un pas léger et le sourire aux lèvres, n'est-ce pas?! Après tout, c'est quand même pas la mer à boire d'apprendre à lire, écrire et compter à des gamins non?! 5 ans d'études pour 1739?/mois, c'est plutôt honnête ma foi! Je vous dis donc à très bientôt en salle des maîtres alors. En tous cas, moi, je veux bien votre place en échange, histoire de voir dans quel monde vous vivez, vous, les honnêtes gens.
Réponse de le 18/02/2013 à 21:19 :
je rêve!!! arrêtons de nous justifier sans cesse auprès de gens qui ne veulent pas comprendre et font semblant d'ignorer les conditions dans lesquelles nous travaillons! Peut-être encore un des ces parents qui n'a jamais pu s'aider de ses enfants, la faute aux enseignants d'ailleurs!!!
Réponse de le 25/02/2013 à 9:54 :
je demande à voir ces fameuses 39 h par semaine pourquoi ne pas les effectuer à l'école...je connais la réponse il n'y a pas de place...pourtant les enfants sont censés être rentrés à la maison donc l'école est vide.
a écrit le 18/02/2013 à 16:41 :
Et le dimanche aussi. Assez de cet empilement de réformes dans l'éducation, sans réflexion. L'élève Peillon est aussi médiocre que ses prédécesseurs.
a écrit le 18/02/2013 à 15:40 :
Je suis divorcé, mon fils il n'ira jamais le samedi matin.Pour le peu de week end que je l'ai, je ne vais pas l'envoyer à l'école pour faire plaisir à un ministre qui veut marquer son passage à ce ministère.
il y a combien de divorcé en France ? on y pense ?
Réponse de le 18/02/2013 à 16:34 :
Il n' y a pas de quoi se vanter de ne pas vouloir mettre son enfant à l'école pour en" profiter" plus ( surtout qu'il y avait peut être un moyen plus simple de le voir plus souvent et même tous les jours).
Réponse de le 18/02/2013 à 18:08 :
Pour avoir galéré pendant des années car vivant loin de mon ex-épouse je comprends bien 'NINO', les week-end chez les papa ne durent pas longtemps et d'ailleurs les mamans ne sont pas mécontentes de souffler un peu. Encore une zillionième réforme de l'éducation, on a l'impression que chaque ministre a une envie pressante de laisser sa trace sur le lampadaire de l'éducation nationale mais jamais pour aborder des réformes profondes dans la gestion du personnel.
Réponse de le 18/02/2013 à 18:44 :
@ Nino et moi, je travaille le samedi... dois je retirer mes enfants de l'école le lundi ?



Réponse de le 18/02/2013 à 19:33 :
alors là, je suis maman et pas divorcée et c'est la réponse la plus irréfléchie qu'on puisse faire à un père qui ne voit déjà pas souvent ses enfants... "t'avais qu'à pas divorcer"!!! N'importe quoi...
Réponse de le 18/02/2013 à 20:44 :
@nino, mais quelle est la meilleure solution pour LES enfants?... On se demande qu'elle a été la priorité du ministère lors de cette réforme... Ce sont eux quand même les principaux intéressé non?
Réponse de le 18/02/2013 à 22:34 :
Si les chrono-biologistes disent qu'il est mieux pour les enfants d'aller à l'école le samedi plutôt que de voir leur père qu'ils ne voient qu'une fois tous les 15 jours, il faut s'exécuter !!!
Et après, on accusera les parents d'être démissionnaires...
Quand ils veulent s'en occuper, on les en empêche.
Lamentable.
La meilleure solution pour les enfants est donc de ne pas être avec leurs parents.
Je le note.
a écrit le 18/02/2013 à 15:05 :
l'école est en constant chambardement! fait on une enquête pour les 1er interessés, c'est à dire les enfants ...pourquoi tout changer, si cela marche? parce qu'a un ministre lui vient un caprice, une lubie soudaine, il faut tout bourlinguer, les enfants, les parents les profs?? quid des frais supplémentaires, de la fatigue des enfants, du manque d'activités extra scolaire qui développent, épanouissent l'enfant? on est régit en tout et pour tout par des gens à la science infuse, on en a MARRE!
Réponse de le 18/02/2013 à 17:14 :
Après ce sera le travail le dimanche, ,,,,,,,
a écrit le 18/02/2013 à 14:47 :
... tout en fumant du shit fourni par l'eductaion nationale ' a ceux qui n'en n'ont pas les moyens'; oui, ca ca serait ideal!
a écrit le 18/02/2013 à 14:33 :
Et ca dérange pas de reprendre après 15 jours toutes kes 6 semaines,? Et qu in me dise pas que ccedt pour le repos de l enfant. ..qd il doit qd mm se lever pour aller en centre aéré. Et oui tout le monde n est pas femme de ministres. ..
a écrit le 18/02/2013 à 13:45 :
"faire travailler les enfants" plus longtemps alors que le ministère n'arrive pas à faire travailler les prof. Hélas il s'agit bien de travail sur des programme scolaires toujours plus vastes qui font des têtes bien pleines à défaut de tête bien faites. Limiter le temps de travail, c'est limiter le programme scolaire et tant mieux. La priorité devrait être données à ces activités extra-scolaires qui développent l'esprit, la créativité, l'imagination et les rapports sociaux, et les faire prendre en charge par l'état comme de vrais sources d'éducation.
a écrit le 18/02/2013 à 13:41 :
Ce projet de loi est égale à la non réussite de l'élève, et impratiquable, quelle en sont les résultats, de la fatigue pour l'enfant et pour les parents, il va falloir que l'élève accepte ces jours passée à l'école une augmentation des professeurs, des surveillants, des agents administratif qui travaille dans les écoles, des surveillants, de toute les façons possible le système français de l'éducation française serais totalement faussé si cette loi entre en vigueur
a écrit le 18/02/2013 à 13:34 :
Même Sarko n'aurait pas osé un tel dictat !
Réponse de le 18/02/2013 à 14:01 :
Je serai bien curieux de savoir dans quel état sera la France dans 4 ans, quand je vois les dégâts en 8 mois !!!
Mais bon apparemment les français sont plus sereins avec Hollande, alors tout va bien.
On est en pleine descente aux enfers et eux se pose la question de comment ouvrir les écoles 6 jours par semaine alors que nous n'avons plus les moyens de rien et que 1000 personnes perdent leur emploi chaque jours.
Pauvre France, quand je penses comment a été traité l'ancien gouvernement alors que l'on était loin du désastre social en cours.....
Réponse de le 18/02/2013 à 21:48 :
Moi suis enseignante qui pensait que la gauche nous écouterait enfin...déçue de chez déçue, je suis la première à manifester contre le ministre, pour mes élèves et pour mes conditions de travail !
a écrit le 18/02/2013 à 13:09 :
d'accord pour cette réforme mais alors il faut doubler nos salaires.Nous avons un travail des plus pénibles et nous sommes tous proches du burnout!
Réponse de le 18/02/2013 à 14:38 :
Si le burnout était une résultante du niveau de salaire, tous les smicards seraient en arrêt maladie ! En ce qui me concerne je pensais que les conditions de travail étaient la cause du. burnout . Mais bon que ne dirait-on pas pour avoir une augmentation de salaire !
Réponse de le 18/02/2013 à 19:12 :
Non, pas d'accord avec cette réforme peu importe le salaire! Elle n'est pas faite dans l'intérêt des élèves. Le salaire est une autre question, même si elle est légitime.
Réponse de le 18/02/2013 à 19:18 :
Je suis écoeurée par ce commentaire !!! J'espère sincèrement que celui ci ne reflète pas réellement la pensée de la majorité de l'équipe enseignante car sinon vous vous foutez bien tous du réel bien-être de nos enfants ???? Et dans ce cas là on a encore plus de soucis à se faire !!!!!!!!!!!
Réponse de le 18/02/2013 à 21:37 :
Bien sur que ce n'est pas une question de salaire!! Révoltez vous parents!! Cette réforme est nécessaire! Mais qu'on accorde de vrais moyens pour la mettre en œuvre: manque de structures, manque de personnels ( qualifié)pour encadrer les activités, programmes trop lourds, salaire ź revoir, conditions de travail inadmissibles (31 élÚves de ms/gs seule!), manque de structures et de moyens pour accueillir les enfants en grosse difficulté.... Il faut aller au bout avec de vrais moyens!!!
Réponse de le 18/02/2013 à 22:43 :
Maman en colère, sois plus claire! Exprime toi! Nos oreilles sont grandes ouvertes! On peut se parler et tenter de discuter? sinon, à quoi sert ce genre de site?
:)
a écrit le 18/02/2013 à 12:35 :
Je crois que ce que les parents attendent, c'est que les enseignants viennent chez eux faire faire les devoirs, assurer les repas et le coucher des enfants. Il ne manque plus que ça!
Réponse de le 18/02/2013 à 13:39 :
Su seulement les professeurs des écoles étaient moins absents , peut être que les enfants arriveraient mieux à suivre ...
Réponse de le 18/02/2013 à 17:49 :
Ceci est un mythe et un gros mensonge (prouvé par une étude récente). Pas plus d'absence que dans le privé, voire moins pour les enseignants du 1er degré. Mais peut être que j'ai touché un point sensible ... Si c'est SI tranquille et SI bien payé et SI planqué, passez donc le concours. Il y a des postes vacants non pourvus!
Réponse de le 18/02/2013 à 19:04 :
Si seulement des remplaçants de qualité, des vrais inscrits et pas des personnes recrutées sur petite annonce, existaient en nombre suffisant...
Réponse de le 18/02/2013 à 19:10 :
@Parent : C'est une blague? Si tu vivais avec une prof, tu saurais que s'ils sont malades c'est parce qu'ils travaillent avec des classes de 30 élèves, et qu'ils sont contaminés à chaque vague d'infection. Non les enfants ne se lavent pas toujours les mains comme il faut. Déjà que les adultes ont du mal
Réponse de le 18/02/2013 à 19:11 :
Désole mais si la profession est féminisée, les congés maternités ne peuvent pas se passer en classe. Et vu le nombre d'élèves, les microbes sont forcément plus nombreux qu'ailleurs... Le réel souci est le manque cruel de remplaçants!
Réponse de le 18/02/2013 à 19:11 :
Peut être que si le métier était moins difficile, il y aurait moins de profs absents... Et les profs sont comme vous, des parents. Quand leurs enfants sont malades, ils doivent bien s'occuper d'eux!
Réponse de le 18/02/2013 à 19:15 :
Si seulement les parents ne mettaient pas leurs enfants contagieux à l'école, les enseignants attraperaient moins de maladies les forçant à se mettre en arrêt...
Réponse de le 18/02/2013 à 19:22 :
lol
Réponse de le 18/02/2013 à 19:24 :
tous les profs de écoles ne sont pas absents!Vous êtes juste tombé sur le mauvais donc ne faites pas de généralités!En dix ans de métiers, je ne me suis jamais absenté car même malade je venais...
Réponse de le 18/02/2013 à 19:30 :
Si les parents apprenaient aux enfants à faire leurs lacets (et ce n est qu un exemple), il resterait plus de temps pour les enseignements scolaires...
Réponse de le 18/02/2013 à 19:33 :
Si les programmes étaient moins chargés, les enfants pourraient prendre le temps d'intégrer et de digérer les nouvelles leçons... Mais c'est agréable de voir à quel point certains parents sont derrière les profs!! Ça donne envie d'aller bosser, merci pour ce joli soutien :/
Réponse de le 18/02/2013 à 19:37 :
Si seulement les parents étaient moins présents, les enseignants seraient sans doute moins absents !
Réponse de le 18/02/2013 à 19:38 :
Non mais il y a des remplaçants qui existent quand même donc faut pas tout mélanger. Ce qui est dur est d'essayer de cultiver des enfants qui ont la culture Auchan...
Réponse de le 18/02/2013 à 19:39 :
Auriez-vous des statistiques à fournir sur l'absentéisme supposé des professeurs des écoles ??? Oui ? Non ?
Encore une fois, c'est un poncif crétin, stupide, a priori et sans intérêt !!!
Réponse de le 18/02/2013 à 19:40 :
Et oui, nous sommes humain(e)s et donc nous pouvons être malades, en congé maternité, soigner nos enfants, ... quand ma maman était institutrice , il y avait des REMPLACANTS , individu en voie d'extinction, dont le travail était de remplacer les enseignants malades.
Si mes élèves en difficulté arrivaient à l'heure ,s'ils ne s'endormaient pas en classe après avoir regardé des programmes nocturnes inadaptés à leur âge , s'ils ne partaient pas en vacances pendant le temps scolaire parceque c'est moins cher, .... peut-être que mes élèves en difficulté seraient au niveau des autres...
Réponse de le 18/02/2013 à 19:52 :
^Tenir des propos populistes, insultants et immérités, cela ne vous dérange pas? La colère des profs, c'est aussi ça: on en a marre d'être dévalorisés à longueur de temps.! nous sommes proches du bournout parce que nous courons après le temps pour appliquer des programmes toujours plus lourds et indigestes, parce que nous intégrons des enfants avec un handicap sans que l'on nous donne les moyens de le faire corrrectement, parce que notre métier fait face en première ligne à tous les problèmes sociaux..
Nous ne ne sommes ni des fainéants, ni des planqués! Peut-être faudrait-il arrêter de se défier de nous à longueur de temps? c'est si facile et tellement peu constructif!
Réponse de le 18/02/2013 à 20:09 :
Si seulement les professeurs étaient immunisés contre tous les microbes véhiculés par les élèves, ils seraient moins absents.
Vous pensez que l'on n'obtient que des certificats médicaux complaisants pour être absents?
Réponse de le 18/02/2013 à 20:27 :
je suis enseignante et ne vous déplaise, je ne suis JAMAIS absente :) et non, il n'y a pas que des faignants dans l'éducation nationale !
Réponse de le 18/02/2013 à 20:46 :
Pensez-vous "ils ont tellement envie de venir à l'école ces pauvres petits malgré la fièvre ou la gastro"
Réponse de le 19/02/2013 à 13:46 :
Je parle en connaissance de cause . Pas de bol effectivement mais travailler 3 jours par semaine avec 21 eleves c'est pas le bagne non plus . Alors plutôt que de déverser tant de haine , si nous donnions le bon exemple en cherchant une solution pour aider nos enfants avant tout ?
a écrit le 18/02/2013 à 12:21 :
Augmenter le temps de présence, ok (et encore), mais pour quel résultat ? L'échec de l'éducation nationale est lié à la vocation qu'elle s'est donnée et à son principe de fonctionnement. Faire plus avec la même stupidité ne fera pas avancer les choses !
a écrit le 18/02/2013 à 11:29 :
la cause de fatigue principale des gamins ce n'est pas l'ecole mais le manque de sommeil. Ce dernier étant provoqué principalement par les activitées de la maison: television, jeux videos, telephones portables,...
Réponse de le 18/02/2013 à 19:12 :
Entièrement d'accord pour l'avoir maintes fois remarqué dans ma classe..
Réponse de le 18/02/2013 à 19:38 :
Ben voyons! Tous les enfants crevés c'est parce qu'ils ont des parents incapables... Heureusement que vous, qui vous posez en donneur de leçon, vous êtes exemplaire.
Ce n'est certainement pas la seule cause de fatigue. Ici en Alsace les écoliers commencent l'école (je ne parle pas de l'heure d'ouverture des portes mais bien du début de la classe) à 8h. Alors franchement, du lundi au samedi non stop, c'est complètement inhumain. Il m'a été donné une année de le faire moi-même, bosser 6 jours par semaine (tout en ne faisant pas d'heures sup pour autant). Le résultat est catastrophique, on passe sa vie à penser au boulot et on ne s'aère jamais la tête. Est-ce là ce que nous voulons pour nos enfants???
Réponse de le 18/02/2013 à 19:52 :
Ce n'est pas du aux" activités de la maison", mais au fait que les parents ne respectent pas le rythme des enfants : l'heure du coucher!!
Réponse de le 18/02/2013 à 20:31 :
C'est un peu facile comme remarque . On a pas de console, ils regardent peu la télé et ils n'ont pas de telephones portables , vu leurs ages .Mais ils sont quand meme fatigués mes loustics .
Ils doivent aller au centre le mercredi et les vacances et ca serait une vraie galère qu'ils y aillent le samedi puisqu'on bosse dans le commerce . Impossible de faire faire des allers et retours aux gens qui les gardent .Resultat , ils vont etre encore plus fatigués!
Réponse de le 18/02/2013 à 21:26 :
Rassurez vous on n'est pas prêts de faire travailler les enfants le mercredi ET le samedi matin! Juste pour info, quand j'étais élève c'était de 9 h à midi et de 14 à 17 h y compris le samedi toute la journée. Seuls le jeudi et le dimanche n'étaient pas travaillés. Et je n'ai aucun souvenir d'avoir été fatiguée.. pas de vacances à la toussaint ni vacances d'hiver, pas d'anglais, ni d'informatique ni même de gym... donc on avait énormément de temps pour faire le programme, on travaillait sans avoir besoin d'être boosté comme aujourd"hui parce que manque de temps. A l'époque c'était 30h en classe. Et on ne se couchait pas non plus à des heures indues, comme souvent maintenant.
a écrit le 18/02/2013 à 11:14 :
L'idéal serai de renforcer le Primaire au dépend du Secondaire que l'on devrai privatiser et d'instituer un concours à l'entrée des Universités!
a écrit le 18/02/2013 à 10:59 :
Sur l?éducation rappelons le surcoût que paye la société avec parfois une double peine pour les foyers qui mettent leurs enfants dans des écoles payantes, cherté qui ne conduit qu?à des résultats médiocres. On compte 20% d?illettrés, on peut parler d?un échec du système scolaire. Ensuite on constate le mépris pour les acteurs de l?enseignement, exemple, un instituteur allemand gagne le double. Peut-être que ceci explique cela... ou le fait qu?on en ait le double ou le fait que le public fait du mauvais travail ? Quoi qu?il en soit, la réforme c?est travailler plus pour gagner moins? puisque le déficit est énorme. Nous avons affaire à un Léviathan qui broie la population ! Voyez le chômage qui explose, le niveau de vie qui s?écroule et la dépression de la population. Fort heureusement, la moitié n?a pas voté aux dernières législatives? normal on euthanasie la société et la croissance, on méprise la compétitivité et l?innovation ! qui peut croire qu?un tel système a de l?avenir?
a écrit le 18/02/2013 à 10:51 :
Mais c'est du n'importe quoi ! Nos enfants en primaire sont morts le vendredi malgré le mercredi pour faire la grasse mat et se reposer. Si on ajoute encore le mercredi matin et le samedi, ça va être une catastrophe.
S'il y a une matinée à ajouter ça doit être le samedi. Peu importe si ça embête des parents qui veulent se barrer en week end !
Ce n'est pas parce qu'on va dire que l'école termine à 15 h que les enfants seront chez eux à 15h...et une heure de garderie est tout aussi fatigante qu'une heure de cours en primaire.
Réponse de le 18/02/2013 à 11:43 :
La priorité c'est quand même plus l'instruction de nos enfants que le développement du secteur touristique grâce aux départs en week end. Qui a les moyens de se barrer en week end, de toutes façons?!? Qu'une toute petite minorité.
Réponse de le 18/02/2013 à 17:39 :
les enfants ont encore 15 jours de vacances après seulement un mois et des poussières de cours... Les activités périscolaires, certes, mais quand est-ce que les enseignants enseignent??? Nos enfants ont un niveau complètement nul en lecture, orthographe, maîtrise de la langue parlée. Je ne parle pas des dyslexiques qui ont une pathologie spécifique, mais de tous ceux très très nombreux qui ont un retard scolaire inquiétant et non pathologique...
Réponse de le 18/02/2013 à 19:18 :
Mais tout le monde ne part pas en week-end en touriste.
Beaucoup d'enfants de divorcés partent en week-end chez le parent dont ils sont privés la semaine.
Est-ce un crime de vouloir passer du temps avec son enfant ?
Réponse de le 18/02/2013 à 19:26 :
Ce n'est pas tant pour partir en week-end que le samedi ne reviendra pas, c'est surtout pour les enfants de parents divorcés. Et avec ce qui se passe sur la grue à Nantes en ce moment...
Donc le samedi ne reviendra pas, même si c'est le plus judicieux comme 1/2 journée d'école, pour casser la longue coupure du week-end et ses longues soirées passées devant la télé, 2 voire 3 soirs de suite pour nos chères têtes blondes...
Réponse de le 18/02/2013 à 19:40 :
Tout à fait d'accord! Mais il n'y a que l'industrie du tourisme qu'on écoute en matière scolaire. Il n'y a qu'à voir les calendriers de vacances où parfois on les fait arrêter l'école à 2 jours de Noël, et parfois 6j avant... Juste pour arranger les professionnels qui eux, ne démordent pas de leurs semaines de locations du samedi au samedi...
Réponse de le 18/02/2013 à 20:14 :
Pour ceux qui déplorent le niveau des élèves en disant "que font les profs ?". Moi je réponds "Mais que font les parents ?". Ils ne parlent pas à leurs enfants, ne reprennent jamais leurs erreurs syntaxiques ou autres pour améliorer leur langage et les laisser larver devant la télé ou sur leur ds pour avoir la paix... Et si le problème n'était pas l'école mais bel et bien NOTRE SOCIETE !
Réponse de le 18/02/2013 à 20:30 :
Honteux, le rythme scolaire en France est similaire aux pays sous développés .
le retard français est très énervant, cours scolaires de 7H30 jusqu'à 13H30 du lundi au vendredi est largement suffisant, exemple pour énerver le français tout simplement idiot, je dirais prenez comme exemple l'Allemagne
mais exactement comme fait l'Allemagne, le jeune pourra ainsi mieux apprendre, être mieux formé, avoir une plus grande culture, et enfin mieux trouver sa place dans la société.
Bref ces mots là, le français type ne peut pas le comprendre, car il a été formaté dés son plus jeune âge pour être soumis à la fonction publique, l'Etat.
Vive la Fance, le pouvoir public, l'Etat et restont arriérés.
Réponse de le 18/02/2013 à 20:34 :
je suis enseignante et plutôt d'accord avec vous. finalement, ajouter une journée oui, pourquoi pas, mais là où je constate vraiment un souci c au mois de septembre, après une longue pause de 2 mois où la plupart des enfants n'ont absolument pas été sollicités intellectuellement ne serait-ce qu'une fois :/ autant vous dire que la reprise est toujours très dure. mais non, il ne faut surtout pas réduire ces vacances, ces messieurs du tourisme ne seraient pas contents ! (et quelques enseignants, je vous l'accorde) alors quand mon ministre me dit qu'il pense au bien-être des enfants, j'ai bien du mal à le croire :/
Réponse de le 18/02/2013 à 20:39 :
Il ya beaucoup d'enfants qui doivent aller au centre le mercredi et pendant les vacances , et meme etre gardé le samedi car les parents bossent . Alors les week end , c'est loin de nos preoccupations .
Et oui c'est pas parce qu'on ajoute le samedi que le mercredi les enfants peuvent tous dormir et avoir une journée tranquille , ca devient juste un jour de plus de fatigue de travailler le samedi .
Le mieux serait d'alléger les vacances en leur donnant que 10 jours au lieu de 15 et leur enseigner vraiment qq chose . Depuis 3 mois, on a eu droit a bcp d'absences des profs qui n'ont pas été remplacés .Ils ont donc rien appris et là ca dérange personne ! il faudrait penser a reflechir sur les programmes et la présence des profs au lieu d'essayer de faire une nouvelle loi sans veritable intérêt .
Réponse de le 18/02/2013 à 23:18 :
Petite rectification : les enseignants sont payés 12 mois et non 10 mois ramenés sur 12 ! Ce n'est qu'une rumeur dans le corps des enseignants et sûrement un argument qui les arrange bien !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :