"Tout le monde en a assez d'Amazon", affirme Aurélie Filippetti

 |   |  351  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La ministre de la Culture s'en est à nouveau prise publiquement au géant de la librairie en ligne, qu'elle accuse de "casser les prix". Elle a dit envisager une interdiction du cumul de la gratuité des frais de port et de la réduction de 5% sur les livres.

Filippetti contre Amazon, deuxième round. "Aujourd'hui, tout le monde en a assez d'Amazon qui, par des pratiques de dumping, casse les prix pour ensuite pénétrer sur les marchés pour ensuite faire remonter les prix une fois qu'ils sont en situation de quasi monopole", a lancé la ministre française de la Culture. Elle participait lundi 3 juin aux rencontres nationales de la librairie à Bordeaux. L'occasion de prendre fait et cause pour les libraires en s'attaquant au géant du e-commerce américain. Jugeant ces pratiques "destruct[rices] pour les libraires", elle a expliqué qu'elle réflechissait  "à l'interdiction de cumuler la gratuité des frais de port et la réduction des 5%", sur le prix des livres.

En janvier, l'actuelle occupante de la rue de Valois avait déjà critiqué Amazon, l'accusant d'avoir contribué au dépôt de bilan de Virgin Stores. Une assertion qui s'était suivie de milliers de tweets moqueurs.

>> Aurélie Filippetti dénonce Amazon et devient la risée de Twitter

9 millions pour les libraires indépendants

En plein débat sur la question d'intégrer ou non "l'exception culturelle" au mandat de négociation sur le programme de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis, la France compte bien protéger le secteur du livre hexagonal.  Un plan de 9 millions d'euros pour soutenir les libraires indépendants a également été annoncé. Cette aide prévue pour être mise en place d'ici 2014, prendra la forme de "fonds complémentaires d'aide à la librairie", doté de 7 millions d'euros par le Syndicat national de l'Édition (SNE), le reste provenant d'un budget du ministère de la Culture. Un effort "sans précédent", visant à moderniser les librairies et à les aider à développer leurs propres sites de vente en ligne.

13.000 emplois dans la librairie indépendante

Le secteur de la librairie indépendante fait travailler 13.000 personnes en France selon le Syndicat des librairies de France. A simple titre de comparaison, Amazon possède en tout trois plateformes logistiques dans l'Hexagone. La dernière, ouverte à Chalon-sur-Saône en 2012 devrait générer 500 emplois directs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2014 à 22:05 :
C est vrai qu il est loin le temps des petits disquaires et autres libraires qui etaient passionnes par leur metiers.helas ils ont disparu.mais peut etre que les tarifs exorbitant des stationnement y sont pour beaucoup.
a écrit le 08/01/2014 à 16:53 :
Parfaitement d'accord avec cette femme, quelle honte d'améliorer le pouvoir d'achat des français...
a écrit le 08/01/2014 à 15:19 :
Les politiciens se font élire en promettant de créer des emplois… Comme ils n'y arrivent pas et que la meilleure façon d'en créer, c'est de laisser les entreprises le faire et que cela les fait passer pour des benêts inutiles, ils s'en prennent alors aux entreprises qui réussissent et qui créent des emplois, surtout que leur action de destruction économique permet d'entretenir l'assistanat et la jalousie qui justifie leur pouvoir…
Des escrocs, ces politiciens…
a écrit le 08/01/2014 à 15:13 :
C'est simple, si ils enlèvent la réduc de 5% sur les livres et les frais de port offert, je commanderais sur Amazon.com, mes manga, en anglais et puis c'est tout.
a écrit le 08/01/2014 à 14:44 :
Grâce à Amazon j'évite :

-15 jours d'attente en moyenne pour un livre dans une librairie classique.
- Je suis livré en 1 jour ouvré
-service après vente exemplaire

Donc évitez de venir cracher sur une multinationale qui me rend service.
a écrit le 03/10/2013 à 17:07 :
Encore une cruche qui n'a jamais bossé de sa vie...
a écrit le 06/08/2013 à 16:43 :
Moi aussi j'aimerai bien favoriser les libraires de proximité,si je n'avais pas l'impression de les emmerder quand je désire commander un auteur dont ils n'ont jamais entendus parler.Le libraire actuel veut vendre les daubes à la mode(les lévy,nothomb,rowling et autres nuances de grey)et se cogne du reste,c'est à dire faire son boulot.Vive amazon,où des libraires aimables/pros.
Réponse de le 08/01/2014 à 14:46 :
Entièrement d'accord avec vous.
a écrit le 04/06/2013 à 20:37 :
Moi c'est tout ces incapables de politicards a deux balles qui m'exasperent.....
a écrit le 04/06/2013 à 19:45 :
C'est nul car ca marche sans assistanat, ca fait de l'empoi (certes contraignant) et paie des impôts. Bref, tout ce qu'il faut détruire dans notre économie ! sans compter que le bas coût assuré par le privé participe à l'augmentation (certes minime) du pouvoir d'achat des francais moyens. Pour elle, il vaut mieux un libraire cher, où on doit commander 2 à 3 semaines à l'avance pour avoir un bouquin, qui paie des salaires de misère (quand ils en paient) et qui vit de subventions et TVA réduites.

D'après moi : Amazon est pratique, et tant mieux si ca marche !!!
a écrit le 04/06/2013 à 19:16 :
Le problème c'est qu'Amazon est performant et très pro , tout l'inverse de nos benêts de ministres , normal que cette boite ne soit pas appréciée !
Réponse de le 04/06/2013 à 19:50 :
tiens d'ailleurs un peu de lecture amusante : Amazon c'est troporibl ... Looooooollllll

http://www.contrepoints.org/2013/05/06/123670-drame-un-journaliste-decouvre-le-monde-du-travail-chez-amazon
a écrit le 04/06/2013 à 18:33 :
Suis peut-être le seul mais j'en ai pas marre d'Amazon...quand à cette ministre elle est toujours à contre courant !
a écrit le 04/06/2013 à 18:16 :
Oui et alors, tout le monde en a assez de Hollande et sa clique, et alors!!!
a écrit le 04/06/2013 à 18:14 :
Je ne saurais que conseiller la lecture de la lettre à Aurore Filipetti de Dominique Mazuet parue aux Éditions Delga et ?disponible sur Amazon (mais à acheter SVP en librairie! ) où l'auteur relève les paradoxes de la politique du livre qu'engagent le Ministère de la Culture, en favorisant sa dématérialisation, et les Régions (socialistes) en promouvant les plates-formes régionales Amazon : http://editionsdelga.fr/285-correspondance-avec-la-classe-dirigeante-sur-la-destruction-du-livre-et-de-ses-metiers-d-mazuet.html //// À acheter aussi bien sûr, "En Amazonie" ?lui aussi en vente mais pas acheter sur Amazon : votre libraire se trouve encore (mais pour combien de temps) au coin de la rue?
a écrit le 04/06/2013 à 17:57 :
Personellement, je suis tout à fait ravi de Amazon. le site est un modèle du genre, la navigation les options de livraisons, les prix tout est comme il le faut. Maintenant, comme dans toute boutique, dés fois il vaut mieux acheter sur un autre site marchand (disponibilité, prix etc.) mais j'y passe quasiment tout mes achats en livres, CD, DVD, etc... et pas un hic. Cà doit être trop beau pour notre chère ministre et les jaloux de tout poil.
a écrit le 04/06/2013 à 16:21 :
Que ce gouvernement commence par diminuer les charges des libraires en diminuant ses dépenses de fonctionnement . Si le ministère bobos de la culture était mieux géré il y aurait de la marge .
a écrit le 04/06/2013 à 15:28 :
Y en a marre de ces libraires bêcheurs et racketteurs, qui parlent de livre qu'ils n'ont jamais lu. Pas un conseil, un sourire uniquement pour les habitués. Quand je vois un panneau librairie, je me demande si je ne suis pas dans un film en noir & blanc et je pleure.
a écrit le 04/06/2013 à 15:27 :
Pas moi...

Amazon est le site le plus utile du net...

Fiable complet effecace.... c'est ZE site.... le reste pas après....

Tout mon budget livre culture etc est sur amazon depuis 4 ans..... le rêve total. Découverte conseils occasion essayer amazon c'est l'adopter.. à vie
Réponse de le 13/06/2013 à 16:38 :
Pareil pour moi!

J'ai d'abord acheté des livres, puis depuis quelques temps des vêtements et des objets de déco.

Amazon, j'adore!
a écrit le 04/06/2013 à 15:16 :
Les libraires rejoindront les rentiers de l'économie, taxis, pharmacies... et au final vous paierez votre bouquin 20% plus cher et attendrez non plus deux jours mais un ou deux mois pour une commande tout en prenant la bagnole, bravo !
Réponse de le 04/06/2013 à 15:36 :
Il y aura encore la possibilité de commander sur amazon.de ou amazon.co.uk. Les frais de ports sont à peine plus chers, surtout si la marchandise vient des dépôts français.
a écrit le 04/06/2013 à 15:10 :
ils sont jaloux, dès que quelqu'un gagne de l'argent avec une bonne idée, il faut l'arréter le bloquer.
Réponse de le 04/06/2013 à 18:28 :
Nous sommes en France, le pays des incapables qui ne désirent que manger dans la gamelle des autres.
a écrit le 04/06/2013 à 14:50 :
Amazon propose plus de services que la fnac. Il ne faut pas oublier que la Fnac s'en est mis plein les poches lors du passage des 33 tours aux Cds
a écrit le 04/06/2013 à 14:25 :
Toujours en retard du 3 trains le gouvernement français et une méconnaissance totale pour ce Ministre... Amazon dispose du meilleur business model qui soit. On ne l'arrêtera pas ... sauf en faisant comme lui.
a écrit le 04/06/2013 à 14:17 :
Filippetti, Pinel, Picq, Glandu premier a le chic pour recruter des tanches. Amazon, j ' adore, j' achete les bouquins sur Kindle en Anglais et ca me coute 30 a 40% moins cher ! Si on est si bon en France, pourquoi on ne copie pas Bezos et son business model?
a écrit le 04/06/2013 à 14:01 :
La librairie n'existe que comme lieu convivial quand on n'a pas d'idée bouquin. Pour le reste amazon est imbattable. Point.
Réponse de le 04/06/2013 à 15:02 :
Et encore faut-il avoir une librairie près de chez soi ! Sur Paris ou les grandes villes ça va, mais ailleurs il n'y a rien sauf l'hyper...
a écrit le 04/06/2013 à 14:01 :
Pour une fois n'étant pas du club des fanas d' Hollande, je defends à 100% les déclarations de cette Ministre. Amazon détruit les petites librairies où je vais rarement j'en conviens, car elle achète des quantités qui lui permettent de faire des marges sur petits prix. Les emplois créés seront payés par le contribuable car ce seront des emplois d'avenir plus les aides montebouriennes. et ce n'est pas fini avec la directive Bolkestein Amazon pourra employer des personnes avec un contrat de travail roumain ou bulgare. De plus le futur prevoit des hangars mieux gérés et sans trop de personnel. Dés lors Amazon aura la maîtrise du marché augmentera ses prix, et surtout fera la promotion de la culture anglo-saxonne au détriment des oeuvres françaises. ceci dit il ne fera que relayer la volonté du gouvernement d'obliger les Français d'apprendre en anglais.
Réponse de le 04/06/2013 à 16:35 :
Mais vous nous soulez!! Que la France crée son Amazon au leu de couiner! c'est pas possible de faire la publicité de libraires de quartier hautains et inutiles en 2013 quand dans d'autres pays on est passé aux livres téléchargeables sur ipad. Réveillez vous bordel!
a écrit le 04/06/2013 à 13:45 :
Moi j adore Amazon car mon libraire à côté de chez moi n a jamais ce que je veux où alors il me propose 3 semaines avant de recevoir le livre! je dis non et je préfère l obtenir en 3 jours voire moins ....
a écrit le 04/06/2013 à 13:31 :
Si Amazon était Français, la ministresse trouverait ça extraordinaire....et certainement que certains iraient à des repas a 10.000 euros sans broncher que ça leur ferait avaler la pilule. Mais comme c'est ricain, n'est ce pas, c'est trés mal et destructeur des ténardiers marchands de livres qui font la gueule et vous prennent de haut dés que vous poser une question .... I mean, who cares!!!!. Hypocrisie et franchouillardisme. Pour les niches fiscales réglons d' abord le cas de AF/KL, Renault-Nissan BV, Total, et aprés on fera les kékés avec les autres.
a écrit le 04/06/2013 à 13:28 :
les français aussi profitent de la mondialisation (ou devraient être incité à en profiter), et sous prétexte d'exception culturelle la ministre joue un jeu rétrograde qui peut se retourner contre nous
a écrit le 04/06/2013 à 13:22 :
"Tout le monde en a assez d'Amazon"

Parle pour toi!
a écrit le 04/06/2013 à 13:22 :
Tout le monde en a assez de votre gouvernement d'incompétents.
Quant à Amazon, j'en suis très satisfait pour ma part.
Réponse de le 04/06/2013 à 13:48 :
Sauf qu'Amazon c'est 4,9 milliards d'euros de chiffre d'affaire en GB, 434 millions d'euros de benefices et seulement 2,8 millions d'euros d'impots (0,645%), quand le taux d'impot sur les entreprises est de 21%, cherchez l'erreur... et il fait la meme chose en France. Et on se demande pourquoi les etats sont endettes, sauf le Luxembourg qui se porte tres bien merci.
Réponse de le 04/06/2013 à 14:18 :
Eh bien imitons le Luxembourg pour très bien se porter. L'économie française en a vraiment besoin.
Réponse de le 04/06/2013 à 14:49 :
Merci Thierry! Pour une fois j'entends quelqu'un dire qu'il vaut mieux s'inspirer de quelque chose qui marche plutot que vouloir le rendre aussi bete qu'un systeme inefficace... Il faut peut etre se demander si on veut 4 ou 5% pourcents du gateau ou 1/3 de rien du tout?
a écrit le 04/06/2013 à 13:21 :
la France a enfin son Chuck Norris, il s'appelle Aurélie Filippetti !
a écrit le 04/06/2013 à 13:17 :
Et nous aussi on en a assez de ces socialos qui nous rackettent
Réponse de le 04/06/2013 à 13:52 :
Le fait qu'Amazon tue des entreprises qui payent les impots plein pot quand eux ne payent pas leur dû ca vous n'en avez pas assez...
Réponse de le 04/06/2013 à 15:04 :
Bob, Amazon marchait aussi bien même avec plus d'impôts. Les gens ne commandent pas sur Amazon pour le prix, il est le même qu'en librairie, il commande parce que le choix est énorme et le service béton...
a écrit le 04/06/2013 à 13:12 :
Au lieu de râler contre amazon, nous n'avons qu'à mettre en place un environnement concurrentiel permettant à des entreprises françaises et européennes de créer des emplois en Europe et de payer des impôts chez nous.

Le mon change, la librairie n'échappe pas aux nouveaux modes de consommation. Et ce n'est pas sous réserve de vouloir préserver les marges et les recettes fiscales que l'on va forcer les gens à se déplacer en librairie pour un choix limité qui de toutes les manières est un parti pris du libraire qui souhaite maximiser ses ventes sur des best sellers.

De plus le modèle internet permet de passer du temps à chercher un livre de manière confortable et sans promiscuité. Le livre qui sera acheté sera neuf et sans trace de doigt (cf une grande enseigne de distribution qui permet que l'on lise les BD dans ses rayons ce qui pour moi est une horreur car le livre n'est plus neuf voir sale).

Enfin l'histoire des livraisons gratuites est un faux problème car Amazon a globalisé la livraison gratuite et l'a intégré à ses charges comme un poste de dépense récurent. Donc ils rognent sur leur marges grâce au gros volumes écoulés afin de serrer le prix pour le consommateur. Ils ont tout compris.

Ce qui me désole c'est que nous ne soyons pas capables de créer des sites web qui brassent les mêmes volumes, en Europe. Il y a un marché énorme entre l'Afrique, l'Asie et l'Europe de l'Est qui n'est pas encore pris il faut y aller maintenant.
Réponse de le 04/06/2013 à 13:37 :
Assez d'accord avec vous sur le fait que le monde change, le bemol c'est que la concurrence est deloyale quand ces entreprises ne payent pas les impots qu'ils devraient. Facile de rogner sur les marges et de tuer la concurrence quand les benefices qui sont fait dans les plus grands pays europeens sont delocalises au Luxembourg (520 000 habitants) ou meme en Irlande (4,5 millions d'habitants). Les etats doivent deja imposer que ces entreprises payent les impots que tous les autres payent la ou ils font leur profit. Apres ce qui est de la concurrence d'entreprises europeennes c'est deja trop tard. Les investissements sont colossaux, les profits se font sur des volumes qui doivent etre enormes (donc couvrir plusieurs pays), et n'oubliez pas que pour en arriver la, Amazon a accumule les pertes sur des annees (y compris l'an dernier)...
Réponse de le 04/06/2013 à 15:05 :
Jo, sur les livres, Amazon les vend au même prix que les autres.

On ne peut pas freiner le progrès du numérique, c'est une erreur et ça va finir comme pour le CD ou le DVD...Aucune leçon n'a été tiré du passé...
a écrit le 04/06/2013 à 13:09 :
j'adore !
Réponse de le 04/06/2013 à 13:46 :
1
a écrit le 04/06/2013 à 13:02 :
"Tout le monde en a assez d'Amazon"... Non!.... Par contre j'en ai assez des gens qui donnent leur avis an disant que c'est celui de l'ensemble de la population.
a écrit le 04/06/2013 à 13:01 :
Pas utilisateur systématique d'Amazon, il m'arrive cependant de commander chez eux un livre introuvable chez les libraires.
a écrit le 04/06/2013 à 12:52 :
Nous sommes enpolitique vbien loin pardon très très loin des nouvelles formes de distribution le cas Virgin ne sert pas de leçon. Allez Amazon et autres passé la frontière en Belgique vous pourrez montez votre système sans passer par l'imbécilité politique française. Les politqiues de droites comme de gauche haient tout ce qui lesc dépasse et toute forme nouvelle de distribution et autres. La voilà au niveau du syndiact du livre les fumeux de la CGT bien payés comme la ministre mais tellment destructeur de valeur économqiue. Vous avez un allié aussi pitoyable que vous M. Mélenchon qui expliquait lors de la campagne qu'il fallait supprimer les tablettes car pas indispensables.
Le plus triste les libraires qui au lieu de demander une meilleure gestion de l'ETAT afin de cesser le matraquage fiscal demande soit couvert un stop d'Amazon cela me fait penser au artisan qui ont trouvé un os à ronger les AE qui soulage les politiques qui sont incapables d'une bonne gestion le monde des TPE est pitoyable et reste dans ce système françias auquerl il croit tout arr^ter, fermer les frontières, rétrograder etc etc pauvre France même ceux qui se disent entrepreneurs sont devenus les moutons de ceux qui les tondent.
Réponse de le 04/06/2013 à 15:43 :
Incompréhensible grammaticalement, mais pas faux sur le fond (ce que j'en ai compris...). Pour ma part, je commande régulièrement sur Amazon, et rarement des bouquins, car ils ont de bons prix et surtout un service CLIENTS exemplaire. Ils profitent des paradis fiscaux pour payer moins d'impôts? Et alors...nos politiques font la même chose, it's a free world baby, les impôts c'est pour les autres, pour pas dire autre chose!
a écrit le 04/06/2013 à 12:39 :
Cette dame Aurélie Fillipetti, a part être ministre que sait-elle faire ? Son gouvernement
ne sait que créer des impôts ? Lorsque un français crée une entreprise, c'est le
matraquage, par contre être en politique on peut partir de rien et se retrouver trés riche,
m^me à gauche ! Comme son amie Ségoléne dans l'art de dire des "conneries" je pense
qu'elle excelle.
Réponse de le 04/06/2013 à 12:59 :
Et vous, que savez-vous faire à part attaquer les personnes ?

En quoi elle a tort ? En quoi elle a raison ? Pas un mot la-dessus.
Réponse de le 04/06/2013 à 13:18 :
Elle a tort car elle ne comprends rien au monde d'aujourd'hui.
Réponse de le 04/06/2013 à 13:21 :
Vous êtes gentil de dire qu'elle sait faire ministre.
Réponse de le 04/06/2013 à 14:02 :
oui c'est surtout le matraquage pour les libraires, pas vraiment pour Amazon qui payent quasiment aucun impot, c'est certainement a ca qu'elle fait reference quand elle dit qu'on en a marre d'Amazon, de ces entreprises qui veulent bien prendre les profits et tuer la concurrence mais sans contribuer a la societe. Leurs camions de livraisons utilisent eux aussi les routes que les impots permettent d'entretenir. Sans les impots qui ont ete payes depuis des annees, le developpement et la richesse ne permettraient pas d'enrichir Amazon.
a écrit le 04/06/2013 à 12:33 :
Je ne comprend pas ceux qui commentent! Ils sont contents d'acheter moins cher (2 euros) des livres à une entreprise qui ne paie pas ses impôts en France... Et, il y a 1 semaine, ils s'insurgeaient, sur ce même site, de l'augmentation du chômage..
Réponse de le 04/06/2013 à 13:05 :
+1
Réponse de le 04/06/2013 à 14:02 :
+1000
Réponse de le 04/06/2013 à 15:08 :
Les livres ne sont pas moins chers chez Amazon, ils sont au même prix qu'en librairie...

L'augmentation du chômage elle est à cause de gens comme ceux du gouvernements qui pensent que l'avenir de la France c'est le passé ! L'avenir de la France ça doit être le numérique et Internet qu'il faut aider et pas le tuer.

Le problème des petits commerces, c'est un problème de fiscalité trop lourde sur les TPE ! Amazon sera toujours Amazon même s'ils font payer les frais de port, le problème n'est pas là !
a écrit le 04/06/2013 à 12:32 :
C'est triste effectivement, mais cela ressemble à un combat perdu d'avance.
Il reste des libraires passionnés qui ne font bien sûr pas fortune mais qui vivent de leur passion. J'en connais qui lisent les livres, font des fiches avec leurs impressions, discutent avec le lecteur. Ceux-là survivront, indépendamment de l'aspect du prix.
Même avec les frais de port gratuits, on ne gagne pas grand chose sur le prix d'un livre, pour peu que l'on ait un libraire à proximité, en outre on peut feuilleter les livres et faire des découvertes.
Ce qui a révolutionné la distribution musicale, c'est le téléchargement et la dématérialisation, plus que le circuit de distribution.
Ce qui risque de changer est le support lui-même car les nouvelles générations n'ont pas le même rapport au papier et n'ont pas forcément envie de s'encombrer d'un livre qu'ils ne liront qu'une fois.
a écrit le 04/06/2013 à 12:29 :
sauf les consommateurs...le probleme est fiscal....Amazon facture depuis notre ami europeen parais fiscal...le luxembourg et ne paye pas d impots en France comme les autres multinationales....copines comme cochonne avec nos politiques qui vont y travailler en sous main.....Les politiques sont vos copains pas les notres....
Réponse de le 04/06/2013 à 15:09 :
FAUX ! Amazon ne facture qu'une chose avec la TVA sur Luxembourg, c'est le dématérialisé, pour le reste, la TVA est bien à 19,6 %.
Quant aux impôts, Filipetti devrait aller parler à l'Europe car c'est à cause de l'Europe que ces multinationales en profitent. Mais encore une fois, le problème n'est pas celui de la fiscalité mais celui de l'avenir. Freiner Internet et le numérique est une bêtise...
a écrit le 04/06/2013 à 12:28 :
Amazon tue Virgin qui avait tué les petits indépendants à l'époque.... À quand le tour de la Fnac??
a écrit le 04/06/2013 à 12:27 :
Là c'est franchement pathologique de s'en prendre encore et toujours à cette entreprise.
cette ministre ne sert pas à grand chose alors qu'elle se taise au moins elle ne fera plus de mal.
a écrit le 04/06/2013 à 12:27 :
Avec Amazon je recherche, je consulte , je peux lire des extraits et acheter en étant livré rapidement et dans des délais toujours respéctés.
En allant chez certains libraire je suis pris de haut par quelques frustrés qui après avoir fait des études hautement intellectuelles en littéraires sont condamnés à vendre des bouquins sans entousisame, avec rarement une grande amabilité. Pour les conseils et critqiues internet me suffit largement.
a écrit le 04/06/2013 à 12:25 :
Me Filipetti ne fait que du clientélisme rien de plus,demain est déjà un autre jour.Citer par Alain Madelin ce jour,Chirac disait à ses ministres occupez- vous de votre clientèle.Préservons l'avenir en quelle que sorte.
a écrit le 04/06/2013 à 12:22 :
Les libraires indépendants peuvent utiliser la plate-forme d'amazon pour vendre leurs produits. A eux de bien l'exploiter. Si c'est pour proposer les livres grand public, ils ne feront pas le poids. Ils doivent se concentrer sur les marchés de niches, grâce à internet les passionnés et spécialistes du monde entier peuvent voir leurs catalogues, le nombre d'acheteurs potentiels est donc beaucoup plus important.
a écrit le 04/06/2013 à 12:21 :
Moi pas!!!
a écrit le 04/06/2013 à 12:20 :
...l'impôt tue l'impôt. Si la fiscalité était plus attrayante en France, Amazon viendrait y payer ses impôts et pas seulement eux. Ils ont su s'adapter aux règles européenne et il faudrait qu'ils soient niais pour s'en priver !
Réponse de le 04/06/2013 à 14:08 :
Ah la bonne blague. Pour votre gouverne Amazon fait la meme chose en Grande Bretagne et aux USA. Apres je suis d'accord que la reglementation n'est pas a la hauteur et c'est la dessus qu'il faut travailler. Les consommateurs peuvent aussi changer les choses...
a écrit le 04/06/2013 à 12:09 :
Elle est vraiment nulle celle là , NKM n'était pourtant pas la perle rare c'est certain, mais alors là !
a écrit le 04/06/2013 à 12:05 :
Si "tout le monde en a assez d'Amazon", ils n'ont plus de clients. Société en faillite. Le problème est réglé et c'est plus la peine d'en parler.
a écrit le 04/06/2013 à 12:04 :
encore une qui sert vraiment à rien !
a écrit le 04/06/2013 à 12:00 :
Ce qui tue le petit commerce ce n'est pas Amazon c'est la fiscalité Française et européenne qui tape sur les petits et fait de grands ponts aux gros ! Qu'ils baissent la fiscalité sur les commerces et ils verront le petit commerce repartir et aller bien.
a écrit le 04/06/2013 à 11:56 :
Tout le monde en a assez de ce gouvernement rétrograde. La bougie et la plume c'est terminé ! Soit on avance vers l'avenir et vers le numérique, soit on meurt...On a vu ce qu'il s'est passé dans la musique...
a écrit le 04/06/2013 à 11:43 :
Amazone fait comme toute les entreprises du net, profite du système fiscal actuel.Notre système fiscal a été crée à une époque ou internet n'existait pas, il est surtout la le problème.

Maintenant on peut avoir ses magasins en asie et vendre en france très facilement à l'aide d'un hangar et basta...
C'est ce que fait Amazon mais bien d'autres aussi, c'est pas leur activité qu'il faut remettre en question mais NOTRE système.
Mais ca biensur, c'est plus prise de tête et pour une gauche sans idée et réflexion c'est mission impossible...
Que dire également du secret bancaire ... enfin bon un autre sujet !
a écrit le 04/06/2013 à 11:42 :
"Tout le monde en a assez" de ce gouvernement qui reste à la surface des problèmes, se range à l'avis du premier lobby venu, n'approfondit rien des équilibres économiques et du fonctionnement réel des activités, et se pique de règlementer. Amazon est un quasi service public mondial. Tout le catalogue mondial est quasiment en ligne. En son temps Orange a essayé de lui faire concurrence avec "alapage.com" y compris en négociant des avantages particuliers avec les éditeurs français. Qui était mieux placé qu'Orange pour investir des millions dans ce business. Car Amazon n'est pas arrivé où il est sans frais de recherche développement qui se sont élevés à des centaines de millions. En France, Amazon ne casse pas les prix puisque le prix du livre est imposé, même pour le livre numérique. Ce n'est pas quelque euro de frais de port qui font la différence, tellement le service rendu est de qualité. Les libraires doivent développer leur propre différentiation, comme le font les librairies des hypermarchés. Amazon, c'est 5000 emplois en France. 9 millions d'euros pour se lancer sur Internet est une somme insignifiante. etc.
a écrit le 04/06/2013 à 11:40 :
Cette fille là est vraiment à la ramasse. Elle tente de lutter contre le commerce en ligne comme on luttait jadis contre les radios libres... Finalement, il n'y a pas plus conservateur que les socialistes. Il faudra faire preuve d'un peu plus d'imagination pour réussir Mme Filippetti. Après les cigarettes, va t-on aussi devoir aller acheter les livres à l'étranger ? Ces débats d'un autre temps sont ridicule. Le monde a changé, le commerce en ligne existe, le libre échange en Europe aussi. Nous ne sommes plus dans les années 70 !
a écrit le 04/06/2013 à 11:34 :
la Jeanne d'Arc de Florange et Moselle
a écrit le 04/06/2013 à 11:27 :
Pathétique!!! non mais alors là on atteint des niveaux de retour en arrière.....moi à sa place je demanderais aux gens de ne plus acheter sur internet du tout, et d'aller uniquement dans des petits magasins hors de prix juste histoire de soutenir les commerçants poujadistes. Quand j' étais étudiant on aurait revé d' avoir amazon plutôt que de se ruiner chez des bouquinistes spécialisés qui n' en avait rien à battre de savoir si on avait un budget limité quand ils nous facturaient le prix fort!!! On doit les prendre en pitié mais nous prennent ils en pitié quand ils nous rackettent?
Réponse de le 04/06/2013 à 11:45 :
Tout à fait d'accord, c'est juste affligeant de voir l'incapacité de ce gouvernement a trouver des politiques réalistes qui s'inscrivent dans notre époque. Le précédent était loin d'être parfait, mais les socialistes se révèlent finalement le plus réactionnaire de tous les partis français. Lutter contre le commerce en ligne ? C'est juste inimaginable et surtout complètement irréaliste. J'en suis même à me demander si l'intention derrière le mariage gay n'était pas en réalité de faire rentrer les homos dans la norme... juste par principe.
Réponse de le 04/06/2013 à 12:56 :
+1. Je suis atterré de voir un gouvernement soit-disant progressiste nous tenir des propos de commerçants du cidunati. Tous les pays qui s'en sortent acceptent et accompagnent le progrés (quitte à régler l' histoire des niches fiscales pour Amazon) mais faire des sorties dignes de la "France d'avant" c'est consternant
a écrit le 04/06/2013 à 11:25 :
Il faudrait aussi s'attaquer aux imprimeries : les enluminures peintes à la main, c'était quand même plus culturel et c'était sous contrôle par le clergé autorisé à dire le vrai, le bien et le beau !
a écrit le 04/06/2013 à 11:25 :
Nous avons aussi des sites de vente en ligne, pourquoi ne réussissent ils pas aussi bien dans ce domaine ?
Voilà la vraie question !
La France protège, les yeux dans le rétroviseur , c'est parfois utile et même nécessaire en cas de concurrence déloyale, mais, d'une part cela ne fait que retarder les échéances en les rendant encore plus difficiles et d'autre part seule la dynamique de création et de compétitivité apporte une solution durable et des perspectives d'évolution dans des métiers nouveaux.
Mais voilà, en France on se plaint de l'état qui interfère dans tout mais on se précipite pour demander son aide dès qu'on est pas capable de réussir face aux concurrents.
a écrit le 04/06/2013 à 11:24 :
Non, je n'en ai pas assez, bien au contraire. Un site clair, qui fonctionne, où l'on trouve un maximum de référence à un prix minimum, mais surtout avec un niveau de service irréprochable (commande, livraison, suivi, retours). Je comprend que cela énerve les concurrents. Mais libre à eux de se mettre à niveau plutôt que d'aller pleurer. C'est bizarre comme ce sont toujours les plus capitalistes et les adeptes du modèle libéral qui sont toujours les premiers à aller quémander de l'aide ou des sous à l'Etat ...
Réponse de le 04/06/2013 à 11:50 :
C'est clair, quand on lit des commentaires qui demandent que la culture deviennent un service public, il y a de quoi s?étouffer. Vous imaginez vous, le même site réalisé et géré par des fonctionnaires ? Non vraiment, y en a qui ne doutent de rien ! Je n'ose même pas imaginer quel serait le niveau de liberté d'expression. Autant purement interdire la culture !
Réponse de le 05/06/2013 à 13:14 :
@ajoun +1 Chuuut ! Ne leur soufflez pas l'idée ! @Mecatroid Je partage vous point de vue sur Amazon. Par contre, vous confondez libéralisme et corporatisme. Vos professeurs socialistes vous ont peut-être inculqué une vision déformée des courants de pensée ?
a écrit le 04/06/2013 à 11:22 :
amazon gagne de l'argent... sur le cloud, pas sur les livres... leur chercher des poux la dessus est ' assez minable', comme le dit l'adage ministeriel.... c'est d'autant plus curieux que les reflexions viennent de gens qui passent leur temps a hurler qu'il vont sauver le pouvoir d'achat des gens...
a écrit le 04/06/2013 à 11:20 :
Pour le coup, elle n'a pas tort. Amazon ne paie pas d'impôts sur son CA car Amazon.fr est déclaré au Luxembourg. Donc, le site peut afficher des prix imbattables versus les FNAC, et autres libraires indépendants qui paient eux leurs impôts dans l'hexagone. Pendant qu'Amazon crée quelques centaines d'emplois ...de manutentionnaires, ce sont près de 13 000 libraires qui sont directement impactés par cette concurrence déloyale. Le scandale, ce n?est pas que la Ministre de la Culture critique Amazon et passe auprès de certains pour une passéiste, c'est plutôt le fait qu'Arnaud Montebourg a inauguré en grande pompe la dernière centrale logistique d'Amazon ! Si aux UK, le gouvernement se retourne aussi contre Amazon, c?est bien qu'il y a des raisons ! Aux dernières nouvelles le Royaume-Uni n'est pas doté d'un gouvernement communiste.
Réponse de le 04/06/2013 à 11:59 :
Les entreprises ferment comme Virgin ferme parce qu'ils ignorent Internet ! Combien de librairies ont un site web en ligne bien référencé ?
Les libraires pourraient se mettre en ordre de bataille et concurrencer Amazon avec une bonne ligne éditorial, un site web bien fichu...Amazon ne gagne pas à cause des prix mais à cause du SERVICE ! En France, le service est nul, les ricains l'ont compris depuis longtemps. Ce qui compte c'est le SERVICE !
Réponse de le 04/06/2013 à 13:41 :
Plus facile de mettre en place le service ad'hoc quand on a 33% de bénefs en plus non ? Un service ça se paie. Si les entreprises locales sont déjà étranglées par les impôts, difficile de sortir les billets pour investir. Le gros problème est là.
a écrit le 04/06/2013 à 11:16 :
Il faut nationaliser les libraires et les subventionner afin de permettre a l'exception culturelle Francaise de continuer a vendre plus cher les livres aux pigeons que nous sommes. Interdire la concurrence US, et fiscaliser le numérique pour permettre ainsi a notre pays de sortir une bonne fois pour toute du système de mondialisation capitaliste qui détruit nos emplois durables et nos avantages acquis. assez de demi mesure
Réponse de le 04/06/2013 à 11:33 :
C'est vrai, les monopoles d'Etat c'était le bon vieux temps. Si l'on avait pas privatisé FT, nous en serions encore à surfer sur le Minitel... Franchement faut arrêter de rêver, on ne peut pas vivre en vase clos comme il y a 50 ans ou ce sera la mort assurée de notre culture et de la création.
a écrit le 04/06/2013 à 11:16 :
Tout le monde en a marre d'Amazon, sauf le consommateur ! Si les tocards de Brick & Mortar français ont coulés, qu'ils se posent les bonnes questions. Arrêtons de traîter les conséquences des problèmes économiques de ce pays et concentrons nous sur les causes !
Réponse de le 04/06/2013 à 11:39 :
bah la cause est simple : tu paies tes impôts en France et c?est 33% de tes benefs qui s'évaporent. Amazon ne paie rien et reçoit en prime des subventions locales. Y'a pas de "révolution" du canal marchand mais juste une escroquerie (morale) pure et simple. Amazon n'a rien inventé. Qu'est-ce qu'on veut au final ? Faire l'apologie d'une entreprise qui contourne le système, envoie des milliers de personnes a moyen terme au chômage, tout ça parce que le client va acheter 20? son livre au lieu 22 ? ? Pas la peine de venir pleurer ensuite en disant que y'a trop de chômeurs dans l'hexagone.
Réponse de le 04/06/2013 à 12:09 :
Tu as bien résumé le problème. La majeur partie est lié a la sous-compétitivité de notre pays. Des impôts trop lourds et une branche Economie Numérique laissé à l'abandon pendant 10 ans... Personne ne fait l'apologie du système quasi-mafieux mis en place par les géants du net sur le marché Européen. Mais encore une fois si la législation et les coordination fiscale en Europe existaient on en serait pas là !
a écrit le 04/06/2013 à 11:14 :
Génial, alors je passe commande désormais pour plein de choses sur AMAZON car NOOOOOON nous n'en avons pas assez d'AMAZON. Par contre on n'osait pas vous le dire, mais de vous et de vos copains SIIIIII On en a marre si vous pouviez partir ce serait pas mal, avant de faire des dégâts irréversibles
a écrit le 04/06/2013 à 11:14 :
Jamais nous n'avions eu un gouvernement avec autant de branquignols .
a écrit le 04/06/2013 à 11:12 :
Je suis parfaitement satisfait d'Amazon de son service et de ses prix, depuis qu'ils existent, j'achète tout sur Amazon. Comme d'habitude ce gouvernement stupide prefere proteger quelques salariés plutôt que de considérer les millions d'acheteurs satisfaits.
Encore une baisse du pouvoir d'achat des consommateurs. Si comme dit la ministre "tout le monde en a assez d'Amazon" je ne vois pas où est le problème, car personne n'achèterais chez eux. Votre "tout le monde" Madame la Ministre est bien étroit.
a écrit le 04/06/2013 à 11:12 :
Elle a bu ?
Réponse de le 04/06/2013 à 17:37 :
Non non, c'est le cerveau qui est touché !
a écrit le 04/06/2013 à 11:12 :
Moi, je suis très content d'acheter mes livres sur Amazon (choix, prix, livres en anglais et en français...);

La dernière fis que je suis allé à la F... j'ai rebroussé chemin.

Réponse de le 04/06/2013 à 12:00 :
Je trouve cela un peu manichéen, la FNAC périclite et on ne peut certes pas s?apitoyer sur leur sort et sur celui leurs prétentieux vendeurs, cela étant il faut reconnaître que Amazon devient progressivement un monopole dans le domaine.

Le service est excellent, cela se justifie, mais il convient de s'en méfier et mieux vaut prévenir que guérir.
a écrit le 04/06/2013 à 11:11 :
Euh, Filipetti et Montebourg sont bien dans le même gouvernement, n'est-ce pas. Donc tout va bien
http://www.liberation.fr/politiques/2012/06/25/montebourg-a-amazon-je-ne-cache-pas-mon-contentement_828946
a écrit le 04/06/2013 à 11:10 :
, ton tout petit monde ( de bobos gocho ) en a assez de certaines choses .Mais tout le monde ( celui qui se lève le matin ) en a assez de vos remarques à 2 balles , de vos nouvelles taxes culpabilisantes et de votre incapacité à vous occuper des vrais problèmes
a écrit le 04/06/2013 à 11:07 :
Amazon est un service en ligne comme d'autres .Au lieu de critiquer et de chercher a demolir une entreprise qui fonctionne on devrait s'occuper de faire des reformes de structure dans ce domaine et de s'adapter aux nouvelles technlogies. Filippetti n'est vraiment pas a sa place dans ce Gouvernement.
Réponse de le 04/06/2013 à 11:26 :
+1000
a écrit le 04/06/2013 à 11:07 :
Encore une qui n'a rien compris à la transformation profonde du NET sur l'industrie. Si Amazon disparaît un autre renaîtra.
Le progrès oblige à repenser tous les "business models" et les imprimeries, les librairies doivent s'adapter ou mourrir.
Et ce gouvernement a une responsabilité historique d'engager des Milliards d'Euros qui nous restent vers les industries du futur (Internet, Ecologie, Recyclage, Gaz de Schiste ) et non vers les industries du passé (Raffinage, pneus, Automobile, Disque, Livre...)
a écrit le 04/06/2013 à 11:02 :
Rien à dire, ce gouvernement est dingue. A ce stade, ce n'est plus de la sociale-démocratie à l'allemande, mais bel et bien du communisme. Ce pays fera donc faillite tôt ou tard.
a écrit le 04/06/2013 à 10:59 :
Tout le monde en a assez d amazon mais les memes subventionnent ses entrepots en france ...
Cette brave dame ne sait pas quoi faire pour exister, alors elle raconte n importe quoi
Amazon , ce ne sont pas des saint, mais Virgin et FNAC non plus. S ils ont eut la peau de ces dinosaures, ils ne peuvent s en prendrent qu a eux. C est bien dommage que Amazon ne soit pas francais

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :