Gaz de schiste : Philippe Martin rappelle à l'ordre Arnaud Montebourg

 |   |  300  mots
Pour Philippe Martin, la course sans fin à l'utilisation d'énergies fossiles non renouvelables n'est pas la bonne solution pour notre pays.. (Reuters/Martin Bureau)
Pour Philippe Martin, "la course sans fin à l'utilisation d'énergies fossiles non renouvelables n'est pas la bonne solution pour notre pays.". (Reuters/Martin Bureau) (Crédits : Reuters)
Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault rassemble différentes sensibilités plus ou moins compatibles... C'est notamment le cas sur le dossier du gaz de schiste, objet d'une nouvelle passe d'armes entre Arnaud Montebourg, pro-recherches, et Philippe Martin, défavorable.
Respectez la ligne du gouvernement , Arnaud Montebourg ! C'est en substance le message qu'a voulu faire passer vendredi le ministre de l'Ecologie Philippe Martin, critique à l'endroit de son collègue du Redressement productif qui a, une nouvelle fois, appelé de ses vœux la recherche de techniques "propres" d'exploitation du gaz de schiste.

Philippe Martin a profité de l'inauguration d'un petit projet pilote d'"autoconsommation" d'électricité solaire par un bâtiment pour rappeler à l'ordre Arnaud Montebourg :

Je profite de l'occasion pour dire à ceux qui, sempiternellement, reviennent à la charge pour essayer de me convaincre qu'il conviendrait d'extraire encore les hydrocarbures fossiles, enserrés dans de l'argile très dure, avec des moyens impactants pour l'environnement, que non, ça n'est pas la bonne direction.

Ligne politique

Le ministre de l'Ecologie entend ainsi rappelé "la ligne politique du gouvernement", indiquant à l'AFP qu'il agirait ainsi "à chaque fois". A la tribune, il précisait :

La bonne direction, c'est comme l'a dit le président de la République, tenter de réduire de 30% notre consommation d'hydrocarbures à l'horizon de 2030. La course sans fin à l'utilisation d'énergies fossiles non renouvelables ne me paraît pas, n'est pas la bonne solution pour notre pays.

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, est sorti jeudi de six mois de silence sur le gaz de schiste, en affirmant vouloir "convaincre" François Hollande "d'avancer sur la recherche" de techniques "propres" à son "exploitation écologique".

En marge du Forum mondial de Davos, le PDG de Total, Christophe de Margerie, s'est montré en phase avec Arnaud Montebourg. Il a ainsi espéré convaincre la France de réviser sa position sur le gaz de schiste, misant sur les recherches qui vont être menées par son entreprise en Grande-Bretagne pour faire changer d'avis le gouvernement... et sa ligne que défend Philippe Martin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2014 à 12:22 :
Nous n'avons pas les étendues américaines pour nous replier toujours plus loin vers des grandes villes quand il n'est plus possible de vivre dans des campagnes détruites. Mobilisez-vous et pour commencer informez-vous du désastre que cette exploitation au profit de quelques-uns créée.
Le gaz de schiste c'est la maladie et la mort pour ceux qui restent sur place malgré les promesses de bonnes pratiques. Les médias ne laissent aucune place à cette vérité car devinez qui les finance ?
Ce cas est un exemple magnifique du déni de démocratie dans lequel nous vivons.
a écrit le 01/02/2014 à 11:01 :
nous avons besoin du gaz et du pétrole de schiste. Les écolos (2 % des votes) qui continuent à s'éclairer à l'électricité , à se chauffer à l'électricité et à rouler diesel se fichent pas mal de la misère qui grandit avec le chômage. il va bien falloir qu'ils comprennent que 5 millions de chômeurs + 5 millions de français en situation précaire sont autrement plus importants que leur combat ultra- individuel d'arrière garde. l'extraction du gaz et du pétrole de schiste va s'améliorer et se fera. c'est inéluctable.
Réponse de le 14/02/2014 à 18:37 :
Bien vu on n'arrête pas le progrès.
a écrit le 25/01/2014 à 11:49 :
m'est avis que tôt ou tard ça finira par se faire car chez certains l'appât du gain est plus fort que le reste .Alors au diable les scrupules et les médias inviteront les spécialistes et experts qui viendront nous dire que c'est pour notre bien ,même si les constructions s'effondrent comme au royaume -uni ou en Roumanie.
Réponse de le 26/01/2014 à 22:05 :
Eh oui ! Le séchage de la viande de mammouth à l'énergie solaire devant nos grottes pas chauffées (économie d'énergie) a de beaux jours devant !
a écrit le 25/01/2014 à 7:19 :
Commencez donc à stocker plusieurs bouteilles d'eau de source pour les décennies à venir!
Réponse de le 25/01/2014 à 8:25 :
tous a fais camarade???
Réponse de le 26/01/2014 à 12:21 :
C'est Veolia qui va encaisser... On va tellement nous pourrir l'eau dans la nature que ca va faire leur bonheur, a nous fourguer des stations de filtrage des merdes que nous aurons nous même créées... C'est ca l'avenir. Un jumelage de Total et de Veolia.
a écrit le 25/01/2014 à 7:16 :
Sachant qu'il n'existe aucune technique PROPRE pour cette extraction actuelle ou à venir
comment peut-on même en rêve y faire allusion ?
Car après pollution du sol et du sous-sol,des nappes phréatiques et des rivières ,que feront
les générations futures dans cette nature polluée ?
Tout cela pour L'ENRICHISSEMENT PERSONNEL de Lobbys comme TOTAL et autres
POLITIQUES qui en CROQUENT ?
Réponse de le 26/01/2014 à 19:19 :
M.alacock a un raisonnement à la noix.Pour trouver faut-il encore chercher et chercher,dans le pays de Descartes, c'est expérimenter.Sans expérimentation, pas de vaccin, pas d'avion, etc, etc.Tout ce dont nous bénéficions aujourd'hui est le fruit d'une certaine prise de risque.Mais c'est vrai que dans ce pays,seul au monde,où l'on a mis dans la constitution le principe de précaution, on ne fera plus rien.On n'a plus qu'à rester au lit, car en sortant de chez soi, on pourrait avoir un accident.
Réponse de le 26/01/2014 à 21:04 :
Aux USA ils ont largement dépassé le stade de l'expérience... Vous pensez vraiment que les français réussiront miraculeusement là où les américains ont échoué ?
a écrit le 24/01/2014 à 23:54 :
La prospérité précède la protection de l'environnement. Avec des politiciens comme Mr Martin nous aurons la misère puis la pollution.
Réponse de le 25/01/2014 à 23:36 :
@Malucino : Bonjour, je ne partage pas votre remarque car sans environnement il n'y a plus d'économies tout simplement.
Pour que le business fonctionne il faut qu'il reste des choses à vendre et des gens pour les acheter mais si on détruit l'environnement qui nous fournit eau, terre, air, nourriture et biodiversité et bien on disparait tout simplement. De plus détruire des terres agricoles immortelles pour exploiter des ressources en gaz finit nous permettant juste de prolonger un peu le modèle actuel est un non sens.
Nous devrions plutôt investir dans la recherche sur l'exploitation nucléaire de l’hélium 3 isotope non radioactif présent en grande quantité sur la lune. C'est d'ailleurs l'objectif de la Chine sur la lune ... .
a écrit le 24/01/2014 à 23:14 :
martin doit démissionner; afin d exploiter ce gaz qui sortirat la france de la merde ; meme chose pour les verts
Réponse de le 25/01/2014 à 9:30 :
Bonjour,
Ce n'est pas les quelques centaines de millions de barils etp qui sortiront la France de quoi que ce soit.
Nous serons certes légèrement moins dépendant du pétrole mondial mais en échange nous allons détruire forêt et terres agricoles qui représentent un revenu avoisinant les 20% du PIB. C'est un non sens économique.
De plus les gaz d schiste ne sont rentables aux USA que grâce à la suspension des lois fédérales sur la qualité de l'air et de l'eau dans les zones d'exploitation. Du coup de nombreuse terres agricoles sont détruites et le nombre de cancers est en hausse faramineuse.
Pour sortir du marasme économique, il faut innover et envoyer nos jeunes fair des études. Parce-que ce n'est certainement pas avec une nation de CAP, de BEP et de Bac Pro que l'on restera dans le peloton de tête. Il faut également favoriser l'export de nos PME à l'international comme le font les Allemand qui eux n'ont ni pétrole, ni gaz de schiste ... .
Réponse de le 25/01/2014 à 11:05 :
marousan : je suis titulaire d'un bac pro et j'ai été cadre supérieur dans une multinationale pendant 17 ans. Votre commentaire est completement surréaliste.
Réponse de le 26/01/2014 à 22:03 :
Vive l'armée mexicaine, où il n'y a plus que des colonels !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :