Total à la recherche de gaz de schiste en Grande-Bretagne

 |   |  409  mots
Quelque 40.000 milliards de mètres cubes de gaz de schiste seraient présents dans le sous-sol britannique.
Quelque 40.000 milliards de mètres cubes de gaz de schiste seraient présents dans le sous-sol britannique. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
C'est officiel, la compagnie pétrolière française s'allie à trois entreprises pour rejoindre la compagnie américaine Ecorp qui fore déjà le sous-sols des Midlands en Angleterre.

Explorer le sous-sol pour y trouver des gisements de gaz de schiste est interdit en France, mais pas en Grande-Bretagne. Total s'apprête à profiter de cette liberté outre-Manche.

En effet, l'accord qu'évoquait récemment le Financial Times est désormais officiel. Dans un communiqué publié ce lundi, le groupe français annonce avoir obtenu un accord sur une licence d'exploitation dans le Lincolnshire, dans le centre du pays, avec trois partenaires, l'entreprise singapourienne Dart Energy ainsi que  Island Gas et Edgdon Resources (deux sociétés cotées en Grande-Bretagne). Ces nouveaux partenaires rejoindront ainsi une compagnie américaine, eCorp, déjà titulaire de la licence.

Comme le précisait le Daily Telegraph, la participation de Total atteindra 40%. "Avec des investissements d'environ 2 milliards de dollars par an au Royaume-Uni, Total E&P UK deviendra le plus important producteur d'hydrocarbures du pays en 2015", précise le communiqué.

Total et GDF mettent le cap outre-Manche

La direction de Total avait déjà fait par de son intention de mettre le cap sur le Royaume-Uni. en juin, le groupe pétrolier s'est dit"intéressé par les gisements de gaz de schiste" du pays. Le groupe explore déjà le gaz de schiste dans d'autres pays du monde, notamment les Etats-Unis. 

Elle n'est d'ailleurs pas la seule entreprise française à s'être lancée dans l'aventure: en octobre GDF Suez a ainsi annoncé un accord avec Dart Energy en vue de forer quatre puits outre-Manche à partir d'une date ultérieur à celle des explorations de Total. 

Le gouvernement britannique défend le potentiel du gaz de schiste

Contrairement à la France, qui craint les conséquences pour l'environnement des techniques de fracturation hydrauliques actuellement utilisées pour explorer le sous-sol, le Royaume-Uni permet la recherche et l'exploration de gaz de schiste. Tout comme le Premier ministre David Cameron, le chancelier George Osborne ( chargé de l'Economie) a ainsi plusieurs fois vanté le "potentiel énorme" que représente cette source d'énergie pour élargir le mix énergétique du pays.

Des estimations officielles datant du mois de juin évaluent à 40.000 milliards de mètre cubes la quantité de gaz de schiste présente en Angleterre. Un seul dixième suffirait à assurer l'indépendance gazière du Royaume-Uni pendant 51 ans. 

Toutefois l'espoir suscité par cette source d'énergie est loin d'être partagé outre-Manche où les projets d'exploration font régulièrement l'objet de vive protestation de la part des mouvements de défense de l'environnement. 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2014 à 11:25 :
c'est ou c'est mal .... je ne connais pas bien les choses.... ce qui m'ennerve l'état francais ne propose pas d'alternative .... au canada on arrive bien à faire du carburant avec les déchets ménagers!
Réponse de le 14/01/2014 à 0:50 :
On le fait aussi notamment à Lille et dans plusieurs villes françaises où des bus, camions etc roulent au biogaz. Voir BioGNV et Club Biogaz où ma copine Caroline Marchais fait un très bon travail !
a écrit le 12/01/2014 à 17:10 :
C'est toujours ça d'emplois crées à l'étranger en non en France par des entreprises françaises. Merci les socialo-verts.
Réponse de le 13/01/2014 à 7:38 :
Bravo pour votre volontariat : nous venons de ce pas, forer dans votre jardin...
Réponse de le 13/01/2014 à 10:48 :
Aucun problème si vous me payez des royalties.
Réponse de le 13/01/2014 à 11:37 :
En droit minier français, le sous sol ne vous appartient pas, hé hé hé...
Réponse de le 13/01/2014 à 13:58 :
Le droit évolue dans le temps, il suffit d'un effort du législateur.
Réponse de le 14/01/2014 à 6:39 :
Et la marmotte elle plie le papier ...
a écrit le 12/01/2014 à 16:47 :
Après que l'entreprise a été éjectée de l'Iran et de l'Irak, on voit Total un peu perdue, en essayant de trouver de resources pétrolières un peu partout, parfois avec, parfois sans le moindre succès. Maintenant c'est le tour de "l'autre pays du pétrole": la Grande-Bretagne !!! pathétique mais ô combien symbolique !
Réponse de le 12/01/2014 à 18:59 :
Vous avez une vision du groupe assis dans un salon car ce groupe est présent sur tous les continents et sa position en tant que major n'est pas négligeable. Cela ne met pas en cause le fait que l'extraction du gaz de schiste est un vrai sujet économique amis également écologique sans les verts français trop nul pour parler d'écologie.
a écrit le 12/01/2014 à 10:55 :
Les Khmers Verts nous mènent à la catastrophe. Ceci me rappelle les staliniens des années cinquante.
Le livre noir de l’écologisme est déjà bien chargé :
Gaz de schiste bloqué
Recherche en OGM bloqué
Aéroports bloqués
Industrie auto sabotée (production en France divisée par 2 en moins de dix ans)
Il faudra demander des comptes à ces fanatiques de gauche et de droite.
a écrit le 12/01/2014 à 1:36 :
c'est pas la boite qui payait aucun impot en france et qui met son argent dans les iles caimans et paradis fiscaux pour pas payer d 'impots ?
a écrit le 11/01/2014 à 21:01 :
Entièrement d'accord avec luc.b; il faut planter des arbres relancer la filière bois en France, cela ne peut être que profitable à tous, en plantant des arbres (des charmes, charmilles,..) on évite les coulées de boue, les inondations en mettant des carolines, des peupliers, ect., en plantant des chènes, merisiers frênes, pommiers (bois de chauffage) et les feuilles de ses arbres diminuerons la pollution que l'homme créée. Que des avantages sans en avoir les inconvénients!!!!!!
a écrit le 11/01/2014 à 12:54 :
En Europe, 2/3 du gaz naturel est utilisé pour le chauffage (résidentiel, tertiaire et industriel) contre 1/3 dans les centrales électriques.

Soit 300 milliards de m3 par an pour le chauffage contre 200 milliards de m3 pour les centrales électriques. Pour un total de 500 milliards de m3 par an.

Selon Jean-Marc Jancovici, on peut obtenir des gaz de schistes quelques dizaines de milliards de mètres cubes par an en Europe.

Il est préférable d'investir dans l'isolation, le chauffage solaire (dans le sud de l'Europe) et dans les chaudières biomasses afin de diviser par 3 la consommation de gaz naturel de l'Europe, ceci jusqu'à la fin des temps.
Réponse de le 14/01/2014 à 0:53 :
Bien vu comme d'habitude ! N'oublions pas les réseaux de chaleur multi-énergies, le solaire hybride, le biogaz, la géothermie etc.
a écrit le 11/01/2014 à 12:06 :
yohan perso j'étais pour la gaz de schiste en france mais finalement ne vaut-il pas mieux attendre que tout s'améliore dans ce domaine t'en pour l'environnement que pour l'extraction du gaz ? lorsque les britannique gaspille du gaz nous on attend lorsque sa sera au point on fera moin de trou pour mieux en extraire :)
Réponse de le 11/01/2014 à 15:59 :
Les pétroliers veulent faire du chiffre maintenant, pas dans vingt ans. Le raffinage ne rapporte rien, quasiment, c'est l'extraction de toute matière première qui fait leur fortune.
L'étanchéité des bétonnage des puits quand ils sont percés se verra dans 20, 30, 50 ans, une fois mis en place, les produits utilisés pour la fracturation restant dans le sous-sol, pour la vie éternelle. Une sorte de bombe à retardement si ça diffuse (lié sans doute à la structure géologique de l'endroit, à son état une fois secouée, ...).
Les générations futures seront peut-être heureux de le trouver, ce gaz. On gaspille déjà pas mal.
a écrit le 11/01/2014 à 12:03 :
Comme beaucoup d'autres Entreprises françaises, Total ne peut se développer qu'à l'étranger.
Réponse de le 11/01/2014 à 20:54 :
Toutes ses entreprises ont raison, il faut trouver de nouveau marché, pourquoi toujours la France, eux au moins ils n'ont pas une vue hexagonale; il n' y a que comme cela qu'ils pourront se faire connaitre et ainsi relancer l'exportation qui va si mal, les patrons doivent investir dans le monde!!!
a écrit le 11/01/2014 à 11:08 :
Ni romains, ni gaulois, ils sont fous ces anglais !! Aurait-on quelques écologiques , à leur céder, gratuitement, en contrat déterminé ou avec un bon job fixe ????
a écrit le 11/01/2014 à 10:48 :
Après avoir déjà transféré ses services Outre-Manche, progressivement Total quitte l'environnement défavorable de la France....
Réponse de le 11/01/2014 à 15:01 :
Robert passe son temps à jeter l'opprobre sur la France, quelque soit l'article. Robert vous êtes le roi du french-bashing.
Réponse de le 11/01/2014 à 20:52 :
Il faut suivre le mouvement!!!!!
Réponse de le 12/01/2014 à 11:03 :
Pour une fois qu'une entreprise arrive à prendre des parts de marché à l'étranger, arrêtons de nous regarder le nombril !!!!
a écrit le 11/01/2014 à 10:33 :
Les saoudiens doivent transpirer dans le burnous !
a écrit le 11/01/2014 à 10:25 :
Et pendant ce temps en France on laisse le gaz et le pétrole augmenter alors que l'on a des réserves énormes notamment en outre mer...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :