La France réduit l'écart de coût du travail avec l'Allemagne grâce au CICE

Le coût salarial n'a presque pas progressé en France en 2013, contrairement à l'Allemagne où ce coût est moins élevé. La modération en France est entièrement due au Crédit d'impôt compétitivité emploi.

3 mn

Avec une une progression du coût salarial horaire de 46,3% en France, contre 24,9% en Allemagne entre 2000 et 2013, la main d'oeuvre française coûte encore plus cher que celle d'outre Rhin dans l'ensemble des secteurs marchands. En revanche dans l'industrie manufacturière, la France et l'Allemagne font désormais jeu égal. (Photo : Reuters)
Avec une une progression du coût salarial horaire de 46,3% en France, contre 24,9% en Allemagne entre 2000 et 2013, la main d'oeuvre française coûte encore plus cher que celle d'outre Rhin dans l'ensemble des secteurs marchands. En revanche dans l'industrie manufacturière, la France et l'Allemagne font désormais jeu égal. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

François Hollande l'a dit lors de son discours au mois de janvier, il veut relancer la compétitivité des entreprises françaises en abaissant leurs charges grâce au Pacte de responsabilité. Auparavant, il avait déjà mis en place le Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) dans un but similaire. Sans provoquer le choc de compétitivité annoncé, le CICE a eu des effets positifs certains sur le coût du travail. Selon une étude de COE-Rexecode citée par les Echos mercredi, la France a vu son coût du travail augmenter nettement moins vite que celui de l'Allemagne.

Modération salariale de 4%

Grâce à une modération de 4% des salaires inférieurs à 2,5 SMIC, les entreprises ont pu comprimer leur coût du travail ( soit l'addition des salaires et les charges). En 2013, celui-ci n'a augmenté que de 0,2%, contre 2,2% en Allemagne, selon COE-Rexecode. Une tendance qui devrait se poursuivre en 2014 avec la montée en puissance du dispositif, avec une baisse de 6% du coût du travail pour les salaires inférieurs à 2,5 SMIC. Le Pacte de responsabilité est ensuite censé prendre le relais entre 2015 et 2017.

L'Allemagne encore moins chère

C'est la quatrième année depuis 2000, seulement, que la croissance du coût du travail moins élevée en France qu'en Allemagne. Si bien que la France n'a pas encore refait son retard, explique aux Echos Denis Ferrand, le directeur général de COE-Rexecode.

Après une progression du coût salarial horaire de 46,3% en France, contre 24,9% en Allemagne entre 2000 et 2013, la main d'oeuvre française coûte encore plus cher que celle d'outre Rhin dans l'ensemble des secteurs marchands. En revanche dans l'industrie manufacturière, la France et l'Allemagne font désormais jeu égal.

Un dispositif coûteux pour les finances publiques

Sans le CICE, précise cependant l'Insee, le coût salarial horaire aurait augmenté de 2,2% en France en  2013. Soit au même rythme que chez le voisin allemand. Selon Denis Ferrand, c'est de là que vient le problème de la France. Selon lui, les finances publiques de la France ne vont pas pouvoir supporter bien longtemps les 20 milliards d'euros que coûtent chaque année le crédit d'impôt mis en place par l'actuelle majorité. "Il existe en France un enjeu de fixation des salaires", explique-il au journal économique.

L'Allemagne fait du dumping social

Toutefois, tout le monde ne partage pas cet avis. L'Allemagne est en effet, quoique timidement, pointée du doigt par Bruxelles pour ne pas stimuler assez sa demande intérieure, ce qui fait qu'elle est en excédent courant excessif par rapport au reste de la zone euro. L'année 2012 avait en cela constitué un espoir avec une hausse de 3% des salaires. Mais leur progression a été plus lente l'an dernier. Pourtant, selon le prix Nobel d'économie de 2008 Paul Krugman, le problème des salaires n'est pas un problème français mais un problème allemand.

Le coût salarial en France a en effet progressé au même rythme que dans la zone euro. Au contraire, la progression des salaires et des charges a été inférieure à la fois à la moyenne de la zone euro, et a l'inflation. Cette dernière mesure devrait être le point de référence, selon l'économiste.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 65
à écrit le 27/03/2014 à 9:31
Signaler
Dans la valeur ajoutée créée, il n'y a pas que le coût du travail : il y a la qualité qui justifie le prix. Ce n'est pas en expliquant à longueur de journée aux ouvriers qu'ils coûtent trop cher qu'on peut leur faire fabriquer des bons produits qui s...

à écrit le 27/03/2014 à 8:56
Signaler
Ils vont finir par avouer qu'ils suivaient les directives de Bruxelles! A moins de vouloir jouer les fusibles de l'Europe!

à écrit le 26/03/2014 à 17:02
Signaler
Le cout du travail n'est qu'un des aspects de la compétitivité, et celui sur lequel on ne pourra jamais arriver à de forts résultats. Pour être compétitifs, il vaut mieux se concentrer sur la hausse de la productivité, ce que font les allemands. Bais...

le 26/03/2014 à 17:41
Signaler
Une mesure de la productivité qui a provoqué l'extase de ceux qui ont participé à l'introduction des 35 h à salaire constant (!) est la productivité salariale / unité de temps (horaire / mensuelle etc) Celle-ci est anormalent élevé en France et c'est...

le 26/03/2014 à 20:44
Signaler
Pas besoin de faire l'étalage de votre confiture autrichienne, parler d'un manque de productivité (production/temps) alors que la France a un des meilleurs rendement au monde est risible, productivité supérieure à l'Allemagne, mais inférieure aux USA...

à écrit le 26/03/2014 à 14:22
Signaler
Les coûts de travail en Allemagne sont parmi les plus élevés du monde. Question pourquoi, cela serait du "dumping", même si les coûts de travail en France sont encore plus élevés, mais pas soutenable à long termes avec un système social en déficit et...

le 26/03/2014 à 16:45
Signaler
PAAAAAARCE QUEEEEEEE !!!!!!!! :)

le 26/03/2014 à 18:25
Signaler
encore un qui devrait travailler dans un abattoir allemand.

le 26/03/2014 à 20:49
Signaler
La population française augmente (droit du sol) dans une période de stagnation économique, donc le PIB/Hab baisse. La population allemande n'augmente pas, taux négatif de renouvellement de la pop + droit du sang. Pourquoi vous efforcez vous donc à ...

à écrit le 26/03/2014 à 13:31
Signaler
Qu'est ce qu'on invente comme procédures et lois à l'efficacité douteuse pour éviter de mettre en place un 'SMIC' mondial par métier. Mais bon tant que les peuples ne s'uniront pas, il n'y a pas de raison que les esclavagistes cessent de profiter de ...

le 26/03/2014 à 19:27
Signaler
c'est beau!

à écrit le 26/03/2014 à 13:27
Signaler
achetez français !!!!!!!!!

le 26/03/2014 à 19:28
Signaler
seule vrai solution

à écrit le 26/03/2014 à 13:20
Signaler
La pseudo compétition salariale entre les pays d'Europe est une opération a résultat nul en Europe car producteurs et acheteurs baissent leurs revenues. Par contre une belle astuce des multinationales installées en Europe pour leur commerce mondial. ...

le 26/03/2014 à 13:40
Signaler
Je suis d'accord avec vous mais un peu plus pessimiste. Ce jeu est à somme négative car il détruit la croissance, le bien être, et même menace les démocraties. EN 1934, le PIB par habitant avait dépassé celui de 1929, en 2014 il est toujours inféri...

à écrit le 26/03/2014 à 13:14
Signaler
encore des données d'un organisme d'état ou miriade de fonctionnaires tiennent à leurs privileges ;un organisme independant aurait attendu la semaine prochaine

le 26/03/2014 à 13:35
Signaler
Non, c'est un organisme de droite, proche des patrons et notamment du medef.

à écrit le 26/03/2014 à 13:03
Signaler
Je lis " En revanche dans l'industrie manufacturière, la France et l'Allemagne font désormais jeu égal." Vous parlez du jeu salariale. On ne joue pas avec les salaires! On sait plus globalement par ailleurs qu’en 37 ans (1980-2007), la France a perd...

à écrit le 26/03/2014 à 12:12
Signaler
dans dix ans nous serons au même niveau que les chinois. Les allemands et les français pourront fabriquer des baskets.

à écrit le 26/03/2014 à 12:10
Signaler
le gagnant sera celui qui sera le moins cher pour manger les autres. l Europe du Sud se rapproche de l'Allemagne des minijobs. vive l'euromark mdr

à écrit le 26/03/2014 à 12:06
Signaler
Les analyses de la cause de l'écart de compétitivité est biaisé. L'allemagne a été sérieusement avantagée par les cout du travail de l'allemagne de l'Est lors de la réunification. Grace à cela, elle a pu augmenter sa capacité de production tout en ré...

à écrit le 26/03/2014 à 12:05
Signaler
Angela va être obligée de mettre un smic en Allemagne. L'Allemagne pourrait moins faire de la compressions salariale pour nous détruire.

à écrit le 26/03/2014 à 11:57
Signaler
la seule solution pour être compétitif face aux allemands et de faire ce que nous faisons depuis toujours : dévaluer notre monnaie. vite un retour du franc au lieu de baisser les salaires!!!!!

le 26/03/2014 à 12:05
Signaler
.... et on paye comment les dettes en euro ??????????????????????

le 26/03/2014 à 12:05
Signaler
.... et on paye comment les dettes en euro ??????????????????????

le 26/03/2014 à 13:23
Signaler
revenir au franc n'aura pas d'effet sur la dette et son niveau (source Jacques Sapir) comme le passage à l'euro

le 26/03/2014 à 17:34
Signaler
Et vous croyez que l'on va vraiment les payer les dettes (100% de pib en dette d'état plus de 140% en tout) que l'on soit en Euro ou franc ou dollars? ne rêvons pas on fera défaut un jour comme un autre.

le 26/03/2014 à 19:32
Signaler
Alors il faut tout de suite arreter de profiter de nos protections sociales, car nos preteurs ne seront plus très nombreux...plus de sécu, d'alloc et autres aides sociales. Bref tout ce que les Français ne veulent pas et le contraire de la solidarité...

le 26/03/2014 à 19:55
Signaler
Parce que pour vous d'évaluer, ce n'est pas une façon contournée de baisser les salaires ?!? Certes votre salaire ne bougera pas mais la dévaluation diminuera votre pouvoir d'achat. Votre capital et vos revenus seront dévalués, c'est à dire de moin...

à écrit le 26/03/2014 à 11:55
Signaler
la concurrence des salaires et état social par le bas. plus on est pauvre plus on est compétitif. vive l'europe !!!!!!!

à écrit le 26/03/2014 à 11:53
Signaler
la différence entre français et allemand est que les allemands achètent allemand pour leur économie par patriotisme économique. Les français le font moins

à écrit le 26/03/2014 à 11:51
Signaler
les allemends onnt décidé qu'il seriat les seuls a avoir de l'industrie dans la zone euro. Ainsi ils ont baisser leur cout du travail pour faire disparaitre nos industries notamment automobile. L'austérité et l'euro fort ont aggravé les choses dans l...

à écrit le 26/03/2014 à 11:45
Signaler
reste l'écart avec la Roumanie et tout ira bien; la paupérisation continue !

le 26/03/2014 à 11:57
Signaler
Non, il faut réduire l'écart avec la Grèce LOL

le 26/03/2014 à 12:13
Signaler
avec la somalie aussi

à écrit le 26/03/2014 à 11:33
Signaler
Ce n'est pas le prix du travail qui est trop élevé en France. C'est le prix du travail qui est trop faible en Allemagne. Les salariés allemands ne sont pas assez payés pour le travail qu'ils fournissent et la valeur ajoutée qu'ils créent. Les sala...

le 26/03/2014 à 13:42
Signaler
Un lecteur de Krugman?

à écrit le 26/03/2014 à 11:05
Signaler
ce n'est pas des aides sur 2.5 fois le smic sur lesquelles il faut se pencher, mais sur des produits à fortes valeurs ajoutées, vouloir être compétitif sur la fabrication d'un cadre de vélo, c'est peine perdue. Fabriquons ce que les autres ne savent ...

le 26/03/2014 à 13:23
Signaler
Il y a de moins en moins de choses que nous sachons faire mieux que les autres.

le 26/03/2014 à 19:35
Signaler
La seule solution est d'acheter fabrique en France!

à écrit le 26/03/2014 à 11:03
Signaler
La modération du cout du travail est aussi due au chômage élevé qui modère les revendications salariales. En période de chômage élevé, c'est bien connu, il y a une pression des salaires à la baisse. les salarié sont plus soucieux de conserver leurs e...

à écrit le 26/03/2014 à 11:01
Signaler
Il faut comparer ce qui est comparable... notre valeur ajoutée industrielle est inférieure de moitié pour un niveau de salaires supérieurs? On est à 35, les anglais qui ont plus d'industrie sont à 22... Le surcoût n'est-il pas de 33%?? Ou bien le déf...

à écrit le 26/03/2014 à 10:51
Signaler
Reste a réduire les autres boulets.... prélèvements fiscaux et autres charges ,pour pouvoir comparer ce qui est comparable....

à écrit le 26/03/2014 à 10:48
Signaler
Le problème, c'est que l'écart s'est tellement creusé qu'aujourd'hui, ca n'est qu'une goutte d'eau : en moins de 15ans, les couts ont augmentés en Allemagne de 24% ... contre 40% en France, ET hors CICE (qui n'est qu'un One-shot),, le cout en France ...

à écrit le 26/03/2014 à 10:12
Signaler
Seule solution durable, une TVA sociale qui financerait la protection sociale et permettrait de quasiment supprimer les cotisations sociales.

le 26/03/2014 à 12:27
Signaler
Enfin une bonne proposition dans un ocean de commentaires plutot mediocre. C'est comme le budget base zero: on enleve tout et on voit comment ca evolue. Si les entreprise francaise (hors CAC 40 qui sont des multinationales) ne sont pas capables de g...

le 26/03/2014 à 13:02
Signaler
La qualification des employés? HAHA mais où travaillez-vous? Non clairement, la qualité des produits passent largement avant si on veut exporter

à écrit le 26/03/2014 à 10:06
Signaler
On prélève via impôts et taxes en tous genre pour redonner via le CICE...Suis-je le seul à trouver ça complètement idiot et stupide économiquement? A part donner du travail à des fonctionnaires inutiles et prendre du temps de l'énergie aux rares PME ...

le 26/03/2014 à 13:59
Signaler
Une usine à gaz c'est juste quelque chose que vous ne comprenez pas? Le CICE est un crédit d’impôt, c'est pas très complexe pour un entrepreneur du 21ème siècle.

à écrit le 26/03/2014 à 10:06
Signaler
Vous parlez du CICE pour les entreprises qui aurait fait baisser le coût du travail. Sauf que notre entreprise n'a encore rien perçu, peut être en fin d'année et encore. Donc pour notre entreprise le CICE est un miroir aux alouettes.

le 26/03/2014 à 10:55
Signaler
Le CICE a réduit l'écart avec l'Allemagne... en théorie !! (si le CICE est appliqué ...)

à écrit le 26/03/2014 à 10:03
Signaler
Le cout du travail, la solution libérale par excellence a des problèmes créé par les libéraux eux même. Une fois qu'on aura des salaires de misère comme les Allemands on fera quoi ? On s'alignera sur les Chinois ? et ensuite l'Afrique ? et ensuite ? ...

le 26/03/2014 à 10:11
Signaler
Une solution si on veut sauver quelques meubles du modèle français et alléger les charges d’entreprises serait de jouer sur l’un ou sur l’autre des 2 variables : on pourrait envisager de faire baisser les salaires sans toucher aux prestations sociale...

le 26/03/2014 à 10:59
Signaler
Le CICE, une solution libérale ? Vous voulez rire ?! Vos classiques sont à réviser impérativement ! Le CICE est au contraire une solution typique du socialisme qui joue avec l'économie. La solution libérale aurait été de réduire fortement les charges...

le 26/03/2014 à 11:31
Signaler
Je rejoins @interlibre, commentaire de 10:59. Le CICE n'EST PAS une solution libérale, mais plutôt une usine à gaz tout droit sortie d'un Etat jacobin, fortement centralisateur. Ce qui est le contraire du libéralisme. A travers le CICE, on a la confi...

à écrit le 26/03/2014 à 10:00
Signaler
Je n acheté plus rien d allemand....depuis la Shoah....vous avez la mémoire trop courte....ne collaborait plus avec les allemands !

le 26/03/2014 à 13:29
Signaler
Et vous n'achetez plus espagnol à cause de Franco, Portugais à cause de Salazar, Grecque à cause des colonels, Italien à cause de Mussolini, polonais à cause de Jaruzelski, marocain à cause de Tamamart, Chinois à cause de Mao... Vos scrupules vous ho...

à écrit le 26/03/2014 à 9:56
Signaler
Je croyais qu'elle était du a l'augmentation du chômage qui faisait baisser les salaires ainsi que de la présence des travailleurs "détachés"!

à écrit le 26/03/2014 à 9:38
Signaler
On se félicite d'une légère augmentation du coût du travail ? On marche sur la tête, c'est une réduction forte de ce coût qu'il faut entreprendre pour réduire le chômage. On ne peut pas continuer a étrangler les entreprises Françaises face à la compé...

le 26/03/2014 à 10:00
Signaler
QUE LES CHEFS D'ENTREPRISE SE BOUGENT AUSSI ! ! ! !

le 26/03/2014 à 13:55
Signaler
Ce qui est étrange c'est que vous ne fassiez pas le lien entre les salaires et les ventes des entreprises. Vos clients ont des revenus qui sont limités. S'il y a baisses des revenus il y aura forcément baisses des ventes ou des prix.. et souvent d...

à écrit le 26/03/2014 à 9:33
Signaler
les allemands ne jouent pas le jeu de l'Europe avec leur dumping social.

à écrit le 26/03/2014 à 9:31
Signaler
achetez français !!!!!!!!!

le 26/03/2014 à 11:07
Signaler
Les gens veulent des VW... vous interdisez l'import?

le 26/03/2014 à 13:25
Signaler
s'ils veulent avoir des VW et être chomeurs, c'est leur droit

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.