Alstom : le gouvernement devrait rencontrer le patron de General Electric dimanche

L'intérêt du groupe américain pour l'entreprise industrielle française devrait faire l'objet d'une réunion à trois ce dimanche, entre Manuel Valls, Arnaud Montebourg et le PDG de General Electric Jeffrey Immelt, révèle l'AFP.
Le patron d'Alstom, Patrick Kron, a confirmé vendredi aux organisations syndicales que le groupe est en discussion pour une opération industrielle, sans préciser avec qui. (Photo : Reuters)
Le patron d'Alstom, Patrick Kron, a confirmé vendredi aux organisations syndicales que le groupe est "en discussion pour une opération industrielle", sans préciser avec qui. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

Une rencontre entre le Premier ministre Manuel Valls, le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg et le patron de General Electric (GE) Jeffrey Immelt est prévue dimanche à Paris afin d'évoquer l'intérêt du groupe américain pour Alstom, révèle vendredi l'AFP, se fondant sur "deux sources proches du dossier".

Le rendez-vous devrait avoir lieu en fin de journée, soit après le retour du déplacement de Manuel Valls à Rome. Une rencontre entre les trois hommes avait été annoncée par Arnaud Montebourg plus tôt dans la journée, mais sa date exacte n'était pas connue.

Une opération limitée aux activitées liées à l'énergie

Les discussions portent sur la reprise par General Electric des activités liées à l'énergie d'Alstom (équipements pour centrales thermiques, lignes à haute tension, énergies renouvelables, soit les divisions "Power" et "Grid"), ce qui exclut la division ferroviaire avec ses métros et ses trains (dont l'emblématique TGV), selon les sources citées par l'AFP.

Après la fuite dans la presse mercredi de rumeurs sur l'opération, le patron d'Alstom, Patrick Kron, a confirmé vendredi aux organisations syndicales que le groupe est "en discussion pour une opération industrielle", sans préciser avec qui. Il a toutefois a démenti toute offre de rachat globale du géant américain General electric.

Le cours de Bourse du groupe dirigé par Patrick Kron a été suspendu toute la séance vendredi, à la demande de l'Autorité des marchés financiers (AMF), dans l'attente que celui-ci publie un communiqué. Un conseil d'administration d'Alstom était prévu ce vendredi mais n'était "pas propre à ce sujet", selon les propos tenus par le PDG français devant des syndicalistes.

Le gouvernement a indiqué travailler "à d'autres solutions"

Le gouvernement est intervenu vendredi dans le dossier d'une possible reprise par General Electric d'une grande partie d'Alstom, grande entreprise industrielle française, qui emploie près de 18.000 personnes en France (dont la moitié dans le secteur stratégique de l'énergie). Le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, a notamment affiché sa "vigilance patriotique" et indiqué travailler "à d'autres solutions".

De son côté, Jean-Pierre Chevènement, sénateur MRC du Territoire-de Belfort - où une usine Alstom est un maillon fort de l'économie locale -,  a demandé au Premier ministre de "faire valoir aux actionnaires et aux dirigeants des groupes concernés" qu'un "transfert de propriété est hors de question" entre Alstom et General Electric.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 28/04/2014 à 14:57
Signaler
Enfin La Stratégie De MonteBourde Porte Ses Fruits!! – GE Veux Acheter Français !!

à écrit le 27/04/2014 à 20:34
Signaler
N'aurait-on pas là un colosse aux pieds d'argile? On veut jouer dans la cour des grands sans en adopter les règles?

à écrit le 27/04/2014 à 8:07
Signaler
Montegourde et manolo vous transformez la France en traine savates. Fraise des bois n'est plus dans le coup il a déjà pété les plombs.

à écrit le 27/04/2014 à 8:05
Signaler
Le patron de Général Électric a été prévenu par son entourage, il va rencontrer la nullité extrême française. Il paraît qu'il va se boucher les oreilles, il a pris des calmants, des cachets pour le mal de tête et on lui a enlevé tout les objets susce...

à écrit le 27/04/2014 à 3:20
Signaler
encore une belle "réussite" de notre fringeant gouvernement

à écrit le 26/04/2014 à 18:44
Signaler
La France n'a pas besoin d'entreprises mais de patriotes

à écrit le 26/04/2014 à 18:17
Signaler
L'état détient 0,99 % du capital d'Alstom (et des droits de vote au conseil d'administration) à travers la Caisse des dépôts cependant les soviets au pouvoir veulent encore jouer aux petits dictateurs...

à écrit le 26/04/2014 à 17:55
Signaler
C'est une bonne opération qui s'annonce. Le pire serait de ne rien faire et l'on voit au contraire que depuis des années, soit bien avant Hollande, des discussions secrètes ont lieu pour reformater nos entreprises. Vivendi, PSA, Lafarge, Publicis, Vé...

le 26/04/2014 à 18:52
Signaler
Vous êtes incompréhensible. L'état n'est plus actionnaire depuis 2006. Mais l'état posséderait Alstom...Alors là! Expliquez-vous!!!!!!

à écrit le 26/04/2014 à 14:24
Signaler
Sans vouloir dire que le rachat par GE est forcment la seule et la meilleure solution possible, l'alternative n'est pas ALSTOM franco-français et en bonne santé. Seul, ALSTOM semble promis à une douloureuse restructuration. C'est peut être bien le pa...

à écrit le 26/04/2014 à 13:52
Signaler
Ce qu'on voit ici comme ailleurs (PSA, Rafale,...), c'est l’échec de la stratégie de construire des "champions nationaux". Alstom a raté il y a dix ans l'occasion de former un géant européen avec Siemens qui aurait eu la taille critique pour être un ...

le 26/04/2014 à 18:04
Signaler
Accessoirement, @champion, ce sont les allemands qui ont préféré rester seuls ou dominer tout nouvel ensemble, Airbus étant l'exception et elle se trouve en voie de séparation prochaine. Au classement Fortune la France compte 2 acteurs de plus que l...

le 26/04/2014 à 22:53
Signaler
Donc c'est pour cela que Siemens fait une offre d'achat?

à écrit le 26/04/2014 à 13:27
Signaler
Ces gens là n'ont aucune fibre patriotique ils se foutent de la France ce qui compte c'est de tout vendre les bouygues kron GE et compagnie se portent bien rassurez vous ils saccagent notre industrie et on demande à l'état d'éponger ! La sidérurgie a...

à écrit le 26/04/2014 à 12:32
Signaler
GE ou Affaire Mittal - Le gouvernement : Couchez vous !!

à écrit le 26/04/2014 à 11:36
Signaler
SI le gouvernement s'en mêle, ça va encore partir en vrille...............vaudrait mieux qu'il ne s'en occupe pas. C'est quand ils ne s'occupent de rien qu'ils sont encore les meilleurs ces ministres là !

à écrit le 26/04/2014 à 11:31
Signaler
les Américains achètent Français, cela devrait réjouir Montebourg dont le crédo est "Acheter Français " non ? ;-)

le 28/04/2014 à 14:51
Signaler
@ Dolly + 1.000.000

à écrit le 26/04/2014 à 10:53
Signaler
Le gouvernement va se coucher devant cette société américaine. Pour discuter il faut être à égalité de force avec l'interlocuteur, s'il y a " asymétrie " ( je jargonne de manière idéologiquement correct ) le faible s'incline devant le fort, c'est la ...

à écrit le 26/04/2014 à 10:28
Signaler
Montebourg et Pellerin vont peut-être exiger que le patron de GE s'installe en France ?

à écrit le 26/04/2014 à 8:52
Signaler
Comme toujours on vas laisser des entreprise française être racheter par des groupe étranger , puis il y aura les plan de licenciement, et pour finir la fermeture des entreprises car on trouve toujours plus rentable sur la planète..... Après on ce pl...

à écrit le 26/04/2014 à 8:44
Signaler
ge va racheter alstom ,récupérer les fonds propres , vendre l'immobilier, démanteler en gardant ce qui les intéresse et après plusieurs plans sociaux il ne restera plus grand chose de ce fleuron français ; c'est la méthode ge qu'ils ont déjà appliqué...

à écrit le 26/04/2014 à 8:43
Signaler
le cout de production en france est trop eleve alors le turbine a gaz sont produite en suisse

à écrit le 25/04/2014 à 23:28
Signaler
le gouvernement a d'autres solutions!!! Français; vous allez devoir patriotiquement payer la facture, et puis encore une et une autre....

le 26/04/2014 à 12:34
Signaler
RKA - Absolument!!

à écrit le 25/04/2014 à 21:39
Signaler
GE n'est pas un étranger Américain .Il a de nombreuses usines en France et constitue un grand pourvoyeur d'emplois. Par ailleurs ,une grande partie de nos Airbus sont équipés de réacteurs GE Il y a donc une certaine symbiose Un accord avec GE ou...

le 26/04/2014 à 11:54
Signaler
Sans rire, vous croyez que GE va ouvrir le marché US à Alstom? GE a en magasin tous les produits nécessaires, et le marché US est off limit. Pour ce qui est des Airbus, GE a un accord avec SNECMA et l'achat d'ALSTOM ne changerait strictement rien à l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.