95 millions d'euros : le montant des aides aux vacances des Caf en 2013

 |   |  178  mots
L'aide moyenne accordée par les Caf a représenté 50% du coût du séjour des bénéficiaires et leur a permis de partir pour une durée de huits jours en moyenne. (Photo: Reuters)
L'aide moyenne accordée par les Caf a représenté 50% du coût du séjour des bénéficiaires et leur a permis de partir pour une durée de huits jours en moyenne. (Photo: Reuters) (Crédits : Reuters)
300.000 familles, pour la majorité monoparentales et avec de très faibles ressources financières, ont profité de ces aides en 2013, au centre de la politique d'action sociale des Caf.

Elles ont coûté à l'Etat 95 millions d'euros, mais elles ont une véritable fonction sociale, puisqu'elles permettent souvent de resserrer les liens entre parents et enfants, souligne Jean-Louis Deroussen, président du Conseil d'administration de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf). Ce sont les aides pour les départs en vacances, dont en 2013 ont profité près de 300.000 familles modestes, ont indiqué les Caisses d'Allocations Familiales (CAF) vendredi.

400.000 enfants et jeunes ont bénéficié de ces aides

Jean-Louis Deroussen a rappelé:

"Le soutien aux vacances est un axe important de notre politique d'action sociale".

La majorité des familles qui ont utilisé ces aides l'an dernier étaient en effet monoparentales et avait de très faibles ressources financières, a précisé la Cnaf. 400.000 enfants et jeunes en ont notamment bénéficié, dans le cadre de séjours familiaux ou de colonies de vacances.

L'aide moyenne accordée par les Caf a représenté 50% du coût de leur séjour et leur a permis de partir pour une durée de huits jours en moyenne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2014 à 23:34 :
Et oui c'est ça la France !
Travailler pour donner de l'argent aux caf et faire partir des personnes ou enfants en vacances ... mais avant comment on faisait ? Rappelez vous ! Il y a avait de la pauvreté et les gens ne partaient pas en vacances et c'est tout et on n'en faisait pas un drame comme maintenant !!!!
Et personnellement je suis de classe moyenne et si je n'ai pas les moyens de partir en vacances je suis sûr que personne ne viendra m'aider !!!
Voilà !!!
a écrit le 06/07/2014 à 19:52 :
La France en faillite dans peu de temps. 2000 milliards d'euros de dette. Inimaginable le gouffre financier. La classe moyenne ne part pas en vacances : impôts - taxes - pris des repas de la cantine plein pot - etc... etc...
Réponse de le 07/07/2014 à 1:42 :
Tiens on y est : la classe moyenne jalouse des avantages misérables des plus pauvres. La jalousie ronge la France, d'où le vote nationaliste et la mentalité dégueu qu'on voit en France actuellement. Jalousie pour un bon de vacance misérable. Quelle mentalité minable.
a écrit le 06/07/2014 à 14:31 :
Bah!, 1 nouveau service d'interprétariat multilingue a été mis en place à la CAF des Yvelines, et met à dispo un service pour les locataires venant se renseigner sur leurs aides, et qui rencontrent des difficultés à s'exprimer en français ; la CAF a donc payé 1 société pôur apprendre à la famille qui ne connait pas beaucoup notre langue , à s'exprimer....on arrete pas le progrès !
Réponse de le 06/07/2014 à 14:41 :
et ça devrait se répandre dans toute la France.......encore des frais !
Réponse de le 06/07/2014 à 16:59 :
Du coup cela offre du travail à des immigrés qui ont mis 10 ans pour apprendre 3 mots de français... c'est beau l'insertion!
a écrit le 06/07/2014 à 12:53 :
300.000 familles. Et encore il s'agit des chiffres de 2013. Et les chiffres, on peut leur faire dire ce que l'on veut pour créer le buzz.
Mais il en manque surement 1, certes nous en en 2014.
Eh oui vous avez oublié la famille de Léonarda, qui va être reçu avec les honneurs et les excuses sur un lit de caramel…et qui va nous faire payer et qui va recevoir ce qu'ils demandent pour éviter de faire polémique...
Allez continuons, nous qui travaillons, à nous tuer au travail pour permettre à tous ces soi-disant pauvres de partir en vacances. ils connaissent tellement bien le système que Rabelais passerait pour un petit joueur avec son Garguantua ,vue leur Gargantuesque connaissance du système absolument pas en faveur de ceux qui travaillent…
Boone réflexion…
Allez continuons à les entretenir et surtout à les plaindre. Et vive les contrôles inexistants et le robinet des danaïdes ouvert à fond par ces politiques si peu scrupuleux et respectueux d'un système en bout de course.
Comme c'est toujours les mêmes qui payent, nos hommes politiques s'en foutent (et sont absolument pas touchés par les augmentations, rattrapages, démenti démenti…).
Bravo… continuez….
Réponse de le 06/07/2014 à 23:29 :
Oui tout à fait d'accord !!!
Y en a marre de travailler pour donner de l'argent aux autres ....
et y en a qui connaissent bien le système je peux vous dire....
a écrit le 05/07/2014 à 13:29 :
"Elles ont coûté à l'Etat 95 millions d'euros, mais elles ont une véritable fonction sociale, puisqu'elles permettent souvent de resserrer les liens entre parents et enfants"

C'est clair qu'un gamin qui ne va pas en vacance parce que son géniteur et sa génitrice ne l'ont fait que pour pomper les aides sociales pour leur profit exclusif ne risque pas de nouer de forts liens affectifs... il vaut mieux que ce soit le con-tribuable qui achète une paix sociale précaire pour des couples d'égoïstes qui finiront par se séparer après la majorité du petit dernier sinon avant.
a écrit le 05/07/2014 à 12:38 :
95 millions, c'est une centaine de projets de startup,.. il faut faire des CHOIX!
a écrit le 05/07/2014 à 11:34 :
Lire ce genre d'article me rend fou.
Faut créer une aide identique pour ceux qui n'ont pas le temps de prendre de vacance.
a écrit le 05/07/2014 à 11:29 :
et les bigames en France, et leurs nombreux" enfants, vous crouez qu'on ne leur donne rien? pourtant la bigamie est interdite en France, non ? ! (croyez)
a écrit le 05/07/2014 à 9:41 :
et le montant de l'AME, n'est il pas plus important? !!
a écrit le 05/07/2014 à 9:03 :
Voilà où passe l'argent du contribuable...95 millions d'euros tout de même. Si tout le monde doit faire des efforts, les bénéficiaires ne pourraient ils pas également en faire le temps que la France se redresse ?
Réponse de le 05/07/2014 à 9:39 :
ne vous tracassez pas! la famille de Léonarda arrive,le père prépare le retour, il y en a un 7eme , encore, en route !" attention , j'arrive! " a t-il dit, on va leur montrer à Hollande et Valls qui est le chef !! ", la France , on va la faire payer !! "....( le Figaro) Ils ont change leur visa, et devraient, normalement "revenir" sous peu, ils sont à présent "en règle"....
a écrit le 04/07/2014 à 16:29 :
BIEN IL FAUT CONTINUER DANS CE SENS ? CE SONT SES FAMILLES QUI ONT LE PLUS BESSOIN DE CES AIDES???
Réponse de le 04/07/2014 à 23:49 :
Vous en êtes sûr? Ces familles bénéficie déjà de beaucoup d'aides comme apl, transport publique gratuit, accès au banques alimentaire prime noël, chômage... alors que ceux qui travail et font partie des premiers salaires ont vite droit a rien. Et a mon sens ceux qui partent le moins en vacances sont ceux qui travail avec des salaires bas voir même moyens et qui ont des frais pour garder leur travail comme la voiture à entretenir, la nourriture a acheter... sans avoir droit a rien !
En tout cas ce qui est facile a voir c'est le nombre de forfaits téléphonique et d'écran plat qu'on les chômeurs chez eux alors que la plupart des travailleurs peine à en acheter ou en prendre un...
a écrit le 04/07/2014 à 15:56 :
Pouquoi une nourrice agrée avec bons revenus a t elle droit à ces aides ???? sachant en plus que ses revenus ne sont pas imposables ??? un boulanger avec gros revenus du fait qu'il passe ses interets pros idem agricole
a écrit le 04/07/2014 à 15:47 :
miammiam,glou glou ya bon la france !!
a écrit le 04/07/2014 à 15:30 :
ce montant plus les bons d'achats d'electro ménager plus les différents aides de tous bords; sont elles intégrés dans les calculs de l'insee sur la fausse pauvreté et la fausse richesse...???
Réponse de le 04/07/2014 à 15:38 :
La vraie connerie est par contre bien présente dans les commentaires de ce site. Ces aides bénéficient directement aux commercant et hoteliers des zones de vacances. Et aussi incroyable que cela puisse vous paraitre, l'ultra majorité des bénéficiaires de ces aides échangerait volontier leur place contre un emploi en CDI rémunéré correctement. Si vous voulez bien sortir de l'éternel démagogie et de la caricature systématique qui entoure les bénéficiaires des aides sociales vous vous apercevrez qu'on ne bénéficie pas de ces aides par choix et qu'elles sont la pluspart du temps vécuent comme une honte car conséquences d'un faible niveau de vie.
Réponse de le 04/07/2014 à 17:06 :
Je ne suis que partiellement d'accord avec vous !
De très nombreuses familles, dont l'un des parents au moins a un CDI ont un revenu très modeste qui flirte avec le plafond d'attribution de ces diverses aides ne peuvent pas en bénéficier et donc ne peuvent pas envoyer leurs enfants en vacances, ni partir avec eux.
A contrario, certaines familles vivant des minimas sociaux cumulés à toutes les aides peuvent se le permettre.
Réponse de le 04/07/2014 à 23:51 :
Je suis d'accord avec vus elles sont très mal distribuées. Et ceux qui les touchent sont souvent ceux qui ont droit a toutes les aides et qui peuvent utiliser leur chômage comme argent de poche...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :