Comment la confiance des ménages pourrait-elle se redresser  ?

 |   |  443  mots
Bercy prépare un nouveau plan pour relancer la croissance
Bercy prépare un nouveau plan pour relancer la croissance (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Rien de neuf sous le soleil de juillet. Selon l'Insee, l'indicateur synthétique mesurant le moral des ménages est resté stable entre juin et juillet. Il se situe toujours très loin de sa moyenne de longue période.

Ce n'est pas vraiment une surprise. Entre juin et juillet, l'indicateur synthétique de l'Insee mesurant le moral des ménages est resté stable. Stable mais toujours très largement en-dessous de sa moyenne de longue période, 14 points exactement, l'indice s'élevant à 86 en juillet.

Comment aurait-il pu en être autrement ? Quelles bonnes nouvelles macroéconomiques les ménages ont-ils accueilli en juillet ? Aucune. Seul événement notable, la tenue de la Grande conférence sociale dont les conclusions n'ont pas vraiment déchaîné l'enthousiasme, en raison notamment du boycott de certains partenaires sociaux.

L'environnement économique est dégradé

En revanche, la conjoncture reste mauvaise. L'industrie continue de souffrir, le niveau des défaillances d'entreprises reste élevé et le chômage continue de grimper. Le nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A a augmenté de 0,3 % en juin. Dans ce contexte, l'opinion des ménages sur le niveau de vie futur en France se dégrade et les craintes liées au chômage progressent.

Si l'on ajoute les tensions en Ukraine, dans la bande de Gaza et les catastrophes aériennes, on comprend mieux le petit moral des Français.

Réduire le nombre de chômeurs

Que faudrait-il pour que la confiance revienne ? Les solutions sont évidentes. Seules une baisse durable du nombre de demandeurs d'emplois et un retour tout aussi durable de la croissance permettraient de redonner confiance aux ménages. C'est ce cercle vertueux que le gouvernement souhaite provoquer, pour l'instant en vain.

Pour quelles raisons ? Le gouvernement a tout essayé ou presque. L'incantation, voire la méthode Coué ? Sans effet. Les réformes structurelles ? Elles sont nombreuses mais elles ne produiront pas leurs effets avant un certain temps.
La relance du pouvoir d'achat ? Bien décidé à respecter ses engagements en matière de déficit public, le gouvernement a écarté d'emblée cette solution, optant pour des mesures d'austérité qui ont sapé le moral des Français et qui n'ont pas permis à la France de satisfaire Bruxelles.

Un projet de loi en septembre

Quelles solutions reste-t-il au gouvernement ? Contraint sur le plan financier, il doit faire preuve d'imagination pour accélérer et renforcer la reprise. On attend avec impatience le projet de loi consacré à la relance de l'économie que prépare actuellement Arnaud Montebourg, le ministre de l'Economie et son équipe et qui sera dévoilé à la rentrée. La libéralisation de certaines professions réglementées serait l'une des mesures chocs de ce plan qui, selon les calculs du ministre, permettrait de redonner 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat aux Français d'ici 2017. Sur le papier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/08/2014 à 17:19 :
quand on voit les queues des automobilistes sur les routes il reste à penser que beaucoup ont encore les moyens de partir en vacances ! tous ne vont pas en famille et peuvent encore se payer de belles locations, parasols et tapis de plage payants ! la crise ce n'est pas pour tout le monde ........
Réponse de le 03/08/2014 à 11:34 :
Vous devez faire comme moi parie des travailleur qui survivent... Mais les patron eux peuvent partir en vacances et même sur leur temps de travail, ils appellent ca séminaire. Et les chômeurs, c'est l'état qui finance. Pour les autres; c'est pas de vacances...
a écrit le 02/08/2014 à 15:21 :
"Le gouvernement a tout essayé ou presque. L'incantation, voire la méthode Coué ? Sans effet. Les réformes structurelles ? Elles sont nombreuses mais elles ne produiront pas leurs effets avant un certain temps" pas d'accord du tout. voir l'italie et la rapidité des réformes !! suppression du sénat etc etc... une entreprise qui au train de sénateur de nos politiques et administratifs serait morte de suite. il faut réformer, faire des économies, s'attaquer aux gaspillages...avec l'énergie d'une entreprise, absolument rien ne justifie la lenteur des politiques ni le refus de voir la montagne de gains possibles, au moins 200 milliards !!! effectivement, tant que les réformes n'iront pas plus vite et donc avec pas d'économies, aucune reprise possible, la poursuite de la débâble économique !!!!
a écrit le 01/08/2014 à 14:42 :
effectivement, à montrer du doigt les professions reglementées (pourquoi pas, 6 milliards d'économies), il refuse de voir la poutre dans son oeil, les 200 milliards d'économies de gaspillages, mauvaises dépenses, sureffectifs, désorganisation, mille feuille.... du secteur public et politique, de quoi repasser à 3% de croissance et moins de 2 millions de chômeurs !!!!! mais la gauche n'est qu'un super syndicat de défense des intérêts inavouables de son électorat public d'où elle vient, donc l'intéret général, rien à cirer !!!! quand est ce que le peuple va se réveiller pour supprimer cette dictature publique ?
a écrit le 01/08/2014 à 14:31 :
il ne peut y avoir aucune reprise tant que les ménages et entreprises seront étouffées par un niveau d'impôts et charges record d'europe ! aucun espoir ! donc la solution est de baisser de façon drastique (-20% min) ces impôts et charges pour redonner du pouvoir d'achat et de la compétitivité aux entreprises. Et ça tombe trés bien, puisqu'on a le record de dépenses publiques d'europe, de plus improductives, donc il suffit de commencer à gérer, manager ce monstre politico-administratif désorganisé et dépensier qui absorbe toute la richesse produite par le privé ! sauf que ceux qui sont concernés sont ceux qui sontles bénéficiaires du méga-gaspilage !!! donc il faut virer les cadres administratifs et politiciens pour les remplacer par de vrais gestionnaires ! comme en suéde !!
Réponse de le 01/08/2014 à 14:37 :
totalement d'accord, on est miné par cette mafia politico-administrative qui se sert dans les caisses et maintient les avantages des petits copains, au détriment du monde du travail qui les finance tout en les méprisant. Et on est en plein conflit d'intérêt, ceux qui ont les mannettes sont ces détourneurs massifs d'argent public en bande organisée (élus, administrations, syndicats) qui refusent les réformes, les freinent, refusent de tenir comptes des rapports de la cour des comptes !!! ils refusent de gérer et manager, ils ne gérent que leurs intérets !!! c'est ça la démocratie à la française dont on se gausse, pire que la monarchie !!
a écrit le 31/07/2014 à 10:36 :
A propos du CICE.

Un des fondements de ma critique de l' Économie est la situation de solidarité malheureuse entre petites et grosses entreprises, que j'ai expérimentée, du fait de l'incidence très variable des charges sociales et des investissements, par rapport au chiffre d'affaires et de la possibilité ou non de pratiquer des prix d'appel suivant la quantité de produits vendus - exemple type : les stations-services ! -et selon la plus ou moins grande implantation sur le territoire permettant de lier la fixation de ses prix en fonction du degré de concurrence local.
De là ma taxe de 20 % rétablissant une vraie solidarité entre les concurrents sur un même marché du fait d'une incidence proportionnelle au chiffre d'affaires. Cette taxe, non seulement serait efficace et juste, mais elle ne coûterait rien à l' ÉTAT ! Et favoriserait énormément l'emploi !. Et n'est en rien incompatible avec la constitution Européenne !
De même pour le calcul des charges sociales qui deviennent proportionnelles au chiffre d'affaires !
Or le CICE ne tient aucun compte de cette situation ambiguë ! Les grandes surfaces, comme la Poste- qui augmente facilement sa tarification- , comme les professions réglementées vont recevoir des aides importantes dont elles n'ont pas besoin !
a écrit le 31/07/2014 à 10:34 :
Correction du caractère injuste de la TVA
Il suffirait d'en redistribuer une quote-part correspondant à ce qui serait payé par un Smicard et un complément par personne à charge.
Cette quote-part serait versée à tous les contribuables et pourrait même servir de véhicule de redistribution d'allocations diverses familiales ou indemnités chômage et pourquoi pas retraites, dans la mesure où justement toute la production contribuerait à cette taxe, robots compris,une nouveauté.
Un des avantages d'un tel système étant qu'il n'y aurait plus d'effet de seuil où pour 1 ou quelques euros de revenu en plus on peut perdre des centaines d'euros de droits.
Un deuxième avantage étant qu'il n'y aurait plus besoin d'impôt sur le revenu reposant sur des déclarations plus ou moins sincères, avec la facilité de tricher pour les prestations payées en espèces. Donc, pas de triche possible.
Un troisième argument étant la faiblesse du coût de la perception assurée gratuitement par les entreprises, d'où un nombre beaucoup moins grand de fonctionnaires payés par l'impôt, donc grevant la compétitivité du secteur productif !
Un quatrième avantage serait une augmentation considérable de notre compétitivité à l'export car vendant déjà hors TVA ce serait donc aussi hors charges.
Cinquième avantage, ces charges seraient aussi payées par les produits issus de délocalisation, les rendant sans intérêt.
Sixième avantage, Employer coûterait deux fois moins cher  qu'avant !
Septième avantage, Travail au noir, bricolage et robotisation ne concurrenceraient plus le travail déclaré !
Réponse de le 01/08/2014 à 15:02 :
la vraie justice est de responsabiliser chacun au lieu d'augmenter la déresponsabilisation destructrice. la moitié de la france ne paie pas d'impôts et donc est contre les réformes, les économies, est trés généreuse mais uniquement avec l'argent des autres et donc du voisin qui en paye, car il n'y a pas d'argent public mais uniquement du contribuable !!! marre de payer des impôts pour quantité de profiteurs ! la TVA est un impôt juste car elle responsabilise chacun. vous e^tes pour l'immigration, la régularisation des sans papiers, le régime des intermittents qui représentent 3% des effectifs mais 30% du déficit des caisses, la retraite à 60 ans .... ok, vous aidez à financer sinon votre vote est illégitime et irrresponsable car il détruit le pays par la mauvaise dépense publique !! le responsabilisation de chacun est lepremier chantier du pays !!
a écrit le 31/07/2014 à 10:05 :
il n'y a eu aucune reforme structurelle ( sauf celle des regions, faite en 15 jours, et dont vu la rapidite on va se demander ou ca va porter ses fruits...)
a écrit le 31/07/2014 à 8:45 :
L'impuissance et l'incompétence du gouvernement en matière économique sont trop mauvais pour le moral des français. L'incantation et l'hypnose à la Coué ne font pas les réformes de structures tant attendues. La fonction publique continue de grossir et les caisses de l'état de se vider, laissant les entreprises sont exangues.
Rien de sérieux n'a été fait en 2 ans et ce n'est pas la faute de l'Europe.
Réponse de le 02/08/2014 à 17:22 :
la réforme des régions ne devait elle pas se faire avec Sarkozy qui n'a rien fait !
a écrit le 30/07/2014 à 22:38 :
Tout le monde appréciera qu'on veut redresser la confiance, pas la situation des ménages. Parce que clairement pour cette dernière, c'est pas demain la veille.
a écrit le 30/07/2014 à 22:05 :
Je croyais la royauté abolie en 1789 : Hollande démontre le contraire, il a refusé la TVA sociale alors que c'est la bonne solution ! Si ce n'est pas du sectarisme, les mots n'ont plus de sens ! L'intérêt général est foulé aux pieds !
Il s'est reposé pendant 2 ans et il s'est permis de faire des annonces de décrue du chômage comme s'il avait une baguette magique ! C'est du charlatanisme !
Réponse de le 02/08/2014 à 17:21 :
la tva sociale a du bon et du mauvais et d'ailleurs ce n'est plus le sujet ...
a écrit le 30/07/2014 à 19:04 :
COMMENT AVOIR CONFIANCE TOUT N4EST QUE MENSONGE
a écrit le 30/07/2014 à 18:23 :
Le même raisonnement – remplacer les charges sociales par de la TVA - peut s'appliquer aux retraites et à la santé. A chaque fois il y a amélioration de la compétitivité de l'emploi déclaré par rapport aux 4 sortes de concurrence déloyale.
Pour les retraites, actuellement les robots ne cotisent pas, tout en faisant extrêmement tort à l'emploi car ils ne se reposent guère, donc ils détruisent des cotisations, donc contribuent à diminuer le montant des retraites :C'est stupide, ils produisent plus tout en contribuant à diminuer la demande, comme l'a bien vu Francis Mer , PDG de Sacilor, dans une interview à Ouest-France le 29 Avril 1999 : « La machine à produire de la richesse est en train de s'emballer positivement. Elle pose, par contre, la question de savoir comment répartir cette richesse. »
Réponse de le 01/08/2014 à 14:55 :
si on veut faire du social, c'est en donnant le maximum de conditions de réussite aux entreprises pour créer de la richesse, et non le splomber de charges, d'impôts, de contraintes, de 11 000 articles du code du travail !!! pendant qu'on créee 15 000 chomeurs de plus avec notre usine fantôme, l'autriche n'a plus aucune contrainte de licenciement, et horreur, ils n'ont que 4% de chômage !!! en france on croit protéger l'emploi en améliorant les salaires, horaires, codes .. des travailleurs... mais qui de fait sont de moins en moins nombreux !!!! tout faux !!!!
Réponse de le 01/08/2014 à 15:37 :
Donner aux entreprises le maximum de chances ? C'est justement ce que la TVA à la place des cotisations permettrait ! Les produits importés paieraient nos charges donc seraient moins compétitifs chez nous et à l'export nous le serions beaucoup plus puisque vendant hors TVA ce serait aussi hors charges
Réponse de le 02/08/2014 à 15:16 :
vu sous cet angle, effectivement pas inintéressant ! on peut ajouter une TVA anti dumping pour tenir compte du niveau de sécu non financé ailleurs, (c'est un choix social couteux , ne pas se saborder en ouvrant les frontières sans aucune précaution). par contre taxer les robots, c'est alourdir les charges. Et si on paye les voiture au prix actuel et non 5 fois plus c'est parceque la production a été automatisée. par contre à coût équivalent, il vaut mieux laisser des caissière splutôt que des caisses automatiques ! mais les citoyens schizo neparlent que du social, de l'emploi... mais votent par leurs achats pour les les produits chinois donc pour les délocations, le low cost destructeur social, le travail au noir esclavagiste ..
a écrit le 30/07/2014 à 18:21 :
Le même raisonnement peut s'appliquer aux retraites et à la santé. A chaque fois il y a amélioration de la compétitivité de l'emploi déclaré par rapport aux 4 sortes de concurrence déloyale.
Pour les retraites, actuellement les robots ne cotisent pas, tout en faisant extrêmement tort à l'emploi car ils ne se reposent guère, donc ils détruisent des cotisations, donc contribuent à diminuer le montant des retraites :C'est stupide, ils produisent plus tout en contribuant à diminuer la demande, comme l'a bien vu Francis Mer , PDG de Sacilor, dans une interview à Ouest-France le 29 Avril 1999 : « La machine à produire de la richesse est en train de s'emballer positivement. Elle pose, par contre, la question de savoir comment répartir cette richesse. »
a écrit le 30/07/2014 à 18:11 :
Pour la confiance, on voit ça. La croissance... si on parlait réseaux fils d'off. T'as pas fait 14, 40 et l'Indochine avec médaille! T'es pas dans les champs de riz.. Pour faire de la croissance il faut de bonnes caligae qui ramassent les fleurs au passage!
a écrit le 30/07/2014 à 18:09 :
il suffit de taxer les comptes qui ne sont pas a découvert!vous allez voir que la consommation va repartir.
Réponse de le 30/07/2014 à 20:51 :
Et pourquoi pas la bêtise socialiste ? Ca rapporterait sûrement plus !!
Réponse de le 02/08/2014 à 15:11 :
à élu PS : l'idéologie dans son écrin ! on taxe ceux qui travaillent, on baisse leur pouvoir d'achat pour utiliser cette recette fiscal pour encore plus de gaspillages !!!! ça résume effectivement l'absence totale de compétences en gestion et économie des socialos, aucune réforme d'ampleur sur les dizaines de milliards de gaspillages dansle public, le seul réflexe de taxer, imposer, recruter, choyer son électorat ! des prédateurs de la société !!
a écrit le 30/07/2014 à 17:46 :
Qu'ils baissent au moins le taux de TVA s'appliquant sur le Nutella.
a écrit le 30/07/2014 à 17:43 :
pour que la confiance revienne, faut faire des réformes structurelles : diminution des aides au logement, suppression de l'exonération fiscale des résidences principales, plafonnement de l'indemnisation chômage, augmentation des moyens de la justice, suppression des départements... moi je ne consomme plus tant que ce type de réforme ne sera pas appliquée.
a écrit le 30/07/2014 à 17:16 :
avant le patron disait , alors mon gars tu travail ou quoi , maintenant il dit dégage i a rien a voir , voila pourquoi tant de déprime .trop de bagages on vous dit vous este un instable pas assez ca va pas non plus . nous somme dans une société moribonde avec des nababs a sa tête qui gouverne au gres des vents
a écrit le 30/07/2014 à 16:36 :
Doit-on dire redresser les ménages ou bien dresser le gouvernement qui doit se soumettre ou bien disparaitre... On aurait des pistol zéro de croissance? sous prétexte qu'un homme intelligent ou bigleux, du type Hitler se pointe, alors que la société est en crise faute de croissance, que penser du travail d'assemblée. Autrefois chez les grecs, tous les citoyens étaient assemblés, nous sommes en système représentatif. Seulement les maux des français sont déviés par des gens habiles qui ne traitent pas les problèmes, mais les éparpillent, les repoussent ou bien les nient. Imaginez une assemblée qui perd le sens de l'intérêt général ou bien qui est aux prises avec un groupe qui agit dans son intérêt au détriment de tous, alors on tombe dans les systèmes qui affament les citoyens au lieu de les faire prospérer. Et qu'avons-nous, voyez les injustice dont on parle, une Europe qui laisse tant de jeunes sur le carreau, tout ça parce qu'une clique administrative écrase la production? Combien sont partis? Autrefois chez les mexicains, les indiens étaient spoliés, ainsi une révolution a vu le jour. Alors si on refuse les réformes pour cause de prébendes et qu'on rejette tant de diplômés... voyez le mécontentement. Si les communistes déclarent des violences, alors laisserons-nous des agressions se faire au sein d'une société prétendu-ment humaniste? On joue au guerillero anti France? Vous publiez les fonctionnaires contre l'Etat, de quoi parlons-nous en France faible? Une idée en l'air, plus légère qu'une feuille de thé au vent...
a écrit le 30/07/2014 à 16:03 :
Virer hollande et sa clique c'est déjà le minimum...
Réponse de le 31/07/2014 à 11:35 :
mais comment faire? et pour mettre QUI de VALABLE???? !!!! perso, je vois MARINE, mais bon, chacun ses choix !
Réponse de le 02/08/2014 à 17:26 :
Marine n'est pas le père noel que vous croyez ! elle ne refera pas le monde de la finance pourrie et des paradis fiscaux qui détourne l'argent des états....
a écrit le 30/07/2014 à 15:50 :
Qu'ils ne comptent pas sur moi je suis frontalier j'achète tout en Allemagne, qu'ils se débrouillent.
Réponse de le 30/07/2014 à 16:18 :
n importe quoi..... vous y croyez ?
Réponse de le 31/07/2014 à 9:38 :
On compte sur vous pour acheter français sans vous ma petite entreprise ne fonctionnerait plus qui va payer les services publics, alors continuez et merci.
Réponse de le 31/07/2014 à 9:43 :
Petit jaloux vous aimeriez être frontalier et profiter du système
a écrit le 30/07/2014 à 15:46 :
Rassurons-nous nous des jours meilleurs devant nous, le déficit enfle, on n'a pas fini de parler des impôts et des pactes, comme celui de stabilité. Et pour septembriser les dépenses? Si le chômage est une injustice, surtout les jeunes, si la croissance est absente pour fait de dysfonctionnement et d'excès administratifs, si on comprime la société, c'est uniquement à l'avantage d'une clique au détriment de tous, alors à quand la révolution à la mexicaine? Pour la confiance... ça fait du monde!
a écrit le 30/07/2014 à 14:45 :
a moins qu ebola arrive en france et fasse un bon nettoyage, ou a defaut une bonne canicule (qui va reduire le nombre de retraites et le deficit de la secu) j ai du mal a voir comment la situation peut s ameliorer. le systeme francais se degrade depuis 30 ans et c est de plus en plus visible car a force de ne faire que de la com, il en faut de plus en plus pour masquer les problemes. Inutile de meme esperer une amelioration en 2017, on aura comme prochain president un bras cassé (fillon/Juppe on deja ete premier ministre et n ont pas fait d etincelle c est le moins qu on puisse dire). A moins qu ebola nous sauve la mise
a écrit le 30/07/2014 à 14:45 :
Vous nous dites, les ménages n'auraient pas le moral, qu'ils aillent en vacances à Balmoral ou bien qu'ils mangent des briochent et roulent à vélo! A quoi sert la presse? Et pourquoi pas passer un rubis intelligent au doigt et à l'œil! On fait la Foire Française FF, et l'Etat a fait la France, foutaises, les foires passaient en Allemagne comme le plein emploi, les capétiens ont cramé les templiers et spolié les juifs, ne parlons pas de la petite aventure de napoléon qui a tapé sur tout le monde pour cause de révolution, n'oublions pas les massacres institués par les colonnes infernales! Alors le Foirail Français... vive la paresse et les mécontents! Et si on faisait un Parti Crotte et un Parti Sape ou une assemblée républicaine pour un pacte réel et pas sur le papier?
Réponse de le 30/07/2014 à 18:21 :
Le docteur avait dit un cachet le matin, un le midi et un le soir !
a écrit le 30/07/2014 à 14:25 :
Vous protestez beaucoup, faite donc une manif... Vous dites tout fout le camp, avez-vus des éléments? Et que pensez-vous de la garantie d'indépendance des citoyens en terme de pacte républicain, on n'est pas au pactole! Le pacte n'aurait pas d'impact sur la croissance, mais alors le décret pour doubler le déficit ou bien troubler le jeu et on double la mise, la croissance pour tous, c'est pour quand?
a écrit le 30/07/2014 à 14:24 :
Il est karcherisé d'impôt et de taxes diverses à longueur de temps alors à moins d'un coup de vaseline...
a écrit le 30/07/2014 à 14:11 :
Après l'avoir inversé ?
Mais la reprise est là. Les français le savent bien.
Venez nombreux à la prochaine manifestation pour Gaza place de la République, pour le Tibet aux Halles, pour Katmandou place de la Concorde, pour les grands singes au Trocadéro, pour l'Afghanistan à Barbès, pour les peuples d'Afrique victimes de l'ebola devant la basilique du Sacré Cœur ...
Et voter PC aux prochaines élections.
Réponse de le 30/07/2014 à 14:31 :
Vous êtes plutôt parti criminel ou bien sape? Et pourquoi pas PH pour parti acide à l'heure h comme dans léon anti tout ou pro rien? Et pourquoi pas un parti pro nous, ça changerait!
a écrit le 30/07/2014 à 13:59 :
a) Démission de Hollande, b) Nouveau gouvernement avec des personnages "CAPABLES" ,
c) Y en a marre des mêmes têtes, d) nouvelle politique ( promotion de l'industrie, investissements, ,baisse des charges des taxes et arrêt du matraquage des employés avec taxes etc....
bref, de nouvelles têtes pour une politique offensive afin de rendre la France attractive.
a écrit le 30/07/2014 à 13:58 :
On fait dans le Prince dyslexique et lent! tu parles d'un sceau lent pour la croissance! alors on démoralise les ménages et on déménage quand, n'aurait-on pas un souci dans les méninges, pour la croissance, c'est comme le Sénat, on repasse? On fait semblant, c'est encore un faux?
a écrit le 30/07/2014 à 13:53 :
pas de boulot = pas de conso + pas d'impôts + pas de cotisations
Avant ça sortait de tous les cotés, maintenant ça sort moins et c'est finalement pas plus mal !!!
a écrit le 30/07/2014 à 13:51 :
On a décrété le plein emploi, c'est chez les allemands, et le plein chômage pour les français, par le déficit et l'import. Et pour le décret croissance, c'est par circulaire ou on voit ça en élections, avec une botte, ministralement parlant on peut féliciter le peuple français pour avoir décolé le sinistre! Les français feraient une grosse colère pour les sujets qui ne sont pas citoyens, impôts, pacte stabilité, croissance, tva, tipp, austérité, déficits, gangrène. Pourtant faire un décret croissance et emploi, c'est pas long... on est un peu lent? Libérés du travail, on va vers le nord ou vers le sud, route de la servitude financière! Pour être servis nous sommes servis, au service de l'Etat, je dessert et je dévalise sa société... il parait que les sièges se feraient la malle, ça veut rien dire, c'est à la français, c'est par mensonge ou par circulaire?
a écrit le 30/07/2014 à 13:42 :
En baissant les charges qui pèsent sur les vrais contribuables : ceux qui crachent au bassinet en permanence et qui ne coûte rien à l'état ...
Baisse des impôts directs déjà pour commencer , baisse des cotisations sur le salaire brut , libéralisation totale du marché immobilier et du marché de la création d'entreprise , vraies réformes : baisse de 30 % du salaire des ponctionnaires (payé par le privé exsangue) , suppression des strates territoriales inutiles destiné à créer de l'emploi fictif qui fait baisser artificiellement les chiffres du chômage ... la liste est interminable ...nos pauvres énarques taxivores ne s'en relèveraient pas ..
Réponse de le 30/07/2014 à 14:07 :
Ménarques et dysfonctionnaires lool
Réponse de le 02/08/2014 à 15:07 :
non seulement c'est évident, on tue le privé par les charges et impôts record d'europe, mais en plus, on ne paye pas les politiques et les administratifs pour ne rien gérer, réformer, gaspiller, pour ce laxisme total, cette gréve permanente de gestion et management !!!! c'est payer au juste prix, celui de l'inefficacité totale !!! VU LES RESULTATS, C'EST LICENCIEMENT D'OFFICE DES POLITIQUES ET ADMINISTRATIFS POUR INCOMPETENCE TOTALE, FAUTE PROFESSIONNELLE, GREVE PERMANENTE DE GESTION ET DE MANAGEMENT, ABSENCE DE TOUT RESULTAT ET REFUS DE TRAVAILLER ET ASSURER SA MISSION !!!!!!!!
a écrit le 30/07/2014 à 13:41 :
La solution: virer Hollande et son gouvernement d'incapable afin de les remplacer par des gens qui travaillent et surtout qui font des vrais réformes en profondeur.
a écrit le 30/07/2014 à 13:38 :
En arrêtant de donner en permanence des aides aux ménages qui font des gosses pour toucher du fric de l' état, pris dans la poches des ménages qui bossent, et qui éduquent dans le droit chemin leur enfants, et pas comme certain !!!! Stopper les aides CMU,AME, aides pour le chauffage, aides pour la rentrée scolaire, aides pour les transports, aides pour les vacances, aides pour le logement, et j' en passe et j' en passe..... Et c' est gens là qui profitent du système et bien nous remercient en nous crachant dessus, en brulant nos voitures, et nous agressent dans la rue !!! Stop !! Les Français qui se lèvent tôt pour aller bosser en ont marrent !!!!
Réponse de le 30/07/2014 à 14:04 :
Ma sœur vient d'annuler ses courtes vacances chez nous car elle vient d'apprendre qu'elle ne touchera pas la prime rentrées scolaire évaluée à 1000 euros pour 3 enfants....mais elle reconnait que sur ces 1000 euros, seuls 300 sont utilisés pour la rentrée....je crois que voilà un exemple criant. Est-ce aux autres de payer la rentrée des familles modestes? Je ne le crois pas.... au passage, mon impôt est passé de 264 euros mensuels à 320...j'ai déclaré un peu plus de 30000 euros annules Merci Hollande et la défiscalisation des heures supp. Travailler un peu plus pour payer plus...
a écrit le 30/07/2014 à 13:28 :
Il est tout de même intéressant de noter que les ménages français sont plus réalistes que dans bien d'autres pays. Et beaucoup moins manipulables que les ménages américains... Peut-être est-ce l'avantage de ne pas être les "maîtres du monde"... Va falloir virer la carte postale du coq qui chante les pieds dans le fumier... On la filera aux ricains. Comme la "liberté".
a écrit le 30/07/2014 à 13:26 :
Vous parlez de la confiance des ménages et du climat de défiance, vous dites si vous n'êtes pas contents partez, alors on ostracise? Et si on compte 75% de mécontents, qui on vire? On nous fait un massacre social de chômeurs... Ne faut-il pas sauver l'Etat de sa tumeur sociale? Démocratie ou merdocratie scatophile? On dit saper c'est la croissance ou les garçons en filles?
a écrit le 30/07/2014 à 13:02 :
Pour redresser la confiance des ménages et des entrepreneurs, il faut que l' état français réduise son train de vie de 110 milliards d' euros pendant 10 ans, supprime des postes dans les fonctions publiques en ne remplaçant pas les départs en retraite, privatise tout ce qui peut l' être : SNCF, RATP, et tous les transports, et en même temps baisser les impôts et les taxes liées au travail............et enfin virer rapidement Hollande et sa bande.
a écrit le 30/07/2014 à 13:01 :
Le véritable problème est bien plus profond que ce que laisse paraître l’article : voir le salut du pays par une croissance durable retrouvée est au mieux utopique, au pire suicidaire.

Petit rappel : nous consommons, nous occidentaux, bien plus que ce que notre planète ne peut offrir. En France, c’est environ 3 fois. Dit autrement, nous devons consommer 3 fois moins de ressources si nous voulons pouvoir maintenir notre civilisation dans la durée. Parler de croissance dans ce contexte est un non sens. C’est juste une accélération vers le mur.

Une seule solution : repenser notre civilisation et notre modèle de développement. Nous devons consommer moins d’énergie, de ressources, préparer notre pays à la sobriété qui se profile. Rien que cela permettrait de diminuer très fortement notre chômage : 
— meilleur partage du temps de travail;
— diminution drastiques de nos consommations énergétiques => rénovation thermique des bâtiments + constructions de bâtiments passif
— adaptation de nos villes et campagnes à une mobilité moindre => nombreux travaux d’infrastructure/commerces
— développement des énergies renouvelables
— remplacer notre agriculture intensive, destructrice et inefficace par l’agro écologie, plus intensive en main d’œuvre et bien plus efficace (plus de nourriture générée pour moins d’énergie consommée)
— etc.

Nous n’en prenons pas le chemin. Et la crise continuera tant que nous ne nous adapterons pas au monde de demain, où l’énergie sera rare et chère, les matériaux aussi.
Réponse de le 30/07/2014 à 13:19 :
@th gemini ;Mais bien sur mais pourquoi vous vous voilez la face et vous avez si peur du seul et unique probleme qui les chapeaute tous ,je veux dire la demographie humaine !7.5 milliards maintenant et de gros problemes 11 milliards dans 30 ans et pour la suite !De plus tout ceux qui naissent n'aspirent qu'a vivre comme vivent ceux qui ont le meilleur pouvoir d'achat ,et meme si on étaient tous avec un bol de riz par jour, les problemes de tout ordres serraient bien vite insurmontables.Vous etes dans le faux le plus complet !Vivez votre vie sans vous poser de question, aprés la mort ,le néant n'a pas besoin d'écologie........
Réponse de le 30/07/2014 à 13:25 :
...un monde où l'énergie sera rare et chère..., vous êtes proche de la solution. C'est effectivement en relation avec le prix de l'énergie. Mais il faudra utiliser cette augmentation du prix de l'énergie judicieusement. A suivre.
Réponse de le 30/07/2014 à 13:30 :
Sauf que devenir adulte responsable, c'est pour dans quelques millénaires, pour le genre humain... Et encore.
a écrit le 30/07/2014 à 12:47 :
Quoi vous ne le savez pas, on est foutus.
a écrit le 30/07/2014 à 12:44 :
Depuis que je suis né (j'ai 41 ans), j'entends que la confiance des ménages français est au plus bas. C'est culturel et cela remonte à très loin. Voir par exemple la littérature française, classique ou moderne, qui est très empreinte de spleen, de nostalgie, de tristesse. Même à la plage le Français fait encore la tronche. C'est comme ça, c'est un pays glauque.
Réponse de le 30/07/2014 à 13:36 :
Ne prenez pas votre cas pour une généralité... Dans le métro, à Rennes, Lille, Marseille, Toulouse, on parle et on rit.
Réponse de le 31/07/2014 à 9:42 :
Vous vivez dans quelle ville ou vous vivez dans les métros, assez surprenant votre commentaire. Les Bisounours repassent à la télé, on se pose la question!
Réponse de le 31/07/2014 à 9:46 :
Et pour le tramway à strasbourg qu'elle est la tendance.
a écrit le 30/07/2014 à 12:32 :
Pourquoi chercher le mal des français, quand c'est le quotidien qui leur est fatal : les administrations que l'on n'arrive pas à joindre, le courrier qui n'arrive pas, le service qualité ne va pas au bout de ces fonctions, la saleté quotidienne dans les grandes surfaces et dans les rues, toutes ces anomalies qui empoisonnent la vie de tous les jours et je ne dis pas tout...a vous de faire le reste
a écrit le 30/07/2014 à 12:14 :
Il faut être réaliste dans ce pays il n'y a aucune reforme (que du bricolage), et le gouvernement a maintenu voir renforcer le System, il y a eu une augmentation des fonctionnaires, sans parler de la création des métropoles.
Donc le pire est a venir!
a écrit le 30/07/2014 à 12:03 :
Hollande a assassiné la confiance et l'espoir. La chute est là. Prions pour qu'elle soit rapide. Les Français ont-ils encore du cœur et du courage pour faire le ménage? Sont-ils morts de socialisme eux-aussi?
Réponse de le 30/07/2014 à 12:17 :
Ah, c'est sûr, avec Sarkozy, nous étions confiants !

Réfléchissez deux minutes, vous croyez sincèrement que la politique économique de Hollande et de Sarkozy sont différentes ?
a écrit le 30/07/2014 à 11:50 :
une seule réponse :le plein emploi et cela ne dépend pas de plans foireux qui ne donnent jamais ce qu'on attend d'eux.Du pouvoir d'achat pourquoi faire? acheter des produits et services qui viennent d'ailleurs? Nous sommes tous responsables, achat immédiat et toujours le moins cher...avec ça l'europe est morte et la france avec! Le sens de l'histoire, des hauts et des bas...suis pour le made in en % et un choix délibéré de produits nationaux, ensuite européens.
on rajoute un renforcement des peines pour éviter l'impunité généralisé ou cette sensation (je n'ai pas dit un état sécuritaire)
à défaut les extrêmes seront bientôt au sommet
a écrit le 30/07/2014 à 11:33 :
Il n'y a jamais eu autant d'argent sur les comptes épargnes et les francais ont des milliers de milliard d'euro de patrimoine mais ils ne sont pas confiants, ils ont oublié de vivre. Pourquoi? Peut-être qu'a force de lire et entendre que tout va mal, que la France est en déclin, au bord du gouffre, qu'ils sont paresseux et entouré de fonctionnaires encore plus paresseux par des médias et des politiciens qui pour les premiers ont oubliés d'informer et les seconds de penser à autre chose que de garder ou d'acceder au pouvoir, ils finissent par y croire. Français, arreter de vous morfondre, vous êtes riches, travailleurs et intelligents dans un pays riche, égalitaire et en paix. Vivez heureux merde....
Réponse de le 30/07/2014 à 12:19 :
Hélas quand notre très cher président dis "je n'aime pas les riches", et que ce discours de haine transparait chaque jour un peu plus partout, y compris sur les forums. Les gens qui en ont un peu se cache de plus en plus
Réponse de le 30/07/2014 à 19:19 :
pour vivre heureux dans ce sale contexte, il faut être inconscient ou gâteux!!peut-être vous pourriez faire un choix ?
a écrit le 30/07/2014 à 11:23 :
Arrêtons de parler de confiance! Ce n'est pas la confiance qui manque mais l'argent, le pouvoir d'achat. C'est pas la confiance qui va me permettre d'acheter une nouvelle voiture, de partir en vacances, de refaire la déco chez moi mais des euros!!!! Je ne vois pas en quoi les hausses d'impôts et baisse de salaire préconisés par Bruxelles vont permettre à l'économie de redémarrer.
a écrit le 30/07/2014 à 11:19 :
"La libéralisation de certaines professions réglementées serait l'une des mesures chocs de ce plan qui, selon les calculs du ministre, permettrait de redonner 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat aux Français d'ici 2017. Sur le papier."

Sur le papier, comme vous dites ! Qui peut croire que la libéralisation apporte du pouvoir d'achat quand on sait qu'elle est synonyme de perte d'emplois ? Ils sont aveugles ou quoi ?
a écrit le 30/07/2014 à 10:56 :
Comme il semblerai que ce soit les annonces qui redressent la confiance des ménages, je propose donc que l'on nous annonce la sortie de l'euro et le retour de la souveraineté nationale!
a écrit le 30/07/2014 à 10:55 :
Pour redonner de la confiance, il faut rassurer sur l’avenir à moyen et long terme. C’est un euphémisme, et pourtant le gouvernement ne semble pas l’avoir compris !
« Donne du poisson à un pêcheur et tu l’aidera pour le prochain repas. Donne lui un filet et tu l’aidera pour la vie. » Ce dont les francais ont besoin, c’est une sécurisation de l’emploi, c’est-à-dire une baisse du chomage, et surtout des contrats dont la fin n’est pas déjà programmée (CDD, interim,…)
Pour cela, il ne sert à rien d’une prime ponctuelle, que ce soit pour un consommateur ou pour un employeur. Ce qu’il faut, ce sont des mesures non coercitives (car rien de tel pour braquer un employeur potentiel) qui incite à embaucher, et ce, en CDI. Quelques exemples simples :
- Remonter les seuils sociaux, qui sont des freins à l’embauche.
- Créer un nouveau contrat CDI, dont les particularités seraient les suivantes : Prime au départ du salarié correspondant par exemple à 10% du cumul des salaires nets depuis l’embauche, et par contre, pas de justification à donner, un peu comme le départ conventionnel, sauf que ça pourrait être à l’initiative de l’employeur comme du salarié. Avantage pour l’employeur, il n’est pas « engagé à vie » et connait à l’avance le cout de la fin de contrat. Créez ce contrat, et il remplacera très vite les CDD ! Avantages pour le salarié : Grosse cagnotte au départ, et comme ce contrat deviendra la norme, pour un crédit ou une location d’appart, il sera bien mieux reçu qu’un CDD ou de l’interim !
- Simplification administrative : Un nouveau Code du travail (inspiré du code du travail suisse) en moins de 200 pages, avec une refonte programmée tous les 10, 15 ou 20 ans : pas de modifications intermédiaires et partielles, pour donner une stabilité aux employeurs. Il faut aussi une règle simple : si une convention collective s’applique, celle-ci doit impérativement annuler et remplacer le code du travail, pas s’y ajouter !
Pour la fiche de paie, simplification à l’extreme : une ligne pour le salaire « Brut plus » incluant charges patronales et salariales, une ligne pour chaque charge (retraite, santé et chômage) et enfin le salaire net, soit une fiche de paie en 5 lignes !
- Responsabilisation des syndicats salariés : les charges patronales et salariales étant regroupées, les contrat de travail devant mentionner le salaire « brut plus », les employeurs n’auraient alors plus à s’impliquer dans le choix des taux de charges : ce seront les syndicats salariés qui décideront… et assumeront leurs décisions lors des élections professionnelles ! Autre avantage : les salariés vont s’impliquer dans ces élections qui auront un impact direct sur leur pouvoir d’achat !!!

Allez… chiche ?? (NB : vous avez noté : pas le moindre coût pour l’état, ni la moindre subvention ni la moindre baisse de charges mentionnées dans ces propositions !! Ben ouais, les employeurs ne sont pas des chasseurs de prime !)
Réponse de le 30/07/2014 à 12:00 :
Bien d'accord avec vous... Rejoignez nous chez Nous Citoyens, c'est peu ou prou notre projet!
Réponse de le 30/07/2014 à 13:31 :
Et j'ajouterai: financer les retraites par une taxe sur l'énergie. Tiens, on ne l'a jamais essayée cette solution? Merci de m'avoir accueilli.
a écrit le 30/07/2014 à 10:52 :
Des taxes, des eco taxes, des impôts, des redevances, des contributions, des droits...supplémentaires.
Ils veulent que l'état et les collectivités captent 100% de leur revenu.
a écrit le 30/07/2014 à 10:35 :
COMMENT???? avec un BOULOT, payé CONVENABLEMENT, un AVENIR assuré pour nous et nos enfants, pouvoir SE SOIGNER CORRECTEMENT! beaucoup moins de VIOLENCES, de VOLS & d'AGRESSIONS, c'est à peu près tout????Ce n'est PAS POSSIBLE? alors vos questions vous pouvez vous les garder !!
a écrit le 30/07/2014 à 10:27 :
Comment la confiance des ménages pourrait-elle se redresser ? Simple, partez vivre ailleurs.
a écrit le 30/07/2014 à 10:21 :
Tant qu´on n´aura pas liquidé 30% de fonctionnaires inutiles et nuisibles, il n´y aura as de reprise. Les fonctionnaires coutent unmax. a la population, se sont arrogés tous les pouvoirs,... et bien ..... qu´ils decretent le plein emploi! Ne sont-ce pas ces gens la qui dominent a 80% l´Assemblée Nationale et qui pondent des lois toujours favorables a leur caste? Les journalistes feraient bien d´investiguer ce conflit d´interet tellement criant et tellement nuisible pour le peuple corveable a merci.
Réponse de le 30/07/2014 à 11:09 :
Les 30% vous les sortez de votre connaissance approfondie de la fonction publique je suppose ?
On se passera de l'avis des ras du front comme vous pour réformer je pense, ça sera mieux. Ce sont les "inutiles" comme vous qu'il faudrait plutôt "liquider", et leurs pauvres solutions de comptoir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :