En baisse, les ventes plombent le moral des patrons de TPE

 |   |  366  mots
39% des petits patrons interrogés (+2 points) jugent la situation financière de leur entreprise préoccupante, un plus haut depuis avril 2010. (Photo: Reuters)
39% des petits patrons interrogés (+2 points) jugent la situation financière de leur entreprise préoccupante, un plus haut depuis avril 2010. (Photo: Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les niveaux d'optimisme enregistrés sont les plus faibles depuis la création du baromètre réalisé par l'Ifop pour le compte de Fiducial, fin 2000.

Les patrons de TPE ont le moral dans les chaussettes. C'est en tout cas ce qu'indique le baromètre trimestriel des très petites entreprises (TPE) réalisé par l'Ifop pour le compte de Fiducial, publié jeudi, selon lequel le moral des dirigeants des 2,4 millions de TPE françaises, qui avait connu une légère amélioration en début d'année, a rechuté pour toucher de nouveaux un plus bas.

Leur pessimisme sur le climat général des affaires s'inscrit ainsi à 85%, soit six points de plus que dans la précédente enquête, et celui sur leur propre activité à 64%, en hausse de 11 points sur le premier semestre.

Des finances en berne

Les niveaux d'optimisme enregistrés sont les plus faibles depuis la création de ce baromètre, fin 2000. C'est le cas également de l'indicateur de situation financière des PME - le solde des TPE constatant une amélioration de leur situation financière et de celles enregistrant une dégradation -, qui se situe à -32, en baisse de sept points sur trois mois.

39% des petits patrons interrogés (+2 points) jugent ainsi la situation financière de leur entreprise préoccupante, un plus haut depuis avril 2010. Ils déclarent constater une nouvelle baisse de leurs ventes, estimée en moyenne à 6,6% au cours des trois derniers mois, un niveau proche du premier trimestre.

Peu de foi en l'exécutif

Sans surprise, l'emploi a reculé pour le quatrième trimestre consécutif dans les TPE, le solde des créations/suppressions d'emploi sur les trois derniers mois se situant à -2. Les anticipations pour le trimestre en cours sont aussi négatives (-0,5).

Dans ce contexte, la confiance des chefs d'entreprise dans le gouvernement est également en chute libre: 19% déclarant avoir confiance dans ses actions contre 33% au printemps. L'effet de l'arrivée de Manuel Valls à Matignon n'aura duré qu'un trimestre et les multiples annonces au bénéfice des entreprises peinent à convaincre les patrons de TPE, qui sont seulement 16% à penser que l'exécutif prend en compte leurs préoccupations, soulignent les auteurs de l'enquête.

>> Lire aussi: Travail au noir: un tiers des entreprises de moins de deux ans sont frondeuses

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2014 à 19:58 :
Qu'est-ce qu'ils sont forts ces socialistes ...mais aussi les politiciens de droite
a écrit le 31/07/2014 à 19:16 :
Et cela vous étonne ? Mais vous avez voulu cette politique en 2012!
Hé bien maintenant vous l'avez.........
Réponse de le 01/08/2014 à 6:48 :
Vous pensez qu'il y avait mieux face à Hollande...Les dernières élections c'était du pile ou face...On ne refait pas l'histoire une fois qu'elle est écrite.
a écrit le 31/07/2014 à 17:26 :
... et les 400 voleurs ... j'ai perdu ma santé, mon argent, et l'espoir !
a écrit le 31/07/2014 à 17:17 :
Le socialisme c'est le vol du fruit du travail des plus courageux au profit des moins courageux (et des copains). Un entrepreneur c'est un super courageux qui investit son argent, son énergie, son temps, sa santé.... Pour tout se faire piquer (et en plus se faire traiter de salaud..)
a écrit le 31/07/2014 à 17:10 :
des patrons de TPE pour l'Evangile. Beaucoup de patrons de TPE que je croise sont totalement à l'Ouest par rapport à leur entreprise et à l'économie en général. Le mien serait incapable de vous donner son chiffre d'affaires à fin juillet et si on l'interrogeait il dirait probablement qu'il est en baisse, alors qu'il est en hausse de 20%.
Réponse de le 31/07/2014 à 17:28 :
... et la marmotte met le chocolat dans le papier d'aluminium !!!!!!!!!!
Réponse de le 31/07/2014 à 17:31 :
il ne fait aucun doute que vous n’êtes pas à votre compte !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 01/08/2014 à 10:34 :
Vous êtes salarié et ....? Spécialiste intercommunal des patrons de TPE que vous croisez souvent ? Devenez patron (ce mot est malheureusement tellement négatif en France) et donner moi vos commentaires sur la réglementation sécurité , environnementale, Rh, ... Sur la motivation de certains employés.
a écrit le 31/07/2014 à 17:00 :
Le socialisme est au bout de sa route. La ruine en est l'aboutissement habituel. Hollande et son entourage symbolisent merveilleusement bien cette fin, cette déchéance. Le plus dur est à venir, à savoir l'appauvrissement brutal du pays, suite logique et inévitable de ce processus socialiste que Mitterrand a enclenché. Fonctionnaires, impôts, dettes.... C'est foutu....
a écrit le 31/07/2014 à 16:50 :
Une faille importante dans notre 'democratie': ne pas pouvoir licencier un président incompétent...
a écrit le 31/07/2014 à 16:11 :
le gouvernement ne réagit pas aux préoccupations des français surtout les petites entreprises et les commerces de proximité. ILS ont de plus en plus de charges et le commerce diminue faute de pouvoir d'achat. Il faut réagir rapidement cela va mal finir.
a écrit le 31/07/2014 à 15:36 :
Ok mais Flamby lui a le moral, a quand le baromètre du moral de Flamby?
a écrit le 31/07/2014 à 13:54 :
Les pleureuses sont réparties.
a écrit le 31/07/2014 à 13:07 :
il suffit de discuter avec les gens pour savoir quelle heure il est... ca ne devrait pas trop tarder a derouiller

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :