Tapie n'aurait pas été escroqué par le Crédit Lyonnais

 |   |  373  mots
Bernard Tapie est mis en examen pour escroquerie en bande organisée dans le cadre de l'arbitrage l'opposant à l'Etat sur l'affaire de la vente d'Adidas.
Bernard Tapie est mis en examen pour escroquerie en bande organisée dans le cadre de l'arbitrage l'opposant à l'Etat sur l'affaire de la vente d'Adidas. (Crédits : reuters.com)
L'homme d'affaires a vivement réagi à la publication d'extraits d'un rapport de la brigade financière remettant en cause le fondement même de l'arbitrage visant à solder son contentieux avec la banque.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Tapie. Cette fois, un rapport de la brigade financière met en doute le fondement même du recours à la procédure d'arbitrage en juillet 2008, dans le contentieux qui opposait Bernard Tapie au Crédit Lyonnais dans la vente d'Adidas au début des années 1990. Ce qui avait conduit l'Etat, actionnaire du Crédit Lyonnais à l'époque des faits, à indemniser l'homme d'affaires à hauteur de 400 millions d'euros.

Or d'après ce rapport, l'homme d'affaires n'aurait pas été floué par la banque française. Ainsi selon les extraits de ce document divulgués par Le Monde:

"les faits ayant pu être établis par les investigations ne permettent pas de donner crédit à la thèse de M. Tapie et aux conclusions des arbitres".

Le bien-fondé de l'arbitrage

L'arbitrage ne serait donc pas fondé. Il fait d'ailleurs l'objet d'investigations pour "escroquerie en bande organisée" visant l'homme d'affaires et l'actuelle directrice générale du FMI Christine Lagarde, à l'époque ministre de l'Economie et des Finances.

Les juges en charge de l'enquête n'avaient jusqu'alors pas remis en cause le bien-fondé de l'arbitrage. Ils soupçonnaient surtout une collusion entre l'un des juges arbitraux, et Bernard Tapie.

L'homme d'affaires reprochait au Crédit Lyonnais d'avoir mis en place des sociétés off-shore afin de lui racheter Adidas... En clair, la banque aurait racheté l'entreprise qu'elle était chargée de vendre, à des conditions peu favorables pour son propriétaire.

Mais pour les policiers de la brigade financière:

"M. Tapie avait été pleinement associé aux opérations". Enfin, le rapport affirme que le conseil du plaignant aurait produit devant la cour arbitrale "des documents non-conformes à la réalité (...), inexacts, voire mensongers".

"Ce ne sont pas les policiers qui font la justice"

Sur France Info, Bernard Tapie a commenté ce jeudi 11 septembre la divulgation du rapport de police:

"Ah ils ont dit ça les policiers? Je n'ai pas de réaction, les réactions, c'est les avocats qui les auront devant les juges. Ce ne sont pas les policiers qui font la justice. Le procès, il se fera sur des éléments de droit. Pas sur l'intox des policiers avec la complicité des journalistes".

________

>>> AUDITION DE BERNARD TAPIE

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2014 à 17:42 :
acte 1: tapie achète à crédit adidas. il emprunte au lcl avec l'appui de Mitterrand.le lcl prete sachant qu'il ne pourrait rembourser .
acte 2 :tapie de peut pas rembourser le lcl dis a tapie tu dois vendre ton bien . j ai un acheteur .un fond d investissement americain .... tu seras désendetté .acculé tapie accepte
acte 3 : le fond d investissement appartenait au lcl lui même mais ne l a pas a dit a tapie et revend aussi sec adidas à dreyfus avec un bénéfice record . c est ce qu'on appelle une escroquerie de la part de la banque prouvée par le fait qu'il avaient déjà l acheteur avant la saisie .
acte 4 : la droite au pouvoir décide de faire le ménage et de rendre a tapie les sous que le lcl lui a piqué .(des hommes de droite qui aident un homme centre gauche par pur humanisme ça se voit tous les jours . Soit ils se sont rendus compte que cette histoire allait couter à l’état des milliards et on proposé un arbitrage pour contenter tout le monde et limiter la casse ou et ils ont demandé un bakchich pour service rendu ,seul tapie pourrait le dire et je ne croit pas qu'ils le fera ). tapie prends 400 milions paye des impots
acte 5 :tapie a plein de sous et se dit pourquoi pas investir et pourquoi pas dans un journal incontournable du sud ( électorat de droite ).il faudrait pas que tapie revienne en politique . la on lui dit a tapie rends les sous qu'on t a donné impots compris il y a un risque de collusion dans l'arbitrage . la tapie dit mais les sous je les ai investi . tapie doit revendre nice matin - la provence .
to be continued ....
a écrit le 13/09/2014 à 11:57 :
Ne serait-il pas plus productif tant pour les politiciens, les journalistes et les commentateurs d'écouter l'audition de M. Bernard TAPIE par La Commission des finances, de l'économie générale et du plan de l'Assemblée nationale qui a aussi entendu les dirigeant d'alors du Crédit Lyonnais?
L'opinion publique n'est mobilisée que par l'incompréhension de l'affaire et la distorsion démagogique qui est exploitée par les opposants. Ce n'est que par la ténacité et l'énergie de M. Bernard TAPIE que cette affaire a révélé ce dont sont capables certaines institutions pour préserver leurs intérêts au détriment du citoyen.
a écrit le 13/09/2014 à 11:30 :
Jean Jaures disait: "Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots."
a écrit le 12/09/2014 à 20:21 :
Tiens un nouveau virage dans la gestion des commentaires de la tribune: on publie et puis ensuite on dépublie, pour donner une "couleur" aux commentaires? Il va se passer ce qui s'est passé il y a peu, la désertion du lectorat de ceux qui commentent (à l'époque parce qu'un commentaire sur 20 était publié).
a écrit le 12/09/2014 à 14:53 :
En France on aime les bandits au "grand coeur" et en plus on vote pour eux pourvu qu'ils alimentent notre pauvre quotidien de leurs frasques people.
a écrit le 12/09/2014 à 14:42 :
L'affaire Tapie contre CL, c'est une affaire entre un politicien de gauche et une banque publique (au début des années 90) gérée par le pouvoir socialiste.
Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer de manière rationelle quel intérêt Sarko et sa bande avaient à donner généreusement des millions à Tapie pour résoudre un problème créé par les socialistes eux-mêmes?
a écrit le 12/09/2014 à 12:35 :
... donc les juges étaient aussi dans le coup ?
Réponse de le 12/09/2014 à 14:12 :
quelque chose vous surprend?....on dirait....
a écrit le 12/09/2014 à 11:51 :
Qu'en pense feu M. Mitterand ?
De toute façon, la réaction de M. Tapie sur ce point précis est juste. Un rapport d'enquête de police est un élément d'un dossier judiciaire et n'est pas un jugement. Il ne peut pas être présenté comme la vérité vraie.
a écrit le 12/09/2014 à 11:40 :
TAPIE, SARKOZY,C.LAGARDE .... etc .... dans le cochon tout est bon !!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 12/09/2014 à 14:13 :
non! c'est bien vrai?......alors, là !
a écrit le 12/09/2014 à 9:43 :
Tapie, le fossoyeur de la plupart des entreprises qu'il racheté, qui a envoyé au chômage des milliers de travailleurs devrait être en prison. Vu le mal qu'il a fait, c'est même étonnant que rien de plus grave ne lui soit arrivé.
Réponse de le 12/09/2014 à 14:15 :
pfffft, croyez vous que TOUS ceux qui ont truandé sont en prison? y aurait même plus de place, si ça se trouve
a écrit le 12/09/2014 à 6:02 :
Voilà de nouvelles révélations qui tombent à pic. On commence à avoir l'habitude de cette machine socialiste. On est vraiment dans une république bananière. Bien sûr, cette nouvelle "affaire" finira en eau de boudin comme les autres. On prend les paris?
Réponse de le 12/09/2014 à 7:09 :
Savez vous ce qu'est une brigade financière. Le pb n'est pas une affaire de socialiste mais de savoir si le contribuable français a été volé ou pas de plus de 400 millions dont l'extravagant dédommagement moral. La république bannière française n'a pas de couleur politique puisqu'elle concerne la majorité des membres et partis avec les conseillers proches de nos incompétents et corrompus.
Réponse de le 13/09/2014 à 13:57 :
Une chose est certaine : les 100 milliards de francs que le CREDIT LYONNAIS a coûté aux contribuables français!
a écrit le 12/09/2014 à 2:25 :
En prison ou privé de ses biens !
a écrit le 11/09/2014 à 23:36 :
Bernard il s'en sort comme y veut demain , il rend l'argent et ça y est les doigts dans le nez !
a écrit le 11/09/2014 à 23:06 :
Tapie n'a qu'un seul désir : pouvoir à nouveau parler football avec Sarko dans les salons de l'Elysée. Comme au bon vieux temps....
a écrit le 11/09/2014 à 22:04 :
Encore une blague du pouvoir actuelle
Mais la justice est ...... Enfin c'est çe qu'il répète depuis 2ans
a écrit le 11/09/2014 à 21:38 :
Il ne serait pas honnête le nanar ???
Rires !!!!
a écrit le 11/09/2014 à 21:20 :
Tiens, des policiers qui ont le droit de réécrire des décisions de justice ? On n'a pas dû les prévenir de ce qu'ils risquent. Ou les études de droit ne sont plus ce qu'elles étaient...
Réponse de le 11/09/2014 à 22:22 :
Si Britannicus avait fait des études de droit, il ferait la différence entre l'arbitrage et la justice.
Réponse de le 12/09/2014 à 7:45 :
Allons Racine, ne vous laissez pas aller à écrire n'importe quoi : vous savez très bien qu'il y a eu des décisions de justice (Cour de Cassation) qui ont reconnu la matérialité de l'escroquerie, seul le montant de l'indemnisation faisait débat..
Réponse de le 12/09/2014 à 12:38 :
Vous avez raison. Donc la Justice était elle aussi dans le coup ?
Réponse de le 12/09/2014 à 14:17 :
Quoi donc?....La Justice ? avec une majuscule, bien entendu.....ah!ah! elle est bonne cette question....
a écrit le 11/09/2014 à 19:18 :
On va nous la ressortir jusqu'à quand ? Les jeux sont faits...trop tard; il fallait y penser avant !
Réponse de le 11/09/2014 à 23:24 :
Certains délits sont parfois quasiment imprescriptibles puisque la prescription commence à partir du moment ou le délit à été découvert. En matière financière, ca peut être des années après la commission de l'acte initial. Si les policiers sont capables d'étayer leur discours ca promet...
a écrit le 11/09/2014 à 19:12 :
Un grand garçon comme lui ? délégué à d autres , pour vendre x mds .Vous y croyez vraiment?
a écrit le 11/09/2014 à 19:07 :
Ha les années Mitterrand et les banques publique . Le bon vieux temps.
a écrit le 11/09/2014 à 19:01 :
Ca sent la désinformation à plein nez , cette enquête " policière " .....

Appamée
a écrit le 11/09/2014 à 18:28 :
tous ces crabes. Tapie, Lagarde, Sarzoky et les autres petits couteaux comme Azibert ou Copé. Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre.
Réponse de le 11/09/2014 à 22:26 :
une pensée pour nos camarades MM Nucci , pelat, boublil, emmanuelli, menucci ccahuzac, thevenot.....et j en passe
a écrit le 11/09/2014 à 18:25 :
Cette façon que les socialistes ont de réécrire l'histoire est honteuse, mais tellement dans la nature du matérialisme historique et dialectique. 22 ans de procédure pour aboutir à un "rapport de police" à l'emporte pièce. Ils se gardent bien de réécrire l'histoire des responsables socialistes jamais inquiétés de la faillite du Crédit Lyonnais qui a coûté 22 milliards aux français.
a écrit le 11/09/2014 à 18:12 :
Sarkozy la honte de la France !
a écrit le 11/09/2014 à 18:10 :
Encore un scandale Sarkozy, que honte pour la France mais surtout pour les contribuables !
a écrit le 11/09/2014 à 17:10 :
Heureusement qu'il reste quelques politiques dont François BAYROU pour essayer d'ouvrir les yeux des français toujours séduits par les beaux parleurs qui les escroquent.
Le retour de SARKOZY est une honte. A la mesure de la dérive de notre pays depuis 30 ans.
Réponse de le 11/09/2014 à 17:13 :
De retour avec les balkany soutenu par Cope oui c est a vomir
Réponse de le 11/09/2014 à 23:25 :
Malheureusement les électeurs votent pour celui qui ment le mieux et Bayrou n'est pas bon à ce jeu là.
a écrit le 11/09/2014 à 16:51 :
Si le Crédit Lyonnais n'avait pas racheté à l'époque (à la demande de Bernard Tapie) ses parts d'Adidas, celui-ci aurait fait faillite tout simplement. La banque lui a sauvé la peau mais il été assez retors pour faire croire ensuite qu'il avait été lésé par cette opération. Lisez le rapport de la commission parlementaire de l'époque c'est très instructif...
Réponse de le 11/09/2014 à 19:08 :
Exact ! Mais cela ne change pas l'existence des magouilles pas légales du Crédit Lyonnais dans cette affaire ...

Appamée
a écrit le 11/09/2014 à 16:34 :
une véritable haine du politique se dessine, et pas qu'un peut......on peut l'entendre ici et là, de gens très, très en colère, remontés, ne supportant plus tout cela... méfiance !
Réponse de le 12/09/2014 à 2:29 :
ou courage ...
a écrit le 11/09/2014 à 16:25 :
Bernard Tapie a-t-il profité induement de ce systême? on le saura peut-être un jour. mais qu'un Ministre, ou un Président, décident que la justice républicaine n'est pas assez bonne pour gérer un différent entre l'état et une personne physique, c'est assez choquant.. mais, on voit tout les jours pire..L'aribtrage est généralement mis en place pour des privés qui veulent laver leur linge sale en famille..
a écrit le 11/09/2014 à 16:10 :
Mr Tapie parle de justice et de droit....mais n a-t-il pas demandé un arbitrage hors des compétences de la justice qui lui avait donné tort.....demandons la restitutions des 400 millions qui devraient etre bloqués sur un compte et que la justice fasse son travail...si Mr Tapie a raison, il récupérera son argent avec les intérêts des sommes bloquées....
Réponse de le 11/09/2014 à 23:28 :
La Justice en France n'est plus qu'un étiquette, on est au même niveau qu'un pays en voie de développement, les tribunaux sont surchargés, il n'y a pas de moyen mais des nouvelles lois tous les jours ou presque et le personnel pense d'abord à sa carrière.Au boulot on commence à faire des contrats dont la juridiction compétence est hors de France car on sait qu'ici c'est mort.
Réponse de le 12/09/2014 à 12:43 :
Oui d'après certains il pourrait toucher jusqu'à 7 md d'euros mais il faudra encore attendre plusieurs années. Il sera peut être donc mort et ses ayant droit toucheront le pactol. C'est justement pour cette raison que l'arbitrage avait été choisi...
Réponse de le 12/09/2014 à 14:18 :
à GERBER ! d'entendre tout ça !!
a écrit le 11/09/2014 à 15:55 :
mais qu'est donc devenu ce Crédit Lyonnais ?
Réponse de le 12/09/2014 à 10:58 :
Voilà une bonne question. Le Crédit Lyonnais a été vendu par l'Etat et racheté par le Crédit Agricole en 2003. L'Etat a encaissé 23 milliards d'euros. Ce qui couvre largement les déboires de cette banque.
Réponse de le 12/09/2014 à 14:53 :
@MD2: vous laissez penser qu'en vendant le CL pour 23 milliards, l'Etat et le contribuable y ont gagné. Il faudrait prendre en compte le coût d'acquisition (combien l'Etat a-t-il payé lors de la nationalisation en 1982?), et les profits/pertes durant la période pendant laquelle l'Etat était aux commandes.
Vous avez les infos?
a écrit le 11/09/2014 à 15:10 :
Dont on se fout complètement.
PAr contre, il faudrait que les journalistes s'attaque à Ségolène Royal car sa spécialité depuis des années est de ne rien payer. Bref, une bonne copine de Thévenoud.
Réponse de le 11/09/2014 à 15:32 :
Sur quoi vous fondez vous pour affirmer cela?
Réponse de le 11/09/2014 à 15:56 :
Gérardc : A l’affaire au moment des présidentiel il y a 2 élections quand le fisc c'est aperçu qu'il payer moins d’impôt que leur femme de ménage et avait omis de déclarer leur maison secondaire enfin si a l'époque beaucoup moins que la valeur réel pour éviter.... ISF
Réponse de le 11/09/2014 à 17:27 :
Liree
Sur le site revolte exprime toi ,! La plainte de xavier kemlin est conforme au code penal et sur economie matin.fr le tres bon texte lettre ouverte à valerie trierweiler ,,
a écrit le 11/09/2014 à 14:47 :
1992: premier jugement avec une note de 135 millions d'euros! Commission d'arbitrage sous l'impulsion d'un certain Nicolas S: 403 millions d'euros en nouvelle addition soit 295 + 65 pour intérêts et + 45 millions pour LE préjudice personnel de TAPIE.Le tout régler rubis sur ongle par l'Etat donc avec notre pognon ou celui d'un emprunt d'Etat. C'est extraordinaire ce monde politique avec un Nanard plus bonasse que jamais..
a écrit le 11/09/2014 à 14:46 :
Eh beuh, pas demain qu'un(e) français(e) redevient Président(e) du FMI....
a écrit le 11/09/2014 à 14:43 :
Si les policiers étaient des financiers de haut vol, çà se saurait et ils ne seraient dans la police,policiers mais dans ll banque.
Alors, leur analyse, ça vaut ce que ça vaut!
Réponse de le 11/09/2014 à 14:54 :
Ce sont des spécialistes dans leur domaine...Un autre niveau que vous...
Réponse de le 11/09/2014 à 14:54 :
Personne ne ler demande d'êre des financiers de haut vol (sic) mais des enquêteurs
Et pour le coup on ne peut pas soupçonner la police d'être de gauche ni d'être manipulée par le gouvernement
Par contre que c'est arbitrage soit bidon (ou à tout le moins bidonné) semble vous être insupportable ... pourtant !
Réponse de le 11/09/2014 à 15:34 :
Brigade financière, nanar.
Réponse de le 11/09/2014 à 15:56 :
La B.F. n'a peut être pas l'heur de vous plaire. Néanmoins il est probable que son avis aura beaucoup plus de poids pour le justice (qui en fera ce qu'elle voudra) que le votre sur la question...
a écrit le 11/09/2014 à 14:29 :
nanar en colère ! ça va sci...
a écrit le 11/09/2014 à 14:28 :
Si le "système" veut retrouver de la crédibilité il suffit pour lui de résoudre ce vol organisé avec NANAR (français moyen gouailleur) . Le contribuable" moyen" demande une vraie justice n'hésitez pas.
a écrit le 11/09/2014 à 14:25 :
Ça c'est pour remonter jusqu'à Sarko. Le festival des affaires bidons continue. Lassant à force...
Réponse de le 11/09/2014 à 17:15 :
Vous êtes entré dans la secte SARKO à quel âge ? C'est la vierge à vos yeux ? Le "premier cercle UMP" une association de quartier de bénévoles versés dans l'humanitaire ?
a écrit le 11/09/2014 à 14:20 :
Franchement je ne sais pas ce qu'ils viennent nous prendre la tête avec leur histoire, tout est magouille et compagnie, du début a la fin. Tapie a profité du système et c'est bien pour lui car pour moi il a été meilleur que les autres.
Réponse de le 11/09/2014 à 15:28 :
Et bien non.. Si l'arbitrage est remis en cause.. Nanard peut ( et si j'etais a sa place ) se retournerai contre l'etat et exigerait la rouverture du dossier sur lequel il y a eu deja des decisions de justice en sa faveur, ce n'est plus 400 Millions mais 1,6 Millairds qui est en jeu. Il faut donc reprendre l'enquete au debut pour dire qu'il n'a pas été lésé, et donc qu'il ne peut y avoir de décision d'arbitrage. J'espère juste qu'ils savent ce qu'ils font et que ce n'est pas 1,6 Mds ( voir plus ) que l'etat donc nous devrions réglé au final...
Réponse de le 11/09/2014 à 15:53 :
Ah ! Coyote; pas besoin d'être grand clerc pour connaître votre bulletin de vote...
Sauf que la justice (ultime) en France s'était prononcé; en défaveur de votre idole. D'où l'empressement de certains serviles (y.c. dans les hautes sphères étatiques) à obtenir une procédure d'arbitrage...
Réponse de le 11/09/2014 à 19:06 :
Réponse à pm = Faux , il n'y a jamais eu de jugement définitif dans cette affaire , mais un renvoi pour un nouveau procès .Nouveau procès qui risquait de coûter très très cher à l'Etat .Le Crédit Lyonnais a coûté très cher aux Français en malversation diverses à cette époque ....

Appamée
Réponse de le 11/09/2014 à 19:35 :
Pas sur de comprendre à qui vous faites référence pour mon idole. Si l'arbitrage est cassé, alors il est toujours possible de rouvrir le dossier original. Et j'espère simplement que le cout a payé pour l'état ne sera pas plus elevé que ce qui a été payé. Et puis j'espère aussi que tous les politiques qui vont mettre une jurisprudence "de négligence" en place sont d'une extrème rigueur.. Ca pourrait se retourner contre eux... je n'ai pas de mal non plus a deviner qui est votre idole. Allez bon courage vous allez en avoir besoin. 2017 je m'en moque je ne serais plus concerné. Bye
Réponse de le 12/09/2014 à 12:46 :
Le coût pour l'état sera très probablement plus élevé. D'où le choix de l'arbitrage. Certains evoquent des sommes pouvant aller jusqu'à 7 md. Tapie sera probablement mort d'ici là et n'en profitera pas mais les français paieront la calamiteuse gestion socialiste.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :