Retrait de colis : La Poste mise sur les guichets automatiques

 |  | 321 mots
Lecture 2 min.
Le financement de ce système, de l'ordre de 50 millions d'euros, est pris en charge aux deux tiers par Neopost et à un tiers par Geopost.
Le financement de ce système, de l'ordre de 50 millions d'euros, est pris en charge aux deux tiers par Neopost et à un tiers par Geopost. (Crédits : reuters.com)
Les consignes automatiques Pickup Station sont actuellement proposées pour le retrait des colis Chronopost. Leurs horaires d'ouverture coïncident avec ceux des gares et des centres commerciaux. Les clients disposent de 3 jours pour récupérer leur colis.

La Poste accélère son automatisation. Le groupe a annoncé mardi 28 octobre qu'une centaine de consignes automatiques de retrait de colis allait être déployée dans cent gares SNCF en Île-de-France ainsi que dans certains centres commerciaux français avant la fin de l'année.

1.500 consignes d'ici fin 2016

Ce déploiement d'un système de consignes automatisées s'effectue dans le cadre du partenariat conclu en janvier dernier entre la société de distribution de colis Geopost, filiale du groupe La Poste, et le fournisseur d'équipements de traitement de courrier Neopost.

"La Poste a prévu d'installer 1.000 consignes Pickup Station d'ici fin 2016 dans des lieux de passage ou de forte fréquentation, tels les gares, les centres commerciaux, ou encore dans les points névralgiques des coeurs de villes denses", indique le communiqué.

Le financement de ce système, de l'ordre de 50 millions d'euros, est pris en charge aux deux tiers par Neopost et à un tiers par Geopost. Dans le même temps,  le fournisseur d'équipements de traitement de courrier installera 500 consignes similaires dans lesquelles plusieurs opérateurs pourront disposer de casiers destinés au retrait de colis.

Trois jours maximum pour récupérer un colis

À compter de ce jour, les consignes automatiques sont désormais proposées pour le retrait des colis Chronopost, leurs horaires d'ouverture coïncidant avec ceux des gares et des centres commerciaux. Il était déjà possible auparavant de se faire livrer via ces consignes (au nombre d'une dizaine en France, leur localisation est disponible ici) en passant par l'offre So Colissimo.

Les clients qui choisissent d'être livrés en consigne automatique reçoivent un code de retrait par courriel ou SMS pour les informer de l'arrivée du colis grâce auquel ils pourront ensuite ouvrir le casier correspondant. Ils ont la possibilité de récupérer leur colis dans un délai de trois jours ouvrés maximum.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/10/2014 à 13:30 :
Honnêtement je trouve grotesque de dépenser plusieurs dizaines de millions dans ce type de projet, d'après ce que je comprends : 50 millions pour démarrer sans compter la maintenance, la gestion quotidienne et les risques liés aux suspensions d’utilisations de ces casiers en cas de risque terroriste (risque permanent depuis bientôt 20 ans !) Alors que les commerçants (qui doivent par ailleurs être soutenus) peuvent réceptionner les colis des consommateurs, les particuliers qui le souhaitent pourraient également assurer la réception.
Encombrer l’espace public et notamment dans les gares ou le passage de personnes est important avec de casiers (pour rappel :ils sont interdits pour des raisons de sûreté dans de multiples lieux) ça n’a pas de sens !
a écrit le 29/10/2014 à 9:48 :
Tant qu'un salarié coutera plus cher que l'utilisation d'une machine nous ne nous en sortiront pas!
Réponse de le 30/10/2014 à 13:49 :
Les entreprises pourraient payer les employés dont l'emploi a été détruit par la rentabilité liée aux machines. Je m'explique une fois le coût du casier adsorbé, la rentabilité de ce dernier est maximale (moins évidement la maintenance...) donc ce gain devrait être partagé avec l’employé dont l'activité n'existe plus.
a écrit le 29/10/2014 à 9:16 :
Adieu le postier mal luné, impoli, crasseux, la puanteur des bureaux de poste, file d'attente interminable du en parti à la faible productivité du postier, les horaires soviétiques qui ne correspondent pas à la clientèle... Que du honneur ! vive les guichets automatiques vive la concurrence contre les administrations et entreprises publiques. Je vous dis que du bonheur !
a écrit le 29/10/2014 à 7:33 :
En allemagne ça existe depuis 15 ans.
a écrit le 29/10/2014 à 0:18 :
en france on a pas de pétrole mais on a des idées !
a écrit le 28/10/2014 à 20:13 :
Il faut taxer les machines... créateurs de chômeurs.
Réponse de le 28/10/2014 à 23:10 :
Sort de ce pseudo, "elu PS"!
Réponse de le 28/10/2014 à 23:10 :
Sort de ce pseudo, "elu PS"!
a écrit le 28/10/2014 à 20:04 :
Bonjour,
3 jours c'est beaucoup trop peu, 7 jours ce serait mieux, plus logique et bien plus utile.
Je comprends le besoin de rotation des casiers par la poste, néanmoins il faut revoir la copie. 3 jours c'est trop faible.
De plus étant donné qu'il s'agit de consignes automatisée. Une ouverture 24X7 serait bien plus logique.
Pour moi la copie est à revoir. L’intérêt est très faible au vue de l'organisation déployée pour ces consignes automatiques.
a écrit le 28/10/2014 à 18:16 :
Devrait etre étendu à tous les types de colis car actuellement perte de temps le samedi matin en agence.
a écrit le 28/10/2014 à 17:24 :
Donc cette nouvelle offre ne concerne que les Chronopost ??? Très utile...
Réponse de le 29/10/2014 à 8:32 :
Non pas seulement (cf texte : Il était déjà possible auparavant de se faire livrer via ces consignes (au nombre d'une dizaine en France, leur localisation est disponible ici) en passant par l'offre So Colissimo.)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :