Jean-Pierre Jouyet : démissionnera-démissionnera pas ?

 |   |  625  mots
(Crédits : reuters.com)
Alors que la droite réclame la démission du numéro 2 de l'Elysée et très proche de François Hollande, l'Elysée calme le jeu et exclut tout départ de son secrétaire général.

Drôle de 11 novembre 2014. Pour le centenaire de la Grande Guerre, François Hollande a mis un bémol à sa frénésie commémoratrice. En pleine tourmente de l'affaire Fillon-Jouyet, le chef de l'Etat a dû affronter un nouvel affront public : un avion portant la banderole « www.Hollande-démission » a perturbé la cérémonie d'inauguration du mémorial de Notre-Dame-de-Lorette consacré à la seconde guerre mondiale.

Le président de la République n'a pas prononcé un mot sur l'affaire qui fragilise son ami et secrétaire général de l'Elysée depuis les révélations du livre des deux journalistes du Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme (Sarkozy s'est tuer »). Concentré sur les cérémonies du 11 Novembre, il a inauguré le site Internet du Grand mémorial permettant de consulter les registres et parcours des soldats de la première Guerre mondiale, reçu les lauréats du concours des « Petits artistes de la mémoire », assisté à la traditionnelle cérémonie militaire à l'Arc de Triomphe et s'est rendu à la nécropole de Notre-Dame de Lorette, dans le Nord-Pas-de-Calais.

Même volonté de réduire la pression de la part du Premier ministre. « Nous sommes dans un jour de commémoration et donc de respect. Il faut s'abstenir de tout commentaire et de toute polémique (...) Aujourd'hui, c'est le rassemblement qui doit s'imposer », a insisté Manuel Valls sur France 2, fustigeant « les débats qui abaissent le niveau politique » et « n'intéressent pas nos compatriotes ». Alors que la séance des questions au gouvernement promet un rude combat mercredi après-midi, le locataire de Matignon a appelé « au respect de la justice, des hommes et des Français ».

Alors qu'à droite, les appels se sont multipliés pour exiger la démission de Jean-Pierre Jouyet, que même le modéré François Bayrou juge « inéluctable », à l'Elysée, on écarte fermement l'éventualité d'un départ du secrétaire général, qui "n'a commis aucune faute". Ami proche de François Hollande depuis l'Ena et le service militaire, Jean-Pierre Jouyet, connu pour ses nombreuses gaffes de communication (il avait annoncé avant Hollande la nomination de Jean-Marc Ayrault en 2012...) s'est mis dans de beaux draps en laissant enregistrer les propos tenus devant les deux journalistes du Monde. Des propos qui raconteraient par le menu le déjeuner qu'il a eu le 24 juin avec François Fillon et un de ses anciens collaborateurs, Antoine Gosset-Grainville. devenu avocat. L'ex Premier ministre aurait selon Jouyet demandé à l'Elysée de « taper vite » et d'accélérer les procédures judiciaires visant Nicolas Sarkozy pour éviter son retour, a raconté Jean-Pierre Jouyet.

Problème, le secrétaire général a d'abord imprudemment démenti ses propos, publiés en préface du livre de Davet et de Lhomme, avant de les confirmer, bien forcé vu l'enregistrement, déclenchant une tempête politique. François Fillon qui envisage de porter plainte pour diffamation contre les deux journalistes du Monde, a accusé Jean-Pierre Jouyet de « mensonge ». Mais, au-delà du cas Jouyet, c'est bien l'avenir politique de François Fillon qui s'est brutalement assombri, devant cette accusation de trahison de son propre camp.

Lors d'un meeting à Caen dans le cadre de sa campagne pour la présidence de l'UMP, Nicolas Sarkozy, se posant en victime, a accusé le pouvoir de "mensonge" et "de donner le sentiment de vouloir instrumentaliser en permanence la justice". "Je ne polémiquerai avec aucun membre de ma famille politique (...) Je ne céderai à aucune provocation (...) J'ai choisi d'ignorer cette marée de boue", a déclaré l'ex-président, qui sort plutôt renforcé de cette séquence, même s'il a encore à affronter une dizaine de procédures judiciaires en cours...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2014 à 22:40 :
perso je me fiche de savoir ce qu'il fera ! et je dis être lasse des polémiques des Médias ...
que veut on cacher ? qui sert on ? J ATTENDS COMME BEAUCOUP D AUTRES FRANCAIS D AVOIR DE VRAIS INFOS INTERESSANTES ET ENRICHISSANTES ; UN REVE ?
a écrit le 12/11/2014 à 16:46 :
Que des petits personnages autour du pouvoir et resto blabla fausses et demi vraies confidences ainsi va la politique hautement correcte de nos gouvernants. Du niveau d'un majordome. Le journal le Monde va devoir licencier les licencieux.
a écrit le 12/11/2014 à 13:45 :
Selon le célèbre adage ya pas d'fumée sans feu, l'UMP est inondée de fumées âcres, les plus à plaindre sont les militants qui ont payé leurs cotisation pour vivre une telle inondation d'affaires brûlantes ;
a écrit le 12/11/2014 à 13:21 :
Les journalistes avaient déjà l'info et ils n'ont fait que la vérifier auprès de Jp jouyet qui n'a pas démenti ...soit il a vu l'occasion de semer la zizanie à droite mais sans en mesurer les conséquences pour lui même (visiblement, c'est plausible .. Vu son côté gaffeur..) soit il n'a pas osé contredire l'autre source des deux journalistes...reste à trouver dans ce cas la personne que jouyet ose pas contredire.
Quelle que soit la solution, c'est du grand n'importe quoi ! Quel amateurisme, les pieds nickelés .
Comme si le secrétaire général de l'Elysée n'avait pas autre chose à faire que de déjeuner avec des journalistes ou avec f Fillon ( dans des endroits publics en plus )pour discuter de choses aussi nulles. Quel niveau ! Et on nous dit que c'est l'élite...François Mitterrand doit se retourner dans sa tombe ! Quand à de Gaulle..!
a écrit le 12/11/2014 à 12:12 :
Je m'interroge sur la pratique déontologique des deux journalistes du Monde qui proclament que seule l'info les intéresse. Et s'ils s'étaient fait manipulés par Jouyet?
Ils ne disposent pas de preuves que Jouyet leur a dit la vérité mais ils publient sans vérifier. C'est un problème.
a écrit le 12/11/2014 à 12:11 :
Je m'interroge sur la pratique déontologique des deux journalistes du Monde qui proclament que seule l'info les intéresse. Et s'ils s'étaient fait manipulés par Jouyet?
Ils ne disposent pas de preuves que Jouyet leur a dit la vérité mais ils publient sans vérifier. C'est un problème.
a écrit le 12/11/2014 à 12:05 :
Cette histoire de la banderole et une profonde insulte à la mémoire des millions de Français qui sont mort au combat.

Qui sont ces gens qui crachent sur la mémoire? Qui sont ces gens qui méprisent la nation pour défendre leurs petits intérêts politiques?
a écrit le 12/11/2014 à 11:57 :
la soupe est trop bonne à la cantine du palais.De toutes façons s'il démissionne il sera vite recasé .Ce genre de personnage qui retourne sa veste façon Lucky Luke et qui mange à tous les râteliers n'a aucun scrupule.
Vive la ripoublique!
a écrit le 12/11/2014 à 11:29 :
LE FEULLETON CONTINUE ? A QUANT LE PROCHAIN EPISODE???
a écrit le 12/11/2014 à 11:26 :
qui avait organisé cette entrevue et qui a payer l’addition

CERTAINEMENT FILLON ( vous savez bien qu'il déteste SARKO a 300%) DONC qui ment

la même chose a eu lieu juste avant les municipales, (BISMUTH) ou le droite a encore et encore vous faire passer leurs affaires pourries sur le dos de ceux au pouvoir ? par des tour de passe passe

« Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce que personne n’y comprenne rien. » Cette citation prêtée à Charles Pasqua, maître en stratégie de diversion,
Réponse de le 12/11/2014 à 13:34 :
On peut se demander à qui profite le crime!!!!!on sait que François Fillon a été ridiculisé et sous l'emprise de Nicolas Sarkozy pendant 5 ans !!!il a la réputation d'être un taiseux mais peut être prend t -il sa revanche ? et après tout il a le droit de ne pas vouloir cautionner toutes les dettes de l'UMP!!!!
a écrit le 12/11/2014 à 11:15 :
MAIS NON, VOYONS.............En France, dans le domaine politique , en particulier, TOUT EST PERMIS !!!!!! Tant que nous ne modifierons pas, en profondeur, nos Institutions et mode de fonctionnement, nous resterons les derniers de la classe et la risée de la Planète !
a écrit le 12/11/2014 à 10:23 :
Affligeant : nous bassiner avec de pareilles intrigues : une fois de plus la démonstration de la nullité de cette classe politique professionnelle : de belles paroles, place à ma carrière, et basta l'intérêt du pays...
a écrit le 12/11/2014 à 10:17 :
Si on comprend bien, le dépassement des comptes de campagne de M. Sarkhozy et Bygmalion sont donc des inventions du PS.
Réponse de le 12/11/2014 à 11:28 :
PERSONNEL de 400 000. € Pour dépassement de frais de campagne 2012

Pour mémoire : "La loi du 6 novembre 1962 relative à l’élection du Président de la République ignore les partis politiques. Elle ne connaît que les candidats. Son article 3 § 2 énonce ainsi que le plafond des dépenses électorales prévu par l’article L 52-11 du code électoral s’applique à « chacun des candidats » présents au second tour. Il ajoute que l’obligation de dépôt du compte de campagne s’impose à « tous les candidats ». Cette terminologie est parfaitement logique, car le droit français n’impose pas d’avoir le soutien d’un parti politique pour se présenter aux élections présidentielles. Un citoyen isolé, mû par sa seule conviction, peut parfaitement se porter candidat'

prévu par l’article L 52-11 du code électoral s’applique à « chacun des candidats » présents au second tour. Il ajoute que l’obligation de dépôt du compte de campagne s’impose à « tous les candidats ». Cette terminologie est parfaitement logique, car le droit français n’impose pas d’avoir le soutien d’un parti politique pour se présenter aux élections présidentielles. Un citoyen isolé, mû par sa seule conviction, peut parfaitement se porter candidat'
l'élection du Président de la République. II est porté à 18,3 millions d'euros pour chacun des candidats présents au second tour.

al.6) Dans tous les cas où un dépassement du plafond des dépenses électorales est constaté, la commission fixe une somme, égale au montant du dépassement, que le candidat est tenu de verser au Trésor public. Cette somme est recouvrée comme les créances de l'État étrangères à l'impôt et au domaine.
a écrit le 12/11/2014 à 10:16 :
décidément...après les articles bidonnés sur les pseudos attaques à l'arme chimique d'Assad, qui se sont par la suite être avérées organisées par les Djihadistes et tout ces micmacs avec l’opposition... ce journal a perdu toute crédibilité ! juste un outil de manipulation politique...
a écrit le 12/11/2014 à 9:37 :
mauvaise guerre droite gauche nous enfonce de plus en plus . ça risque .. de mal fini.....
a écrit le 12/11/2014 à 9:37 :
on s'en fou des coup tordu de la politique il faut que certain journalistes arrete de remuer la phange pour un vrai faux scoop ce qui compte ce sont des reformes en profondeur de l'etat et de la vie des francais quitte a bousculer le rond rond dela vie depuis plus de trente ans malgre tout le peuple avance plus vite que les enarques planques dans les bureau de l'etat
a écrit le 12/11/2014 à 9:34 :
De cette sombre affaire, il fau en retenir que le mensonge de Jouyet est certainement à la hauteur du mensonge de Fillon ;
Jouyet a maladroitement voulu essayer de protéger Fillon, et Gosset-Grainville avocat sortit de son obligation de réserve en bon valet de Fillon vient ajouter sa graine de mensonge en plus.
In finé, c'est la profession des avocats qui se trouve mêlée à ce triste repas
a écrit le 12/11/2014 à 9:23 :
le mémorial de Notre Dame de Lorette est consacré à la première guerre mondiale, pas à la seconde !
faites un peu attention à ce que vous écrivez.
a écrit le 12/11/2014 à 9:17 :
c'est bien simple au cour de ce repas,ils ont parlé des vendanges prometteuses de 2014 (très délicat la cueillette du petit Sarkozy), de la recette fabuleuse de la tarte aux pommes de Jean Pierre (un gros amateur en tambouille) et du dernier Grand Prix Francois étant un inconditionnel des grosses bagnoles de course (il aime tout ce qui va vite Francois). D ailleurs Francois avait pas l'air en forme, très gris...pas beaucoup plus que d'habitude en fait.
a écrit le 12/11/2014 à 8:28 :
La connerie à ce point là, moi, je dis que ça devient gênant !
Audiard
a écrit le 12/11/2014 à 8:28 :
Un commentaire d'un ponte PS: Jouyet n'a pas vraiment menti; s'il avait inventé le contenu de la réunin, là oui, mais le mensonge sur le démenti de son démenti, ce n'est pas un vrai mensonge .... A ce degré, on croit rêver. On retrouve M. Sapin expliquant sans aucune retenue que nous étions à un millimètre de l'inversion de la courbe du chômage ... Un degré de plus dans la décrédibilisation...
a écrit le 12/11/2014 à 7:45 :
Pas "démission" mais "licenciement" : quand on a de telles responsabilités, on ne déjeune pas en présence de journalistes, et on n'accepte pas de se faire enregistrer à l'occasion de ce déjeuner. C'est une faute professionnelle grave.
a écrit le 12/11/2014 à 7:04 :
Marre de ces journalistes qui se prennent pour Zorro. La déontologie et le professionnalisme ne pèsent pas lourd face aux opportunités de faire le "Buzz". Ces pseudo-journalistes ont prêtés des paroles à Francois Fillon sur les dires d'un secrétaire général de l'Elysée qui retourne sa veste (un coup avec Sarko, un coup avec Hollande) au gré des vents et ils ne vérifient même pas leurs informations auprès du seul témoin du fameux repas, qui vient de réfuter publiquement leurs affirmations. Un peu de professionnalisme svp et arrêtez de prendre les français pour des cons!
Réponse de le 12/11/2014 à 9:21 :
Parfaitement ! Quand des journalistes d'un journal soi-disant sérieux s'abaissent à enregistrer des bouts de conversations à l'insu de leur interlocuteur, on se demande où reste un semblant d'éthique professionnelle !
a écrit le 12/11/2014 à 0:11 :
Pauvre France...
a écrit le 12/11/2014 à 0:07 :
Tout le monde s'en fout. Combien de chomeurs ou d'impot en moins en fonction de cette affaire? Zéro. C'est de la turlutte pour policard, pour figurer dans les journaux et pour que les journalistes aient quelque chose à se mettre sous la dent pendant qu'on attend tous que Hollande dégage.
Réponse de le 12/11/2014 à 9:18 :
Et oui vous avez raison. Ce flan d'affaire Fillon, l'annonce d'Hollande sur les JO et des pseudo réfomes sociétales et institutionnel... Tout ça n'est fait que pour nous faire oublier qu'il y a 5M de chômeurs, que l'état dépense 57% du PIB tous les ans et que nos chers politiques de tous bords n'ont absolument aucune solution crédible et de long terme. Et ça arrange bien nos journalistes qui du coup ont quelque chose à faire défiler pendant des heures sur les chaines d'info en continu...
a écrit le 11/11/2014 à 23:53 :
Ça changerait quoi? Tous ces gens sont insignifiants. Depuis qu'Hollande et sa bande sont arrivés, ce pays n'a plus de sens et plus d'espoir. Ce type a ravagé le moral de cette vieille nation qui ne sait plus ce qu'elle est. Jouyet, c'est un bonhomme qui vit aux crochets des contribuables écrasés et méprisés. Point. C'est tout.
a écrit le 11/11/2014 à 23:42 :
On s'en fou ca n'intéresse que les journalistes
a écrit le 11/11/2014 à 23:23 :
la cabale vient du château qui a manipulé les 2 journalistes du Monde qui écrivent un bouquin sur les ennuis judiciaires de Sarkosy à paraître sou peu . Le déjeuner avec Fillon a bien été organisé à la demande de Jouyet en accord indispensable de son patron !...
Réponse de le 12/11/2014 à 0:10 :
Vous y étiez?
a écrit le 11/11/2014 à 23:16 :
Rien à cirer de ces peoples.
a écrit le 11/11/2014 à 21:43 :
C'est du niveau de Closer ce truc je ne comprends meme pas le sujet. C'est l'histoire d'un type qui aurait dit a une autre, qu'un troisieme aurait la toto de papa.
Réponse de le 12/11/2014 à 9:21 :
Et oui, mais ça fera 70 heures d'antennes sur les Itélé/BFM/LCI.
C'est aussi la découverte ahurie du fait que les politiques complotent les uns contre les autres... AAAAH BON ? C'est vraiment le scoop de l'année.
a écrit le 11/11/2014 à 21:00 :
Avec la plus grande consternation, nous avons a constater que les ennemis co-sanguins au sein de l'UMP ne sont pas disposés à signer l'armistice entre politocards.
a écrit le 11/11/2014 à 21:00 :
Et Fillon ? démissionnera ?
a écrit le 11/11/2014 à 20:55 :
Quel était l'intérêt de ce repas soit-disant à la demande de Jouyet s'ils n'ont pas parlé de politique? Parler du Top 14 ou de la Ligue 1? Ca ne parait pas bien crédible que ce soit à la demande de l'Elysée et donc de FH qu'on fasse un repas pour parler de la pluie et du beau temps
a écrit le 11/11/2014 à 20:54 :
Et pendant ce temps là; les réformes douloureuses pour nous doivent passer... Encore une nouvelle façon de détourner l'attention des Français et pour quelque chose que les citoyens n'ont rien à faire...
a écrit le 11/11/2014 à 20:35 :
Bof ...
a écrit le 11/11/2014 à 20:19 :
Mentir pose un problème de confiance avec les français. Dans les pays nordiques, la question de sa démission ne se poserait même pas. Sur le fond, le reproche d'accélérer la justice n'a rien d'honteux. L'inverse serait autrement plus grave.
Réponse de le 12/11/2014 à 9:57 :
Que pense les étrangers de notre France avec ces scandales !
a écrit le 11/11/2014 à 20:03 :
Démission ? Pourquoi pas le retour de la place de grève...

Franchement un peu de sérieux on parle de quoi ? d'hypothétique propos tenu sur le coin d'une table entre 2 coups de rouge et rapporter par deux "journalistes" qui l'on sorti d'une bande que personne n'a écouté en entier ?

Vraiment c'est n'importe quoi cette affaire...
Réponse de le 11/11/2014 à 20:56 :
Bien oui; si lui démissionne alors, les autres comme Sarkozy, Chirac, Fillon, Copé et bientôt la gauche (car on apprendra leurs magouilles dans quelques années après qu'ils aient perdu l'élection en 2017) de tous ceux qui ont participé et sont dans les magouilles... Au moins ça aurait le mérite de faire du vide...
a écrit le 11/11/2014 à 20:02 :
Il me semble néanmoins qu'il faille remercier un politique de vouloir accélérer le long cours de la Justice.
Là, c'est pas tous les jours que ça arrive... C'est même surprenant.
Et globalement, l'UMP arrive toujours à me surprendre. Jusqu'où iront-ils..??
Réponse de le 12/11/2014 à 12:01 :
attendons de voir la suite ! jusqu'où ira aussi le PS ?
a écrit le 11/11/2014 à 19:48 :
Comment un pays comme la France, qui a rayonné pendant des siècles qui a eu des femmes et des hommes qui ont donné leur vie, qui a donné des femmes et des hommes de sciences, des écrivains presque uniques dans le monde par la qualité de leurs œuvres par leur nombre, une multitude d’artistes, des patrons et salariés de tout premier plan, est pue descendre aussi bas car ce n’est pas le pb de M. Fillon ou de M. Juillet qui nagent dans la médiocrité mais tous nos hommes politiques y compris ceux qui se complaisent dans le moi je suis un pur!!!!! M. Sarkozy, M. Hollande pour ne citer que les deux saltimbanques de la politiques les plus emblématiques de la médiocrité, les plus médiatiques actuellement mais je n’oublie pas les deuxièmes couteaux dits jeunes mais tellement vieux, tellement ringards par leur discours leur comportement, le langage du mensonge de la vanité….., un copié collé des anciens, à l’UMPPSFNUDIVETSFdG cette clique car aucun autre mot ne peut les positionner sont la honte de ce pays, la honte de la mémoire de ceux qui ont fait ce pays. Alors vous qui dites aimer la France la respecter , si cela est vrai mais j’en doute, vous n’avez qu’une issue quitter la politique car vous n’êtes pas digne de servir cette grande nation que vous avez défigurée pour certains depuis 40 ans pour d’ autres depuis quelques années. L’histoire reconnaitra qu’enfin devant leur médiocrité les politiciens français en place en 2014 ont quitté ces fauteuils auxquels ils s’ accrochent principalement par l’aisance financière qu’ils procurent sans la contre partie que le citoyen attend de leur part SERVIR LA FRANCE.
Réponse de le 11/11/2014 à 22:44 :
Troll FN
a écrit le 11/11/2014 à 19:45 :
Je recherche mon ami
a écrit le 11/11/2014 à 19:43 :
C'est bon pour la presse, ça fait vendre du papier... Ce papier qui, il fût un temps servait à se "torcher" dans la cabane au fond du jardin. On avait ainsi la satisfaction de renvoyer en même temps le contenant et le contenu là où sont leur place. Au passage, ça faisait mal au "c.l", mais à l'époque, déjà, les impôts et autres tracasseries étaient passés par là... on commençait à en prendre l'habitude...
Réponse de le 12/11/2014 à 10:24 :
mdr
a écrit le 11/11/2014 à 19:40 :
Tout ceci est bien écœurant. Alors que le pays poursuit son déclin accéléré, de vrais débats de fond devraient au contraire avoir lieu, les vraies questions pour sortir de l’impasse devraient être posées, comme ici par ex. : upr.fr/conferences/qui-gouverne-la-france. Et pourtant nous avons toujours ce spectacle consternant de personnages médiocres faisant en priorité carrière, n’ayant plus aucune prise sur la réalité péniblement vécue par la plupart d’entre nous.
a écrit le 11/11/2014 à 19:27 :
Il y a 2 versions avec 1 enregistrement audio donc 1 mensonge
A ce niveau de responsabilité c'est inacceptable = DEMISSION
a écrit le 11/11/2014 à 19:24 :
le tritre de la Tribune est le suivant : Jean-Pierre Jouyet : démissionnera-démissionnera pas ?
la réponse au titre pourrait être la suivante : Françaois FILLON est poussé à la démission de l'UMP très troublée par le torrent de boue déversée par Fillon, Raffarin, Lemaire, Wauquiez, Morano etc ...
Réponse de le 11/11/2014 à 22:27 :
le boulevard s élargie pour MARINE
Réponse de le 11/11/2014 à 22:45 :
Ou pour Juppé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :