Semaine de Noël : plusieurs grèves sous le sapin

 |   |  864  mots
Les urgentistes, qui dénoncent des conditions d'exercice de la profession pénibles, seront en grève illimitée à partir de lundi.
Les urgentistes, qui dénoncent des conditions d'exercice de la profession pénibles, seront en grève illimitée à partir de lundi. (Crédits : REUTERS/Kham)
Comme souvent, la fin de l'année est le moment propice pour les revendications, notamment salariales, dans divers secteurs. Cette année, celui des transports et celui de la santé sont particulièrement affectés.

Il vaut mieux ne pas attraper la grippe et la gastroentérite pendant les fêtes de Noël: le monde médical sera en grève toute la semaine, à commencer par les urgentistes dès lundi 22 décembre, suivis par les généralistes, puis les spécialistes. Et la fin d'année est aussi l'occasion de revendications, notamment salariales, dans d'autres secteurs, notamment dans celui des transports.

  • Les urgentistes, qui dénoncent des conditions d'exercice de la profession pénibles, seront en grève illimitée à partir de lundi. Ils souhaitent une réduction du temps de travail à 48 heures hebdomadaires, contre une soixantaine actuellement, ainsi que la valorisation de leurs heures supplémentaires et l'harmonisation des rémunérations pour les gardes. L'Association des médecins urgentistes de France (Amuf), à l'origine du mouvement avec la CGT-Médecins, table sur un taux de "80% de grévistes". L'impact devrait toutefois être limité: les urgentistes peuvent être assignés et, surtout, la grève ne consistera qu'à porter un "badge".
  • Les choses risquent en revanche de se compliquer mardi, puisque les généralistes libéraux sont invités par leurs principaux syndicats à fermer leurs cabinets et à faire la grève des gardes jusqu'au 31 décembre. Ils dénoncent le projet de loi Santé porté par Marisol Touraine, qui doit être examiné début 2015 au Parlement et conduira, selon eux, à une "étatisation insupportable" de la médecine qui va bénéficier au secteur public. L'ampleur du mouvement social reste tout de même difficile à évaluer, car les médecins libéraux ne sont pas obligés de déposer des préavis de grève.
  • Mercredi, la puissante Confédération des syndicats médicaux français (CSMF, généralistes et spécialistes) entre dans le mouvement, en appelant à la grève jusqu'au 31 décembre. D'autres syndicats de spécialistes, comme les cardiologues, radiologues ou pédiatres, invitent à garder porte close sur la même période. Dans le collimateur des médecins, certains points du projet de loi Santé, comme la possibilité pour les pharmaciens de vacciner les patients ou la généralisation du tiers payant d'ici 2017 (dispense d'avance de frais), dont les contraintes techniques font craindre des retards de paiement. L'ensemble des syndicats représentatifs des généralistes demandent par ailleurs à l'unisson une revalorisation de leur consultation à 25 euros, contre 23 actuellement.
  • Le mécontentement ne faiblira pas en 2015, car la fédération des cliniques et hôpitaux privés (FHP), opposée au projet de loi Santé, appelle les cliniques à une grève illimitée à partir du 5 janvier. Dans un entretien publié lundi par Le Parisien /Aujourd'hui en France, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, se dit néanmoins "confiante mais vigilante" en ce qui concerne le nécessaire accueil des patients durant la grève. Au ministère, on assure que les précautions nécessaires sont déjà prises au niveau des Agences régionales de santé (ARS) pour réquisitionner les médecins en fonction des besoins.
  • Les salariés du site de vente en ligne Amazon sont pour leur part appelés par la CGT à faire grève lundi sur l'ensemble des sites logistique du géant de la vente en ligne. "Nous avons appelé à la grève d'une part sur les salaires et d'autre part sur la durée de la pause", indique Sébastien Boissonnet, délégué syndical central CGT.
    Sollicité par l'AFP, Amazon a assuré qu'il n'y aura pas d'impact sur son activité. Il suffit en effet à Amazon d'appuyer "sur un clic pour que les colis partent ailleurs", souligne également Sébastien Boissonnet: les livraisons seront alors juste un peu plus longues.
  • Deux syndicats du transporteur de fonds Brink's France, qui emploie près de 5.500 personnes dans l'Hexagone, appellent également les salariés à une grève illimitée à partir de lundi. La Fédération nationale des chauffeurs routiers (FNCR) et l'Unsa (non représentatif) exigent notamment "une augmentation de 150 euros bruts pour tous les salariés". Le mouvement devrait être davantage suivi dans le Sud-Ouest et le Grand-Ouest, notamment en Bretagne, selon la FNCR.
  • Les deux syndicats d'hôtesses et stewards de la compagnie EasyJet en France ont également annoncé une grève pour les 25 et 26 décembre, qui va contraindre la direction à annuler des vols. Le SNPNC-FO (majoritaire) et l'Unac réclament une meilleure gestion des plannings, une plus grande participation aux bénéfices et la mise en place d'un contrat de prévoyance. Aucun vol n'étant programmé le jour de Noël, le mouvement social devrait "affecter moins de la moitié des vols" le 26 décembre, selon la compagnie. "Dès lundi, on va préventivement annuler un certain nombre de vols pour pouvoir transférer les passagers, qu'ils puissent se réorganiser", a précisé à l'AFP François Bacchetta, directeur général d'EasyJet France. Les prévisions de trafic pour la journée du 26 décembre seront connues mercredi prochain.
  • Enfin, depuis vendredi 19 décembre, les touristes visitant la tour Eiffel ne peuvent pas acheter de souvenirs dans ses boutiques: ses employés sont en grève et réclament de meilleurs salaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/12/2014 à 15:49 :
Hè Hè pas de commentaire pour dire que pour une fois les fonctionnaires ne sont pas en grève.....et oui en france le secteur privé fait plus la grève que le secteur public mais on en parle moins
a écrit le 22/12/2014 à 15:26 :
C'est surtout Sapin qui va se faire enguirlander, il est là pour ça!
a écrit le 22/12/2014 à 11:41 :
on n' a jamais connu une telle chienlit sous SARKOSY; Vivement 2017 !!!!!
Réponse de le 22/12/2014 à 11:53 :
faites ns connaître les idées "des droites ? car on s'y perd " qui seraient innovantes ,car les vieilles rengaines qui sentent le rance.....!!!!!
Réponse de le 22/12/2014 à 16:19 :
C'est pas sur les idées qu'ils vont se faire élire lol
a écrit le 22/12/2014 à 10:48 :
ceux qui font gréve sont peut-être bien les mm qui râlent lorsque les pilotes d'avions ou les conducteurs de trains font gréve lors des départs en vacance .
a écrit le 22/12/2014 à 10:16 :
il est temps que le peuple se réveille et j'espère que ce n'est qu'un début.
Réponse de le 22/12/2014 à 10:49 :
et pour quoi faire????
Réponse de le 22/12/2014 à 15:47 :
Le peuple tarte à la crème des simplets

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :