Formation professionnelle : le compte personnel en service

 |   |  488  mots
Alors que le DIF ne pouvait être mis en oeuvre qu'à l'initiative de l'employeur, les formations au titre du CPF seront initiées uniquement par le titulaire du compte, qui ne devra consulter son entreprise que s'il souhaite effectuer sa formation pendant son temps de travail.
Alors que le DIF ne pouvait être mis en oeuvre qu'à l'initiative de l'employeur, les formations au titre du CPF seront initiées uniquement par le titulaire du compte, qui ne devra consulter son entreprise que s'il souhaite effectuer sa formation pendant son temps de travail. (Crédits : reuters.com)
Tout salarié ou demandeur d'emploi peut désormais ouvrir son compte personnel de formation (CPF), qui remplace le droit individuel à la formation (DIF). Il lui permettra de cumuler jusqu'à 150 heures, utilisables jusqu'à la retraite.

Journée capitale pour la formation professionnelle en France. A partir de ce lundi 5 janvier, chaque actif français, salarié ou demandeur d'emploi, peut en effet activer sur le site www.moncompteformation.gouv.fr son compte personnel de formation (CPF), qui succède au droit individuel à la formation (DIF).

Il pourra y cumuler toutes les heures de formation acquises, qui seront utilisables jusqu'à la retraite, y compris en période de chômage, ainsi que savoir à quelles formations il peut prétendre.

Jusqu'à 150 heures de formation

Mesure clé de la réforme du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle, le dispositif permet d'engranger jusqu'à 150 heures de formation. Pendant les cinq premières années, tout salarié à temps plein pourra accumuler 24 heures de formation par an. Une fois les 120 heures acquises, 12 heures par an pourront être acquises, jusqu'à atteindre les 150 heures, soit en deux ans et demi pour un temps plein.

Pour cette première année d'entrée en fonction, l'enregistrement des heures de formation acquises au titre du DIF devra être effectué par les titulaires du compte. Ceux-ci doivent recevoir de leurs employeurs, avant le 31 janvier 2015, un décompte de leurs heures DIF acquises et non consommées via une attestation ou sur leur fiche de paie.

Les formations préalablement sélectionnées par les partenaires sociaux

Jusqu'à présent le DIF, qui pouvait atteindre 120 heures en six ans, ne pouvait être mis en oeuvre qu'à l'initiative de l'employeur. En outre, la formation était généralement entreprise en dehors du temps de travail, sauf disposition contraire.

Les formations au titre du CPF seront en revanche initiées uniquement par le titulaire du compte, qui ne devra consulter son entreprise que s'il souhaite effectuer sa formation pendant son temps de travail. Il ne pourra désormais choisir que les formations répertoriées sur son compte personnel. Celles-ci, préalablement sélectionnées par les partenaires sociaux, auront pour caractéristiques de donner lieu à un titre, un certificat ou un diplôme et d'être en lien avec les besoins du marché du travail.

76% des actifs n'ont jamais utilisé leur DIF

Le cas des chômeurs ne disposant pas d'heures de DIF et se retrouvant donc avec un CPF vide fait actuellement l'objet d'une négociation entre partenaires sociaux sur la possibilité d'abonder leurs comptes en heures de formation. Dans ce cadre, le Medef a proposé que soit accordé un crédit de 100 heures aux demandeurs d'emploi ayant un projet de formation.

D'après un sondage en ligne Opinionway pour l'Afpa, premier organisme de formation professionnelle, 76% des actifs interrogés ont déclaré ne pas avoir utilisé leur DIF au cours de leur vie professionnelle, tandis que 51% affirmaient ne pas avoir entendu parler du CPF. Sur les 2.034 actifs interrogés entre le 23 septembre et le 27 octobre 2014, 69% ont dit ne pas avoir suivi de formation professionnelle dispensée par un organisme de formation au cours des 12 derniers mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2015 à 17:16 :
A part de donner des formations bidons de chefaillons,ou des cours d anglais a la femme de ménage qui se fera virer au bout d un an,une usine a gaz emmanché par le patronat et les syndicats!
a écrit le 05/01/2015 à 13:37 :
Remarque : le gouvernement se gargarise de grande déclaration affirmant que le CICE bla bla bla, le pacte de responsabilité bla bla bla, ... bref : soit disant les charges baissent pour les employeurs !! Ah ah ah, la bonne blague ! Les employeurs devront cotiser pour ce CPF sans en tirer le moindre avantage !
Pire : une obligation de plus, qui plus est inapplicable : informer les salariés via les fiches de paie avant le 31 janvier 2015... nos prochaines fiches de paie sont le 5 février !! Encore le choc de simplification à l'œuvre !!
Pour achever le tout : les formations accessibles au CPF sont inaccessibles à la plupart des salariés car d'un niveau trop élevé !!
Et quand on vous met en formation accessible un BTS (normalement réalisable en 2 ans d formation, c'est à dire environ 3000heures... au rythme de 150h par tranche de 5 ans, le BTS sera achevé dans... 20 ans !! (et encore, si entre chaque temps de formation, le niveau n'est pas retombé !!
La réalité, c'est que le CPF est plein de bons sentiments, mais dans les faits, c'est une usine à gaz qui ne sert qu'à la vantardise des politiques et... à cacher l'inefficacité de cette réforme !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :