Dieudonné comparaîtra en justice pour apologie du terrorisme

 |   |  283  mots
Il s'agit de la deuxième enquête pour apologie du terrorisme lancée contre Dieudonné.
Il s'agit de la deuxième enquête pour apologie du terrorisme lancée contre Dieudonné. (Crédits : Reuters)
Dieudonné M'bala M'bala a été interpellé à 7 heures à son domicile, mercredi. Il est visé par une enquête pour avoir dit, dimanche, jour de la marche républicaine, se sentir "Charlie Coulibaly". Il sera convoqué à "une audience ultérieure".

Publié le 14/01/2015 à 09:49. Mis à jour le 15/01/2015 à 11:35.

L'enquête lancée par le parquet de Paris contre "l'humoriste provocateur" Dieudonné pour "apologie du terrorisme" s'accélère. Dieudonné a été placé en garde à vue, mercredi 14 janvier, après avoir été interpellé, à 7 heures, à son domicile dans l'Eure-et-Loire, selon une source judiciaire citée par l'AFP, confirmant une information d'i-Télé. Dieudonné avait également annoncé son interpellation en publiant à 8 heures des photos sur son compte Facebook officiel.

Il devra comparaître en justice. Le parquet de Paris a décidé de convoquer Dieudonné "à une audience ultérieure" à l'issue de sa garde à vue, en cours d'achèvement mercredi en début de soirée, a annoncé une source judiciaire à l'AFP.

Dieudonné disait se sentir "Charlie Coulibaly"

Le "polémiste" était entendu en garde à vue pour avoir dit sur Facebook, dimanche 14 février, jour de la grande marche Républicaine qui a rassemblé près de 4 millions de personnes, se sentir "Charlie Coulibaly", en référence à Amedy Coulibaly qui a tué une policière à Montrouge et quatre personnes dans une épicerie casher de Paris. Le message a été supprimé depuis.

Le ministère de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'était indigné des propos de Dieudonné, parlant "d'abjection" et annonçant avoir "donné des instructions à la direction juridique et des libertés publiques du ministère de l'Intérieur pour examiner immédiatement la suite qui peut être examinée en droit".

Il s'agit de la deuxième enquête pour apologie du terrorisme lancée contre Dieudonné. Le parquet de Paris avait été saisi en septembre 2014, suite à la diffusion d'une vidéo où le polémiste ironisait sur la décapitation du journaliste James Foley par l'Etat islamique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/01/2015 à 20:39 :
Je me sens Charlie coulibaly signifiait : je me sens comme charlie alors qu on me traite comme coulibaly. Un sentiment personnel qu’il a voulu partager en rentrant de la marche du 11 janvier.
Ce n'était pas une apologie du terrorisme ni une réjouissance de l'assassinat de 17 personnes (notamment de tignous qu'il connaissait pour avoir collaborer avec lui en 2002). C'était une grosse bourde et en rien une provocation. C'est d'ailleurs pour cela qu'il a tout de suite retirer ce tweet ; si non il l'aurait assumé comme il a toujours assumé ses provocations.
Lorsqu'on a compris cela chacun (et notamment chaque journaliste) est seul avec sa conscience...
a écrit le 16/01/2015 à 10:49 :
continuez comme ça les justiciers de tous poils, il va terminer lapidé par les femens, ou crucifié par les rabbis jacob. ça devient du n'importe quoi ce pays à oeillères.
a écrit le 16/01/2015 à 9:57 :
A force de vouloir interdire la parole du citoyen par des lois , on quitte tout doucement l'espace démocratique .
a écrit le 16/01/2015 à 9:51 :
M R DIEUDONE EST UN ARTISTE QUI A CHOISI LA POLEMIQUE POUR FAIRE FRUCTIFIER SONT FONT DE COMMERCE? SI LES JOURNALISTES LUI FERAIS MOIS DE BUB ONT L OUBLIERAIS POINT BARRE? CECI EST VALABLE POUR TOUS LES POLEMISTES ? QUE L ON VOIE SUR LES RESEAUX SOCIAUX???
a écrit le 15/01/2015 à 17:48 :
Nous sommes de ceux qui ne connaissions pas du tout Dieudonné avant que Valls se vautre dans la publicité, et 99% es enfants de France ignoraient l’existence même de Dieudonné.
Il est très choquant de voir que c'est Valls et ses amis qui font du prosélytisme de Dieudonné et de ses idées contestables.
Il devient indispensable que le Parquet engage des poursuite contre Valls et ses amis quels qu'ils soient.
Réponse de le 15/01/2015 à 18:38 :
Et sur la base de quel article de loi ? Si vous voulez porter plainte, allez y...
a écrit le 15/01/2015 à 17:05 :
Apologie de crime contre l’humanité le lendemain du massacre de 1150 musulmans Egyptiens. Qui a dit ? “le coran c’est de la merde et ca n’arrête pas les balles”.
Liberté d’expression non ?
Réponse de le 15/01/2015 à 20:47 :
Le dessin n'était pas une apologie du crime puisqu'il ne soutenait pas le crime, ne le défendait pas. Le dessin montrait un croyant tué et qui pensait que sa religion l'aurait protégé de la mort.
a écrit le 15/01/2015 à 15:59 :
Que faut il penser des déclarations de Laurent Fabius dans le journal le Monde en 2012 au sujet d'Al Nosra en Syrie? en France, tujours la même histoire de l'oeil, de la paille et de la poutre.
Réponse de le 15/01/2015 à 20:53 :
En 2013 L Fabius a souhaité faire inscrire Al Nosra comme organisation terroriste (Le Monde) je n'ai pas trouvé de trace pour 2012. Merci de mettre le lien vers l'article du monde dont vous parlez.
a écrit le 15/01/2015 à 14:20 :
L'acharnement de ce gouvernement contre cet artiste a fait sa grande notoriété. Ce n'est pas innocent. Il sert de faire-valoir à Valls qui revêt le costume du défenseur des valeurs républicaines contre le monstre. Le PS aime bien jouer avec le FN aussi. On fait du bruit, on prend des postures. C'est du théâtre. On se fout du monde. Dieudo et Valls, c'est un couple durable.
a écrit le 15/01/2015 à 14:19 :
Je mange une religieuse par semaine... Est-ce blasphématoire ?
Réponse de le 16/01/2015 à 0:41 :
Que vous la mangiez, ça va...
Si vous la violez, je dis pas...
Mais si vous la voilez ! C'est au delà du blasphème ! du jihadisme !
a écrit le 15/01/2015 à 14:15 :
La publication Der Sturmer, éditée par Julius Streicher ont choisi de se moquer des croyances profondément ancrées dans les consciences d’un peuple souffrant et méprisé ; de dégrader, rabaisser, insulter et humilier leur croyance à l’heure de leur épreuve, alors que le monde qu'ils avaient connu se désintégrait tout autour d'eux .
Ca ne vous rappelle rien?
a écrit le 15/01/2015 à 14:05 :
Sait on seulement ce qu'il voulait dire ? Voulait-il dire que les deux sont des victimes de l'islamisme en qqsorte ? Qu'ils ont été "brainwashé" et qu'on a profité de leur désarrois ? Ou était-ce un appel au terrorisme ? Je ne sais pas mais sur si peu de mot, c'est de l'interpretation. Et si par malheur Vals a raison, il lui fait plus de bien que de mal à Dieudonné en lui faisant un tel pub... On ferait mieux de se concentrer sur les complices que de creer des feux pour nous divertir des vrais sujets
a écrit le 15/01/2015 à 13:47 :
Dieudonné n'avait de public qu'un microcosme d'une poignée de gens;
Soyons lucides,
c'est le gouvernement Valls les politicards godillots et une grande partie de la presse qui ont diffusé ses propos,
ce qui de facto établit sans contestation que le gouvernement Valls et les politicards godillots font le prosélytisme de Dieudonné. Ils doivent tous être jugés en Correctionnelle.
Réponse de le 15/01/2015 à 16:00 :
Moi j'en étais partisan, plus maintenant
a écrit le 15/01/2015 à 13:24 :
Il voulait dire : "je me sens traité comme Coulibaly". On est dans l'interprétation pure. On ne juge pas sur des interprétations sauf en pays totalitaire. Tesson a dit et répété: "le problème c'est les musulmans". Veux-t-il dire par là que la solution est dans l'expulsion des musulmans? Il y a matière a interprétation ! Que fait la justice de la République ?????
a écrit le 15/01/2015 à 13:14 :
Un article sur le drame de Charlie Hebdo de Saïd BOUAMAMA.
L’occultation totale des causes
« Nous avons deux poids et deux mesures : nous approuvons, pour une idée, un système, un intérêt, un homme, ce que nous blâmons pour une autre idée, un autre système, un autre intérêt, un autre homme. »Chateaubriand - Mémoires d'outre-tombe
Ne pas prendre en compte les causalités profondes et immédiates, isoler les conséquences du contexte qui les fait émerger et ne pas inscrire un événement aussi violent dans la généalogie des facteurs qui l’ont rendu possible condamne, au mieux, à la tétanie, au pire, à une logique de guerre civile. Aujourd’hui, personne dans les médias n’aborde les causes réelles ou potentielles. Pourquoi est-il possible qu’un tel attentat se produise à Paris aujourd’hui ? Comme le souligne Sophie Wahnich, il existe « un usage fasciste des émotions politiques de la foule » dont le seul antidote est le « nouage possible des émotions et de la raison ».
Ce que nous vivons aujourd’hui est ce cantonnement des discours médiatiques et politiques dominants à la seule émotion, en occultant totalement l’analyse réelle et concrète. Toute tentative d’analyse réelle de la situation, telle qu’elle est, ou toute analyse tentant de proposer une autre explication que celle fournie par les médias et la classe politique, devient une apologie de l’attentat.
Les facteurs internationaux se conjuguent à des facteurs internes à la société française. La France est une des puissances les plus en guerre sur la planète. De l’Irak à la Syrie, en passant par la Libye et l’Afghanistan pour le pétrole, du Mali à la Centrafrique, en passant par le Congo pour les minerais stratégiques. La maîtrise des matières premières la cause principale des ingérences, interventions et guerres contemporaines. Le sociologue Thierry Brugvin dénombre 57 conflits majeurs sur 45 territoires. Officiellement, le départ pour la guerre contre une nation adverse est toujours légitimé par des mobiles vertueux : défense de la liberté, démocratie, justice… Dans les faits, les guerres permettent de contrôler économiquement un pays. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, le discours de légitimation des guerres s’est construit essentiellement sur le « danger islamiste » contribuant au développement d’une islamophobie à grande échelle au sein des principales puissances occidentales, que les rapports officiels eux-mêmes sont contraints de constater.
En France l’islamophobie d’État, propulsée par la loi sur le foulard en 2004 et entretenue depuis régulièrement (discours sur les révoltes des quartiers populaires en 2005, loi sur le niqab, « débat » sur l’identité nationale, circulaire Chatel et exclusion des mères voilées des sorties scolaires, harcèlement des lycéennes en jupes longues, interdiction des manifestations de soutien au peuple palestinien, etc.).
Il faut maintenant souligner que ce climat islamophobe n’a été confronté à aucune réponse par les forces politiques se réclamant des classes populaires. Plus grave, un consensus très large s’est fait jour à plusieurs reprises, au prétexte de défendre la « laïcité ». De l’extrême-droite à une partie importante de l’extrême gauche, les mêmes arguments ont été avancés, les mêmes clivages ont été construits, les mêmes conséquences ont été produites.
Le résultat n’est rien d’autre que l’enracinement encore plus profond des islamalgames, l’approfondissement d’un clivage au sein des classes populaires, la fragilisation encore plus grande des digues antiracistes déjà fragilisées, et des violences concrètes ou symboliques exercées contre les musulmans et les musulmanes. Ce résultat peut se décrire, comme le propose Raphaël Liogier, comme la diffusion, dans une partie importante de la société, du « mythe de l’islamisation » débouchant sur la tendance à constituer une « obsession collective ». Ce facteur interne d’une islamophobie banalisée a des effets décuplés dans le contexte de fragilisation économique, sociale et politique générale des classes populaires aujourd’hui.
Ce facteur interne d’une islamophobie banalisée a des effets décuplés dans le contexte de fragilisation économique, sociale et politique générale des classes populaires aujourd’hui. La paupérisation et la précarisation massive sont devenues insoutenables dans les quartiers populaires. Il en découle des rapports sociaux marqués par une violence grandissante contre soi et contre les proches. A cela, se combinent le déclassement d’une part importante des classes moyennes, ainsi que la peur du déclassement pour ceux chez qui tout va encore bien mais qui ne sont pas « bien nés ». Ceux-là, se sentant en danger, disposent alors d’une cible consensuelle déjà toute désignée médiatiquement et politiquement comme légitime : le musulman ou la musulmane.
L’ instrumentalisation dans l’injonction permanente des musulmans réels ou supposés à se justifier pour des actes qu’ils n’ont pas commis, et/ou à se démarquer des auteurs de l’attentat.
Cette mise en accusation permanente est humiliante. Il n’est venu à l’idée de personne d’exiger de tous les chrétiens réels ou supposés une condamnation lorsque le Norvégien Anders Behring Breivik a assassiné 77 personnes en juillet 2011 en se revendiquant de l’islamophobie et du nationalisme.
a écrit le 15/01/2015 à 13:09 :
A tous ceux qui n'ont pas compris et prennent la défense de ce personnage dégoulinanr de haine : il se sent sans doute Charlie parce qu'il se remplit les poches grâce à la liberté d'expression. Mais il se sent certainement Coulibali parce qu'il se réjouit de meurtres de juifs. Moi je suis athée et je vomis toute personne qui place un prophète ou un dieu, quel qu'il soit, au-dessus du respect de l'autre.
Réponse de le 15/01/2015 à 13:44 :
N'importe quoi, encore un qui juge un homme en se fondant uniquement sur ce qu'en disent les médias... Dieudonné a dit à de multiples reprises qu'il n'avait rien contre les juifs du quotidien mais contre les sionistes extrêmistes. Et quand il dit se sentir aussi Coulibaly, il entend par là qu'il a été et est toujours traité comme un terroriste. C'est aussi simple que ça
a écrit le 15/01/2015 à 12:16 :
A Ceux qui font semblant de se voiler la face, je rappelle que la différence entre Charlie hebdo et dieudo, est que Charlie traite de la même façon (même mieux) et aussi souvent ( même beaucoup moins) l islam que toutes les autres religions ou opinions. Si dieudonne veut la paix qu il change de registre et travaille à la concorde, même en restant grinçant, ce serait un très beau symbole.
a écrit le 15/01/2015 à 11:27 :
Vive la Couli-M'baly-berté d'expression ici...
a écrit le 15/01/2015 à 11:19 :
Bonjour,
Pourquoi ne pas regarder au Yémen la manière dont on fait l'"apologie d'acte terroriste" ? Là-bas, ce n'est pas en disant "se sentir Kouachi Coulibaly"...
Cordialement,
Miré
a écrit le 15/01/2015 à 5:14 :
Dieudonné a bien décelé l'hypocrisie de l'état. Tour comme les caricatures de Charlie Hebdo, son commentaire visait à choquer. L'état se fou de la religion. Cependant, le commentaire se Dieudonné choquait ses représentants. Bien que l'état ne l'ait pas tué, il a utilisé son monopole de la coercition afin de taire sa liberté d'expression. L'état et les groupes finançant les partis politiques sont la plus grande menace se la liberté d'expression.

Personnellement, je trouve dégueulasse et déplacée ce que Dieudonné a dit. Par contre, les vrais défenseurs de la liberté d'expression sont ceux qui se battent afin que leurs adversaires idéologiques puissent s'exprimer llibrement.
a écrit le 14/01/2015 à 21:49 :
Toute la presse écrite, radiophonique et télévisée rabâche à longueur de journée, aux heures d'écoute des enfants, des adolescents, les termes employés par Dieudonné, qui à l'origine étaient confinés au microcosme très très limité de Dieudonné,
alors in finé,
si toute la presse écrite, radiophonique et télévisée n'est pas poursuivie, c'est que les termes sont de facto banalisés ;
En laissant la Presse faire n'importe quoi sans les poursuivre, les Pouvoirs Publics sont purement IRRESPONSABLES et se discréditent, font la preuve de leur inconsistance et se ridiculisent.
a écrit le 14/01/2015 à 20:41 :
L'islam interdit le terrorisme et interdit aussi sont apologie.
a écrit le 14/01/2015 à 20:39 :
Selon l'islam les caricatures de Mouhamed sont aussi blasphématoires que celles de Jésus.
Coran s2 v136
"nous ne faisons aucune distinction entre les prophète"

Le Prophète Mouhamed a dit :
"ne me préférez pas un autre prophète ni a aucun autre d'ailleurs.

Selon les savants de l'islam, si un musulman veut faire part de son indignation pour les caricatures,
il doit le faire dans le respect des lois du pays dans lequel il se trouve,
et il doit parler des caricatures de TOUS les prophètes et pas seulement de celles de Mouhamed.

Enfin, les savants du conseil permanent de la recherche sur l'islam basé a la Mecque, condamnent les terroristes "islamiste" a la peine de mort.
a écrit le 14/01/2015 à 19:40 :
Donc, les noms des dictateurs reçus en grandes pompes en France et reconnus pour leurs implications présent et passé dans le terrorisme international, ne doivent plus être évoqués dans les conversations ?
a écrit le 14/01/2015 à 17:05 :
En fait j'ai compris: "Il faut faire l'apologie de ceux qui plaisent aux gouvernants". La France se ridiculise une fois de plus.
On laisse circuler des assassins avec des armes plein les bras mais on envoie une escouade pour un clown qui ne fait rire que lui.et ses proches. Toute la police recherchait une femme alors qu'il suffisait de demander aux renseignements Turcs.
Messieurs les policiers des pays étrangers, merci de nous dire qui va attaquer la prochaine fois et où? Parce que chez nous, ils sont trop occupés avec Dieudonné....
a écrit le 14/01/2015 à 15:22 :
comprends pas trop le titre de l'article :"comment Dieudonné utilise Facebook pour mobiliser ses soutiens" n'a t'on pas utilisé Tweeter pour mobiliser les français contre la barbarie ? (cf: #JeSuisCharlie)
a écrit le 14/01/2015 à 15:01 :
VRAIMENT UN BOUC EMISSAIRE;; ET CE MATIN L'l'inculpation du gendarne qui à lancer la grenade sur le jihdiste vert de simens gendarme qui ne faisait que repondre aux coktels d'en face .nous refaisons l'erreur du laisser aller des banlieux
Réponse de le 15/01/2015 à 11:03 :
Que ne ferait le gouvernement pour se faire bien voir par les écolos? N'oubliez pas que nous votons dans 2 mois
a écrit le 14/01/2015 à 14:48 :
C'est Charlie(s) qu'ils ré-assassinent !
a écrit le 14/01/2015 à 14:38 :
Tous Charlie? La preuve que non. Même nos dirigeants les plus doués n'ont pas compris. Ou plutôt si, ils ont très bien compris que les français (de toute sensibilité) sont en attente, et donner Dieudonné en pâture aux nouveaux pseudo-Charlie c'est déjà entrer dans le concret d'un plan d'actions trop attendu après des années de laxisme.
Vous les avez vus a l'Assemblée chanter la Marseillaise. Touchant de voir nos élus, tous irréprochables, exemplaires, si proche de la vraie vie de citoyen ordinaire se fondrent dans un seul et même élan.
Certains risquent d'avoir mal aux fesses en ouvrant pour la première fois Charlie Hebdo.
a écrit le 14/01/2015 à 14:33 :
La presse ne fait pas l'apologie du crime c'est là toute la différence
Réponse de le 14/01/2015 à 15:15 :
Non, un journaliste oui !! Cf Philippe Tesson !! a t'il été inquiété pour cette appel au meurtre ?
Réponse de le 15/01/2015 à 11:05 :
Dieudonné non plus. Tout va bien.
a écrit le 14/01/2015 à 14:14 :
J'admire cette capacité qu'à la France à modifier la définition de liberté de pensée selon ce qui l'arrange. Alors là oui tu es libre de le dire ... Ah non ça par contre c'est pas bien tu n'es pas libre de le dire .. Ah bah là forcément c'est plus clair !
Réponse de le 15/01/2015 à 5:02 :
Exactement!
a écrit le 14/01/2015 à 13:38 :
Je suis obliger de me marrer quand je lis ce qui les commentaires considère d'être un idiot et nullité!! Il doit se marrer aussi!! Comme provocateur vous tombez tous dans le piège qu'il a amorce de temps en temps. Aussi je vois que de temps à autre les gens parle "content que la France l' accueil." mais c'est souvent l'endroit ou il (quiconque) trouve du travail et le pays il s'en foute. Comme certaines français à l’étranger.
Réponse de le 14/01/2015 à 14:14 :
On aimerait se marrer avec vous, mais le désordre , et c'est un euphémisme, de votre expression écrite, trahit un désordre de la pensée qui, sans être tout à fait inquiétant, permet mal d'en savourer les subtilités.
a écrit le 14/01/2015 à 13:33 :
Dieudonné ? ah oui, je me rappelle, c'est le type qui appelait à la libération de Youssouf Fofana en 2010. mais c'était pour "rire" non ???
a écrit le 14/01/2015 à 13:29 :
Acheter parfois plus de 100 charlie hebdo pour les revendrent au prix de 500, 1000, ou parfois 5000 euros c' est une sorte apologie du crime, ces gens là profitent des victimes et de la douleur des proches pour se faire du business, il faut impérativement que notre gouvernement sanctionne ces abus infames !!!!!
Réponse de le 14/01/2015 à 13:36 :
Acheter un charlie Hebdo à 500€ sur internet est une preuve de profonde bêtise. Il faut absolument que notre gouvernement sanctionne un tel niveau de crétinerie !!!
a écrit le 14/01/2015 à 13:20 :
Il doit être sévèrement sanctionné !!!! Et Mr Guy BEDOS , les journalistes minimisent ces propos qu' il a dit sur Charlie hebdo, il doit être également sanctionné, avec interdiction de faire des spectacles pendant 1 an !!!! Ce Mr était bien content que la France l' acceuil.
a écrit le 14/01/2015 à 13:11 :
Comprend pas ce gouvernement. Ils parlent d'union national mais exclu marine lepen( j'ai beau ne pas etre d'accord avec tout ce qu'elle dit, elle représente du monde quand même). Ils parlent de défendre la liberté d'expression mais interdisent le spectacle d'un "bouffon" qui provoque par ces paroles comme charlie hebdo le fait avec ces dessin. On n'a rien a envier à la russie des année 80.
Réponse de le 14/01/2015 à 13:33 :
Dieudonné a-t-il respecté la loi avec ses propos, oui ou non ? Si c'est non, il est poursuivi, je ne vois pas où est le problème.
Quant au clan Le Pen, je vous rappelle que son grand chef Jean Marie a déclaré que Charlie Hebdo était contraire "à la morale politique" et que c'est typiquement le genre de journaux qui seraient interdits sous un gouvernement FN, alors assumez les ordres de vos dirigeants et arrêtez de pleurer sur l'exclusion du FN puisque c'est ce que votre parti souhaite.
a écrit le 14/01/2015 à 13:11 :
Bonjour Gpt!
J'ai l'impression "M'a liberté de l'expression" est maintenant limité ;-) mais quand même:
Beaucoup de monde d'accord peut être mais vous laissez dire cela....WOW!!!!! On est parti pour quelques heures!
a écrit le 14/01/2015 à 12:38 :
Il n y a pas de liberté d expression en France. Il existe un droit à s exprimer, fortement encadre par la loi. La liberté d expression existe dans les pays anglo saxon (aux USA il n y a aucune restriction à ce que vous pouvez dire), mais malheureusement pas chez nous. La France est un pays arriere de ce point de vu.
Réponse de le 14/01/2015 à 12:56 :
Bonjour Gragol! dernier mot avant "Bon App'" Il y en y les Definitions a redéfinir en France.
Puis les questions a se poser sur "Egalité, Fraternité et Liberté!! n'est-ce pas??
a écrit le 14/01/2015 à 12:27 :
Au secours ! "Jusqu'où s'arrêteront-ils"?! Ça devient du délire, de la folie furieuse ! Quand Wolinsky, Cabu... sont encore chaud, quand des millions de gens défilent pour la liberté d'expression la plus débridée vouloir EMBASTILLER un bouffon pour, au retour de la grande messe du 11, avoir déclaré SE SENTIR "Charlie Coulibaly" ! Faut être fou ! Comme dirait Cohn-Bendit !
Apologie du terrorisme ! Faut vraiment chercher loin ! Aucune apologie n'en fera jamais autant pour le terrorisme que ces inconséquences cyniques dont nos politiques se rendent coupables. Car elles donnent l'impression que "force n'est qu'à la force", que "tout est bon", que nos proclamations, nos valeurs, nos "mobilisations" ne sont que de creuses hypocrisies, à géométrie variable, qu'elles sont du pipo cachant des mobiles hypocrites et inavouables, qu'elles sont méprisables, ne valent pas le papier sur lequel elles sont imprimées.
De Valls et Dieudonne le pire apologue n'est donc pas celui qu'on croit.
Qu'on veuille emprisonner Dieudonne pourquoi pas ; mais alors pour quelque chose de moins discutable, pour quelque chose de moins sujet à interprétation que cette déclaration. Pas pour ça ! Pas maintenant ! D'ailleurs on voit mal comment il n'en réchapperait pas (sauf à sortir encore de sous le boisseau un juriste qui arrange bien). Qu'il en réchappe on ricanera de nous, qu'il y reste on ricanera. C'est malvenu. Décidément Valls ne peut pas ne pas en faire trop.
Réponse de le 14/01/2015 à 12:51 :
Bien exprimé Teo. En ce moment il faut pas utiliser le Nom C.B n'est-ce pas?...plaisantrie!!!
Voila au choses Sérieux...Bon app' et bon courage Teo
a écrit le 14/01/2015 à 12:27 :
Le nom de famille "Coulibaly" va être dur a porter en France !!!
Réponse de le 15/01/2015 à 16:16 :
On devrait sans doute permettre de franciser les noms (pour ceux qui le veulent). Pour permettre une meilleure intégration. Ex Colie, Coly. Il me semble que ça a été fait aux USA par exemple. Ceux qui choisissent l'autre bord (des djihadistes) changent leur nom aussi.
a écrit le 14/01/2015 à 12:25 :
Si Dieudonné est dangereux pour ses fans, alors certaines personnalités médiatiques et politiques sont dangereuses pour toute la population.
a écrit le 14/01/2015 à 12:18 :
Donc par simple définition vous rajoutez les conditions!!!! Mot par mot....Liberté c'est quoi? d'Expression c'est quoi.
Dimanche a servi a quoi????? Soit vous avez la liberté soit vous n'avez pas puis dans ce cas "Changer la définition" et mettre "Freedom (Liberté) tant que je suis d'accord!!!!
a écrit le 14/01/2015 à 12:17 :
Un os a ronger pour expulser tout la haine accumulée ces dernier jours !!!
a écrit le 14/01/2015 à 12:08 :
Il ne faut pas confondre "liberté d'expression" et incitation à la haine, ce pauvre type respire la haine, l'aigreur et la folie.
Réponse de le 14/01/2015 à 12:22 :
Que Philippe Tesson lui respire la tolérance, honnêteté en appelant au MEURTRE d'une personne sur les ondes d'une radio nationale !!! a t'il été poursuivit pour ces propos ??
Ayez un peu de courage et répondez a cette question !!!
Réponse de le 14/01/2015 à 12:26 :
+1 Malheureusement beaucoup, à la lecture des commentaires, ne l'ont pas encore compris
Réponse de le 14/01/2015 à 12:29 :
Désolé JuJu mais vous pensez que ses caricatures de C.Hebdo de Mahomet incessant , les un après les autres n'ont pas étaient pour les Islamistes(Liberté de l'Expression) des
"liberté d'expression" et incitation à la haine. Je ne suis pas parti pris mais quand même "La Liberté est quoi.....avec ou sans conditions?
Réponse de le 14/01/2015 à 12:59 :
@Juju: Enfin un commentaire censé...
Réponse de le 15/01/2015 à 11:06 :
Et vous respirez l'avalage de propagande...
a écrit le 14/01/2015 à 12:03 :
Faux ! Le document qui a été publié ne dit absolument pas ce qui est dit ! Dieudoné aime provoquer et c'est son droit, mais si on détourne ça devient nettement plus grave !
Réponse de le 14/01/2015 à 12:41 :
Re Bonjour "sansdents"!!
Pour moi c'est un question ce qu'on peut dire et ce que on ne peut pas dire, c'est ses points qui mettre en question "LA LIBERTé". Détourné par qui et pourquoi?? Je n'ai pas trop compris!!
a écrit le 14/01/2015 à 12:01 :
Dimanche il y avait une manifestation pour "La Liberté de l'Expression". Cette phrase obligatoirement n'a pas de conditions, on peut dire c'est une définition!! Si on attache les conditions on a eu un manif qui n'a pas servir a grande chose DANS CE CONTEXTE!!.
Je ne suis pas pour un côté ou l'autre. Je fait "l'Avocat du Diable"!!
Charlie Hebdo...provocation ???
Dieudonné..........Libre a donner ses pensés:
"Dieudonné M'bala M'bala a été interpellé à 7 heures à son domicile. Il est visé par une enquête pour AVOIR DIT, dimanche, jour de la marche républicaine, se sentir "Charlie Coulibaly".
Réponse de le 14/01/2015 à 12:27 :
Et bien si il existe au moins une condition : pas d'incitation à la haine. Ca vous parait si difficile à comprendre ?
a écrit le 14/01/2015 à 12:00 :
La tribune a publié le courrier réel hier et JAMAIS il n'a été dit ce qui est écrit ! Provocateur ? évidement !!! mais là c'est clairement détourné pour justifier une haine totale contre lui, pas mal la liberté d'expression ! La justice sera face à sa première censure, attention à Valls !
a écrit le 14/01/2015 à 11:46 :
Il y a simplement 40 ans nous n'aurions pas plus parler de ce monsieur que des caricatures où des dessins de Charlie Hebdo mais nous n'avions pas l'islamisme en France.
Réponse de le 14/01/2015 à 12:13 :
Bonjour Sansdent....comme moi!!

Je suis Anglais et je suis venu en France il y a 44 ans et j'ai pris a partir du moment que je voulais...en tant que chef d'entreprise et mariage, critiquer la politique français....La Nationalité Française. Ma réponse a Sansdents est à cette époque j'ai été surpris par l'integration sans problèmes des Musulmans voire Islamistes. Il y a 40 cela EXISTAIENT...désolé...quelqu'un doit avoir des chiffres?? Qui est responsable pour Cette DEROUTE depuis?????
a écrit le 14/01/2015 à 11:41 :
Personnellement, je trouve que ses blagounettes sont du même niveau que celles de Hollande, mais bon, si on parle de liberté d'expression, y a-t-il deux poids, deux mesures ?
Réponse de le 14/01/2015 à 12:25 :
Ca fait bien longtemps qu'on a perdu espoir de vous voir réussir à faire la part des choses.
Réponse de le 14/01/2015 à 13:35 :
2 poids 2 mesures sous une certaine forme oui, puisqu'il y a ce qui est autorisé par la loi et ce qui ne l'est pas...
a écrit le 14/01/2015 à 11:39 :
C'est pas avec un gugusse comme ça que la société métisse française va se sentir bien et heureuse riche dans sa diversité.
"nous ne sommes pas Dieudonné !"
Réponse de le 16/01/2015 à 0:34 :
moi si, soutien total à Dieudo! #JeSuisDieudonné
a écrit le 14/01/2015 à 11:11 :
Dieu donné en pâture à la vindicte populaire, ma omet les règles de retenue et de bonne conduite de circonstances
a écrit le 14/01/2015 à 11:04 :
Apologie du terrorisme pour avoir dit qu'il est "Charlie Coulibaly" ? Serieusement ? Il y a quelque chose de pourri dans le royaume de France visiblement.
Réponse de le 14/01/2015 à 11:30 :
17 morts,ce n'est pas suffisant pour comprendre ? Des faibles d'esprits le suivent comme un gourou. Ce qu'il dit est pour ces personnes, la référence. Il doit être puni en tant que tel. La loi est valable pour tut le monde surtout durant ces périodes de hautes tensions.
a écrit le 14/01/2015 à 10:45 :
il y en a qui en dise trop certainement , mais aussi certains qui n'en disent pas assez ! une jeune fille 19 ans égorgée dans le 20 ème ardt Paris , elle s'ajoute à une longue liste de français agressés par armes blanches depuis plusieurs années .
Réponse de le 14/01/2015 à 10:53 :
Vous avez les pages faits divers de n'importe quel quotidien local pour alimenter votre gout du meutre à l'arme blanche.
Réponse de le 14/01/2015 à 11:35 :
Il ne faut pas tout mélanger. Ce qui est arrivé à cette jeune fille est affreux. Mais, cet article est consacré à l'appel à la violence d'une personne soit ne sait pas se contrôler soit fait effectivement l'apologie du terrorisme; Dans les deux cas, il est répréhensible. Comme c'est la seconde fois, il est fort à parier que c'est voulu.
a écrit le 14/01/2015 à 10:33 :
Les extrémistes religieux sont face à face, la République Vallsille.
a écrit le 14/01/2015 à 10:20 :
Coulibaly, n'est ce pas le meurtrier de Clarissa Jean-Philippe ?
Mr Dieudonné soutiendrait-il l'assassin d'une jeune femme noire ?
Réponse de le 14/01/2015 à 10:36 :
Se sentir "Charlie COULIBALY" c'est comme se sentir "Georges W. BEN LADEN". C'est de la pure rhétorique humoristique!
Réponse de le 14/01/2015 à 10:55 :
C'est en tout cas pour ça qu'il a été placé en GAV. Mais il essaye déjà de nous faire croire que c'est nous qui n'avons pas compris son trait d'humour. Par sa blague plus que maladroite il cautionne les actes commis la semaine dernière. Si il le nie c'est qu'il est encore plus stupide que je ne le pensais. Si au moins il reconnaissait qu'il ne raconte que de la m**de...
a écrit le 14/01/2015 à 10:19 :
ATTENTION ! .. j étais charlie , je suis maintenant classé comme terroriste ;o((
l ensemble des entretiens videos et bandes sonores ne sont plus accessible ! censuré pour crime de lèse-majesté avoir osé demander á la justice de clarifier le statut de première-dame ou première maitresse ou dernière cocue ... si c est ça les nouvelles lois valls alors .... bon courage á vous non ?
Réponse de le 14/01/2015 à 10:40 :
J'ai rien compris! ^^
a écrit le 14/01/2015 à 10:10 :
C'est l'Eure et Loir, la Loire est nettement plus au Sud.
Réponse de le 14/01/2015 à 16:31 :
Il y a des personnes qui confondent "Liberté d'expression" et les lois pénales !
La loi est écrite et punit le racisme, l'antisémitisme, l'apologie au terrorisme avec des amendes et des peines de prison ferme. La liberté d'expression s'arrête dès qu'il y a une loi donc ce n'est pas la peine de crier mais ou est ma liberté d'expression. Vous avez le droit de traiter quelqu'un de cocu, ce n'est pas interdit par la loi, mais si vous traitez une personne sur sa couleur de peau, c'est interdit pas la loi, essayer de ne pas tous confondre et dire n'importe quoi !
Réponse de le 15/01/2015 à 1:30 :
@CBO

Si vous traitez un notable de cocu, soyez certain qu'il vous traînera dans la boue pour "diffamation" et comme la justice est aveugle (tout en sachant reconnaître l'odeur de l'argent), vous paierez alors le prix fort pour votre insolence démocratique. La légalité c'est l'arme des truands en col blanc...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :