Manuel Valls lance sa prime d'activité, jusqu'à 1.400 euros de revenus

 |   |  410  mots
Manuel Valls veut fusionner le RSA activité et la prime pour l'emploi pour 2016.
Manuel Valls veut fusionner le RSA activité et la prime pour l'emploi pour 2016. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Le Premier ministre veut rénover les dispositifs d'incitation de reprise du travail en fusionnant la prime pour l'emploi et le RSA activité. Le nouveau dispositif doit être ouvert aux jeunes, tandis que le RSA n'est pas accessible au moins de 25 ans. Il concernera toutes les personnes reprenant une activité, jusqu'à 1,2 smic, soit 1.400 euros

Manuel Valls a annoncé mardi la fusion de la prime pour l'emploi (PPE) et du revenu social d'activité (RSA) en une "prime d'activité" de soutien aux travailleurs, plus simple, ouverte aux jeunes et qui incitera davantage au retour à l'emploi.

"C'est un dispositif simple, qui représentera (...) un gain systématique au moment de la reprise ou de l'augmentation d'activité, dès les premiers euros et jusqu'à 1,2 smic, soit 1.400 euros", a déclaré le Premier ministre, qui présentait la nouvelle feuille de route du Plan pluriannuel contre la pauvreté au ministère des Affaires sociales.

Un dispositif "incitatif"

Le chef du gouvernement a promis "un dispositif incitatif, un dispositif qui encourage et accompagne la reprise d'activité".

Qualifié d'usine à gaz, le dispositif actuel n'est utilisé que par une partie de ses bénéficiaires potentiels en raison de sa complexité et saupoudre, disent ses détracteurs, ses 4 milliards d'euros de crédit par an sur un public trop large.

Le montant de la prime d'activité, dotée d'une même enveloppe budgétaire, sera calculé sur la base de la situation et des revenus de la famille, payée mensuellement mais figée sur trois mois pour éviter les régularisations trop fréquentes.

Largement ouverte aux jeunes

La prime d'activité, mise en place au premier janvier 2016, sera, au contraire des anciens dispositifs, largement ouverte aux jeunes, a promis le chef du gouvernement. Les salariés de moins de 25 ans peuvent bénéficier pour l'heure de la prime pour l'emploi, appelée à disparaître en 2016, mais pas du "complément d'activité" du RSA.

"La prime d'activité sera ouverte aux jeunes travailleurs, et c'est un élément nouveau, de 18 à 25 ans, et les jeunes résidant chez leurs parents pourront bénéficier d'un droit autonome si leur famille a des revenus modestes", a dit Manuel Valls, qui a néanmoins laissé au Parlement le soin de définir tous les paramètres de cette allocation.

4 à 5 millions de personnes concernées

"Entre 4 et 5 millions d'actifs seront éligibles à cette nouvelle prime d'activité, dont (...) 700.000 à un million de jeunes", a indiqué le Premier ministre qui a aussi dit souhaiter une simplification d'autres allocations sociales.

"Il est également important de travailler à la création d'un minimum social simplifié, rénové, issu de la fusion du RSA socle et de l'Allocation spécifique de solidarité (ASS), servie aux chômeurs en fin de droits", a ajouté Manuel Valls, qui a dit attendre des propositions d'ici l'été.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2015 à 9:35 :
il va commencer par se servir, des petites enveloppes pour sa famille et ses copains et le reste ira en Espagne.
a écrit le 04/03/2015 à 8:41 :
c'est insuffisant et trop tardif pour influer sur les élections à venir .
Proposons tout de suite une prime exceptionnelle percevable dans le mois, aux plus pauvres, pour éviter des votes de rejet.
a écrit le 04/03/2015 à 8:19 :
une réforme que entendait depuis x années, mais comme toujours les râleurs, les aigris continuent encore et toujours à critiquer dans le vide
Réponse de le 05/03/2015 à 9:36 :
encore un bobo de gauche qui en croque tous les jours.
a écrit le 04/03/2015 à 8:01 :
...ou comment acheter les voix des électeurs pauvres....en endétant encore plus la france.....
a écrit le 04/03/2015 à 7:21 :
Cette mesure est une des mâchoires de la tenaille car agir sur les demandeurs d'emploi, c'est une chose, mais stimuler l'offre c'est le complément indispensable.
Cette mesure ne crée pas les conditions de la confiance et n'assouplie pas le marché du travail.

Ca reste une bonne mesure qui est le début du commencement de quelque chose. C'est une prise de conscience de la nouvelle réalité du marché du travail.

Il est remarquable de saluer le fait que ce soit un gouvernement dit de gauche qui fasse ce constat.
a écrit le 04/03/2015 à 6:21 :
c'est combien le SMIC (1 457,52 euros brut) et il signifie quoi déjà???


En gros Valls encourage le travail de quelques heures par semaine et décourage le travail à temps plein? Et surtout il cautionne les entreprises à embaucher des jeunes en les sous payant !!!
a écrit le 03/03/2015 à 23:10 :
De l'assistanat préélectoral. Les investisseurs en tireront les conséquences. Les politicards financent leur carrière par la dette publique. Ce sont des traitres qui se foutent de la France. Ils se servent.
Réponse de le 04/03/2015 à 6:26 :
Oui mais les Français le veulent bien. Sinon ils iraient voter pour d'autres parties et arrêteraient de voter blanc ou de s'abstenir (l'UMP, le PS et le FN profitent et jouent avec ces votes blancs et abstention). Si demain tous ceux qui ne vote pas et vote blancs se déplaçaient prenaient un bulletin au hasard en éliminant au moins l'UMP et le PS, on aurait un second tour hasardeux et les partis se remettraient enfin au travail pour changer et proposer un programme auquel ils se tiendraient!.
a écrit le 03/03/2015 à 21:02 :
Il y a 80 milliards de déficit par année qui s'ajoutent à la dette, c'est irresponsable de la part de socialistes d'augmenter la dette pour nos enfants et d'aller gaspiller cet argent pour des assistés, en plus de cela comme le gouvernement condamne les évadés fiscaux, un nouveau délit devrait être créé la dilapidation des deniers publics par la création de mécanismes qui ne sont pas payés par l'impôt mais la dette, sorte d'évasion fiscale à l'envers, les politiques devraient répondre de leur irresponsabilité par le fait de gaspiller les deniers qu'ils n'ont pas, non seulement ils mangent grassement sur les contribuables mais en plus ils dépensent de l'argent qu'ils n'ont pas, ils devraient aller en prison.
a écrit le 03/03/2015 à 19:51 :
rsa - rmi - pep....que de multitude de mesure pour aider...
1 seule mesure suffirait pour aider ceux qui sont en difficulté avec 2 organismes versant une aide....
La CAF pour compléter la faiblesse des revenus, en tenant compte du patrimoine évidemment et aider les personnes à demander des pensions alimentaires aux membres de la famille (droit civil : l'obligation alimentaire entre parent et enfant et inversement)
Le pole emploi pour inciter et conditionner l'aide à la reprise d'un emploi dès lors que la personne est en recherche et accepte une offre jusqu'à 3 propositions dans son secteur geographique et compétence professionnelle, au delà de 3 refus sur des offres avec des salaires en baisse maxi de 15 % perte des droits.
Tout le rest c'est que des annonces et comme le dise les "forumeurs" des annonces avant élection
l'absence de proposition du FN et de l'UMP est stupéfiante, personne ne semble avoir de solution......tous sont scotchés sur leu partie et les elections de ......2017! on est dans le mur!
Réponse de le 03/03/2015 à 22:52 :
Les propositions F.N. viendront en temps utile. ce ne sera pas des propositions mais une avalanche de réforme au profit des réels travailleurs qui s'usent pour la France!
a écrit le 03/03/2015 à 19:06 :
Helas, il se confirme que Valls est un homme de la hausse de la précarité avec des systèmes tordus pour être inaccessibles, Valls est le politicard du tout tiré vers le bas, de la régression sociale, de la hausse de la pauvreté organisée pour aggraver la misère.

Ce dont la France a besoin, c'est d'un gouvernement de progrès industriel, Valls est incompétent en économie et de surcroit Valls est incapable de s'entourer de Ministres compétents,

alors nous avons le déclin et nous verrons la marginalisation le rabougrissement du PS, et la disparition des europe ecologie les verts qui n'agissent que comme des carpettes godillots à souhait.

Tous connaîtrons le sort de l'UMP Nouveau centre, c'est à dire leur devenir insignifiant, trouble, dans le plus grand désordre et les affaires financières à répétition propres à leur cupidité sans limite.
Réponse de le 03/03/2015 à 19:30 :
Umpps on conduit le peuple dans la misere , on interdit la fessee pendant ce temps des gosses boivent l'eau des caniveaux infecte par les rats, seul le fn peut nous sauver
a écrit le 03/03/2015 à 19:03 :
pipo préélectoral
Réponse de le 03/03/2015 à 20:26 :
100% ok

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :