Grippe A : une étude souligne les dangers de ne pas se faire vacciner

 |   |  308  mots
La grippe A endommage les voies respiratoires comme les grippes meurtrières de 1918 et 1957, selon une étude publiée par le National Institutes of Health.

Peut-être une bonne raison pour se faire vacciner. La grippe H1N1 provoque des lésions à l'ensemble des voies respiratoires comme pour les pandémies de grippe meurtrières de 1918 et 1957, selon une étude américaine publiée en ligne par Archives of Pathology and laboratory Medicine du site National Institutes of Health.

Cette étude est le résultat d'analyses au microscope des tissus de 34 personnes décédées de la grippe A par des scientifiques. Ces derniers ont notamment décelé qu'"un éventail de lésions, aussi bien dans les voies respiratoires supérieures que dans les voies inférieures", selon les auteurs de l'étude. Pour l'ensemble des cas analysés, la trachée et les bronches présentaient des signes d'inflammation et parfois de graves lésions.

Dans 9 cas sur 10, les victimes souffraient de problèmes de santé préalables, comme des maladies cardiaques et respiratoires ou une déficience du système immunitaire, ou bien étaient des femmes enceintes, ce qui avait déjà été observé lors de précédentes pandémies.

Mais cette étude a également permis d'observer une nouvelle caractéristique - l'obésité - affectant les trois-quarts des victimes étudiées. Mais, le virologue Jeffery Taubenbergerd a précisé que  même si "l'obésité n'avait pas été identifiée lors des précédentes pandémies, la nature du lien entre l'obésité et la grippe n'est pas claire".

Quant au bilan de la pandémie en France, il continue de s'alourdir. 34 nouveaux décès et 126 au total en métropole ont été enregistrés en une semaine (du 30 novembre et le 6 décembre), selon le ministère de la Santé. Cependant, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot a déclaré ce mercredi qu'il a été  toutefois observé un stabilisation de l'épidémie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :