L'Inde relève à nouveau ses taux d'intérêt pour juguler l'inflation

 |   |  295  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La banque centrale indienne a relevé ce mardi ses taux d'intérêt plus fortement que prévu, pour lutter contre une inflation qui s'est maintenue en juin à plus de 10%.

La banque centrale indienne a relevé ce mardi ses taux d'intérêt plus fortement que prévu, affichant ainsi son empressement à lutter contre l'inflation qui pourrait atteindre un rythme à deux chiffres pour le sixième mois consécutif en juillet.

Si la Reserve Bank of India (RBI) a porté, comme attendu, son taux de refinancement à 5,75% (+25 points de base), elle a en revanche accru de 50 points de base (pdb), à 4,5%, son taux des ventes à réméré, qui lui permet d'absorber les surplus de liquidités dans le système bancaire, alors que les économistes anticipaient un relèvement de 25 pdb seulement.

En juin, l'inflation en Inde s'est maintenue en rythme annuel au-dessus des 10% (à 10,55%), ce qui laissait augurer d'une nouvelle hausse des taux d'intérêt en juillet après celle réalisé au début du mois.

De nouvelles hausses des taux attendues en fin d'année

"L'inquiétude dominante qui a déterminé le positionnement de la politique monétaire dans cette publication est l'inflation élevée", a déclaré la RBI. Auparavant, la banque centrale avait promis une sortie "étalonnée" de son assouplissement en matière de politique monétaire mis en place durant la crise.

"Bien sûr ils sont à la traîne sur l'inflation", souligne Dariusz Kowalczyk, économiste et stratège chez Crédit Agricole CIB. "Ils essaient de prendre le train qui a quitté la gare et ils courent pour le rattraper." Les spécialistes s'attendent à de nouvelles hausses des taux en octobre et en janvier.

La croissance indienne a atteint 7,4% sur l'année 2009-2010 achevée fin mars, selon les chiffres officiels publiés fin mai. Cette bonne performance, supérieure aux attentes du gouvernement, qui lui tablait sur 7,2%, s'explique par le dynamisme de l'industrie et des services.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :