Standard and Poor's pourrait abaisser la note de la Grèce en 2011

L'agence de notation Standard & Poor's a déclaré ce jeudi qu'elle n'exclut pas de réduire la note de la Grèce s'il apparaissait que le Mécanisme européen de stabilisation (MES) favorisait les créanciers publics au détriment des créanciers privés.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Nouveaux nuages sur la Grèce. Standard & Poor's (S&P) a fait savoir ce jeudi qu'elle pourrait réduire la note BB+ de la Grèce s'il apparaissait que le Mécanisme européen de stabilisation (MES) favorise les créanciers publics au détriment des créanciers privés.

La Grèce, bénéficiaire potentiel du MES, pourrait voir sa note affectée négativement par les nouvelle règles, indique S&P. L'agence de notation a fait une déclaration similaire en début de semaine concernant le Portugal.

"Nous estimons que donner le statut de 'créancier préférentiel' aux futurs prêts officiels via le MES pourrait être préjudiciable aux détenteurs non officiels de dette souveraine en ce qui concerne leur capacité à être remboursés", déclare S&P dans un communiqué.

L'agence de notation dit vouloir attendre les détails du projet pour prendre sa décision, ce qui ne devrait pas prendre plus de trois mois.

Le cadre du nouveau mécanisme de résolution des crises esquissé ce week-end par les ministres des Finances de la zone prévoit que tous les emprunts obligataires émis dans la zone euro à partir du 1er juillet 2013 se verront assortis de clauses d'actions collectives (CAC). Ces derniers permettront à une majorité spécifiée de porteurs d'obligations de l'emporter sur les minoritaires dans la recherche d'une solution avec l'Etat souverain émetteur.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.