Au moins 45 milliards de dollars de contrats chinois avec les Etats-Unis

 |  | 203 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Pékin a signé avec Washington des commandes à hauteur de 45 milliards de dollars, dont 19 milliards pour quelque 200 Boeing, en marge de la visite du président Hu Jintao aux Etats-Unis.

Quelque 45 milliards de dollars. C'est le montant des commandes chinoises annoncé ce mercredi en marge de la visite d'Etat du président Hu Jintao à Washington, selon un officiel américain qui a précisé que ces contrats permettraient de maintenir 235.000 emplois américains.

Le plus gros de ces contrats porte sur des avions Boeing, avec une prochaine commande de 200 avions Boeing (B 737 et B 777), pour une valeur estimée de 19 milliards de dollars, à livrer d'ici 2013.

Par ailleurs, des entreprises chinoises ont conclu 70 contrats représentant 25 milliards de dollars d'exportations au départ de douze Etats américains.

Un autre gros contrat porte sur la commande de machines-outils destinées aux secteurs des mines et de la construction, devant rapporter 1,4 milliard de dollars au groupe Caterpillar et soutenir plus de 7.000 emplois.

General Electric a signé pour sa part cinq contrats avec des partenaires chinois, précisant que ces contrats lui rapporteraient quelque 2 milliards de dollars au total et permettraient de sécuriser plus de 4.500 emplois.

Mardi soir, le producteur d'aluminium américain Alcoa a annoncé avoir signé un protocole d'accord avec le chinois CPI (China Power Investment Corporation) portant sur des "investissements potentiels de 7,5 milliards de dollars sur plusieurs années" dans le monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2011 à 18:05 :
ou vas on trouver le carburant pour faire voler toutes ces machines ?
a écrit le 20/01/2011 à 6:51 :
Contrairement à l'Europe la Chine poursuit une politique économique dans l'intérêt de toute la Chine.
L'Europe, dominée par l'Allemagne que la France soutient encore, poursuit une politique d'égoïsme national.
L'économie de l'ensemble de la zone Euro décline au bénéfice de l'économie allemande qui elle progresse de plus de 3%.
Je ne crois pas que l'objectif de Mme Merkel soit de défendre les intérêts de l'Europe mais ceux de l'Allemagne et s'il le faut aux dépens de ceux de l'Europe.
Il faudrait que le gouvernement allemand fasse preuve de courage civique face à un nationalisme allemand renaissant, pour sortir de cette impasse. Je doute fort qu'il en soit capable et même qu'il le veuille.
a écrit le 19/01/2011 à 21:51 :
Tiens, on ne parle plus du RMB ...
a écrit le 19/01/2011 à 20:35 :
Je vais essayer de vous expliquer quelque-chose que vous (surtout La Tribune) ne voulez pas comprendre (Il n'y a pas plus sourd que la personne qui ne veut pas entendre). La planète Terre vit actuellement un bouleversement climatique et en même temps un chamboulement politique. Il faut réagir vite et être pragmatique pour comprendre. A ce jeu l'Europe et surtout la France avec sa minable classe politique, sont totalement larguée. Les pays émergents les plus importants guidés par la Russie, la Chine et l'Inde sont sur le point d'initier un nouvel ordre mondial. Le dollar et l'euro qui représentent les monnaies des oppresseurs seront remplacés.
Connaissant les américains et leur pragmatisme, ils quitteront le bateau avant qu'il ne coule, suivis de l'Allemagne, de la Grande-Bretagne et de l'Europe du Nord.
Alors si on veut éviter ce cataclysme et ne pas faire de la France le Tijuana (ville de débauche mexicaine située près de San-Diego) de l'Europe, il va falloir se réveiller et regarder des vérités qui déplaisent énormément (comme notre médiocrité gouvernante). Regardez ce que l'on a fait de l'U-E en 50 ans: pratiquement rien !
Donc, ça urge...Pour le bien des générations futures...Jean-Claude Meslin
Réponse de le 20/01/2011 à 4:36 :
Pourquoi attaquer La Tribune (qui a été le premier quotidien à créer une page Green Business) ? Un peu moins d'agressivité ne nuit pas.
Réponse de le 20/01/2011 à 7:52 :
6em essai pour un écrit banal. Vous voyez pourquoi je vous attaque. Il vous faudra avoir la franchise de vous expliquer. Jean-Claude Meslin
Réponse de le 20/01/2011 à 18:32 :
La Tribune. Votre page green business est intéressante mais ne peut être comparée au rapport Greenpeace. Votre attitude et manque de franchise m'oblige à être désagréable avec vous car tout ce que je vous écris est basé sur des faits réels ou une expérience facilement prouvable. J'ai décidé de remuer le "cocotier"; même si je sais que seul, j'ai peu de chance de réussite. Géronimo

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :