Gbagbo ordonne la réquisition des filiales ivoiriennes de Société Générale et BNP Paribas

 |   |  171  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le président autoproclamé de Côte d'Ivoire a annoncé ce jeudi la réquisition des banques qui ont fermé cette semaine dans le pays, parmi lesquelles la SGBCI et la Bicici, filiales respectives de la Société Générale et de BNP Paribas.

La télévision publique ivoirienne l'a annoncé ce jeudi. Laurent Ggagbo a ordonné la réquisition des banques qui ont fermé leurs portes au début de la semaine. Le président autoproclamé de la Côte d'Ivoire a signé des décrets autorisant l'Etat à "prendre le contrôle par une prise de participation totale et complète dans le capital de certaines de ces banques" selon les termes repris par Ahoua Don Mello le porte-parole de son gouvernement.

Deux banques françaises sont concernées par cette prise de contrôle : la Bicici et la SGBCI , respectivement filiale de BNP Paribas et Société Générale. Pour justifier cette décision, Laurent Gbagbo a fait savoir qu'il entendait ainsi "préserver les emplois et assurer l'accès des Ivoiriens et des opérateurs économiques à leurs avoirs". 

BNP Paribas et Société Générale n'ont pas souhaité, ce vendredi, commenter les intentions de Laurent Gbagbo, le président sortant de la Côté d'Ivoire a rapporté l'agence Reuters.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :