Le premier ministre tunisien démissionne

 |   |  260  mots
Copyright Reuters
Mohamed Ghannouchi a annoncé sa décision à la télévision nationale. Sa décision fait suite à de nouvelles manifestations samedi.

Le Premier ministre tunisien par intérim, Mohamed Ghannouchi, a annoncé dimanche sa démission à la télévision nationale. Sa décision fait suite à une vague de manifestations de rue d'opposants, qui lui reprochent d'être trop proche de l'ancien régime du président Zine en Ali renversé le 14 janvier. Les manifestants l'accusent aussi de ne pas mettre en oeuvre des réformes.Le Premier ministre tunisien par intérim, Mohamed Ghannouchi, a annoncé dimanche sa démission à la télévision nationale.
"Ma démission fournira une meilleure atmosphère pour la nouvelle ère", a expliqué Mohamed Gannouchi en ajoutant qu'il voulait empêcher que les troubles politiques fassent de nouvelles victimes.
Il a ajouté: "Ma démission est au service du pays".
Trois personnes sont mortes samedi dans la capitale dans des affrontements entre les forces de sécurité et des manifestants protestant contre la composition du gouvernement de transition.
Il a réitéré la promesse du gouvernement de transition de tenir des élections d'ici le 15 juillet.
D'après un responsable du ministère de l'Intérieur requiérant l'anonymat, 12 autres personnes ont été blessées dans les heurts de samedi provoqués, selon lui, par des partisans de Zine ben Ali.
Vendredi avait eu lieu à Tunis une grande manifestation dirigée contre la composition de l'équipe mise en place par Mohamed Ghannouchi et la lenteur des réformes.
La "révolution du jasmin", qui a renversé Zine ben Ali le 14 janvier, a inspiré des soulèvements populaires dans de nombreux autres pays arabes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2011 à 15:51 :
ENFIN

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :