Patriotisme économique : un député UMP félicite Rome d'oser défier Bruxelles

Bernard Carayon, député du Tarn, estime que "la défense de l'italianité du groupe alimentaire Parmalat par le gouvernement italien souligne la volonté légitime des Etats à protéger leurs entreprises qu'ils estiment stratégiques pour leur économie.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le député UMP Bernard Carayon se félicite de la décision du gouvernement italien de protéger les entreprises nationales à caractère stratégique. "Cette mesure empêchera les investisseurs étrangers de devenir actionnaires majoritaires de compagnies des secteurs de l'agroalimentaire, de la défense, de l'énergie et des télécommunications" rappelle ce parlementaire connu pour être un ardent défenseur du patriotisme économique.

"La défense de «l'italianité» du groupe alimentaire Parmalat par le gouvernement italien souligne la volonté légitime des Etats à protéger leurs entreprises qu'ils estiment stratégiques pour leur économie. Ce patriotisme économique est partagé non seulement par la plupart des puissances industrielles de la planète (Etats-Unis, Japon, Russie, Chine, Inde) mais aussi par un nombre croissant d'Etats européens à l'instar de la France, de l'Angleterre, de l'Allemagne et de l'Espagne" observe Bernard Carayon.

Ce dernier invite les gouvernements des principaux Etats européens à "imposer à la Commission européenne un calendrier et une méthode pour définir ensemble le périmètre des secteurs stratégiques." Bernard Carayon regrette en effet que Bruxelles "s'appuyant de manière dogmatique sur des textes obsolètes cantonne les secteurs stratégiques à la défense et à la sécurité". Selon lui, il conviendrait d'intégrer dans le périmètre stratégique de l'économie européenne "les secteurs de l'énergie, de l'aéronautique, du spatial, des technologies de l'information et certains pans de l'industrie agroalimentaire".
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 25/03/2011 à 13:22
Signaler
Je pense que certaines personnes veulent confondre le risque de monopole sur le marché italien par Lactalis en Italie, avec le protectionnisme juridique et idéologique qui existe encore en France. Comme d'habitude, les médias français utilisent les p...

à écrit le 25/03/2011 à 10:42
Signaler
Il a bien raison. L'Italie est dans son droit. À nous de ne pas être idiot et de faire de même.

à écrit le 25/03/2011 à 6:28
Signaler
Que disait M.Carayon quand son Roquefort et autres produits de terroirs (Excellents pour nous Français) étaient interdits dans la plupart des pays anglo-saxons , surtout aux USA . Hé oui, ça commence comme ça ! Protectionnisme, barrières douanières e...

à écrit le 24/03/2011 à 21:18
Signaler
Pour ma part, je trouve que ce qui est stratégique pour un état c'est d'avoir le plein emploi pour sa population et par conséquent une richesse et un tissus industriel fort. Son économie n'en sera que meilleur. Ce qui est consommé sur place doit être...

à écrit le 24/03/2011 à 20:04
Signaler
Européenne ou francocentrique?... ;)

à écrit le 24/03/2011 à 18:48
Signaler
si nous n'arrivons pas à forger un patriotisme EUROPEEN, rien ne sert de "faire" l'Europe... vaut mieux tout laisser tomber. Il suffit de voir le cavalier seul de l'Allemagne sur la Lybie... comment faire une UE politique dans de telles conditions. D...

à écrit le 24/03/2011 à 17:27
Signaler
le groupe lactalis est déjà present dans le marché italien avec GALBANI,CADEMARTORI, INVERNIZZI,MOZZARI ECT.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.