Découvrez les pays de l'OCDE où le chômage baisse le plus

 |   |  176  mots
La Tribune Infographie / SSAULNIER
La Tribune Infographie / SSAULNIER (Crédits : La Tribune Infographie / SSAULNIER)
Pour la première fois depuis le début de la crise financière en 2007, le nombre de chômeurs a reculé en avril dans plupart des pays de l'OCDE. Seuls les Etats-Unis, le Japon, le Luxembourg, le Mexique et la Slovénie ne profitent pas de cette embellie. En dépit d'une baisse du nombre de ses demandeurs d'emploi supérieure à la moyenne, la France continue à afficher un taux de chômage qui la situe dans le bas du tableau.

8,1%, c'est le taux de chômage moyen observé dans les trente-quatre pays membres de l'OCDE en avril 2011. Après deux mois de stabilité, le marché de l'emploi continue donc à s'améliorer dans les pays développés. Le nombre de demandeurs d'emploi est passé en une année de 47,2 millions à 44,1 millions. Et depuis octobre 2010, l'OCDE n'a plus connu de hausse de son taux de chômage.

Autre bonne nouvelle : les pays qui échappent à cette embellie générale sont de moins en moins nombreux. "Seuls les Etats-Unis, le Japon, le Luxembourg, le Mexique et la Slovénie enregistrent une hausse de leur taux de chômage au mois d'avril", souligne l'OCDE.

La France dans le bas du tableau

Avec une baisse de 0,4% sur un an, la France affiche une performance meilleure que la moyenne. Mais elle reste néanmoins parmi les pays de l'OCDE où le taux de chômage reste le plus élevé. Avec un taux de chômage de 9,4%, elle fait mieux que la Hongrie, le Portugal, l'Irlande, la Grèce et la Slovaquie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2011 à 19:38 :
Ah malgré toutes les radiations la France est quand même au bas du tableau. C'est dire à quel point cela va bien. Assurément, c'est pas en radiant les gens du chômage, en les jetant dnas le RSA, en les désociabilisant, en les stigmatisant qu'on obtiendra quelque chose d'eux. C'est même le moyen de créer encore du chômage demain! La France devrait avoir honte de laisser un tel potentiel se flétrir et se désociabiliser jusqu'au point de non retour! Ce n'est pas efficace économiquement, c'est moins de gens qui produisent et moins de gens qui consomment! Alors si Wauquiez peut leur trouver un travail d'intérêt général, ça veut bien dire que régler la question du chômage se fait à coup de décrets!
a écrit le 18/06/2011 à 14:56 :
De toute façon il n'y a pas de quoi se flater car il y a les emplois saisonniers et bien d'autres !!!!
a écrit le 17/06/2011 à 14:03 :
Et bien mince alors! Toujours pas de gouvernement, et la Belgique fait bien mieux que nous pour l'emploi. Et encore, on ne compare pas avec les chiffres d'emplois dans les départements limitrophes. Sarkosy, Fillon, réveillez-vous! Montebourg, les belges nous ont délocalisé l'emploi!
a écrit le 17/06/2011 à 3:25 :
C'est merveilleux.
On devrait radie plus de gens au pole emploi, Y en a marre des assistes.Y en a marre des impots.
Y en a marre de la bureaucratie et des fonctionnaires administratifs nourrient de nos impots. Y en a marre des riches et leurs capitaux qui doivent fuir dans des pays dons la fiscalite est plus avantageuse.Y en a marre des syndicats qui font de la politique plutot que la defense des travailleurs. Y en a marre de l'etat trop present. Y en a marre du chantage des syndicats sur des reformes dont les politiciens sont elus au suffrage universelle.Y en a marre du protectionisme, Y en a marre des gens qui se disent socialiste et leur seul but c'est d'avoir plus d'aides et assistanat.Y en a marre de l'extreme droite opportuniste.Y en a marre des conservateurs dont leur seul but est d'etre re-elus sans avoir rien fait pendant leur mandat.Y en a marre des gens qui sont contre mais ne propose pas d'alternative.
Réponse de le 17/06/2011 à 8:55 :
y'en a marre de ceux qui en ont marre
Réponse de le 17/06/2011 à 9:44 :
C'est merveilleux, Sark ? Merveilleux, dans mon cas : j'ai été radié car mon contrat précédent faisait 2.5 mois au lieu de 3 mois... et comme j'avais un trou auparavant aussi, nada. J'ai bossé les samedis, dimanches et jours fériés pendant une douzaine d"années avant, mais rien à faire. Pas leur problème. Pas sûr que beaucoup accepteraient à pôle emploi de travailler les week-ends et les jours fériés. Bref, les poncifs du genre : bien fait, les radiés sont tous des assistés, merci de les garder pour le café de commerce du coin. N'ayant plus de taf ni d'allocs, donc, je me suis tourné vers l'autoconstruction dans une optique locative. Je me fais ma propre alloc chômage privée, en somme, en plus de relancer une carrière en free lance, en sachant que les revenus seront très aléatoires. C'est ça que l'on souhaite à ses enfants ? Je suis diplômé d'une maîtrise et quand je pense à mes enfants, je ne sais même plus si je dois les inciter à suivre des études longues ou pas. Et gare à eux si un jour ils se retrouvent au chômage ou radié ; les bien installés qui tiennent ce genre de discours comme toi ne leur feront pas de cadeau, tout travailleurs et courageux qu'ils soient !
a écrit le 16/06/2011 à 14:42 :
Je suppose qu'il faut lire avril 2010 et non pas avril 2001 dans le tableau
Réponse de le 17/06/2011 à 13:59 :
starshiy, vous avez raison. Erreur rectifiée. Il faut bien lire avril 2011 et non avril 2001. Merci de votre vigilance. Cordialement.
a écrit le 16/06/2011 à 11:04 :
Comme tous les chiffres indiqués (fournis par les différents pays) sont bidonnés. Ce rapport n'est que de la poudre aux yeux.
Réponse de le 16/06/2011 à 15:10 :
grâce à tous vos arguments je suis convaincu.
Réponse de le 16/06/2011 à 15:11 :
Bien vu. Mais restons "confiants"...
Réponse de le 16/06/2011 à 22:06 :
bien sur oui : bien gavé de l' informations de TF1 et des petits pères des peuples, il n'est point besoin d'argumenter. Pour votre information ces chiffres correspondent aux chiffres officiels du chômage et non du chômage (si vous comprenez la nuance). Par exemple aux USA, depuis un an, il y a plus de personnes qui sortent des statistiques du chômage qu'ils n'y en rentrent : personnes qui n'ont donc plus droit au chômage et donc sans aucune indemnité (et les yeux pour pleurer avec souvent en plus la perte de leur logement - d'où les 43 millions d'américains qui vivent grâce aux bon alimentaires). Pour la France, chaque mois le nombre de gens qui sont radiés de pôle-emploi sont supérieur à ceux qui y rentrent pour le même résultats comptable. D'où un taux réel du chômage aux USA qui est plus prés des 16% (en France nous devrions être dans les mêmes niveaux). Les chiffres du chômage baissent donc, alléluia ! tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !. Jusqu'à bientôt, où le réveil sera rude.
Réponse de le 18/06/2011 à 22:30 :
@candide: je connais pas mal de gens qui ne font aucun effort pour checher un boulot mais qui sont radiés des chiffres du chomage (notamment dans ma propre famille!!!). Est-ce qu'il faut pourtant les considérer comme chomeurs? Mais bien sur, vous pensez avoir raison: tant que personne nous force a prendre un boulot, on peut rester chez soi à regarder la télé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :