Les Français, victimes collatérales de la lutte anti-corruption en Russie

 |   |  514  mots
Copyright Reuters
Pour Degremont et Alstom, l'opération « mains propres » menée par le Kremlin se traduit par des échecs successifs sur des appels d'offres très en vue.

Tétanisés par les démissions en séries et la chasse aux sorcières à laquelle se livrent les médias du pouvoir, les hauts fonctionnaires russes ont fait échouer des contrats importants pour Alstom et Degremont, la filiale traitement des eaux de Suez Environnement. Hier matin, le quotidien Vedomosti a révélé que les autorités de Saint-Pétersbourg (deuxième ville de Russie) a décidé de ne pas signer de contat avec Degrémont et son partenaire russe Akva-Neva pour la reconstruction de la station de traitement des eaux du nord de la ville. Un contrat estimé à 300 millions d'euros. Saint-Pétersbourg recherchait pourtant depuis deux ans des investisseurs pour ce projet vital au bien-être des habitants. Problème : l'offre du consortium Akva-Neva et Degrémont était la seule à répondre aux conditions de l'appel d'offres. La ville a donc officiellement dit « niet » au consortium, par la voix de la présidente du comité aux investissements, Zarina Goubaïeva, mais n'a pas dit pourquoi.

« Pour ne pas être accusée de corruption », estime une femme d'affaires française installée depuis longtemps à Moscou. « Les rétro commissions sont devenues une règle depuis une dizaine d'année dans les appels d'offre publics et même privés, tout le monde est automatiquement suspecté ». Saint-Pétersbourg vient d'être secouée par un énorme scandale : 600 km de canalisations d'eau et de chauffage de mauvaise qualité ont récemment été installés dans la ville par un groupe d'officiels municipaux qui ont empoché au passage un gros bénéfice. Une affaire qui va coûter 100 millions de dollars à Saint-Pétersbourg. Le délabrement des infrastructures du pays est largement mis sur le compte de machinations du même ordre et sur l'impunité totale dont bénéficiaient jusqu'à peu les fonctionnaires loyaux envers le Kremlin.

 

Alstom a probablement aussi fait les frais du climat électrique autour de l'attribution des marchés publics. Son Citadis paraissait parfaitement adapté pour l'appel d'offres de 120 tramways destinés à la municipalité de Moscou. Au point qu'un concurrent russe (UKVZ) avait crié au scandale cet été, déclarant que l'appel d'offres de Moscou était « taillé sur mesure » pour le tramway français, qui devait être assemblé localement avec le partenaire russe d'Alstom, TMH. Plusieurs experts avaient alors prédit que le scandale allait jouer un mauvais tour au Citadis. Et le 14 décembre, le contrat a été attribué au canadien Bombardier, qui avait jusqu'ici essuyé échec sur échec en Russie. Bombardier a eu l'heureuse idée de s'associer avec le groupe russe UralVagonZavod, un géant industriel surtout connu pour sa production de tanks et pour la propension de ses ouvriers à flatter bruyamment le président Vladimir Poutine, qui le leur rend bien. Pour survivre à la « lutte anti-corruption », rien ne vaut une bonne protection politique.

 

La porte-parole d'Alstom en Russie a déclaré à la Tribune que le groupe « ne souhaitait pas à cette étape faire de commentaires » sur la situation. Degremont n'a pas été en mesure de répondre aux questions de la Tribune avant la publication.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2013 à 14:25 :
L'image que les Français ont des pays de la CEI est celle des "rétro-commissions", de la corruption, etc... C'est dommage. Cela fait des années que je travaille avec les pays de la CEI, sans jamais payer de commissions autres que celles, normales, répondant aux règles établies. Et voilà... C'est vrai que nous nous développons moins vite que d'autres, c'est vrai que les discussions sont parfois plus rudes... Mais au bout du bout, on gagne...
Oui, ces pays luttent contre la corruption... Avec leurs lois, leurs us et coutumes...
Et y aller en "conquérant", en se disant qu'en payant, on gagnera, ce n'est pas une bonne tactique.
Néanmoins, je trouve dommage que ces deux entreprises n'aient pas été retenues... Leur projet était sûrement très bon, et pour elles et pour les Russes...
Il faudrait juste, s'il vous plaît, changer votre optique, acheter de nouvelles lunettes pour mieux comprendre la Russie actuelle.
Très belle et heureuse et lumineuse année à Chacune et à Chacun
a écrit le 30/12/2012 à 15:19 :
Ex-Moscovite.
J'apprécie de dialoguer respectueusement avec quelqu'un comme vous. On n'est pas obligé d'être d'accord sur tout. Je remercie La Tribune qui permet plus objectivement que les autres médias français d'engager de tels débats. Cela me réconcilie un peu avec le "système"français.
J'ai eu la chance d'avoir un destin original (déja expliqué sur ce site). J'ai été deux fois candidat aux élections (municipales et législatives). Je sais que je dérange car je me suis bien infiltré dans ce fameux système, tout en restant absolument libre. Donc inoffensif pour ceux et celles qui prétendent diriger nos vies...Pour rire et me moquer des insanités politiques et économiques qui mettent notre pays à genoux, j'ai écrit et auto-édité deux livres: une biographie intitulée: Le Rescapé de la Bombe (1er Mai 1962 à In-Ekker). Puis je viens de terminer 2039 Une Fiction Préventive. Il me parait que les humains (surtout américains et français) vont tout droit dans le mur parce qu'ils sont incapables de maîtriser leur obsession pour l'appât du gain. J'ai imaginé un scénario original (vérifié par des scientifiques) totalement indépendant de toute volonté humaine qui finira par remettre, après beaucoup de souffrances les choses en place...J'ai même poussé la plaisanterie jusqu'à écrire 2039 en français et en anglais. Quand on a 73 ans, qu'ont ne court plus et ne joue aussi bien au foot et au tennis, il faut s'occuper ( les traitements de textes sur ordinateur sont formidables)...Amicalement et Happy New Year ! Jean-Claude Meslin
a écrit le 30/12/2012 à 13:45 :
"...les autorites de St-Petersbourg (la deuxieme ville de Russie) A decide de ...." Hummm!!! Allons Messieurs, relisez-vous avant de publier vos articles. Et je vous defends de me critiquer, car moi,j'utilise le clavier anglais qui ne dispose pas de certains signes, tels que les accents sur les E.
a écrit le 28/12/2012 à 11:44 :
Rosneft va racheter pour 28 milliards de dollars la part des oligarques dans AAR .
Ces gens ont ils acquis ces milliards plus honnêtement que khodorkovski Ioukos ?
Certes pour remettre en cause la légitimité d'une telle propriété il faudrait auparavant prendre des mesures radicales : fermer les frontières pour les capitaux , pour que les autres oligarques ne se dépèchent pas de placer ceux encore en russie à l'étranger, et pour les hommes, pour se donner ainsi les moyens pour forcer à récupérer une partie du magot placée à l'étranger (contre des remises de peines pour les condamnations pour corruption et détournement des biens de l'état )
En attendant, si ca ne pas faire de mal, pratiquer une telle lutte contre la corruption à la petite semaine donne l'impression de vouloir s'en prendre au menu frettin pour mieux laisser passer les gros poissons.
a écrit le 28/12/2012 à 3:45 :
Les rétro commissions comme règle, c'est exact et leurs valeurs sont dès fois impressionnantes (j'ai entendu d'un exemple réel de 85%). Pour ce qui concerne la lutte anti-corruption, depuis 12 ans on l'entend pour jenesaispascombientième fois. Et chaque fois il se passe presque rien. On verra vers 2014.
Réponse de le 28/12/2012 à 10:32 :
Bah sans vouloir "denigrer" trop la Russie, vu de l exterieur le probleme c est qu en politique, comme a la tete des grandes entreprises et de la mafia ca reste les meme qui etait deja la sous l ere sovietique: des anciens du KGB, des anciens du partis....... En meme temps c est pas en 20 ans qu une reelle opposition démocratique et liberale peut se mettre en place....Qu en pensez vous? Deja rien que le fait d avoir un Poutine qui contourne le systeme, faut bien reconnaitre que ne pas se presenter a l election presidentielle, "se faire" nommer premier ministe et ensuite revenir..... Y a quand meme un soucis dans la constitution qui interdit juste plus de"2 mandat consecutifs"....
Réponse de le 28/12/2012 à 16:44 :
@ Question rhétorique:Je pense que votre discours est faux. 1. Le problème est toujours dans la qualité (et la motivation) d'élite qui dirige le pays et peu importe si le pays est démocratique, monarchique ou dictatorial. Cela concerne tous les pays, pas forcement la Russie. Parfois la démocratie peut améliorer la qualité d'élite, mais c'est loin d'être une panacée. 2. En primitivisant les choses, on peut dire qu'une bonne part du KGB et du parti communiste a travaillé pour la chute de l'URSS pour s'enrichir après depuis au moins des années 70. Mais une bonne part du KGB faisait leur boulot correctement. Le fait d'être ex-KGB ou ex-Parti signifie pas grande chose, il faut voir les parcours personnels de près pour faire les conclusions. 3. L'opposition libérale en Russie consiste actuellement à 95% des gens qui détestent la Russie et le peuple russe. Leur niveau professionnel est pire que minable. Leur plafond aux élections, c'est 10%. Dans les années 90 ils étaient au pouvoir. Il est difficile de classifier le résultat autrement qu'un catastrophe économique et sociale.
a écrit le 28/12/2012 à 1:55 :
Tous ces programmes sont des opérations de protectionnisme ou de capitalisme de connivence déguisés en programmes qui vert, qui défense des minorités, qui lutte contre la corruption. C'est déjà assez pénible que de savoir que c'est la réalité, sans qu'il soit besoin d'en lire dans un journal réputé sérieux la version de propagande.
a écrit le 28/12/2012 à 0:43 :
alors comme ça, la corruption est combattue en Russie, et par Poutine ? Ah ben oui c'est vrai, d'ailleurs ça arrête pas en ce moment les procès pour corruption, et ça dégage dur chez les apparatchiks ! Et le Père Noël, il vous a amené quoi cette année ?
a écrit le 27/12/2012 à 19:44 :
Et si vous souhaitez savoir à quoi servent ces rétrocommissions dont on parle tout le temps, lisez "On les croise parfois" de Cedric Citharel, aux éditions Kirographaires.
a écrit le 27/12/2012 à 19:29 :
Tous les pays où le politique est ami des coquins connaient son moment mains propres mais cela ne dure pas car d'autres qui jusqu'à la étaient écartés de la corruption vont rentrer dans la danse. Souvenons nous également en France lorsque les marchés publics servaient à financer des partis et peut-être plus avec un blocage au niveau de la justice pour éviter les découvertes. La France elle aussi a connu ses "petites" affaires comme à Grenoble dont le sire qui avait confondu sa poche et deniers publics a été embauché comme par hasard à l'Elysée. Mais les français ne sont pas rancuniers car certains politiques qui ont aussi abusé de leur pouvoir sont encore élus par les veaux . Nous avons même un secrétaire de parti qui a été condamné pour abus de biens sociaux et les veaux militants ont approuvé comme par hasard à la soviet son élection. Et oui la France dans le dernier rapport sur la corruption n'est pas dans le bon wagon.
Réponse de le 29/12/2012 à 7:34 :
Cela s'est toujours passé de cette façon ! Depuis que le monde est monde ,il y a eu des magouilleurs ET cela continue inexorablement ! Rappelez-vous l'histoire TAPIE (pas + ni - que la plupart d'ailleurs !) la levée de son immunité parlementaire n'a pas été votée par ses amis les élus de tout bord ! A votre avis ....pourquoi ,sinon la peur qu'il leur en arrive autant !!!
a écrit le 27/12/2012 à 18:53 :
Saint-Pétersbourg : ce ne sont pas des tuyaux de mauvaise qualité qui ont été installés, mais des tuyaux de gaz. Au lieu de poser, pour le chauffage urbain, des tuyaux isolés thermiquement, les responsables concernés de la mairie ont acheté à Gazprom des tuyaux destinés au gaz, et donc non isolés... mais beaucoup moins chers. La différence : dans leur poche. Le coup est très classique en Russie. Chaque fonctionnaire qui se respecte siphonne des budgets de l'Etat à son profit personnel. La lutte contre la corruption en Russie : je n'en crois pas un mot ! C'est un écran de fumée pour les gogos; Par contre, il est essentiel d'avoir de bons appuis politiques et de savoir gérer les contacts avec le pouvoir, y compris au niveau régional, si l'on veut faire des affaires..
Réponse de le 28/12/2012 à 0:50 :
@tartarin: la lutte contre la corruption est bien réelle, mais en effet difficile à éradiquer: y a qu'à voir chez nous, on nomme un type condamné pour abus de biens sociaux comme ministre de la guerre et maire de Bordeaux...et il n'est malheureusement pas le seul (de droite comme de gauche) :-)
a écrit le 27/12/2012 à 18:23 :
Il me semble vous avoir prévenu au moment des élections en Russie (législatives et présidentielles) que tout le dénigrement et mensonges écrits et entendus à l'égard du parti majoritaire et de Monsieur Poutine, ainsi que l'argent versé aux opposants allaient avoir des conséquences. En Septembre 2009 (le 9) j'ai serré la main et dit quelques mots au Premier Ministre du moment, à Orenburg. J'ai trouvé ce monsieur aimable et sympathique. Peut-être pour sauvegarder les emplois des français, pourrais-je aider; tout en étant intransigeant avec ceux que je déteste: les patrons nuls, trop payés et corrompus de nos grandes entreprises. Jean-Claude Meslin
Réponse de le 27/12/2012 à 22:00 :
Content de vous revoir ici cher Jean Claude ! Vos commentaires reflechis et sages manquent a ce journal !
Réponse de le 28/12/2012 à 3:44 :
@JCM132: Je trouve votre avis alogique. Vous avez trouvé Mr. Poutine aimable et sympa. Mais quel doit être un homme politique? Je méprise les opposants russes encore plus que le pouvoir actuel, mais cela ne change pas le fait qu'au moins une part de leur critique concernant la corruption est vraie. Juste quelques chiffres simples: budget JO d'hiver 2014 -35 mlrd. euros, budget du sommet APEC 2012 - 17 mlrd. euros. Cela ne fait pas penser à la corruption et au gaspillage? On peut donner encore des milliers des exemples.
Réponse de le 29/12/2012 à 20:34 :
Ex-Moscovite.
Vos remarques sont sensées et correctes. Vous savez comme moi que la corruption n'est pas une invention russe...Contrairement à beaucoup d'expatriés, vous ne faites pas de l'anti-russe primaire. Dans ma vie assez longue (73 ans dont 21 en Amérique du Nord) J'ai entendu et vu de nombreux dissidents...Aux USA la tournée d'un de ces personnages coûtait par soirée 5000 $. Comme pour admirer un ours du cirque de Moscou, il y avait un manager (dresseur) et naturellement un interprète. L'un de ces clown à Annecy, donc en France m'a même certifié avoir reçu la citoyenneté française directement du président de la république (Jacques Chirac).
De 1997 à 2011 j'ai visité 15 fois la Russie; surtout Orenburg et sa région où j'ai des amis.russes (sports, médias et université pédagogique)
Donc je me suis fait ma propre opinion et je respecte la vôtre...Jean-Claude Meslin
Réponse de le 30/12/2012 à 1:43 :
@JCM132: Je suis complètement d'accord à propos de personnages expatriés dont vous parlez. Ce sont les gens indignes (c'est le plus faible mot que je peut utiliser pour eux). Je connais aussi beaucoup de faits qui les caractérisent, disons, très mal. Certaines forces à l?Occident les utilisent pour jouer son jeu. Évidemment je ne fais pas anti-russe, j'essaie juste de baser mon opinion sur les faits et la logique. La corruption, certes, n'est pas une invention russe, mais son échelle y est gigantesque. Je dirais plus, on peut dire que le système est basé sur la corruption. Dans les projets, dont j'ai parlé, j'estime que la part d'argent mise directement dans les poches dépasse largement 50%. Par hasard, je viens d'avoir une discussion avec un ex-policier russe. Disons, il a confirmé mes pires idées à propos du fonctionnement et de la corruption dans la police. En dehors de la corruption, il y a un gouvernement très médiocre, une dégradation dans plusieurs domaines malgré une manne pétrolière etc.__Ma remarque sur l'alogie de votre avis ne concernait que vos paroles de la rencontre avec Poutine. L'échange de quelques mots avec un politicien ne peut pas être une base solide pour les conclusions à propos de lui. Je ne doutais pas que vous possédiez certaines connaissances de la Russie.
a écrit le 27/12/2012 à 17:13 :
la corruption ... et les banques, comme par hasard la Société Générale, ou en sont-elles ? Et Renault qu'en dit Mr Ghosn ?
a écrit le 27/12/2012 à 17:00 :
Comme quoi, le fait de nos dirigeant soient des ripous se révèle même en Russie.... Vive la France !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :