Obama veut donner un coup de pouce au salaire minimum

Le président des Etats-Unis peut s'attendre à des débats houleux au Parlement: il souhaite faire augmenter le salaire horaire minimum de plus de 20%, le faisant passer de 7,25 à 9 dollars d'ici à fin 2015.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

C?était l?une de ses promesses de campagne en ? 2008. Barack Obama n?a pas réévalué le montant du salaire horaire minimum à l?aune de l?inflation lors de son premier mandat, mais cela pourrait se faire lors de son second. Cette nuit, lors du traditionnel discours de début de mandat sur l?état de l?Union, le président des Etats-Unis a proposé de relever de plus de 20% le salaire minimum, le faisant passer de 7,25 euros de l?heure (un niveau inchangé depuis 2009) à 9 dollars d?ici à la fin de l?année 2015. Ce serait son niveau le plus élevé depuis plus de trente ans, sans toutefois atteindre les records atteints dans les années 1960 et 1970.

Si la mesure est adoptée, cela pourrait permettre de soutenir la consommation: en effet selon une étude de la Réserve fédérale de Chicago réalisée en 2011, à chaque fois qu?un dollar est ajouté au salaire minimum, le "smicard" américain dépenses 2.800 dollars de plus en une année.

Une proposition conflictuelle

L?augmentation du salaire minimum promet d?être un sujet de conflit au Congrès américain, "surtout étant donné la faiblesse de la reprise économique et la persistance de niveaux élevés de chômage", estime le New York Times, traditionnelement à droite. Pour défendre sa proposition, Obama a cité des études montrant que cela ne causera "pas de pertes d'emploi".

Le salaire horaire minimum actuellement en vigueur aux Etats-Unis est l?un des plus bas des pays les plus riches. Il concerne quelque 15 millions de salariés à faibles revenus selon les estimations de la Maison Blanche. En France, il s'élève à 9,43 euros bruts par heure.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 30
à écrit le 13/02/2013 à 14:18
Signaler
La productivité industrielle américaine a souffert des coûts trop "bon marché" du personnel. Cela parait paradoxal mais il suffit de comparer dans le secteur automobile une usine américaine avec une usine francaise ou allemande. Le degré d'automatisa...

le 13/02/2013 à 14:33
Signaler
on peut aussi penser que comme en france, le salaire minimum écarte du marché du travail les personnes les moins qualifiées, et les repousse dans l'assistance. donc effet négatif pour les personnes peu productives.

le 13/02/2013 à 14:58
Signaler
oui, en effet, c'est un probléme. Mais il est dans l'intérêt des ouvriers d'être bien payé, des entreprises d'avoir du personnel qualifié et de l'economie d'avoir une classe moyenne avec un pouvoir d'achat plus élevé. C'est la ou une politique "soc...

le 13/02/2013 à 15:14
Signaler
oui, tout à fait. Néanmoins, il y aura toujours des gens sortant du système éducatif sans diplome ni compétences particulières (pour x raisons). Ces gens là, pour leur mettre le pied à l'étrier et augmenter leur compétence, il faut qu'ils puissent tr...

le 13/02/2013 à 15:28
Signaler
@john galt. En réponse à votre commentaire. Non la Loi de Say ne se vérifie pas partout: vous pouvez produire des voitures et des voitures, rien ne dit que vous les vendrez. La Loi de Say suppose que l'on produit avant de vendre. Demander à n'import...

le 13/02/2013 à 15:49
Signaler
@ Baptiste : la loi de say se vérifie partout et tout le temps : Vous produisez des voitures, personne ne vous les achète pour x raisons et alors ? ce n'est pas le sujet de la loi des débouchés. Si jamais vous arrivez à vendre des voitures, ce sera c...

à écrit le 13/02/2013 à 14:07
Signaler
OUAIS MAIS FERIEZ BIEN DE DONNER UN COUP DE POUCE AU US DOLLAR PARCE QU' ON A MARRE DE SUBVENTIONNER L?ÉCONOMIE US AVEC UN TAUX DE CHANGE DÉBILE ENTRE L'EURO ET LE US DOLLAR QUI NOUS COUTE DES MILLIONS D'EMPLOIS EN EUROPE ET EN PARTICULIER EN FRANCE...

le 13/02/2013 à 14:29
Signaler
désolé, je ne comprend pas... L'Europe et encore moins la France ne financent les Etats-Unis. L'Euro est actuellement légerement surévalué, ce qui n'est pas favorable pour l'export francais mais pas dramatique non plus. Si c'est la crise bancaire don...

le 13/02/2013 à 14:52
Signaler
Nous finançons bien les US, cela est clairement prouvé même depuis De Gaulle qui avait bien compris l'arnaque. Désolé.

le 13/02/2013 à 15:15
Signaler
@yvan : puisque c'est prouvé depuis de gaulle, vous devriez pouvoir nous renseigner sur le sujet sans problème ?

le 13/02/2013 à 17:24
Signaler
@Yvan: donc prouvez le! Faut pas cracher dans la soupe quand meme. N'est-ce pas les Etats-Unis qui a rendu la libération de la France possible? De Gaulle est bien à l'image de la France de l'époque: arrogante, prétenteuse et opportuniste... Se faire ...

à écrit le 13/02/2013 à 13:57
Signaler
Baisser les charges des entreprises et augmenter le salaire minimum de 20% le modèle USA pourrait inspirer notre président normal cela changerait du modèle Allemand....

le 13/02/2013 à 14:40
Signaler
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, un ouvrier allemand travaillant en CDI chez Daimler, Porsche ou VW gagne presqu'aussi bein qu'un cadre francais. ;-) Là ou c'est plus critique c'est dans le domaine des services, ou il n'y a pas ou très pe...

à écrit le 13/02/2013 à 13:20
Signaler
20% de hausse... Vous appelez ça un coup de pouce !!!

à écrit le 13/02/2013 à 12:48
Signaler
La Fed compensera... SI les Républicains acceptent, bien sûr. Et là, ce n'est pas gagné.

à écrit le 13/02/2013 à 9:25
Signaler
Obama continue d'appliquer aux USA les recettes qui marchent si bien en France ....

le 13/02/2013 à 11:11
Signaler
@john galt: à propos de ce que vous repondiez à Jeannot, vous devriez savoir que la Loi de Say ne se vérifie que dans les transports: l'offre crée la demande. Elle ne pouvait démontrer la stupidité des arguments keynésiens vus qu'ils n'existaient pas...

le 13/02/2013 à 11:35
Signaler
@ Baptiste : La loi des débouchés se vérifient partout, bien évidemment. Utilisez une robinsonnade pour voir qu'elle est réelle et pas keynes. elle révèle une loi économique fondamentale : les produits s'échangent contre les produits, l'offre contre ...

le 13/02/2013 à 12:25
Signaler
Ma foi si tout cela se termine par de la décroissance, moi ça me va !

le 13/02/2013 à 13:14
Signaler
@ john galt Comme vous, j'apprécie et estime beaucoup Murray Rothbard dont le dernier CD, intitulé "I was poor, but now I am rich because I love JB Say and his wife Keynes", cartonne sur YouTube. Jamais le duo Parisot/Hallyday n'aurait pondu un tel ...

le 13/02/2013 à 17:05
Signaler
JB Say affirme affirme : " Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l?objet des sciences économiques." Ha oui avec des penseur...

à écrit le 13/02/2013 à 9:21
Signaler
En augmentant le pouvoir d'achat des salariés, Obama a compris et démontre au Monde entier (sauf à la France entrepreneuriale toujours aveugle et sourde) que ce sont les clients qui créent et font la richesse des entreprises grâce à leurs achats, et ...

le 13/02/2013 à 9:49
Signaler
@jeannot : à découvrir : la loi des débouchés de JB Say, qui au 19 ième sicèle démontrait déjà la stupidité des arguments keynésiens ...et des concepts marxistes de lutte des classes ...

le 13/02/2013 à 10:27
Signaler
"Ce sont les clients qui créent et font la richesse des entreprises grâce à leurs achats" : ohhh, la belle illusion socialiste de la société des loisirs a encore fait une victime... Non, mon petit bonhomme, pour pouvoir consommer, il faut produire AV...

le 13/02/2013 à 10:43
Signaler
@ john galt Dans notre famille, pas besoin de découvrir Say, nous connaissons parfaitement et achetons régulièrement les produits sucrés Jean Beghin-Say et nous les utilisons régulièrement pour la cuisine et les pâtisseries. Ils sont excellents.

le 13/02/2013 à 11:08
Signaler
@Retour au réel Cher ami, vous avez raison : "pour pouvoir consommer, il faut produire AVANT". Mais après avoir "produit", il y a une étape IMPORTANTE, INCONTOURNABLE ET OBLIGATOIRE QUE VOUS OUBLIEZ VOLONTAIREMENT, parceque vous n'y connaissez rien ...

le 13/02/2013 à 11:28
Signaler
@ Jeannot : JB Say : les produits s'échangent contre les produits, la monnaie ne fait que faciliter l'échange. Donc l'offre s'échange contre l'offre. Utilisez une robinsonnade pour comprendre que vos affirmations sont dénués de sens. Des insultes, ma...

le 13/02/2013 à 11:30
Signaler
+1000000 !!

le 13/02/2013 à 18:28
Signaler
@retour au réel Essayez donc de créer une entreprise sans client qui vous suit dès le départ!!! Bon courage!!! Revenez donc au réel et comprenez que pour créer une entreprise viable, il faut d'abord les clients prêts à vous suivre parce qu'ils ont dé...

le 14/02/2013 à 8:52
Signaler
Pour vendre, il faut susciter créer l'envie, puis le besoin (dans la société marchande). Pour transformer le besoin en décision d'achat, il faut un capital. Si l'acheteur n'a pas le capital, il perd le besoin. C'est ainsi que des millions de consomma...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.